L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 1/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 1/11

L’Union sexuelle est une expression glorieuse de l’amour et de l’Unité avec l’Etre, les amants offrent leur plaisir au grand soleil. C’est une expérience très puissante amenant à une communion intime avec tous les aspects (physique, émotionnel, psychologique, spirituel) de soi-même et permet de se réconcilier avec soi, avec les autres et avec ce monde. C’est une célébration d’amour et de vie qui n’a aucun autre équivalent ici bas et qui permet de communier avec l’Intime en toute simplicité.

Pour vivre cela il faut évacuer tout tabou, interdit, obligation et la relation doit être vécue dans la joie entre deux adultes consentants, chacun respectant les désidératas de l’autre.

Le corps humain est le Temple du divin en ce monde et aucune partie de celui-ci n’est honteuse et toutes peuvent être montrées et vues sans honte comme le font si bien les enfants. Ce sont les tabous et préjugés qui générant des culpabilités et frustrations engendrent des déviations, agressions, viols et autre pornographie.

L’acte sexuel se doit d’être spontané, naturel, joyeux et plein d’humour, de rires, et de réjouissances. L’énergie sexuelle est une expression joyeuse du vivant.

La sexualité tantrique invite à cette rencontre avec soi-même, avec son corps, tous ses sens et aussi le corps de l’autre en toute simplicité et complicité, c’est un jeu de la vie.

Le Tantra amène immédiatement à l’Unité : Unité avec soi, Unité avec son corps, Unité avec l’autre, Unité avec l’énergie sous toutes des formes d’expression, Unité avec le divin. Il amène à ressentir et à jouir de l’énergie spirituelle et divine dans et par le corps en cette dimension. La sexualité est un acte sacré qui quand elle est bien vécue ouvre les ailes favorisant l’élévation vers le Divin. Tout le corps participe à cette réjouissance, rien n’est mis au rebut, rien n’est rejeté.

Le tantra n’est ni un yoga, ni une méthode intellectuelle, ni une philosophie, on ne peut le comprendre qu’en le vivant par tous les sens ouverts sur l’Unité. Tout notre Etre, corps, Ame et Esprit doivent y participer. Cette voie propose des exercices qui une fois pratiqués permettent de « connaitre » au-delà du savoir purement intellectuel car on ne peut « connaitre » une chose qu’en devenant partie intégrante de celle-ci pendant un temps déterminé.

On peut tout savoir des techniques amoureuses par la lecture mais on ne peut connaitre l’amour qu’en le vivant. Le tantra invite à Etre pour Co- Naitre et suscite l’utilisation de toutes les perceptions sensorielles. On ne peut se libérer du désir qu’en le vivant en pleine conscience et seule l’expérience vécue permet cette libération.

Le ou la tantrika peut transcender le désir et connaitre la nature profonde de celui- ci qu’en étant totalement réceptif, en se donnant à lui sans restriction, sans pour cela s’identifier au désir.

La voie de l’Amoureux est révélatrice de cela. Quand on tombe amoureux d’une personne, on sent le désir de fusion avec celle-ci et il est fort rare que l’on se contente d’amour platonique, intellectuel ou poétique. Nos sens ont besoin de sentir, de gouter, de toucher, d’entendre, de voir l’être aimé et de vibrer à l’unisson avec lui.

Naturellement le sentiment amoureux vécu au premier stade n’est pas encore la libération puisqu’au contraire il tend à nous rendre dépendant de l’autre et on n’arrive plus à vivre sans l’autre, on s’identifie à lui et la confusion s’ensuit. On devient prisonnier du désir de l’autre.

Cependant cette expérience est la porte d’entrée de la Voie tantrique libératrice. En effet il faut mieux vivre des expériences amoureuses intenses même si elles sont parfois difficiles à vivre plutôt que de n’avoir jamais connu l’amour.

C’est en vivant les choses en pleine conscience qu’on peut s’en libérer. On ne peut canaliser le Feu sexuel et l’utiliser pour la transmutation cellulaire qu’en se donnant en totalité à lui, qu’en osant chevaucher le Dragon ou le Serpent Kundalini, qu’en osant vivre « par tous les sens » en totale innocence spontanée afin de ressentir l’Essence.

L’intellectuel ou le philosophe se contente d’observer de l’extérieur. Il peut élaborer une multitude de théories sur la circulation du feu sexuel, sur son impact physiologique et psychologique sans pour cela connaitre la vraie nature de celui-ci. Ce n’est qu’en osant vivre l’amour qu’on peut le connaitre et ensuite partager l’expérience du vécu.

Le tantrisme sexuel ne peut être compris par la lecture des livres mais seule la pratique est révélatrice. Avec l’expérience le tantrika apprend à vivre le désir, à en déceler l’origine et l’aboutissement, et à le maitriser par la Conscience.

L’Etre tantrique vit sur deux plans : il est à la fois celui qui vit le désir (via le corps sensoriel) et la Conscience qui observe (le Soi) et ainsi il peut vivre le désir sans s’identifier à lui. Il peut ressentir la jouissance sexuelle monter en lui et canaliser son énergie pour la transmuter en pure Essence et Elixir d’Immortalité. Il est simultanément Homme/ Shiva ou Femme/Shakti mais aussi Shiva/ Shakti unifiés.

