COMMENT SE LIBERER DE MAYA ET RE ENCHANTER LE MONDE

Publié le par Wydyr

COMMENT SE LIBERER DE MAYA ET RE ENCHANTER LE MONDE

Tout l’Univers est le rêve de l’Etre des Etres, toute la Création n’est qu’un film imaginé et impulsé par l’Absolu en tant que manifestation. Afin de rendre son film agréable, l’Etre a composé une Musique Symphonique Harmonique. Celle-ci émane directement du Verbe… le Om originel qui ainsi se véhicule a travers toutes les formes manifestées au sein de ce grand Rêve.

Tout n’est qu’un grand film, pure illusion, seule la Lumière omniprésente omni consciente omniprésente est réelle. Tous les mondes manifestés font partie du Rêve du Grand créateur. Chaque monde est un rêve au sein duquel les formes de vies variées et différentes échangent des informations de vie via cette Onde ultrasonique : Eros Christ -L’amour universel. Afin d’apparaitre sous la forme de Manifestations séparées et variées il se revêt d’un Voile irréel : Maya. Tout l’Univers manifesté est illusion, le Rêve de l’Ultime.

Musique d’Ame

Chaque Etincelle de vie est à la fois spectatrice et actrice au sein de ce Grand Rêve. Nous sommes ces Etincelles, mais afin de pouvoir participer à ce grand Opéra cosmique il nous fallait disposer d’une partition individuelle tout comme c’est le cas pour tout musicien participant à un grand Orchestre symphonique.

Chaque Etincelle choisit alors une identité spécifique, une « mélodie de base » de nature ultrasonique contenant une multitude d’informations vibrales, numériques et électroniques déterminant notre Identité stellaire ou Nom d’âme. Ce nom ne peut être connu que par nous, il émet l’onde vibrale selon une forme pensée archétypale individuelle qui détermine notre fonction ; notre forme et notre partition à jouer.

Chaque Etincelle de vie individuelle fait partie intégrante d’un groupe d’Ames (musiciens). Chaque Ame y joue sa propre partition tout en demeurant en harmonie vibratoire avec les autres âmes musiciennes. Toutes les âmes jouant au sein de ce « petit groupe » sont unies par une Identité stellaire collective : celle-ci détermine le Nom d’une Etoile… et chaque Etoile à son rôle à jouer au sein de l’Univers.

Chaque Etoile appartient à une Galaxie et chaque Galaxie dispose d’un Nom vibral ultrasonique inaudible qui est a la fois partition musicale, et banque de données d’informations ultrasoniques (véhiculées par l’Onde de vie via les particules adamantines)

Chaque Etoile, chaque planète, chaque Galaxie, chaque nébuleuse, chaque comète, chaque Système solaire à une Partition individuelle à jouer au sein du Grand orchestre symphonique jouant la Mélodie des Sphères accompagnant le film rêvé du grand Etre.

Chaque particule de Lumière constitutive de nos Corps d’Ame étant animée par l’Om originel via l’Onde de vie qui assemble les particules de façon harmonique. Notre corps Lumière est l’instrument parfait et accordé pour jouer notre Mélodie individuelle au sein du Grand Orchestre.

Chaque Etincelle/Soi dispose d’un « instrument particulier « .Certaines ressemblent à un violon, d’autres à une trompette, d’autres à des cornemuses, d’autres à des guitares, d’autres à des pianos etc.…

L’Univers harmonique

L’univers ainsi créé est « beau » « harmonique » et « utile « puisque chaque Etincelle à un rôle particulier à jouer. C’est ainsi qu’au sein de nos corps Ethérés nous avons participé depuis l’aube des temps à cette Grande Symphonie qui accompagnait le Rêve imagé du Grand Etre Androgyne.

Nous étions libres de participer à différents orchestres planétaires comme le font certains musiciens qui jouent dans plusieurs groupes simultanément. A chaque fois que nous nous approchions d’une Etoile où planète nous ressentions la Vibration Inaudible, Musique Ultrasonique émanant de celle-ci et des Etres qui y demeuraient. Il nous suffisait alors d’accorder notre instrument sur cette Mélodie planétaire et de participer pour un temps à cette Œuvre. Ainsi nous perfectionnons nos talents et pouvions partager les émanations de notre Musique harmonique individuelle avec la Musique harmonique de la Planète visitée.

