Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L’ACTE MAGIQUE ! ET SI NOUS CHANGIONS NOTRE MONDE !

Publié le par Wydyr

L’ACTE MAGIQUE ! ET SI NOUS CHANGIONS NOTRE MONDE !

L’ACTE MAGIQUE ! ET SI NOUS CHANGIONS NOTRE MONDE !

Nul n’échappe au grand changement qui s’opère en nous et autour de nous à chaque instant. L’heure de la révélation est venue. L’Ombre se résorbe dans la Lumière et les dernières scories ténébreuses s’actualisent dans notre réalité. Nous ne devons pas oublier que tout cela n’est qu’illusion, que nous sommes les acteurs et actrices d’un scénario pré élaboré par nous-mêmes et nous avons le pouvoir de tout changer, encore faut il en émettre l’intention et passer à l’action.

Nous pouvons constater les manifestations de deux opposés : les scénarios de la Lumière s’actualisant comme magnifiques créations dans tous les domaines artistiques et relationnels et les scénarios de l’Ombre générant des atrocités comme ce fut le cas a Bruxelles récemment.

Face à tout cela, deux choix s’offrent à nous : soit nous considérons que nous sommes impuissants et laissons faire les choses et ainsi demeurons victimes de soi disant bourreaux, soit nous agissons en tant que cocréateurs conscients et participons à la création d’une nouvelle société. Il ne s’agit pas de lutter contre tout ce qui semble ne pas aller mais bel et bien de créer autre chose, d’effacer l’ardoise de l’illusion passée et de passer à autre chose.

Tous les possibles s’offrent à nous et ceci depuis le début de la création mais la partie de notre conscience qui reste immergée dans les sombres zones de l’inconscient collectif nous occulte la possibilité de changer les choses, du moins en apparence.

Il n’existe aucun univers objectif au sein duquel nous serions des pions manipulés par d’autres pions et où nous devons subir ceci ou cela. Il existe autant d’univers subjectifs que d’êtres pensants et observateurs. Chacun de nous expérimente l’univers tel qu’il imagine qu’il est.

Nous ne devons pas faire fi du pouvoir de l’imagination car celle-ci est l’élément déclencheur de toute transformation. Notre ADN ne peut être modifié que par le biais d’émotions ressenties, la pensée ne suffit pas pour changer les choses.

C’est là tout le dilemme de notre monde. Nous sommes incarnés dans un univers où la « chair » est modulable par les émotions ressenties, c’est à la fois une opportunité et une malédiction, du moins tant qu’on n’a pas compris le processus.

Notre cerveau est en quelque sorte l’ordinateur central de notre corps et il est intimement relié à notre 2° cerveau situé à proximité de notre centre Hara. Les cellules de nos intestins agissent en Co relation avec les neurones de notre cerveau. Lorsqu’une image suscite une émotion de peur, nous avons « mal au bide » nous ressentons un gène à ce niveau et tout notre biochimie corporelle en est modifiée.

Le cerveau est un décodeur, ce n’est pas lui qui créé la conscience mais il est l’outil créé par notre Soi conscience pour que nous puissions agir en tant que Co créateurs en ce monde. Il s’avère fort utile comme outil mais n’a aucune capacité de discernement. Il ne peut faire la différence entre l’émotion ressentie suite à une situation vécue et une émotion ressentie suite à une télé réalité, la vision d’un film ou la lecture d’un roman. Dés l’instant où nous ressentons une émotion, le cerveau l’enregistre comme réalité mémorielle qui se réveillera dés qu’un stimuli identique sera réactivé suite à un événement.

Simuler

Les comédiens utilisent la banque mémorielle de leurs vécus émotionnels pour nourrir les personnages qu’ils jouent sur la scène. Ils puisent en celle-ci pour que leur jeu de scène paraisse plus réel. Ainsi l’acteur ayant vécu la mort d’un parent peut jouer un rôle identique dans un film, il lui suffira de se re-souvenir de l’événement douloureux pour que les larmes lui montent aux yeux et rendent le personnage joué plus authentique. Il est très difficile de faire ressentir aux autres une émotion qu’on n’a pas vécu soi-même. Celui qui n’a jamais été heureux à de grosses difficultés à jouer un personnage heureux puisqu’il n’a pas la base de données référencées en son cerveau.

Le fait que notre cerveau soit sans discernement est un point faible qui cependant peut devenir un point fort. Car même si nous n’avons pas vécu une émotion particulière rien ne nous empêche d’utiliser les moyens mis à notre disposition pour simuler l’expérience par la vision d’un film ou la lecture d’un livre. C’est là le but de tout l’art créatif, le théâtre, les romans, les films, les chansons, les photos.

Tout est à notre portée pour enrichir notre imaginaire et enregistrer de belles émotions qui nous serviront à changer nos états d’âmes quand ceux-ci sont au plus bas.

Nous disposons donc du pouvoir de modeler notre banque de données par le biais de tout ce qui nous est proposé par les médias. A nous cependant de choisir les bonnes émotions et tout ce qui les suscite.

A chaque fois qu’une catastrophe se produit sur la terre, qu’elle soit un attentat ou un tremblement de terre, les médias s’empressent de diffuser ces informations sur les chaines télés et radios jusqu’à alourdir le climat. Les instances gouvernementales insistent lourdement en déclarant « les risques d’attentats sont imminents, personne ne peut vraiment être certain d’y échapper ». Ce genre d’information répétée à longueur de journée finit par s’inscrire comme réalité dans l’inconscient collectif et devenir une réalité pour ceux et celles qui se laissent impressionner.

Il ne sert à rien de jouer les détracteurs en luttant contre ces médias manipulateurs puisque cela revient à leur donner plus d’audience. Cependant il est possible de ne pas y donner plus d’attention qu’il se doit. On peut noter l’information au niveau mental afin d’éviter d’aller dans des lieux plus propices à ce genre d’événement mais sans pour cela se laisser envahir par une émotion de peur ou de panique.

