L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 2/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 2/11

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 2/11

Le yoga est lié à la conscience. Il permet de prendre conscience de « qui nous sommes » et de notre place en ce monde, de percevoir que nous sommes « Un » avec les autres mais nous maintient au seuil de l’Unité émanant de l’Absolu. Tant qu’il y a Conscience on ne peut vivre l’Absolu qui est au-delà de « toute conscience de.. »

Les disciplines de yoga proposent des exercices (postures, asanas, respiration) destinés à détendre le corps et le mental pour accéder à une zone de paix dans laquelle il est fort difficile de demeurer lorsqu’on est replongé dans l’illusion quotidienne.

Les états de paix réalisés lors des méditations ressemblent aux états de paix collectifs que l’on expérimente entre deux guerres. Dés qu’on sort de cet état, la lutte recommence.

Le yoga est un outil formidable pour avancer sur la voie, il permet d’observer le but mais ne permet pas de s’y installer. Le yogi qui franchit le pas et entre dans la Demeure de paix n’a plus besoin de techniques de yoga pour y demeurer et dés qu’il utilise à nouveau la technique il retombe dans la dualité.

Le tantra peut être considéré comme une pratique de yoga puisqu’il propose quelques techniques mais il invite à aller au delà des postures, mantras, invocations, sons. Ceux-ci ne libèrent pas mais amènent dans des états de fréquence où l’on est en paix et d’où peut surgir l’Unité avec l’Absolu.

Le yogi peut s’égarer en pensant que la technique ou le mantra est libérateur car seul l’Amour libère l’âme, seul Eros peut aider Psyché à ouvrir ses ailes. Quand on est trop cristallisé sur la technique et qu’on pratique pendant des heures on reste au seuil de l’Unité mais on n’y entre pas. Toute méthode crée un espace entre ce que « l’on est » et ce « que l’on veut devenir ». Il faut trouver la technique, le mantra ou le son qui nous convient le mieux, qui nous amène à un état de paix profonde d’où on peut contacter notre Enfant Intérieur et oublier tout le reste.

Il en est de même au niveau des techniques proposées par le Kama sutra. Il ne s’agit pas de pratiquer toutes les postures mais de trouver celle ou celles qui nous apportent le maximum de satisfaction dans la relation.

Pendant une séance de yoga on peut ressentir la paix et L’Unité intérieure mais dés qu’on se retrouve dans la vie quotidienne la lutte recommence. On lutte contre la pollution, le bruit, les méchants, ce qui nous parait mal, ce qui nous dérange, on s’éloigne des gens qui vibrent bas, on se crée une bulle pour se protéger d’un monde que l’on considère comme dégénéré, un monde que l’on veut fuir ou voir disparaitre et on ne peut vivre l’Unité.

Le yoga est une voie qui peut maintenir dans la dualité, la négation. C’est celle du guerrier qui cherche à supprimer le désir, qui lutte contre ses pensées, les énergies négatives et l’énergie sexuelle afin de créer autre chose. Le yogi cherche à réunir deux opposés : Dieu et l’homme, le spirituel et le profane et quand sa sexualité cesse d’être le centre de sa Conscience, il se créé un nouveau centre, se place sur un autre point de vue d’existence et il continue à lutter.

Certes l’Attention étant créatrice il est important de se créer une bulle au sein de laquelle on enregistre les nouveaux paradigmes de ce que l’on souhaite vivre (on se créé ainsi une matrice individuelle afin de ne plus subir les programmes de la matrice déviée). Cependant tant qu’on voit le mal autour de soi, qu’on ne reconnait pas l’Unité déjà réalisée on reste dans la dualité.

Le yoga est une voie de discipline qui mène vers une Porte mais quand on a passé la Porte toute discipline devient inutile. Le Tantra est une Porte qui ouvre sur l’Unité.

La paix tantrique

La voie tantrique propose d’entrer dans la paix et de s’installer dans l’Unité, à vivre plus zen. Elle nous invite à affirmer que tout est bon à vivre, que tout est divin, sacré. C’est un abandon total à la Déesse en toute conscience : on perçoit que rien ne s’oppose à l’Ultime, qu’il n’y a pas Dieu et autre chose, qu’il n’y a aucune opposition avec la nature fondamentale et les énergies qui nous constituent.

Elle nous invite à ressentir que « nous sommes le monde » et « la matrice que nous cocréons » et que la matrice d’Ombre dans laquelle nous sommes incarnés fait partie intégrante de la Lumière Source.

