SOMMES LA RACE ELUE ! Partie 1 : Souvenance. Lémurie et Atlantide

Publié le par Wydyr

SOMMES LA RACE ELUE !

Partie 1 : Souvenance. Lémurie et Atlantide

Tout ce que l’on voit par les yeux, tout ce que l’on ressent par les sens au sein de la Nature est révélation permettant la re- souvenance. En effet même si la matière réflectrice de ce monde fait partie de l’illusion elle n’en reflète pas moins les formes Essentielles de tous les archétypes célestes participant à cette création. Les Deva et Elémentaires sont là omniprésents et invisibles mais les formes de vie minérale végétale et animale en sont les « supports visibles ». Nous ne voyons cela que pour nous souvenir.

A chaque fois que nous regardons un arbre nous pouvons communier avec son Essence de Deva et ainsi nous rappeler l’Unité fondamentale. Dame Nature est un vrai livre vivant ; tout ce que nous y voyons nous invite en son monde, le soleil nous invite en son royaume, l’arbre nous invite dans le Peuple des arbres, l’oiseau nous invite chez le Peuple des oiseaux, le Poisson nous invite dans le monde aquatique. Tout ce qui se présente à nous est la Porte d’un Rêve.

Tout ce qui est reflet de Dame Nature nous invite à pénétrer dans ces mondes qui quoique invisibles sont aussi réels que le notre et ainsi peu à peu l’invisible se révélant devient visible pour nous

Notre corps fait partie de ce vaste ensemble, il est reflet du Deva Ange que nous sommes et il nous invite à pénétrer dans le Monde invisible ou se trouve notre Double qui peut nous faire percevoir d’autres merveilles.

Le corps : une illusion parmi tant d’autres !

Ce « corps » que nous habitons et tout ce que nous ressentons par nos Sens n’est qu’une « sensation » de matière dense mais rien de plus. A chaque fois que le Soi souhaite visiter une fréquence lumineuse particulière il prend une forme de vie adaptée à L’univers visité et aux Archétypes organisant celui-ci.

Dans notre système solaire la forme anthropomorphique « humanoïde » est en une manifestation. Notre corps comme toute forme présente en notre monde est donc une « sensation », un ressenti vibral résultant de l’interaction de notre Esprit solaire expansif et de la force compressive générée par la Lumière électromagnétique se manifestant sous apparence de Matière dense. Le Soi ressent ce corps comme étant « lourd »parce que la matière de ce monde astral est dense, cependant dans les autres fréquences lumineuses le Soi ressent d’autres réalités.

Nos enveloppes subtiles éthérique, astrale, et mentale sont d’une fréquence plus éthérée: le corps éthérique est constitué d’une matière plus fluide (comme de la vapeur d’eau). Le corps astral est constitué d’une fréquence de feu par friction se manifestant en tant qu’ondes colorées, notre corps mental est de nature « air » le Soi ressent donc simultanément la réalité à partir de plusieurs plans vibratoires différents (il y en a 12 en tout) les chakras sont les Portes d’entrée de ces mondes et ceux-ci sont eux-mêmes subdivisés en 12 fréquences ce qui fait en tout 144 fréquences possibles à expérimenter.

Au fur et à mesure de nos périples expérientiels notre Soi Conscience visite ces mondes et en puise les informations pour cocréer son royaume. Toutes les infos de l’Univers Source sont contenues en nos cellules via nos 12 brins d’ADN dont 2 sont seulement activés actuellement pour la plupart des gens. Le corps est une véritable Bibliothèque galactique : un hologramme contenant toutes les infos encodées sur des fréquences vibratoires particulières.

Actuellement notre Conscience incarnée n’a exploré que très peu de ces Dimensions ; nombreuses informations sont encore à l’état latent : tout ce qui n’est pas « visité » et reconnu par l’Attention reste « désactivé »et « inconnu » en tant que programme. Chaque individu est donc différent.

L’esprit de la Terre se réincarne !