Le jour et à l’heure des attentats de Bruxelles, j’étais à l’aéroport de Southampton en Angleterre. On nous à annoncé un retard, puis le bus nous a embarqué pour nous amener à l’avion et après avoir poireauté un bon bout de temps nous à ramené à l’aérogare et nous à débarqué. On nous a simplement annoncé qu’il y avait des choses à vérifier au niveau sécurité sur l’avion. Une heure plus tard on a enfin embarqué mais dans un autre avion. Ce n’est qu’une fois en France que j’ai appris ce qui s’était passé à Bruxelles. Certes on pourrait reprocher aux responsables de ne pas nous avoir indiqué la cause précise du retard mais cela aurait certainement provoqué plus de mal que de bien car il est fort probable que nombreux des passagers du vol auraient « imaginé » le pire et auraient peut être refusé d’embarquer.

Envisager le pire, c’est ce que font les médias tout au long de la journée mais chacun d’entre nous est libre de ne pas se nourrir de ces informations qui nourrissent des climats de peur. Certes il faut être vigilant et prudent et peut être faut il éviter de prendre des risques inutiles en s’embarquant vers des destinations à risque, cependant il n’est guère utile de nous imprégner de ces scénarios, car ils ne sont que cela, des « possibles » des probabilités mais non des réalités.

Nous nous posons parfois la question « pourquoi mes intentions ne se concrétisent elles pas ? » ou « pourquoi la loi d’attraction semble ne pas fonctionner pour moi ?» car reconnaissons le, çà ne marche pas avec un claquement de doigt.

Chacun de nous est magicien au niveau de son expérience puisque les pensées suscitent des émotions qui créent notre réalité. Cependant notre pouvoir s’arrête aux limites de notre royaume, de notre réalité personnelle et nous n’avons pas le pouvoir de changer les choses du collectif, sauf si nous nous unissons pour créer des égrégores particuliers. Il y a une différence fondamentale entre parler de magie, prononcer des incantations plus ou moins exotiques en pratiquant des danses rituelles et « être magicien » c'est-à-dire capable de changer l’ordre des choses. Réussir cela au niveau personnel est déjà un challenge en soi, alors ne soyons pas imbus de nous même en claironnant sur la toile que nous sommes de puissants magiciens et que nous pouvons tout changer.

L’autre jour sur Face Book j’ai lu le commentaire d’une personne qui prétendait être capable d’éliminer les chemtrails qui étaient au dessus d’elle. Cette personne montrait preuve à l’appui des photos du chemtrails, avant et après (quand il avait disparu) et prétendait pouvoir les dissoudre à volonté ! C’est ce genre d’affirmation qui fait penser à la masse publique que ceux qui pratiquent une voie spirituelle sont des charlots, des illuminés qui font de l’auto allumage et ne produisent que des étincelles d’illusion. Soyons honnêtes avec nous-mêmes ! Nous ne disposons pas de ce pouvoir d’éliminer toutes les pollutions ambiantes par contre nous disposons du pouvoir de ne pas en être affecté au niveau personnel.

C’est notre intention posé sur la chose qui détermine l’effet que celle-ci aura sur nous-mêmes. Si nous buvons de l’eau du robinet en étant convaincu que celle-ci est bonne pour notre organisme et que nous ressentons vraiment cela, il en sera ainsi mais ce n’est pas pour autant que nous changerons la composition physique de cette eau. Cependant les particules polluées n’auront pas d’effet sur « notre corps » mais garderont leur capacité de pollution pour ceux et celles qui la boivent sans intention précise.

Chaque intention pour s’actualiser doit être nourrie d’une émotion ressentie dans tout notre corps, sinon rien ne se passe. L’émotion active des secrétions hormonales qui modifient la biochimie de notre corps et donc notre ADN. Si nous nous trouvons dans une situation de « froid » il nous suffit d’émettre l’intention de chaleur et de visualiser un soleil qui nous réchauffe de l’intérieur. Pour cela il faudra avoir au préalable ressenti cette chaleur solaire sinon on ne pourra l’imaginer. Il s’agit donc de ne pas oublier de remplir notre banque de données de bonnes émotions souvenirs pour que celles-ci soient disponibles quand nous en aurons besoin. Dans le cas précité, il suffira de profiter de nos moments de loisirs, de vacances pendant l’été pour emmagasiner ces émotions ; se mettre au soleil, fermer les yeux, ressentir cette chaleur, remercier, conscientiser.

Plus on met de conscience dans ces actes plus l’information émotion est puissante. L’occasion de faire de tels exercices nous est donnée plusieurs fois par jour. Chaque événement peut être utilisé pour conscientiser : prendre sa douche, apprécier l’eau que l’on boit, gouter un fruit. Tout doit être utilisé pour « nourrir l’imaginaire de bonnes émotions » qui viendront activer nos intentions au moment désiré.

Nous n’avons pas d’excuses valables pour ne pas agir ainsi. Que de musiques, de films, de chansons, de romans sont à notre disposition pour nourrir notre imaginaire de bonnes émotions. Naturellement le processus agit aussi dans l’autre sens : si nous nous nourrissons d’émotions fortes et violentes suscitant la peur, l’horreur, la guerre, la violence, la torture, les forces démoniaques, celles-ci agiront aussi à notre insu lorsque nous nous trouverons dans une situation entrant en résonance avec cela.

Exemple : vous visualisez un film dans lequel une jeune femme se fait violer dans une ruelle sombre. Le jour où vous vous trouverez dans une ruelle sombre, l’émotion ressurgira et vous ressentirez la peur et si un individu rodant dans le coin est branché sur la même fréquence, il viendra vous violer.

Il importe donc de « veiller » à notre nourriture émotionnelle, mentale et psychique autant que notre nourriture physique.

Tous les outils spirituels que nous utilisons (tarot, runes, astrologie) et les symboles magiques ‘(géométrie sacrée) et certains exercices (ascension de la Kundalini) agissent comme « outils placebo ». ce ne sont pas eux qui déclenchent les imageries et ressentis mais nos intentions suivies d’un ressenti émotionnel. Il suffit de centrer notre pensée sur l’action désirée pour que le ressenti s’actualise. Il suffit d’imaginer l’énergie monter le long de notre Kundalini pour que nous ressentions cela. La pensée sert de déclencheur mais ce n’est pas elle qui créé le mouvement, c’est la conscience posée sur l’énergie.

