VIBRA CONFERENCE 18 NOVEMBRE ETRE ET CREER ICI MAINTENANT

Publié le par Wydyr

VIBRA CONFERENCE 18 NOVEMBRE

ETRE ET CREER ICI MAINTENANT

Lors de ma dernière intervention je vous ai parlé du passé, et révélé comment et pourquoi nous étions entrés sur le plateau du jeu matriciel et en tant que pions nous avons plus ou moins apprécié les aléas du jeu.

Cependant il ne faut pas se leurrer, si nous avons accepté de jouer et que nous jouons encore c’est parce qu’une partie de nous à encore envie de jouer. C’est de notre plein gré que nous sommes venus sur ce plateau et même si une fois installés les meneurs du jeu ont plus ou moins truqué les dés, nous ont manipulé, menti, trompé ; nous ont fait croire des tas d’inepties concernant dieu, le bien le mal, le diable cela faisait partie du programme originel encodé en ce jeu virtuel.

Lorsque nous sommes arrivés le plateau était vierge mais tous les possibles à vivre étaient omniprésent autour de nous sous forme de croyances, d’idées que les tentateurs se sont empressés de mettre à notre portée.et à chaque fois que nous avons dit « oui a ceci ou cela » nous avons crée cette chose, bonne ou mauvaise et celle-ci est devenue partie intégrante du jeu et tous ceux qui passeront après nous tomberons dans le même piège.

Afin de vous en révéler un peu plus je vais vous conter une petite histoire ;

IL ETAIT UNE FOIS UN ANGE

Au sein de l’immense vastitude du vide absolu se trouvait une immense sphère de Lumière blanche translucide vibrante et semblant douée de vie.

En l’observant de plus près celle-ci ressemblait à un immense cerveau parcouru d’ondes électriques, de couleurs changeantes, d’éclairs lumineux, de particules en mouvement perpétuel.

Au sein de cet immense cortex se trouvaient une multitude d’œufs non éclos jusqu’à l’instant où un son venu de nulle part, ultrasonique et puissant se fit entendre. Il ressemblait à un vaste bourdonnement et sous l’effet de cette mélodie générée les œufs s’ouvrirent et il en émergea une multitude de chérubins, de bébés nus qui souriaient à la vie.

La mélodie ultrasonique qui émanait de partout les traversait de part en part et chaque bébé rayonnait de bonheur et ainsi chacun d’entre eux reçut un nom vibral, une mélodie particulière.

A peine sortis de l’œuf ils se mirent à marcher dans la nuée et aussi à voler car ils avaient des petites ailes et la musique qui continuait à se diffuser leur donna envie de danser. C’est ce qu’ils firent. C’est ainsi que les bébés devinrent des Enfants.

Tout d’un coup une voie venue d’on ne sait où parla en ces termes :

« Mes chers enfants angéliques, je suis l’Etre des Etres et vous ai donné vie, mouvement et Etre afin que vous réalisiez le grand rêve d’une création que j’ai imaginé en mon long sommeil. Vous êtes moi, je vous ai créés à mon image et ma ressemblance et ai disposé en vous le pouvoir de créer librement tout ce que vous voulez, vous pouvez puisez à volonté dans cette grande substance qui vous entoure, elle est magique et prendra la forme que vous souhaitez qu’elle prenne.

Je n’interviendrais jamais dans vos œuvres, je vous en laisse la libre création, vous êtes totalement libre d’Etre ce que vous désirez Etre, je me repose en vous pour que vous rendiez mon rêve réel, vous n’avez aucun compte à me rendre, allez unissez vous et cocréez, je vous ai pensé et créé Magiciens alors soyez cela » cependant sachez que tout créateur est automatiquement impliqué dans tout ce qu’il créé ainsi ce que vous créez est une partie de vous »

Les enfants se regardèrent avec amour et il se forma des groupes par affinité et chaque groupe se localisa dans un coin de l’espace et par leur Attention unifiée engendrèrent une Etoile. Chaque groupe donna vie à une Etoile et par ce biais se formèrent des familles d’âmes.

Chaque Etoile était destinée à rendre concret un potentiel issu du grand rêve de l’Etre des Etres et ainsi chaque enfant appartint à un foyer. Son Etoile d’origine était sa patrie.

