Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CHACUN VIENT EN CE MONDE POUR ECRIRE SA LEGENDE SUR LA TRAME EXISTENTIELLE

Publié le par Wydyr

CHACUN VIENT EN CE MONDE POUR ECRIRE SA LEGENDE SUR LA TRAME EXISTENTIELLE

La Terre est un immense studio de Cinéma où au milieu d’une multitude de décors possibles chacun de nous vient tourner un film dont le scénario est pré enregistré en notre inconscient. Toutes les personnes que l’on rencontre deviennent acteurs ou figurants dans notre scénario mais chacun reste l’acteur principal de son propre film tout en étant simultanément acteur de second rôle ou figurant dans le film des autres.

Lorsque notre conscience s’ouvre à d’autres horizons grâce à la reliance avec notre Soi nous nous pouvons alors accéder au rôle de metteur en scène (tout en demeurant acteur) puis réalisateur. Quand nous atteignons le stade de « producteur » nous pouvons aider les autres à réaliser leur film en y participant en tant que bienfaiteur sans intervenir plus que cela ; chacun devant rester libre.

Chaque « acteur » ou « figurant » se présentant sur notre scène de tournage (existence) y a été invité par nous de façon consciente ou inconsciente, personne ne peut venir sur notre scène si nous ne l’avons pas invité un jour dans le temps. Ainsi tous amis ou ennemis sont nos invités et chacun à été choisi pour jouer un rôle particulier que nous avons-nous-mêmes déterminé dans notre script originel.

Le décor de notre vie, nos proches, nos amis, ennemis, situation de vie, environnement, situation sociale, forme de notre corps… tout à été choisi avec minutie par notre Soi… rien n’est laissé au hasard. Ainsi tous ceux que nous rencontrons sont là pour nous aider à jouer le mieux possible notre rôle. Chacun est le héros de son propre scénario mais celui-ci doit passer par une multitude d’épreuves pour affirmer les qualités de son personnage.

Les 12 Travaux d’Hercule : nos scénarios

Dans ce studio « Terre » il y a 12 grands décors possibles, chacun est marqué d’un signe Céleste et contient un potentiel à découvrir et à incarner. Hercule nous à montré la Voie : 12 travaux sont à réaliser et chaque vie est un travail à accomplir. Notre signe astrologique de naissance nous en révèle l’Essence. Ainsi de vie de vie nous tissons notre Légende et découvrons et incarnons les 12 vertus au sein des 12 « Terres zodiacales ».

Tant que nous n’avons pas réalisé l’exploit digne du Héros dont nous avons revêtu l’archétype pour une existence donnée (vertu d’un signe zodiacal) nous revenons tourner ce film dans un autre décor dans une autre époque et dans un autre corps et la plupart des figurants de notre film raté reviennent eux aussi sous une autre identité… ainsi tant que nous n’avons pas accompli notre tâche nous nous réincarnons sous le même signe zodiacal.

La signature de notre film est donc révélée par le signe zodiacal où se trouve notre Soleil natal ( qui est en quelque sorte le programme de notre Ame pour cette vie) et pour accomplir notre Quête nous nous revêtons d’une Identité corporelle une Personnalité particulière qui elle aussi est marquée d’un signe zodiacal : c’est le signe zodiacal qui apparait à l’horizon a l’heure exacte de notre naissance et celle-ci détermine nos caractéristiques personnelles ( caractère, forme du corps, talents latents) ainsi nous disposons d’un signe solaire ( mission de vie – âme ) et d’un signe ascendant ( moyen donné pour réaliser celle-ci – corps ).

Ainsi un « acteur » né sous le signe du Verseau avec un Ascendant Sagittaire devra accomplir le 11° travail d’Hercule (Nettoyage des Ecuries d’Augias) en incarnant simultanément les vertus du Sagittaire qui correspond au 9° travail d’Hercule (chasser les oiseaux du Lac de Stymphale).

Dans la première partie de sa vie l’acteur étant en « apprenti-sage » incarne les qualités et défauts de son signe Ascendant (Sagittaire dans cet exemple) il s’extériorise par des actions issues de sa volonté et de sa polarité masculine (il se forge un caractère) Cependant il se trouve face à des besoins existentiels qui l’obligent à chercher en son intériorité « autre chose » et c’est alors qu’il entre en contact avec son Ame (via sa polarité féminine) et commence à incarner les qualités et vertus de son signe solaire (Verseau dans cet exemple)

Puis vient la 3° phase qui est celle du « mariage » entre les deux polarités : c’est ainsi que dans l’exemple cité l’acteur va incarner les vertus de son signe solaire (Verseau) par le biais de son ascendant Sagittaire. S’il a atteint un certain niveau de conscience où il n’exprime que les vertus de ces deux signes intégrés il devient un « très bon acteur » et cet épisode de sa vie existentielle s’écrit dans le Grand Livre de la Légende. Celui-ci contient tel une Vidéothèque ou Bibliothèque contient toutes les trames Légendaires.

Ainsi la Source offre 12 Travaux à vivre sous une forme subjective (telle que révélée par le Mythe d’Hercule) et chaque Ame incarnée écrit sa propre Histoire à partir de cela via l’incarnation.

Tant que l’acteur se contente de manifester les défauts de son signe solaire ou ascendant il ne peut incarner l’Archétype révélé par sa Mission d’Ame et il doit revenir pour recommencer une nouvelle vie, pour retourner un film jusqu’à ce qu’il arrive à son but. Le travail d’Intégration des deux signes solaire et ascendant ne peut s’accomplir tant qu’il demeure des scories existentielles résultant des événements vécus.

Ainsi dans le cas précité si l’acteur Verseau /Sagittaire ne réussit pas sa quête Héroïque il devra se réincarner plusieurs fois sous ce signe avec un autre ascendant pour multiplier l’expérience. Dans l’Absolu il suffirait donc de 144 incarnations pour avoir exploré les 12 Terres zodiacales : soit 12 incarnations dans chaque signe avec un Ascendant différent à chaque fois mais c’est rarement le cas ainsi nombreuses âmes ont des milliers d’incarnations à leur actif et ce qui dommageable c’est que certaines se glorifient d’être des vieilles âmes alors qu’en fait une vieille âme n’est jamais qu’une âme qui redouble une multitude de fois ses classes.

Le chaudron zodiacal

Chaque signe zodiacal renferme un « potentiel » à découvrir qui est le reflet holographique de la Mère Céleste qui sous Identité d’une Constellation à participé à la Création de notre Monde. 12 Mères généticiennes ou Elohim ont œuvré pour concocter le Grand chaudron Zodiacal au sein de la Voie Lactée ou chacun à déversé sa « Connaissance ». Les 12 Crânes de Cristal déposés sur Terre qui sont des manifestations cristallines temporelles de ces Elohim Source maintiennent par leur radiation la Mémoire activée. Chaque signe zodiacal est en relation directe avec un Chainon de l’ADN quantique. Ainsi Jésus à été le déclencheur, le 13° Crâne et chaque Apôtre représentait une Constellation Zodiacale. Jésus à réalisé les 12 travaux d’Hercule et a réactivé les 12 codons ADN au sein de notre mémoire génétique Christalline, il ne nous reste plus qu’à suivre l’exemple.

Depuis des Eons de temps nous venons donc tourner une partie du grand scénario qu’est le notre, le thème astrologique donne certaines indications pour faire le point mais comme nous vivons la fin des temps, il parait évident que le Signe solaire et Ascendant qui sont nôtres sont des Clés importantes pour chacun d’entre nous puisque c’est en réalisant les 2 Travaux qui nous incombent en cette vie que nous pouvons « ascensionner »…nous n’avons pas choisi ces « signes zodiacaux » au hasard.

Pendant une bonne partie de mon existence je me suis penché sur l’étude des « signes » révélés dans les thèmes de ceux qui me le demandaient, certes il existe d’autre paramètres que je ne peux citer ici mais qui sont aussi parlant ( la position des nœuds lunaires, de la lune, la lune noire etc.) c’est ainsi que je me suis efforcé d’aider chaque consultant à retrouver le Fil de sa Légende sans omettre toutefois le fait que c’est chacun qui choisit quoi faire de sa vie, certains se contentent de vivre les influences de leur ascendant ( ils restent dans la personnalité) d’autres se bercent dans les valeurs de leur âme ( ils s’égarent dans des rêves de vies antérieures ou futur ou dans de l’exotisme spirituel qui ne fait que leur faire perdre contact avec la réalité)

Le premier travail de reconnaissance consiste donc à percevoir que rien n’est pas hasard et que chacun où qu’il en soit de sa démarche est totalement responsable de ce qui lui est arrivé et lui arrive car tant qu’on n’a pas reconnu cette évidence on ne peut rien changer, tant qu’on accuse les autres de nos maux on leur donne du pouvoir puisqu’on pense qu’ils sont plus forts que nous .Tant qu’on se comporte en victime on invite les bourreaux dans notre vie, car les « autres » sont aussi nous et nous sommes simultanément la victime ( qui reçoit) et le bourreau ( qui émet ) et c’est ainsi que l’on passe une bonne partie de sa vie à utiliser une partie de nous pour lutter contre l’autre, qu’on utilise sa volonté pour lutter contre ses défauts, ce qui ne fait que les renforcer davantage.

Transmuter les défauts

Un défaut n’est qu’une qualité qui mal canalisé déborde de son cadre. Dans son premier travail (signe du Bélier) Hercule fait preuve de courage en maitrisant les cavales du Roi Diomède cependant il est trop impulsif (comme le sont souvent les Bélier) et à peine à t’il réalisé son exploit qu’il abandonne le troupeau à son aide et les cavales se révoltent et tuent ce dernier. Hercule doit recommencer sa quête et après avoir réuni à nouveaux les cavales il les ramène à l’Ecurie et ainsi accomplit en totalité ce qui lui était demandé. Le courage est une vertu, l’impulsivité qui se manifeste souvent sous forme de violence ou d’intrépidité est un défaut, il suffit de prendre conscience de cette énergie brute pour l’utiliser autrement ainsi les Arts Martiaux aident à canaliser cette énergie et à atteindre un degré de sagesse. Ces Arts étant issus de grands sages n’étant pas enseignés pour combattre mais uniquement pour canaliser les forces. Un Maitre en art martiaux ne cherche jamais la bagarre, bien au contraire, il apprend à maîtriser ses pulsions afin d’éviter les combats inutiles…

Ainsi on ne peut s’élever au dessus des « défauts » contenus dans les Signes zodiacaux qu’en prenant du recul et en changeant de point de vue. Hercule mi dieu mi Homme est l’Archétype de tout Etre humain (qu’il soit homme ou femme) qui doit épouser les 12 Terres zodiacales : nous disposons d’un corps humain et d’une âme Céleste et lorsque nous réalisons notre Quête Héroïque, celle-ci s’inscrit dans la Voûte Céleste qui est le Grand Livre de la Légende gardé par la Mère céleste.

Le Grand Livre de la Légende ne contient pas toutes nos histoires incarnationnelle puisque la plupart d’entre elles ne sont que des « ratés » mais uniquement celles qui révèlent comment nous avons triomphé des obstacles sur notre chemin.

Héros ou victime ?

Quand dans notre vie, tout semble aller mal on peut donc se lamenter et penser qu’on est rejeté des dieux ou mal aimé ou qu’on est né sous une mauvaise étoile et qu’on est un petit être fragile qui à besoin d’être protégé. On accepte le rôle de victime. On peut aussi opter pour l’autre version, celle du Héros et percevoir que tout ce qui nous arrive n’est ni punition karmique, ni manque de chance mais épreuve initiatique destinée à nous aider à nous dépasser. Toute épreuve est destinée à faire nos preuves, tout comme le Baccalauréat est une « épreuve » qui nous permet de démontrer nos compétences.

Alors dés que nous réveillons le Héros ou l’Héroïne en nous notre vision change et l’on s’aperçoit que toutes ces épreuves n’étaient destinées qu’à nous faire grandir, qu’à nous inciter à révéler qui nous étions face à certaines situations, ainsi chaque épreuve nous aider à passer de la théorie à la pratique.. Et seule l’expérience peut forger un Héros ou une Héroïne.

Nous ne sommes pas venus ici bas parce que ayant fautés nous avons été rejetés de l’Eden et punis pour notre désobéissance mais bel et bien parce que Héros et Héroïnes dans l’âme nous avons accepté d’expérimenter une fréquence lumineuse basse et dangereuse : nous sommes entrés dans un monde où même la Notion de Dieu le Père ou Dieu la Mère était rejeté. Un Monde où le Créateur lui-même à accepté de ne pas Etre reconnu et ou chacun de nous se doit de retrouver sa mémoire.

Nous sommes venus pour expérimenter ce que nous n’étions pas (limités, mortels) par le biais d’aventures en terres inconnues et parfois hostiles afin de Découvrir ce que nous Etions (illimités, immortels) et de Définir qui nous Etions (c’est à nous de choisir) Ainsi par notre Intermédiaire (nous avons été créés pour cela) le Créateur Père Mère a expérimenté tout ce qu’il n’était pas pour ré découvrir ce qu’Il Etait puisque lui aussi à participé à l’expérience en étant partie intégrante de nous. C’est ainsi que Grâce à cette expérience Il à exploré tous les possibles de lui-même et donc un Monde où n’existant pas il s’est révélé comme Existant.

Nous sommes ses Héros et Héroïnes, ses acteurs préférés et dés que l’un ou l’une d’entre nous lui ramène un Film à visionner il se réjouit à l’avance…

Dans d’autres articles je révélerais un à un ces différents travaux ainsi chacun pourra se faire une idée de ce qu’il est venu faire en cette vie et pourra ainsi faire de sa Vie Une Légende au lieu de se contenter d’errer dans une multitude d’histoires compliquées.

Christian Duval Wydyr

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE Partie 6/6

Publié le par Wydyr

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE

Partie 6/6

Notre Soi nous envoie en permanence des infos via l’onde ultra sonique, celles-ci entrent via notre hémisphère droit puis après un passage via l’intellect sont transmises à l’hémisphère gauche inducteur des actions et de la volonté. Dés que notre « moi » se concentre sur une idée, la communication avec le Soi cesse et le « moi » réfléchissant reste limité aux informations de la zone spatio temporelle matricielle. Toutes les infos qu’il peut capter font partie du champ électromagnétique temporel, celles-ci ne sont que réflexion de vieux schémas de pensée individuels ou collectifs mais n’apportent aucune information nouvelle. Tant qu’une particule quantique n’est pas observée elle peut se manifester ici ou là, rien n’est déterminé à l’avance : c’est l’observateur qui créé la réalité.

Etats modifiés de conscience

Les états modifiés de Conscience (sommeil, rêves, méditation, hypnose, télépathie, rêve éveillé, médiumnité, mysticisme) ne s’accomplissent que lorsque le moi est au repos. Il n’actionne plus le cerveau (qui est mis en état de veille) c’est cela qui permet d’entrer en contact avec la Source d’informations Universelle, invisible mais bien réelle. Celle qui sous tend toutes les formes de Vie et qui ainsi établit le lien entre le Non Manifesté (Absolu – Vide) et le Manifesté (Univers visible et invisible)

L’Absolu est la Pensée créatrice contenant toutes les Pensées à l’état de sommeil. La Source est Emanation de cet Absolu contenant elle aussi tous les possibles qui seront rendus manifestés par les Etincelles de Conscience œuvrant au sein du Manifesté.