Nous pouvons aussi nous imaginer des choses que nous pensons vraies mais qui ne le sont pas en réalité. Les personnages auxquels nous nous identifions suite à nos lectures et films préférés peuvent ainsi sembler réels dans notre réalité.

Attention aux fantasmes !

C’est la raison pour laquelle il y a nombreux hommes qui s’imaginent avoir été Merlin parce qu’ils ont beaucoup lu de livres sur ce personnage et une fois arrivé en Brocéliande, il leur suffit de penser à Merlin pour ressentir sa présence et se sentir habité par celle-ci. Certes l’onde de résonnance peut les mettre en contact avec l’énergie de Merlin mais cela ne veut pas dire qu’ils sont Merlin. L’imagination peut donc être fort utile car s’imaginer être Merlin oblige à un certain comportement sacré et à se sentir un peu plus sage. Cette identification sert alors d’effet placebo permettant une élévation vibratoire. Cependant l’imagination devient obstacle quand le personnage invoquant cette Présence croit qu’il est le Personnage invoqué.

L’imagination est donc un outil formidable a condition toutefois de demeurer conscient qu’ici bas tout est illusion, tout n’est que reflet du réel.

Le coffre aux trésors

Notre cerveau imaginatif a besoin de nourriture. Il est en quelque sorte notre « coffre au trésor » et peut s’avérer fort utile dans certaines situations. Il est donc conseillé d’utiliser les outils spirituels mis à notre disposition pour renforcer notre imagineriez interne. C’est ainsi que j’ai utilisé l’astrologie et surtout les arcanes de tarot. Chaque carte révèle une situation bien précise, un état d’être à atteindre ou à vivre. Ainsi à chaque fois que je tire une carte (une seule suffit) il suffit que je me projette dans la situation évoquée par celle-ci pour que je ressente le « message vibratoire » qu’elle m’offre en ce jour. Cela m’aide à développer mon imagination et ainsi à me préparer à vivre ce que la carte m’a révélé.

Notre enfant intérieur a besoin de ce coffre aux trésors pour pallier à certains événements. Si on a besoin de chaleur on peut imaginer un soleil ou un feu de bois, si on a besoin de couper un lien on peut utiliser une épée ou un ciseau. Tout est possible. Il suffit d’un peu d’imagination et dés qu’on « ressent » cela comme réel, cela le devient. A chacun de puiser dans son imagerie.

Pour que l’intention magique s’accomplisse il faut ressentir et ensuite accomplir un acte de foi. J’ai toujours senti cet appel de mon magicien intérieur, de cet Enfant qui veut partager sa joie de créer et inviter les autres à faire de même.

Mon expérience dans le domaine théâtral et scénique (chant, expression corporelle) m’a amené à expérimenter une sorte de théâtre impro thérapie qui m’a émerveillé. En effet pour qu’une situation soit définitivement réglée il faut que le « corps » enregistre l’information et pour cela un acte est nécessaire.

Exemple : une jeune fille avait de gros problèmes relationnels avec sa mère et en était très chagrinée. La confrontation directe avec sa mère étant impossible, le problème restait latent.

Deux possibles s’offrent alors pour régler ce problème :

  • Le théâtre impro permet de recréer la scène. La jeune fille jouera son rôle et une autre personne jouera le rôle de la mère. La jeune fille pour exprimer à sa mère ce qu’elle veut lui dire.
  • L’écrit. La personne peut écrire un texte ou un poème à sa mère et le lire lors d’une réunion familiale. Non pas un texte accusant sa mère mais quelque chose qui fasse ressortir sa douleur et son amour, par exemple « maman, il y a si longtemps que je désire te serrer dans mes bras et te dire que je t’aime ». la jeune fille peut aussi écrire une chanson ou pourquoi ne pas écrire une histoire qui finit bien. Il est évident que la mère entendant cela sera émue.

N’est ce pas ce que font la plupart des artistes grâce à leurs chansons, peintures, romans, poèmes alors qu’attendons nous pour être artistes de notre vie. La scène nous est offerte, le quotidien est là, à chaque instant nous pouvons créer des jeux de rôles, n’importe quel lieu peut faire l’affaire ; un bistrot, un quai de gare, un embouteillage, un lieu de travail, les acteurs et actrices sont là ! Tout est possible ! Les accessoires sont disponibles, tout peut être utilisé, un vase, un rouleau de papier cul, un seau, un balai.

A chaque instant chacun de nous à la capacité de générer un petit miracle comme Amélie Poulain. Le quotidien est notre scène. Alors revêtons nos costumes et accomplissons ces actes magiques. Utilisons les scénarios de notre quotidien et comme tout bon magicien ou magicienne nous pouvons transformer les drames en comédies, les situations compliquées en joyeuses réjouissances et inviter ceux et celles qui sont encore conditionnées par les scénarios de leurs drames passés à sortir de leur enceinte fortifiée par leur mental et oser vivre une autre vie, une belle vie !

Voilà le choix qui s’impose à nous : Gémir et pleurer avec les victimes en pensant que tout va mal, ou rire et créer avec des personnes joyeuses, aimables, simples et aimantes la vie.

Depuis de nombreuses années j’ai partagé les fruits glanés tout au long de mon parcours, j’ai écrit nombreux articles sur ma gazette afin de partager mon savoir mais le grand changement m’a touché en profondeur et m’a invité à modifier mes prestations.

Désormais je n’écrirais que peu ou pas d’articles comme celui- ci mais je partagerais ce qui peut s’avérer utile en ces temps par le biais de récits initiatiques, de nouvelles inédites dont nombreuses seront quelque peu auto biographiques. J’ai vécu récemment plusieurs événements qui ont obligé « Christian Duval » à laisser la place à « Wydyr » qui est à l’origine de la « gazette de Wydyr ».