C’est ainsi qu’au sein des Nébuleuses originelles naquirent des milliards d’Etoiles toutes différentes mais toutes issues de l’âme Unique de l’Etre des Etres.

Chaque Etoile imaginée possédait en elle via sa musique une sorte de particularité, sur certaines Etoiles les anges étaient spécialisés dans la génétique, sur d’autres c’était l’art, sur d’autre c’était l’observation.

Chaque Enfant devint ainsi un Ange magicien libre de cocréer. Nous sommes tous ces Anges, ces enfants magiciens qui depuis des Eons de temps parcourons les univers avec notre Habit de Magicien (ne) cosmique.

Parmi ceux-ci il s’en trouva un du nom de Sami.

Une fois le foyer Etoilé terminé les enfants n’eurent qu’une idée en tête, c’est d’aller explorer d’autres Etoiles pour y contempler d’autres créations et aussi peaufiner leur apprentissage de Magiciens. Chacun possédait une Ame c’est-à-dire une banque mémoire d’information ultrasonique génétique musicale.

Chacun pouvait voyager à la vitesse de la Pensée, il suffit de penser à un point précis de L’univers pour s’y retrouver sous une forme vibrale immédiatement. Ce corps était créé à partir de l’osmose entre la musique de l’âme du visiteur et celle de l’Univers visité.

Ce corps servait d’outil de visitation et d’étude pour l’Enfant visiteur et une partie de celui-ci était impliquée dans l’expérience comme l’avait indiqué l’Etre suprême.

Dés que la visitation était terminée, l’Ange se projetait ailleurs et prenait une nouvelle forme adéquate à son désir d’expérience.

C’est ainsi que d’Univers cités en Univers cité Sami enrichit son âme en coopérant à de multiples cocréations.

Il voyagea au sein de multiples Galaxies, univers dimensionnels, rencontra une multitude de formes différentes mais savait que toutes étaient issues de la même Source, rien ne pouvait exister en dehors de celle-ci puisque tout la création était contenue à l’intérieur de celle –ci. Tout se passait dans le Grand cerveau. Au-delà il n’y avait que le vide quantique.

Sami partageait parfois ses voyages avec ses amis qu’ils appelaient ses « potes en ciel » et c’est ainsi que tels une bande de copains ils jouaient avec délice aux jeux de la vie tout en imaginant tout ce qui leur était possible de capter comme infos.

A chaque fois qu’il utilisait son Pouvoir Magique Sami sentait comme une onde de réjouissance le traverser, c’était un super trip orgasmique.

Expérimenter la vie était un vrai délice, c’était comme participer à un grand bal animé par un Orchestre symphonique jouant l’Opéra écrit par le Grand Etre. Chacun avait sa partition à jouer.

C’est ainsi qu’après avoir plongé au cœur de la Voie lactée, visité et exploré Sirius et les systèmes solaires qui étaient ses créations il atterrit dans le système solaire qui est le notre.

Chaque Ange ainsi créait individuellement mais coopérait avec un groupe d’anges pour concrétiser un projet commun qui lui-même faisait partie d’un projet plus grandiose qui lui-même appartenait au grand Rêve de l’Etre.

Un jour Sami se retrouva devant la Porte d’un univers particulier. Celui-ci avait été mis en place par un Grand frère cosmique que l’on appelait le « rebelle » parce que ce qu’il avait conçu était invraisemblable : un Univers au sein duquel l’Etre des Etres expérimenterait ce qu’il n’était pas pour découvrir ce qu’il était et tous ceux qui participeraient à ce jeu feraient cette expérience.

Certes seule la rumeur tendait à faire croire que le fils rebelle avait désobéi au Grand Etre mais cela était complètement faux car aucun Ange ne peut imaginer quelque chose qui n’a pas été au préalable conçu par l’Etre des Etres.

Donc si cet Univers était rendu possible c’est parce que l’Etre des Etres avait aussi désiré faire cette expérience ! Rien ne peut exister en dehors de son contrôle puisqu’il est omniprésent en chaque créature…

Cet Univers fut créé pour que les Anges qui accepteraient d’y participer expérimentent la dualité : on ne peut connaitre le froid qu’en expérimentant le chaud, on ne peut savoir qu’on est petit au milieu des grands, on ne peut découvrir la grandeur qu’en expérimentant la petitesse, on ne peut découvrir ce qu’on est qu’en expérimentant ce qu’on n’est pas.