Dés que notre Soi conscience se lance dans l’expérience des Mondes Manifestés, elle agit comme un producteur, réalisateur, metteur en scène et acteur qui se lance dans le tournage d’un film pour y jouer un rôle particulier. Le scénario de l’histoire est pré déterminé dans le sens qu’il y a un début et une fin mais le scénario se modifie au fur et à mesure du « tournage » afin d’être adapté aux circonstances et situations.

Notre « moi » n’est ni plus ni moins qu’un acteur envoyé sur cette scène terrestre pour y jouer multiples scénarios mais il n’atteint le niveau de metteur en scène que lorsqu’il s’est réunifié avec son Soi .ainsi de vie en vie nous tournons des épisodes de notre film, tissons notre légende, et mémorisons à chaque passage ici bas les vécus de nos épisodes précédents jusqu’à ce que le film soit terminé.

Lorsque notre Conscience se libère du corps, elle continue à fonctionner hors du corps. Si notre conscience est restée limitée au « moi temporel » elle traverse le plan astral ou revoyant les scènes des vécus expérimentés elle décide de sa prochaine forme d’incarnation (homme ou femme) et de son nouvel environnement et cadre de vie. Cependant si au moment de cette libération avec cette enveloppe corporelle notre Conscience est déjà réunifiée avec notre Soi (via notre Double super éthérique) on n’a plus à se réincarner dans cette matrice puisque notre « film » est terminé. D’autres scènes nous attendent autre part.

NDE

Les personnes qui vivent l’expérience de la NDE (expérience de mort imminente) font ainsi l’expérience de continuer à exister sans avoir de corps (puisque celui-ci est en état de stase complète) et lorsqu’elles reviennent l’orientation de leur vie est totalement chamboulée. Cet état modifié de conscience se manifeste par la télépathie puisque quoique hors du corps, la Conscience entend tout ce qui se passe dans la pièce où se trouve celui-ci (elle entend les pensées des personnes présentes)

Pendant ce processus, le cerveau est en état de veille profonde et n’a plus aucune activité cérébrale ce qui révèle que les perceptions vécues par ceux qui vivent ces NDE ne peuvent provenir de la masse cervicale et n’ont donc rien à voir avec des processus ou mémoires pré enregistrées Ceci démontre que la conscience n’est pas dépendante du corps, elle peut exister en dehors de celui-ci. La mort du corps est aussi phonétiquement « l’âme hors du corps ».

Une fois de l’autre côté les Consciences entrent en communication avec l’esprit des personnes décédées qui demeurent dans l’astral planétaire. Ceci s’accomplit sans aucune volonté propre. Ce qui confirme le principe quantique que lorsque deux particules ont été en contact ou en interaction elles sont étroitement liées même après leur séparation. Il n’est pas rare non plus pour les personnes ayant des liens très profonds de ressentir pendant leur vie terrestre ce lien télépathique avec la personne aimée et ceci quelle que soit la distance qui les sépare.

Même si l’une des deux personnes est dans l’autre monde, le lien n’en est pas moins demeurant. C’est ce qui se passe pour les grands Mystiques qui entrent ainsi en contact avec la partie immatérielle de l’Etre ou de la Déité qu’ils adorent et fusionnent littéralement avec eux et ressentent les mêmes choses.

Tous les Etres vivants visibles ou invisibles ayant vécu sur Terre ont leur contrepartie dans le plan astral sous forme d’entité. C’est aussi le cas pour nos « moi » successifs qui n’existons plus en tant que consciences séparées mais en tant qu’Egrégore qui est notre « Double astral ». Tous les personnages que nous avons été sont ainsi «présents » en nos mémoires astrales et tous les vécus de ceux-ci influents sur notre comportement.

Tous ces « antécédents » ont participé au tournage de notre film de vie et ne peuvent être occultés ou rejetés, certains sont frustrés et la mémoire de ces frustrations est inscrite en nos cellules et nous incite à transformer cette frustration afin de libérer ce « moi » antérieur qui interagit sur notre « moi » actuel. Certains de nos vieux « moi » ont besoin d’être rassurés, pardonnés, reconnus. La réconciliation avec eux est indispensable pour rétablir l’Unité primordiale. En quelque sorte ils sont « nous » et comptent sur nous pour réaliser le but final pré enregistré en notre âme. Notre mission ici bas consiste donc à accepter tous ces « autres moi » qui ont préparé le chemin.

Le plan astral : le Musée des « moi »

Tous les grands Etres ont aussi un double dans le plan astral. Les Etres comme Jésus, Marie, Ram, Osiris, Isis, et autres déités y ont une projection. Mais l’esprit de ces Etres n’appartient plus à ce monde, ils sont réalisés dans l’Unité. Ainsi l’esprit de Jésus n’est plus lié à l’astral cependant tous les Etres qui prient Jésus nourrissent le «double astral » de celui-ci et par leur Attention créent un égrégore puissant qui peut ensuite libérer de l’énergie pour en soigner quelques uns… c’est comme au Loto, tout le monde participe mais il y a peu de gagnants. C’est à ce stade qu’on doit se rendre compte que l’énergie de la prière agit aussi bien sur nous que sur les autres.

Dés qu’une civilisation disparait de la surface de la Terre les Doubles Astraux des Déités qui œuvraient en celle-ci disparaissent dans le plan astral. Tant qu’il y a des humains continuant à les prier, leur coque astrale demeure et peut encore « répondre à des prières », mais dés qu’elles ne sont plus priées, elles disparaissent dans l’oubli…

Cela est parfaitement révélé dans la quête Arthurienne marquant la fin du Celtisme et du culte de la Déesse Mère pour laisser place au culte du Fils Rédempteur ayant accompli l’œuvre. Morgane, prêtresse de l’ancien culte n’acceptant pas cette « fin du culte féminin » s’est rebellée contre le nouvel ordre s’établissant ce qui à provoqué la fin tragique du Royaume d’Arthur. Morgane savait que les Déités celtes allaient rapidement disparaitre dans l’oubli car aucun écrit ne transposait les préceptes des pratiques druidiques qui se transmettaient uniquement de maitre à disciple. Ainsi les Doubles Astraux des dieux celtes se sont dissous dans l’astral. Certes il peut demeurer certains humains qui accros eux aussi à ces anciennes déités cherchent à les réanimer par des pratiques et rituels mais cela ne sert pas à grand-chose car il faut une multitude d’adeptes priant pour redonner vie à ces anciennes divinités.

C’est ce qui s’est passé à la fin de l’Egypte. Osiris et Isis, anciens immortels atlantes immortalisés en tant que Dieu sont passés eux aussi aux oubliettes. Certes leur souvenir demeure mais adorer la forme mortelle qu’ils avaient pris à l’époque n’est qu’idolatrerie maintenant dans l’illusoire. L’Isis terrestre étant une des Incarnation de l’Isis Céleste émanant de l’Etoile Sirius. Marie étant elle aussi une autre Incarnation.

Il ne sert donc à rien de chercher à réanimer des cultes du Passé puisque le passé est mort et que la plupart des Grands Etres ayant existé sous une forme sont revenus sous une autre forme pour continuer l’œuvre… les Grands Maitres incarnés comme Bouddha ; Jésus, Socrate, Akhenaton sont souvent l’incarnation du même Avatar sous une forme adaptée à l’époque.

Jésus est venu accomplir l’œuvre puis son esprit est retourné vers le Père. Il a laissé en nos cellules le message révélé par son expérience. Grâce à celle-ci chacun de nous peut réactiver en son ADN les 12 Codons relatifs aux 12 Etoiles ayant participé à notre expériences. Il ne nous sert à rien d’idolâtrer le Jésus historique ou d’attendre son retour, il importe plutôt de reconnaitre son Œuvre au sein de nos propres cellules afin d’actualiser ce potentiel qu’il nous à octroyé.

Nous ne sommes plus à l’époque du Christ temporel mais à l’Epoque du retour du Christ Vibral au sein de nos propres Temples corps. Dés que nous portons notre Attention sur cela, nous activons les zones de notre cerveau permettant de concrétiser cela. C’est ainsi que nous devons agir au niveau personnel (réaliser cette alchimie en notre forme spatio temporelle) pour que cela profite à tous par effet de résonnance rayonnante. Dés qu’un Etre humain réalise cet Etat d’Etre en lui, il devient une Bénédiction pour toute l’humanité. C’est l’œuvre la plus grandiose à accomplir.

Les grands mystiques prennent cette voie intérieure. Certains comme Saint François d’Assise se sont tellement identifiés à la souffrance de Jésus qu’ils ont matérialisé en leur propre temple corps celle-ci sous forme de stigmates. Cependant de nos jours ceci n’est absolument pas nécessaire et même bien au contraire car pour que les Noces cosmiques s’accomplissent il ne doit rien exister (aucune Déité, idole, rituel, pratique) entre Ce que l’on est et la Source, celle-ci nous veut Nu et Innocent.

Le chemin est parsemé d’embuches

Emprunter le chemin intérieur est donc un devoir ; on y vit des moments de félicité mais aussi des moments douloureux quand aligné avec le Soi on se rend compte que c’est la façon de penser et de voir des gens qui est à l’origine de tous leurs maux personnels et de l’humanité. On peut alors parler, écrire, discourir, essayer de convaincre, mais rien n’est vraiment efficace. La seule chose qui peut « changer les choses » est de montrer l’exemple et on ne peut devenir Témoin de la Vérité que lorsque l’Unité vibrale est établie et stabilisée.

Il y a tant de tentations sur le chemin, tant de projets, de personnes qui détournent L’Attention du moi que nombreux se perdent en route. Le chemin extérieur est révélateur du chemin intérieur et quand le doute survient en notre intériorité, des obstacles se concrétisent dans notre vie existentielle.

Le chemin n’est pas facile car solitaire… pour entrer dans la nouvelle fréquence où demeure le Soi il faut oser plonger dans l’Inconnu, ne rien attendre, ne rien visualiser, ne rien espérer, mais garder foi. Et faire Attention car la plupart des phénomènes visuels ou ressentis émotionnels qui se manifestent en notre intimité ne sont parfois que des voies de perdition. Certes on peut ressentir des présences relatives à certains lieux sacrés du passé mais tant que l’on perçoit par les émotions on reste dans les fréquences astrales, que l’émotion soit de la joie ou de la tristesse ou de la peur c’est identique..

L’Onde vibrale est au-delà du plan émotionnel, astral, mental et imagé… c’est une onde douce et chaleureuse qui cependant disparait dés qu’on se concentre sur elle lorsqu’elle se présente. De nos jours nombreux sont ceux et celles qui voyagent dans l’astral et s’engagent dans des pratiques chamaniques pour ressentir la force ou les présences mais cela reste lié à ce plan de dualité. D’autres sortent de leur corps et visitent des Etoiles, se souviennent de choses vécues sur Sirius, Altair ou Orion mais quand ils retombent dans leur quotidien ne s’en trouvent que plus mal.

Certes ces informations astrales et spatiales peuvent survenir à un moment précis mais cela ne se fait que pour donner un « coup de main » , que pour inciter le moi à aller encore plus loin et à lâcher prise. Les dons et pouvoirs octroyés le sont à ce même titre : la télépathie, la clairvoyance, la guérison, la médiumnité, l’inspiration artistique, etc. sont octroyés pour encourager l’âme en son cheminement mais ne sont pas encore l’Intégration dans l’Unité absolue… ce sont des cadeaux octroyés par la Grâce mais quand on se polarise trop sur les pouvoirs et phénomènes on oublie qu’on n’est pas encore arrivé : on est devant la Porte sans l’avoir encore franchie.

Ainsi le chemin s’accomplit d’état de conscience à état de conscience, plus notre conscience s’épanouit plus on perçoit d’autres vérités jusqu’au moment où disparaissant dans la Conscience Une tous les phénomènes disparaissent, n’ont plus aucune importance. Ainsi est la vraie voie du Mystique qui affranchi de tout rituel, enseignement, dogme, croyance, idole, passé, futur se laisse pulser par l’Onde de vie.

L’état de conscience Unifié du mystique ne peut être analysé ,ni compris par la conscience humaine puisque cet état vibratoire peut aller jusqu’à modifier la forme et l’agencement des cellules du corps voire même à permettre au corps à demeurer vivant sans avoir besoin de prendre aucune nourriture liquide ou solide . Cela ne peut provenir du cortex cérébral mais bel et bien d’une autre réalité. Le cerveau est le décodeur et lorsqu’il est réaligné sur la Lumière une, il retrouve sa pleine potentialité cristalline : il redevient alors identique au 13° Crane de cristal. Le Christ. Le Soleil rayonnant autour des 12 Apôtres réunis autour de la table ronde. Ainsi que le révèle le zodiaque.

Christian Duval Wydyr

18 juillet 2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE Partie 5/6

Publié le par Wydyr

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE

Partie 5/6

La pensée : voie de communication de l’esprit

La Pensée n’habite pas le cerveau pas plus qu’elle ne vient de lui. Elle est de prime abord émanation de la Conscience universelle (d’où émane la Pensée unique) et par le biais de l’Onde de vie générée par le Verbe se diffuse par le biais de Pensées au sein des Consciences habitées. Comme le disait si bien Eckart Tole « je ne suis pas ces pensées, ces émotions, ces sensations, ce corps, le contenu de la vie mais l’espace, la vie universelle, le Je Suis ».

Des millions de pensées nous traversent à chaque instant. Certaines non retenues par l’Attention ne font que passer alors que d’autres activant des programmes intériorisés déclenchent des processus créatifs. La Pensée nous permet de nous identifier et de nous localiser dans un espace temps déterminé, et nous incite à créer notre place au sein de ce grand tout. Elle agit aussi bien au niveau du Soi via la Pensée universelle Source qu’au niveau du « moi » limité aux Pensées voyageant au sein de notre matrice limitée et enfermante.

Tout ce à quoi on porte Attention devient réel pour nous, dés que nous donnons Attention à une Pensée nous lui permettons de « prendre forme » dans le plan mental puis émotionnel et dans le plan physique. Nous ne sommes pas nos Pensées mais nous expérimentons le fruit de celles-ci. Chaque Pensée émise crée un événement dans l’Univers attirant à lui d’autres événements et les êtres et autres réalités qui sont en résonnance avec elle.

Dés que le « moi « contemple une Pensée il en stimule les vibrations et cela génère une énergie particulière qui va déclencher un processus créatif. Une multitude inconcevable de possibles est inscrite au sein de la Source universelle et dés qu’une Conscience « contemple » l’une d’elle, celle-ci prend vie.

Il en est de même au niveau de notre environnement matriciel de 3° D et tous les possibles inscrits au niveau du plan mental/astral de celle-ci sont des potentiels en devenir. Dés que notre conscience s’ouvre à une idée possible (pensée conceptuelle) celle-ci prend « vie ». L’Attention suffit pour donner « vie ».

