LE PETIT PEUPLE ELEMENTAIRE : MYTHE OU REALITE ?

Publié le par Wydyr

LE PETIT PEUPLE ELEMENTAIRE : MYTHE OU REALITE ?

Le Petit Peuple évolue dans la 3° Dimension unifiée alors que nous expérimentons la vie dans une matrice de 3° dimension dissociée c’est-à- dire comme coupée de la Source par un triple voile provoquant des interférences. Nous ne pouvons prétendre ascensionner dans la 5 D sans avoir au préalable réalisé l’unité dans la 3D où nous nous trouvons encore actuellement.

Il fut un temps où nous évoluions dans la 3D unifiée, c’était le « bon temps » comme on pourrait dire car nous pouvions œuvrer en toute sérénité avec les éléments sans pour cela entrer en lutte contre eux et sombrer dans les combats élémentaires résultant de forces antagonistes. En effet dans notre réalité l’eau semble détruire la terre (les marées rongent la côte) la terre chasse l’eau (l’amas des sédiments fait reculer la mer) le feu détruit la terre et fait évaporer l’eau et l’eau éteint le feu, l’air peut éteindre ou attiser le feu ou provoquer des tempêtes quand il agite l’eau.

Du point de vue humain cela apparait comme une lutte incessante alors que du point de vue unifié il n’y a aucune lutte mais simplement des mouvements d’énergie qui petit à petit façonnent la matière de notre monde. Depuis des millénaires les mouvements ondulatoires des marées et fleuves ont sculpté les merveilles naturelles que l’on peut admirer partout dans la Nature.

A l’époque où notre expérience se déroulait dans la dimension 3 D unifiée nous étions en contact direct avec le Petit Peuple des Elémentaux constitué de tous ces personnes féériques qui pullulent dans les livres pour enfants mais aussi les récits mythologiques.

Les clans élémentaires

Le clan de l’Elément Terre ; Les Nains s’occupent d’extraire et de façonner les pierres précieuses et aussi de sculpter les roches et montagnes.

Le clan de l’Elément eau : ondines, ondins et sirènes oeuvrent au niveau des sources et rivières et de l’Océan afin d’en maintenir la pureté. Elles sont totalement vouées à l’harmonie du monde végétal.

Le Clan de l’Elément Air, les Elfes s’occupe de la protection animale et de la libre circulation dans les bois et forêts. On les représente souvent sous l’apparence d’un archer type Robin des Bois. Ils travaillent en collaboration avec les Ents et Sylphes sylvestres qui protègent et entretiennent les différentes essences d’arbre.

Le clan de l’Elément Feu, les Fées s’occupe de la bonne organisation de l’ensemble de la structure et grâce à leurs pouvoirs magiques exaucent les vœux de ceux et celles qui les rencontrent. Elles veillent aussi sur les animaux, les végétaux, les fleurs et coopèrent avec les humains et sages initiés qui peuvent communiquer avec elles.

Les Anges et Deva travaillent avec l’Eau céleste adamantine ou feu éther et par ce fait sont de parfaits intermédiaires entre le monde visible et invisible.

Chacun d’entre nous est accompagné d’un ou plusieurs anges gardiens qui sont en quelques sorte nos parrains qui nous permettent d’être accepté dans la fréquence ou évolue le petit Peuple.

Il existe aussi une multitude de créatures appartenant à cette catégorie dont les Dragons : le Dragon de l’eau, celui de la terre, celui du feu, celui de l’air qui interagissent avec les éléments afin de créer nos climats et atmosphères climatiques.

Monde unifié

Il fut un temps où nous étions en contact visuel et direct avec ce Petit Peuple car notre expérience s’accomplissait en 3 D unifiée…. Ainsi tous les règnes coopéraient : animaux, végétaux, minéraux, petit peuple, dragons, humains pour cocréer un jardin d’Eden magnifique.

Cependant après la « chute vibratoire » nous avons été séparés par le voile matriciel qui agissant au niveau de notre corps mental, émotionnel et sensoriel a coupé la communication directe. Le Petit Peuple continuant son expérience en 3 D unifiée est proche de nous mais dans une fréquence d’où nous ne pouvons les voir. Tous les règnes qui nous entourent et créent notre décor temporel (arbres, montagnes, rivières, végétaux, animaux) sont en quelque sorte une projection d’une partie d’eux-mêmes dans notre dimension afin que nous puissions grâce à l’observation et l’écoute nous souvenir et rétablir la communication vibrale avec eux.

