Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

RELATIONS ET EQUILIBRE

Publié le par Wydyr

RELATIONS ET EQUILIBRE

Le monde est une scène de théâtre sur laquelle nous devons définir qui nous sommes. Le Soleil met à notre disposition 144 Archétypes possibles à incarner (12 signes zodiacaux x 12 ascendants) et avant de nous incarner nous choisissons d’endosser l’un d’eux avant de venir « jouer notre rôle » ici bas. Au moment de notre incarnation les positions et aspects planétaires déterminent les fluctuations de la mise en scène. Afin de découvrir qui nous sommes nous avons besoin de partenaires « miroirs », d’événements, de décors qui composant notre environnement scénique vont nous permettre de jouer notre rôle. Certains personnages ne sont que figurants (ils passent dans notre vie puis disparaissent) d’autres sont partenaires de scènes qui nous renvoient la réplique et nous obligent à peaufiner notre façon de jouer et aussi à improviser.

Nous arrivons sur la scène de la vie avec un vêtement immaculé (sans tâches) mais chaque événement mal vécu ou cristallisé sous forme d’émotions génère des tâches et à chaque fois que nous revenons en ce monde, celles-ci quoique invisibles redeviennent visibles dés que nous rencontrons les partenaires « miroirs » révélateurs de celles-ci.

Celles-ci tels des fantômes issus des films précédents ont tendance à interférer dans notre jeu actuel et parfois provoquent multiples embrouilles et remous qui modifient notre jeu de scène. Nous avons besoin des autres pour nous permettre de définir qui nous sommes face à l’adversité, a déterminer ce que nous voulons être ou avoir, et tout partenaire de scène ennemi ou ami nous aide à voir plus clair.

Nous devons apprendre à trouver le juste milieu entre Etre et Paraitre comme l’indique l’axe Bélier Balance et tout équilibre est toujours instable, il suffit parfois de si peu pour modifier une relation (une parole, un geste mal placé, un regard, un sourire, une grimace) et cela nous oblige à rectifier pour trouver le juste milieu. Nos fantômes du passé non libérés de leurs vieilles chaines ne font qu’interférer et provoquer les déséquilibres qui nous obligent à rectifier nos comportements. Tout ce qui vient à nous est donc « juste « puisque reflet a l’extérieur de nos miroirs et visions intérieures : tout ce que nous pensons nous le créons et l’expérimentons, chacun voit le monde selon ses perceptions internes.

L’axe de la Terre est sous influence de l’axe Cancer Capricorne (la Terre tourne autour de celui-ci – axe nord sud) et l’équilibre de la Terre (puisque tout mouvement rotatif nécessite l’équilibre) est lié à l’axe Bélier Balance.

Chacun de nous doit donc trouver individuellement et collectivement le juste milieu. A chaque fois que nous agissons nous pesons sur un plateau de la Balance, au niveau individuel mais aussi collectif. Il suffit qu’un individu décide de se comporter en tyran pour que toute la Population terrestre en soit affectée via l’Onde de résonnance. Chacun de nous à donc une responsabilité vis-à-vis du bien être collectif.

Christian Duval 16 décembre 2014

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 3/3 Les fantômes du passé

Publié le par Wydyr

LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 3/3

Les fantômes du passé

Vivre ici maintenant

Tant que nous vivons dans un corps physique nous devons être présent a ce qui vient à nous chaque jour et qui ainsi nous révèle ce qu’il faut faire ou ce qu’il faut nettoyer (les événements déclenchés par la Lune sont là pour cela).

Dés que nous mourrons à cette « forme » notre mémoire astrale s’actualise dans le plan astral et s’y retrouve en quelque sorte comme un « spectre mémoriel ou un fantôme ». Lorsque nous nous réincarnons nous oublions ces fantômes du passé (qui en quelque sorte habitent notre mémoire astrale comme des fantômes habiteraient une maison sans pour cela se manifester). Nous vivons donc simultanément dans deux mondes fréquentiels parallèles : le monde visible dont on est conscient, et le monde invisible dont on est inconscient (plan astral)

Les fantômes du passé

Lorsqu’un transit planétaire active une mémoire via une émotion cela agit comme une clé qui ouvre la Porte au fantôme du passé qui demeurait latent et invisible : notre corps astral s’aligne alors à notre insu sur la fréquence de ce fantôme qui alors pénétre en nous et nous « réagissons » comme si nous étions encore ce personnage qui est mort, qui n’a plus aucune réalité. Nous avons l’impression d’être possédé par cette émotion ou cette présence qui nous dérange et interfère dans notre vie présente.

Par contre si nous vivons sur le plan fréquentiel du Soi (au-delà du mental, sentimental, émotionnel) ces fantômes ne peuvent s’approcher de nous car ils ne peuvent exister que dans le monde de l’ombre et la lumière les dissous en totalité. Ainsi nous pouvons vivre notre Présent ici maintenant sans être dérangés par ces personnages que nous avons été et qui ne sont plus que fantômes.

Il importe donc de veiller afin de ne pas nous laisser envahir par les fantômes de notre passé, par tous ces personna antérieurs qui, tant qu’ils ne sont pas libérés de leurs chaines de culpabilités essaient de continuer à vivre a travers notre forme physique actuelle et nous occultent la possibilité de vivre notre vie ici maintenant. Il ne s’agit pas de les congédier ou de les ignorer mais bel et bien de les accueillir, de les soigner et de les libérer de leur programme cristallisant afin qu’ils puissent communiquer avec nous sans nous envahir ou interférer en notre vie.

L’imagination est créatrice de nos imageries internes

Notre troisième œil ayant subit des modifications à transformé notre vision vibrale interne (celle du Soi solaire) en vision astrale externe (images extérieures) et c’est cela qui à provoqué le chaos en notre royaume. En effet chaque image visualisée est enregistrée par notre senti- mental en notre cerveau reptilien qui agit comme une base de données et que cette image résulte d’une vérité ou d’une fiction imaginative le processus est identique.

Le cerveau est incapable de discerner et que l’on visualise un monstre en regardant un film ou en le rencontrant en la réalité cela est du pareil au même, le cerveau enregistre. Ainsi nous sommes manipulés par les images que nous contemplons ou cocréons.

Il est intéressant de noter que nous ne gardons en mémoires de nos disparus que les images qui nous ont touchés. On peut ainsi rester 20 ans sans voir une personne cher à notre cœur et d’un seul coup apprendre qu’elle est décédée et notre cerveau va visualiser celle-ci comme on l’a connu et non comme elle était au moment de sa mort alors que d’autres personnes vont la visualiser différemment ( cette image de la décédée existera autant de fois et différentes qu’il y a de personnes qui l’ont connu) ainsi lorsqu’on voyage dans le monde astral ( chaque nuit nous voyageons en ce monde) nous allons la « rencontrer » comme elle était selon notre imagerie interne.. Cela n’est qu’une illusion et tout l’astral est ainsi constitué.

Lorsqu’un événement active une mémoire réveillant un personnage que l’on a été (vie antérieure) la vision sera différente selon la période de vie que nous voyons (partie du film) ainsi le personnage que nous voyons dans cette vision peut être jeune, vieux, ou enfant cela dépend de ce qu’a déclenché l’émotion (le moment du film peut être différent selon celle-ci). Tout cela s’appeler l’imaginaire. Nous sommes cocréateurs de nos visions astrales et celles-ci émanent de nos émotions et de notre attention.

Dés que nous entrons en contact avec l’invisible les Présences qui y demeurent se manifestent à nous sous la forme à laquelle nous les imaginons. Si nous avons lu des livres sur les lutins et que ceux-ci étaient imagés comme des petits bonhommes à bonnet rouge nous les verrons ainsi alors qu’ils apparaitront autrement à une autre personne et personne ne le verra vraiment comme ils sont puisqu’ils sont pure vibration (tout comme nous).

Tous ceux que nous connaissons habitent en nous

A chaque fois que nous rencontrons une personne nous avons un ressenti mental sur celle-ci et pensons qu’elle est comme ceci ou comme cela et ainsi nous la cocréons dans notre banque d’images interne et ainsi nous créons notre réalité qui va déclencher la forme de relation avec elle. Cette personne existe autant de fois qu’elle est connue par d’autres tout comme nous-mêmes existons dans tous les univers imagés de ceux qui nous connaissent cependant aucun d’eux ne voit la vérité et même notre « moi » n’a pas la vraie vision qui est pure vibration invisible.

C’est pourquoi tout ce que nous voyons est illusion puisque résultant de notre imagination. Que nous pensions aux anges, aux Maitre dauphins, aux Maitres ascensionnés, aux Elohims, nous ne cocréons ceux-ci que via notre imagerie interne. Un archange de 18° dimension comme Mikael peut nous apparaitre comme un ange porteur d’une épée et muni de deux ailes mais cela n’est qu’illusion générée par notre mental qui dans le passé à accepté cette image comme réalité alors que la forme vibrale de Mikael serait inconcevable en notre monde. C’est la raison pour laquelle chaque humain voit les choses différentes et qu’aucun d’entre nous ne peut prétendre que telle Présence est telle forme ou telle couleur.

Le plan astral est comme une immense vidéothèque où se trouvent rangés tous les films des humains ayant existés. Tout cela n’est que mémoire et non réalité. C’est la même chose qui se passe lorsque nous regardons un film vidéo sur lequel on voit certaines personnes disparues depuis longtemps comme elles étaient lors de leur vivant et que cela peut nous donner envie de pleurer. Le cinéma fait partie de l’illusion, combien d’acteurs comiques disparus nous font encore rire alors qu’ils ne sont plus que poussière ?.

Il existe dans la fréquence astrale de la terre une zone de clonage ou tout individu ayant existé à déposé son « empreinte génétique » et toute âme s’incarnant peut décider de prendre une forme habitée par un être connu dans le passé (comme Napoléon ou Elvis Presley) tout est possible.

De la même façon on trouve dans l’astral des mémoires de Maitres disparus et on peut imaginer ceux-ci comme on nous les à décrit alors que cela n’était que imagerie résultant d’un observateur extérieur. On ne peut donc se fier à rien puisque dans l’astral tout est possible et tout est illusion.

toutes les « mémoires des civilisations anciennes ayant été expérimentées sur terre : Lémurie, Atlantide, Egypte etc.. sont omniprésentes en cette vidéothèque et disponibles à notre conscience dés que nous y portons attention .Tout est là autour de nous dans d’autres zones spatio temporelles dimensionnelles, nous pouvons communiquer avec tous ces mondes sans bouger d’un iota sur le plan physique mais juste en déplaçant notre point de localisation de conscience du plan matriciel dissocié au plan unifié.

Nous cocréons notre « astral »

Nous disposons d’une faculté extraordinaire : celle d’imager notre astral afin qu’une fois de l’autre côté (temporairement lors de nos rêves nocturnes ou définitivement après notre mort) nous puissions rencontrer ce que nous avons « imaginé » consciemment ou a notre insu.

Celui qui se délecte de films ou des vampires sanguinaires s’entre dévorent retrouvera cela dans le plan astral car ce sont ses propres projections émanant de l’égrégore groupe de tous ceux qui ont nourrit les mêmes images. Dans l’astral nous rencontrons les anges ou les démons que nous avons imaginés. Celui qui n’a jamais dans sa vie visualisé, pensé ou regarder de films de vampires n’en verra aucun dans le plan astral car cela n’existera pas pour lui.