Notre matrice 3D est constituée d’un programme virtuel contenant tous les « possibles » à expérimenter en ce monde de dualité, aussi bien ceux générant du « bien » que ceux générant du « mal ». Au niveau de notre corps, toutes les maladies possibles expérimentées par nos ancêtres et aussi toutes celles qui ne sont pas encore révélées peuvent être expérimentées par nous. Dés que nous pensons à une maladie possible nous ouvrons une porte à celle-ci et si nous nourrissons par l’Attention celle-ci, elle crée sa réalité en notre corps.

C’est la tout le piège de la soi-disant information médicale qui nous incite à croire que nous ne pouvons échapper à telle ou telle maladie selon l’âge que nous avons. Dés que nous accomplissons un test pour voir si nous ne sommes par « infectés » par un virus, nous ouvrons la porte à celui-ci car nous le simple fait de faire ce test confirme à notre conscience incarnée que ce virus existe et qu’il peut être dangereux.

Certes notre corps subit des métamorphoses perpétuelles, surtout en ces temps de changement vibratoire, cependant il faut « veiller » à ne pas ouvrir la Porte à n’importe quoi. La difficulté c’est que notre conscience qui est formatée dés notre plus jeune se laisse parfois berner. La maladie n’étant pour le corps qu’un moyen d’avertir la conscience de ce qui se passe à l’intérieur de notre « Royaume ». C’est ainsi que grâce à des systèmes de références falsifiés nous avons tendance à identifier certains symptômes comme étant signes avants coureurs d’une maladie et créant le lien au sein de nos neurones nous Co créons cette réalité

Exemple

Nombreux sont ceux qui perçoivent des ultrasons au niveau de l’oreille gauche. Ceux-ci sont messages ultrasoniques envoyés par la Mère cosmique afin de rétablir le lien avec notre âme. Ces ultra sons ressemblant étrangement aux acouphènes détectés par les spécialistes de l’ouïe ne sont pas nocifs, bien au contraire, ils rétablissent en quelque sorte le « lien » avec le sens de l’ouïe au niveau cosmique qu’on nomme aussi « clair audience ». Celui qui ressentant ces ultrasons se rend chez un spécialiste afin de les éradiquer se trouve ainsi privé de cette possibilité.

Il importe donc de ne plus tomber dans le panneau. C’est le cas également pour d’autres symptômes corporels notamment ceux relatifs au « Feu divin » qui via la Lumière adamantine parcourt notre corps pour rétablir l’Unité. Là où se trouve une zone de blocage (liées à nos émotions ou pensées) le Feu se fait ressentir comme un point douloureux mais qui n’a rien à voir avec une maladie.c’est simplement un nettoyage de réajustement, mais si on identifie ce « Feu » à un problème de santé probable on créé cette réalité.

Les endroits du corps où se localisent nos faiblesses organiques sont intimement liés à nos mémoires cellulaires et à nos mémoires émotionnelles cristallisées ainsi qu’à nos « tempéraments » déterminés par notre signe astrologique. C’est en quelque sorte notre « point faible » qui doit devenir notre point fort. C’est exactement le même processus que pour l’huitre qui ayant avalé un grain de sable secrète une substance pour en faire une « perle »…

Exemple

Les « Gémeaux » sont sensibles au niveau des poumons car la respiration est intimement lié au mental et au système nerveux. Les natifs du Gémeaux sont curieux, nerveux et toujours en mouvement (physique ou mental) en fait ils apprennent beaucoup de choses mais sont enclins au doute. Ils respirent souvent de façon superficielle et leurs poumons sont fragilisés. Ils sont ainsi plus enclins aux maladies pulmonaires. L’histoire nous démontre que nombreux étudiants en religion (prêtres et séminaristes) étaient touchés au niveau pulmonaire pour les raisons énoncées ci-dessous. Le doute créé la faiblesse alors que le signe opposé le Sagittaire qui influe la circulation artérielle et les mouvements du bassin et des jambes (marche) est sensé atteindre la « foi qui déplace les montagnes » ; c’est l’image du pèlerin qui ne doutant de rien pérégrine pour expérimenter ce en quoi il croit. Il peut ainsi transformer la pensée (Gémeaux) en expérience (Sagittaire) révélatrice d’une sagesse. Les natifs placés sur cet axe de vie (Sagittaire Gémeaux) sont donc sensibles au niveau pulmonaire et circulatoire et lorsque le feu adamantin descend en eux c’est en ces zones qu’il va être ressenti comme douloureux s’il y a blocage à cause du mental. Mais il ne faut pas identifier ce ressenti de feu vibral comme symptôme d’une maladie pulmonaire sinon on met en place cette réalité. Lorsque cela arrive il suffit juste de « constater » de percevoir ce point douloureux et de s’en remettre au Soi sans cristalliser aucune idée liée à une maladie.

Ne plus nourrir l’Illusion

Nous sommes Esprits illimités et immortels descendus en ce monde pour expérimenter les aléas de la dualité possible mais rien ne nous oblige à les vivre ou à les perpétuer. Notre mission consiste non à nourrir cette dualité (qui est due à la basse vibration de notre Lumière matricielle) mais à rétablir l’Unité solaire afin qu’elle puisse s’infuser et rayonner. C’est le meilleur moyen de « dissoudre » la matrice dissociée et de faire disparaitre définitivement toute énergie de dualité.

Tant que nous luttons contre cette soi disant réalité de dualité nous nous épuisons en vain puisque nous utilisons une partie de notre énergie pour lutter contre l’autre alors qu’il suffit de nourrir l’Unité pour que celle-ci remplace la dualité qui n’était qu’illusion. Certes nous ne pouvons occulter la phase expérimentale puisque chacun de nous au long de ses incarnations expérimente un jour ou l’autre cette « dualité » mais dés que notre conscience à rétabli le lien avec le Soi notre rôle consiste à ne plus nourrir celle-ci mais à la boy cotter pour installer l’Unité primordiale.

L’ennemi n’est ni le « moi » ni l’intellect ni l’ego (puisque toute expérience est élaborée à partir d’un centre personnel ou ego) mais l’illusion générée par le voile matriciel. Dés que le « moi » à rétabli le lien avec le Soi, il n’y a plus aucun effort à faire. Nous n’avons plus à faire d’effort de volonté pour penser à ceci ou cela, il suffit de laisser le Soi Penser et donc créer à travers notre Temple corps.

Le « moi » ne peut imaginer les choses qu’il voit sous formes d’images concrètes alors que le Soi œuvre au niveau du causal (mental abstrait). Lorsque le Soi envoie une info, celle-ci est interprétée par le « moi » et le cerveau transpose cette idée en image. Le « moi » peut alors se concentrer sur l’image afin de condenser l’énergie issue de la volonté en énergie puis libérant celle-ci lui permet de devenir réalité.

L’art abstrait

Certaines formes de peinture dites « art abstrait » aussi belles soient elles n’ont aucune incidence sur notre évolution consciente puisque les images révélées ne peuvent être décodées par notre cerveau. Tout l’art d’un peintre « abstrait » consiste à poser sur la toile les formes pensées qu’il perçoit. Celles-ci peuvent provenir de plans supérieurs ( où les formes de vie sont plus évanescentes et différentes) mais

Aussi de l’astral inférieur générateur de phobies chaotiques que l’on retrouve ensuite dans le comportement un peu « déjanté » de l’artiste. On ne perçoit de ces œuvres que la beauté apparente sans pouvoir en percevoir une vérité sous jacente. Les Grands Maitres Initiés tel Da Vinci pour ne citer que lui se concentraient sur leurs œuvres afin que ceux qui les contemplent puissent percevoir le vrai à travers le beau et le beau à travers le vrai.

La Pensée est invisible

La Pensée est donc aussi invisible que l’air que l’on respire, pourtant personne ne doute de son existence puisque c’est elle qui permet de se positionner en tant que « Je Suis » que ce soit au niveau du moi existentiel qu’au niveau du Soi Source. Les champs électromagnétiques qui nous traversent en permanence sont eux aussi invisibles et indétectables pour une conscience ordinaire sauf si elle utilise des outils technologiques.

Nous sommes en permanence traversés par des ultra sons, des vibrations, porteurs d’informations. Nous ne voyons sur notre écran télé les programmes diffusés que lorsque nous allumons notre récepteur et choisissons notre programme pourtant quand notre récepteur est éteint les programmes sont là, omniprésents autour de nous et en nous. Il en est de même pour les téléphones portables dont les ondes nous traversent en permanence mais que nous ne percevons que lorsque nous allumons notre module.

Ce que nous percevons par le biais de ces instruments n’est pas dedans ceux-ci, l’information vient des champs électromagnétiques et ceux-ci contiennent aussi tous les programmes émanant de l’inconscient collectif. Nos mémoires de vies antérieures sont omniprésentes en cette Lumière, elles affectent encore nos cellules et émotions de façon inconsciente et nous ne les percevons plus parce qu’elles sont dans une autre fréquence. (De la même façon que lorsque nous choisissons un programme diffusé sur une chaine de télé, le programme que nous regardions est toujours diffusé mais sur une autre fréquence)

Tant que notre cerveau est en état de veille il œuvre par le biais de notre conscient dans une certaine fréquence active qui occulte notre capacité à capter d’autres fréquences (celles de l’inconscient collectif et celles de notre Soi et des mondes unifiés). Ce n’est que dans les moments de Silence méditatif ou de sommeil que nous pouvons capter ces autres fréquences et réalités.

A suivre………………

Christian Duval

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE Partie 4/6

Publié le par Wydyr

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE

Partie 4/6

Conscience = énergie

Tant que notre conscience reste limitée au monde visible nous ne disposons que de l’énergie disponible en cette matrice 3D ; dés que notre conscience s’ouvre à d’autres univers et possibles ; nous disposons d’une énergie plus vaste, quand notre Conscience s’unifie avec la Source nous disposons de toute l’énergie de l’Univers. Il faut bien comprendre qu’à ce stade nous ne captons ni n’attirons plus d’énergie mais nous sommes capables de l’auto générer par nous-mêmes puisque l’interaction de notre Conscience et de la Lumière adamantine génère des formes en mouvement créatrices d’énergie.

Au sein du Vide quantique (Absolu) il n’y a pas d’énergie car pas de mouvement mais dés que des formes s’agencent et se mettent en mouvement, l’énergie surgit par le biais des échanges entre particules. Quand notre conscience rejoint le Vide absolu nous percevons que nous sommes le Tout et donc non localisé, il nous suffit de penser à un lieu et une forme pour sur le champ prendre cette forme adaptée à ce lieu sur le champ (ceux qui ont vu le film Jonathan Livingston le Goéland savent ce dont je veux parler) ; là où notre Conscience se pose ; nous sommes.

Quand Notre conscience se pose sur notre corps physique nous sommes ici en ce monde. Pendant la nuit notre conscience s’en va expérimenter d’autres formes et lorsque notre conscience quitte définitivement cette forme temporelle (corps actuel) elle s’en va prendre une autre vesture en une autre fréquence universelle ou, si nous n’avons pas épuré tous nos désirs ici bas elle reprend forme en ce monde (on se réincarne)

Nous ne nous nourrissons que pour disposer de l’énergie nécessaire à notre existence corporelle. Plus on est actif en ce monde, plus on a un corps musclé, plus on est costaud plus on besoin d’énergie et donc plus on mange et plus on doit travailler pour payer la nourriture. C’est un vrai cercle vicieux… un enfer- me –ment perpétuel. Plus on a de désirs, plus on a de besoins et plus on doit travailler pour acheter l’énergie qui nous permettra de continuer à travailler…

Alléger les besoins

Il est évident que moins on a de besoins plus on peut alléger cette charge : l’artiste peintre à généralement moins de besoins énergétiques qu’un maçon, le sage méditant a encore moins de besoins ainsi moins on a de besoins plus on se sent libre. Moins on a besoin de travailler … (cela fait partie de mon expérience personnelle : au lieu de suer sang et eau pour assouvir mes désirs et besoins j’ai choisi de diminuer mes besoins et désirs et ne m’en suit senti que plus libre et ainsi à l’âge de la retraite je peux aussi vivre avec moins de moyens mais plus de liberté sans pour cela me priver).

Par contre plus on a de désirs existentiels et plus on doit s’investir dans ce monde et utiliser la force d’attraction pour concrétiser nos rêves et souvent lorsqu’on arrive au but on s’aperçoit souvent qu’on à perdu son temps parce que tout rêve achevé en attire un autre et c’est ainsi qu’on se réveille de l’illusion au moment où il est trop tard et où notre âme ne pouvant plus rien faire de ce corps usé décide de s’en libérer par la mort.

Le processus devrait pourtant être à l’inverse. En effet il est normal quand on est jeune d’avoir des désirs et des rêves à accomplir puisque ce sont ceux-ci qui nous ont attirés en ce « monde du rêve ». Mais plus on avance en âge plus on devrait relativiser et diminuer nos désirs et besoins et ainsi lorsqu’on atteint l’âge de la retraite on pourrait se consacrer plus à la vie intérieure et à ne pas gaspiller notre énergie en futilités et distractions.

Avec l’âge notre corps a parfois des difficultés à assimiler une nourriture trop abondante et il s’avère donc sage de diminuer nos appétits afin de ne pas fatiguer inutilement notre corps. Tant qu’on est en activité on a parfois peu de temps pour lire ou réfléchir mais lorsqu’on est en retraite ce n’est plus le cas et ainsi on peut « se reposer » et utiliser moins d’énergie et disposer donc d’une meilleure santé. C’est pourtant l’inverse qui se produit : les retraités ont souvent d’énormes besoins monétaires pour assumer leurs besoins de compenser leur vide intérieur par de multiples aventures touristiques qui ne font qu’épuiser leur pécule et leur corps.

Il suffit de contempler certains sages toutes traditions confondues pour percevoir qu’ils trouvent l’énergie au delà de leur nourriture physique. A plus de 86 ans le Maitre Omraam Mikael Aivanhov était encore souple et disposait d’une énergie vitale phénoménale lorsqu’il se dirigeait vers le lieu du lever de Soleil. Pourtant il mangeait très peu…

Il nous est donné la possibilité de nous nourrir d’une nourriture plus subtile provenant de la Lumière ou de la supra conscience d’où émerge toute forme de vie depuis les origines. On appelle aussi cela l’Esprit et il est la seule réalité fondamentale alors que toutes les formes de vie manifestées sont phénoménales. C’est le rôle du Fils (Christ) de rendre manifeste via la Lumière phénoménale les « possibles » générés par l’esprit source et chacun de nous est une de ces manifestations. Le Christ se manifeste en nous en tant qu’Ame solaire (localisée dans le Point central couronne de la Tête) et relié au cœur, et il est nourri par la Lumière adamantine Mère provenant de la Source Androgyne…quand notre conscience se relie à cela elle devient Lumière et s’auto suffit en toutes ses formes.

