L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 9/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 9/11

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 9/11

LES PORTES SENSORIELLES

Nous entrons en contact avec les forces invisibles de ce monde par nos perceptions sensorielles ; nos 5 sens. Et c’est par ceux qui que nous ressentons le monde qui nous entoure ; nous goûtons, touchons, sentons, voyons, entendons et tout cela nous in-forme, c’est-à-dire nous « forme de l’intérieur ».

Notre matière corporelle est holographique et contient tous les secrets de l’univers, tous les secrets des plantes guérisseuses et les mystères de la création.

A chaque fois que nous ingérons un aliment naturel comme un fruit, notre corps éthérique est nourri. Tous nos sens se mettent en œuvre : on perçoit la beauté du fruit (vue) on touche sa peau (toucher) on sent son parfum (odorat) on le goute (gout) et on peut aussi entendre la musique ultrasonique qui s’en dégage.

Et ainsi notre corps énergétique (KA) est nourri et informé. L’information conceptuelle contenue en notre mémoire corporelle s’active et le « corps » reconnait le fruit et son Essence de vie c’est-à-dire le Deva qui en est l’esprit non incarné. C’est par « les Sens » que l’on peut connaitre « l’Essence » dite « Quinte- Essence ». Lorsque nos 5 sens sont comblés et informés, nous percevons par le 6° sens- l’Intuition du cœur - qui est le mode d’expression de l’Amoureux, l’Eros ; l’Enfant intérieur.

SHIVA -SHAKTI et L’ENERGIE ASCENSIONNELLE

L’énergie masculine est de nature électrique et fécondante. Elle est symbolisée par un trait de lumière et émane de l’Esprit (aspect Shiva dans le tantrisme cachemirien). L’organe sexuel masculin ou phallus est dressé vers le ciel.

L’énergie féminine est de nature magnétique et fécondable et nourricière. Elle est symbolisée par un cercle et émane de l’Ame universelle (Shakti dans le tantrisme cachemirien) elle est le « Yoni », le jardin des délices, le sexe féminin. Sa nature est ondulatoire, tournoyante.

L’union sacrée de Shiva-Conscience)- et de Shakti –Energie- engendre l’osmose, l’Orgasme cosmique. C’est ainsi que l’union de l’électricité et du magnétisme créé l’électromagnétisme. Force dont nous avons besoin pour nourrir notre corps d’énergie – KA- mais qui peut aussi nous enfermer dans la matrice.

Shakti est lovée à la base de notre colonne vertébrale, comme un serpent endormi connu sous le nom de Kundalini. Lorsque cette force est réveillée par Shiva c’est-à-dire lorsque notre Conscience commence à s’éveiller, Kundalini se manifeste comme un double serpent qui s’enroule autour de notre Arbre de Vie (colonne vertébrale).

A chaque centre d’énergie ou chakra les deux Serpents se croisent. Le Serpent de gauche est de nature Lunaire (Ida) et celui de droite de nature Solaire (Pingala) et le Canal central de la moelle épinière ou Sushuma est de nature vibrale Supra Ethérique Cristalline.

Les préliminaires amoureux et attouchements sexuels éveillent ce Feu et les deux serpents commencent à ascensionner le long de notre Arbre de Vie mais souvent tout s’arrête au niveau du centre sexuel. L’Homme perd sa semence vitale qui se déversant en la femme engendre une descendance (enfants). L’énergie ainsi stoppée dans son ascension ne peut pas « ouvrir » les centres supérieurs et l’on reste prisonnier de la sexualité orientée vers la reproduction.

Sur la carte de l’Amoureux on voit un personnage à la croisée des chemins : les deux chemins devant lui forment un Y symbolisant deux voies possibles mais aussi l’Y.oni féminin. On pourrait dire qu’à chaque fois qu’un homme se prépare à pénétrer une femme il se retrouve comme cet Amoureux : va-t-il simplement vivre un plaisir animal ? Va-t-il pouvoir vivre la transcendance ? Ou va-t-il tout simplement engendrer une descendance ?

L’orgasme localisé ou omniprésent.

Lorsque l’énergie reste stoppée au centre « Hara » le plaisir orgasmique se vit uniquement comme sensation au niveau des organes sexuels surtout chez l’homme. La femme plus réceptive sent parfois la sensation dans tout le corps mais cela ne dure pas.

