ON RECONNAIT UN ARBRE A SES FRUITS : ENFANTS ET HANDICAPS

Publié le par Wydyr

ON RECONNAIT UN ARBRE A SES FRUITS : ENFANTS ET HANDICAPS

Chacun d’entre nous sur cette Terre est comme un arbre portant semence et devant donner fruits. Ainsi d’arbre en arbre les bonnes semences génèrent une forêt – humanité- où il doit faire bon vivre. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas, nombreux de nos fruits sont, acides, amers, difformes ou porteurs de mauvaises graines. Ces fruits ce sont nos enfants (œuvres créatrices et enfants de chair) et il importe de jeter un coup d’œil sur l’état de ceux-ci pour percevoir les semences que nous leurs avons transmis.

Fécondation de l’âme et grossesse

L’âme choisit les futurs parents qui vont lui donner « forme » un an avant sa naissance dans le plan physique. Trois mois avant l’acte sexuel elle ensemence le « père » du programme solaire portant ses infos génétiques destinées à la concrétisation d’un rêve révélant un idéal. Pendant ces trois mois « le Germe de l’âme à venir » se charge d’une partie du programme génétique du Père porteur. Par l’acte sexuel, il se propulse via un spermatozoïde porteur dans l’utérus maternel afin de féconder un ovule porteur des programmes génétiques de la mère. Ainsi l’âme dispose d’une banque de données triple constituée de son propre programme d’incarnation et des gènes de son futur père et ceux de sa Mère.

C’est à partir de cette Etincelle solaire qu’elle va ainsi pendant 9 cycles de 28 jours concrétiser son corps d’incarnation à partir des fluides lunaires du placenta de sa mère. Tout ce que la mère vit pendant sa grossesse touche directement l’Etincelle qui en son sein crée son futur corps. Ce ressenti touche tous les plans élémentaires : physique (terre), éthérique ou vital (eau) émotionnel et instinctif (feu) mental et psychique (air). Tout ce que la mère ressent et vit en son intériorité pendant cette période modifie la création du corps à venir. La nourriture à un impact considérable sur la création du corps physique, la qualité des aliments et de l’eau touche le corps éthérique, les émotions génèrent des ondes de joie ou de tristesse, de stress sur le fœtus. Le rôle de la mère est donc considérable. Quant au père il doit veiller à ne pas provoquer chez son épouse d’émotions violentes ou d’angoisses.

La mère porteuse est une sorte de matrice d’informations dont se charge l’Ame en incarnation et l’enfant à naitre va être beaucoup plus influencé par les énergies de celle-ci que par celle du père. Dés la naissance et jusqu’à l’âge de 7 ans l’enfant vit avec un sang nucléé sur le sang maternel. Pendant les 7 années suivantes, le thymus ralentit son activité et l’âme commence à intégrer dans le corps éthérique son propre programme. Dés 14 ans l’ego de l’enfant prennent en totalité possession de son nouveau corps et via l’activation de son corps astral déclenche son propre programme. C’est la raison pour laquelle l’adolescence est une période ou l’ego se révolte contre toute autorité extérieure, parentale, éducative, sociale, scolaire, morale. Il veut vivre sa vie…

La transmission des gènes commence donc par la fécondation et continue pendant la grossesse. Toute mère porte en elle des mémoires héritées de ses antécédents karmiques ( tout ce qui n’a pas été digéré au niveau émotionnel et mental) et pour que ces « mémoires soient nettoyées » elles doivent apparaitre dans le « phénoménal » ( c’est-à-dire dans les circonstances et événements du quotidien) Toute femme qui « enfante » attire irrémédiablement une âme qui à eu les mêmes problématiques et ainsi c’est en coopérant que les deux âme ( mère et enfant ) peuvent s’entraide et réaliser le nettoyage.

C’est ainsi qu’une mère porteuse d’angoisse attire une âme en résonnance et pendant sa grossesse, elle transmet son angoisse à l’enfant qu’elle porte. Dés que celui-ci est né et commence à grandir, cette angoisse se manifeste de plus en plus et la mère cherche multiples moyens pour aider son enfant à s’en libérer et ainsi elle est elle-même obligée de nettoyer son propre encodage génétique de ses « angoisses » sinon cela ne marche pas. Certes l’enfant porte aussi en lui les gènes héréditaires (donc les problématiques) du père mais ceux-ci ne s’activent généralement qu’à partir de l’âge de 7 ans…

Education

Le rôle de la mère est donc primordial pendant les 7 premières années et ce n’est que si le travail est bien fait (que l’enfant est bien materné, nourri, éduqué, nourri de bonnes émotions, de tendresse, etc.) que le père peut ensuite intervenir et aider le pré adolescent à activer son programme solaire ( tout en se débarrassant des scories et défauts hérités du père ) . Ainsi à l’âge de l’adolescence, il peut commencer à vivre sa vie car ayant eu le soutien des deux énergies (masculine et féminine).

