COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 2//4 Le karma et les vies antérieures sont nos créations.

Publié le par Wydyr

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 2//4  Le karma et les vies antérieures  sont nos créations.

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 2//4

Le karma et les vies antérieures sont nos créations.

Notre Soi conscience faisant partie lui-même de l’Un, c'est-à-dire l’Onde de vie universelle ne vit que dans le Présent et peut se manifester par simple projection de lui-même en une forme temporelle dans un Univers choisi.

N’étant pas limité il peut se multiplier dans un nombre infini de d’univers possibles. Le « moi » que nous sommes en cette matrice suis l’une de ses projections mais il en existe aussi d’autres car nous vivons dans une matrice où l’espace est séparé en continuum de temps.

Il existe une multitude de mondes parallèles en notre matrice. Chaque « monde » contient une partie de l’Histoire du monde : Moyen Age, Egypte, Babylone, Perse, Romains, etc. et une partie de notre Soi peut exister en chacun de ces mondes. Il gère tout en même temps. Toutes nos vies « antérieures » se vivent en même temps.

Exemple : j’existe actuellement en tant que « moi » incarné au 20° siècle mais d’autres « moi » issus du même Père (mon Soi) expérimentent d’autres réalités dans d’autres espaces temps. (Moyen Age, etc) ou sur un autre endroit du globe (Japon, Amérique).

Le soir quand je m’endors je pars en voyage astral et visite ces autres « moi » qui suis mes frères jumeaux et de mon expédition je ramène certains souvenirs. Lorsque je me réveille je ne me souviens de rien mais le souvenir ramené s’est imprimé en mes mémoires cellulaires. Et dans la journée je peux capter une pensée qui réveille cette mémoire et je crois alors que je suis ou que j’ai été ce « moi jumeau » rencontré pendant ma visitation nocturne. Et si celui-ci m’a transmis une information contenant un problème, je pense que celui-ci me concerne et je me charge ainsi d’un karma qui ne me regardait pas.

Exemple : lors de mon voyage astral je rencontre un chevalier qui à la fin d’un combat sanglant se trouve avec une blessure et honteux d’avoir tué tant de gens. Je ramène l’information et dans la journée l’occasion se présente. Quelque chose, un livre, un film ou une rencontre me met en résonnance avec cette énergie de chevalier cela ravive le souvenir enregistré. Je ressens alors une émotion et je pense que j’ai été ce chevalier (dans une vie passée) et que je dois réparer mes fautes passées (dont payer le prix de mes fautes). Je peux même avoir une sensation corporelle liée à la blessure subie par le chevalier. Je m’identifie alors à celui-ci et je pense être ici pour payer le karma de ce chevalier. Mon cerveau enregistre l’information et va projeter des scénarios dans ma vie qui vont me confirmer cela. A chaque fois que je ressentirais la douleur (qui n’est pourtant qu’illusion) mon cerveau l’enregistra comme vérité jusqu’au jour ou un événement extérieur peut m’amener à avoir une blessure identique que mon cerveau identifiera comme résultant de mon karma antérieur.

C’est ainsi qu’on se charge de fardeaux totalement inutiles puisque ces karmas ne nous concernent pas directement mais ce « moi chevalier ».

Première cerise sur le sur le gâteau c’est que ce chevalier n’est pas guéri pour autant, il continue à vivre sa vie et à se débrouiller avec ses problèmes et ainsi notre intervention n’aura servi qu’a nous faire endosser une illusion qui influence et modifie notre vie.

2° cerise sur le gâteau c’est que ce chevalier que j’ai rencontré n’était même pas un de mes « moi » parallèles mais le « moi « d’un autre et qu’ainsi j’ai ramené un faux souvenir que mon cerveau à enregistré comme vérité.

3° cerise sur le gâteau c’est que ce que j’ai perçu lors de ma visite n’était que la copie d’un film tourné par un cinéaste puisque l’astral est la cinémathèque de tout notre monde. Ainsi un type à inventé un scénario, à créé un personnage fictif, et moi qui suis tombé en plein milieu de la scène de tournage, j’ai pris la fiction pour une réalité et je me suis créé un karma totalement fictif qui cependant m’empoisonne la vie ?

Ce qui revient à dire qu’il suffit de lier un événement actuel à un karma probable pour créer cette réalité qui pourtant n’est qu’illusion.

Notre Soi expérimente toutes nos vies antérieures en même temps, dans l’instant Présent. Nos vies antérieures ne sont que des « autres extensions de notre Soi » dans des mondes parallèles qui normalement ne communiquent pas les uns avec les autres sauf lorsque nos voyages astraux nous amènent à ces visitations nocturnes.

Ces voyages nocturnes ressemblent fort à nos voyages terrestres. Nous pouvons par exemple aller visiter le Maroc et ramener de l’encens et à chaque fois que nous brulons un bâtonnet, nous avons l’impression d’être à nouveau au Maroc, les souvenirs remontent à la surface. Les bons comme les moins bons.

Le karma n’est ni plus ni moins qu’une banque de souvenirs qui ne nous concerne que parce que nous lui portons de L’attention dans le Présent. C’est la technique qu’utilise notre ego pour se justifier de ses peurs, de ses manques, de ses difficultés à assumer les réalités de cette vie présente. Dés qu’un événement inconnu le dépasse, l’ego dit « c’est du à mon karma » et cette croyance s’inscrit dans le cerveau comme réalité.

