L’ILLUSION DE L’ILLUSION : COMMENT S’EN LIBERER 1/6

Publié le par Wydyr

L’ILLUSION DE L’ILLUSION : COMMENT S’EN LIBERER 1/6

L’Unité : Source et l’Absolu

Avant toute que toute forme d’expression de la vie soit manifestée il n’y avait que l’Absolu. Non conscience, non énergie, non mouvement… l’Etre des Etres se reposant en son Eternité Infinie.

Afin de se connaitre l’Absolu se projeta au sein de son Immensité et se manifesta en tant que Source androgyne : masculin en tant que Conscience et féminin en tant qu’Amour. De cette interaction entre ces deux polarités surgit l’Androgyne créateur ou Fils Source de tous les possibles à vivre.

La conscience d’Etre ne peut être expérimentée qu’à partir de la séparation car tant qu’on est une chose et qu’il n’y a rien d’autre on ne peut se connaitre car aucun « miroir » ne peut nous renvoyer le reflet de ce que l’on est.

Le Fils émanant à la fois du Père (Conscience Universelle ou Soi conscience) et de la Mère (substance Universelle ou Amour) rendait manifeste l’Unité primordiale : en tant que Source contenant tous les « possibles « il se sépara à son tour en manifestation : ainsi chaque Etincelle de conscience constitutive de son « corps Source » pourrait expérimenter les possibles qu’elle désirerait connaitre.

Hors il est impossible de « connaitre » les choses en les observant, on ne peut connaitre qu’en devenant, qu’en ressentant ce qu’est la chose observée. La Conscience permet d’observer, l’amour permet de connaitre en devenant.

Le processus Source se réactualisant à l’Infini il s’est donc avéré que chaque Etincelle Source devait à son tour se séparer de l’Unité primordiale pour se projeter dans une forme d’expression choisie qui lui permettrait de connaitre la Vie par l’intermédiaire de celle-ci.

Chaque Etincelle Source – c’est-à-dire nous- fut alors invité à cette scission.

La séparation et l’expérience

L’Etincelle Source que nous sommes – particule Christ Source – est Androgyne comme la Source. Elle-même devant devenir « Père mère » d’une réalité à explorer se projette en son propre espace pour faire cette expérience.

Cette Etincelle est Conscience par sa polarité masculine et substance Amour par sa polarité féminine et c’est de l’inter relation entre ces deux pôles que s’établit le champ expérimental.

La Conscience sépare, éloigne du centre et génère une division entre « ce qui observe » et « ce qui est observé ». L’Observateur silencieux est notre Soi et l’acteur expérimentant la vie est notre moi. La conscience génère l’espace alors que l’amour génère le temps.

L’immersion dans ce champ morphogénétique appelée « espace temps » fait partie de l’Illusion intemporelle car cela donne l’impression que pour aller d’un endroit à un autre il faut un certain temps, la vitesse de réunification en notre Univers semble être celle de la Lumière. Pourtant cela fait partie de l’illusion.

La seule réalité est l’Absolu ou l’Etre des Etres, pur Esprit Androgyne qui se manifeste en tant qu’Onde de vie ainsi la Source ( Soi conscience universelle) fait partie intégrante de l’Illusion primordiale car elle est déjà projection hors de l’Unité originelle mais cette illusion est indispensable a l’Absolu pour qu’il se connaisse par l’expérience. Ainsi comme le disent les sages « tout est illusion, y compris le Soi ».

Dés qu’on s’immerge dans la Conscience d’Etre quelque chose de particulier on expérimente la dualité entre ce qu’on observe et l’observateur que l’on est.

La Conscience incite à se séparer de l’Unité pour s’observer en tant que manifestation, elle agit comme une force répulsion qui éloigne du Point Source central alors que l’Amour agit comme une force d’attraction qui ramène vers le Point central. L’endroit où ces deux forces se rencontrent devient le champ expérimental.

En tant qu’Etincelles nous vivons cette dualité entre Etre conscient de la vie donc d’utiliser notre Intellect pour « observer les choses et le monde extérieur » et Fusionner avec la Vie c’est-à-dire ce que nous pensons être à l’extérieur de nous. De cette interaction surgit un champ de résistance d’où surgit l’Illusion ou la sensation de matière. Satan (ou Shaitan) veut dire : celui qui résiste c’est-à-dire une force qui veut s’éloigner du centre pour « exister » car elle sait qu’en retournant dans le Vivant elle n’aura plus de Conscience d’Etre.

La matière est une sensation de l’esprit

L’observation scientifique extérieure du processus a fait croire à nos scientifiques que l’Univers était né d’une explosion provenant d’un Noyau central d’énergie phénoménale qui ainsi s’est expansé dans l’Univers d’où la déduction que le mouvement des particules à engendré l’énergie qui à engendré la conscience. Cette Observation nous a induits en erreur car ce n’est pas en observant l’effet que l’on peut découvrir la Cause, hors l’Univers visible est l’effet (le corps) de la Conscience et non la cause de celle-ci

Le processus est identique dans notre cerveau. Celui-ci est une création de notre Soi conscience, il contient en potentiel tous les « possibles » conceptuels de la Source Androgyne. Mais il n’est pas la Source de la connaissance il n’est qu’un décodeur et à chaque fois que notre Conscience s’ouvre sur un nouveau possible qu’elle observe elle active un nouveau possible en notre cerveau. Ainsi celui-ci génère des circuits synaptiques ( assemblage de neurones) qui créent des nouveaux organes de perception nous permettant d’expérimenter le « possible » actualisé par notre Attention. Le cerveau est un outil de notre Conscience, il n’est pas la Conscience. Il est un Effet de la Conscience et non la cause.

La Cause de tout ce que l’on vit se situe dans le plan causal (monde des causes ou du mental abstrait où tous les concepts possibles existent sous forme d’assemblages numériques, ultrasoniques et mathématiques encodés) chaque forme de vie dispose d’un « code » particulier.

L’information passe du Plan causal (mental abstrait) au Plan Mental via l’Intellect qui sert d’interface ainsi l’information se transforme en idée imagée que le cerveau « photographie » comme un projet à conceptualiser.

Avant de nous immerger dans ce monde « dissocié » nous disposions de cette capacité de conceptualiser immédiatement les informations émanant de notre Soi Source puisque notre Intellect n’était qu’une interface transparente entre les deux mondes, comme une caméra numérique transformant les encodages numériques en images qui suscitant des émotions nous font ressentir des perceptions sensorielles qui interagissent sur nos structures ADN moléculaires. Mais l’expérience vécue en cette matrice dissociée à opacifié notre intellect et nos systèmes de perception et nos « moi » se sont identifiés au monde « visible » extérieur c’est-à-dire à la « projection reflet » et nous avons commencé à générer de la matière grise (réflexion) qui de vie en vie à occultés nos facultés premières.

La Source émane donc de l’Infini Absolu qui s’est séparé de lui-même pour s’observer dans l’expérience et se réunifier avec lui-même.

A suivre….. Christian Duval

Publié dans philosophie appliquée

Commenter cet article