Tout « manque » dans cette période de vie (manque affectif de la mère, manque de tendresse, de douceur, de bonne nourriture, manque de présence et de guidance du père etc.) provoque immanquablement une carence qui va dés l’adolescence et ensuite l’âge adulte provoquer un déséquilibre dans la vie de l’enfant et qui aura ainsi des difficultés à aimer ou se réaliser.

Chaque mère, selon ses antécédents karmiques porte donc en elle plus ou moins de scories émotionnelles… seules les femmes initiées ayant nettoyé toutes leurs scories dans les vies précédentes sont aptes à enfanter sans transmettre de mauvais gènes à leur progéniture. Ces femmes telles Marie sont dites « Vierges » car elles ne transmettent à l’âme qui s’incarne aucun handicap pouvant freiner son évolution. Ce n’est donc qu’une fois que l’enfant est libéré de sa problématique (la mère aussi) que l’âme peut activer son programme solaire véhiculé par le Père.

Mettre au monde un enfant, l’éduquer, le soigner en prendre soin et ainsi donner à l’âme toutes les conditions nécessaires pour réaliser son plan de vie est la plus belle mission à accomplir ici bas. La Femme ne se rend pas toujours compte que la possibilité d’enfanter et de créer un corps est le plus beau cadeau que le ciel lui ait fait, cela est mille fois plus glorifiant que de devenir chef de multinationale, leader politique, ou autre métier valorisant.. Créer quelque chose de vivant qui peut grandir, porter graine, et se perpétuer…c’est le plus grand des miracles !

Se libérer des gènes héréditaires

Il importe donc à tout un chacun de jeter un œil sur le fruit de ses entrailles car celui-ci nous montre bien en face dans le monde extérieur ce qui se passe en notre intérieur. L’enfant porte en lui les qualités et les défauts de ses parents et ainsi ceux-ci inscrits en son caractère vont obliger ceux-ci à rectifier leur façon d’être et de vivre.

Chaque lignée familiale est porteuse de gènes héréditaires qui se transmettent de génération en génération afin d’être perpétuées pour être évacuées et non cristallisées. Ainsi le grand père qui meurt avec une haine des allemands parce qu’il a vécu la dernière guerre va transmettre celle-ci à ses enfants (à ceux déjà nés par le biais de la parole et des émotions, à ceux pas encore nés par le biais des gènes) et ceux-ci vont ainsi perpétuer la « mémoire du grand père » et cette haine des allemands devient une habitude au sein de cette famille. Cependant de vie en vie on se retrouve toujours dans les mêmes lignées génétiques (on se retrouve avec des parents, des enfants) on change de rôle (l’amant devient enfant, l’enfant devient mère ou père) mais la transmission continue et chaque « dernier né » porte en lui les bagages karmiques de toute la lignée. Dans le cas présent, l’arrière arrière petit enfant portera en lui la haine des allemands ou réussira à l’éradiquer de sa mémoire par un travail de réunification avec son Soi. Cet arrière petit enfant pouvant aussi être lui-même la réincarnation du grand père ayant vécu cela. Ce qui importe c’est surtout d’accomplir le « nettoyage » car cela touche toute la lignée, des ascendants aux descendants.

Anecdote vécue par un thérapeute

Une dame ayant mis au monde une fille autiste se sentait très mal dans sa peau, elle-même très introvertie et ayant de grosses difficultés relationnelles elle se rendit chez un thérapeute l’aida à aller mieux. Au bout de plusieurs séances, la femme tout d’un coup se trouva comme miraculeusement guérie… quelle ne fut pas sa surprise quant rentrant chez elle sa fille se mit à lui parler et ne manifesta plus jamais aucun signe d’autisme…

Toutes les âmes s’incarnant dans les lignées familiales sont inter reliées entre elles et dés que l’une se libère, elle favorise la libération des autres par effet de résonnance.Ainsi dans une famille d’alcoolique, il suffit que l’un des enfants se libère de ce vice pour que les ascendants et descendants bénéficient du même bien. Je dis bien « bénéficient » : une impulsion leur est donnée (leur besoin de boire cesse ou diminue) cependant il faut aussi qu’ils écoutent celle-ci. S’ils continuent à boire et à nourrir ce « gène » ils sont alors inducteurs d’un nouveau programme mais qui ne touche plus ses familiers.