La croisière du Soi Intemporel

La Source de vie pourrait être comparable à un Immense Océan sur lequel vogueraient une multitude de paquebots. Chacun étant dirigé par un Commandant de bord : notre Soi. Les passagers du bateau sont nos « moi d’incarnation » il y a autant de cabines que de « moi » existentiel. Chaque cabine est décorée selon l’ambiance de l’expérience (Moyen Age, Perse, Egypte, Japon etc) et agrémentée d’une musique adéquate. Les cabines sont insonorisées et ainsi chaque « moi » vit sa vie mais il arrive que notre moi actuel aille faire un tour sur le pont afin de visiter les autres cabines, faire connaissance etc. (c’est ce qui se passe lors de nos voyages astraux) et ainsi de chaque visitation nous ramenons une musique particulière, un souvenir, une émotion qui interfèrent sur notre réalité actuelle et ainsi nous emmagasinons des problèmes qui ne sont pas nôtres.

Le Commandant de bord – Notre Soi- veille au bon déroulement de la Croisière et si nous savons coopérer avec lui il nous octroiera la meilleure cabine possible et nous donnera peut être un rôle particulier à jouer pour la bonne tenue de route du paquebot.

Dés qu’un « moi » passager désire quelque chose de particulier, il demande au Commandant de Bord et si nécessaire celui-ci modifie le trajet du bateau, fait un détour pour faire une escale ici ou la et par ce fait oblige tous les autres bateaux à modifier leur trajectoire, ceci afin d’éviter les collisions. C’est le principe même de l’hologramme. Dés qu’une partie du tout accomplit un acte, le Tout (l’ensemble) est modifié par la résultante de celui-ci.

Notre Soi ne vit pas dans une fréquence d’espace temps linéaire comme notre « moi temporel ». Il vit dans l’Omniprésence ici maintenant, dans le Présent immédiat et toutes ses incarnations dans le monde des formes se vivent en même temps.

Nous vivons toutes nos vies antérieures en même temps, dans l’instant Présent. Ce qu’on appelle le passé ancestral, les époques passées n’est en fait qu’une partie des strates de l’espace temps. Nos vies antérieures sont des vies parallèles. Nos « moi » dits antérieurs (ce qu’on pense avoir été) vivons leur vie, dans leur monde et ce qu’ils vivent ne nous concerne pas. Cependant il existe des portes de communication et pendant la nuit lorsque nous voyageons dans le monde astral nous visitons ces « mondes parallèles » et nous revenons chargés d’émotions, pensées, souvenirs et a notre insu ceux-ci interférent dans notre présent.

C’est comme si nous allions visiter le Maroc et que nous ramenions de l’encens dans notre résidence en France et ainsi à chaque fois qu’on allume un bâton d’encens on se projette dans ce voyage vécu, on se souvient, on à l’impression d’y être encore. Le karma n’est ni plus ni moins qu’une banque de souvenirs qui ne nous concerne que parce que nous lui portons de L’attention dans le Présent. C’est la technique qu’utilise notre ego pour se justifier de ses peurs, de ses manques, de ses difficultés à assumer les réalités de cette vie présente.

La Source de vie pourrait être comparable à un Immense Océan.

Sur celui-ci naviguent une multitude de bateaux. Chaque bateau est dirigé par un commandant ; c’est notre Soi. oi »..

Sur chaque bateau il y a une multitude de cabines différentes. En chaque cabine réside un « moi existentiel ». Notre « moi » actuel y a sa résidence. Notre vie présente est comme une croisière sur l’océan de vie. Dans cette cabine nous jouons une musique particulière (celle adaptée à notre vécu actuel). Dans chaque cabine, chaque moi (que nous appelons vies antérieures) vit selon son rythme et sa propre musique.

Dés que notre « moi » actuel ouvre la porte de sa cabine, il entend les mélodies jouées dans les autres cabines qui ont aussi leur porte ouverte. Ainsi ces mélodies viennent modifier l’ambiance de notre cabine actuelle. Nous pouvons aussi sortir de notre cabine et aller visiter la cabine de ces « autres moi » et en revenir avec des impressions (c’est ce qui se passe pendant la nuit lorsque nous voyageons dans l’astral). Cependant ce que vivent ces « autres moi » n’ont aucune raison d’interférer sur notre vie présente sauf si l’impression ressentie lors de nos visites est activée par notre attention. C’est comme si nous allions visiter un voisin qui à un problème et qu’ensuite ce problème devienne le nôtre alors qu’il ne nous appartient pas.

Chaque « moi » vit donc sa vie, dans son univers parallèle et chacun est libre de sa destinée qu’il cocréé par sa façon de penser. Le commandant de bord (le Soi) veille au bon déroulement de la croisière.

Tous les « moi » (vies antérieures) se déplaçons en même temps puisqu’ils sont sur le même bateau dirigé par le Soi commandant. Toutes nos vies antérieures se déroulent en même temps, chacune dans un espace temps différent (chaque cabine est différente).

Dés qu’un moi passager désire quelque chose il s’adresse au commandant de bord qui ainsi peut modifier la trajectoire du bateau. Ce qui naturellement oblige les autres bateaux à modifier la leur afin d’éviter les collisions. C’est le principe même de l’hologramme. Dés qu’une partie du tout accomplit un acte, le Tout (l’ensemble) est modifié par la résultante de celui-ci.

C’est ainsi que chaque « moi » peut par ses décisions obliger le commandant de bord à modifier l’itinéraire prévu à l’origine. Le commandant vit dans la fréquence du Plan causal et dés qu’un « moi » pense qu’il vit une situation particulière à cause d’une vie antérieure (c’est-à-dire d’un autre passager) le commandant doit modifier ce qui avait été établi avant le départ.

C’est ainsi qu’à chaque fois que notre moi actuel lie sa destinée avec un « moi antérieur » notre Soi doit modifier non seulement notre présent mais aussi notre passé afin que cette réalité que nous croyons vraie provienne d’une cause antérieure.

A suivre… Christian Duval – wydyr

Publié dans conscience quantique

Commenter cet article