Ce qui a créé le voile en nous est notre corps mental qui nous permet de disposer d’une conscience propre et d’une capacité de vivre tout en étant conscient de vivre, d’observer les formes de vie mais notre mental n’en étant qu’à la phase minérale nous ne pouvions plus œuvrer avec le Petit Peuple car notre ego associé à notre mental aurait eu tôt fait de vouloir asservir, exploiter ou détruire ces « créatures non humaines ».. Le Petit peuple continue donc son expérience de l’autre côté du voile où certaines civilisations ascensionnées et extra terrestres (comme certains Vénusiens et Vegaliens) partagent leur vécu.

Tant que notre corps mental n’est pas trop formaté par l’éducation nous avons la possibilité de ressentir ce petit peuple, c’est ce qui se passe pour les enfants qui voient les fées, les lutins, les nains… mais dés que le mental reçoit la programmation émanant de la dualité tout cela s’estompe et la vision disparait et l’enfant oublies tout.

Heureusement les conteurs et autres écrivains mythologiques ont permis de laisser quelques traces de ce peuple invisible et toutes les œuvres de Faérie ont permis de garder un peu de la souvenance. C’est pourquoi nombreux sont ceux et celles qui lorsqu’ils ont suivi une voie intérieure et redécouvert leur enfant intérieur souhaitent à tout prix communiquer avec ce Petit Peuple enchanteur.

Réintégrer l’Unité

Nous ne pouvons espérer ascensionner dans la 5D unifiée sans avoir au préalable réintégré notre unicité dans notre corps de 3 D. car dés que nous avons rétabli l’Unité vibrale nous pouvons voyager dans toutes les dimensions sans aucune limite car les portes interdimensionnelles sont toujours ouvertes. Par contre on ne peut passer de la fréquence 3 D dissociée à la fréquence 5 D unifiée directement.

Plus nous allégeons nos voiles (mental, émotionnel, sensoriel) plus nous nous donnons la capacité de communiquer avec ce Petit Peuple. Chacun de nos corps subtils étant émanation d’un élément (terre / physique, eau/ éthérique, feu/émotionnel, air/mental) nous permet ainsi une communication directe avec ce monde invisible qui petit à petit se révèle comme étant bel et bien réel.

La fréquence dimensionnelle du Petit Peuple est la 3 D, il à été créé et programmé pour cela, ce qui n’est pas le cas pour nous qui ne sommes ici bas que « visiteurs » pouvant participer à la tâche en tant que non résidents.

Certains êtres du Petit Peuple surtout les Fées et Sirènes se sont incarnées sous forme humaine et on ainsi perdu leur immortalité. Le Petit Peuple est immortel dans le sens où chaque être peut vivre très longtemps sous la même forme physique vibrale et changer de forme tout en transférant l’intégralité de la mémoire de son vécu antérieur. Ils disposent ainsi d’une sagesse et d’un savoir ancestral.

Dés qu’un résident du Petit Peuple décide de passer le voile – ce qui est rare mais possible – il perd son immortalité c’est le cas pour les Fées ou les Sirènes qui tombent amoureuses d’humains et choisissent de partager leur vie. À l’opposé il arrive parfois que certains humains décident de passer de l’autre côté du voile pour aller vivre avec des fées ou sirènes. Cependant il y a un prix à payer : aucune nostalgie de revenir en ce monde humain ne doit habiter l’âme de celui qui passe sinon il est à nouveau aspiré en ce monde et on le retrouve « mort » comme le révélé l’histoire ci-dessous.