Anecdote vécue par un de mes amis

Un de mes amis avait hérité de parents alcooliques ce qui l’a amené à se retrouver très vite à la DASS chose curieuse il ne supportait pas du tout l’alcool : il lui suffisait de boire le fond d’un verre de vin pour tomber inanimé sur le sol. Ainsi il avait hérité d’un handicap qui l’aida ainsi à se libérer de ce gène alcoolique

.

Enfants handicapés

En sachant que le hasard n’existe pas et comme dit le proverbe « le chat ne fait pas de chiens » il importe donc de nous pencher sur les fruits de nos œuvres et sur nos enfants qui parfois pour nous obliger à accomplir ce nettoyage naissent handicapés (physique ou mental)

Des parents qui se retrouvent ainsi « chargés » de cette problématique cherchent en tous sens la solution à celle-ci. Ils contactent une multitude de chirurgiens, médecins, thérapeutes pour trouver la solution qui souvent n’apporte qu’un mieux être mais jamais une guérison totale. Certains parents se découvrent ainsi une vocation de thérapeutes mais parfois se font piéger par cette subite passion et se consacrent à aider les enfants à problèmes des autres tout en négligeant les leurs. J’ai connu une multitude de parents qui « éducateurs d’enfants à problèmes » avaient eux-mêmes chez eux des enfants à problèmes dont ils n’avaient pas le temps de s’occuper. Pourtant il importe de ne pas obliger la « cause » qui nous à mis en « quête d’une solution ».

.

Guérison christique ou thérapies ?

Les thérapies quelles qu’elles soient apportent certes un certain confort aux enfants handicapés mais n’aboutissent jamais à la guérison totale car celle-ci ne peut s’accomplir que lorsque le corps éthérique de l’enfant touché est reconnecté à son Double super éthérique qui contient le programme originel du corps « normal ».

Le processus de la guérison christique n’est autre que cela mais cela ne peut se réaliser que si les parents eux-mêmes ont rétabli l’Unité entre leur Double christique et leur double éthérique. En d’autres termes on pourrait dire « si les parents retrouvent leur état de Virginité Source, par effet de résonnance, l’enfant va Etre rétabli lui aussi dans son Unité vibrale et sortir de son handicap.

Ainsi une Mère qui hérite d’un enfant handicapé se voit chargé d’une charge héréditaire karmique à régler. Certes l’âme incarnée dans l’enfant à accepté ce choix mais uniquement parce qu’elle était persuadée que celle qu’elle à choisi comme mère pourrait l’aider à retrouver son Unité.Tant que la mère cherche la solution à l’extérieur d’elle-même, le travail n’est pas accompli.si la mère baissant les bras se contente de dire « a quoi bon » et d’accepter le handicap de l’enfant afin de pouvoir elle-même continuer sa vie, elle se leurre car « le fruit de ses entrailles » est intimement lié à l’une de ses problématiques intériorisées (mémoire non nettoyée : haine ou une rancune envers un parent, une frustration, une culpabilité, un remords etc )..

Si la mère n’est pas directement responsable du handicap elle n’en est pas moins responsable de la cause et cet enfant incarné l’oblige en quelque sorte à accomplir sa mission de vie… L’enfant oblige donc ses parents (et surtout sa mère dont il est plus chargé des programmes génétiques) a élever leurs vibrations pour se réunifier avec leur Double christ.

La stérilité et l’adoption

Les parents stériles sont comme des arbres qui ne donnent pas fruit, ils ont donc aussi un travail spécifique à faire et quand ils adoptent un enfant ils se chargent aussi de gènes héréditaires d’une autre lignée ( celles de l’enfant) afin d’aider celui-ci libérer sa lignée familiale des trames karmiques qui l’avaient lui aussi amené à vivre ces difficultés ( abandon) Cela est parfois plus compliqué car les parents adoptifs n’étant pas porteurs des mêmes gènes doivent donner plus d’attention à l’enfant adopté afin de percevoir quelles sont les résonnances caractérielles.