Notre âme était capable de jouer un rôle particulier ( selon son Identité stellaire) tout en émanant un rayonnement énergétique porteur d’une Mélodie sacrée… où que nous nous rendions dans l’Univers cette Partition de base individuelle était avec nous puisque sans elle nous ne pouvions exister.

Toutes les Planètes, Etoiles, Galaxies, Nébuleuses, soleils et Etre individuels sont animés et traversés par l’Onde de vie Ultrasonique émanant des vibrations Archétypales générées par le Verbe animateur. Cette Onde d’Amour vibral (Eros) est porteuse de Grâce perpétuelle. La Grâce est fille de l’Amour.. Tout l’Univers est Amour, toutes les particules de Lumière et de vie dansaient dans la Lumière : c’était une Transe en danse perpétuelle. Les Atomes tels des danseurs et danseuses sur une piste s’attiraient, se repoussaient, tournaient sur eux-mêmes, s’attiraient à nouveau et s’unissaient en « formes « qui étaient nos corps. Tout comme le font de nos jours les danseurs et danseuses qui appartenant à un corps de Ballet jouent sur l’air d’un Opéra.

La Transe en Danse

Nos âmes évoluaient dans une Plénitude et une Félicité permanente : nous étions comme ces danseurs et danseuses d’Opéra jouant un scénario porté par une Musique transcendantale. Les Forces Elémentaires elles même participaient à ce Grand Ballet et les Devas, Anges et Archanges faisaient partie de la Troupe.

Notre système solaire fait partie intégrante de la Voie Lactée dont le Soleil central Sirius est le Chef d’Orchestre. Il a été créé grâce à cette Grande Mélodie dont il fait partie intégrante, chaque planète à sa partition et son rôle à jouer.

C’est ainsi que nous (âmes galactiques voyageuses avons été attiré par cette Mélodie génératrice d’un Rêve situé au milieu du Grand Rêve de l’Etre. Nous sommes venus de nulle part et de partout attirés par cette Grande Œuvre rendant Manifeste un Principe Archétypal du Grand Christ/ Eros.

Certaines d’entre nous viennent d’Etoiles de la Voie Lactée mais d’autres viennent d’autres Galaxies : nous avons tout été invités à ce grand bal. Les Devas Elémentaires (Feu Terre Air Eau Ether) ont participé à cette grande Œuvre afin d’y générer des atmosphères et un décor (végétal, minéral, animal, aérien) afin que l’expérience soit agréable.

Pendant des Eons de temps nous avons joué de nos « instruments » ( corps Christal) au sein de ce Grand Rêve Musical jusqu’au jour où nous avons été attirés par une expérience particulière générée et proposée par un Archange Porteur de Lumière.

Le Bal du Seigneur des Anneaux

Nous avons été invités à entrer dans sa « salle de bal » afin d’y continuer à danser avec nos corps Lumineux. Promesse nous ayant été faite que nous pourrions continuer à jouer de notre Partition et de tisser notre partie du grand rêve qui était notre. Tous n’ont pas accepté l’offre alléchante, certains ont préféré rester dans les Plans Supérieurs du grand Orchestre afin de continuer à danser avec leur corps angélique.

Mais nous, qui demeurons ici de nos jours font partie de ceux qui ont dit « oui » … et ainsi nous sommes entrés dans la Salle de Bal.. Mais ce que nous ne savions pas c’est qu’une fois la salle bien remplie, l’organisateur du Grand Bal à fermé les portes et les fenêtres à double tour derrière nous. La Lumière qui constituait nos corps angéliques (supra luminiques) ne pouvant pénétrer en cette salle où nous étions confinés a commencé à nous manquer. L’espace de la salle de bal étant restreint il nous était difficile de nous mouvoir en toute liberté et donc de jouer nos Partitions et de tisser nos rêves.

Afin de pouvoir coexister dans cet espace temps étroit nous avons été obligé de condenser nos atomes et électrons en une forme plus petite et plus dense… et les Anneaux ( quarks ) constituant nos électrons et cellules se sont trouvé agglutinés.. ne pouvant plus se mouvoir en liberté ils ne pouvaient plus générer d’énergie libre (c’est le mouvement qui génère l’énergie) et nous nous sommes retrouvés prisonniers dans le Bal du Seigneur des Anneaux …

Nos corps ont alors muté ; nous avons été dotés d’organes de perceptions sensorielles ouvrant sur l’extérieur afin d’aspirer l’énergie information nécessaire à notre survie : tout ce que nous ingérons (liquide, solide, gazeux) porte une information générique importante pour notre « survie ».