Certes par nos vécus passés nous avons cocréé des images parfois horribles ou terribles (selon ce que nous avons vécu antérieurement) et il est fort désagréable de se retrouver face à face à certains monstres que nous « avons été » dans ces autres vies et c’est la raison pour laquelle nous devons les éradiquer lors de notre vie actuelle lorsque des événements actualisés par les transits planétaires déclenchent des événements révélateurs.

Si nous avons été un tyran dictateur ou colérique il y a de fortes probabilités qu’à un moment de notre vie un événement réveille en nous cette « mémoire » ‘ qui nous met en quelque sorte en osmose vibratoire avec ce fantôme du passé et nous pouvons soit nous comporter encore comme tel soit en être conscient et éradiquer le processus et ainsi effacer cette mémoire et lorsque nous voyagerons dans le plan astral nous ne rencontrerons plus cette « image ».

Le purgatoire ne se vit pas dans l’au-delà mais sur terre.

Ce n’est pas une zone fréquentielle de punition mais de nettoyage qui nous permet d’accéder au haut astral (contact avec la présence) au lieu de sombrer dans les enfers des basses fréquences où se logent tous ces « démons » concrets par l’inconscient collectif.

Lorsqu’un égrégore est suffisamment nourrit dans l’astral il ne peut être nettoyé que par l’incarnation temporelle c’est pour cela que de temps en temps des égrégores de haine s’épurent sur la terre par l’intermédiaire d’un Hitler ou d’un Himmler. Les égrégores de Lumière peuvent aussi s’incarner, tout dépend de nous.

Lorsque nous avons réactivé le lien entre notre moi temporel et notre Soi intemporel, nous pouvons traverser le plan astral du bas astral sans que rien ne nous dérange puisque nous n’y avons plus rien qui nous appartient, nous pouvons alors accéder au haut astral pour nourrir d’autres imageries plus bénéfiques.

Le plan astral est constitué de trois zones : le haut astral (Paradis) le purgatoire (plan intermédiaire) le bas astral. La fréquence de la Terre est située dans la zone intermédiaire nous avons donc le choix entre ces deux possibles.

L’astral est là autour de nous

Nous vivons sur terre (dans un corps physique) mais l’astral est omniprésent autour de nous (toutes nos mémoires de vies antérieures sont là autour de nous comme des gentils spectres ou de méchants fantômes) et selon notre fréquence de conscience nous pouvons porter notre attention sur l’un ou l’autre.

Nous cohabitons donc avec tous ces êtres que nous avons été (qui ne sont plus que spectres) et ceux que nous avons connu mais lorsque nous sommes reliés à la Source plus rien ne nous perturbe et nous pouvons être en contact avec toutes les formes de vi présentes dans l’Univers visible et invisible, les fées, les devas, les dauphins, les Elohims, les archanges et toutes nos extensions planétaires.

Ainsi nous pouvons vivre l’astrologie autrement : à chaque fois que Mercure passe sur une de nos planètes résiduelles nous établissons un contact vibral. Lorsque Mercure transite sur Vénus cela révèle que notre extension en tant que Mercurien entre en contact avec notre Extension en tant que Vénusien par l’intermédiaire de notre extension en tant que Terrien…

Ne pas s’identifier au passé ni au karma

Nous devons surtout veiller aux images que l’on nourrit car tout ce que l’on croit vrai devient imagerie dans notre intériorité… ainsi lorsque nous abordons l’étude de notre thème astrologique nous pouvons percevoir certains personnages que nous avons été ( fantômes du passé) et qui ont enrichi notre expérience sans juger quoi que ce soit ( il n’y a ni bien ni mal, ni bon ni mauvais karma, tout n’est qu’expérimentation) et sans nous identifier à cela car le karma « généré » par ces fantômes du passé ne nous concerne pas, notre travail consiste à nous libérer de ces vieux engrammes et donc de libérer ces fantômes de ce qui les a cristallisé.

Quant un être humain meurt et qu’il est trop cristallisé sur des valeurs terrestres ou des vécus mal digérés, son âme est tentée de demeurer dans le plan astral et il se créé alors une coque astrale que l’on peut percevoir comme un spectre, un fantôme qui va impressionner tous les habitants du lieu qui sont sur cette même fréquence.

Ainsi le spectre de l’avare va rester à proximité de son coffre et souffrir en voyant que ses enfants dilapident son pécule sans qu’il puisse intervenir ni se réincarner tant qu’il est encore prisonnier de cette zone intermédiaire. Le seul moyen qu’aura l’âme de cet avare de se libérer serait de se réincarner pour vivre une nouvelle expérience qui lui permettra de sortir de son avarice. Si parmi les enfants un d’entre eux plus sensitif ressent cette présence fantomatique il peut l’aider à se libérer de cette fréquence et à s’élever vers l’astral pour se réincarner.

Chacun de nous à en quelque sorte cette mission de guérir les fantômes errants dans l’invisible, ceux-ci ne sont pas dangereux puisqu’ils ne peuvent toucher ceux qui vibrent dans la Lumière mais peuvent cependant impressionner ceux et celles qui sont encore dans les fréquences de l’inconscient collectif. Un spectre ne peut agir dans le plan physique que si une âme incarnée vibrant sur sa fréquence lui permet d’entrer.

Nous ne sommes toujours « possédés » que parce que nous l’avons accepté et parfois nous sommes possédés par nos fantômes du passé qui profitent d’un moment d’inattention pour s’installer en nous, non pour nous faire du mal ou nous nuire mais pour que nous les aidions à se libérer.. A chaque fois qu’un transit planétaire s’accomplit nous pouvons ressentir une de ces présences antérieures qui demandent un peu de notre Attention, nous ne pouvons les ignorer mais les aider à guérir.

Se libérer des mémoires karmiques

L’étude de notre thème peut nous donner quelques informations sur les fantômes résultant de nos vies passées mais nous ne devons jamais nous identifier en disant « j’ai mal agi en ces autres vies, je dois payer tel karma » car le karma est lui aussi une illusion générée à partir de ce monde alors que chaque incarnation nous est donnée pour tourner un nouveau film sans nous préoccuper des vieux films antérieurs ( dont nous ne nous souvenons plus)

Dés qu’on s’identifie ou qu’on s’approprie un karma on devient prisonnier de cette imagerie qui nous donne l’impression d’être imparfaits et nous incite à lutter pour devenir parfaits.

Le karma appartient à nos « moi » passés et non à notre « moi actuel » qui ne connait rien de ceux –ci. Certes on pourrait se dire « oui mais tous ces moi sont bien issus de mon Soi ». Certes, cependant le Soi n’est pas responsable de l’agissement de ses extensions matricielles (moi temporels) il leur donne la vie mais les laisse vivre leur existence sans juger, sans condamner et tant qu’un « moi » ne lui demande pas de l’aide, il le laisse agir en toute liberté.

Nous devons donc arrêter de nous croire coupables, de vouloir régler nos karmas puisque lorsque nous sommes nés en cette vie nous étions « innocents »… et le sommes toujours…

L’extension de notre Soi solaire en ce monde gère toutes nos extensions en celui-ci mais lui-même est extension de notre Soi vibral évoluant en tant que Lumière Source. Nous sommes partout à la fois, ici dans ce corps, dans ces autres « moi » antérieurs, sur Mercure, sur Vénus, dans la Nébuleuse originelle, dans la Voie lactée, dans les autres univers….Ici maintenant… nous vivons entourés de présences invisibles et informelles et pouvons communiquer avec elle dés que notre Attention se porte sur elles et en ce monde cela s’accomplit par le biais d’imageries astrales mais celles-ci ne sont que le support nourrissant notre Attention mais nous n’avons pas réellement besoin de ces imageries lorsque nous ressentons l’onde vibrale.. Tout est instantané. Ainsi nous pouvons ressentir l’énergie vibrale d’une personne sans pour cela l’identifier à une image, nous pouvons ressentir la peine d’un être, ou la colère ou la joie sans avoir besoin d’y coller une image précise et ainsi notre « moi » devient réceptif et transparent et nous pouvons établir une relation vibrale avec toute forme de vie rencontrée.

.

Christian Duval le 14 décembre 2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 2/3 Le corps : un zodiaque vivant

Publié le par Wydyr

LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 2/3

Le corps : un zodiaque vivant

Chaque organe de notre corps et chaque partie de celui-ci est intiment lié à une planète où un espace temporel zodiacal (signe astrologique). Notre foie est lié à la planète Jupiter et accomplit dans notre corps la même fonction que le Jupiter céleste. Jupiter est le réservoir d’énergie (Essence) du système solaire (comme l’es le réservoir d’essence d’une automobile) comme notre « foie « foie est le réservoir d’énergie de notre corps.

Notre corps est un microcosme reflet holographique du macrocosme et c’est parce que notre Conscience via ses extensions à connu la vie sur ces planètes en tant que « forme expérimentatrice » que nous disposons des informations émanant de celle-ci. Notre corps est notre zodiaque interne et nos organes en sont les planètes.

Tout ce qui se passe sur Jupiter à une interaction sur notre foie et inversement, nous sommes le Zodiaque multidimensionnel, le système solaire et selon nos vécus expérientiels en tant que projections (extensions) nous avons une mémoire différente.

Nous disposons à notre naissance d’une carte du ciel déterminant nos paramètres pour cette vie présente (positions planétaires et aspects des planètes entre celles- ci) et les transits planétaires viennent réveiller certaines mémoires par le biais du processus pensée- émotion- sensation qui s’actualise par nos corps subtils.

Nous n’avons donc pas besoin de voyager dans l’espace avec des fusées spatiales pour tout connaitre de notre Univers local puisque la mémoire de celui-ci est inscrite en nous. Etant tous « Un » en tant qu’émanation de la Source nous pouvons donc avoir accès non seulement à nos propres vécus mémoriels spatiaux mais aussi à ceux de toutes les Etincelles de vie.

Chaque corps subtil nous relie à une fréquence

Par notre corps physique et le sens du toucher nous sommes en contact avec le monde minéral et la Terre.

Par notre corps éthérique (vital) et nos perceptions sensorielles nous sommes en contact avec le monde végétal, l’eau et toutes ses créatures « vibrales » (ondines, sirènes, devas de l’eau, dauphins etc.) la lune via ses transits établit le contact avec l’inconscient collectif.

Par notre corps astral (émotionnel) nous sommes en contact avec le monde animal et le feu pulsionnel qui nous donne envie de procréer et de nous reproduire. Mercure établit les coordinations via le système nerveux.

Par notre corps mental (pensée) nous sommes en contact avec la pensée humaine (collective) par le biais de la Planète Vénus (sentiments) qui alliée à Mercure (astral) génère ce qu’on appelle le senti-Mental.

Par notre corps causal (pensée abstraite) nous entrons en contact avec notre Soi solaire qui inscrit en cette zone fréquentielle les causes de nos différentes incarnations et les résultantes de celles-ci. C’est à partir de cette fréquence du Soi que peuvent être changés nos programmes ou nettoyés nos mémoires.

Tant que notre « moi » temporel ne suis pas relié au Soi causal ces mémoires ne peuvent être dissoutes en totalité puisque leur racine est « causale ». La seule chose que l’on puisse accomplir à partir du moi mental et astral c’est de mettre un peu de baume sur nos bobos mais cela ne guérit qu’en apparence.