Wydyr c’est cet autre moi-même, raconteur d’histoires, cet acteur de la vie qui vous invite à redonner à votre enfant intérieur la place qui lui est due et à lui restituer un coffre plein de trésors ou chaque objet raconte une histoire.

Cela à débouché sur un projet : réaliser une rencontre atelier d’une journée où je pourrais partager avec ceux qui le souhaitent cette expérience de création instantanée, de théâtre improvisée et où je pourrais donner un petit coup de pouce créateur à ceux qui en ont besoin. En tout cas une chose est certaine.

Cette rencontre sera ludique, joyeuse, révélatrice, créatrice et bénéfique. Si vous souhaitez participez à cela, il vous suffit de vous inscrire via ma boite mail de la « gazette de wydyr » et deux possibles s’offriront à vous : soit vous réunissez un nombre de personnes intéressées dans votre région, soit je vous proposerai les lieux où cela est déjà programmé. Les places seront limitées alors n’hésitez pas ; vous n’avez rien à perdre mais tout à gagner !

Wydyr

Les prochaines parutions de Wydyr seront plus axées sur le type « Nouvelles de Wydyr » que sur la forme « article éditorial » comme jusqu’à ce jour.

La Magie est à votre Porte !!! Ne la laissez pas passer.

Publié dans Nouvelles de wydyr

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 11/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 11/11

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 11/11

LA VOIE DE L’AMOUR SOLITAIRE

Naturellement tout le monde ne trouve pas chaussure à son pied dés la première rencontre et il arrive souvent que les personnes cheminant vers la lumière se retrouvent à un moment de leur vie dans la solitude.

Cela fait partie du processus initiatique. Vivre seul avec soi-même et être en bonne compagnie de soi n’est pas tâche aisée. Ce passage initiatique est parfois fort éprouvant car l’être humain à besoin des deux polarités pour être nourri sur tous les plans.

L’homme à besoin de l’essence féminine, la femme à besoin de l’Etincelle masculine et quand on vit seul on n’a d’autre choix que de trouver cet autre « moitié » en son intériorité.

L’homme doit découvrir sa féminité, être plus tendre, plus réceptif, plus spirituel, plus affectif, plus nourricier, plus magnétique afin d’être inspiré par sa Muse intérieure qu’il imagine comme la compagne idéale.

La femme doit découvrir sa masculinité, être plus indépendante, plus autonome, plus active, plus entreprenante afin d’être inspiré par son Prince intérieur qu’elle imagine comme l’Homme parfait.

C’est là qu’entre en compte toute les facultés imaginatives de l’Etre et la femme en ce domaine est mieux armée que l’Homme.

Il existe différentes techniques d’initiation tantrique solitaire ou il faut visualiser la Kundalini ascensionner, les deux serpents, le soleil interne et visualiser la montée d’énergie. C’est efficace mais demande du courage, de l’attention, de la persévérance et l’homme qui est de nature électrique éprouve plus de difficultés que la femme qui magnétique à un KA beaucoup plus énergétique.

Le corps énergétique est intimement lié au sang et c’est aussi la raison pour laquelle la femme doit évacuer son trop plein d’énergie par le sang menstruel. Les femmes ont un corps vital plus solide, plus magnétique et disposent d’une santé meilleure et peuvent aussi nourrir les enfants qu’elles mettent au monde et c’est aussi pour cela qu’elles ont des cheveux plus abondants.

L’Homme est attiré par le flux magnétique de la femme, par son KA rempli d’énergie vitale et lors de l’acte d’amour il se recharge à son contact. Mais quand il vit seul il doit se débrouiller pour se recharger lui-même. Il peut aller dans la Nature, prés d’un arbre, une source ou se mettre au soleil mais cela n’a rien à voir avec le contact avec une incarnation de la Déesse.

L’astrologie et le tantrisme

L’énergie électrique est liée aux éléments Feu et Air, l’énergie magnétique à l’Eau et à la Terre. Dans un thème astrologique les planètes sont réparties dans ces différents signes.

Les gens plus magnétiques ont davantage de planètes en signe d’Eau et de Terre alors que les gens nerveux électriques ont une majorité de planètes en signe de Feu et D’air.

Il arrive souvent que le thème montre des carences dans un élément. Un homme peut par exemple n’avoir aucune planète dans un signe d’eau et naturellement cet élément va lui manquer et même s’il le cherche en lui il aura de grosses difficultés. Il à donc besoin d’une compagne qui est magnétique, qui à un amas planétaire en eau.

Les carences en éléments révélés par la charte astrologique sont des informations dont il faut tenir compte. C’est ainsi qu’on est inconsciemment attiré par des personnes ayant des éléments dont on ne dispose que pas ou peu.

Un homme à besoin de rencontrer des femmes Eau et Terre pour renforcer son Ka en magnétisme, une femme à besoin d’hommes en Air et Feu pour renforcer son énergie électrique et son système nerveux.

Si un homme en carence d’Eau et de Terre s’unit avec une femme qui comme lui à beaucoup de Feu et d’Air il est évident que cela va provoquer des courts circuits dans le couple et les deux partenaires n’arriveront pas à trouver leur complément élémentaire.

L’idéal est disposer d’un équilibre entre tous les éléments et c’est rarement le cas. Il importe peu de tenir compte du thème avant de partir en recherche de la personne idéale. En Vérité il n’y a pas besoin de chercher quoi que ce soit mais surtout de rétablir le champ unitaire vibratoire entre le Masculin et le Féminin sacré et l’autre sera magnétiquement attiré par cela. Il faut parfois vivre plusieurs mois ou années de solitude pour évacuer toutes les mémoires passées qui occultent cette réconciliation avec ses deux polarités.

Quand on vit seul on doit se contenter de soi-même et puisque le but de l’expérience consiste à faire vibrer la matière de notre corps dense via l’Onde de joie et d’amour et qu’on ne peut compter sur personne, il faut se mettre à l’ouvrage individuellement.