Notre survie consiste à inspirer des informations venant de l’extérieur et celles-ci nous permettent tout juste de subsister et nous informent non plus du programme du Rêve de l’Etre mais du Programme Rêvé par le Créateur de ce bal « enfermant ». Et c’est ainsi que peu à peu nous avons cessé d’entendre notre Musique d’âme ( qui de nature ultrasonique ne peut être entendue par les sens extérieurs) qui pourtant continuait à émettre depuis l’Etincelle vibrale de notre cœur. N’entendant plus cette musique nous ne recevons plus les informations Source provenant de notre Identité stellaire et nous avons commencé nos périples incarnationnels en dépensant notre énergie pour cocréer les rêves du Seigneur des Anneaux au lieu de vivre les nôtres.

Les partitions cacophoniques

Comme tout rêve/ film a besoin d’une musique pour être agréable à visionner… nous avons commencé à jouer les partitions élaborées par le Maitre du Bal terrestre. Les forces élémentaires (Devas et Anges et Petit peuple) ont accepté de sacrifier une partie de leur liberté pour nous aider a retrouver la Mémoire et se sont incarnés sous forme d’arbres, plantes guérisseuses, fruits, sources, herbe, animaux, fleurs…etc.) c’est ainsi qu’en ingérant en conscience un fruit on peut recevoir l’information provenant du Deva qui lui a donné vie.

Comme nous étions confinés en cette salle de bal il était évident qu’au bout d’un certain temps, l’espace et la nourriture étant insuffisants nous avons commencé à combattre les uns contre les autres. ainsi la salle de bal s’est transformé en terrain de combat, ou chacun essayait de profiter au maximum des avantages et pour agrémenter ces scénarios de conflits (ethniques, raciaux, sociaux,) L’ordonnateur du bal nous a donné d’autres partitions musicales à jouer : musiques violentes, guerrières ; tonitruantes comme le sont celles jouées de nos jours dans les boites de nuit où nous nous entassons pour gaspiller le peu d’énergie qu’il nous reste.

Nos corps étant les instruments par lesquels nos Ame désiraient jouer leur Mélodie n’étaient pas accordés à ces vibrations et nous avons du ajuster nos instruments à la musique ambiante. Chaque région de la Terre à une musique ethnique particulière ( c’est sa signature d’âme) et celle maintient une certaine cohésion entre les Etres qui vivent en celle-ci. Certains grands artistes arrivant encore à capter quelques mélodies harmoniques de leur âme ont créé des musiques magnifiques qui étaient destinées à nous élever vers notre propre Mémoire Musicale personnelle. Chaque grand musicien émet la Mélodie relative à sa Mémoire stellaire (musique d’âme) Dans chaque œuvre de Bach on reconnait la même signature, de la même façon qu’on retrouve la même signature mélodique chez un artiste chanteur.

La musique silencieuse de l’âme

Si ces musiques harmoniques révélées par certains artistes sensibles sont des « aides » elles ne sont cependant que reflet de nos Musiques d’Ames Individuelles qui de nature ultrasonique sont ne sont audibles que dans le silence total. C’est la raison pour laquelle les grands Maitres n’écoutent pratiquement aucune musique tribale ni même sacrée mais s’isolent dans des endroits silencieux afin d’écouter l’OM de leur cœur ( qui s’émet aussi à partir d’un point situé dans le cervelet qui se manifeste comme une petite flamme) car ce Om ultrasonique les réunifie à leur Mélodie Ultrasonique.

Il nous est de plus en plus difficile de trouver des endroits silencieux et même lorsqu’on les trouve il est fort difficile de faire le silence mental qui occulte toute capacité d’écoute des ultra sons qui émanent de notre cœur vibral. Certes les musiques sacrées comme celles de Bach Beethoven et Vivaldi peuvent nous amener vers des vibrations plus harmoniques cependant elles sont colorées de la vibration de ces artistes et aussi des émanations des collèges religieux. Vivaldi faisait partie du milieu sacerdotal et sa musique est imprégnée de religiosité.