Tout ce que nous avons découvert au niveau technologique et scientifique provient d’un programme du plan mental. Chaque grande civilisation antérieure à eu pour but d’explorer une fréquence. La Terre elle-même s’est incarnée et désincarnée une multitude de fois. A chaque fois qu’elle attenait l’Apogée d’une expérience son corps s’auto détruisait et après une période de Repos dans la Grande Nuit cosmique elle prenait à nouveau forme pour continuer son exploration tout en détenant en sa banque de données les informations résultantes de ses vécus antérieurs qu’elle avait soigneusement analysés , classés et ordonnées pendant sa grande nuit de repos.

A chaque Grande Epoque de l’Evolution la Conscience de « l’Humanité Gaia » explore et expérimente une fréquence particulière. Lorsqu’elle à expérimenté la fréquence minérale, ce sont les Devas des minéraux qui ont œuvré sur la Terre puis une fois l’installation de ce Règne accompli, le flambeau fut passé aux Devas Végétaux qui sous forme d’arbres immenses ont généré le règne végétal, ce fut ensuite le tour des Devas Animaux qui sous forme d’animaux gigantesques ont élaboré la gent animale sur Terre.

C’est au cours de ces trois périodes préparatoires que les Devas ont ajusté leurs formes de vie aux nécessités de l’évolution. Les arbres et les animaux gigantesques ont disparu et ont été ramenés à une taille plus modeste. Le peuple des Fourmis était constitué de Fourmis géantes, plus grosses que nos chiens actuels et si Dame Nature a fait régresser ce Peuple sous une forme minuscule c’est afin d’assurer la préservation de ce Peuple qui ainsi existe encore de nos jours. De la même façon les Dinosaures et autres immenses reptiles sont devenus lézards ou serpents. Par la suite il en fut de même pour l’Homme qui à l’origine était un « Géant ». Nous sommes aujourd’hui de taille plus modeste mais peut être l’avenir nous demandera t’il de diminuer encore de taille ( comme les fourmis) car au rythme actuel de nos besoins, il est évident que d’ici peu d’années la Terre ne pourra plus assumer de nourrir tant d’individus !

Les Civilisations se réincarnent elles aussi !

Les Grandes Civilisations qui ont vu le jour sur la Terre elles aussi suivent un cycle incarnationnel. Avant l’Epoque de la Lémurie il y a eu deux Civilisations antérieures dont nous n’avons plus aucune trace, celles-ci étaient destinées à expérimenter le plan physique et le plan éthérique qui par la suite serviraient de banque mémoire individuelle et collective pour générer les corps physiques et éthériques des « humains »

La Lémurie et la Magie

La Civilisation de « Lémurie » était quant à elle destinée à permettre aux résidents humanoïdes d’expérimenter la Dimension astrale intimement reliée au plan animal et au corps astral. Les Habitants de Lémurie étaient de grands « magiciens », ils œuvraient de façon innée avec les Forces élémentaires et le peuple animal, cependant La conscience humaine n’en était qu’à sa 3° expérience dimensionnelle et ne disposait pas encore de Conscience individuelle propre qui ne peut être acquise qu’à l’aide d’un corps mental.

Les Lémuriens fonctionnaient donc comme nos animaux d’aujourd’hui tout en disposant d’une intelligence innée : ils agissaient en tant qu’Egrégores et pouvaient ainsi agir sur les Eléments dont ils faisaient intimement partie. Ils agissaient ainsi sur les climats planétaires sans même en être conscient puisque fonctionnant uniquement avec leur 3° œil intérieur ils ne disposaient pas de « vision extérieure imagée » comme nous. Ce 3° œil leur octroyait une sorte d’instinct naturel si bien que lorsqu’ils s’approchaient d’une zone de danger, une force instinctive intérieure les incitait à s’en éloigner, comme c’est encore le cas aujourd’hui pour les animaux qui ainsi fuient un incendie de forêt ou un tsunami avant même que celui-ci soit déclaré dans leur environnement proche.