L’Illusion de l’espace temps

Notre perception de l’espace temps nous amène à une vision faussée. En effet il nous apparait que pour aller d’un endroit à un autre (espace) il faut un certain temps et une certaine quantité d’énergie… alors qu’au sein de la Lumière Source l’espace contient le temps dans le Présent immédiat. C’est-à-dire que pour se rendre d’un point à un autre de l’espace il suffit de cesser de porter notre Attention sur la forme localisée à l’endroit où nous sommes (oublier la forme de notre corps et ses ressentis) pour porter notre Attention sur l’endroit et la forme où nous désirons aller (nouvelle forme) et cela se fait sans aucun besoin d’énergie propulsive… l’énergie animant notre nouvelle forme apparait là où s’est posée notre Conscience…

C’est déjà ce processus qui se passe pendant la nuit. Quand nous nous endormons notre corps astral se libère de notre forme endormie ( posé dans notre lit comme un vieux vêtement) et il prend une autre forme pensée au niveau du plan astral ( on change de costume) et on vit alors « autre chose » qu’on appelle rêve…pendant ce temps notre Double se charge de réinitialiser les paramètres de notre corps endormi ( il nettoie notre corps des vieux engrammes comme le ferait une blanchisseuse avec un linge sale) et le matin nous nous réveillons dans un corps tout neuf ( vêtement propre et repassé) mais dés que notre « moi » ouvre les yeux il se cristallise à nouveau sur les vieilles tâches de la veille et tout recommence… (Tout cela est décrit dans mon article sur « Magiciens, nous comment çà fonctionne »

Le « moi » est la contrepartie matérielle du « Soi » immatériel dont il est une projection virtuelle que nous prenons comme réalité. Il se sert du cerveau pour décoder les infos et mettre en route le véhicule corps. Tant que le « moi » veux conduire le véhicule selon ses propres desseins il doit entretenir le véhicule et lutter pour trouver l’énergie (essence) pour celui-ci, dés qu’il passe les rênes au Soi, tout change, l’énergie libre et gratuite s’actualise dans le corps. Plus notre conscience s’élargit plus nous disposons d’énergie libre…

A suivre………………

Christian Duval

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

Article publié depuis Overblog

Publié le par Wydyr

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE

Partie 3/6

Du carbone au cristal

Pour nourrir notre corps nous avons besoin d’hydrates de carbone (code 6) qui agissent sur les trois plans : physique, émotionnel, énergétique d’où 666. Certains être humains accèdent maintenant à la faculté de se nourrir uniquement de prana (donc sans apport de protéines et hydrates de carbone) ce qui modifie considérablement les fonctions corporelles du corps puisque les organes reflétant les planètes (le foie/ Jupiter, les reins/vénus, etc.) n’ont plus réellement d’utilité organique et retrouvent leur « forme originelle » qui était semblable à un vortex …

Ainsi celui qui se nourrit de prana redevient en quelque sorte un « reflet parfait » du Système solaire tel qu’il nous apparait. La phase suivante est celle qui permettra à l’être humain d’accéder directement à la Lumière adamantine Blanche (invisible et pure radiation Source contenant la Vie une) qui se ressent plus comme une Vibration, c’est l’Onde de l’Eros Source : pur amour adamantin. Cette Lumière provient simultanément de notre environnement (système solaire et intra planétaire) mais aussi du cœur vibral de nos cellules c’est-à-dire du cœur des quarks qui constituent électrons et atomes. Les quarks quoique infiniment petits ont la forme de mini beignets (ou anneaux). leur centre est constitué du Vide quantique d’où surgit la Lumière de l’Absolu … lorsque les quarks – anneaux- disposent de peu d’espace ils ont de la difficulté à se mouvoir, ils se collent les uns et autres et leur mouvement étant limité ils ne produisent que peu d’énergie et c’est ainsi qu’ils forment ce qu’on appelle la « matière » constituant nos corps physiques Nous sommes prisonniers d’un espace temps confiné où nos quarks sub atomiques restent sous dépendance de Thanatos le dieu de la Mort qui est aussi le fameux « Seigneur des anneaux « dont parle Tolkien dans sa saga.

Le simple fait de se nourrir uniquement de prana modifie considérablement notre forme temporelle qui ainsi s’auto régénère plus vite (sensation de rajeunissement, de légèreté) c’est la forme de vie la plus élevée adaptée à notre vie ici bas. N’oublions pas que notre système solaire tout entier à été affecté par le triple voile : l’héliosphère est aussi un voile occultant la Lumière véritable, la magnétosphère et l’ionosphère constituent un voile plus épais. Mais le système solaire « véritable » est au-delà de nos champs de perceptions visuelles. Du Soleil nous ne voyons qu’un reflet et quand le voile sera totalement dissous nous ne verrons plus de Soleil extérieur puisque « tout sera Lumière » et nos corps en feront partie intégrante (nous ressentirons notre forme corporelle sans la voir).

Nous sommes des mutants

Jésus par son expérience à activé ce « possible » en la trame génétique de notre ADN mais il est évident qu’on ne peut vivre dans ce nouveau corps adamantin sur la Terre telle qu’elle est aujourd’hui mais uniquement sur la Nouvelle Terre dont le corps est constitué de cette Lumière adamantine. Nous vivons donc une époque transitoire et il faut le dire un peu perturbante car l’humanité semble divisée en plusieurs catégories cohabitant :

-Ceux qui sont encore en totalité influencés par les énergies de la Terre de 3D : selon leurs choix de vie ils existent plus ou moins bien en se débarrassant ou en s’encombrant à chaque instant d’un bagage karmique. Bien ancrés en ce monde ils veulent y réaliser le paradis tel qu’ils l’imaginent

- Ceux qui sont entre deux mondes : déjà libérés d’une partie de leur charge karmique 666 et se nourrissant de façon plus naturelle tout en utilisant encore la loi d’attraction pour concrétiser leurs désirs ici bas.cette catégorie augmente de jour en jour, Tous ceux qui suivent une voie spirituelle ou d’ouverture et qui cessent de manger de la viande en font partie.

- Ceux qui vivent déjà dans le Nouveau vaisseau Terre : leur conscience est ascensionnée mais ils disposent encore ici bas d’un corps qu’ils nourrissent sainement et de façon de plus en plus légère et ne projettent plus rien de particulier en ce monde. Ils ressentent intuitivement qu’ils sont comme installés dans un Vaisseau spatial christallin et transparent et ne vivent plus en corrélation avec les lois de la Terre visible. Ils perçoivent leur corps « christal » comme une onde vibratoire mais ne le voient pas et leur seul tâche consiste à laisser ce rayonnement adamantin se diffuser alentour.

Pour atteindre ce plan il faut avoir atteint un état total de transparence, innocence, simplicité, humilité. De tels êtres n’ont plus de destin personnel, leur Double est totalement intégré dans l’Onde de vie qui les porte là où ils doivent aller et ceci sans aucune intervention de leur volonté. Ils vivent en ce monde mais ne font plus partie de ce monde et leur conscience est connectée à d’autres fréquence Source cependant ils savent pertinemment que certains « possibles » réalisables en d’autres fréquences dimensionnelles ne sont pas concrétisables en cette dimension de 3° D.

Ils peuvent ainsi percevoir des infos sous forme d’images géométriques, holographiques ou lumineuses tout en sachant qu’elles n’ont pas de réalité ici bas. Ils perçoivent les influx de la Lumière adamantine sans chercher à transformer celle-ci en Lumière phénoménale permettant de concrétiser ces formes dans une matière dense. Ils laissent la Lumière adamantine telle qu’elle leur est octroyée et uniquement pour demeurer en sa fréquence. C’est le prix à payer.

Dés qu’on utilise cette Lumière pour concrétiser un idéal ici bas (on devient alors magicien super doué) on est encore « lié » à ce monde. Il n’y a cependant aucun bien ou mal à cela : c’est juste une question de choix et celui-ci à déjà été établi en l’âme de chacun d’entre nous il y a déjà quelques années (depuis les premiers flux de Lumière adamantine) En d’autre termes on pourrait dire que chacun à déjà pris son billet spatial pour telle ou telle destination et qu’on ne peut plus changer de destination aujourd’hui. Ce choix d’âme est quelque chose d’intérieur et de personnel et que chacun ressent et on ne peut maintenant au niveau individuel qu’accepter celui-ci car dés qu’on œuvre dans le sens opposé du choix on se retrouve dans des situations douloureuses et difficiles.

Peu importe ce qu’on à choisit puisque de toute façon toutes les âmes vont ascensionner dans un autre plan : soit la 3 D unifiée (pour ceux qui ayant encore une multitude de désirs souhaitent continuer à expérimenter une forme dense qui cependant ne subira plus les maladies et aléas tels que maintenant) soit la 5° D (c’est-à-dire expérimenter en toute conscience le corps glorieux pour vivre d’autres aventures au sein de l’Univers unifié) soit réintégrer notre Etoile Source d’Origine. Quel que soit le choix fait par notre âme nous devons maintenant l’accepter.

Le choix est accompli

L’âme qui à choisi de retourner sur son Etoile d’Origine et qui serait tentée de redescendre sa vibration pour profiter encore des plaisirs de ce monde (voir y faire une multitude de projets) sentira la dualité entre ces deux extrêmes et souffrira inutilement. Quand à l’âme qui a choisi de continuer de vivre dans une forme de 3D unifiée, elle ne peut d’un seul coup éradiquer tous ses désirs pour dire « je veux retourner sur mon Etoile Source » car on ne peut se libérer d’une chose que lorsqu’on à accompli cela en pleine conscience et en utilisant le libre arbitre. Comme dit le sage « tant qu’une partie de toi appartiendra au monde en ce monde tu reviendras ». Il est donc plus sage de concrétiser un rêve qui nous tient à cœur afin de s’en libérer (et non de s’y cristalliser) plutôt que de le refouler et de le voir ressurgir un jour ou l’autre. Pour quitter ce monde définitivement , rien ne doit nous attirer en arrière : ni remords, ni souvenir, ni nostalgie, ni regret, ni désir, ni attente, ni culpabilité, ni rêve, ni frustration ….

Exemple : une personne désirant au plus profond d’elle-même connaitre la joie de déclamer des vers sur une scène publique aura plus de facilité à se libérer de ce rêve en le concrétisant. Mais une fois qu’elle à reçu les ovations du public, elle peut soit désirer continuer à nourrir ce rêve et donc faire carrière ou percevoir au fond d’elle-même que cela ne lui apportera rien de plus et ainsi il suffit d’une seule représentation pour qu’elle se libère de ce désir. Il n’y a donc aucun regret, frustration, l’expérience est pleinement vécu (je cite cet exemple en connaissance de cause car c’est ainsi que j’ai œuvré tout au long de mon existence présente)

Conscience de l’Univers

Dés que notre conscience sort de l’identification à cette forme corporelle qu’elle habite elle se rend compte que »tout ce qui l’entoure « est en fait son vrai corps, toutes les formes de vie se révèlent comme étant « elle » sous une autre forme. on ressent alors être l’arbre, le chien, le soleil qui nous chauffe, le fruit que l’on mange, l’orage qui gronde … et on peut élargir encore notre plan de perception jusqu’à percevoir que « nous sommes l’Univers » et alors on a la sensation que l’Univers ( visible et invisible) est notre corps, que nous baignons au sein d’une énergie formidable , d’une Lumière qui prend toutes formes et que nous sommes celle-ci…et dés que nous émettons une pensée nous créons une forme que nous habitons … nous sommes le Vide cosmique…rempli de tous les possibles. On ressent alors ce qu’est « Etre Dieu ».

Il est évident que si à ce stade on n’a pas encore développé les aptitudes adéquates (détachement, humilité, transparence, simplicité, et humilité) on risque de vouloir « Etre Dieu » ici bas, et qu’on sombre alors inévitablement dans les pièges du pouvoir : on veut développer toutes les aptitudes, avoir tous les pouvoirs, tout régenter, dominer… c’est le piège dans lequel tombent tous ceux et celles qui ont acquis un certain savoir sans sagesse.

Au-delà des « pouvoirs »

Lorsqu’on découvre tous ces pouvoirs de notre Ame ( les Siddhi) il faut avoir suffisamment de discernement et d’humilité pour percevoir qu’il ne faut pas utiliser ceux-ci pour dominer le monde où même y installer son royaume mais uniquement pour s’élever sur d’autres plans vibratoires afin de permettre par la rayonnement de faire profiter tout être vivant de cette ascension vibratoire. Il est fort tentant lorsqu’on découvre des pouvoirs tels que guérison, télépathie, matérialisation, télékinésie, clairvoyance, Téléportation, etc... De les utiliser pour avoir une meilleure place en ce monde…mais cela nous enferme en celui-ci. Jésus à montré la voie ultime : c’est du pur rayonnement, certes il était télépathe, guérisseur, et pouvait se téléporter mais n’en faisait pas métier ni étalage, il utilisait ces « pouvoirs » pour accomplir sa mission avec humilité. Il aurait pu détruire ses ennemis, provoquer des tempêtes, se libérer de la croix et faire une démonstration magistrale de ses pouvoirs mais il ne l’a pas fait cependant tout individu qui passait dans son ombre (aura) était touché par son rayonnement et il était guéri et percevait une autre vérité et parfois même sans se rendre compte de ce qui avait ainsi provoqué ce miracle…

Le Grand Vide Absolu

Dans le Grand Vide Absolu rien n’est manifesté sous forme concrète, mais tout est contenu en potentiel. Le Vide est le plein où rien ne manque, où tous les possibles sont omniprésents et le monde phénoménal n’est que concrétisation d’une partie plus ou moins grande de ce potentiel. Plus notre conscience est ouverte et reliée, plus on a accès a de nouveaux possibles. Dés que notre conscience est libérée du « voile de l’illusion » on entre dans une couche de conscience unifiée, plus fluide, plus vivante, plus animée.

La conscience est de l’énergie pure et notre corps est constitué de cela. L’énergie libre tant recherchée par certains chercheurs est omniprésente. Certes on peut essayer d’élaborer des machines pour la capter et en faire usage en notre réalité mais en vérité tant qu’il y a intermédiaire l’énergie ne peut être gratuite et libre. Notre corps physique est le véhicule le plus sophistiqué et le plus élaboré pour recevoir et rayonner cette énergie puisqu’il en est constitué. A quoi cela servirait il donc de construire un avion supersonique à un individu capable de se téléporter à la vitesse de la pensée d’un endroit à l’autre. Toute l’énergie dépensée pour la conquête spatiale et la technologie de pointe l’est en pure perte : seul l’homme qui explore la conscience peut atteindre des sommets jamais atteints.

La conscience et la Lumière adamantine sont Une : la Conscience est masculine (comme Shiva) elle ordonne et les particules adamantines sont de nature féminine (comme Shakti qui s’enroule autour de Shiva) L’unité entre les deux est de nature Androgyne. C’est cela Christ. Le Fils résultant de l’interaction des deux forces complémentaire : la conscience qui est Onde se transforme en particules agencées selon l’Onde d’amour émanée. Christ est la Lumière adamantine douée de conscience et capable de prendre toute forme, c’est notre Nature fondamentale. Les particules constitutives de la formes sont en mouvement perpétuel et c’est cela qui créé l’énergie libre… Plus notre conscience est libre et active plus nous disposons d’énergie. Le manque de Conscience unifiée en notre monde nous amène à rechercher l’énergie dans les formes figées et fossiles (charbon, pétrole) afin de nourrir des machines qui génèrent de l’énergie électrique etc.