Le tantrisme se manifeste sur tous les plans. Au niveau de la sexualité il nous invite à comprendre que l’énergie sexuelle n’est ni bonne ni mauvaise, qu’elle est naturelle et fait partie intégrante de notre corps et qu’on peut l’utiliser pour ressentir la vie et créer.

On peut alors vivre tous les désirs en pleine conscience, en étant conscient d’être à la fois celui qui vit le désir et La conscience qui observe et ainsi on ne se laisse pas submerger par quoi que ce soit. On ne créé aucun tabou, aucune dépendance, aucune culpabilité ; on accepte ce qui se présente et on le transcende en le vivant.

Le Feu sexuel ne peut être éteint par la pensée mais canalisé par la Conscience lors de l’acte. C’est en vivant en pleine conscience l’acte sexuel que l’on peut transcender ce Feu qui nous amène à la Transcendance. Ce n’est pas en rejetant les sens qu’on peut atteindre l’Essence de vie. Quand on se coupe des sens on se coupe de l’Essence. N’Oublions pas que c’est suite à un acte sexuel que nous sommes incarnés en ce monde.

Le tantrisme nous permet d’accepter le sexe comme on accepte les mains, les pieds, les poumons. C’est une fonction naturelle et on ne peut lutter contre cela sans dommage psychique. La répression engendrant la frustration est cause de la plupart des problèmes psychiques, mentaux et comportementaux. Comme toute fonction naturelle il faut l’utiliser a bon escient afin de ne pas tomber dans la frustration lié à la répression ou dans la luxure et les abus.

Le tantrika - homme ou femme- qui est dans cet état naturel accepte en totalité toutes les énergies qui le constituent et qui s’agitent en lui. Il ne rejette rien, ne lutte contre quoi que ce soit, ne juge rien de bon ou mauvais. Pour lui tout est « Un » indissociable et parfait.

L’acte sexuel est une offrande, un acte d’amour et il ne peut se vivre ainsi que lorsqu’on est libéré de tout tabou, honte, culpabilité. C’est le rejet de cette énergie fondamentale qui engendre tous les conflits sociaux, religieux, intellectuels.

Le tantrika accepte avec sensibilité, Amour, compréhension, Conscience d’être un grand mystère composé d’énergies multiples. Toutes les énergies rassemblées lui sont disponibles et le monde devient pour lui le Nirvana et son corps un Temple sacré.

« Refuser ou condamner le sexe c’est comme traverser un jardin les yeux fermés car on se sent coupable vis-à-vis des fleurs qui y poussent ». (Osho Rajnesh)

Le tantrisme affirme que tout est expression du Vivant, que la dualité n’est qu’une illusion, qu’on n’a jamais été séparé de la Source, qu’on n’a jamais commis de péché. Il permet de reconnaitre le Divin en toute chose, aussi bien dans la fleur qui pousse dans un champ ou celle qui pousse sur le tas de fumier, aussi bien dans le mendiant crasseux que dans la magnifique artiste qui chante avec religiosité. Rien n’est rejeté.

Tant qu’on lutte on renforce l’ego et quand on croit avoir gagné la lutte - on pense avoir dissous l’ego - on se leurre car il n’a pas disparu : on est devenu lui. Tout comme l’inquisiteur qui luttant contre le diable qu’il « voit » chez les autres finit par se comporter comme un diable tortionnaire.

Le tantrisme ne condamne par la colère mas nous invite à vivre celle-ci en toute conscience sans la projeter sur quiconque afin de la transformer en compassion. Supprimer la colère c’est supprimer la compassion qui peut en découler.

Supprimer l’énergie sexuelle revient à tuer l’Amour et donc l’énergie. Sans celle-ci on traverse la vie sans aimer, sans liberté et on s’éloigne de l’état divin d’amour. Cet amour qui existe dans les plans de Lumière, cette Onde de l’Eros Source qui doit aussi s’exprimer en ce monde.

Aucune forme de vie ne peut échapper à cette Onde d’Amour puisqu’elle Véhiculée par le Son de vie ultrasonique émanant de la Source se manifestant comme mouvement de Lumière. Il est omniprésent en chacun de nous à l’état latent mais ne devient actif et créatif que lorsqu’on reconnait son existence omniprésente.

La pratique tantrique permet de ressentir cela, de percevoir que tout ce qui nous entoure sans exception est imprégné de cet Amour vibral et que rien d’autre n’existe. On perçoit alors que là où l’Amour n’est pas reconnu, il y a carence et que cela provoque les problèmes (divisions entre humains et conflits).

Kiristian Duval 17/1/2016

Commenter cet article