COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 1/4 Approche de la mécanique quantique

Publié le par Wydyr

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 1/4

Approche de la mécanique quantique

Les expériences déterminant les principes de la mécanique semblent uniquement adaptés au monde microcosmique (électrons, atomes, neutrons, particules) cependant elles ont aussi leur impact sur le monde macrocosmique qui nous entoure et donc nous faisons partie. Le processus de transformation s’accomplit plus lentement mais il est aussi efficace.

Le principe quantique est lié à l’indétermination, l’Imprévu et ainsi rien n’est pré établi à l’avance. L’Onde universelle qui nous entoure et fait partie intégrante de tout contient en elle tous les potentiels à expérimenter.

Un atome est constitué d’électrons gravitant autour d’un noyau constitué de protons et de neutrons. L’assemblage d’atomes devient une molécule qui s’amalgamant à d’autres génère une cellule de matière.

Tous les possibles sont inscrits en tant que potentiels (invisibles) au sein de l’Onde. Notre intuition nous permet de ressentir, de pressentir ce qui est dans l’invisible autour de nous et de le rendre visible par l’Observation

Dés qu’une conscience observe un « possible » contenu dans l’Onde, une particule de matière (électron) ou de lumière (photon) se matérialise là où s’est portée l’Attention. Tant que l’Onde n’est pas observée, elle demeure Onde et ne se transforme pas en particule.

Au niveau microscopique il est donc assez facile d’observer la transformation d’une Onde en particule grâce à certains outils sophistiqués. La particule apparait là où l’observateur pose son regard. Il apparait évident qu’il n’en est pas de même au niveau macrocosmique, dans notre réalité matérielle puisqu’il ne suffit pas de penser à un ballon en un endroit particulier pour qu’il apparaisse sur le champ. Par contre si fait garde l’attention sur le possible suffisamment longtemps il arrivera forcément un jour où la concentration d’énergie fera apparaitre le ballon.

Tout ce qui touche l’infiniment petit contamine à plus ou moins long terme l’infiniment grand. Les poissons libèrent leurs excréments dans la mer et cela participe à la création de nouvelles formes de vie qui les nourrit. Il en est de même au niveau terrestre. Les aliments que nous consommons qui viennent de la terre sont contaminés par tout ce que nous déposons dans le compost. Le processus est identique au niveau psychique. Toutes les pensées que nous émettons se répandent dans la pensée collective et ainsi touchent tous les humains. Le processus de contamination commence dans l’invisible, le psychisme puis touche l’infiniment petit avant de toucher l’infiniment grand.

Exemple. Lorsqu’une poire trop mure devient blette un processus de désintégration commence bien à un endroit précis et non dans tout le fruit en même temps. Parfois même certaines parties du fruit restent comestibles. Le pourrissement commence donc au niveau microcosmique. Il suffit qu’une cellule soit touchée pour que tout le fruit pourrisse.

Tant que notre Conscience reste imprégnée des programmes matriciels limités, nous ne pouvons matérialiser ce que nous souhaitons immédiatement puisque nous sommes alignés sur une conscience qui rend cela impossible. Par contre dés que notre Conscience s’unifie avec le Principe absolu qui est générateur de l’Onde de vie Source, elle devient Un avec elle et peut matérialiser la chose perçue ici et maintenant.

Jésus avait développé cette capacité d’unir sa psyché avec la Psyché Source, l’âme originelle et pouvait ainsi matérialiser ce qu’il souhaitait

La conscience créé la matière

Alors si l’observation modifie l’onde en particule cela démontre que c’est l’observateur c'est-à-dire la conscience qui créé la matière.

Expérience réalisée par des physiciens quantiques. : On place un carton muni de deux fentes parallèles devant un projecteur. Quand le photon (onde lumineuse) passe par les deux fentes, il le fait simultanément et entièrement Il n’y a pas deux photons mais un seul qui est à la fois ici (dans une fente) et la (dans l’autre fente) et qui ensuite se projette sur l’écran.

Hors il apparait sur celui-ci non deux bandes (puisqu’il y a deux fentes mais 5).Par contre dés qu’on utilise un instrument sophistiqué pour observer et déterminer par quelle fente passe le photon, il n’y a que deux bandes qui se matérialisent sur l’écran ?

La Lumière change donc de nature selon l’expérience qui est menée pour l’étudier. Lorsque les fentes ne sont pas observées le photon se manifeste comme onde et lorsqu’elles sont observées il devient particule. C’est comme si la Lumière savait ou non qu’elle était observée. De nombreuses expériences scientifiques ont été réalisées par des physiciens quantiques pour déterminer tout cela.

La Lumière aurait-elle une Conscience ou serait elle observée par une conscience extérieure. Telle est la question restée sans réponse.

Cependant lorsqu’on étudie l’univers à partir du concept Source on sait que la Lumière adamantine est a la fois Conscience (Onde) et particules et que la Lumière visible en est une manifestation.

C’est donc l’observation qui modifie l’expérience. Dés qu’une Conscience observe une Onde lumineuse, celle si se transforme en particules. L’Onde de vie émanant de la Source porte en elle tous les « possibles » et dés que notre Conscience observe celle-ci en un endroit particulier, elle se transforme en particules visibles. Tant qu’une chose n’est pas observée, elle reste en potentiel dans l’Onde qui en détient l’information, mais elle n’est pas visible.