A suivre………………

Christian Duval

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

Article publié depuis Overblog

Publié le par Wydyr

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE

Partie 3/6

Du carbone au cristal

Pour nourrir notre corps nous avons besoin d’hydrates de carbone (code 6) qui agissent sur les trois plans : physique, émotionnel, énergétique d’où 666. Certains être humains accèdent maintenant à la faculté de se nourrir uniquement de prana (donc sans apport de protéines et hydrates de carbone) ce qui modifie considérablement les fonctions corporelles du corps puisque les organes reflétant les planètes (le foie/ Jupiter, les reins/vénus, etc.) n’ont plus réellement d’utilité organique et retrouvent leur « forme originelle » qui était semblable à un vortex …

Ainsi celui qui se nourrit de prana redevient en quelque sorte un « reflet parfait » du Système solaire tel qu’il nous apparait. La phase suivante est celle qui permettra à l’être humain d’accéder directement à la Lumière adamantine Blanche (invisible et pure radiation Source contenant la Vie une) qui se ressent plus comme une Vibration, c’est l’Onde de l’Eros Source : pur amour adamantin. Cette Lumière provient simultanément de notre environnement (système solaire et intra planétaire) mais aussi du cœur vibral de nos cellules c’est-à-dire du cœur des quarks qui constituent électrons et atomes. Les quarks quoique infiniment petits ont la forme de mini beignets (ou anneaux). leur centre est constitué du Vide quantique d’où surgit la Lumière de l’Absolu … lorsque les quarks – anneaux- disposent de peu d’espace ils ont de la difficulté à se mouvoir, ils se collent les uns et autres et leur mouvement étant limité ils ne produisent que peu d’énergie et c’est ainsi qu’ils forment ce qu’on appelle la « matière » constituant nos corps physiques Nous sommes prisonniers d’un espace temps confiné où nos quarks sub atomiques restent sous dépendance de Thanatos le dieu de la Mort qui est aussi le fameux « Seigneur des anneaux « dont parle Tolkien dans sa saga.

Le simple fait de se nourrir uniquement de prana modifie considérablement notre forme temporelle qui ainsi s’auto régénère plus vite (sensation de rajeunissement, de légèreté) c’est la forme de vie la plus élevée adaptée à notre vie ici bas. N’oublions pas que notre système solaire tout entier à été affecté par le triple voile : l’héliosphère est aussi un voile occultant la Lumière véritable, la magnétosphère et l’ionosphère constituent un voile plus épais. Mais le système solaire « véritable » est au-delà de nos champs de perceptions visuelles. Du Soleil nous ne voyons qu’un reflet et quand le voile sera totalement dissous nous ne verrons plus de Soleil extérieur puisque « tout sera Lumière » et nos corps en feront partie intégrante (nous ressentirons notre forme corporelle sans la voir).

Nous sommes des mutants

Jésus par son expérience à activé ce « possible » en la trame génétique de notre ADN mais il est évident qu’on ne peut vivre dans ce nouveau corps adamantin sur la Terre telle qu’elle est aujourd’hui mais uniquement sur la Nouvelle Terre dont le corps est constitué de cette Lumière adamantine. Nous vivons donc une époque transitoire et il faut le dire un peu perturbante car l’humanité semble divisée en plusieurs catégories cohabitant :

-Ceux qui sont encore en totalité influencés par les énergies de la Terre de 3D : selon leurs choix de vie ils existent plus ou moins bien en se débarrassant ou en s’encombrant à chaque instant d’un bagage karmique. Bien ancrés en ce monde ils veulent y réaliser le paradis tel qu’ils l’imaginent

- Ceux qui sont entre deux mondes : déjà libérés d’une partie de leur charge karmique 666 et se nourrissant de façon plus naturelle tout en utilisant encore la loi d’attraction pour concrétiser leurs désirs ici bas.cette catégorie augmente de jour en jour, Tous ceux qui suivent une voie spirituelle ou d’ouverture et qui cessent de manger de la viande en font partie.

- Ceux qui vivent déjà dans le Nouveau vaisseau Terre : leur conscience est ascensionnée mais ils disposent encore ici bas d’un corps qu’ils nourrissent sainement et de façon de plus en plus légère et ne projettent plus rien de particulier en ce monde. Ils ressentent intuitivement qu’ils sont comme installés dans un Vaisseau spatial christallin et transparent et ne vivent plus en corrélation avec les lois de la Terre visible. Ils perçoivent leur corps « christal » comme une onde vibratoire mais ne le voient pas et leur seul tâche consiste à laisser ce rayonnement adamantin se diffuser alentour.

Pour atteindre ce plan il faut avoir atteint un état total de transparence, innocence, simplicité, humilité. De tels êtres n’ont plus de destin personnel, leur Double est totalement intégré dans l’Onde de vie qui les porte là où ils doivent aller et ceci sans aucune intervention de leur volonté. Ils vivent en ce monde mais ne font plus partie de ce monde et leur conscience est connectée à d’autres fréquence Source cependant ils savent pertinemment que certains « possibles » réalisables en d’autres fréquences dimensionnelles ne sont pas concrétisables en cette dimension de 3° D.

Ils peuvent ainsi percevoir des infos sous forme d’images géométriques, holographiques ou lumineuses tout en sachant qu’elles n’ont pas de réalité ici bas. Ils perçoivent les influx de la Lumière adamantine sans chercher à transformer celle-ci en Lumière phénoménale permettant de concrétiser ces formes dans une matière dense. Ils laissent la Lumière adamantine telle qu’elle leur est octroyée et uniquement pour demeurer en sa fréquence. C’est le prix à payer.

Dés qu’on utilise cette Lumière pour concrétiser un idéal ici bas (on devient alors magicien super doué) on est encore « lié » à ce monde. Il n’y a cependant aucun bien ou mal à cela : c’est juste une question de choix et celui-ci à déjà été établi en l’âme de chacun d’entre nous il y a déjà quelques années (depuis les premiers flux de Lumière adamantine) En d’autre termes on pourrait dire que chacun à déjà pris son billet spatial pour telle ou telle destination et qu’on ne peut plus changer de destination aujourd’hui. Ce choix d’âme est quelque chose d’intérieur et de personnel et que chacun ressent et on ne peut maintenant au niveau individuel qu’accepter celui-ci car dés qu’on œuvre dans le sens opposé du choix on se retrouve dans des situations douloureuses et difficiles.

Peu importe ce qu’on à choisit puisque de toute façon toutes les âmes vont ascensionner dans un autre plan : soit la 3 D unifiée (pour ceux qui ayant encore une multitude de désirs souhaitent continuer à expérimenter une forme dense qui cependant ne subira plus les maladies et aléas tels que maintenant) soit la 5° D (c’est-à-dire expérimenter en toute conscience le corps glorieux pour vivre d’autres aventures au sein de l’Univers unifié) soit réintégrer notre Etoile Source d’Origine. Quel que soit le choix fait par notre âme nous devons maintenant l’accepter.

Le choix est accompli

L’âme qui à choisi de retourner sur son Etoile d’Origine et qui serait tentée de redescendre sa vibration pour profiter encore des plaisirs de ce monde (voir y faire une multitude de projets) sentira la dualité entre ces deux extrêmes et souffrira inutilement. Quand à l’âme qui a choisi de continuer de vivre dans une forme de 3D unifiée, elle ne peut d’un seul coup éradiquer tous ses désirs pour dire « je veux retourner sur mon Etoile Source » car on ne peut se libérer d’une chose que lorsqu’on à accompli cela en pleine conscience et en utilisant le libre arbitre. Comme dit le sage « tant qu’une partie de toi appartiendra au monde en ce monde tu reviendras ». Il est donc plus sage de concrétiser un rêve qui nous tient à cœur afin de s’en libérer (et non de s’y cristalliser) plutôt que de le refouler et de le voir ressurgir un jour ou l’autre. Pour quitter ce monde définitivement , rien ne doit nous attirer en arrière : ni remords, ni souvenir, ni nostalgie, ni regret, ni désir, ni attente, ni culpabilité, ni rêve, ni frustration ….

Exemple : une personne désirant au plus profond d’elle-même connaitre la joie de déclamer des vers sur une scène publique aura plus de facilité à se libérer de ce rêve en le concrétisant. Mais une fois qu’elle à reçu les ovations du public, elle peut soit désirer continuer à nourrir ce rêve et donc faire carrière ou percevoir au fond d’elle-même que cela ne lui apportera rien de plus et ainsi il suffit d’une seule représentation pour qu’elle se libère de ce désir. Il n’y a donc aucun regret, frustration, l’expérience est pleinement vécu (je cite cet exemple en connaissance de cause car c’est ainsi que j’ai œuvré tout au long de mon existence présente)

Conscience de l’Univers

Dés que notre conscience sort de l’identification à cette forme corporelle qu’elle habite elle se rend compte que »tout ce qui l’entoure « est en fait son vrai corps, toutes les formes de vie se révèlent comme étant « elle » sous une autre forme. on ressent alors être l’arbre, le chien, le soleil qui nous chauffe, le fruit que l’on mange, l’orage qui gronde … et on peut élargir encore notre plan de perception jusqu’à percevoir que « nous sommes l’Univers » et alors on a la sensation que l’Univers ( visible et invisible) est notre corps, que nous baignons au sein d’une énergie formidable , d’une Lumière qui prend toutes formes et que nous sommes celle-ci…et dés que nous émettons une pensée nous créons une forme que nous habitons … nous sommes le Vide cosmique…rempli de tous les possibles. On ressent alors ce qu’est « Etre Dieu ».

Il est évident que si à ce stade on n’a pas encore développé les aptitudes adéquates (détachement, humilité, transparence, simplicité, et humilité) on risque de vouloir « Etre Dieu » ici bas, et qu’on sombre alors inévitablement dans les pièges du pouvoir : on veut développer toutes les aptitudes, avoir tous les pouvoirs, tout régenter, dominer… c’est le piège dans lequel tombent tous ceux et celles qui ont acquis un certain savoir sans sagesse.

Au-delà des « pouvoirs »

Lorsqu’on découvre tous ces pouvoirs de notre Ame ( les Siddhi) il faut avoir suffisamment de discernement et d’humilité pour percevoir qu’il ne faut pas utiliser ceux-ci pour dominer le monde où même y installer son royaume mais uniquement pour s’élever sur d’autres plans vibratoires afin de permettre par la rayonnement de faire profiter tout être vivant de cette ascension vibratoire. Il est fort tentant lorsqu’on découvre des pouvoirs tels que guérison, télépathie, matérialisation, télékinésie, clairvoyance, Téléportation, etc... De les utiliser pour avoir une meilleure place en ce monde…mais cela nous enferme en celui-ci. Jésus à montré la voie ultime : c’est du pur rayonnement, certes il était télépathe, guérisseur, et pouvait se téléporter mais n’en faisait pas métier ni étalage, il utilisait ces « pouvoirs » pour accomplir sa mission avec humilité. Il aurait pu détruire ses ennemis, provoquer des tempêtes, se libérer de la croix et faire une démonstration magistrale de ses pouvoirs mais il ne l’a pas fait cependant tout individu qui passait dans son ombre (aura) était touché par son rayonnement et il était guéri et percevait une autre vérité et parfois même sans se rendre compte de ce qui avait ainsi provoqué ce miracle…

Le Grand Vide Absolu

Dans le Grand Vide Absolu rien n’est manifesté sous forme concrète, mais tout est contenu en potentiel. Le Vide est le plein où rien ne manque, où tous les possibles sont omniprésents et le monde phénoménal n’est que concrétisation d’une partie plus ou moins grande de ce potentiel. Plus notre conscience est ouverte et reliée, plus on a accès a de nouveaux possibles. Dés que notre conscience est libérée du « voile de l’illusion » on entre dans une couche de conscience unifiée, plus fluide, plus vivante, plus animée.

La conscience est de l’énergie pure et notre corps est constitué de cela. L’énergie libre tant recherchée par certains chercheurs est omniprésente. Certes on peut essayer d’élaborer des machines pour la capter et en faire usage en notre réalité mais en vérité tant qu’il y a intermédiaire l’énergie ne peut être gratuite et libre. Notre corps physique est le véhicule le plus sophistiqué et le plus élaboré pour recevoir et rayonner cette énergie puisqu’il en est constitué. A quoi cela servirait il donc de construire un avion supersonique à un individu capable de se téléporter à la vitesse de la pensée d’un endroit à l’autre. Toute l’énergie dépensée pour la conquête spatiale et la technologie de pointe l’est en pure perte : seul l’homme qui explore la conscience peut atteindre des sommets jamais atteints.

La conscience et la Lumière adamantine sont Une : la Conscience est masculine (comme Shiva) elle ordonne et les particules adamantines sont de nature féminine (comme Shakti qui s’enroule autour de Shiva) L’unité entre les deux est de nature Androgyne. C’est cela Christ. Le Fils résultant de l’interaction des deux forces complémentaire : la conscience qui est Onde se transforme en particules agencées selon l’Onde d’amour émanée. Christ est la Lumière adamantine douée de conscience et capable de prendre toute forme, c’est notre Nature fondamentale. Les particules constitutives de la formes sont en mouvement perpétuel et c’est cela qui créé l’énergie libre… Plus notre conscience est libre et active plus nous disposons d’énergie. Le manque de Conscience unifiée en notre monde nous amène à rechercher l’énergie dans les formes figées et fossiles (charbon, pétrole) afin de nourrir des machines qui génèrent de l’énergie électrique etc.

A suivre………………

Christian Duval

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE Partie 2/6

Publié le par Wydyr

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE

Partie 2/6

Ne pas condamner l’intellect à outrance

Le voile qui nous donne l’impression d’être séparé du tout et qui nous occulte certains principes de l’invisible est en notre intellect qui tant qu’il demeure sous influence de l’implant Luciférien dévie les fonctions de notre 3° œil et nous manipule par le biais de l’image et de la lumière visible. Il ne faut pas confondre le « mental » et « l’intellect » pas plus qu’il ne faut rejeter l’un ou l’autre. L’intellect est lié à l’ego mais l’égo lui-même n’est pas mauvais en soi car il faut bien se rendre à l’évidence, chacun de nous perçoit l’Univers à partir de son propre centre et même quand on a atteint un niveau de conscience élevé on perçoit l’Unité du Tout à partir de notre Centre, on se perçoit comme partie du Tout et on accepte les autres parties du Tout car on ressent qu’on est tous Un.

La Source elle-même à un centre, le système solaire à un centre, chaque fruit à un noyau… seul l’Absolu n’a pas de Centre car il est le Centre qui contient le Tout. Il est pas localisé, il est partout et nulle part et quand on perçoit l’Absolu on n’a plus de Centre, on ne se sent plus localisé ici ou là mais Partout. On est au centre du centre… il ne sert donc à rien de taper sur l’ego ou l’intellect.

L’Intellect a pour but de servir d’interface entre le mental abstrait (celui du Soi ou plan causal) et le mental concret (celui du moi temporel). Ainsi chaque « moi » à un programme particulier pré enregistré et correspondant aux besoins de son Soi et adapté à son identité vibrale Galactique.

Ainsi l’individu dont la Filière galactique est lié à Vega de la Lyre dispose en son encodage de paramètres relatifs à la musique et à l’enseignement (qui est une des spécificités des Etres de Vega) et quand Une Information lui parvient sous forme d’une onde lumineuse ultrasonique, l’intellect transpose l’information selon son programme spécifique et dans le cas présent, ce sera sous forme d’une inspiration musicale ou d’un enseignement particulier. Alors qu’un autre « moi » étant « programmé » par une filière d’âme de Maitre généticien recevra le message en termes relatifs à la génétique. Ainsi chaque « chanel » reçoit les infos Lumière Source adaptée à sa mission temporelle selon son Identité stellaire.