Le Double Christique super éthérique

Le corps humain est le reflet dans le « visible » des programmes enregistrés au sein du corps éthérique (dit vital) qui est influencé directement par les eaux matricielles et les fluides lunaires. Les eaux d’en bas (ceux de notre matrice) n’étant pas « adombrées » par le Feu céleste (Feu Ether) nous disposons de 4 enveloppes corporelles liées aux Eléments (Terre et corps physique, Eau et corps éthérique, Feu et corps astral, Air et corps mental) Via nos sens (toucher, gout, odorat, vision, ouïe) nous entrons en contact avec les différents éléments mais il nous manque l’élément réunificateur : le Feu Ether. L’Onde d’Eros christique de nature Christalline.

Nous nageons dans l’eau impure…

Nous vivons ici bas via ce corps Ethérique constitué d’eau « impure » puisque non connectée à la Source est polluée des scories. C’est comme si nous nous abreuvions de l’eau d’une piscine qui par le biais d’une pompe est recyclée alors que nous avons besoin de l’eau provenant d’Une Source vivante. Nous avons beau mettre du chlore (belles pensées positives) dans notre eau, celle-ci est toujours aussi impure et véhicule les scories de toutes nos mémoires passées vécues au sein de cette piscine et nous ne guérissons jamais de nos maux.

Notre Soi Conscience dispose d’un Corps de Nature « Christalline » que dans d’autres articles j’ai nommé « Double ».celui ci est constitué d’eaux Célestielles dites Super Ethérique. Chaque nuit notre Double Super Ethérique entre en contact avec notre Corps Ethérique et y infuse les infos de la Source universelle et ainsi le matin nous sommes régénérés et ré-informés en nos cellules (tout cela est explicité dans mes articles « créons nous un meilleur futur grâce à notre double, magiciens nous comment çà fonctionne etc.)

.

Il arrive un moment où ce Double (Christ) frappe à la Porte de notre Cœur et nous demande à entrer en notre sanctuaire : dés que nous lui ouvrons la Porte il s’installe en notre corporalité et ainsi nous n’avons plus qu’à le laisser Œuvrer à travers notre corps Temple. Il suffit ensuite de rester convaincu à chaque instant que c’est Lui qui depuis ce Centre Solaire organise tout dans notre corps et dans notre vie et de remercier à chaque instant de ce qu’il nous apporte comme énergie et informations.

Lorsque ce Double est totalement installé dans le corps, notre « moi » doit se contenter d’être le Prêtre du Temple et veiller à ce que celui-ci ne soit pas à nouveau encombré par des scories croyances et recherche de solutions extérieures.Alors l’Energie de notre Double rayonne via notre aura et rétablit l’Unité partout. C’est ainsi que si nous passons à côté d’un malade il peut tout d’un coup se sentir mieux (sa conscience perçoit quelque chose) et s’il reste dans cet état de grâce il guérit de son problème, et si nous avons un enfant handicapé, cela s’accomplit de la même façon.

Ainsi toutes nos œuvres sont « bénies » par la Grâce, l’Onde d’amour résonne en tout : nous n’avons plus aucun problème d’argent, de santé, d’affectif, d’enfants…

Si nos enfants sont nos œuvres, toutes nos créations le sont aussi et lorsqu’on rencontre un problème pour déployer une créativité quelconque, que l’on à des problèmes existentiels et matériels, c’est qu’on n’a pas rétabli le « lien » avec notre Double. C’est le seul travail à faire… et toutes les « causes » de nos problématiques antérieures disparaissent…

Visualisation

Les trois couleurs qui apparaissent à nos yeux quand nous regardons le ciel sont :

Le jaune or. Solaire. Véhiculant l’Onde ultraviolette nettoyante de Mikael

Le bleu Céleste. La Robe de Marie. La substance Christalline du plasma émanant de Sirius le soleil central de la Galaxie

Le blanc immaculé, transparent. La Lumière adamantine Métatronique rétablissant l’Unité Christique et Christalline partout…

Le Soleil est en notre cœur, la substance Christalline est le corps de notre Double, le blanc immaculé est notre aura… visualisé cela aide à maintenir la Connexion…

Le 7 Juin 2014 Jour de la Pentecôte

Publié dans philosophie appliquée

Commenter cet article

Jacynthe 12/06/2014 03:34

Merci pour cette visualisation qui nous garde au cœur de notre cœur et qui est Source de Vie.