Les transits planétaires

A chaque fois qu’un transit planétaire touche une planète de notre thème de naissance, la mémoire enregistrée en ce point de notre corps (révélé par la position de la planète en signe) va être réactivée et cela va se manifester par un événement particulier (révélé par la position de la planète en maison)

Chaque planète ayant aussi un rôle particulier (accélérer, ralentir, révéler, transformer) va donc apporter sa coloration. Les planètes lourdes étant plus lentes ont un effet beaucoup plus fort puisque leur transit dure plusieurs jours, semaines ou mois (Jupiter ; Saturne, Neptune).

Les planètes plus rapides comme Mercure, Vénus, Mars ont des effets moins longs dans le temps mais plus rapides dans l’espace.

La Lune quant à elle active toute nos planètes en 28 jours, son transit est rapide mais révélateur et c’est elle qui déclenche les événements de notre quotidien. A chaque fois qu’elle transite sur une planète elle réveille la mémoire du potentiel endormi et créé un événement qui nous met face à face à une réalité, une nécessité que nous devons résoudre ou transmuter. Personne ne peut y échapper car la Lune agit au niveau de notre subconscient relié à notre inconscient lui-même relié au collectif.

Ce n’est pas le Saturne céleste qui nous dérange lorsqu’il est activé par le transit Lunaire ou autre mais le Saturne qui est en nous c’est-à-dire la « relation » que nous entretenons avec cette planète via notre extension qui y est liée. Cette relation peut être bénéfique ou tout le contraire (tant que nous n’avons pas réglé un problème antérieur celui-ci est réactivé par la Lune et les transits planétaires).

Le soleil quant à lui déclenche aussi des processus d’activation et amène un peu plus de lumière dans nos paramètres internes mais nous ne pouvons les percevoir qu’en vivant dans le Présent, le conscient c’est-à-dire aussi que notre moi sentimental et sensoriel (Mercure, Vénus, Mars) doit être relié à notre Soleil. La Lune révèle le passé et peut nous y maintenir, le Soleil révèle un nouveau possible à vivre.

Chaque transit planétaire actif donc une donnée (pensée- plan mental) par le biais d’une image qui déclenche une émotion au niveau du corps astral (cela ouvre la porte du monde astral) .Celle-ci active l’activation du système glandulaire qui va ainsi modifier la biochimie du corps. le corps astral étant le siège mémoriel des émotions cristallisées lors de nos vécus antérieurs est ainsi sollicité et les émotions mal digérées lors de ces autres vies sont alors réactivées et peuvent être éliminées ( lorsqu’on vit dans le Soi conscient du processus) ou a nouveau cristallisées ( si on réagit comme antérieurement ou qu’on refoule ou rejette l’information) .

Si l’émotion est à nouveau cristallisée elle ressurgira à nouveau a chaque transit planétaire lunaire jusqu’au moment où une planète Lente comme Saturne viendra à son tour apporter sa contribution et alors ce sera plus difficile à vivre car Saturne « prend le temps » et l’émotion non libérée va activer une sécrétion glandulaire qui va nous amener a la dépression qui provoque une baisse du système immunitaire et c’est ainsi que l’accident ou la maladie grave s’actualise dans le corps éthérique et le corps physique. La maladie « oblige » à évacuer la cristallisation mémorielle.

A suivre..

Christian Duval le 14 décembre 2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 1/3 CREATION DU SYSTEME SOLAIRE

Publié le par Wydyr

LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 1/3

CREATION DU SYSTEME SOLAIRE

Les multi dimensions

L’univers est émanation de la vibration du Verbe qui générant des ondes vibrales lumineuses ultrasoniques créé la Lumière Métatronique Source qui se manifeste ensuite sous différentes fréquences et formes animées par l’énergie odique et ondulatoire de la Mélodie Ultrasonique émanant du Verbe.

Les différentes zones fréquentielles de manifestation sont connues sous le nom de « Dimensions » elles sont innombrables et non définies car la Source peut en générer de nouvelle à chaque instant par le Processus de l’Auto Genèse.

La Source qui est Emanation de l’Absolu est Immortelle, elle s’auto régénère en permanence et ne connait pas les aléas du temps et de l’espace. Elle est manifestation de l’Absolu qui lui réside dans le Non temps. L’Absolu n’est jamais né, n’a jamais été engendré, n’a ni début ni fin. Il est Es au-delà de toute Conscience d’Etre.

En notre Univers, Neptune manifestation de la Source est située au-delà de Saturne (le temps) et d’Uranus (l’espace). Elle est la planète première née de notre Système solaire et contient en elle toutes les dimensions fréquentielles propres à notre Univers.

Chaque zone de manifestation (Dimension) dispose de ses propres paramètres de manifestation (couleur, mélodie ultrasonique, géométrie, énergie) qui détermine la « forme vibrale » de toute Etincelle de vie s’y rendant manifeste.

A l’origine des temps, alors que nous demeurions au sein même de la Lumière Source qui était notre Utérus maternel Céleste nous étions vierges de toute expérience. Après avoir choisi notre Identité stellaire nous nous sommes projetés dans un Univers Source afin d’y expérimenter la vie sous une forme dimensionnelle particulière.

Nous étions simultanément Etincelle de Lumière vibrale baignant dans la Lumière Source et « extension » ou « projection » de nous-mêmes en tant qu’Etincelle expérimentant la vie en cet Univers Source.

Notre Etincelle Source de Lumière vibrale ayant la possibilité de se projeter en plusieurs endroits en même temps nous avons pu expérimenter divers Univers Source en étant simultanément en tous ces endroits tout en demeurant dans notre Fréquence d’Origine au sein de la Lumière Source. Nous avons alors commencé notre expérience de voyages multidimensionnels et avons pu « vivre » en plusieurs endroits en même temps.

Illusion de l’espace temps

Cela peut être difficile à percevoir à partir de ce monde où nous sommes car observant le processus de l’extérieur nous pouvons avoir l’impression d’avoir une extension dans l’Univers A, une autre dans l’univers B, une autre dans l’Univers C tout en demeurant en tant qu’Etincelle Source localisé en la Source. D’où une impression de déplacement d’un point de l’espace (Source) à un univers particulier (A, B, C).

Cependant la réalité est toute autre car l’Etincelle Source que nous sommes au sein de la Lumière vibrale n’est pas localisée ici ou là mais omniprésente partout à la fois puisque la Lumière vibrale Source contient Tout ce qui est Manifesté, l’a été ou est en phase de l’Etre. Chaque Etincelle de vie est une partie du Tout contenant le Tout c’est-à-dire qu’en tant que Conscience Source notre Etincelle de vie est partout à la fois mais se rend manifeste ici ou là (dans tel ou tel Univers) dés qu’elle y porte Attention.

Notre conscience Source (Soi originel) ne se déplace pas mais se localise ici ou là pour un temps qu’elle détermine (prends conscience de…) on retrouve ici le principe de la mécanique quantique : tous les possibles (Univers) sont là dans l’invisible et dés que nous portons notre Attention sur un point d’un Univers particulier nous prenons vie en une forme adaptée à la vie fréquentielle en celui-ci.

Notre voyage au sein du système solaire

Un jour l’Etincelle que nous sommes à décidé de se localiser dans un temps dans l’Univers local et le système solaire qui est le notre. Nous avons localisé une « extension de nous » au sein de la Nébuleuse d’où à surgit notre système solaire. Nous étions donc présents à l’aube de ce « monde »

La Nébuleuse (qui est une matrice énergétique de Lumière adamantine et Métatronique) a expulsé d’elle la première planète : Neptune. Celle-ci tel un nourrisson à tourné pendant un cycle relativement long autour du noyau central de la Nébuleuse afin de se consolider en tant que « forme de vie ».

Nous étions simultanément présents en tant qu’extension (Soi conscient) au sein du Noyau central mais aussi en tant qu’extension projetée sur Neptune ainsi nous avons expérimenté la vie sur Neptune en tant qu’Humanité résidente. Notre « moi » Neptunien étant relié à notre « Moi » sis en la Nébuleuse lui-même lié à notre Etincelle vibrale Source Omniprésente.

Puis la Nébuleuse à expulsé de son « ventre matriciel » la seconde planète Uranus. Cette naissance à projeté Neptune sur une orbite plus éloigné car Uranus étant le Nouveau Né avait besoin d’être nourri du sein de la Nébuleuse d’où il avait surgit. Neptune étant devenue en quelque sorte un enfant qui sevré pouvait se débrouiller seul.

Lors de cette nouvelle naissance nous avons aussi projeté une partie de notre « Moi » localisé dans le Noyau central de la Nébuleuse sur cette planète Uranus et nous y avons expérimenté la vie sous une forme vibrale « Uranienne » tout en expérimentant simultanément la vie sur Neptune et au cœur du Noyau central.

Ainsi à chaque fois qu’une nouvelle planète naissait celle précédente était expulsée sur une orbite plus large et nous nous y projetions en tant « qu’extension », ainsi se sont élaborés nous voyages multidimensionnels et avons disposé d’une Mémoire forme (extension) sur chaque planète…

La dernière « née » est Mercure (la plus proche du système solaire). Ce qui reste du Noyau central est ce que nous appelons le « Soleil » sur lequel notre Extension Source est devenue notre « Soi conscient » qui cependant n’est lui-même qu’extension projection de notre Soi Source Vibral. Nous avons expérimenté la « vie » sous une forme particulière sur chacune de ses planètes et notre corps d’incarnation actuel est constitué de toutes ces mémoires engrammées en nos corps mémoriels et subtils.

A suivre Christian Duval le 14/12/2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

TANT QUE NOUS UTILISONS LA LUMIERE POUR LUTTER CONTRE L’OMBRE NOUS CREONS LES TENEBRES

Publié le par Wydyr

TANT QUE NOUS UTILISONS LA LUMIERE POUR LUTTER CONTRE L’OMBRE NOUS CREONS LES TENEBRES

 

Dés que  nous pensons que nous avons été manipulé à notre insu par les instances lucifériennes ayant généré cette matrice d’Ombre Lumière nous demeurons dans la conscience de l’imperfection et notre intellect nous maintient dans l’idée que cette expérience est en quelque sorte quelque chose qui à échappé au contrôle de la Source, quelque chose qui s’est manifesté en dehors de son consentement, quelque chose qui à été détourné du but originel.

 

Nous nous posons alors en juges du « Dieu créateur » et nions ainsi son Omnipotence puisque selon notre vision l’Archange Lucifer à détrôné Dieu et  à pris sa place.  Certains courants religieux ayant prôné cette version ont généré l’image d’un personnage aux pieds cornus qui assis sur un Trône règne sur le monde en tant que Prince des Ténébres.

 

Dés que nous confondons les Ténébres avec l’Ombre nous nous laissons enfermer dans l’Illusion. 

Le monde des Ténébres est un monde de négation, de néant total, de noir absolu qui n’est ni le Vide quantique ni le Néant où réside l’Absolu depuis l’Eternité.  Dés que nous nions ou renions notre divinité nous créons des Ténébres et nions ainsi « le Dieu Source », dés que nous nions le fait que cette matrice est création divine nous générons des Ténébres et tant que nous luttons contre le « mal » et l’imperfection de ce monde nous perpétuons le processus et restons « tisseurs de Ténébres ».