On pourrait dire ainsi qu’ils étaient des sortes de « voyants intuitifs instinctifs » et savaient écouter les sons générés par les Forces élémentaires : pour eux le bruit du tonnerre était la voix des Dieux tout comme le bruit de la cascade était celui de la Déesse des eaux. Ils étaient donc Magiciens mais sans conscients de l’Etre. De cette Epoque il reste encore quelques ethnies tribales sur Terre notamment les Aborigènes d’Australie et certaines tribus africaines.

Les singes : des humains dégénérés !!!

Puis est venu le moment où les Ames ayant terminé leur visitation ne désirèrent plus s’incarner sous les formes « animales » de cette époque. En effet le corps des Lémuriens ressemblait fort à celui de certains de nos singes actuels. Le Mythe décrit dans le film la Planète des Singes est bien réel. Il fut un temps où l’Ame humaine habitait une forme simiesque intelligente.

Quand la fin de ce cycle s’annonça, les âmes ne désirant plus s’incarner sous cette forme, une nouvelle forme humanoïde fut élaborée. Pendant un certains temps les dernières âmes résidentes habitaient encore les corps simiesques (il y a toujours des retardataires) pendant que les âmes revenant s’incarnaient au sein du Nouveau continent préparé pour cela : l’Atlantide, immense territoires constituée d’une multitude d’Iles qui allaient tout au long du cycle s’organiser à la perfection.

Les grands singes qui de nos jours semblent développer une intelligence quasi humaine ne sont pas les « hommes de demain » mais les « hommes d’hier ». Ils ne représentent donc pas une évolution possible pour les singes mais une régression de certaines âmes qui sont restées coincées dans des formes anciennes et caduques. A ce titre la théorie de Darwin demeure à être revue et corrigée.

Notre conscience n’a pas évolué de l’état simiesque à l’état humain mais de la forme simiesque à la forme humaine. Notre état de conscience à l’époque de la Lémurie était certes plus « relié » à la multi dimensionnalité mais nous n’en étions pas conscients. Pas plus que de nos jours les animaux sont doués d’instinct mais non conscients de cela et aucun animal ne se projette dans le futur, ne sait quand il va mourir ou l’endroit où il doit se rendre : il est téléguidé par l’âme groupe ou Egrégore astral qui agit « depuis l’extérieur » de la forme animale. Un animal ne peut penser car il ne possède pas de corps mental. Si les singes montrent des signes d’intelligence humaine c’est parce qu’avant d’être « singes dégénérés » comme de nos jours ils étaient « singes intelligents » à l’Epoque de la Lémurie !

Période de transition

Lorsque la fin d’une grande civilisation s’annonce il y a donc automatiquement une période de transition pendant laquelle certaines âmes continuent à s’incarner dans l’ancienne « forme corporelle » alors que certaines mutent dans la nouvelle forme soit par un processus d’ascension ou de mort de l’ancienne forme pour renaissance dans un corps adapté aux nouveaux paramètres de l’ADN.

Nous sommes dans une période de « transition » : certains meurent pour renaitre dans la « nouvelle forme humaine » qui s’en vient, d’autres arrivent à réaliser le passage tout en restant vivants (ils passent du corps carbone dissocié au corps unifié sans que cela se voit de l’extérieur, et les nouveaux enfants qui s’incarnent disposent déjà du nouveau corps au sein duquel de nouveaux codons d’informations ADN sont activés. La forme humaine que nous habitons encore pour un temps deviendra avec le temps une « forme dégénérée » qui ne sera plus d’actualité.tout comme nos singes d’aujourd’hui !