Sami qui avait l’âme aventurière se présenta à la Porte du Grand Jeu Matriciel et l’ange gardant la Porte lui dit «

- acceptes-tu de ton plein gré cette expérience, rien ne t’oblige à participer

- acceptes-tu de perdre la mémoire de Qui Tu Es pour jouer à ce jeu

- acceptes-tu de porter ce Bandeau qui va occulter ta mémoire et te faire oublier ton statut de Magicien ?

- si tu acceptes tout cela tu ne pourras plus reculer, tu ne pourras sortir de ce jeu qu’une fois que tu en auras découvert les règles et retrouvé ta Mémoire d’origine.

Sami accepta toutes les conditions…

Il entra dans une immense géode garnie de fauteuils disposés devant des écrans, on l’invita à s’installer dans l’un deux, on lui mit un casque virtuel sur le front, et on le relia à l’ordinateur central.

Au début il n’y vit que du flou, il eut l’impression d’entrer dans une sorte de vortex lumineux au bout duquel se trouvait la Lune et il fut aspiré par celle-ci.

Il oublia tout souvenir d’où il venait, son statut de magicien, ses copains galactiques, il devint totalement amnésique.

De l’autre côté du voile lunaire tout changea. Sami se retrouva dans une sorte de jeu virtuel, au milieu d’un décor qui n’était pourtant que projections d’images et tel Lara Croft il commença à jouer.

Son expérience la plus marquante fut le train fantôme. Il apprit à se battre contre des monstres, à conduire des autos, à faire des cascades, à lutter contre des démons reptiliens et des magiciens noirs qui voulaient le tuer, à combattre multiples créatures.

De temps en temps il atterrissait dans une zone plus calme où il pouvait se relaxer un peu en contemplant de belles choses, en bavardant ou en jouant avec d’autres personnages plus sympas..

Il expérimenta multiples manèges, les montagnes russes, la grande roue, l’auto tamponneuse, le tir à la carabine, et aussi multiples jeux : il joua aux dames, au loto, aux échecs, aux dominos, aux boules, au Ping pong, au foot, au jeu de l’Oie, a la roulette

Parfois il gagnait des parties mais souvent il perdait.

Dans ses aventures virtuelles il se retrouvait avec des compagnons et compagnes et parfois gagnait des points parfois en perdait jusqu’au moment où phrase fatidique marquait « éliminé ».

Il devait alors recommencer une autre partie en endossant un autre costume mais il finit pas être si identifié au jeu qu’il ne chercha même plus à retrouver sa mémoire et de jeu en jeu il vécu une multitude de parties en tant que pion.

Cependant ce qu’il ne savait plus c’est qu’à chaque fois qu’il jouait une nouvelle partie inconsciemment il continuait à jouer de la même façon qu’il avait joué les parties précédentes, celles où il avait perdu et ainsi à chaque fois qu’il pensait gagner, bing, un souvenir de la partie précédente le faisait à nouveau perdre.

Il était tellement obnubilé par le jeu qu’il passait son temps devant son écran virtuel, il était devenu prisonnier du personnage dans lequel il s’était projeté et des créatures contre lesquels il n’arrêtait pas de se battre.

Le seul moment où il aurait pu se souvenir c’était quand ayant perdu une partie il allait en commencer une autre mais bien trop vite il se précipitait dans une nouvelle.

Ce qui le sauva fut une panne d’électricité. La Lumière extérieure lui étant occulté il retrouva la Lumière intérieure par le biais d’un rêve au sein duquel il vit un magicien doté d’une baguette qui utilisant celle-ci sans conscience créait une multitude de créatures dangereuses qui se retournaient contre lui, à chaque fois que le Magicien pensait à quelque chose il en subissait les contrecoups bénéfiques ou maléfiques.

C’est ainsi que le souvenir se réanima en Sami, ainsi se dit il « c’est moi qui créé tout cela », je ne suis pas ce personnage mais celui qui créé tous les scénarios ! Mais alors tout peut changer, je peux gagner toutes mes parties !