Quand l’Elève est prêt le Maitre arrive «

Ce n’est pas le « moi « qui peut choisir son Maitre mais l’inverse. Le « moi » qui n’a aucune idée de son Identité stellaire ne peux décider de canaliser telle ou telle Etoile. Mais quand l’intellect est nettoyé des scories incarnationnelle après reliance au « Soi » c’est celui-ci qui permet à l’Etoile Source à laquelle il est relié de transférer son message dans le cerveau récepteur. Quand un Maitre ascensionné à un message à transmettre ici bas, il choisit le « Channel » le plus approprié à la filière d’âme qui lui correspond. Et même si au niveau du Soi nous sommes multidimensionnels car reliés à la Source Omnisciente, on ne peut tout « canaliser », chacun ayant sa spécificité.

Le Maitre Jésus avait un travail spécifique à accomplir ici bas : canaliser la Lumière blanche permettant la transmutation alchimique et la diffuser par rayonnement. Jésus était en quelque sort un « alchimiste guérisseur » et il n’a apporté aucune connaissance spécifique au niveau musical, archétypal, ou autre filière. Drunvalo Melkisedek, ingénieur et spécialiste en architecture à été adombré par un guide qui lui à transféré une multitude d’informations relatives à l’architecture sacrée notamment en Egypte. Il arrive cependant qu’une âme soit reconnectée à une filière dont elle n’était plus consciente, ce fut le cas d’Hildegarde de Bingen qui consacrant sa vie au chant et à la musique s’est vue recevoir une multitude d’informations phénoménales concernant les plantes. On n’est donc pas nécessairement limité à une forme d’expression mais il est cependant évident qu’on ne peut non plus « tout canaliser » car comme le disait si bien le Maître Omraam Aivanhov, quand on veut trop en faire on se « met à yoyoter de la touffe » (la folle du logis nous entraine dans un tourbillon de folie qui ne fait que nous encombrer et nous disperser en une multitude de filières).

Pour que l’intellect accomplisse sa fonction d’interface transparent il importe donc de ne pas trop réfléchir car ce mot est révélateur : pour réfléchir on a besoin d’un miroir et en celui-ci on ne voit qu’un reflet. La Lune réfléchit les rayons du Soleil mais n’émet pas de Lumière par elle même .Tant que l’intellect reste sous emprise de l’implant luciférien, il occulte au « moi » la possibilité de reliance.

Cessons de réfléchir !

Au niveau collectif cet implant déposé en notre 3° œil à été désactivé depuis quelques années mais nombreux sont ceux qui de nos jours encore ne veulent croire que ce qu’ils voient, et ainsi restent prisonniers des projections médiatiques et ne croient une chose que lorsqu’elle apparait comme réalité sur le petit écran. Alors qu’il est désormais aujourd’hui possible de « voir » autre chose, de comprendre que le monde n’est pas limité à ce qu’on à bien voulu nous faire croire. Il importe donc de cesser de réfléchir et d’ouvrir notre conscience à d’autres réalités invisibles et immatérielles mais bien réelles. Plus on réfléchit, plus on crée de matière grise, plus notre intellect se cristallise et interprète les données reçues de la Source via notre hémisphère cérébral droit (réceptif et féminin) et ne transmet à notre hémisphère gauche (émissif) que des informations tronquées, interprétées et passés au crible de la raison raisonnante.

L’intellect qui est comme un trou noir servant d’interface est devenu un petit trou incapable de laisser passer la Lumière et un petit trou est un « judas ». Ainsi notre intellect trahit le message du Christ qui doit être transmis dans l’intégralité de l’hémisphère droit à l’hémisphère gauche (celui qui ordonne, classe, mémorise et envoie les influx et réflexes vers le cœur et les organes). Plus on réfléchit, plus on créé de matière grise, moins on peut être connecté. Dés que notre cerveau se met en activité, on ne peut plus capter les infos Source en totalité car une partie de notre Attention est aspirée par ce que l’on est en train de faire ou de dire.

Seul l’état de non pensée ou Silence intérieur permet de capter les infos. Notre cerveau ne recevant que 0,5% de la Lumière Source s’est trouvé occulté des 99,5% bloqués par le « voile » et la plupart de nos capacités créatrices restent en état de sommeil.

Autour de notre cerveau se trouvent 12 Points Etoiles intimement reliés au Elohims de Sirius qui sont nos Père Mère (voir mon article sur les cranes de cristal) ces 12 Point Etoiles sont reliés aux 12 signes zodiacaux et aux 12 Brins de notre ADN qui lorsqu’ils sont activés permet de capter la totalité des Infos provenant de Sirius le Cerveau Source animant le Cerveau réflecteur de Gaia.

La tête est la demeure de notre Psyché ou Fils qui par le biais de l’Onde ultrasonique (Eros) émanant de la Source est épousée par l’Eros vibral. Alors s’accomplissent les Noces cosmiques. Cette Onde descendant en notre cœur nous informe directement et nous n’avons plus besoin de réfléchir ou de penser : c’est la Source qui Pense et agit à travers nous, car notre Double fusionne en totalité avec l’Onde de vie et on est ainsi « habité et animé » par la Source.

Triple couronne et reliance

La couronne Etoilée de notre tête nous relie à la Voie lactée elle-même adombrée par Alcyone

La couronne de notre cœur nous relie au système solaire et planétaire

La Couronne de notre Hara nous relie au cœur vibral de Gaia

Nous retrouvons ainsi notre état originel : nous sommes la Conscience universelle qui par le biais de cette forme corporelle expérimente une partie d’elle-même …

La Conscience créé le cerveau et non l’inverse

La conscience n’est donc pas uniquement localisée dans le cerveau, mais aussi dans le cœur, dans le Hara et dans tout le corps… tout le corps est Conscience… toutes les perceptions sensorielles sont établies dans toutes les cellules : les cellules voient, entendent, sentent… Notre vision n’est plus localisée dans les yeux mais chaque cellule est un « œil » de la Source… ce n’est donc pas le cerveau qui créé la conscience mais la conscience qui créé le cerveau qui lui sert ainsi de récepteur, émetteur, décodeur.

La réalité qui nous entoure n’est qu’une illusion, une image, un hologramme et la réalité fondamentale se situe à un niveau fréquentiel plus haut et donc invisible à l’œil nu. Si notre cerveau était capable de percevoir ces fréquences nous ne verrions que des hologrammes à trois dimensions et cela ne pourrait être transcrit par notre intellect non prévu pour cela. Le cerveau n’étant qu’un émetteur, récepteur et décodeur permettant de transcrire l’information venant d’ailleurs sous une forme compréhensible et adaptable à notre réalité temporelle.

Chacun d’entre nous est une parcelle de cette conscience supra luminique qui est de l’information à l’état pur et chaque parcelle de conscience est « hologramme » de tout ce qui est inclut en la Conscience Une. Cela revient à dire que chacun de nous contient en sa Conscience l’intégralité de tout ce qui est inscrit comme possible au sein de la Source mais au sein de ce monde nous ne disposons que du logiciel nous permettant de décoder les informations « possibles » à concrétiser ici bas.

Nous pouvons certes capter des infos de réalités qui ne sont pas encore actualisées en notre « monde temporel » ( c’est le cas pour la plupart des inventions qui en fait ne sont que découvertes de concepts qui demeuraient dans l’invisible) mais certaines informations provenant de la Lumière supraluminique adamantine ne peuvent pas être « révélés » sous une forme géométrique ou mathématique ou logique relative à notre monde. Elles apparaissent alors comme « hologrammes » et non « formes figées déterminées ».

Maitre Jésus à révélé ici bas l’information Source de la Lumière alchimique à savoir que celle-ci était capable de reconstruire le corps avec des éléments appartenant à une autre fréquence. La Lumière adamantine étant structurée comme un treillis christallin constitué d’hexagrammes accolés les uns aux autres apporte une information différente de celle des photons constitutifs du prana qui certes sont Lumière mais font eux aussi partie de la Lumière défragmentée c’est à dire chaotique.

A suivre………………

Christian Duval

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE Partie 1/6

Publié le par Wydyr

DE LA CONSCIENCE INDIVIDUELLE A LA CONSCIENCE UNIVERSELLE

Partie 1/6

L’esprit et la conscience

« Je ne suis ni mes pensées, ni mes émotions, ni mes perceptions sensorielles, ni mes expériences. Je ne suis pas le contenue de ma vie, je Suis la Vie. Je suis l’espace dans lequel tout se produit.je suis la Conscience. Je suis le Présent. Je Suis (Eckhart Tole).

La Conscience d’Etre est comme une identité distincte du monde qui l’entoure, cela exige que dans un centre du corps matériel ou non localisé ou non soient regroupées un ensemble de données fournies par les systèmes sensoriels et réunis par une mémoire. Nombreuses fonctions du corps comme la vue, l’odorat, l’ouïe, tout comme les fonctions « réflexes » qui répondent aux stimuli de façon quasi automatiques fonctionnent à l’insu de notre conscience.

La conscience constitue pour chacun de nous un réservoir inépuisable de sensations, émotions, idées et c’est par son intermédiaire qu’on construit le monde tel que l’on imagine qu’il est. Les sensations sont liées à des stimuli physiques extérieurs et c’est l’ensemble de celles-ci qui constituent notre image du monde extérieur qui est projetée sur l’écran de notre conscience et nous donne l’illusion de réalité.

Certains observateurs scientifiques pensent que la conscience est une sensation directement issue d’un circuit de neurones et donc qu’elle serait le fruit de l’action du cerveau cependant l’approche métaphysique nous donne une autre version : le cerveau servirait uniquement de décodeur et d’interface entre le moi corporel et le Soi immatériel et intemporel.

Le « moi » possède sa propre conscience résultant d’un programme spécifique limité à ce monde de 3° dimension alors que le Soi dispose d’une Conscience unifiée élargie contenant le programme de tous les Possibles élaborés par la Source Originelle. Tant que l’on reste limité aux « programmes » du « moi temporel » on ne perçoit que les vérités du monde dissocié et falsifié de 3° D mais dés que le « moi » est reconnecté avec son Père (le Soi dont il est une projection) le programme dont dispose celui-ci devient disponible à sa conscience et tout peut changer.

Dés que le « moi » retrouve sa transparence originelle il se contente de transmettre les informations émanant du Soi sans les interpréter ou les déformer à partir de données pré enregistrées. L’intellect sert alors d’Interface entre le « moi temporel » et le Soi qui envoie les informations Source.

Les sensations n’appartiennent pas à notre espace temps et à l’univers objectif car elles ne sont ni quantifiables ni mesurables, elles sont déterminées par la Conscience qui est leur seul point de localisation. Chacun ressent cet espace intérieur siège de la Conscience, des sensations, de l’intelligence, de la mémoire. Les perceptions sensorielles sont comme des fenêtres ouvertes sur l’extérieur qui nous permettent d’entrer en contact avec le monde environnant.

Conscient, inconscient et subconscient

La Conscience du moi est constituée de deux couches : la couche « consciente » qui est sollicitée en état de veille et est constituée de nos idées, observations, émotions conscientes émanant de « cette vie » présente et la couche inconsciente liée à l’Inconscient collectif qui contient toutes les mémoires de tout ce qui à été vécu par l’humanité depuis sa création et donc les « mémoires endormies » de nos vies antérieures. Celles qui à notre insu modifient les décisions prises par notre conscient et en modifient ainsi la trame.

Exemple : une personne qui est morte noyée dans une vie antérieure va instinctivement avoir peur de l’eau et à chaque fois qu’elle va se trouver confrontée à celle-ci va s’en éloigner. Elle peut ainsi toute sa vie fuir l’élément liquide ou au contraire décider de se réconcilier avec. Pour cela il lu suffit de prendre des cours de natation mais au moment où son corps s’enfoncera dans l’eau la peur ressurgira dans la conscience de veille. La personne peut alors paniquer ou si elle est assistée, réussir à dépasser cet état et se libérer ainsi de cette mémoire cristallisée qui n’est ressortie à la conscience que pour être évacuée.

Il arrive parfois que la personne se souvienne de l’événement de cette autre vie mais cela n’est pas nécessaire, du moment que la réconciliation avec l’eau est accompli, le problème est réglé.

Toutes les mémoires cristallisées en notre inconscient doivent un jour ou l’autre ressortir pour être éliminées par une action consciente, c’est cette banque mémorielle de souvenirs vécus mal digérés qui nous maintient dans l’illusion du karma. Accepter de se lancer dans l’élément eau est un acte de réconciliation, de pardon avec un élément primordial dans le bon fonctionnement du corps .Tous les souvenirs enregistrés dans notre inconscient sont intimement liés avec ceux des autres humains vivants ou décédés et forment ainsi des égrégores. Toutes les personnes qui ont peur de l’eau sont en quelque sort « liées » dans l’astral par l’égrégore collectif de tous ceux qui en ont peur. Dés qu’un individu se libère de sa mémoire, il soulage l’inconscient collectif. Cet inconscient collectif est en quelque sorte la « mémoire de l’humanité matricielle » et lorsque la matrice sera dissoute il disparaitra lui aussi. Il ne faut pas confondre l’âme humaine (qui est cet inconscient de type lunaire contenant les mémoires de nos vécus antérieurs cristallisés) et l ‘âme solaire contenant toutes les Mémoires galactiques et stellaires du Soi intemporel et immatériel.

Tant que notre conscience reste limitée au « moi temporel » et à l’âme lunaire ( inconscient) on reste prisonnier des programmes de ce monde , dés que notre conscience s’est ouverte au Soi, celui-ci active le nettoyage des vieilles mémoires lunaires et le contenu de l’inconscient passant au crible du conscient impulsé par le Super conscient est totalement effacé.. Le « moi » retrouve sa transparence et vit dans le Présent sans être perturbé par les vieux souvenirs inconscients du passé.

Le subconscient (localisé vers le thymus à proximité du centre cardiaque) sert de pont entre l’inconscient et le conscient, il agit par le biais d’intuitions et de perceptions sensorielles. Il suffit parfois d’une musique ou d’une odeur pour qu’un souvenir du passé oublié ressurgisse à notre conscience.

Les trois niveaux de Conscience

La Conscience semble donc constituée de trois niveaux :

  • Le Super conscient ou Soi solaire détenant la Connaissance universelle
  • Le Conscient ou Moi étant induit d’un programme particulier limité pour cette incarnation
  • L’Inconscient ou âme lunaire contenant le programme des vécus cristallisés (karmas)

Certains programmes de l’inconscient collectif sont chargés de faire fonctionner notre corps sans intervention de notre volonté (comme le cœur, les organes, la respiration, la locomotion, la digestion etc.) le « moi » n’a aucun besoin de se concentrer sur tout cela par contre il est chargé de transmettre les infos captés par le cerveau qui sont relatives a certaines actions à accomplir.