 

L’Ombre n’a rien à voir avec le monde des Ténébres, elle n’est que la partie inconsciente de nous, la partie non révélée, non mise en lumière, au sein de laquelle se trouvent tous nous scénarios antérieurs, toutes nos mémoires cristallisées ; tous nos souvenirs, tous nos défauts, toutes nos blessures mais aussi tous les talents inhérents à notre âme.  L’Ombre est celle appelée « Eve » dans la Genèse, elle est la partie de La Lumière Adamantine non révélée, non encore explorée, non découverte. Lorsque la Lumière Adamantine pénétre l’Ombre elle révèle ce qui était dans l’Ombre aussi bien le bon que le mauvais, les défauts que les talents.

 

Nous vivons actuellement une période où cette Lumière s’intensifiant révèle en chacun de nous l’Ombre de nous-mêmes, nous ne pouvons échapper à cette révélation. Nous devons accepter de voir en face ce qui nous a maintenu dans l’illusion, accepter aussi bien nos erreurs passées, nos mauvaises actions que les bonnes actions et les talents dont nous avons disposé même si parfois nous n’avons pas toujours utilisé ceux-ci au service de la Lumière tout en croyant agir en son nom ( lire mon article intitulé «nous sommes Co responsables du bien et du mal »).

 

Nombreux sont les mouvements religieux qui se sont eux-mêmes fait piéger dans le processus et pensant que la matière était impure et que ce monde était celui des Ténébres régit par Lucifer /diable ont été jusqu’à renier leur corps d’incarnation et même accepter que celui-ci soit détruit par le feu pour ne plus avoir à se réincarner dans ce monde Luciférien. Ce fut le cas des Cathares qui quoique  purs dans leur intention de vivre en tant que pur esprits se sont fait berner par l’illusion générée par cette croyance faisant siéger Lucifer comme Prince des Ténébres dont le monde est le royaume.

 

Tant que renions une partie de nous-mêmes, que nous n’acceptons pas la totalité de nos vécus incarnationnels sans jugement nous nourrissons l’illusion d’un monde Ténébreux et reconnaissons par ce fait que le « diable » à été plus malin que «  Dieu » puisqu’il à usurpé son trône, enfermé les âmes que nous sommes dans un enfer matriciel ressemblant à une prison. Tant que nous pensons cela, nous vivons cela, nous ne reconnaissons pas que ce « plan » était parfait, que le créateur à permis cette création matricielle afin que nous en tant que purs Esprits multidimensionnels puissions explorer cette partie ombre de lui-même car c’est en rendant « manifeste » tous ses potentiels que le Dieu Source peut mettre en Lumière toute l’Ombre qui demeurait en son intériorité.

 

Tant que nous luttons contre les manipulateurs, les ennemis, les infidèles, les institutions, les Aliens manipulateurs nous donnons vie aux Ténébres. Tant que nous utilisons la Lumière pour lutter contre l’Ombre nous créons des ténébres et affirmons ainsi que le plan du divin n’est par parfait et que nous devons œuvrer pour le rendre parfait, par le biais d’efforts, de combats, de luttes verbales ou de guerres religieuses contre l’infidèle…  c’est ainsi que nous sommes Enténébrés par nous-mêmes , que nous créons des démons intérieurs qui nous font nous comporter comme des inquisiteurs ou juges sans compassion vis-à-vis de ceux qui selon nos points de vue nourrissent les Ténébres..

 

 

La Genèse révèle qu’Eve est né d’un côté d’Adam : elle est à la fois de reflet d’Adam et aussi Adam puisque celui-ci est aussi en elle : le masculin et le féminin sont indissociables, l’un ne peut exister sans l’autre. Sans Eve Adam ne peut avoir conscience qu’il existe. Sans l’Ombre la Lumière adamantine ne peut se connaitre puisque s’il n’y a qu’Elle elle ne peut savoir qu’elle existe. L’Absolu ne peut se connaitre qu’à travers la Création émanant de lui-même, de son aura invisible qui est l’Ombre de Ce qu’Il est.

Nous avons été invités à venir en ce monde pour explorer ce champ de conscience de dualité (Ombre Lumière) tout en demeurant dans l’Unité (Soi conscience) cependant pour connaitre en totalité le royaume de l’Ombre et de la Lumière nous avons du accepter de nous y projeter en tant qu’incarnation afin d’en expérimenter les avantages et inconvénients. Mais dés que nous avons été impliqués dans le processus nous avons brandi notre épée du « bien » ( perfection )  pour « lutter contre le mal » ( imperfection) et ainsi nous n’avons vécu que l’expérience de ce combat sans fin sans pouvoir profiter des avantages apportés par le bien ( plaisirs, douceur de vivre)  les seuls moments de paix que nous avons pu savourer sont les intervalles de temps situés entre deux guerres.. 

 

Ces combats extérieurs ne font que nous révéler nos combats intérieurs : nos guerres intestines et pendant des éons de temps nous avons brandi l’étendard d’une foi ou d’une croyance religieuse pour lutter contre l’impur, les ténébres, les ennemis extérieurs qui n’étaient que miroirs de nos ennemis intérieurs.

 

Cesser la lutte

Tant que nous luttons contre les forces manipulatrices extérieures nous nous identifions à des victimes qui subissant les contraintes de bourreaux passent leur temps à vouloir se libérer. Tant que nous agissons ainsi nous demeurons dans les conflits intérieurs et extérieurs. Tant que nous luttons contre l’Ombre nous générons des zones de ténébres en nous ; tant que nous refusons notre féminité ou notre masculinité, ou renions nos croyances, nos désirs, nos instincts, notre corps et traitons celui-ci comme un outil destinée à guerroyer et nous ne pouvons trouver la paix et nos périodes de repos ne servent qu’à soigner nos blessures au lieu de profiter des bienfaits octroyés par la vie en ce monde.

 

Dés que nous luttons contre ces forces extérieures nous leur donnons vie et énergie et renions ainsi toute possibilité de changer quoi que ce soit puisque nous renions le fait que tous ces combats viennent de notre intériorité et que nous sommes créateurs totalement libres et responsables de notre expérience. Nous pouvons ainsi passer notre vie à lutter contre les ténébres, le mal, les maladies, les religions sans jamais pouvoir profiter des bienfaits apportés par ce monde. Et tous ces combats intérieurs nourrissent les égrégores collectifs de l’astral qui un jour ou l’autre se rendent manifestés sur le plan physique en tant que conflits, guerres ou catastrophes. Tant que nous luttons contre nous-mêmes ; contre ce que nous pensons imparfaits en nous nous participons à la création de conflits mondiaux.  

 

La matrice d’Ombre Lumière  érigée par Lucifer comme terrain d’expérience n’est devenue qu’une matrice de Ténébres que par nos façons de penser ; nous sommes créateurs de cette « matrice à l’intérieur de la matrice » et nous seuls pouvons changer les choses et ceci commence dés que nous devenons conscients de ce processus.

 

La Lumière Adamantine pénétrant la Matrice d’Ombre permet à chacun d’entre nous de « voir » ses zones d’ombres, tout ce qui était caché en notre inconscient, tout ce qui enfermait notre enfant intérieur mais aussi tout ce qui fait partie du Trésor de notre Ame, tous les talents que nous avons développés au cours de nos vies successives.

 

L’Ombre ne contient pas que des engrammes de nos « mal- être » mais aussi ceux de nos « bien-être ».  Il nous est demandé actuellement de devenir transparents. Tous nos corps  (mental, astral/ émotionnel, éthérique/sensoriel, physique) doivent devenir « transparence  immaculée » et ainsi l’Ombre de nous-mêmes est révélée par cette pénétration de la Lumière adamantine. Nous ne pouvons pas éluder cela, nous ne pouvons ni fuir ni remettre à demain cette révélation, ce face à face, nous devons « oser » voir tout cela en face, accepter la confrontation avec le Gardien du Seuil qui nous montre le film de tous nos scénarios internes.

 

Nous devons nous contenter de voir, d’accepter, de reconnaitre avoir été ceci ou cela, de nous être aussi laissé berner par l’illusion ou des croyances religieuses. Nous ne devons pas juger mais « accepter » aussi bien nos défauts que nos qualités en toute humilité, transparence, innocence, simplicité. Nul ne peut échapper  à ce face à face.  

 

Trouver l’équilibre

Nous devons trouver le juste équilibre entre le bien et le mal, entre le masculin et le féminin comme l’illustre si bien le signe de la Balance.  L’équilibre est toujours une situation instable, il suffit de poser un petit poids sur un plateau pour que l’équilibre soit rompu et qu’il fausse rétablir celui-ci en agissant sur le plateau opposé. Il suffit de si peu pour perturber cet équilibre, une parole, un mot, un regard peuvent suffire. Ce n’est que lorsque l’aiguille de la balance se trouve au centre que l’équilibre est rétabli pour un temps. À chaque fois que nous rencontrons quelqu’un ou qu’une nouvelle situation se présente, l’équilibre est rompu et il faut se repositionner pour rétablir celui-ci.

 

A la fin de chaque vie nous faisons le récapitulatif de nos vécus en revoyant à l’envers le film de notre incarnation et décidons ainsi de revenir sous telle ou telle forme dans telle ou telle condition. A la fin du cycle que nous vivons c’est la même chose : nous devons accepter de voir le film de nos scénarios internes.

 

La Lumière ne fait que révéler ce qui est  caché en l’Ombre.

 

Elle transforme l’Ombre en Lumière ; l’invisible en visible, l’inconscient en conscient et tous les « films internes » se transforment en scénarios à vivre dans le monde extérieur. C’est la raison pour laquelle actuellement on peut voir se manifester le pire et le meilleur.

 

Ceux qui sont encore prisonniers de vieux schémas provenant des Ténébres qu’ils ont cocrées en nourrissant certaines croyances (sociales, religieuses, affectives ou ethniques) se voient confrontés à ambiances de guerres et conflits religieux, sociaux, religieux ou ethniques.

 

Ceux qui sont engagés sur une voie de Rédemption se voient projetés dans les scénarios provenant de leur Ombre et tout ce qui n’a pas été réglé en cette vie, tout karma résiduel non encore libéré par le pardon, se concrétise en tant que scénario miroir dans leur réalité spatio temporelle. Ils ne peuvent ni fuir ni nier cela, il leur faut oser et accepter ce qui se révèle sans se laisser emporter par les vieux schémas ancestraux qui les amènerait à « lutter » contre l’extérieur ou les autres et ainsi à nourrir le plan des Ténébres.

 

C’est pour cela que certains d’entre nous vivent ces moments de confrontation (nécessaire pour libérer les vieux engrammes) car seul le Conscient  (Lumière de l’intellect) relié au Supra conscient (Lumière adamantine) peut mettre l’Ombre (inconscient) en Lumière et libérer le Subconscient (enfant intérieur) des vieux schémas.

 

En parallèle  nous vivons aussi des moments de révélation, c’est-à-dire que certains de nos talents enfouis refont surface afin que notre Enfant intérieur puisse exprimer sa créativité mais que  pour que cela s’accomplisse nous devons aussi faire le ménage vis-à-vis des vieux schémas. Ainsi nous vivons des périodes de haut et de bas, des moments d’exaltation suivis de moment de déprime, des moments de bien être suivis de moments de mal être et nous devons « tout accepter » sans juger ; sans nous identifier, sans chercher à modifier quoi que ce soit, sans vouloir éluder ou fuir. 

