LE TEMPS DE LA TRANSITION la télépathie quantique vibrale 2 / 2

Publié le par Wydyr

LE TEMPS DE LA TRANSITION  la télépathie quantique vibrale  2 / 2

LE TEMPS DE LA TRANSITION la télépathie quantique vibrale 2 / 2

Suite…

Le piège mémoriel

Car c’est la le gros piège des mémoires. Plus on nourrit les mémoires du passé plus celles-ci perdurent et plus le passé risque de se réactualiser. Il existe des lieux sur terre où il y a eu des événements très éprouvants pour Gaia, (guerres, tueries) et tant qu’on nourrit le « souvenir de cela » on maintient la mémoire active jusqu’au jour où certaines personnes inconscientes mais réceptrices capteront ces énergies et reproduiront les mêmes comportements que leurs ancêtres. Le culte des guerres anciennes et autres mémoires du passé est un fléau pour l’humanité.

Notre foie est liée à l’énergie de Kiristi – l’amour- la Lumière blanche et celle-ci est super efficace pour nettoyer le foie et les mémoires astrales qui y sont liées.

Si nous ne nous souvenons pas de nos vies passées c’est pour nous faciliter la tâche et ainsi éviter de réactiver certaines mémoires non nettoyées avant que nous soyons prêts à nous en débarrasser.

Il ne nous est pas demandé de retourner dans le passé pour nettoyer ce qui à été (puisque cela fait partie de notre vécu) mais de vivre le Présent, une vie nouvelle tout en sachant que ces vieux schémas mémoriels ressortiront un jour ou l’autre par le biais d’événements réflecteurs (rencontres, situations) mais que nous pourrons alors, lorsque nous serons confrontés à ces situations nous libérer de la charge émotionnelle cristallisée dans notre passé. Ainsi la mémoire résiduelle restera (elle fait partie de notre livre de vie) mais ne nous dérangera plus, nous aurons pris de la distance vis-à-vis d’elle.

Le Point de connexion de l’énergie Kiristi dans notre thorax est situé au dessus du mamelon droit et est directement connecté à notre foie. Du côté gauche nous avons donc le passé (Mars, la rate et le pancréas) et du côté droit le futur (Jupiter, le foie et la vésicule biliaire).

Nous vivons donc entre ces deux réalités, ces deux possibles.

Dans le Présent et le point présent est localisé dans notre corps à l’endroit du plexus solaire. C’est le siège de l’énergie véhiculée par Marie, le rayon bleu de l’Esprit saint, celui qui véhicule la Grâce divine.

Au cœur du Triangle formé par les trois points (au dessus du mamelon droit, au dessus du mamelon gauche, et niveau du plexus) se trouve le Cœur. Siège de l’Etre, de la Trinité, de la Présence que nous sommes.

Le cœur est le Point où se rejoignent l’énergie descendant de Sirius (énergie électrique masculine via le corps mental) et l’énergie ascendante du cœur de Gaia (Petit soleil) de nature magnétique féminine via notre corps émotionnel. La fusion entre les deux énergies (électrique et magnétique) génére un champ électromagnétique. C’est depuis ce point « clé » que par nos pensées et émotions nous créons notre réalité. Il importe donc que nous ayons nettoyé notre passé et notre futur des projections résultant de l’illusion.

Tout ce qui est situé en dessous de notre cœur est lié à notre passé (organes et corps végétatif) tout ce qui est situé au dessus nous amène vers le futur. Le cœur est le siège de l’Etre le Je Suis que nous sommes : le centre de la Source depuis lequel nous créons notre réalité.

L’enfant intérieur et le Présent

Nous existons entre ces deux réalités : le futur et le passé dans le Présent mais pour que celui- ci soit idéal il faut qu’il rayonne notre Etat d’Etre afin que notre Enfant intérieur puisse cocréer dans la joie et l’amour.

Un enfant n’a que faire du passé et du futur, il vit le Présent dans l’Instant, il se moque bien d’hier ou de demain, il veut jouir et se réjouir dans l’instant. Notre enfant intérieur fonctionne comme cela. Peu lui importe de savoir ce qui s’est passé hier ou de vouloir réparer le passé, il ne pense qu’à Ici Maintenant. Certes le passé peut l’intéresser comme « imagerie » pour déployer son imaginaire mais il n’est nullement préoccupé de soigner quoi que ce soit.

Il peut ainsi aimer les vêtements médiévaux ou les décors égyptiens, celtes ou romains mais n’est pas imprégné des mémoires douloureuses de ces époques. Tout au plus ce qui est bénéfique c’est de se nourrir de la splendeur du passé mais non pas en tant que nostalgie mais comme révélateur afin d’œuvrer et participer à la création d’un monde splendide et merveilleux en s’adaptant à l’époque actuelle. Rien ne sert de reconstruire les décors des vieux films déjà tournés, il importe d’en imaginer de nouveaux.

