COMMENT VAINCRE L’ILLUSION !

Publié le par Wydyr

COMMENT VAINCRE L’ILLUSION !

COMMENT VAINCRE L’ILLUSION !

C’est la masse populaire qui dirige ceux qui gouvernent !

Tout ce qui suscite en nous une émotion déclenche un processus hormonal modifiant la bio chimie de notre corps et notre schématique ADN. Notre cerveau enregistre cela dans la mémoire résiduelle comme étant une « vérité » qui à force d’être nourrie devient une habitude, devenant un comportant, modifiant notre caractère et notre état de santé et tissant notre destinée.

Le cerveau est incapable de discerner le bien du mal, la réalité de l’illusion. Dés que l’émotion impressionne l’âme de nos cellules, cela modifie notre « Etat d’Ame ». Notre corps physique est « animé’ » par cette fréquence astrale dite « animale ». Les animaux sont mus par les instincts générés par la survie et la nécessité de se reproduire. Ils sont guidés par leurs peurs instinctives ce qui les amène à s’éloigner des prédateurs ou des lieux dangereux pour eux. Mais ils ne sont pas conscients du pourquoi et du comment.

C’est là toute la différence entre les humains et les animaux. Nous disposons d’une capacité de comprendre la cause ou l’origine des événements que nous expérimentons : nous sommes non seulement vivants mais conscients de l’Etre. Ce qui n’est pas le cas pour les animaux.

Cet instinct conscient qui nous anime est appelé « intuition ». L’intuition vient de la partie de nous qui « sait » et elle nous incite à faire ceci ou cela tout en comprenant la finalité de l’action accomplie.

Le fait d’avoir un corps « astral » c'est-à-dire « animal et instinctif » est à la fois notre point fort et notre point faible. Nous pouvons soit subir le processus, soit l’utiliser à notre avantage.

A chaque fois qu’une émotion est suscitée en notre corps astral cela modifie la biochimie et notre Etat d’Etre comme cela a été dit ci-dessus. Tout ce qui suscite une émotion est agent actif de la modification de notre intériorité et peu importe que cela soit « réel » ou « fictif » ou « virtuel ». Du moment que l’émotion est ressentie, le processus est enclenché.

Ainsi a chaque fois qu’une image, qu’une histoire ( vraie ou imaginaire) qu’une information ( réelle ou fausse) qu’un film ( documentaire ou fiction) qu’un livre ( biographie, histoire vécue ou roman) qu’une parole, qu’une croyance ( prophétique ou fictive) qu’une une pensée déclenche une émotion en nous, cela modifie notre biochimie, nos états d’âmes, notre santé.

Tout ce qui « entre » nous en modifie notre intériorité sur tous les plans (physique, psychique)

C’est ainsi que nous pouvons constater que tout est « illusion » puisqu’un film, une histoire fictive peut transformer radicalement non seulement notre état intérieur mais aussi notre santé et notre destinée. Mais grâce à notre capacité de voir, discerner et de choisir nous pouvons Etre maitres de ces illusions tout simplement en choisissant la qualité des émotions que nous déclenchons en nous.

Pour cela il suffit de choisir ce que nous lisons, écoutons, regardons, nourrissons, tout ce à quoi nous donnons attention.

Si nous passons notre temps à nous remplir d’informations, de lectures ou de films relatant des séquences de guerre, de violence, d’horreur, de meurtres, d’enquêtes policières, de maltraitance, de crise économique, nous nourrissons notre « psychisme » de cela et celui-ci induit toute notre structure physique. Par l’effet de la loi de résonnance, nous sommes attirés dans un « décor extérieur » reflet de cet état intérieur que nous avons nourri. Tout ce que l’on voit à l’extérieur est reflet de notre intériorité et non le contraire.

Les personnes non éveillées croient à une réalité extérieure, ce qu’ils voient dans leur environnement, ce qui est diffusé par les médias et essaient de s’adapter à ce monde qu’ils croient réel et tangible et ainsi ils modifient leurs états intérieurs et leur destinée. Ils se nourrissent de ces informations relatant les crises dans tous les domaines et agissent en fonction de cela et ainsi créent cette réalité. Si on leur parle de crise économique ils s’empressent de freiner leurs dépenses, thésaurisent, et la crise devient réalité pour eux. Cependant la crise ne touche pas ceux qui ont induit « la rumeur », bien au contraire cela les enrichit.

L’éveil consiste simplement à sortir du sommeil léthargique et percevoir qu’il n’existe aucun univers tangible réel mais que chacun voit et expérimente l’univers qu’il conçoit en son intériorité et l’extérieur est le « reflet » de la vision interne.

Donc lorsqu’on nourrit son intériorité de scénarios violents, ou problématiques, l’onde de résonnance de notre aura nous amène à vivre cela dans la réalité. On finit par vivre dans le quotidien une expérience similaire à ce que l’on a vu comme informations sur notre petit écran.

Il ne faut pas croire que parce qu’on regarde ces informations en faisant autre chose qu’elles ne s’inscrivent pas dans notre intériorité. Certes cela est moindre mais même si on roupille devant un reportage violent les images et sons émanant de celui-ci pénètrent dans nos auras. Le processus est parfois encore plus efficace puisque notre « conscient » étant en état de veille, nous ne pouvons pas faire le tri. Tout ce qui entre dedans modifie l’intérieur.

L’état de santé ne dépend donc pas uniquement de notre nourriture physique mais avant toute chose de notre nourriture « psychique » (mentale, émotionnelle, sensorielle).