Pour cela il faut trouver une passion pour un métier, un loisir, quelque chose qui nous amène à ressentir de la joie, de l’amour ; du bonheur même si on vit seul. Certains trouvent du plaisir en faisant ou en écoutant de la musique, d’autres en chantant ou dansant, d’autres en lisant ou écrivant. Il ne faut pas éluder cependant les « sens » qui doivent aussi être nourris donc prendre plaisir à manger, à se masser, à se vêtir, a se doucher. Le tantra consiste à sucer la moelle de la vie.

Le philosophe intellectuel ou chercheur de vérités qui néglige son corps et sa nourriture et devient un rat de bibliothèque est rarement attiré par les « souris » qu’il rencontre dans la rue et ainsi il devient parfois sage mais ridé comme un vieux papyrus et manque totalement d’humour, de joie et il ne peut alchimiser sa matière. Il peut savoir plein de choses sans connaitre.

On peut donc être un tantrika et vivre seul et ainsi jouir de la vie, de ses plaisirs tout en cherchant la quintessence. Un vrai sage est toujours simple, gentil, généreux, plein d’humour et de gaieté car il est animé par l’amour vibral et se réjouit de tout. C’est ainsi qu’en vivant seul et en faisant ce qui nous donne réjouissance on nourrit notre homme ou notre femme intérieure et quand celui-ci ou celle-ci sont suffisamment densifiés dans notre aura ils se manifestent dans notre vie extérieure par une rencontre.

Avant de rencontrer quelqu’un il importe donc de faire en quelque sorte le portrait robot du partenaire désiré, déterminer ce qu’on peut lui offrir, ce qu’on attend de lui, ce qu’on espère vivre avec lui sans oublier les critères liés à l’âge et au profil. Plus l’intention est précise plus le contact sera en affinité.

Dans cette démarche intérieure il ne faut pas se créer d’obstacles en se disant « j’ai tel âge je ne peux attirer une personne plus jeune « ou encore « je ne suis pas riche je ne peux espérer rencontrer une personne aisée »… c’est nous qui décidons.

Naturellement plus nos critères sont pointus plus l’attente peut être longue mais il ne faut pas désespérer. En tout cas il ne faut pas être dans une attente pleine d’angoisses.

En fait il faut lâcher prise et vivre notre vie quotidienne comme si cela était déjà réalisé. Imaginer que le ou la partenaire idéal vit déjà avec nous et cela nous oblige ainsi à ne pas nous négliger, à laisser notre maison en désordre. Se comporter comme si à chaque instant elle pouvait se présenter sans nous prévenir. Ce n’est qu’en cessant d’attendre l’autre que celui-ci vient à nous car on ne fait plus de projection dans le temps, on vit comme si cela était réalisé et on dissous le temps.

Mon expérience personnelle

Je suis fortement marqué par cette voie de l’Amoureux qui est mon chemin de vie. Je suis Verseau (donc fortement relié à Uranus) et Ascendant Sagittaire (lien avec Jupiter) et comme vous l’avez lu ci-dessus le sentier 6 reliant ces planètes est celui de l’Amoureux. Mon Jupiter conjoint au Soleil se trouve en Verseau donc sous influence d’Uranus. Voila certainement pourquoi j’ai été inspiré pour écrire ce dossier.

Tout au long de ma vie j’ai recherché cet amour vibral par mes amours terrestres. J’ai fait multiples essais que je n’ai pas tous transformés mais le sentiment amoureux à toujours guidé ma quête.

J’ai tout d’abord privilégié ma tête et j’ai étudié multiples sciences numérologiques, astrologiques, alchimiques afin de percevoir tous les probabilités et possibles et m’était convaincu que l’amour platonique pouvait me convenir alors que je me leurrais.

Ce qui à motivé ma quête à été le désir intense de connaitre la Genèse de la création. J’ai demandé à la Mère divine de me révéler tout cela et elle m’a enseigné beaucoup de choses que j’ai transcrites dans mes écrits. J’ai appris à voyager dans les Etoiles par la méditation et le rêve éveillé mais quand je revenais dans mon corps je ressentais un manque…

J’ai étudié, cherché, découvert certaines choses mais cela ne me suffisait pas jusqu’au jour ou j’ai compris que mon corps me disait « et moi la dedans ! Tu ne penses pas ascensionner sans m’emmener, je t’ai loyalement servi pendant des années ».

Alors j’ai écouté davantage mon Enfant intérieur car je savais que lui seul connaissait le vrai chemin qui me mènerait à vivre cet amour transmutatoire. Moi qui regardais toujours le Soleil (Soi) j’ai fini par regarder la Lune (celle qui à créé mon moi). Je ne pouvais pas accéder au corps de Lumière sans nourrir mon corps d’énergie lunaire.

J’ai toujours été fasciné par la beauté des femmes et pour moi les préliminaires amoureux sont comme une découverte, il faut prendre le temps pour découvrir le cadeau qui est si bien emballé ! cela nourrit mon corps sensuel de belles énergies. Contempler la Lune renforce l’imagination.

Ma quête d’alchimiste qui m’a amené à plonger pendant des années dans des grimoires a fini par me révéler que je devais sortir la tête de mes bouquins pour oser plonger dans le monde des désirs et plaisirs humains afin de les vivre en pleine conscience et m’en libérer par l’expérience.

C’est là tout le travail de l’amoureux, du tantrika qui quand il a atteint sa fréquence de reliance avec Shiva peut ressentir le plaisir, la douleur ou le désir sexuel et l’accepter sans se laisser embarquer par lui. Ainsi le tantrika peut vivre l’amour avec une partenaire sans pour cela perdre son énergie et vivre en ce monde ; profiter des bienfaits de celui-ci sans en devenir dépendant.

Le tantrika vit entre deux mondes et perçoit les influences des deux. C’est pourquoi en ces temps de descente énergétique intense provenant de la Coupe céleste j’écris des articles qui peuvent paraitre triviaux à certains érudits mais qui sont primordiaux dans la quête de transmutation.