Notre Soi conscience contient en lui tous les potentiels relatifs à son programme et aussi tous les programmes de la Source et c’est ainsi que notre corps physique s’est matérialisé à l’endroit précis où notre Soi conscience l’a observé et sous la forme adéquate à l’expérience à vivre.

L’univers n’existe que parce qu’il est observé. Il n’y a pas un seul univers déterminé et extérieur à nous mais autant d’Univers que de Consciences observatrices. Aucun Univers ne ressemble à un autre. Chacun de nous expérimente l’Univers tel qu’il le perçoit.

Nous sommes ce que nous pensons Etre

L’intellect et la conscience du « moi » sont les outils qu’utilise notre Soi Conscience pour expérimenter ce qu’elle à choisi. Dés que nous observons quelque chose, c’est la vision (impression) que nous avons de celle-ci qui détermine ce que nous allons vivre. Notre Conscience transforme l’Onde de probabilité en particules de matière.

Tant que notre « moi « reste influencé par l’Onde de conscience collective matricielle nous ne voyons et percevons que les choses « possibles » inscrites en celle-ci et ainsi la matière de notre existence est celle que nous créons par ce processus d’observation. Notre corps physique se modèle selon l’image qu’on à de lui.

Dés que notre « moi » suis rétabli en unité avec notre Soi Conscience, nous disposons d’autres Ondes de probabilité et dés que nous y portons Attention par l’observation nous pouvons modifier non seulement la matière constitutive de notre corps mais aussi de tout ce que nous observons.

Il suffit de porter notre Attention sur les symptômes possibles d’une maladie dont on a entendu parler pour que par ce biais nous reconnaissions que celle-ci est réelle et que nous transformons l’Onde contenant le concept en réalité corpusculaire. Notre conscience créé un état vibratoire et cellulaire apte à expérimenter cette maladie.

Tout ce que nous observons et contemplons devient partie intégrante de notre expérience. Ceci concerne tous les domaines : corporel, matériel, affectif, relationnel.

Voyons maintenant comment cela se réalise au niveau de la matière.

L’expérience réalisée avec les photons de Lumière a été aussi faite avec des électrons. Ceux-ci faisant partie intégrante des atomes constitutifs des molécules de matière. Les résultants sont significatifs. Quand un électron est observé il se transforme en particule de matière (visible), quand il n’est pas observé il reste une Onde (invisible).

L’expérience à été faite avec des molécules et des atomes et le résultat est identique.

Nous sommes le Monde !

Nous pensons à tort que les choses existent par elles-mêmes, indépendamment de nous. Comme s’il y avait le monde extérieur et nous alors que c’est faux ! Nous sommes le monde, Nous sommes l’Univers tels que nous le conceptualisons, Nous sommes la Conscience créatrice… il n’existe aucune réalité indépendante de l’observation. Si le Soleil et la Lune n’étaient pas observés par une conscience, ils n’existeraient pas.

Sion place deux individus à coté l’un de l’autre et que l’un observe une Onde qui passe, il peut par une intuition transformer cette Onde en réalité et ainsi celui qui sent la Présence d’un ange peut le ressentir et le voir alors que celui qui est à côté mais qui ne perçoit pas cette Onde, ne voit rien.

Ainsi tous les possibles demeurant dans l’Onde de vie quantique sont autour de tous et c’est par notre conscience qui observe que nous cocréons notre réalité. Il en a toujours été ainsi mais de nos jours, les scientifiques ont vérifié ces hypothèses. C’est là le secret dévoilé. Ainsi tout dépend de ce qu’on observe, de ce que l’on contemple. Dés que nous portons notre Attention sur une probabilité nous transformons l’onde de probabilité en particule de matière.

L’Onde est donc comme un fantôme invisible qui dés qu’il est observé, disparait et se transforme en réalité visible. Dans notre réalité matricielle chacun de nous expérimente les choses telles qu’il les voit.

Si notre Conscience est branchée sur le bas astral -le monde des peurs instinctives et de toutes les choses qui font « mal »- notre réalité sera ainsi. Notre vision créera notre réalité et ceci se fait à notre insu via notre 3° œil. Par contre si nous observons ce qui va bien, ce qui nous fait du bien, c’est cela que nous créons.

L’observation détermine la réalité

Voici une autre expérience réalisée par les scientifiques : On place l’Onde d’un atome dans une caisse puis on divise cette caisse en deux. On se retrouve avec une Onde et deux caisses. L’Onde se trouve dans les deux caisses. Elle est indivisible et omniprésente mais l’atome ne se matérialisera que dans la caisse que l’on ouvre parce qu’on croit que c’est là qu’il est.

L’Onde de Vie Source quantique étant omniprésente en nous et autour de nous, c’est donc notre vision qui créé la réalité ici ou la, la santé ou la maladie. Dés que nous croyons à un concept possible, il le devient. Si nous croyons pouvoir être contaminé par un virus, nous créons cette possibilité. Notre cerveau créé le circuit synaptique adéquat et notre conscience transforme le concept- Onde -en réalité (particule de maladie). Rien n’est donc prédéfini tout n’est qu’incertitude et chacun de nous crée ce qu’il pense être vrai.

A suivre.. Christian Duval- wydyr

Publié dans conscience quantique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article