 

Nous devons nous placer en Observateurs du processus sans laisser notre mental s’accrocher a ce qui se passe. Si un mal être physique survient, il suffit de l’observer sans chercher à savoir pourquoi ni comment car dés que notre mental cherche « une cause «  il active le programme référenciel et automatiquement va trouver une cause logique à ce malaise ( l’ingestion d’un aliment, le froid ou le chaud, la pollution,  le comportement d’un compagnon) et ainsi enregistre l’empreinte de l’information comme étant réalité et on croit alors qu’on est malade a cause de ceci, cela alors que ce n’est qu’une fausse information et à notre insu nous tissons un voile de Ténébres qui nous maintient dans l’Illusion du Monde des Ténébres.

 

Christian Duval 11 décembre 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

POURQUOI LES GUIDES INSISTENT ILS POUR QUE NOUS VIVIONS DANS LE PRESENT 2/2

Publié le par Wydyr

POURQUOI LES GUIDES INSISTENT ILS POUR QUE NOUS VIVIONS DANS LE PRESENT

2/2

L’unité est au-delà de toute forme de Conscience

La méditation sert à observer, à partir du « Soi » on observe les agissements du « moi » mais il reste toujours une dualité entre Celui qui observe et celui qui est observé. La Conscience aussi évoluée soit elle crée toujours une distance, une séparation. Elle est indispensable mais n’est pas le but. On peut vivre des expansions de conscience et percevoir les multiples paramètres multidimensionnels. Les hiérarchies divines, les univers, les chakras etc.… sans pour cela Etre réalisé. Ces expansions servent à cheminer vers le Soi suprême, la Présence… mais lorsqu’on est touché par la Présence toutes ces divisions de conscience illusoires et connaissances disparaissent. Il ne reste que la Présence

.

Toutes les subdivisions de Conscience (entre conscience, inconscience, subconscience) émanent de la réflexion humaine et n’ont aucune réalité au-delà de ce monde. Il n’y a qu’une seule Conscience Unique qui peut se manifester sous forme de substance (particules adamantines) ou rester sans forme. Et au-delà de cette Conscience demeure l’Absolu. Le Grand vide d’où tout est né et d’où tout renait en permanence. Quant on a atteint cet Etat on peut affirmer intérieurement « Je suis l’Absolu qui sous cette forme apparence expérimente les mondes substantiels ». Ainsi on perçoit que l’Esprit est animateur de notre forme temporelle Ici et Maintenant et on cesse de penser. On laisse la Présence accomplir ce qui doit Etre.

Ce n’est que lorsqu’on a atteint la fréquence de l’Esprit Unique qu’on peut « créer » dans l’instant comme l’a fait Maitre Jésus. Il ne contemplait pas l’imperfection (le manque de pain ou la maladie) pour la transformer en perfection (l’abondance de pain ou la santé) il créait à partir de l’Absolu manifesté la réalité qu’il savait exister en la Source de tous les possibles.

Un magicien peut prendre une pierre et grâce à des incantations magiques transformer les particules de matière et générer un morceau de pain. Le Maitre réalisé créé directement à partir de la Substance, il laisse la pierre être la pierre et crée le pain à partir de l’Akasha qui se modèle en cette forme. Le Soi c’est « Etre » et le Soi nous dit « Sois…. Ce que tu es ». C’est cela l’amour.

Etre n’est pas Penser et on ne peut Etre que lorsqu’on cesse de Penser et c’est ainsi que la Pensée de l’Etre accomplit dans l’Instant des miracles dans notre vie. Un sage à dit « tu ne peux Etre ce que tu es que lorsque tu cesseras de penser être ce que tu crois être ».

Seul le Présent existe, hier est mort, demain n’existe pas encore. vivre chaque instant dans le présent affranchit de l’idée de la mort (que l’on perçoit toujours dans un futur plus ou moins proche) à chaque fois que nous inspirons nous sommes Inspirés par l’Etre (la vie circule en notre corps)

Lorsque nous expirons nous mourrons … Entre l’inspir et l’expir demeure un moment de rétention, de vacuité.c’est le moment où notre moi entre en contact avec la Présence qui par l’air a pénétré en nous.

L’homme ordinaire agité et mental respire très vite, plus le mental s’affole plus il respire vite. Le sage éveillé porte sa conscience sur le Souffle (qui entretient le flamboiement de la vie) il respire lentement, savoure les moments de vacuité (communion avec le Soi) et ainsi s’affranchit de toute peur de la mort : il sait qu’à un moment donné il va expirer une dernière fois et ne plus inspirer et ainsi son esprit quittera cette forme. Peu importe pour lui.la vie continue au-delà de cette forme car l’Esprit est éternel. Il vit dans le Présent perpétuellement renouvelé.

Tout est accompli

En ces temps d’Ascension nous pouvons donc imaginer que celle-ci va arriver dans un mois, un an, deux ans ou plus ou simplement être convaincu que celle-ci est déjà accomplie et qu’il faut vivre Ici Maintenant en cet Etat de Grâce. Il n’y a plus rien à vouloir, à cogiter, à visualiser, à espérer, à nettoyer, à purifier… simplement à Etre attentif à chaque instant et de laisser la Vie nous amener ce qui est « bon » pour nous.. Il faut pour cela faire abstraction de la volonté (qui est liée au libre arbitre) et laisser la Volonté de l’Etre que l’on est actualiser ce qui doit l’être. L’Attention est la clé de la libération et dés qu’elle est portée sur une Pensée (intention) celle-ci devient notre réalité.

Le grand leurre de l’évolution

Tant qu’on pense qu’on est impur et qu’il faut se purifier on reste dans l’illusion. L’évolution n’est pas un processus linéaire qui nous permet d’aller d’un état à un autre mais c’est juste « sortir de l’œuf » comme un poussin. L’évolution telle que nous la percevons (passage par des phases d’apprentissage pour apprendre des choses qui viennent de l’extérieure) est un leurre. Une illusion.

Elle est cependant utile pour avancer et permettre à notre Conscience de s’élargir au d’autres possibles. C’est une divine dichotomie. L’évolution est une illusion mais c’est elle qui nous donne l’impression et les moyens de pouvoir sortir de celle-ci.

Certains pensent qu’on est venu ici bas pour découvrir l’Amour hors cela est impossible puisque l’Amour étant la nature même du créateur nous sommes déjà cela. Nous sommes venus expérimenter l’Amour dans cette réalité dualiste mais toutes ces expériences ne sont pas l’Amour, elles ne sont que manifestations de celui-ci.

L’Absolu est non manifesté et toute manifestation de l’Absolu fait partie du Grand rêve de celui-ci mais l’Absolu n’est ni les formes, ni le rêve… il Est Je Suis.

Alors si nous voulons sortir de l’illusion de l’espace temps il nous suffit de vivre pleinement le Présent : Etre ici maintenant tout en percevant l’Immensité du Tout.

Certains humains identifiés à leur identité corporelle affirment « je vis dans le Présent, je ne cogite pas, je profite pleinement des plaisirs de la vie ». Mais ce Présent là fait partie de la trame linéaire Passé- présent- futur et ne libère pas de l’illusion, bien au contraire il nous y enferme davantage.

Seul celui qui s’identifie en totalité au Soi et qui devient Lui connait le vrai Présent et peu vraiment être appelé « fils du vivant ».

Christian Duval le 13 décembre 2014

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

POURQUOI LES GUIDES INSISTENT ILS POUR QUE NOUS VIVIONS DANS LE PRESENT 1/2

Publié le par Wydyr

POURQUOI LES GUIDES INSISTENT ILS POUR QUE NOUS VIVIONS DANS LE PRESENT

1/2

Texte qui m’a été inspiré le lendemain matin de ma conférence du 9 octobre

Quand on pense que notre âme est impure tout en espérant atteindre la pureté on fait l’expérience d’être impur et d’attendre une pureté qui ne vient pas. Quand on pense qu’on est pauvre et qu’on espère l’abondance on fait l’expérience d’être pauvre et on attend l’abondance qui ne semble pas venir.

La Pensée nous identifie à ce qu’on pense Etre Ici Maintenant. ce n’est pas un hasard s’il nous à été révélé qu’il fallait vivre dans le Présent Ici Maintenant car l’Esprit ne vit que dans le Présent, il ne vit pas via les Mémoires du passé ou des projections du futur , Il Est Je Suis et non « Je serais » ou « j’étais « .

Il Est la Présence et celle-ci ne peut exister que dans le Présent. Pour lui le temps et l’espace ne sont que des illusions où sont stockées des attentes ou souvenirs. On ne peut jamais « De venir » autre chose que ce que l’on Pense être. Tout mot mis après Je Suis créé notre réalité Ici Maintenant.

L’Esprit s’auto renouvelle à chaque instant, la Source pratique l’auto Genèse perpétuelle.

La Lumière blanche de l’Akasha se modèle sous une forme « mémoire » mais l’Esprit est au delà de l’Akasha. Ce dernier ne sert qu’à mémoriser ce qui à été vécu mais l’Esprit est au-delà de ces mémoires. Il est toujours neuf. Nos corps sont perpétuellement neufs. Nos corps « atomiques » se dématérialisent et se dématérialisent des milliers de fois par seconde : les atomes surgissent du Grand vide, s’assemblent pour une expérience puis se séparent. Il n’y a jamais deux moments identiques, tout est toujours neuf.

Seule la visualisation dans le Présent produit des miracles : dés qu’on essaie de devenir autre chose que ce que l’on pense être on se projette dans le « devenir » et rien ne se passe puisque demain n’existe pas. C’est comme dans l’histoire du coiffeur qui affichait chaque matin « demain on rase gratis » et ainsi il attirait une clientèle sans jamais raser gratuit puisque demain n’était jamais aujourd’hui.

Seul Je suis est réel et le Soi est Cela. C’est le moi qui pense « j’étais » ou je « deviendrais » et ainsi se perd dans l’illusion de l’espace et du temps. La prière n’est pas une supplication envers un Etre situé dans un au-delà virtuel ou invisible mais une affirmation de ce que l’on veut avoir ou être dans l’ici maintenant. Tant qu’on dit « Père donne moi ceci ou cela on se positionne en inférieur demandant a un supérieur » et on met de la distance entre ce que l’on veut obtenir et ce que l’on pense avoir.

La vraie prière

Par contre lorsqu’on affirme avec foi « Père qui est moi, Père qui est en moi je te remercie de me permettre d’Etre ceci Ici maintenant- ou de posséder cela afin que je puisse te révéler en ce monde où Je Suis » la Prière s’actualise car on ne fait plus de différence entre Dieu et nous, on s’identifie à lui et à son Pouvoir et ainsi on reconnait Etre ce que l’on visualise. Remercier c’est rendre Grâce et lorsqu’on rend Grâce en permanence on devient l’Onde de Grâce qui agit dans l’instant au-delà de toute réflexion, désir projeté ou attente et on peut dire « Père qui est moi, Père qui est en moi je te remercie de me permettre à chaque instant d’exprimer toutes les vertus émanant de Qui Je Suis que tu es »

On peut alors vivre sans penser à hier ou demain, au temps ou à l’espace qui tissent le voile de l’illusion. Au cœur de l’Esprit il n’y a aucun espace temps. Depuis la terre nous ne recevons pas directement l’infusion de l’énergie Source puisque celle-ci est voilée par les atmosphères, la Lune et le soleil physique alors que la Source de Lumière véritable est au-delà de cette forme, elle est au cœur du cœur du Soleil. Invisible et omniprésente.