La plupart des actions conscientes qu’on accomplit sont tout d’abord résultantes d’efforts de volonté : il faut apprendre à nager, à marcher, à parler, à chanter, à écrire… etc. mais deviennent rapidement des réflexes automatiques. Il en est de même pour les autres activités résultantes de nos désirs de faire ceci ou cela. Avant de jouer correctement du violon il faut prendre une multitude de cours et répéter pendant des heures jusqu’au moment où l’information est suffisamment ordonnée au niveau neuronal pour que l’on puisse jouer de façon instinctive sans réfléchir ou surveiller notre doigté. Ainsi chaque nouvelle activité vient enrichir nos circuits neuronaux et s’intègre dans notre programme de base.

C’est à ce niveau là que nous sommes tous différents puisque chacun selon ses désirs et attentions n’active que certains circuits générateurs de « possibles » alors que d’autres restent à l’état de dormition. La fonction créant l’organe il apparait évident que celui qui s’entraine au violon finit par développer en son cerveau les fibres de Corti qui ne le sont pas chez celui qui ne s’entraine pas. Et ces facultés peuvent se transmettre génétiquement aux descendants. Tout individu peut jouer du violon, avec plus ou moins d’efforts et plus ou moins bien mais les enfants ayant hérité de leurs parents un réseau de fibres de Corti plus développé auront beaucoup plus de facilité que celui qui n’a aucun musicien dans ses trames génétiques.

Cependant le fait de « disposer » de cet atout ne fait pas tout car nombreux d’entre nous disposent de talents innés qui sont en dormition. Les grands penseurs, chercheurs et mystiques quant à eux développent en leur cortex cervical des circuits neuronaux leur permettant de mieux comprendre les mystères de l’univers quantique et ce sont eux qui permettent ainsi aux générations futures de s’ouvrir spontanément à d’autres réalités encore inconnues avant leur venue.

Nous n’inventons rien, nous ne faisons que découvrir

Tous les possibles sont inscrits au sein de la Conscience universelle Source mais seuls ceux qui sont « reconnus » et activés par l’Attention peuvent passer du monde des possibles au monde de la réalité spatio- temporelle. Ainsi l’électricité existait déjà au Moyen Age mais personne n’avait encore eu l’idée de son existence et donc aucun instrument permettant de la capter n’avait été mis au point. Toutes les inventions révélées par nos Génies ne sont donc en fait que des découvertes. La Conscience Source à tout prévu, tout organisé pour que les Esprits conscients découvrent toutes ces merveilles conceptuelles contenues en son Disque dur.

La Conscience du « moi » limité par le programme du cerveau corporel ne peut imaginer une chose que lorsque celui-ci à accepté l’information. Croire à l’invisible et à l’inconnu est donc la meilleure façon d’ouvrir notre conscience à d’autres possibles. La fonction créant l’organe, il suffit de croire à l’existence de la Lumière adamantine pour que notre cerveau envoie les influx nécessaires pour cocréer en notre corporalité les éléments qui nous permettront de percevoir et de canaliser celle-ci. Tout ce que le cerveau accepte fait partie de notre réalité et ceci sans aucun discernement. Le cerveau est un émetteur récepteur, il capte des idées et pensées et les transmet, il ne fait aucune différence entre la réalité et la virtualité, entre un événement vécu et un film visualisé sur un écran ou une télé réalité. Dés que l’émotion est touchée toute la biochimie du corps en est affectée.

Stigmatisation, possession et utilité du végétarisme

C’est ce qui explique entre autre les phénomènes de possession et de stigmatisation. Dés qu’un individu se concentre pendant des jours et des jours à imaginer les plaies du Christ jusqu’à les ressentir en sa propre chair il finit par déclencher le processus en son corps via son cerveau qui croit cela réel.

Il en est de même pour la « possession ». Tout individu qui croit qu’il peut être possédé par une entité malfaisante ouvre en quelque sorte la porte à celle-ci qui pourtant n’est n’a qu’un pouvoir suggestif (comme toutes les entités de l’astral) et n’a de pouvoir sur la matière corporelle que lorsque le cerveau de la personne croit cela possible. (J’ai explicité tout cela en détails dans mon article « le végétarisme peut il faciliter l’ascension)

A suivre………………

Christian Duval

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

L’ASCENSION N’EST PAS UN PROCESSUS EVOLUTIF MAIS UNE REVELATION

Publié le par Wydyr

L’ASCENSION N’EST PAS UN PROCESSUS EVOLUTIF MAIS UNE REVELATION

Quand on vit encore identifié au personnage que l’on croit être il est des moments ou l’on ressent l’unité de la Présence et des moments de vide. Quand l’artiste se sent inspiré par sa Muse, ou le Channel par un Etre de Lumière ou le méditant par son Double on ressent l’Unité mais celle-ci semble n’être que passagère On ressent alors nettement la différence entre les moments où l’on est habité (inspiré) et des moments ou on l’on à l’impression de ne plus l’Etre.

Par contre dés qu’on à réintégré le Double et fusionné avec Lui tout devient différent puisque il n’y a plus de moments inspirés et d’autres. On est perpétuellement branché à nous-mêmes. Christ habite notre Temple et il est Nous et nous sommes Lui : quand on devient une chose on ne peut plus être conscient de celle-ci à l’extérieur de nous-mêmes.

L’Absolu ne peut se connaitre, ne comparer à quoi que ce soit, il est au-delà de l’Existence. Tout ce qui Est et ne peux donc avoir Conscience d’autre chose : il est a-conscience (sans conscience).C’est aussi pour cela que désirant se connaitre il à projeté une partie de lui-même en t ant que Lumière Manifestée afin de cocréer par le biais de sa double polarité la Source androgyne ou Soi Universel qui lui permettra de se connaitre par ses multiples manifestations.

Lorsqu’on fusionne avec le Double on ne ressent plus la Présence qui nous habite puisque a l’exemple de l’Absolu nous sommes la Présence -l’Etreté-qui est « Ce qu’Elle Est » sans aucune autre définition. Le Double étant intimement imbriqué dans le Double Universel – Christ universel ou Soi solaire- nous amène immédiatement à Etre en osmose fusionnelle totale avec ce Dernier… On ne se ressent alors non plus comme Double individuel mais comme étant le Double Universel : le Christ Source.

Celui-ci étant impulsé par l’Onde de vie originelle émanant du Verbe Ultrasonique révélateur de l’Absolu dans le monde manifesté. Dés qu’on à disparu dans le Double Christ on se dissous dans l’Onde de Vie et on devient Elle… On est la Grace incarnée mais étant celle-ci on ne peut même pas être conscient d’Etre cela.

Tant qu’on est inspiré par des Présences : Anges, Archanges, Maitres, Muses ou notre Soi Double on se sent en sécurité, en « bonne compagnie » mais lorsque devenu transparent - l’Onde de vie qui anime toutes les formes- on ne perçoit plus aucune Présence extérieure ni intérieure puisqu’on est la Présence contenant toutes les « Ames et consciences »…

On retrouve alors notre véritable identité notre « Je suis que je Suis », notre mélodie d’Ame et tout ce que l’on accomplit est émanation de cette Etincelle Source … On peut dire « Je suis ce que je suis c’est cela l’amour » on ne fait plus aucun effort pour Etre autre chose que ce que l’on Est : notre état Naturel Source… On est alors intimement convaincu que tout ce qui nous arrive, tout ce qui vient à nous est Manifestation de la Présence Christ que l’on est – Double) dans le monde manifesté. Etant devenu l’Onde de vie tout ce que l’on accomplit se fait dans un Etat de Grâce. On se sent toujours « inspiré » par le Souffle et dés qu’on « expire » c’est le Souffle de Notre Je Suis qui s’exprime par la parole, l’acte, ou le geste…

On est alors dans un Etat de Grâce perpétuel où l’on n’a plus rien à forcer, plus d’effort de volonté, plus de discipline physique ou mentale : tout « coule de Source » les choses se mettent en place toutes seules. Notre corps s’auto régénère sans aucune intervention de notre moi… C’est aussi naturel que de respirer…Si l’on doit être connu du public pour révéler un message cela se fait naturellement ; le Ciel nous envoie les aides humaines et angéliques nécessaires. On n’a plus aucune volonté personnelle de réussir ou de ne pas réussir, on se « laisse porter » par l’Onde qu’on est devenu. Tout comme la goutte d’eau se laisse porter par le flux…

C’est ainsi qu’ayant offert tous nos talents et dons au Christ qui nous anime, ce « je suis que je Suis »on laisse celui-ci utiliser tel ou tel don a un moment précis tous nos talents sont mis à contribution en temps utile : notre voix, nos capacités intellectuelles. A certains moments on peut s’exprimer par l’humour, à d’autres d’une façon plus spirituelle ou scientifique…. Cela ne dépend plus de nous…

Détachement total

On arrive alors au point limite où l’on n’a plus de projets personnels en ce monde, où l’on n’a ni désir de continuer à vivre dans ce corps ni désir de s’en libérer .Cela ne nous concerne plus, pas plus d’ailleurs que le monde extérieur qui nous entoure et que l’on perçoit alors comme un Film dans lequel on n’a aucun rôle particulier à jouer.. On regarde les mouvements du monde comme on regarderait un film télévisé ou le film de nos vies antérieures : on observe pour constater sans juger, sans chercher à rien modifier dans le comportement des individus, on demeure dans l’Unité vibrale du « Je suis ce que Je suis »

On se retrouve alors comme l’acteur qui descendu de la scène se tient maintenant derrière l’objectif et en tant que metteur en scène regarde les autres « jouer ».Puis se détachant encore davantage, devient « réalisateur et producteur ». On participe encore au « film » sans y être impliqué directement, on utilise son énergie et son temps pour permettre à ceux qui désirent encore jouer un rôle d’être « acteurs » en action.

Etant devenu la vibration on ne ressent plus de Vibration, étant devenu la Lumière on ne perçoit plus rien d’autre .N’ayant plus de film à projeter on n’a plus besoin ni d’écran ni de pellicule, on habite la Lumière et celle-ci nous sert de vêtement énergétique qui contient en elle tous les films possibles. Tout comme au cinéma la Lumière via le projecteur peut animer n’importe quel film… à ce stade on est cette Lumière mais on n’a plus besoin de films.

La peur du Vide : la Liberté fait peur.

On ressent alors le Grand Vide qui dans un premier temps peut paraitre angoissant puisqu’on ne voit plus rien, ne ressens plus rien, on se sent totalement solitaire dans le Grand Vide Originel et donc aussi responsable du Tout… C’est un passage solitaire parfois difficile puisqu’on n’a plus de compte à rendre à Dieu, aux anges ou à qui que ce soit mais uniquement à nous-mêmes. Et la peur de se tromper peut encore venir nous visiter. A cette étape quand on demande au Soi (ou à Dieu) ce qu’il souhaite que l’on fasse il nous répond « fais ce que tu veux du moment que tu rayonne l’amour «.

Cela est libérateur mais nous apparait angoissant. En effet nous avons été habitués pendant si longtemps à ce qu’on nous dise ce qu’il fallait faire, à suivre des voies tracées, à trouver une place dans le système que cette révélation nous perturbe. Dés qu’on quitte le monde ordinaire qui ne nous convient plus, on se précipite chez l’astrologue, le voyant, le médium, le numérologue pour que celui-ci nous indique clairement la voie idéale, le chemin le plus facile, notre mission d’âme, il ne nous reste plus alors qu’a nous concentrer vers cette direction. Mais quand on se retrouve face à face avec « Soi » et que celui-ci nous dit » choisis ta voie » on est perturbé, et souvent on a peur de se tromper de voie. C’est une trop grande responsabilité d’Etre « Dieu » et libre.

Cependant c’est en ce grand Vide silencieux, sans forme de manifestation, sans énergie, sans mouvement que l’on peut ressentir l’Absolu et que par le biais de l’Onde de vie les signes précurseurs de ce qui nous convient le mieux viennent naturellement vers nous. Il nous suffit alors de nous laisser porter vers ce que l’on est de toute éternité. La Voie se révèle toute seule sans aucun effort particulier puisqu’en Vérité il n’y a pas de Voie extérieure car chacun de nous est la Voie. On fait ce qu’on ressent de faire sans rien attendre de particulier ; on vit dans une paix édénique.

Chacun selon son vécu et son périple passe par ces différentes étapes : contemplation, réunification, dissolution dans l’Onde. Cela peut demander des années ou quelques minutes … il est intéressant de noter que parfois pendant de longues années de pratique, de méditations on reste dans l’attente de ce moment : on appelle le Double, on veut disparaitre en lui, on veut devenir la Grâce jusqu’au moment où l’on cesse toute recherche et qu’on se rend compte alors qu’on ne pouvait atteindre cette Onde ou cette Grâce par l’extérieur puisqu’on était déjà elle mais qu’on avait oublié cela. On se rend compte alors qu’on n’a jamais été coupé ni du Soi Double, ni de la Source mais que cette impression de séparation n’était qu’une illusion.

L’Ascension n’est pas un processus évolutif mais une révélation de ce qui Est de toute Eternité

L’expérience est identique à celle d’un enfant qui enfermé dans une cave noire à l’impression d’être seul alors que ses parents silencieux sont là à ses côtés mais qu’il ne peut les voir que lorsque la Lumière est rétablie. L’Ascension n’est donc pas lié à un processus d’évolution, on n’a pas à faire une quantité d’efforts pour s’élever en acquérant des vertus. Les, les seuls efforts qu’on à faire c’est de laisser tomber les voiles d’illusion, c’est d’oublier toutes ces fausses informations et croyances qui nous ont occulté la Vérité.

C’est ainsi que par les Etoiles Sources que nous sommes dans le Monde Manifesté, l’Absolu devient Conscient de « tous les Possibles » contenus en son immensité indéfinie. En notre fréquence de dualité il expérimente aussi « ce qu’il n’Est pas » (limité en une forme mortelle définie et impuissant) pour découvrir Ce qu’il est (illimité en toutes formes immortelles et Tout Puissant) afin de Définir ce qu’il Souhaitait Etre. Chacun de nous est « Unique » : nos périples d’incarnations sont tous différents.

Il n’y a rien à inventer puisque la Source à tout prévu, il n’y a juste qu’à soulever les voiles pour « découvrir » ce qui était là de toute éternité. En ces moments de Pâques certains parents perpétuent la tradition qui consiste à cacher des œufs dans le jardin afin que les enfants les trouvent en s’amusant… Nous sommes ces enfants déposés dans les Jardins de l’Eden. Les œufs sont là il ne nous reste qu’à les chercher avec enthousiasme… l’Evolution c’est « sortir de l’œuf » matriciel limité.

Note importante

Vous remarquerez que dans la plupart des textes j’écris toujours au niveau impersonnel en citant « on »ceci afin de ne pas vous donner l’impression qu’il y a « vous » et » moi » : Moi qui enseigne (et donc qui sait des choses) et «vous » qui lisez (qui ignorez ce que je sais)… .Je ne prétends pas vous apprendre quoi que ce soit mais simplement vous aider à vous souvenir de ce que vous savez déjà de toute éternité.

Tout ce que j’écris provient de mon ressenti expérientiel et que celui-ci aussi personnel soit il est aussi impersonnel. Tout humain qui se pique avec une aiguille ressent la même douleur et ceci quelques soient les circonstances de l’instant vécu. En posant le mot « on » je m’exprime donc au nom de l’Impersonnel au-delà de toute notion personnelle.