« Il était une fois un homme qui chaque jour se rendait prés d’une Source d’où émanait le chant des sirènes, un chant magnifique, envoutant. Un jour alors qu’il se délectait de cette douce musique une Ondine magnifique sortant de l’onde lui apparut. Il en tomba immédiatement amoureux. Ils conservèrent pendant des heures puis l’Ondine plongeant dans l’eau disparut. Le lendemain l’homme retourna au lieu et l’Ondine se présenta à nouveau. Un lien profond commença à s’établir entre eux. Pendant des mois il en fut ainsi. L’homme commença à raconter son aventure à son ami qui crut qu’il était devenu fou. Un jour l’Ondine proposa à l’homme de visiter son royaume. Il accepta et plongea avec elle et pendant quelques instants, il ne sut jamais comment, il put respirer sous l’eau et admirer les cités aquatiques magnifiques. Chaque jour désormais il fut invité en cette visitation des mondes féériques de l’eau. Un jour il exprima à l’Ondine son désir d’aller résider avec elle définitivement car plus aucune femme ou fille humaine ne l’intéressait, il était obnubilé par sa douce compagne des eaux. Jamais il ne pourrait retrouver pareille beauté. L’Ondine lui révéla que s’il décidait de vivre avec elle il ne pourrait jamais revenir vers la cité des hommes, aucun souvenir ne devait le ramener en ce monde. Il accepta, déposa ses vêtements sur la berge et plongea avec sa compagne ondine et son corps s’adaptant il vécu heureux avec elle. Quelques jours après sa disparition ses amis inquiets de ne plus le voir se rendirent à la Source et trouvant ses vêtements le déclarèrent mort noyé. Le temps passa. Tout allait bien. Cependant un beau matin l’homme toujours fou amoureux de son Ondine eut une sorte de nostalgie de son village, il repensa à sa mère qui devait s’inquiéter car il était partit sans prévenir et celle-ci le croyant mort devait souffrir mille tortures. L’émotion fut si forte qu’il se mit à trembler, sa respiration branchiale commença à se détériorer, il avala de l’eau et ne pouvant respirer de l’air il se noya et mourut. Quelques jours plus tard on retrouva son corps flottant sur la berge a proximité de la Source et cela confirma qu’il était mort noyé. Les notables du village firent interdire l’accès à la source car celle-ci s’avérait dangereuse et les Ondines cataloguées comme méchantes et tueuses uniquement occupées à noyer les hommes qui osaient s’approcher de la Source. Ainsi la tradition érigea une fausse légende. Notre belle Ondine fut désespérée de constater que son amant était reparti dans le monde des hommes et jamais elle ne se présenta plus à aucun homme afin que l’histoire dramatique ne se réitère pas à nouveau. »

Cette histoire est révélatrice ! dés qu’on veut « vivre de l’autre côté du voile » dans le Monde unifié, il faut auparavant évacuer les scories de nos corps élémentaires ( mental, émotionnel, sensoriel) sinon après avoir vécu une période de félicité dans les mondes unifiés on se retrouverai fort mal à l’aise de continuer à vivre dans un monde où aucune féérie ne semble exister, un monde froid, calculateur, réfléchissant et cristallisant, un monde figé et sclérosé dans lequel on se sentirait comme mort.

Nous n’avons pas le choix, il faut accomplir le grand nettoyage et une fois que notre conscience est passée de l’autre côté du voile la 3D nous apparaitrait comme elle est en vérité : belle, colorée, harmonieuse et nous pourrons continuer à y vivre en percevant les réalités depuis un autre point de vue. Nous ne verrons plus les animaux ni les humains de la même façon et là où aujourd’hui nous voyons une serveuse nous verrons une fée, là où nous verrons un rocher nous verrons une présence, la Nature nous semblera comme un livre d’images enchantées et notre vie sera enchanteresse…. Nous pourrons aussi à volonté voyager en 5D ou en 7 D puisque étant dans l’Unité tous les portails nous seront ouverts.

Aujourd’hui lorsque nous regardons une montagne ou la Nature nous la trouvons souvent belle mais ce n’est qu’un pâle reflet de la réalité car lorsque nos « voiles » ont disparu nous voyons les lumières de l’astral beaucoup plus fortes et chaque montagne, chaque fleur semble rayonner d’une lumière colorée plus intense. Tout s’illumine, nous sortons du film de la dualité en noir et blanc et voyons la vie en couleurs et en 3 D… plus besoin d’écran plasma, tout est si beau à contempler.

Alors qu’attendons-nous pour nettoyer nos eaux usées et vivre enfin au Paradis !

Kristian Duval le 12 Mars 2015

Publié dans Faerie

Commenter cet article

Elodie 31/03/2015 18:23

Merci pour votre bel article qui fait résonance avec ce que je vis en ce moment et avec ce qui se transforme en moi. Je suis une passionnée des Huiles Essentielles et elle me permettent de me connecter à des vibrations impalpables. Chaque jour un peu plus je suis touchée par la nature et tous ses habitants.
Il y a parfois des choses que nous connaissons profondément sans avoir eu besoin de passer par l'intellect. On sait,c'est tout.
La vie nous offre chaque jour de beaux cadeaux :-)
Belle continuation Kristian