Rien n’est permanent, tout est en perpétuel mouvement, en éternelle auto Genèse. L’Esprit vit l’instant et rien d’autre.

Il est un temps où l’on vit via l’intellect formaté : on pense sans cesse à ceci, cela, on attend des miracles, on se projette dans des actions ou souvenirs et on reste dans l’illusion. La matrice astrale est une boite à souvenirs, rien de plus. On vit alors dans les souvenirs du passé ou du futur (ce qu’on a projeté et visualisé et qui ne vient jamais)

Vivre sans penser

Lorsqu’on est réaligné avec le Soi on vit sans penser: notre intellect est pure transparence et c’est la Pensée émanant du Je suis que l’on est qui s’actualise immédiatement dans le Présent. Cela ne s’accomplit que lorsqu’on à abdiqué toute pensée, toute réflexion, tout attente, toute volonté de ceci ou cela, tout désir d’autre chose. On est la Pensée de l’Unique (Je Suis universel) qui Pense et Penser crée dans l’instant. Notre intellect fusionne en totalité avec notre Je suis dont il est l’interface. Vivre sans penser est l’état d’enfant divin.

Lorsqu’on est sur une voie spirituelle on est encore comme un enfant qui a besoin d’aide, on appelle les anges, les guides, les messagers de l’au-delà et cela nous rassure de les entendre, de les voir ou de les sentir. Mais on demeure encore dans l’identification à autre chose qui nous parait supérieur et qui est autre chose que nous-mêmes. Certes cela nous aide à cheminer mais nous sommes encore dépendants de ces voix ou de ces guidances.

Tant qu’il y a un « voile » entre nous et « Je Suis » (individuel ou universel) on ne peut réaliser l’Unité : on attend de l’aide, des miracles, des changements, des opportunités. On ne peut réaliser le Soi qu’en devenant Je Suis en sa totalité.

Dans un premier temps on s’identifie à Je Suis ( notre Soi ou dieu intérieur) et on fusionne avec lui jusqu’au moment où l’on se rend compte qu’il est Un avec le je Suis universel ; non pas une partie du Tout ou du Principe mais le Principe tout entier, la Présence en sa totalité et en celle-ci se trouvent toutes les Emanations de son Immensité : les Anges, les Archanges, les Devas , les Maitres , les Elohims, les Ames . On n’a plus besoin de les appeler puisqu’on est aussi eux et par effet de répondance ils sont nous : nous n’entendons alors plus de voix dans notre tête, nous ne pensons, plus ; nous ne ressentons même plus la vibration, nous ne voyons plus la Lumière puisque nous somme tout cela.

Lorsqu’on est la totalité de la Lumière on ne voit plus celle-ci on retrouve la fréquence de l’Absolu : on est au-delà de toute « Conscience de », au-delà de toute pensée, de tout ressenti. On est la Vie en manifestation et on prend la forme impulsée par la Pensée émanant de l’Unique. Certes cela peut faire peur car on se rend compte qu’on est responsable de tout ce qui se vit dans l’Univers puisque nous avons disparu en « L’Etre des Etres » qui à travers cette forme que nous habitons peut contempler sa création et continuer à créer.

L’enfant divin en nous atteint alors sa maturité. Nous pouvons œuvrer au sein des univers en tant qu’Etre mature avec un cœur d’enfant. L’intellect et le mental servent à établir le lien avec le Soi universel mais n’ont aucun autre pouvoir ; notre volonté humaine n’a d’autre pouvoir que de « vouloir » et dés qu’on veut quelque chose c’est qu’on reconnait qu’on ne l’a pas encore.

Vouloir être pur c’est affirmer qu’on est impur. Ce n’est que lorsqu’on cesse de s’identifier à toutes les définitions qu’on à de soi que l’Esprit se révèle et se définit en tant que « nous » en cette forme intemporelle et impermanente.

Les Etres réalisés comme Jésus n’agissent pas pour transformer les choses de ce monde car ils savent que cela est illusion et à quoi cela servirait –il de vouloir modifier les scénarios d’une illusion ?. On peut s’amuser à imaginer notre passé ou notre futur autrement mais cela ne change aucunement notre Présent qui ne peut être saisi. Le Présent est intimement lié à l’Attention et à l’Amour dont il est une manifestation ; dés qu’on veut saisir le Présent, dés qu’on l’observe il devient le « Passé »

A suivre…. Christian Duval

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

MEMOIRES TRANSGENERATIONELLES : COMMENT S’EN LIBERER

Publié le par Wydyr

MEMOIRES TRANSGENERATIONELLES : COMMENT S’EN LIBERER

Dés l’instant où nous avons pénétré l’espace matriciel de 3° dimension dissociée notre Conscience s’est retrouvée comme privée de mémoire, et la projection de nous-mêmes en tant que « moi » s’est sentie solitaire, abandonnée, et perdue et afin de se rassurer à commencé à se raccrocher à tout ce qui passait à sa portée.

C’est ainsi que nous sommes passés de l’expérience de l’amour qui sous entend la confiance totale en toute forme de vie émanant de la Présence à l’expérience de la peur. Toutes les peurs sont nées de cette sensation de solitude qui a engendré les autres peurs : peur de l’autre, peur de ne pas être à la hauteur, peur de manquer, peur de la maladie, peur de manquer, peur de la mort, peur de l’inconnu, peur de ne pas savoir. Notre moi s’est alors enraciné en cette peur et à chaque fois qu’il fait une expérience qu’il identifie comme mal ou comme bien il enregistre le programme de celle-ci comme étant une vérité.

C’est ainsi qu’au fil du temps chacun de nous s’est créé un programme constitué de croyances cristallisantes et inhibitrices. Les concepts abstraits provenant de notre Soi Source se sont ainsi transformés en « images » sur l’écran matriciel virtuel de notre « cerveau pensant » et celles-ci ont formé notre « imagerie » interne résultant de notre imagination.

La « toile »matricielle

Chaque « moi » tissant sa propre toile étant intriqué aussi dans celle des autres avec lesquels il partageait son existence, cela à généré la « toile matricielle » ou inconscient collectif que l’on appelle à tort « âme » et qui n’est que le programme matriciel préenregistré au sein de la matrice.

Cette « toile » s’actualisant en chacun par le biais des corps subtils (le corps sensoriel ou éthérique, le corps astral ou émotionnel, le corps mental) dans le corps physique. C’est ainsi qu’au fur et à mesure de nos incarnations successives nous avons « cocréé notre corps d’ombre » dont notre corps physique est le reflet visible manifesté.

Notre corps est le « livre » contenant toutes les mémoires de nos vécus matriciels, il est notre livre vivant et chaque organe, chaque ride, la taille de notre corps, sa corpulence, etc. tout est révélateur de ce passé expérimenté.

Lorsque nous venons en ce monde notre Ascendant astrologique en actualise les potentiels à expérimenter en cette vie. (Celui-ci se situe sur la roue zodiacale au degré exact où se trouvait la Lune lors de la fécondation accomplie par le biais de nos parents géniteurs).

Notre corps visible est la résultante de nos programmes antérieurs cristallisés. Il est revêtu de trois voiles (corps subtils) qui nous permettent d’entrer en relation avec le monde extérieur : le corps éthérique via les perceptions sensorielles, le corps émotionnel via les émotions et pulsions, le corps mental via les pensées et idées.

Tout est donc parfaitement organisé cependant chaque « corps subtil doit pour être efficace demeurer transparent hors chaque cristallisation généré une « ombre » qui voile la vérité ou la déforme en l’interprétant à partir de paramètres pré enregistrés (croyances mentales et émotionnelles).

A chaque fois que nous vivons une expérience difficile à « digérer » la mémoire de celle-ci s’inscrit dans les corps subtils (ressenti émotionnel mental) et cela « forme tâche » ou « ombre »que l’on appelle « karma ».

Chaque génération nettoie une partie du voile

C’est ainsi qu’au fil du temps tous nos « moi » incarnés en cette matrice ont participé à la création de la « toile matricielle » qui aujourd’hui nous parait comme « enfermante ». Nous devons bien comprendre que celle-ci résultant de notre propre tissage (personnel et collectif) il nous incombe de détisser celle-ci car personne d’autre ne peut le faire à notre place.

Chaque vécu personnel cristallisé s’enregistre en notre subconscient et enferme ainsi notre enfant intérieur en une sorte de cage émotionnelle sensorielle et mentale et ceux-ci s’unissent sous forme d’égrégores au sein de l’inconscient collectif. Ainsi tous ceux qui ont « peur de manquer » sont intrinsèquement reliés à l’égrégore de tous ceux qui nourrissent une peur identique. Dés qu’un individu ayant participé à un tel « tissage » parvient à s’en extraire (à nettoyer sa part d’ombre) il aide ainsi les autres à se libérer puisqu’il allège la trame karmique collective.

Chaque génération a une tâche collective à accomplir (une part du karma ou de l’ombre à nettoyer) que ce soit au niveau individuel et collectif. Ceci afin de permettre à la génération suivante de continuer le nettoyage jusqu’à ce que toutes les mémoires génératrices de l’ombre aient disparu du plan astral.

Comme nous nous incarnons plusieurs fois il apparait évident que nous avons participé à la création de la toile d’ombre dans nos vies antérieures mais aussi au détissage de celle-ci. Nous n’avons pas besoin de nous inquiéter de cela mais surtout de porter notre attention sur la mémoire collective actuelle à nettoyer incombant à notre génération.

La génération de nos parents (ou grands parents) a vécu les horreurs de la guerre de 39/45 afin de nettoyer un karma a la fois collectif et individuel. Ainsi chaque personne ayant vécu celle-ci s’est retrouvée dans une situation particulière ; certains ont beaucoup souffert, d’autres ont été plus épargnés mais tous ont participé à ce nettoyage.

Nettoyer le karma sans s’identifier

Il n’est guère utile et surtout peut recommander de se culpabiliser vis-à-vis de notre passé en s’identifiant a notre karma personnel. Il y a deux façons d’appréhender cela : soit on s’identifie a ce karma et on tombe dans l’identification a celui-ci (donc au moi et au corps) et on entre en lutte pour réparer nos erreurs passées, soit on prend conscience qu’on fait partie d’une génération qui à un travail de nettoyage karmique à réaliser et qu’on a une part individuelle de celui-ci à accomplir parce qu’il est plus en correspondance- répondance avec nos schémas internes. On peut alors prendre conscience qu’on n’est pas venu ici pour souffrir et subir notre karma mais pour alléger le karma collectif en agissant comme il se doit (on se sent alors plus missionné que victime)

La génération de 39/45 a vécu une expérience assez douloureuse pour nettoyer un karma collectif et ainsi purger certains égrégores de haines qui dans l’astral formaient comme un gros nuage noir voilant la lumière et interférant sur le plan émotionnel collectif. Ces égrégores de violence et de haine étant la résultante des pensées humaines antérieures.

