LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 2/3 Le corps : un zodiaque vivant

Publié le par Wydyr

LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 2/3

Le corps : un zodiaque vivant

Chaque organe de notre corps et chaque partie de celui-ci est intiment lié à une planète où un espace temporel zodiacal (signe astrologique). Notre foie est lié à la planète Jupiter et accomplit dans notre corps la même fonction que le Jupiter céleste. Jupiter est le réservoir d’énergie (Essence) du système solaire (comme l’es le réservoir d’essence d’une automobile) comme notre « foie « foie est le réservoir d’énergie de notre corps.

Notre corps est un microcosme reflet holographique du macrocosme et c’est parce que notre Conscience via ses extensions à connu la vie sur ces planètes en tant que « forme expérimentatrice » que nous disposons des informations émanant de celle-ci. Notre corps est notre zodiaque interne et nos organes en sont les planètes.

Tout ce qui se passe sur Jupiter à une interaction sur notre foie et inversement, nous sommes le Zodiaque multidimensionnel, le système solaire et selon nos vécus expérientiels en tant que projections (extensions) nous avons une mémoire différente.

Nous disposons à notre naissance d’une carte du ciel déterminant nos paramètres pour cette vie présente (positions planétaires et aspects des planètes entre celles- ci) et les transits planétaires viennent réveiller certaines mémoires par le biais du processus pensée- émotion- sensation qui s’actualise par nos corps subtils.

Nous n’avons donc pas besoin de voyager dans l’espace avec des fusées spatiales pour tout connaitre de notre Univers local puisque la mémoire de celui-ci est inscrite en nous. Etant tous « Un » en tant qu’émanation de la Source nous pouvons donc avoir accès non seulement à nos propres vécus mémoriels spatiaux mais aussi à ceux de toutes les Etincelles de vie.

Chaque corps subtil nous relie à une fréquence

Par notre corps physique et le sens du toucher nous sommes en contact avec le monde minéral et la Terre.

Par notre corps éthérique (vital) et nos perceptions sensorielles nous sommes en contact avec le monde végétal, l’eau et toutes ses créatures « vibrales » (ondines, sirènes, devas de l’eau, dauphins etc.) la lune via ses transits établit le contact avec l’inconscient collectif.

Par notre corps astral (émotionnel) nous sommes en contact avec le monde animal et le feu pulsionnel qui nous donne envie de procréer et de nous reproduire. Mercure établit les coordinations via le système nerveux.

Par notre corps mental (pensée) nous sommes en contact avec la pensée humaine (collective) par le biais de la Planète Vénus (sentiments) qui alliée à Mercure (astral) génère ce qu’on appelle le senti-Mental.

Par notre corps causal (pensée abstraite) nous entrons en contact avec notre Soi solaire qui inscrit en cette zone fréquentielle les causes de nos différentes incarnations et les résultantes de celles-ci. C’est à partir de cette fréquence du Soi que peuvent être changés nos programmes ou nettoyés nos mémoires.

Tant que notre « moi » temporel ne suis pas relié au Soi causal ces mémoires ne peuvent être dissoutes en totalité puisque leur racine est « causale ». La seule chose que l’on puisse accomplir à partir du moi mental et astral c’est de mettre un peu de baume sur nos bobos mais cela ne guérit qu’en apparence.

Les transits planétaires

A chaque fois qu’un transit planétaire touche une planète de notre thème de naissance, la mémoire enregistrée en ce point de notre corps (révélé par la position de la planète en signe) va être réactivée et cela va se manifester par un événement particulier (révélé par la position de la planète en maison)

Chaque planète ayant aussi un rôle particulier (accélérer, ralentir, révéler, transformer) va donc apporter sa coloration. Les planètes lourdes étant plus lentes ont un effet beaucoup plus fort puisque leur transit dure plusieurs jours, semaines ou mois (Jupiter ; Saturne, Neptune).

Les planètes plus rapides comme Mercure, Vénus, Mars ont des effets moins longs dans le temps mais plus rapides dans l’espace.

La Lune quant à elle active toute nos planètes en 28 jours, son transit est rapide mais révélateur et c’est elle qui déclenche les événements de notre quotidien. A chaque fois qu’elle transite sur une planète elle réveille la mémoire du potentiel endormi et créé un événement qui nous met face à face à une réalité, une nécessité que nous devons résoudre ou transmuter. Personne ne peut y échapper car la Lune agit au niveau de notre subconscient relié à notre inconscient lui-même relié au collectif.

Ce n’est pas le Saturne céleste qui nous dérange lorsqu’il est activé par le transit Lunaire ou autre mais le Saturne qui est en nous c’est-à-dire la « relation » que nous entretenons avec cette planète via notre extension qui y est liée. Cette relation peut être bénéfique ou tout le contraire (tant que nous n’avons pas réglé un problème antérieur celui-ci est réactivé par la Lune et les transits planétaires).

Le soleil quant à lui déclenche aussi des processus d’activation et amène un peu plus de lumière dans nos paramètres internes mais nous ne pouvons les percevoir qu’en vivant dans le Présent, le conscient c’est-à-dire aussi que notre moi sentimental et sensoriel (Mercure, Vénus, Mars) doit être relié à notre Soleil. La Lune révèle le passé et peut nous y maintenir, le Soleil révèle un nouveau possible à vivre.

Chaque transit planétaire actif donc une donnée (pensée- plan mental) par le biais d’une image qui déclenche une émotion au niveau du corps astral (cela ouvre la porte du monde astral) .Celle-ci active l’activation du système glandulaire qui va ainsi modifier la biochimie du corps. le corps astral étant le siège mémoriel des émotions cristallisées lors de nos vécus antérieurs est ainsi sollicité et les émotions mal digérées lors de ces autres vies sont alors réactivées et peuvent être éliminées ( lorsqu’on vit dans le Soi conscient du processus) ou a nouveau cristallisées ( si on réagit comme antérieurement ou qu’on refoule ou rejette l’information) .

Si l’émotion est à nouveau cristallisée elle ressurgira à nouveau a chaque transit planétaire lunaire jusqu’au moment où une planète Lente comme Saturne viendra à son tour apporter sa contribution et alors ce sera plus difficile à vivre car Saturne « prend le temps » et l’émotion non libérée va activer une sécrétion glandulaire qui va nous amener a la dépression qui provoque une baisse du système immunitaire et c’est ainsi que l’accident ou la maladie grave s’actualise dans le corps éthérique et le corps physique. La maladie « oblige » à évacuer la cristallisation mémorielle.

A suivre..

Christian Duval le 14 décembre 2014

Publié dans conscience quantique

Commenter cet article