Ce processus de passage et de transition est actif depuis le début des Temps. Tous les règnes passent par cette fréquence mais il existe toujours des retardataires. Je ne peux m’étaler davantage ici sur ce sujet mais je peux citer deux exemples. L’Oursin est une forme d’Etoile de mer dégénérée, les plantes qui donnent fruit sont plus évoluées que celles qui sont stériles, le sable des déserts est une forme dégénérée de la terre fertile ancestrale (comme c’est le cas en Egypte qui avant d’être ensablée était une terre très fertile)

L’âme de l’Humanité est constituée non seulement des 4 règnes : minéral, végétal, animal, humain et du 5° règne : les Anges mais de chaque règne émerge aussi un « Peuple » particulier.

Les 5 Peuples

Le premier peuple est celui des « marchants » dont font partie tous les animaux et humains marchant ou rampant sur la Terre.

Le second est celui des « nageant » le Peuple aquatique (poissons, dauphins, mammifères marins) dont l’élément principal est l’Eau.

Le troisième est celui des « volants » le Peuple des Oiseaux et des Dragons dont l’élément principal est l’Air.

Le quatrième est celui des « flambants » le Peuple du Feu, des Fils Ardents du Soleil qui est le futur de l’Humain.

Chaque Peuple à ses règles bien précises mais tous ces Peuples sont interdépendants les uns des autres La pollution de n’importe quel élément entraine la pollution des autres. Ni les oiseaux ni les poissons ne sont touchés directement par les tremblements de Terre mais le sont indirectement, de la même façon les explosions atomiques qui se déroulent au fond des océans détruisent la faune sous marine mais les ondes sismiques se répercutent sur la croute terrestre à plus ou moins longue échéance.

L’Atlantide : le règne des Humains

L’Atlantide à été le point de départ pour la Conscience humaine du Plan mental. C’est à ce moment là que l’âme humaine tout en ayant conscience de l’Unité Source devint consciente de son Individualité. Tous les Atlantes étaient conscients qu’ils étaient Un comme le sont toutes les gouttes d’eau de l’Océan mais que chacun avait un destin unique et particulier. La Grande race Atlante s’est manifestée par le biais de 7 sous races successives. Dés qu’une étape était atteinte la race s’éteignait et les âmes transitaient dans la nouvelle race à venir.

Chaque sous race était destinée à ramener à la ré-souvenance les informations relatives à la Grande Civilisation précédente c’est-à-dire la Lémurie. La première sous race devint experte dans la connaissance des minéraux, la seconde dans celle des végétaux, la troisième dans celle des animaux, la 4°expérimenta le règne humain et le plan mental dans toutes ses possibilités. Ainsi les scientifiques , religieux et dirigeants Atlantes étaient tous des grand spécialistes dans les domaines spirituels mais aussi technologiques de pointe tout en demeurant conscients de l’Unité. Chaque Ile était vouée à une expérience particulière et était dirigée par un Prêtre Roi (à cette époque la religion, la science et le pouvoir étaient « Un ») on ne pouvait être scientifique sans être spirituel.

La 5° sous race étant celle destinée à accomplir la transition : c’est à partir de celle-ci dite « élue » que les âmes pourraient transmigrer dans les corps de la Nouvelle grande race à venir : la race Aryenne. Les deux sous races qui viendraient ensuite marqueraient la dégénérescence de l’Atlantide : c’est par ces races que le plan mental expérimenterait la dégénérescence : les Mongoliens et Akkadiens sont des descendants directs de ces deux sous races Atlantes. En fait les âmes qui se sont incarnées dans les corps de ces deux sous races sont en fait des « âmes retardataires » qui par cette expérience pouvaient ainsi rattraper leur retard. Il ne faut pas confondre les Mongoliens avec cette Maladie appelée « Mongolisme » qui par se manifeste cependant elle aussi par une déficience mentale.

Christian Duval le 11 avril 2014…. A suivre…….

Publié dans conscience quantique

Commenter cet article

SUZY 12/05/2014 23:42

Restons humbles et petits, c'est dans la simplicité, l'accueil, mais surtout le pardon, la compassion, le non attachement, que nous ferons avancer les choses de la vie, sachons vivre un jour à la fois..