Quand la lumière revint il continua à jouer mais en conscience et peu a peu retrouva son Pouvoir de magicien, sa mémoire d’Origine.

Il pouvait désormais jouer sans se préoccuper de ses façons de jouer antérieurement, sans même se laisser influencer par la façon de jouer des autres (dont la plupart étaient encore englués dans le jeu)

Il savait qu’il ne servait à rien de vouloir modifier le jeu des autres, mais de jouer à sa façon, de ne plus subir les illusions générées par les images virtuelles diffusés par les organisateurs du jeu mais de jouer pour le plaisir de jouer, en utilisant ses propres règles, ses propres lois.

Pour sortir du jeu il fallait réussir à entrer dans un Château qui était La Porte de sortie. Auparavant Sami n’y était jamais arrivé car trop occupé à combattre les monstres qui lui barraient le chemin il s’était fait éliminer à chaque fois. Maintenant tout était différent car il savait que tous ces monstres n’étaient que spectres et fantômes illusoires et il avança vers le Château sans leur porter Attention. Il joua juste pour le plaisir de jouer et ainsi franchit la Porte et se retrouva de l’autre côté avec toute sa mémoire d’origine.

Il avait donc le choix entre repartir voyager dans les Mondes multidimensionnels où retourner dans le jeu matriciel pour révéler aux autres joueurs ce qu’il avait découvert. c’est cette dernière option qu’il choisit et depuis ce jour il continue à jouer sans être obnubilé par le désir de perdre ou de gagner , juste pour le plaisir et pour ainsi révéler aux autres que tout cela était pure virtualité, illusion et par son exemple il permit ainsi à de nombreux joueurs et joueuses de devenir eux aussi Maitres du Jeu et Magiciens confirmés.

Du haut du ciel, un rire joyeux résonna. L’Etre des Etres se réjouissait

FIN

Ainsi cette histoire nous révèle :

Que l’Etre des Etres nous à créé libres et créateurs : il nous à transmis son Pouvoir et n’intervient pas dans notre création. Il ne peut donc rien pour nous et tant qu’on ne reconnait pas ce Pouvoir en nous nous avons l’impression que rien ne va

Dés que nous déléguons notre Pouvoir à des forces extérieures nous perdons le pouvoir de changer ; nous nous comportons comme victimes de forces supérieures maléfiques et implorons des forces supérieures bénéfiques pour nous sauver.

Tout créateur est impliqué dans sa création. Nous avons participé à la création de notre Etoile source tout comme nous avons participé à la cocréation de la Matrice que nous subissons. Si nous sommes encore en ce monde c’est qu’une partie de nous s’y est impliqué en tant que cocréatrice et s’y est identifié.

C’est de notre propre gré que nous avons accepté de venir en ce monde et de perdre la mémoire, il n’y a aucune erreur dans le plan divin, les manipulateurs sont aussi nos créations, ce ne sont que des fantômes, des spectres

Tout ce que nous pensons nous le créons et l’expérimentons

Nous avons été créés Parfaits et avons accepté d’expérimenter l’imperfection pour redécouvrir cela.

Tant que nous restons identifiés à notre « je » nous pensons être imparfaits cheminant vers la perfection et nous créons ainsi un chemin de rédemption, de souffrance, de nettoyage karmique, de vies pour payer ou subir nos karmas, de blessures que nous voulons soigner ou guérir, de culpabilités que nous rejetons sur nos parents, nos éducateurs, les manipulateurs, la matrice, les dirigeants et perdons ainsi conscience que nous « sommes ce monde » les autres sont aussi nous sous une autre forme nous sommes tous émanés de l’âme Unique de l’Etre des Etres.

Tant que nous agissons et pensons ainsi nous subissons les illusions que nous nourrissons.

Nous pouvons changer mille fois de programmes, de techniques spirituelles : tout programme extérieur est conditionnement et notre enfant intérieur – génie et magicien- ne peut pas s’exprimer et réaliser ses rêves alors il se fâche et nous déprimons, tombons malades, manquons de joie, d’argent, d’amour et de tout …

Nous disposons de perceptions sensorielles afin que nous puissions par notre Ecoute ressentir le monde qui nous entoure : chaque plante, chaque fruit nous informe sur la présence du Deva angélique dont il est une « forme ».