Vivre loin du monde dans un environnement sain ne suffit pas pour vivre bien et en bonne santé, cela dépend de notre état intérieur. Si nous choisissons une vie isolée des grandes cités, et privilégions une nourriture bio, et nous éloignons de toute pollution électromagnétique parce que nous « avons peur » de ces ondes, que nous ne voulons pas nous faire contaminer, nous ne sommes pas immunisés car c’est la « peur » qui nous impulse et non l’amour. Nous pouvons manger sain et sans stress mais cela ne nous empêche pas de tomber malades. C’est ce qui arrive à nombreuses personnes qui désirant vivre vieux s’enferment dans des lieux isolés où ils pensent mieux vivre et où toute leur existence consiste à cultiver des légumes bios, à construire des abris, c'est-à-dire à survivre et non à vivre !

Nous avons le choix entre deux fréquences : l’amour ou la peur.

La peur engendre la méfiance, l’isolement, le manque de confiance, la tendance à voir le mal partout et à vouloir s’en protéger et nous amène à une solitude « saine » mais triste et parfois même avare et égoïste et par effet de résonance celle-ci affecte notre enfant intérieur qui ainsi déclenche des états maladifs morbides.

L’amour engendre la confiance, la solidarité, la joie, l’optimisme, le partage, une saine créativité. Il ne peut y avoir d’amour sans confiance car l’amour est un état unitaire et quand on ressent celui-ci on est comme habité par cette onde d’amour qui nous invite à tout aimer. Notre lumière intérieure rayonne via notre aura en tant qu’amour inconditionnel. Cela peut nous amener à vivre dans un endroit sain au niveau énergétique, à manger sain, à nous nourrir de bonnes émotions mais non pour nous protéger du « mal » (extérieur) mais pour nourrir le « bien » (intérieur) qui suscitant un bien être nous attirera dans une monde extérieur reflet de cela.

Nous pouvons donc vaincre l’illusion car nous pouvons choisir le genre d’émotions que nous voulons expérimenter et pour cela nous devons choisir nos lectures, nos films, nos histoires, nos pensées afin de nourrir notre imaginaire de scénarios optimistes.

Il est fort dommageable de voir que de nos jours que l’outil appelé » télévision » est utilisé uniquement pour diffuser des émotions maintenant dans l’illusion, la peur. Toutes chaines confondues on ne trouve que des films ou séries policières violentes relatant des meurtres, des scénarios catastrophes, terroristes et des documentaires relatifs aux exactions commises par des tyrans comme Hitler, Staline… la mode est aussi aux « séries » qui maintient les téléspectateurs dans une perpétuelle attente de la suite et donc un conditionnement ( je ne veux pas louper mon feuilleton ! ).

La question que chacun d’entre nous devrait se poser avant d’ouvrir un livre, ou d’allumer sa télé ou d’aller voir un film c’est « qu’est ce que cela nourrit en moi, quel est le personna en moi qui à encore besoin de cela ? ».

Certes les médias oeuvrent pour diffuser ces images et reportages plus ou moins truquées et notre cerveau ne fait aucune différence entre réalité et télé réalité, entre documentaire ou fiction mais nous disposons du pouvoir de boy cotter tout cela. si demain, tous les Français cessaient de regarder ces séries et autres documentaires et informations, les directeurs des chaines seraient bien obligés de changer leurs programmes. C’est la masse qui dirige ceux qui gouvernent.

Le boy- cott est l’arme suprême pour entamer une révolution pacifique et celle-ci commence en chacun de nous. Si nous voulons vivre dans un monde en paix alors commençons par établir celle-ci en nous et libérons nous de tout ce qui dans notre vie nourrit autre chose que cela.

Certes il est parfois difficile de changer de nourriture mentale et psychique car il y a en nous un ange blanc qui se nourrit de lumière et un ange noir qui se délecte de ces scénarios morbides. Cependant à chaque fois que nous nous laissons aller à nourrir cet ange noir en regardant un film noir ou violent ou il est question de meurtres, nous enracinons davantage cette fréquence en nos corps et a notre insu cela devient une habitude et il nous faut parfois plusieurs vies pour nous en libérer.

Anecdote

Lors de mon pèlerinage à Compostelle j’ai été surpris par un orage phénoménal. Je me suis trouvé au bas d’une rue en pente qui ressemblait à une rivière, j’ai donc décidé de m’abriter sous le balcon d’une maison avoisinante. J’étais revêtu d’une cape dégoulinante d’eau. A peine installé sous la terrasse un vieil homme est arrivé avec un grand bâton et m’a foncé dessus. Il me chassait comme si j’étais un malfaiteur, je n’ai pas pu en placer une. Une heure plus tard alors que j’étais dans une boulangerie je racontais à la vendeuse mon aventure. Une femme qui faisait la queue derrière moi me dit /

- oh Monsieur je suis désolé, c’est homme c’est mon père, dés qu’une personne s’approche de la maison il agit ainsi, je n’arrive pas à le raisonner ».

Je lui ai demandé « mais pourquoi agit il ainsi ? S’est il fait agresser ? »

- Non me répondit elle. Il passe toutes ses journées devant la télé à regarder des films policiers dont il raffole entrecoupés des informations. Je crois qu’il mélange tout

Ainsi cet homme avait fini par confondre l’illusion et la réalité. Et cela avait modifié son comportement.

Ainsi tout est illusion en ce monde puisqu’un simple film peut changer notre vie et le transformer en enfer ou en paradis. Choisir la qualité de sa nourriture psychique est un pas déterminant si nous voulons modifier notre réalité et sortir de l’enfer pour entrer au paradis. Ceux-ci n’étant pas des lieux terrestres ou extra terrestres mais bel et bien des Etats d’Etre que nous nourrissons par tout ce que nous ingérons, voyons, entendons, écoutons, nourrissons.

La transformation commence par cela !

Christian Duval Wydyr le 24 avril 2016

Publié dans philosophie appliquée

Commenter cet article