Dire « merci » aux anciens

Nous devons remercier nos parents et grands parents qui ont vécu cette période difficile mais qui ont permis la venue d’une nouvelle génération : celle dont moi-même je fais partie, la génération d’après guerre dont le but n’était pas de nourrir de la haine vis-à-vis de ce qui s’était passé lors du dernier conflit mondial mais de continuer le travail de nettoyage et de commencer à générer les structures d’un nouveau possible.

Faisant partie de cette génération je ne peux que dire « merci » à mes parents et à tous ceux qui ont souffert les affres de cette expérience douloureuse. Ma génération a eu la chance de ne pas connaître de guerre (sauf la guerre d’Algérie mais qui était hors territoire) et de pouvoir profiter de tout le déploiement d’une créativité nouvelle (sur le plan social, culturel, relationnel, éducatif, musical, technologique) ma génération a eu pour mission de planter les graines d’un nouveau monde possible afin que la génération suivante (ceux et celles nées à partir de 1970) puissent continuer l’émergence de ce nouveau monde.

Ma génération est celle d’une transition entre deux mondes : le monde ancien qui a été détruit par la guerre puis suivi par l’émergence d’un nouveau possible (après guerre ou la technologie n’existait pas encore). J’ai vécu mon enfance sans télévision, téléphone, internet, et ai vécu une expérience unique dont la nouvelle génération et les suivantes n’auront plus aucun souvenir. Ma génération est en quelque sorte celle des « gardiens de la mémoire ». Il ne s’agit pas de conserver la mémoire des vieux conflits antérieurs comme ceux de la dernière guerre (que nous n’avons pas connue) mais de nous souvenir qu’au-delà de la technologie de pointe actuelle nous pouvons aussi vivre « autrement » de façon plus simple et naturelle.

Chaque génération devrait remercier celle et celles qui les ont précédés car c’est ainsi qu’au fil du temps on peut espérer que les voiles tomberont et que nous pourrons continuer à vivre par l’intermédiaire de nos corps subtils mais « transparents », sans mémoires cristallisantes, sans préjugés provenant du passé ; totalement « neufs »

Pardonner c’est se libérer.

Nos mémoires karmiques ne sont que les ombres tissées lors de nos vécus antérieurs et tous ceux et celles qui dans cette vie présente se sont présentés dans notre vie comme miroirs de ces vieux schémas n’ont été que les acteurs de notre libération. Il nous importe donc de les remercier car ils nous ont aidé à voir plus clair, à nettoyer nos « vieilles lunettes » embuées par ces vieux fantômes » qui ont transformé notre Demeure corporelle en château hanté au sein duquel nous avons erré pendant des décennies alors que celui-ci était destiné à abriter notre Prince et notre Princesse intérieurs qui doués de pouvoir magique sont venus en ce monde pour réaliser un rêve : le notre !

Alors pardonnons au passé, ne demandons pas de compte a nos vieux ennemis, remettons toute cette ombre entre les mains de la Mère cosmique et ainsi en libérant les autres vis-à-vis des dettes qu’ils ont contracté vis-à-vis de nous –mêmes nous nous libérons de tous ces liens qui nous maintenaient dans la toile. Ainsi disparait la peur et notre « moi » s’enracine alors dans l’amour, la confiance, la joie, le partage et les programmes matriciels enfermant perdent tout pouvoir sur notre réalité.

Dés que notre corps physique est réunifié avec le corps du Soi via les corps subtils (éthérique, astral et mental) redevenus transparents, celui-ci se modifie et retrouve sa fréquence lumière et s’auto régénère via l’Onde de Joie vibrale de l’Eros qui maintient la connexion avec l’Etre Source.

Christian Duval Wydyr le 3 décembre 2014

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

VORTEX ET ADN 12 BRINS Comment se libérer du tourbillon du monde 2/2

Publié le par Wydyr

VORTEX ET ADN 12 BRINS

Comment se libérer du tourbillon du monde 2/2

L’énergie libre : une solution ?

On peut se plaire à croire que l’énergie libre nous permettrait de mieux vivre cependant cela me parait dérisoire. En effet cette énergie nous permettrait peut être de mieux rentabiliser ou fertiliser certains terrains en friche, l’exploitation agricole serait plus facile mais la population augmentant il faudra aussi construire de nouvelles routes, de nouvelles villes, et ainsi dans quelques dizaines d’années on se retrouverait sur une terre surpeuplée où il n’y aurait plus un pouce de terre vierge et malgré notre nouvelle énergie on ne pourrait obliger la Terre à produire plus qu’elle ne peut.

Il faut aussi tenir compte des paramètres de notre matrice : nous ne recevons que 0,5% du rayonnement de la Lumière vibrale vraie et celui-ci se manifeste via l’énergie électromagnétique. Certes nous recevons aussi les 99,5% occultés par le biais de nos corps supérieurs (depuis l’ouverture des portes spatio temporelles) mais ceux-ci ne sont pas destinés à être utilisés pour améliorer notre vie de termite humaine mais bel et bien pour accéder à une autre Terre dimensionnelle.

La Terre creuse : réalité ou utopie ?

C’est ainsi que s’accomplit l’Ascension : Gaia dispose aussi d’un corps unifié de 5° dimension qui est notre Nouvelle Terre ; notre Vaisseau d’ascension. Nous vivons « sur la Terre » et tout ce qui vit à l’extérieur fait partie du monde de l’apparence, de l’image, de l’illusion.

Nombreux auteurs ont révélé qu’à l’intérieur de la Terre il y avait des civilisations avancées ( théorie de la Terre creuse) mais on peut utiliser nos engins technologiques , nos pelles mécaniques et autres foreuses pour percer la croûte terrestre sans ne trouver rien d’autre que de la roche et de l’eau car ces mondes intra terrestres ne sont pas situés dans la 3° dimension telle que nous l’expérimentons mais dans une autre zone fréquentielle unifiée.

Les Portes spatio temporelles

Certains explorateurs des temps anciens comme le Colonel Churchward ou le Marquis saint Yves d’Alveydre ont eu la chance de découvrir ces mondes intra terrestres mais parce que sans s’en rendre compte il sont passés par une Porte spatio temporelle et ainsi ont débouché dans un autre monde.

Il est difficile pour toute conscience ordinaire de conceptualiser cette idée et d’accepter de croire qu’à certains endroits spécifiques de la Terre il existe de telle Portes. On peut ainsi se retrouver sur une Ile des Caraibes et passer une Porte dimensionnelle et se retrouver à l’Intérieur d’un Vaisseau spatial, sur Vénus ou dans une autre Galaxie. Certains d’entre nous sont « missionnés » pour être amenés vers ces Portes.

Ces Portes sont disséminées partout autour de la Terre : il y en à a Paris, Marseille, au Tibet, en Inde, au Brésil, a Tahiti, aux Caraibes, à Stonehenge, en Amérique. Il est cependant inutile de les chercher car seuls qui sont missionnés seront guidés. (Cela ne veut pas dire qu’ils sont plus évolués que d’autres ou élus mais cela fait partie de leur mission sur terre afin de révéler ces possibles)

Si grâce à notre technologie on pouvait pénétrer jusqu’au cœur physique de Gaia on y trouverait le noyau de fer et de nickel qui généré la rotation et créé le spectre électromagnétique mais on n’y trouverait aucun noyau cristal bleu (celui déposé par les Elohim de Sirius) car celui-ci n’est perceptible qu’à partir de la 5° dimension.

La « clé de passage »

Nous disposons en notre ADN d’un encodage particulier qui une fois activé nous permet de passer la Porte ouvrant sur Gaia de 5° dimension. Pour que cette activation se fasse il faut disposer d’une clé d’activation et celle-ci ne peut nous être révélée que par notre Soi. (Et par personne d’autre) et il ne nous délivre cette « clé de passage » que lorsque nous sommes prêts à changer totalement de réalité dimensionnelle. C’est la fameuse Porte étroite dont parlait Jésus : celle-ci nous permet de passer de la fréquence du Corps dense (cœur physique) à celle du Corps vibral (corps Lumière) il y a donc un moment Clé ou notre cœur physique s’arrête de battre et où il se met à nouveau à battre selon un autre rythme.

Chaque goutte de notre sang passe par le cœur et reçoit le message ADN émanant de notre Etincelle de vie et lorsque le passage est accompli nous ne recevons plus la fréquence modifiée par l’Ego et les interférences matricielles mais la Fréquence Unifiée de notre Etincelle Source nous passons en quelque sort au centre du Vortex d’où surgit ensuite la Lumière adamantine qui nous procure l’énergie libre (celle de l’Ether)

Notre corps Lumière se nourrit de l’Ether Céleste (Manne – Lumière adamantine) alors que notre corps carbone se nourrit de prana solaire et des aliments actualisés par celui-ci (légumes, fruits etc.) l’Ether adamantin est structuré comme un réseau cristallin constitué de 24 formes hexagonales unifiées alors que le prana fait partie des mondes dissociés puisqu’il agit au sein de la matrice. On peut donc se nourrir d’aliments denses et de prana, ou uniquement de prana mais notre corps Cristal se nourrit uniquement d’Ether qui est de l’Energie libre.

Nous vivons actuellement sur le Vaisseau Terre mais celui-ci est contenu dans le Vaisseau Gaia de 5° D et pour accéder à cette « nouvelle vie » la Lumière adamantine nous est diffusée en abondance. Par contre si nous utilisons celle-ci pour réaliser nos rêves humains nous la cristallisons et l’abaissons dans la fréquence électromagnétique et nous pouvons certes via la Loi d’attraction concrétiser une sorte de Paradis temporel sans pour cela disposer du Code d’activation nous amenant à la Fréquence de la 5 ° Dimension et du Vaisseau Gaia. La raison en est simple : notre Soi ne peut nous amener en cette nouvelle réalité, en ce nouveau monde où les Lois sont totalement différentes, tant que nous continuons à fonctionner sur notre vieux programme. Il nous laisse ainsi réaliser nos rêves mais n’intervient pas.

Ce n’est que lorsque nous n’avons plus aucun désir en ce monde que nous pouvons porter notre Attention sur cette Nouvelle réalité qui n’est pas située dans le temps ou l’espace mais Ici maintenant dans une autre fréquence invisible.

La Lumière visible est l’image reflétée de la vraie Lumière, le « Porteur de Lumière » (Lucifer) n’est pas la Lumière mais un reflet de celle-ci (tout comme le porteur d’eau n’est pas l’eau) aucune image ne peut nous révéler la Vérité tout au plus peut elle nous en donner une idée.

Nous ne pouvons continuer à perpétuer ce « monde » et nous installer sur le Nouveau.

Nous sommes actuellement comme des gens prêts à déménager : nous avons choisi notre nouvelle résidence (construit notre corps de lumière en y portant Attention) et nous préparons à quitter cette vieille demeure (corps) qui ne correspond plus à notre réalité. Nous habitons encore dans cette enveloppe et nous avons le choix : soit nous préparons nos bagages pour emménager dans notre nouvelle résidence, soit nous passons notre temps à vouloir embellir cette demeure actuelle, à l’améliorer, à la transformer en paradis alors que nous savons que celle-ci va être démolie.

Nous pouvons être tentés de vouloir déménager sur le monde de surface afin de trouver un lieu de vie plus agréable mais ceci serait encore un leurre car notre Véritable demeure est l’Etat d’Etre et où que nous soyons nous demeurons en lui et que nous soyons au sommet de l’Himalaya ou au centre de Paris cela ne modifie rien.