La voie tantrique invite à ne rien juger, à ne rien rejeter, à ne rien condamner mais à accepter aussi bien le corps physique que le corps sensoriel, l’énergie sexuelle comme l’énergie spirituelle, elle invite à entrer dans l’Unité au-delà de toute conscience de… ou de toute définition.

Le tantrika est totalement sensuel sans être prisonnier d’une sensualité animale. Une Fois qu’il à réalisé l’Union avec l’Essence il jouit de tout, il vit l’extase permanente et « suce la moelle de la vie ». Il peut ressentir la jouissance en mangeant un fruit délicieux, en sentant une fleur, en regardant une jolie personne, en jouant d’un instrument de musique…

Son corps est le Temple du Divin et il en connait tous les recoins. Il sent que le sexe est aussi la Porte d’entrée dans le sacré. Il sait que le profane et le sacré sont un et pour lui chaque acte quotidien (manger, boire, déféquer, marcher etc..) est sacrée et il y porte Attention et Amour.

C’est en se laissant aller au plaisir que le pratiquant s’élève au dessus du désir. Il ne fuit pas la vie ni le contact avec les autres en se cloitrant dans un monastère pour s’éloigner des tentations du monde et des gens moins spirituels. Il vit dans le monde par tous ses sens et se réjouit de tout ce que lui offre la vie.

La vraie recherche spirituelle ne peut naitre que d’une expérience dans la société humaine, au contact des autres. L’amour humain est une manifestation de l’Amour divin et quand on a trouvé l’un on est lié à l’autre mais si l’on rejette l’un on rejette l’autre.

L’amour universel perçu en tant que concept philosophique ou intellectuel peut permettre à certains d’écrire de belles poésies mais ne change rien en leur vie. Le tantrika peut s’exprimer par la poésie, le chant, ou un art comme la danse, la peinture, la musique mais parce qu’auparavant il s’est installé dans la Vibration de l’amour et ainsi quoi qu’il fasse il prend plaisir.

L’homme ordinaire voit le monde extérieur à lui et y cherche l’amour mais il se méfie des autres, il juge, se protège, se compare, ne veut pas être vulnérable car il a peur d’être possédé ou manipulé. Il se contente d’observer l’autre vivre l’amour.

L’Etre tantrique ose se donner à l’amour, il est réceptif et vulnérable et quand il tombe amoureux il se donne à fond dans cette sensation. Il apprécie ce qu’il ressent, le plaisir que cela lui donne, le frémissement de son corps et avec la pratique ne se laisse pas embarquer par le désir. Lorsque celui-ci se présente il ne le congédie pas, il l’accepte mais ne se laisse pas gouverner par lui car il sait que celui-ci émane de la Source de vie. Sans désir on n’a ni volonté ni jouissance de la vie et on devient un zombie ou un intellectuel vide de substance, de joie de vivre.

L’Amour est une force plus puissante que l’énergie nucléaire et si sur terre il n’y avait que des Etres tantriques le monde serait un paradis d’amour où il n’y aurait aucune place pour l’enfer.

L’Amour véritable donne des ailes, il rend libre et joyeux mais dés qu’on réprime ou condamne un aspect de celui-ci on est enfer-mé dans une carapace qui coupe le contact avec l’Energie du vivant. Tous les préceptes et tabous religieux inhibiteurs et culpabilisants au niveau de la sexualité nous enferment dans une illusion de dualité.

L’Amour est omniprésent en nous, autour de nous, il est l’Onde de vie qui nous anime et nous invite à jouir et à nous réjouir et dés qu’on reconnait cet Etat de fait, il se révèle par tous nos corps y compris notre corps sensoriel.

L’Amour est la Source de la vie et quand on devient Amour on est Un avec la Source. Le tantra invite à cette retrouvaille avec l’Unité vibrale et Essence-Ciel. Quand on est installé dans cet Etat la vie est extase permanente et multi orgasmique.

L’Amour est énergie et il a besoin de liberté et de mouvement pour s’auto alimenter.

Le chemin de Vie 6 invite à vivre et à connaitre l’amour sur tous les plans sans exception : toutes les cellules du corps doivent se réjouir. Sur ce chemin on ne peut se contenter de romantisme, de sentimental, de poèmes d’amour ou de chansonnettes (même si tout cela fait partie du scénario) mais on a besoin de ressentir cette force de l’Eros Source dans toutes nos cellules, comme une sorte d’orgasme doux et permanent.

On a besoin de vivre l’amour sur le plan intellectuel, émotionnel, sensoriel, sexuel et corporel. Cette voie nous invite à vivre des désirs et plaisirs sensoriels tout en ayant conscience que ceux-ci font partie de l’illusion. Elle mène à l’Unité entre le Corps, l’Ame et l’Esprit. L’Amour est l’agent alchimique indispensable pour transmuter le corps physique densifié en corps vibral cristallin et Lumineux.

à suivre...

Kiristian Duval 13/1/2016

Commenter cet article