Une bonne partie des humains est totalement immergée dans le passé et en subit les échos karmiques puisqu’elle nourris toujours de vieilles mémoires karmiques inconscientes (ethniques, raciales, sociales, religieuses).

Une autre partie vit déjà dans le futur et participe à la cocréation du nouveau monde (les organes de ces individus – foi et rate- fonctionnant pleinement sans scories antérieures)

Une autre partie de l’humanité est intermédiaire entre les deux. Elle est constituée de ceux qui en ont assez de vivre dans les anciens schémas sclérosants du passé et qui veulent accéder à l’autre réalité mais qui ont besoin d’aide pour faire le pas-sage.

C’est dans cette partie de l’humanité que l’on trouve les thérapies nouvelles qui sont utilisées pour faciliter le passage. (Hypnose, reiki, tarot, numérologie, voyance, médecine quantique, atelier de libération de l’enfant intérieur, massage etc).

Tout bon thérapeute doit pour être efficace avoir préalablement nettoyé ses propres schémas et donc accédé aux nouveaux paradigmes. Lorsque cela n’est pas réalisé, il rencontre encore multiples obstacles émotionnels, relationnels, matériels lui montrant qu’il à encore quelques vieux schémas à nettoyer.

Rien ne va plus !

Les transits planétaires actuels sont révélateurs. Le vieux monde (passé) s’effrite, tout va de travers, rien n’est plus fiable. Nous avons l’impression de vivre sur une terre qui bouge, qui tremble et nous avons le tournis, plus rien du passé semble ne fonctionner. On n’a plus vraiment envie de ceci ou cela, on ne sait plus où aller ni quoi faire, on se sent limité par un temps qui se raccourcit, le climat est perturbé.

On ne peut plus faire confiance à ce vieux monde et on doit bien se rendre compte qu’il ne peut être amélioré ou sauvé. Il est construit sur de fausses bases sociales, religieuses, ethniques nées de la division et est condamné à disparaitre. Cela créé donc un malaise, une sensation d’inconfort d’insécurité et les visions du futur que nous envoient les médias ne sont guère reluisantes.

Tant que nous restons collés à ce passé, à cette illusion collective nous sommes comme les particules de glace collés à cet iceberg. Nous disparaitrons avec lui. Nous devons choisir. Nous ne pouvons pas rester à hésiter entre ces deux mondes.

Nous nous trouvons dans la même situation d’une personne qui a un pied de chaque côté d’une faille qui s’élargit a chaque instant. Le grand écart çà va un temps mais il est un moment où nous devons choisir « faire un pas à droite ou à gauche, en avant ou en arrière ».

Nous ne pouvons guère compter sur le passé puisqu’il s’écroule, ni sur le futur résultant de celui-ci mais sur un nouveau monde, une nouvelle forme de vie.il n’y a qu’un pas-sage à faire… et le tour est joué. Il s’agit bien entendu de ne pas reculer une fois celui accompli.

Corps Ame et Esprit ne faisant qu’Un.

Quand la partie de notre Ame émotionnelle cristallisée, est libérée des vieux paradigmes de l’inconscient collectif et du passé (que nous avons aussi contribué à élaborer) tout change.

Le travail qui nous incombe consiste dans un premier temps à sortir du monde du faire pour Etre et à nous relier à l’Etre. La Présence. Le Je Suis et de déterminer avec lui quel Etat d’Etre nous désirons incarner, exprimer (joie, abondance etc).

Une fois cela établi notre Ame reçoit alors la double fréquence du Rayon lumineux androgyne solaire qui nettoie nos deux facettes (passé et futur) et nos organes (foie, rate, pancréas).L’Intention suivie de l’Attention générant un ressenti vibratoire suffit.

Quand notre Ame alignée sur notre Esprit a imprégné tout notre corps vibratoire (tous nos corps subtils et nos cellules) notre véhicule d’incarnation est impulsé directement par l’Onde de vie émanant du Je Suis Source et tout s’accomplit sans aucun effort.

C’est le même principe que pour le musicien qui apprend le violon. Quand la technique est intégrée, le corps tout entier fait un avec la musique et en devient la forme d’expression : le violon et le corps interagissent en communion parfaite au-delà de toute forme de mentalisation.

Nous pouvons certes nous faire aider par des thérapeutes ou une technique particulière (reiki ou autre) mais cela n’est pas indispensable. Ceux-ci ont le même rôle à jouer qu’un « professeur de violon ».