Le voyage est instantané

Il n’est pas nécessaire de chercher les Portes spatio temporelles de la Gaia Terrestre puisque la Porte de notre cœur est un passage direct : nous pouvons ainsi passer de la réalité temporelle (là où nous sommes) à une autre Etoile, planète ou dimension sans avoir besoin de bouger de notre chaise. Le voyage est instantané, notre Conscience est omniprésente et holographique et dés que nous déplaçons notre Point d’Attention (qui est le point d’assemblage de nos énergies) nous nous retrouvons à l’endroit où se Pose notre Attention (point d’intention).

C’est là tout le choix qui nous est offert aujourd’hui. Soit nous continuons à nourrir notre programme ADN 2 brins manipulé soit nous portons notre Attention sur cette Nouvelle Fréquence afin d’avoir les « clés » d’accession à notre nouvelle Demeure.

Ceci ne nous empêche en rien d’améliorer notre quotidien et d’aimer ce qu’on fait et de faire ce qu’on aime et aussi d’apporter l’information à ceux et celles qui ne savent rien du nouveau programme mais nous devons veiller à ne pas nous laisser emporter par nos rêves de Paradis terrestre. Ce monde à été créé pour expérimenter la dualité et non pour y installer un Paradis temporel.

Transfert de Conscience

Nous sommes venus expérimenter ce que nous ne sommes pas (duels, limités, mortels) pour découvrir ce que nous sommes (unifiés, immortels, illimités) et ensuite définir qui nous sommes : dés que nous avons perçu que le Paradis est un Etat d’Etre de la conscience nous pouvons installer en celui-ci Ici Maintenant et même si nous disposons encore d’une « forme carbonée » ne percevoir celle-ci que par l’Unité ainsi notre corps dissocié devient comme inexistant. C’est ainsi qu’on se libère de la matrice et qu’on reste centré dans l’Unité : on peut percevoir l’agitation de ceux et celles qui sont pris dans le tourbillon des énergies terrestres sans nous y faire aspirer et tendre la main à ceux et celles qui pris dans la tornade demandent de l’aide.

Le monde de 3° D est une pure illusion : nous y sommes venus pour expérimenter rêves et cauchemars mais dés que nous sommes éveillés nous pouvons reprendre nos activités dans les mondes de Lumière.

Nous sommes au milieu d’un Vortex au sein duquel de puissantes énergies tourbillonnent mais si nous ne voulons pas nous faire embarquer par le cyclone il nous faut rester centré dans l’œil de celui-ci

Christian Duval Wydyr 3 décembre 2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

Article publié depuis Overblog

Publié le par Wydyr

VORTEX ET ADN 12 BRINS…

Comment se libérer du tourbillon du monde 1 /2

L’énergie descendante de la Source et l’énergie ascendante du cœur de Gaia s’enroulent et forment un vortex spiralé au sein duquel se trouve notre corps Lumière. Celui-ci est alimenté par ces deux forces tourbillonnantes.

Les 12 Energies

Tant que notre ADN fonctionne sur les 2 Brins actifs manipulés nous pouvons ressentir ces deux énergies tourbillonnantes lorsqu’on y porte Attention mais l’ADN 12 brins qui fait partie intégrante de notre patrimoine génétique nous permet de ressentir les 12 Forces Elohim qui activées par le biais des Point Etoiles situées autour de la couronne de notre tête nous permettent de retrouver notre patrimoine génétique Source. Depuis le cœur de ce vortex nous pouvons ainsi percevoir l’énergie cristal provenir de 12 Directions. C’est comme si on se retrouvait au sein d’une immense sphère au sein de laquelle 12 cercles lumineuses tournaient perpétuellement et généraient une énergie libre phénoménale.

Ce processus est déjà activé et certains peuvent déjà le ressentir et c’est pourquoi on ressent ces forces tourbillonnantes qui de jour en jour semblent de plus en plus forte. Cependant il importe de ne pas se laisser emporter par le tourbillon mais de rester bien centré dans le cœur car si les énergies actuelles sont puissantes elles peuvent néanmoins nous entraine dans un tourbillon de folié créatrice.

Réaliser nos rêves ou ascensionner ?

La Lumière adamantine qui surgit via ces 12 Points et depuis notre cœur nous est octroyée pour nous permettre d’ascensionner dans les Mondes Unifiés et non pour que nous continuions à concrétiser nos rêves ici bas car aussi beaux soient ils, ils nous maintiennent dans la dualité et le limité.

Dés que nous utilisons la Lumière Adamantine (énergie libre) pour concrétiser des désirs temporels (avoir une belle maison, une belle auto, créer une entreprise, etc.…) nous transformons la Lumière adamantine en lumière électromagnétique et nous nous piégeons nous-mêmes.

Certes il peut apparaitre frustrant de ne pas réaliser ces rêves qui nous hantent depuis la nuit des temps mais nous sommes invités à passer dans une autre réalité, dans un monde où rien ne fonctionne selon les lois et critères actuels, un monde situé au-delà de la Loi d’attraction. Aussi utile soit cette loi elle nous maintient engluée en ce monde car si elle nous permet de réaliser un désir, ce désir lui-même nous maintient en ce monde car tant que nous avons des désirs en ce monde, en celui-ci nous revenons.

Le « faux » Nouveau Monde

Le Nouveau monde n’est pas un remake amélioré de notre monde actuel tel que pourrait nous le faire croire la science et la technologie qui tend à nous inciter à concrétiser cela. Le Monde qui nous est proposé est au-delà de toute technologie avancée qui nous maintiendrait inéluctablement dépendante à des machines ultrasophistiquées.

Nous disposons d’ordinateurs portables, de téléphones, de lecteurs de dvd, de MP3 ; de logiciels ultra sophistiqués mais ceux-ci nous seront toujours offerts moyennant « argent » et plus nous avancerons plus les nantis de ce monde (qui pourront s’offrir ces technologies couteuses) deviendront nos maitres. Et à notre insu nous créerons un monde robotique où nous serons commandés par ces machines qui finiront un jour ou l’autre par sélectionner nos gènes et éliminer de la surface de la terre les ethnies les moins productives afin de privilégier la vie de ceux et celles qui participent à cette civilisation hyper technologique .

La difficulté c’est qu’actuellement nous ne pouvons pas encore nous passer de ces technologies puisque ce sont elles qui nous permettent de communiquer via les réseaux sociaux et Internet. Nous pouvons donc nous réjouir de toutes ces avancées cependant nous devons peut être veillé à ne pas nous laisser embarquer dans des chimères technologiques qui certes nous réjouissent et nous font crier « c’est génial toutes ces nouvelles choses que l’on peut faire » parce qu’ainsi nous serons emportés par le tourbillon des nouvelles découvertes et sortiront de notre centre. Seul celui qui demeure au centre d’un Cyclone n’est pas emporté par celui-ci. Hors c’est ce qui se passe actuellement, les énergies affluent de toutes parts, les technologies s’actualisent à une vitesse grand V et nous sommes tous tentés d’entrer dans la danse et nous risquons de nous y faire embarquer.

Attention aux chimères

Il est fort aisé de constater que si des choses magnifiques peuvent se réaliser grâce à cette nouvelle énergie il n’en est pas moins qu’en parallèle on se rend bien compte que les forces de l’ombre elles aussi activent. Il suffit de regarder autour de nous pour percevoir que tout ne va pas si bien : la pollution, la nourriture trafiquée, les taxes et impôts, les guerres religieuses et ethniques, les meurtres et crimes générés par des jeunes ados et moins jeunes. On ne peut se voiler la face, cependant il ne s’agit pas de tomber dans le pessimisme mais bel et bien de rester centré et de percevoir ces « mouvements » autour de nous.

A chaque fois qu’il y a eu une révélation d’une nouvelle Lumière il en a été ainsi : au Moyen âge certains êtres inspirés par leur foi sont partis en croisade persuadés que tout serait facile et le résultat à été désastreux. Pierre l’ermite pour ne citer que lui à ordonné la croisade des enfants qui s’est terminée par un massacre.

En 1968 la vague hippie des « Peace and Love » à été rapidement endiguée par les difficultés à vivre en communauté. La plupart des hippies sont restés marginaux et n’ont pas pu réaliser leur rêve, et les autres sont rentrés dans le système et sont devenus ceux qui aujourd’hui nous maintiennent prisonniers des vieux systèmes législatifs.

En 1980 la vague New Age à subi le même processus. Lorsqu’on a découvert le pouvoir de la Loi d’attraction on a cru qu’il suffisait de penser positif pour que notre vie devienne plus facile et la réalité à été tout autre. Certains ont réussi grâce à cette nouvelle émergence à se faire une place au Soleil en devenant précurseur de ces nouveaux paradigmes mais combien d’autres sont ils restés sur la touche et le sont encore aujourd’hui ?.

La Nouvelle Energie

Certes l’énergie émergeant aujourd’hui est encore plus forte ce qui ne fait qu’activer davantage le tourbillon. Cependant il faut bien constater que tout n’est pas rose et facile car nombreux sont ceux et celles qui sont « dans le mouvement » se trouvent confrontés à des situations difficiles. Ceci est normal puisque dés qu’on rentre dans un mouvement dynamique on actualise tout le potentiel pré enregistré en notre Royaume : le bon et le mauvais. Chacun de nous à sa part d’Ombre et en celle-ci demeurent non seulement nos vieux programmes karmiques à éliminer mais aussi nos désirs résultant de frustrations et nous sommes ainsi tentés d’utiliser la Loi d’attraction et la Lumière adamantine pour compenser nos manques, pour réaliser nos rêves non actualisés.

Il n’est pas indispensable d’être clairvoyant pour percevoir que l’humanité actuelle malgré la technologie de pointe est vouée à sa perte. On ne pourra jamais endiguer la pollution et la destruction de l’environnement (générée par cette même technologie) ni la surpopulation qui de nos jours devient inquiétante : la Terre est elle capable de nourrir tout ce monde ? Dans quelques années nous atteindrons le chiffre phénoménal de 10 Milliards d’Humains.

En 1700 il y avait environ 700 millions d’humains sur terre, en 1900 le chiffre était de 1,76 milliards, et aujourd’hui on atteint le chiffre phénoménal de 8 milliards. Chaque jour il y a 230 000 humains de plus sur terre c’est-à-dire 86 millions de plus par an. Il est donc évident qu’un jour ou l’autre on se retrouvera dans une impasse (sans être pessimiste).

L’utilisation de la Loi d’attraction (comme révélé dans le livre le Secret) est certes bénéfique pour réaliser ses souhaits cependant il faut bien percevoir que nous vivons dans un monde fermé, une matrice et qu’au sein de celle-ci aucune nouvelle énergie ne peut être actualisée. Dés qu’un individu a plus d’énergie automatiquement celle-ci est prise à un autre. C’est donc juste que par la répartition des richesses que certains ont plus et d’autres moins. Si tous les humains utilisaient la Loi d’attraction pour disposer de plus de biens on se retrouverait face à un mur. La seule solution consiste naturellement à faire un partage équitable des richesses (puisque la terre produit assez de nourriture pour tous cependant elle a aussi ses limites énergétiques)

A suivre…. Christian Duval le 3 décembre 2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>