Le chemin de vie 6 m’invitait à devenir un serviteur d’amour, quelqu’un qui rend service aux autres mais je ne pouvais vivre cela qu’en étant pleinement authentique c’est-à-dire en prenant plaisir à servir parce que cela faisait partie de mon Etat d’Etre et non parce qu’on me l’avait dit ou imposé. Ainsi je peux servir la création en prenant plaisir. Je ressens du plaisir quand j’écris, quand je chante, quand je raconte de belles histoires et cela nourrit ma femme et mon enfant intérieur.

Plus je laisse mon Enfant intérieur s’exprimer, plus ma femme intérieure se réjouit et cela la rend de plus en plus réelle et je ne désespère pas de la rencontrer un jour car je vis déjà avec elle dans le Présent Ici Maintenant. je n’ai rien d’autre à faire pour qu’elle se présente que de faire comme si elle était là, c’est comme une préparation de chaque instant, comme lorsqu’on se prépare à épouser celle que le ciel nous à octroyé comme compagne ou compagnon d’expérience.

Alors j’invite tous ceux et celles qui ont cette vibration et aussi tous les lecteurs et lectrices de ces mots à ressentir comme ils vivent l’Amour et à se mettre en route jusqu’à ce qu’ils le ressentent en toutes leurs cellules cette vibration extatique qui rend vraiment la vie plus belle. Il n’y a d’autre effort à faire que d’être sois même, comme le dit si bien le sage « « Sois ce que tu es c’est cela l’Amour »

Kiristian Duval Wydyr le 17 Mars 2016

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 10/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 10/11

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 10/11

ITINERAIRE DE L’AMOUREUX

L’Amoureux est tantrika qu’il soit homme ou femme.

Au début de l’expérience il est évident que l’on se trouve dans la position de l’Amoureux senti-Mental ignorant tout du processus et qu’on vit multiples expériences amoureuses souvent décevantes et enfermantes dans des situations de dépendance familiales, de responsabilités vis-à-vis des enfants engendrés etc.

On vit donc le « pire » en espérant le « meilleur » qui nous avait été promis. On tombe amoureux et on récolte une multitude de problèmes, on pensait que l’amour allait tout résoudre mais la flamme s’éteint aussi vite qu’elle s’est allumée. On est embarqué sur la voie humide mais on vit une multitude de naufrages.

On cherche avant toute chose l’orgasme perpétuel et cosmique et on ne peut faire l’amour avec un ou une partenaire sans éprouver des sentiments pour l’autre, car le cœur doit participer à l’expérience.

On ne peut renoncer à l’amour humain, à l’amour physique et sensoriel car notre corps à besoin de ressentir l’amour. Savoir ne suffit pas. On peut connaitre toutes les philosophies sur l’Amour, toutes les définitions et se sentir insatisfait tant qu’on n’a pas ressenti la vibration de l’Eros en notre chair.

La vibration de l’Eros vient de la Source. Elle est émanation directe de l’amour réciproque entre le Père/Mère céleste, elle résulte de l’Orgasme amoureux entre les deux polarités de l’Etre. C’est une force extraordinaire, qui peut déplacer des montagnes, déclencher des orages, soulever les océans.

Quand on tombe amoureux ; c’est un « coup de foudre » qui provoque le chaos dans notre tête, on ne peut plus raisonner, on perd le nord et le même processus se reproduit lors de l’orgasme, c’est une sorte d’éclair qui chamboule tout et qui nous fait perdre la tête ! On voudrait vivre cela en permanence mais on ne peut y arriver que par un long cheminement.

Le processus est différent selon la polarité sexuelle.

L’homme est de nature masculine yang électrique et la femme de nature féminine yin magnétique. Hors pour que le corps énergétique soit dans un état de plénitude énergétique il faut que les deux polarités soient nourries. La femme a besoin de l’énergie mentale masculine de l’homme et celui-ci à besoin de l’énergie féminine magnétique émotionnelle de la femme.

Lors de l’échange amoureux sexuel les deux corps échangent ces deux potentialités : l’homme recharge son Ka en énergie magnétique et la femme nourrit le sien en énergie électrique…

Lorsque la sexualité est vécue uniquement au niveau du Hara (plaisir brut, reproduction) le contact des corps est trop rapide et trop violent pour que les deux partenaires soient rechargés. L’homme s’est vidé de son surplus d’énergie électrique et n’étant pas rempli de l’énergie magnétique féminine il est en carence. Son corps énergétique est comme un sac percé et il s’endort pour se recharger.

S’il s’endort dans les bras de sa compagne il reçoit plus d’énergie que s’il dort seul, il est comme un « bébé » qui dormant sur sa mère se remplir d’amour magnétique.

Dans une telle relation la femme elle-même est en carence car elle aussi à besoin de cette tendresse post sexuelle pour se sentir comblée, sinon elle se sent comme un pot qu’on a rempli de substance séminale inutile qu’elle doit évacuer au plus vite.

Le contact s’établissant aussi au niveau des corps subtils les partenaires peuvent ainsi partager des émotions, pensées, ressentis qui loin de les aider à évoluer vont les maintenir dans les passions du bas astral et plus cela ira plus les partenaires auront besoin de jouets sexuels pour compenser leur manque de ressenti corporel. De là peuvent naitre toutes les déviations.

Le tantrika ne peut se contenter d’amour animal instinctif. Il à besoin de ressentir l’Amour vibral et d’échanger des énergies subtiles et c’est pour cela qu’il aime les préliminaires amoureux, les tendres complicités, les massages, la danse, la tendresse, les jeux, les ambiances feutrées, les parfums.

Il ne peut faire l’amour qu’avec une personne avec laquelle ses 5 sens sont en affinité : la vue, l’odorat, le toucher, le gout, l’ouïe. Tout dans le ou la partenaire doit le réjouir. Si un seul des éléments manque, le miracle ne peut s’accomplir.