Nous vivons donc dans un monde cacophonique ou le bruit du Om original produit par le vent dans les arbres le vol des abeilles, le bruit de la source s’est transformé en bruit de moteur bruyant , de marteaux piqueurs, d’ autos, de bulldozers qui ne servent qu’a construire des décors en béton et en verre sans aucune harmonie et vides de toute information harmonique.

Il fut un temps où les hommes essayaient d’harmoniser leurs habitats à l’environnement naturel mais ce temps semble révolu : l’architecture moderne carrée, rectiligne ne peut prêter à rêver, nous nous habillons avec des « fringues » dans lesquels nous nous sentons mal à l’aise ( afin de ressembler aux autres) nous circulons dans des autos qui se ressemblent tous… ou est donc passée notre capacité à nous enchanter ? à nous revêtir de beaux atours et à nous promener dans la nature ou dans de beaux parc aménagés réveillant notre imaginaire et notre enfant intérieur..

Les artistes

Certes il existe encore quelques endroits naturels révélateurs de la vraie vie mais ils sont de plus en plus rares. Les artistes essaient tant bien que mal de remettre un peu de poésie en ce monde en exprimant par le chant, la musique, la peinture ou la sculpture certaines vérités ressenties. Mais n’est pas artiste qui veut car le rôle principal d’un artiste est de révéler un aspect harmonieux de la divinité et non pas n’importe quoi.

Tout artiste doit se poser la question avant de partager une « œuvre » avec les autres : quelle révélation la vision ou l’écoute de cette œuvre va-t-elle réveiller chez celui qui la regardera ou l’écoutera? se sentira t’il mieux ou plus mal ! certes l’artiste puise dans son intériorité mais en ce monde l’âme est empêtrée dans les scories élémentaires et nombreux sont les artistes qui ne font que révéler des œuvres du bas astral (certaines toiles et œuvres musicales sont si tristes et désolantes que rien qu’en les voyant ou les écoutant, on a envie de se suicider)

Les Grands Maitres comme Léonard de Vinci pour ne citer que lui ont réalisé de magnifiques tableaux qui étaient à la fois « beau et harmoniques » et aussi révélateurs de vérités ( sous forme symbolique) et rien qu’en les regardant notre âme se souvient.. Quant aux grands Maitres spirituels ils ne créent aucune autre œuvre qu’eux-mêmes : leur corps est leur œuvre d’art et rien qu’en les côtoyant on commence à se souvenir de ces autres mondes.

Alors que pouvons-nous faire pour enchanter et ré enchanter le monde ?

Notre corps est l’instrument parfait pour jouer notre Mélodie d’âme encore faut il qu’il soit réaccordé sur les octaves des Mondes unifiés. Chaque chakra de notre corps est a réajuster avec le Om originel et l’Onde de vie.. Celle-ci pénétre dans notre corps par-dessous, par-dessus, par en haut, par en bas, par devant, par derrière et par l’intérieur.. en fait notre corps est intimement compris en elle… et lorsque nos chakras sont ouverts à cette Onde d’amour notre corps retrouve sa vibration Christalline et notre Musique d’Ame commence à nouveau à se jouer à travers ce corps temple..

C’est ainsi que notre « chant de vie » peut enchanter alentour.. ce chant répand non seulement les émanations colorées de notre aura mais aussi les émanations sonores vibrales ultrasoniques qui ainsi apportent la Grâce partout où nous allons. A chaque fois que nous émettons une pensée et prononçons une parole celle-ci touche tout l’Univers , elle se propage par l’Onde ultrasonique animatrice… il convient donc dans un premier temps de veiller à ce que nos paroles soient porteuses de concepts d’unités, d’amour et de fraternité solidaire ainsi nos Paroles s’inscriront dans le Grand Livre de vie et notre chant de vie montera jusqu’au cœur de l’Etre Céleste qui ainsi se reconnaitra à travers elle..

Ce chant de vie ne peut se révéler que lorsque notre enfant intérieur est libéré des entraves et cela ne s’accomplit que lorsque nous nous décidons à aimer ce que nous sommes et ce que nous faisons et à faire ce que nous aimons afin d’en partager la joie vibrale avec toutes les formes de vie de l’Univers… ainsi l’onde de vie Christ Eros se sert de notre corps pour émettre son chant d’amour..

Psyché notre âme se réjouit et Eros l’emporte vers les Cieux Ethérés où elle pourra à nouveau danser en toute liberté…

Christian Duval Wydyr le 22 Aout 2014

Publié dans philosophie appliquée

Commenter cet article