Dés que nous orientons nos sens vers l’Intérieur – flamme du cœur- la souvenance reviennent et nous redécouvrons l’Enfant en nous qui ainsi se libère de l’emprise de l’inconscient collectif nous maintenant dans l’illusion

Dés que nous inversons notre vision nous ne voyons plus le monde par nos yeux extérieurs comme étant une réalité imparfaite que nous subissons (vision du moi) mais à partir du Soi (soleil intérieur) qui voit la Perfection partout et il nous suffit d’y conforter tous nos actes, pensées et sentiments pour qu’il en soit ainsi.

Dés que nous reconnaissons la Perfection en nous et partout nous recontactons l’Etre qui nous anime, le mental cesse de faire interférence, nous ressentons la Joie d’Etre

Il ne nous reste plus alors qu’à faire ce que nous aimons et aimer ce que nous faisons et ainsi on œuvre parce qu’on aime, on ne va plus au travail par obligation, on retrouve la joie de créer librement et on est pleinement heureux, la joie dilate notre conscience et ainsi l’abondance vient vers nous n’ont parce qu’on l’a mérité par nos efforts mais parce que étant déjà heureux ( par ce qu’on fait ) la vie nous apporte les éléments et événements qui confirmeront cela..

Tant qu’on n’a pas fait ce retournement, on peut utiliser de multiples techniques, faire de multiples nettoyages, mettre des pommades sur nos blessures passées ; lutter contre les manipulations, purger nos karmas mais rien ne marche vraiment car nous utilisons notre pouvoir créateur pour perpétuer un monde dans lequel le bien lutte contre le mal, le pur lutte contre l’impur, le parfait lutte contre l’imparfait et ainsi à chaque fois que nous luttons contre des forces extérieures dites maléfiques nous tissons un monde où le combat continue entre le bien et le mal au lieu d’utiliser notre pouvoir pour créer ce qui nous tient à cœur. Quel gaspillage !

Le monde est tel que nous pensons qu’il est : si nous le pensons impur et devant évoluer vers la perfection nous cocréons cela et sommes impliqués dans cette création. Plus nous luttons contre les maladies, le mal, plus nous cocréons un monde où cela sera réel et notre expérience sera donc de vivre dans un monde imparfait au sein duquel nous sommes soit victimes pleurnichardes gémissantes soit super héros détruisant le mal mais tout cela maintient le scénario du mauvais film et nous ne pouvons pas vivre l’abondance et la joie.

Nous restons ainsi prisonniers de l’elfe gris de notre cerveau, nous restons englués dans nos programmes virtuels émanant de nos casques.

La technologie nous enferme de plus en plus dans cela, chacun avec son casque sur la tête se plait à imaginer un monde meilleur tout en évoluant dans un monde qu’il ne veut plus voir : ainsi sous l’influx d’une belle musique on peut déambuler dans Paris sans voir ce qui s’y passe et avoir de grosses chances de mettre le pied dans une crotte de chien et l’on s’apercevra lorsqu’on retira ses chaussures que celle-ci est loin de sentir la rose.

La virtualité nous amène à nous projeter dans un rêve, à rêver notre vie au lieu de créer notre rêve comme par exemple : on est assis devant notre écran télé, sur celui-ci défilent les images d’un type assis dans un fauteuil qui regarde un film dans lequel un type regarde lui aussi sa télé et sur celle-ci le film raconte l’histoire d’un type qui joue dans un jeu virtuel et prend plaisir à tuer des créatures imaginaires pour se sentir un héros !

Alors si au lieu de passer notre temps à vouloir nettoyer nos vieux tapis poussiéreux et à gémir de nos souffrances d’enfance et d’autres vies, à épousseter nos vieux vêtements élimés, à nous sentir plus propres parce qu’on s’est nettoyé, à imaginer des prisons illusoires au sein duquel enfermés on passe notre temps à scier les barreaux pour sortir alors qu’il n’y a ni barreaux, ni prison car ceux-ci ne sont que projections de nos illusions virtuelles émanant de notre peur de vivre.