En vérité il ne fait plus l’amour, il entre dans un espace d’amour. Il a besoin de ressentir l’Amour Cosmique Christ Uranus et l’Amour Humain et de jouir de tout ce que lui offre la vie. Il aime plus les jeux de l’amour que les jeux de guerres ou les sports violents, il aime le rire sexuel et la tendre complicité de deux amants en parfaite harmonie.

Il utilise son corps comme un jouet, peut parler à son sexe ou jouer avec sans jamais se prendre au sérieux. Il est libéré de tout tabou culturel et religieux et n’a aucune honte se trouver nu devant son ou sa partenaire.

Il vit simultanément dans les deux mondes dans le Présent immédiat. Il est un Pont entre le Passé et le futur. Il connait son passé mais est libéré des charges émotionnelles de celui-ci et il ne projette rien dans un futur lointain. Il vit pleinement l’Instant. Dans la jouissance immédiate qui est comme un doux orgasme, une douce onde de joie.

Lorsqu’on vit l’orgasme on oublie tout : le passé, le futur, les autres, les problèmes. On jouit de l’instant en totalité : c’est l’état du tantrika qui veut vivre par tous ses sens sans être prisonnier de ceux-ci et ouvre tous ses sens aux jeux de l’amour.

Il y a de par le monde des nombreux initiés tantriques hommes ou femmes qui enseignent des techniques particulières pour cheminer sur cette Voie et ils sont bien plus aptes que moi pour décrire en détail les rituels adéquats à cette expérience dans leurs livres (Daniel Odier(Tantra) Jacques Ferber (l’Amant tantrique) Tom Kenyon et Judith Sion : le Manuscrit de Marie Madeleine et aussi les sites de Diane Bellego, Julie Morin pour ne citer qu’eux) .

FUSION TANTRIQUE

Dans une relation sexuelle ordinaire, la semence de l’homme porte l’information génétique de son ascendance pour la transmettre à l’enfant au moment ou le sperme entre en contact avec l’ovule, la vie qui est un entrelacs complexes de champs magnétiques se met à créer.

Dans une relation sexuelle entre initiés c’est un peu différent.

Quand l’homme éjacule il se produit une réaction dans la matrice de la femme : au moment ou l’essence énergétique du sperme gicle sur les parois du sanctuaire d’Isis intérieur survient une explosion d’énergie magnétique générant des univers à l’intérieur d’autres univers qui tourbillonnent. La femme peut être agitée de tremblements incontrôlables car, depuis le centre de sa matrice s’élève un vortex de champs magnétiques accompagnés d’un ondoiement de bassin ; ceux ci sont ensuite absorbés dans les corps de KA.

Lors de la fusion tantrique Le processus est identique sauf que ces champs s’incorporent au ka de chacun des initiés jusqu’à ce que le ka puisse s’élever au-delà de sa forme physique. L’initié fait monter ses deux serpents dans le KA de la femme et inversement.

L’interconnexion des deux KA entremêlés provoque l’ouverture du plancher magnétique de la femme. C’est comme une Porte intérieure qui s’ouvre sur un autre espace vibral (Eden). Les substances libérées dans le cerveau et dans le corps transportent les initiés dans ce nouvel espace. Le plancher magnétique de la femme ne s’ouvre que lorsque celle-ci se sent totalement aimée (confiance).

L’énergie qui en découle est aussi puissante que l’énergie nucléaire et celle-ci ascensionnant le long des trois canaux de la colonne vertébrale s’extériorise dans le cerveau par les deux bouches du Serpent crachant leur Elixir d’Immortalité qui s’écoule dans la coupe sacrée du cerveau et nourrit la glande pinéale qui active toutes les glandes endocrines du corps qui régénèrent la totalité du corps ( Elixir de jeunesse éternelle) Ce liquide adamantin doux comme la manne divine coule dans la bouche des Initiés comme un doux nectar.

Naturellement, il est difficile d’arriver à cela au premier essai.

Il faut que les deux partenaires s’entrainent régulièrement et que le sentiment amoureux soit omniprésent afin que l’énergie soit déjà ascensionnée au niveau du cœur avant d’atteindre la Tête. Quand cela s’accomplit les deux partenaires perdent la tête : le mental est totalement transparent… l’Onde de vie chante dans le corps des deux amants. Eros et Psyché vivent l’extase.

A force de pratiquer les deux amants arrivent à des pallier de connexion intense ou l’un et l’autre sont « Un ».L’un ressent ce que l’autre ressent, si la femme à besoin d’être touchée à un endroit particulier du corps, l’homme le fait intuitivement et réciproquement.

Les partenaires peuvent rester enlacés longtemps et s’endormir ainsi et l’échange continue pendant le sommeil et quand ils se réveillent le lendemain, le monde leur parait magnifique.

Cet amour orgasmique prend alors place dans la quotidienneté.

Le fait que l’homme n’ait pas perdu sa semence maintient l’état d’amour désir latent et la vie quotidienne s’accomplit comme un préliminaire amoureux, la tendresse demeure, la tendre complicité et les deux amants vivent par tous leurs sens et ainsi ils finissent par ressentir l’amour avec toutes les formes de vie ; l’oiseau qui passe, le chant de l’eau, le gout du fruit, la beauté du ciel. Tout les fait frémir de joie. Les deux amants vivent comme les enfants de l’Eden, partenaires de vie, partenaires de jeu ils ne font plus l’amour, ils sont amour, pure vibration.

Certes l’homme n’arrive pas du premier coup à la continence sexuelle, et souvent lors de tels jeux érotiques il se fait piéger par le désir et sa semence s’extériorise. Il ne faut pas se désoler de cela. Il existe certaines techniques de rétention qui peuvent aider mais il faut aussi veiller à ne pas tomber dans le piège de vouloir tout contrôler de suite sinon tout le plaisir disparait et rien ne change. Il faut s’entrainer et ma foi si on n’y arrive pas du premier coup alors tant pis, tout cela n’est qu’un jeu et seule l’intention compte.

En tout cas une chose est importante après l’amour…c’est de rester en symbiose l’un avec l’autre. Malheureusement ce n’est pas souvent le cas, souvent l’un des deux se lève pour s’en aller ailleurs ou faire autre chose et c’est bien dommage !

