DEMASQUER L’ILLUSION ET SE LIBERER DE L’OMBRE 1/3 Les films intérieurs…

Publié le par Wydyr

DEMASQUER L’ILLUSION ET SE LIBERER DE L’OMBRE 1/3

Les films intérieurs…

Imaginons :

Des millions de spectateurs assis devant un immense écran plasma. La projection commence. Chaque spectateur ressent les images qui défilent de façon personnelle, certains pleurent, d’autres rient. Un des spectateurs ne supportant pas les images projetées se lève et se dirige vers l’écran avec la ferme intention de détruire les images qui le dérangent. Son ombre se reflète sur l’écran et malgré ses multiples essais il ne peut empêcher les images de défiler. Il n’a pas pris conscience que pour changer le film il doit se rendre dans la salle de projection et changer la bobine.

Dés que nous luttons contre l’ombre et le monde extérieur nous agissons comme ce personnage. Nous luttons contre nos propres nuages.

A l’intérieur de notre cerveau nous disposons d’un écran plasma : celui de notre conscience. Tous les films que nous imaginons en notre intériorité se projettent sur cet écran et cela génère notre impression de réalité. Chacun voit ainsi le monde tel qu’il l’imagine en son intériorité. Il ne sert à rien de lutter contre l’extérieur puisque celui-ci n’est que l’écran reflétant notre monde intérieur. Nous expérimentons individuellement le monde tel qu’on l’imagine qu’il est.

Tous les scénarios résultant des films de nos vies passées sont rangés en notre vidéothèque intérieure et dés qu’une information extérieure nous stimule nous nous empressons de projeter nos vieux films en noir et blanc sur l’écran de notre conscience au lieu de percevoir que nous sommes venus non comme spectateurs de nos vieux films mais comme acteur d’un nouveau scénario de vie.

Notre vidéothèque fait partie intégrante d’une Immense vidéothèque collective (l’inconscient collectif) et c’est ainsi que nous passons notre vie à regarder avec nostalgie, remords ou regrets tous les films racontant l’histoire des passées de l’humanité. La télévision sert d’outil pour cela et plus nous regardons les films racontant les malheurs de nos passées plus nous oublions de vivre un autre Présent.

Combien de temps passons nous ainsi à tourner le remake de nos vies passées ou a consulter nos albums photos en disant « c’était le bon temps » !

Exercice

  • Asseyez vous devant votre ordinateur et allumer la webcam : votre image apparait sur l’écran.
  • Déplacez maintenant votre ordinateur, mettez le dans une pièce plus lumineuse afin que votre web Cam capte un décor plus magique. Puis allez dans votre salle de bain et améliorez votre profil et votre coiffure et habillez-vous avec l’habit dans lequel vous vous sentez le plus beau ou la plus belle.
  • Retournez maintenant devant le web Cam et regardez l’image que vous voyez : elle est différente, c’est comme si vous étiez quelqu’un d’autre et si vous gardez cette image en votre conscience votre vie peut changer.

La matière du plan astral sert d’écran réflecteur à nos pensées internes, à nos programmes préenregistrés. Ainsi toute pensée se revêt de « matière astrale » et devient « forme pensée » qui se reflète sur notre écran intérieur et nous donne « l’impression de.. » et cela créé notre réalité. Le monde extérieur devient le reflet de notre monde intérieur ; nos nuages intérieurs se projettent dans notre monde extérieur.

L’écran de notre conscience est notre Ciel et lorsque celui-ci est dégagé de nos nuages générés pas nos pensées négatives le soleil s’y reflètent.

Exercice 2 :

Mettez vous face au soleil brillant au sein d’un ciel d’azur

Imaginez que le Ciel est un miroir et que le Soleil que vous voyez est le reflet du Soleil qui est en vous…..

L’illusion consiste à nous faire croire que ce que l’on voit est la réalité à partir de laquelle nous devons nous adapter nos comportements (illusion d’un monde déterminé, figé qu’on ne peut changer et qu’on doit subir) alors que c’est l’inverse : nous voyons ce que nous croyons.

La matière astrale et physique ne nous sert qu’à mieux voir (par effet miroir) ce qu’on pense en notre intériorité et tout ce que l’on pense de soi et des autres se projette sur cet écran extérieur.

Exemple : si on s’imagine qu’on est un bon à rien ou un raté on projette cette forme pensée (nuage) dans notre aura et par effet de résonnance celle-ci touche l’aura des personnes que l’on rencontre et ceux-ci nous perçoivent comme nous pensons que nous sommes : un raté. Nous sommes totalement créateurs de notre réalité.

Tous les concepts possibles se modèlent sur nos formes pensées.

Si on pense que Dieu est impuissant il l’est pour nous, si on pense qu’il n’existe pas il en est ainsi pour nous, si on pense qu’il est bon et généreux il l’est pour nous… « Il » devient ce qu’on pense qu’il est… nous avons été créé Magiciens tout comme lui.

Tout ce qui se présente à nous sur l à scène existentielle de notre quotidien est actualisation des scénarios que nous créons en notre intériorité. Nous ne rencontrons toujours que des miroirs de nous-mêmes. Certains nous attirent alors que d’autres nous répugnent. Mais chacun révèle en nous notre part d’Ombre ou de Lumière : ce qu’on doit faire ou ne pas faire.

Tous sans exception sommes les acteurs d’un film à grand spectacle et chacun a choisi un rôle particulier à y jouer. Cette grande fresque raconte l’Odyssée des âmes et propose une multitude de scénarios différents et chacun de nous est libre d’y adhérer ou non.

L’Inconscient collectif reflète tous les films ayant été tournés par l’Humanité depuis la chute vibratoire dans la densité. Le monde extérieur tel qu’il nous apparait en est la mise en scène. Tant qu’on tient à jouer un rôle dans ce film qui maintient dans l’illusion existentielle on en subit les contrecoups et les changements, les climats atmosphériques et les ambiances collectives. On reste identifié à l’illusion.

A suivre…

Kiristian Duval (Wydyr)

Publié dans philosophie appliquée

Commenter cet article