DECLINEZ VOTRE IDENTITE !!

Publié le par Wydyr

DECLINEZ VOTRE IDENTITE !!

Lorsqu’un Français se rend en Afrique il doit se munir d’un passeport afin d’être accepté sur le continent. Une fois entré dans le pays, il peut se comporter en touriste ou s’immerger plus profondément dans les us et coutumes locales en se vêtant à l’africaine et en logeant et se nourrissant chez l’habitant. Il n’en demeure pas moins qu’il ressent tout cela via son identité corporelle et intellectuelle de Français et lorsque son voyage se termine il n’a aucune difficulté à rentrer en son pays.

Le processus est identique pour nous, humains incarnés sur terre. Nous venons de différents points du Cosmos mais une fois entrés dans la Terre à visiter nous avons perdu notre carte d’Identité et nous sommes retrouvés comme des touristes « sans papiers » emprisonnés par des frontières et instance gouvernementales. Nous avons fini par accepter notre situation tout en gardant la nostalgie d’un ailleurs intemporel et avons totalement perdu la mémoire de notre identité d’origine.

Certains continuent à jouer au touriste en voyageant ici et là juste pour « voir » alors que d’autres ayant retrouvé une partie de leur mémoire passent leur temps à rechercher leur navette spatiale mais ne se souviennent plus où ils l’ont stationné. Ils la cherchent dans le monde visible, et pour cela parcourent le monde pour trouver l’endroit où elle se trouve alors qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils n’ont jamais quitté leur véhicule trajectoire puisqu’ils sont « dedans » mais comme celui-ci est invisible ils ne le voient pas.

Cependant dés qu’ils ouvrent les yeux intérieurs la réalité apparait : le véhicule vibral ascensionnel a toujours été là et il suffit de reconnaitre cela pour qu’il en soit ainsi.

Notre expérience ressemble fort à celle qui nous arrive souvent lorsque ayant garé notre auto sur le parking d’un supermarché nous ne nous souvenons plus où nous avons déposé celle-ci jusqu’au moment où nous nous rendons compte que nous sommes déjà assis dedans !

Christian Duval le 9 Janvier 2015

Publié dans philosophie appliquée

Commenter cet article