MANIPULATION PAR L’IMAGE : QUAND L’ILLUSION MODIFIE LA REALITE

Publié le par Wydyr

MANIPULATION PAR L’IMAGE :  QUAND L’ILLUSION MODIFIE LA REALITE

MANIPULATION PAR L’IMAGE :

QUAND L’ILLUSION MODIFIE LA REALITE

De nos jours la manipulation par l’image est monnaie courante. Il est relativement à toute personne douée de technologie de fabriquer des images virtuelles ou vidéo montées de toutes pièces. Cela peut être utilisé de façon bénéfique ou ludique comme c’est le cas pour certains films ou vidéos illustrant de belles histoires mais aussi de façon moins honorable si l’on peut dire.

De nos jours les informations qui ne nous parviennent pas le biais des médias sont analysées, modifiées, triturées avant de nous être livrées sur nos boites à images. Le direct n’existe plus, tout est du différé ou du replay modifié.

Ainsi lors des dernières inondations certaines vidéos catastrophes qui ont circulé étaient des montages concoctés à partir de vieux reportages relatifs à des crues ayant eu lieu a des époques antérieures, voire dans d’autres lieux. Le spectateur avisé qui sait observer ne peut manquer de voir certains détails révélateurs. Cela ne veut pas dire que l’inondation n’a pas au lieu mais qu’en y ajoutant d’autres images cela amplifie l’angoisse et l’idée de catastrophe.

Les exemples de trucages pullulent. Lorsqu’on voit des pauvres personnes naufragées émigrant de leur pays, ballotées sur des bateaux prêts à couler on peut se demander pourquoi la personne qui à filmé la scène n’a-t-elle pas posé sa caméra pour aider ses pauvres gens, au lieu de les regarder se noyer sans assistance ? Si la personne se trouvait elle-même sur le bateau, il est fort probable qu’elle aurait été occupée à sauver sa peau plutôt qu’a prendre sa caméra.

Je me suis posé maintes fois la question en visionnant des scénarios catastrophes diffusés par vidéo. On voit parfois un type en situation ultra périlleuse, prêt à mourir si personne n’intervient, ou nu dans le désert sans aucune nourriture mais qui a filmé la scène ? Sans doute un intervenant extérieur donc la personne n’est pas en difficulté extrême puisque la personne qui le filme peut lui porter secours. Seuls certains explorateurs de l’impossible s’auto filment eux-mêmes mais je pense qu’ils pensent plus à sauver leur peau lorsqu’ils sont en danger plutôt que de se filmer en train de périr.

Un autre exemple de manipulation vidéo. Il suffit de se rendre en Sibérie et de filmer les loups en train de chasser du bétail et ensuite de transposer la scène dans le Parc du Mercantour en France en y ajoutant quelques détails pour faire croire aux habitants du coin qu’ils sont en danger et qu’il faut éliminer les loups..

Quant à la manipulation par la photo chacun sait que tout est possible. D’ailleurs la plupart des photos diffusés sur les profils Face Book ou les sites de rencontres sont habilement transformés, améliorées et loin de la réalité.

La télévision française par le biais de ses programmes, rediffusions, télé réalités, débats et autre émissions destinées à « user l’âme » nous manipule parfois jusqu’à l’abrutissement. Les séries policières, enquêtes et autre menées par des flics super héros, des experts, et des mentalistes et techniciens hyper doués pullulent. Les séries enchainent les téléspectateurs (la proposition est claire : choisissez votre chaine !) et sont diffusées pêle mêle dans le désordre pour ajouter encore à la confusion.

Il n’est ni bon ni mauvais de regarder la boite à images cependant il est préjudiciable de croire que celle-ci diffuse la réalité alors qu’elle n’est qu’un outil favorisant l’enfermement dans l’illusion collective.

Alors que faire ? oh rien de bien compliqué, simplement de sortir de chez soi et de voir ce qui se passe réellement autour de nous, dans notre rue, notre immeuble, notre ville. C’est en sortant dehors qu’on peut vraiment ressentir ce qu’est le climat social et atmosphérique et qu’on peut se rendre compte que la réalité est loin d’être celle qu’on nous révèle sur la boite à images. C

Certaines personnes sont tellement imprégnées des fausses informations imagées diffusées sur le petit écran ou les ondes qu’ils en créent une projection virtuelle en leur cerveau et une fois sortis de chez eux ne voient le monde qu’à partir de ces croyances enregistrées et la pensée étant créatrice ils subissent les événements du film qu’ils se sont auto enregistrés.

Pour percevoir la vérité au-delà des illusions du petit écran il suffit de se rendre dans un commissariat de police pour solliciter de l’aide parce qu’on nous à volé notre auto ou que notre enfant qui à fait une fugue à disparu. Et bien vite nous nous rendons compte que de l’autre coté du comptoir il n’y a ni mentalist, ni expert, ni super médium, ni médium télépathe, ni superman ou super héros mais un fonctionnaire qui a bien du mal à se dépêtrer avec son ordinateur pour enregistrer notre plainte. Quant à retrouver notre auto volé, il n’en est même pas question !

Ainsi seul le contact avec la réalité dissous la fiction .C’est en fréquentant les gens de la rue, en allant boire un café dans le bar du coin, en discutant avec le cantonnier, en bavardant avec le facteur que nous nous rendons compte que les humains ne sont pas si tordus ou mauvais qu’on veut bien nous le faire croire.

Certes, il existe bel et bien des détraqués et autres personnes perturbées et dangereuses mais le meilleur moyen de ne pas les rencontrer c’est de ne pas les imaginer dans nos scénarios de vie et d’être attentifs et vigilants, conscients d’être ici maintenant et s’il y a danger à passer dans telle rue ou a se rendre en tel lieu. Notre intuition nous informera avant que nous nous y rendions. Notre 3° œil est un œil de feu, il nous permet non seulement de percevoir mais aussi de ressentir à l’avance et ainsi de nous prévenir s’il y a danger.

Les animaux fonctionnent avec ce 3° œil qui est leur outil instinctif mais à l’inverse de nous, ils ne pensent pas. Quand le feu prend dans la forêt, l’animal sait qu’il doit s’en aller. Nous disposons aussi de cette fonction avec un plus : nous disposons d’un corps mental et pouvons donc en plus comprendre d’où vient le danger, comment l’éviter ou comment l’éliminer.

L’intuition est notre instinct « conscient ». Malheureusement lorsque notre mental est trop surchargé d’images, de peurs, d’informations déviées, il fait voile et c’est ainsi qu’au lieu d’éviter les dangers nous nous y plongeons inconsciemment et en subissons les aléas.

Le seul moyen d’éviter de s’engager sur des chemins de souffrance, est d’ouvrir les yeux, ceux de la tête et ceux du cœur ainsi nous ne pourrons plus être manipulés et même si de temps en temps nous aimons regarder des films et fictions pour nous distraire ou nourrir notre imaginaire avide de sensations, nous ne serons pas imprégnés des images de l’illusion.

Nous saurons discerner entre le réel et l’imaginaire lors de nos contacts avec la réalité, avec le monde, les humains, la foule. Les êtres vivants. C’est le seul moyen d’être réellement vivant.

Christian Duval – Wydyr – le 19 Juin 2016

Publié dans Editorial Wydyr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article