Allons-nous passer notre temps à lutter contre des ombres et fantômes ? Ou cocréer un monde plus lumineux où chacun réaliserait son rêve. Cela n’est ni une question de temps ni de circonstance, juste un changement de regard et tout peut changer.

Pour retrouver notre pouvoir magique il n’y a qu’une obligation : c’est reconnaitre que tout ce qu’on à vécu est notre création, que nous sommes totalement responsables de tout cela et qu’il n’y avait rien de bien et de mal en tout cela (il faut aimer tout ce qu’on à créé) parce que cela faisait partie du jeu. Et seul cela nous donne le pouvoir de changer, tant qu’on pense que c’est la faute à untel ou untelle ou notre enfance on perd tout pouvoir de changer quoi que ce soit.

Accepter cette responsabilité, accepter que tous ceux qu’on a rencontrés et qui nous ont fait souffrir nous les avions invités pour qu’ils nous aident à nous ressouvenir, est la clé de la libération…

Nous avons pris la Lune pour le Soleil

Lorsque nous sortons des atmosphères que la terre le soleil se trouve dessous et non dessus

L’ascension consiste à s’élever dans la conscience solaire

Quand on est au centre du zodiaque on ne subit plus les influences planétaires

Peu importe le signe de notre naissance

Peu importe les transits planétaires

Peu importe les transits lunaires.

Ce ne sont que des éléments de la mise en scène et rien de plus.

Quand on sort du scénario on retrouve notre liberté d’Etre

On sort de toute identification à un rôle

Tant qu’on se pose des questions on a des réponses qui suscitent de nouvelles questions.

Plus on cherche à comprendre moins on comprend car il n’y a rien à comprendre mais juste à Etre.

Le jour où l’on est réunifié dans l’Etre on ne pose plus de questions, on commence à vivre et notre Enfant intérieur se réjouit.

C’est bientôt Noel, Alors croyons au Père Noel, commandons notre habit de magicien, ou magicienne et le matin de Noel mettons le et ressentons qu’une nouvelle vie est possible, il suffit d’y croire, de le décider. Seul un enfant peut croire à tout cela alors offrons celui-ci à notre Enfant intérieur et cessons de dialoguer avec lui mais jouons avec lui au Jeu de la vie en demeurant conscients que chaque jour est Noel.

Le 18 Novembre 2014

Christian Duval Wydyr

https://plus.google.com/events/co0g268mc02p79bbrksj9i5oe1c

.

Publié dans vibra conference

Commenter cet article

vincenza 28/01/2015 11:35

Vos vidéos m on apporté beaucoup de réponses,et de sérénité.
Comment expliquer le fait d avoir créé des tocs de contamination, sans pouvoir s en défaire?

rouchkov 21/11/2014 23:17

Bonjour christian et merci pour ce bel article,
J'ai eu un réveil assez brutal il y a un an environ et depuis je passe toutes mes journées à la recherche de la vérité (j'ai été licencié pour maladie donc je suis au chômage aujourd'hui et je profite de tout ce temps pour mes recherches). Je me suis très vite méfié du new age ... et pensais que le site du grand changement et certains intervenants faisaient parti de tout ça mais là cet article me parle complètement, c'est vraiment profond et bien imagé. J'ai senti de profonds changements en moi depuis un an et suis comme drogué à la recherche de vérité et je passe pour un fou ou appartenant à une secte de la part de certains de mes amis ou famille malheureusement mais j'essaie juste de les prévenir de notre esclavagisme et des démons qui nous manipulent. Dois je continuer à les prévenir ou ne penser qu'à moi et mon élévation spirituelle mais dans ce cas j'aurais l'impression d'être égoïste et de les laisser tomber, et sans quelqu'un pour leur ouvrir les yeux je vous assure qu'ils ne pourront jamais y arriver seul.
Merci beaucoup de votre réponse
Bien à vous

Claire 20/11/2014 10:29

Bonjour Christian, j'ai une question qui me turlupine:
Dans votre belle histoire très parlante, ou est le double et le Soi Divin? Est ce que le Soi Divin est en fait l'Etre des Êtres ? Et le double alors?
Merci pour votre réponse.