Comme cela à été dit précédemment l’orgasme se déclenche dans le cerveau et est ressenti soit dans une partie du corps soit dans tout le corps. Il se manifeste comme un orage magnétique dans notre cerveau et c’est pour cela qu’il nous apaise comme le fait un orage quand le temps est trop chargé. Vivre l’orgasme permet de changer notre climat intérieur ! Il chasse les nuages et les pollutions du mental…. Pour un temps !

La voie de l’Amoureux nous invite à passer d’un fonctionnement senti- mental sexuel qui enferme dans les plaisirs charnels, la sexualité et la reproduction à l’Amour tantrique permettant la sublimation des énergies.

Lorsque l’énergie est bloquée au niveau du Hara il est fort difficile de connaitre l’orgasme cosmique qui est la finalité de l’expérience. Cependant il est possible de vivre un état intermédiaire entre le plaisir purement charnel et le plaisir cosmique : c’est l’état de plaisir Amoureux.

Nombreux sont ceux et celles qui ont vécu ou vivent cet état transitoire. C’est-à-dire qu’une partie du feu sexuel monte jusqu’au « cœur » (cela arrive quand on est amoureux du partenaire) .On ressent alors un orgasme moins localisé car notre cœur participe.

Le plaisir sexuel peut se situer à trois niveaux :

  • Au niveau le plus bas il est ressenti au niveau des organes génitaux (plaisir animal plutôt grossier, rapide et aussi violent ou perverti par des expériences masochistes ou autres)
  • Au niveau intermédiaire il est ressenti aussi au niveau du cœur. On se trouve déjà dans la position du tantrika qui privilégie les préliminaires (caresses, massages, paroles douces, sentiments subtils).
  • Au niveau transmutation il est ressenti au niveau du cerveau, de la glande pinéale et dans tout le corps. A ce stade l’homme n’a plus besoin d’éjaculer sa semence pour ressentir du plaisir et sa compagne ressent le même orgasme. C’est l’orgasme cosmique.

Vivre d’Amour et d’eau fraiche !

Ainsi l’amour et la Magie sexuelle peuvent amener à la Transcendance alchimique et corporelle car une fois que l’énergie Feu est montée au cerveau elle se transforme en Amrita, en Elixir d’Immortalité et de Jeunesse Eternelle qui coule depuis la glande Pinéale dans la gorge et chaque tantrika peut se nourrir uniquement de cette manne. On peut donc vivre d’Amour et d’eau Fraiche mais pour cela il faut atteindre le 3° niveau.

Les manipulateurs qui par le biais de religions à dogmes ont été informés de cela on mit en place un système de brouillage occultant cette connaissance. La notion de mariage unique, d’interdit sexuel en dehors du couple et la croyance que la sexualité est sale et qu’elle ne doit être utilisée que pour la reproduction font partie des déviations. Il faut parfois une multitude d’incarnations pour se défaire de ces vieux schémas qui, transmirent de père en fils et de mère en fille ont fait de la plupart des humains des « êtres en carence d’amour ».

Notre Enfant intérieur est jouissance et réjouissance. Il est sans tabou et peut vivre l’amour physique tout en ressentant l’Amour Cosmique. L’Amoureux est un grand enfant avide d’extase perpétuelle. Il veut atteindre un état orgasmique ou extatique permanent, faire l’Amour avec une fleur, un fruit, l’eau de sa douche, un vêtement, un arbre, le vent, le soleil, une femme qui passe…

François d’Assise et Claire sa compagne de chemin ont montré cette Voie. Ils incarnaient l’amour divin sans avoir besoin de le vivre sur le plan sexuel car ils avaient déjà sublimé cette force.

Dans la relation d’Amour certains ont besoin d’être touchés et de toucher l’autre, certains ont besoin de se sentir pénétrés physiquement d’autres peuvent simplement prendre plaisir à être collés à l’autre car le contact des auras suffit à nourrir cet amour, d’autres peuvent vivre cet amour en étant à des kilomètres de distance, d’autres peuvent même vivre cet amour avec des Déités non incarnées comme ce fut le cas pour Marie Mère de Jésus.

Dans cette quête n’Oublions pas non plus Joseph le père adoptif de Jésus qui a nourri Jésus enfant d’un Amour humain et céleste car Joseph était lui-même un grand initié d’une Confrérie secrète.

Kiristian Duval le 2 Mars 2016

Commenter cet article