Notre Esprit est interconnecté au Tout puisqu’il en est émanation directe et il est omniprésent et dés que nous nous connectons à Lui nous sommes reliés au Tout et à tout Ce qui Est : tous les animaux, les végétaux, les minéraux, les forces angéliques, les étoiles, les planètes, les cités intra terrestres, les anges, les Melkisedek ; les Devas l’Atlantide, le futur ou le passé. Via la télépathie quantique vibrale.

Là où se pose notre pensée l’énergie suit et le contact s’établit dés que notre Intention est clairement exprimée. Il suffit de rester centré sur le ressenti, l’image servant de support et de faire taire le mental et de passer un état Beta à l’état Alpha ou de rêve éveillé.

Notre corps à été élaboré selon un encodage quantique particulier parfait. Notre double signature astrologique (ascendant et signe solaire) en est le programme et notre Je Suis peut rétablir le programme « parfait » élaboré avant notre incarnation et donc réinitialiser tous les paramètres de notre corps. Dés que nous ressentons cela établi il en est ainsi.

L’Intention est la clé de la transformation. Tout ce que nous touchons, côtoyons, ingérons se modèle sur l’intention que nous déposons. Si nous pensons qu’un aliment nous est bénéfique et le ressentons, il l’est. Si nous pensons que l’eau est polluée et néfaste pour nous, elle l’est. Le monde devient ce qu’on croit qu’il est, c’est là toute notre puissance.

Grâce ce processus nous pouvons voyager au-delà de l’espace temps.

La Pensée suffit à déplacer notre point de conscience. Actuellement nous avons encore besoin d’avions et d’autos mais nous pouvons nous trouver à plusieurs endroits par le biais de vidéos conférences (sans avoir à bouger de chez nous)

Bientôt nous pourrons réaliser cela par la projection holographique, il n’y aura donc plus besoin d’écran mais nous pourrons apparaitre « visible » dans un autre endroit ou même plusieurs à la fois. Et même s’il y avait des personnes mal intentionnées celles-ci ne toucheraient que la projection virtuelle et non nous-mêmes.

Nous pouvons aller lire les archives des bibliothèques sacrées ou visiter le Louvre sans avoir à nous déplacer. Certes cela demande entrainement mais c’est possible.

Nous pouvons avoir accès aux mémoires des lieux que nous habitons, demander à notre animal s’il va bien ou s’il se sent heureux et ainsi améliorer sa vie, nous pouvons communiquer avec les chevaux que l’on monte.

Le plus difficile consiste à entrer en état Alpha. Il faut occulter le mental, les émotions, le ressenti, jusqu'à oublier même la forme de notre corps physique.

Dissoudre notre conscience dans la Lumière blanche de l’Akasha.

Entrer dans le cœur. Emettre l’intention. visualiser l’Image. Ressentir. Écouter

Ne rien imaginer – être réceptif-

C’est ainsi qu’on peut sortir de l’espace temps linéaire et accéder au temps intemporel ici et maintenant. Tous les possibles s’offrent à nous.

On peut via la pensée holographique tout recréer et même si on vit enfermé dans une cave on peut ressentir les vibrations bénéfiques du soleil ou du vent car tout nait en nous.

Il est dit que Joseph d’Arimathie est resté plusieurs années en prison à vivre sans nourriture ni eau. On l’avait abandonné. Sans doute s’est il nourrit avec le Graal car il en est ressorti vivant. Ce Graal supra éthérique tel qu’il l’avait ressenti lors de sa rencontre avec Jésus.

Notre cerveau mémorise les ressentis émotionnels et notre conscience peut à chaque instant réactiver un vécu sensoriel émotionnel dont on a besoin : souvenir d’un rayon chaud de soleil, d’une source rafraichissante.

Cela s’accomplit au niveau individuel. Chacun est magicien. Il ne reste plus qu’a expérimenter cela.