Christian Duval

Le 11 Juillet 2014 …

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

LE CHEMIN DE L’EVEIL : DU SOMMEIL AU REVE EVEILLE Partie 2

Publié le par Wydyr

LE CHEMIN DE L’EVEIL : DU SOMMEIL AU REVE EVEILLE

Partie 2 : des « sens » à la « Quintessence » libératrice

Pour vivre en pleine Conscience il faut toucher l’Univers et tout ce qu’il contient et représente, pour cela il faut vivre en profondeur consciemment à chaque instant, et utiliser tout ce qui nous est offert pour cela. Pour favoriser le contact entre les réalités de ce monde environnant et notre Conscience profonde nous avons été dotés de 5 sens : toucher, gout, odorat, vue, ouïe qui sont intimement reliés à nos corps : physique, éthérique, astral, mental, causal et aux 5 éléments : Terre, Eau, Feu, Air, Ether.

C’est par le biais de ces sens que nous pouvons communiquer avec le monde extérieur et ainsi retrouver l’Essence originelle mais tant que nos « sens » restent tournés vers l’extérieur nous restons dans la périphérie et le sommeil : les sens sont comme des fenêtres ouvertes sur le Monde qui nous entoure et lorsqu’on ouvre une fenêtre c’est pour laisser entrer « ce qui est dehors » à l’intérieur.

La nourriture « es –sens- ciel »

La nourriture est indispensable à notre forme corporelle au-delà de l’alimentation solide et liquide. L’air que nous respirons, les pensées que nous nourrissons, les émotions font aussi partie de notre nourriture. Nous ne nous nourrissons que parce que nous avons besoin d’informations qui assimilées réveillent en nous la Source d’information Génétique Source qui permet la Vie.

Chaque aliment porte en lui une « information » encodée : chaque catégorie de végétal est l’émanation d’un Deva ou Ange qui a enregistré en cette forme végétale un contenu d’informations particulier. Dés que nous ingérons ce végétal notre Conscience intérieure qui possède déjà cet engramme (puisque notre corps est hologramme) réactive ce programme : ainsi lorsque nous absorbons une pomme l’information contenue en celle-ci réactive l’information Source « Pomme » enregistrée en notre Mémoire Christalline.

Cependant si l’aliment est modifié par une manipulation génétique extérieure, l’information Source ne peut être réactivée et c’est ainsi que tout aliment modifié génétiquement n’apporte absolument rien au corps…Rien que le fait de « cuire » la nourriture modifie l’information (ceci est moins dommageable) et toute cuisson au micro onde détruisant l’organisation cellulaire provoque une désorganisation en notre corporalité. C’est aussi la raison pour laquelle l’ingestion de viande est inopportune à notre bien être.

Manger c’est s’informer

Pour co-naître il faut devenir ;, c’est en absorbant un aliment qu’on devient partie intégrante de la mémoire animatrice de celui-ci : on devient ce qu’on mange, boit et respires..Les sages éveillés se retirent du monde et se contentent d’absorber ce que Dame Nature leur offre dans leur Etat Naturel, sans aucune transformation, et c’est ainsi qu’ils pénètrent en l’Essence originelle révélée par leurs Sens. La vie se révèle alors comme étant d’une simplicité extrême et seul l’enfant en nous peut ressentir cela, lui seul sait prendre plaisir, jouir par tous les sens et se réjouir de ce qui vient dans l’instant sans rien attendre, sans chercher à retenir ou à comprendre.

Pratique pour atteindre la Quintessence

Il suffit de toucher la Terre avec tout notre corps, de respirer avec elle, de marcher nu pieds , de se rouler sur elle, de sentir son odeur quand il pleut, de se baigner nu dans l’Eau et de s’immerger complètement en elle ( tête comprise) et de cesser de respirer pour sentir sa fluidité, sa présence, puis de sortir la tête et de respirer l’Air en pleine conscience , de sentir celui-ci entrer dans nos poumons et nourrir notre sang et de ressentir qu’il porte toutes les odeurs des endroits qu’il à traversé, on peut aussi se mettre nu dans la nature afin de ressentir l’Ether invisible mais omniprésent qui interpénètre et unifie tous les règnes, être Nu par le corps rappelle la Nudité de la conscience, on peut aussi fusionner avec le Soleil ou le Feu et cela ouvre le cœur… il suffit dans notre quotidien de mettre toute notre Attention dans ce que l’on fait, et ainsi d’entrer au cœur des choses, de boire l’eau avec attention et se sentir devenir Eau… C’est en dirigeant les sens vers l’Intérieur qu’on devient de plus en plus conscient des éléments subtils comme l’ouïe, le gout, l’odorat, le toucher, le vison.

On peut écouter le son d’une cloche, le bourdonnement d’une abeille, le fracas d’une vague sur un rocher, percevoir la Mélodie de Dame nature sans avoir besoin d’aucune autre musique. On peut toucher la laine d’un pull over, la peau d’un bébé, ressentir les gouttes d’eau sur notre corps. On peut se réjouir d’un coucher de Soleil, d’un feu d’artifice ou du visage d’un bien aimé. On peut connaitre le Deva de la fraise ou du raisin, on peut sentir l’odeur de la terre après la pluie, le parfum du jasmin, l’odeur du pain frais et tout cela réveille nos sens et nous remplit d’informations provoquant ré- jouissance.

Il suffit ensuite d’approfondir l’expérience, on peut pénétrer au cœur de l’odeur et sentir toutes les odeurs différentes des aliments constituant un plat et percevoir d’où ils viennent ces aliments, en savourant un plat on perçoit toutes les saveurs mélangées : sucrée, salée, piquante, amère, douce et en mastiquant on peut percevoir la transformation accomplie entre l’aliment tel qu’il était en son état naturel et ce qu’il devient en notre corps , on peut pénétrer au cœur d’un son , d’une parole et s’en réjouir.. Ainsi chaque repas du jour devient acte sacré de communion.

C’est ainsi aussi qu’on apprend à se nourrir de peu : il suffit de manger quelques fraises en toute conscience pour en réactiver l’information en nous. Ce n’est pas la fraise en tant qu’aliment qui nous nourrit mais l’information qu’elle contient qui ainsi réveille en notre corps holographique l’information Source qui nous alimente. Plus on pratique ce genre de communion, plus on accède à la Quintessence et c’est ainsi qu’il arrive un moment où l’on peut se nourrir exclusivement d’odeurs ou de prana solaire qui contient toutes les vitamines du Cosmos.

La nourriture véritable vient de l’information intérieure

Il faut se souvenir que tout vient de l’intérieur et non de l’extérieur et que l’extérieur n’est que le reflet de notre intériorité nous permettant de nous « souvenir » et donc de nous réveiller. Ainsi celui qui se nourrit de prana peut se nourrir directement du Soleil intérieur même s’il le soleil extérieur est voilé….

Lorsque le travail de conscientisation est accompli lors de l’ingestion, la mémoire de l’acte est réactivée en nous. Lorsqu’on mange une fraise en toute conscience, que l’on apprécie cela en totalité, et qu’on ferme les yeux pour mieux s’imprégner de la saveur, cela s’imprime en nous…et on peut réactiver cette mémoire où que l’on soit et ainsi se nourrir ainsi sans avoir de fraises à sa disposition… puisque c’est l’Information hologramme en nous qui nous nourrit et non la fraise qui n’a servi que de support. Un Etre comme Jésus était capable de nourrir son corps rien qu’en puisant dans l’Ether l’énergie libre à l’état pur.

Cette conscientisation ne s’arrête pas là : notre corps est un Univers Hologramme et tout ce qui le compose est utile et révélateur. Etre éveillé c’est aussi marcher en pleine conscience, être conscient que nos pieds nous servent à nous mouvoir ( le contact nu pieds avec la terre est révélateur) c’est aussi être conscient que chaque parole peut servir à ouvrir la conscience et à perpétuer la beauté ou l’inverse, c’est être conscient que notre main peut prendre des objets, les déplacer, les façonner, et que notre anus permet d’évacuer les déchets non assimilés et que le fait de déféquer est aussi un acte sacré qui consiste à rendre à la terre ce qu’elle peut recycler, cet acte procure aussi un plaisir.. C’est un échange et il est évident qu’il est intimement lié à ce qu’on à ingéré : cet acte nous permet donc de prendre conscience de ce que l’on rend à la Terre et de ce qu’elle va pouvoir utiliser pour concocter de nouveaux aliments.

La conscience doit aussi être portée sur l’acte de miction et percevoir que notre Urine ne contient pas que des déchets mais est aussi porteuse d’une multitude d’éléments utiles pour la guérison. La sexualité vécue en pleine conscience nous permet d’explorer ces 5 sens : toucher l’autre, goûter sa peau, sa salive, sentir son odeur, écouter sa voix, voir son corps et la sexualité devient alors un acte sacré : le tantra n’est pas limité à la sexualité mais à la communion via tous ces sens. La jouissance procurée par l’absorption d’un aliment peut devenir aussi intense que la jouissance sexuelle.

On devient alors conscient de tous nos sens. Tout ce qui entre en contact avec notre peau, l’eau de la douche, le savon, le tissu, tout ce que l’on voit, tout ce que l’on goûte, tout ce que l’on sent, tout ce que l’on entend ( musique et paroles) et le simple fait de respirer, de se mouvoir, de goûter, de sentir, de toucher ou de l’être, d’entendre nous met dans un étant de réjouissance … on touche alors à la Quintessence..

La Quintessence réveille la Conscience

Immédiatement cela touche notre Conscience, on devient conscient que toute pensée émane de l’Esprit unique et que notre intellect ne sert que de décodeur pour nous guider. On devient conscient que notre

Ego nous donne sans cesse l’impression d’avoir accompli ceci ou cela mais que ce n’est qu’une illusion, on se sent alors totalement imprégné de la Puissance de la Nature, de cette force fondamentale de la Déesse universelle qui prend ainsi toute forme et disparait et revient sous une autre forme et au-delà de cette Emanation on perçoit alors le Grand Ordonnateur de tout cela. Ainsi Shiva l’ordonnateur et Shakti se révèlent en nous et à travers nous à chaque instant.

Les voiles de Maya

Maya est la Déesse de l’Illusion qui revêtue d’une multitude de voiles assure une cohésion artificielle entre ceux-ci et ainsi nous masque la Vérité toute Nue.

Le 1° voile est l’illusion du temps qui nous fixe dans une durée limitée et nous donne l’impression du temps qui passe : au-delà de ce voile on découvre un autre monde où rien n’est soumis au temps et cela nous redonne de la vigueur

Le 2° voile est l’illusion de l’espace qui nous donne l’impression d’être dans un endroit déterminé et nous fait croire qu’étant ici, on ne peut être ailleurs et qu’il nous faut choisir entre ici ou là. Au-delà de ce voile on prend conscience qu’on est Omniprésent et que tous les points de l’espace sont Notre centre.

Ceux deux premiers voiles nous enferment dans l’illusion de l’espace temps linéaire.

Le 3° voile nous fait croire qu’il nous manque quelque chose et qu’on n’est pas la totalité, ce qui nous pousse à chercher une pratique, un enseignement, une voie, des réalisations progressives et notre recherche n’est jamais terminée. Au-delà de ce voile on prend conscience qu’il n’y à rien à chercher ni à

Trouver à l’extérieur mais que Tout est en nous y compris ce qu’on cherchait à l’extérieur.

Le 4° voile est l’illusion de croire que notre pouvoir de connaissance de l’Absolu est limité. On implore les Maitres et on attend l’aide des Dieux, on souhaite connaitre l’expérience de l’Eveil alors qu’on est déjà divin et que rien ne nous manque. Cette soif de connaissance nous projette vers l’extérieur et nous berce dans l’illusion qu’on va trouver ce qui nous manque. Au-delà de ce voile on perçoit que la Connaissance divine n’est pas une accumulation de savoir et d’expériences qui ne font que paralyser notre Conscience mais une reconnexion avec notre Source.

Le 5° voile est l’illusion de croire que notre créativité est limitée et nous amène à douter qu’on en possède la moindre trace ; cela nous amène à vénérer ce que les autres produisent. Notre créativité est alors retenue parce qu’on se croit incapable de produire des splendeurs révélées par la contemplation de la beauté. Au-delà de ce voile on devient conscient qu’il suffit de fusionner avec la Source et de respirer pour que l’extase s’accomplisse.

C’est alors que tous les voiles étant tombés la Vérité se révèle en sa Nudité première : notre conscience respires, l’esprit entre en nous via l’inspir et communie avec celle-ci et par l’expir nous participons à l’Eveil Universel. La conscience est énergie pure et libre et lorsque notre conscience est libérée de l’Illusion on est totalement autonome et créateur à volonté d’énergie libre.

Libération et Quintessence

Avant d’accéder à la libération finale on passe par 5 phases :

1 on prend conscience de notre Nature divine et on alterne entre des états extatiques et des états de conscience ordinaire et on souffre de ne pouvoir faire communiquer les deux. On a des éclairs de conscience mais ceux-ci ne durent pas et on retombe dans l’ego. On est alors tenté de fuir le monde et de vivre dans une grotte ce qui n’arrange rien car fuir la réalité éloigne de l’accomplissement. Il faut trouver le juste milieu entre des périodes de solitude méditative et des périodes de vie sociale normale

2 on vit des états extatiques plus longs et durables et on se sent aspiré par la Puissance universelle en ayant l’impression de jouir de la réalité mais notre cœur n’étant pas totalement ouvert, on retombe dans l’état ordinaire.

3 on perçoit le Soi Universel et on a l’impression que l’Univers n’émane plus de nous mais qu’on est l’Univers tout entier, qu’on est la Source, qu’on est Cela.

4 on perçoit alors les deux forces indissociables, interdépendantes, amoureusement soudées qui appartiennent en totalité au monde subjectif : Shiva la Conscience et Shakti l’énergie substance qui s’enroule autour de Lui en une forme spiralée. Notre cœur s’ouvre en totalité. Où que l’on soit on perçoit cette Double Force androgyne que l’on est, notre vie devient Transe en Danse. Extase perpétuelle, Jouissance, orgasme Cosmique. On est L’onde de vie. Eros qui danse et jouit de tout. L’enfant né de cet amour Absolu et on connait l’Absolu… le Aham…

Lorsqu’on à atteint cet Etat de Transcendance la Vie nous apparait sous un nouveau jour, on perçoit que ce monde est Illusion, un grand rêve mais et que Maya malgré tous ses pièges nous offre ainsi la possibilité de voyager dans ce Monde du Rêve en toute Conscience…

On vit alors en totalité ce que la vie nous offre, en y prenant plaisir et joie par le corps, tout nous réjouit, nous émerveille. On se sent libre comme l’Enfant de l’Amour. comme l’Eros , espiègle, farceur, aimant, joyeux, amoureux de la vie et notre seule tâche alors consiste à partager cet Amour qui nous anime… c’est ainsi qu’on retrouve la simplicité originelle : l’existence devient simple et tous les artifices proposés par la technologie et la société nous paraissent bien inutiles : nous n’avons plus besoin d’une multitude de jouets pour jouir de la vie puisque le simple fait de manger un fruit ou de se baigner nu dans l’océan nous met en état de ré- jouissance.. N’est ce pas cela l’Eden ?

Christian Duval le 9 Juillet 2014

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>