Wydyr- Christian Duval le 19 Mai 2016

Publié dans conscience quantique

Commenter cet article

Ulla 19/05/2016 19:34

Re-bonjour Christian,
j'ai une autre question , cette fois concernant le "Pige mémorièl`", le paragraphe dans ton acticle.
Est ce qu'il faut en conclure que finalement, l'enseignement d'histoire tel qu'il est pratiqué, ainsi que la commémorisation d'un tas d'èvenements et personnaitées (tel que dans certaine musées, fêtes nationales marquant la défaite de "l'ènnemie" des temps passés, cérémonies á la mémoire de victimes de guerre ou autre..) nourrit d'ènergies empiosonnantes la terre et ces habitants?
Pour ma part, état d'origine allemande, ayant attérrie á Berlin (sans bien savoir pourquoi d'ailleurs, car ce n'est pas du tout de la que je viens), j'ai toujours eue un sentiment de détachement total vis a vis aux "rechauffage" éternel du 3eme Reich. Lorsque j'ai enseigné l'Allemand en France, j'avais obligation de dépeindre en long et en large le Holocaust, plus c'ést horrible, mieux c'est....emmener les gamins de 14ans dans les camps de concentration....bref, de farcir par tous les moyens sensorielles les cervaux et âmes de ces gamins.
Du fait mon hérédité teutonne (bien que de par toutes les branches de mes ancètres, je suis aussi juive!!), ma repugnance de perpétuer cette mémoire paraissait déplacé (commet ca, tu ne te sens pas coupable??? ), j'ai vaguement executée "mon dévoir" en tant qu'enseignante. Mais voila - est ce que finalement, ton explication ci dessus irait dans mon sens? Stop au rechauffement de mémoires passées collectives?
Merci encore et éventuellement au plaisir de te lire,
mit vielen Grüßen,
Ulla Masse

Wydyr 24/05/2016 11:33

eh oui Ulla tu a trés bien compris. le culte du souvenir ne fait que perpétuer celui ci. si le fait de se rémèmorer le passé evitait de reproduire les mêmes erreurs on pourrait dire que c'est utile mais l'expérience démontre le contraire. on peut déclarer haut et fort je ne veux plus de guerre et repartir tête baissée au prochain conflit comme ce fut le cas en 14/18 puis en 39/45 et aujourd'hui rien n'est réglé. plein d'individus soit disant conscient sont prêts à repartir en guerre comme le montrent aussi les manifestations actuelles reflets de la révolte de mai 68. il n'y a bientôt plus de survivants vivants de la dernière guerre, paix à leur âme et merci pour avoir supporté toutes ces atrocités mais les humains d'aujour'hui qu'ils soient allemands ou français n'ont rien à voir avec ce passé, il leur faut vivre le présent en toute amitié et utiliser l'énergie pour créer un monde de paix; actuellement la tv française nous envahit avec ses programmes sur Hitler, le 3° reich et cela ranime des mémoires inutiles qui tu en conviendras ne nous concernent pas. a mon humble avis je crois qu'on ferait mieux de transformer tous ces lieux résultant des horreurs passés comme les camps de la mort et en faire de lieux plus joyeux aprés avoir nettoyé les mémoires. le passé est le passé, et maintenant il faut vivre le présent et s'aimer les uns les autres, tout est possible, il faut tourner la page et construire le nouveau monde ensembles, coopérer et oublier ce passé, simplement demeurer conscient de l'impact de nos actes et paroles maintenant.. tu a exécuté ton devoir comme tu dis parce que cela faisait partie du programme matriciel, ne t'en désoles pas, c'était ainsi.. maintenant que tu es dégagé des mémoires ethniques et raciales et ouverte à la vraie vie tout cela importe peu.. aimes, ris, vis et coopére ainsi au nouveau monde.. christian

Ulla 19/05/2016 12:54

Bonjour Christian, merci pour te dernière conférence, toujours trés enrichissante :-). Deux questions (pour l'instant) me viennent après lecture de ton article ci dessus : Si il n'est point utile de fouiller le passée (ou des vies antérieures) pour ne pas re-nimer des vieux chéma (ni de nourrir le futur dInformations érronées), comment faire LE MENAGE dont on parle si largement, afin de vivre un présent nouveau?
Autre question , il est dit dans ton article : "....Entrer dans le cœur. Emettre l’intention. visualiser l’Image. Ressentir. Écouter....NE RIEN IMAGINER...."
Alors, comment comprendre qu'il faut émettre l'intention, mais NE PAS IMAGINER? Ou est la difference entre EMETTRE et VISUALISER et NE PAS IMAGINER??

Par ailleurs, "Rien ne va plus"...je confirme, le monde est une machine á laver gigantesque dans lequel nous, tel des radicales libres, dansent une danse incontrollée au grés du moment ! :-) Pas trés confortable pour l'instant, enfin en ce qu'il me concerne...
Est ce que tu propose des consultations pour faire le point en ce moment? J'en aurais bien besoin je pense.

Merci pour tout ce que tu partages, belle journée a toi et peut étre á bientôt,

Ulla

Wydyr 19/05/2016 16:47

contacte moi directement sur ma boite mail wydyr@mailoo.org c'est plus facile

Wydyr 19/05/2016 13:02

bonjour Ulla il m'est difficile de répondre a ton questionnement en quelques mots, sur cette page de commentaire aussi recontacte moi via mon mail wydyr@mailoo.org. je pourrais ainsi t'en dire plus et éventuellement pour une consultation si tu en a besoin.. merci