Car l’après amour est aussi important que les préliminaires et peu importe qu’on ait perdu sa semence ou non, peu importe qu’on ait eu une panne sexuelle, mais importe de rester en contact charnel pendant un certain temps. Personnellement j’adore m’endormir ainsi.

Vivre l’Amour ainsi apporte une véritable transmutation alchimique qui guérit tous les maux. Certains peuvent préférer s’arrêter après les préliminaires qui réveillent le Serpent et ressentir cet orgasme sans même avoir besoin de pénétration. Il suffit que les deux corps (allongés ou assis) soient collés l’un à l’autre et que le Souffle soit unit par les baisers sur la bouche et le regard pour que l’extase survienne.

Il n’y a donc pas d’âge pour vivre cette expérience et même si on a des pannes sexuelles on peut vivre cela. Par contre cela ne peut s’expérimenter si on a des pannes de libido provenant de vieux tabous ou traumatismes anciens dont il faut se libérer par une thérapie. Mais le Feu sexuel doit être ressenti, il est l’agent alchimique permettant la transmutation.

Kiristian Duval le 9 Mars 2016

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 9/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 9/11

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 9/11

LES PORTES SENSORIELLES

Nous entrons en contact avec les forces invisibles de ce monde par nos perceptions sensorielles ; nos 5 sens. Et c’est par ceux qui que nous ressentons le monde qui nous entoure ; nous goûtons, touchons, sentons, voyons, entendons et tout cela nous in-forme, c’est-à-dire nous « forme de l’intérieur ».

Notre matière corporelle est holographique et contient tous les secrets de l’univers, tous les secrets des plantes guérisseuses et les mystères de la création.

A chaque fois que nous ingérons un aliment naturel comme un fruit, notre corps éthérique est nourri. Tous nos sens se mettent en œuvre : on perçoit la beauté du fruit (vue) on touche sa peau (toucher) on sent son parfum (odorat) on le goute (gout) et on peut aussi entendre la musique ultrasonique qui s’en dégage.

Et ainsi notre corps énergétique (KA) est nourri et informé. L’information conceptuelle contenue en notre mémoire corporelle s’active et le « corps » reconnait le fruit et son Essence de vie c’est-à-dire le Deva qui en est l’esprit non incarné. C’est par « les Sens » que l’on peut connaitre « l’Essence » dite « Quinte- Essence ». Lorsque nos 5 sens sont comblés et informés, nous percevons par le 6° sens- l’Intuition du cœur - qui est le mode d’expression de l’Amoureux, l’Eros ; l’Enfant intérieur.

SHIVA -SHAKTI et L’ENERGIE ASCENSIONNELLE

L’énergie masculine est de nature électrique et fécondante. Elle est symbolisée par un trait de lumière et émane de l’Esprit (aspect Shiva dans le tantrisme cachemirien). L’organe sexuel masculin ou phallus est dressé vers le ciel.

L’énergie féminine est de nature magnétique et fécondable et nourricière. Elle est symbolisée par un cercle et émane de l’Ame universelle (Shakti dans le tantrisme cachemirien) elle est le « Yoni », le jardin des délices, le sexe féminin. Sa nature est ondulatoire, tournoyante.

L’union sacrée de Shiva-Conscience)- et de Shakti –Energie- engendre l’osmose, l’Orgasme cosmique. C’est ainsi que l’union de l’électricité et du magnétisme créé l’électromagnétisme. Force dont nous avons besoin pour nourrir notre corps d’énergie – KA- mais qui peut aussi nous enfermer dans la matrice.

Shakti est lovée à la base de notre colonne vertébrale, comme un serpent endormi connu sous le nom de Kundalini. Lorsque cette force est réveillée par Shiva c’est-à-dire lorsque notre Conscience commence à s’éveiller, Kundalini se manifeste comme un double serpent qui s’enroule autour de notre Arbre de Vie (colonne vertébrale).

A chaque centre d’énergie ou chakra les deux Serpents se croisent. Le Serpent de gauche est de nature Lunaire (Ida) et celui de droite de nature Solaire (Pingala) et le Canal central de la moelle épinière ou Sushuma est de nature vibrale Supra Ethérique Cristalline.

Les préliminaires amoureux et attouchements sexuels éveillent ce Feu et les deux serpents commencent à ascensionner le long de notre Arbre de Vie mais souvent tout s’arrête au niveau du centre sexuel. L’Homme perd sa semence vitale qui se déversant en la femme engendre une descendance (enfants). L’énergie ainsi stoppée dans son ascension ne peut pas « ouvrir » les centres supérieurs et l’on reste prisonnier de la sexualité orientée vers la reproduction.

Sur la carte de l’Amoureux on voit un personnage à la croisée des chemins : les deux chemins devant lui forment un Y symbolisant deux voies possibles mais aussi l’Y.oni féminin. On pourrait dire qu’à chaque fois qu’un homme se prépare à pénétrer une femme il se retrouve comme cet Amoureux : va-t-il simplement vivre un plaisir animal ? Va-t-il pouvoir vivre la transcendance ? Ou va-t-il tout simplement engendrer une descendance ?

L’orgasme localisé ou omniprésent.

Lorsque l’énergie reste stoppée au centre « Hara » le plaisir orgasmique se vit uniquement comme sensation au niveau des organes sexuels surtout chez l’homme. La femme plus réceptive sent parfois la sensation dans tout le corps mais cela ne dure pas.

Comme cela à été dit précédemment l’orgasme se déclenche dans le cerveau et est ressenti soit dans une partie du corps soit dans tout le corps. Il se manifeste comme un orage magnétique dans notre cerveau et c’est pour cela qu’il nous apaise comme le fait un orage quand le temps est trop chargé. Vivre l’orgasme permet de changer notre climat intérieur ! Il chasse les nuages et les pollutions du mental…. Pour un temps !

La voie de l’Amoureux nous invite à passer d’un fonctionnement senti- mental sexuel qui enferme dans les plaisirs charnels, la sexualité et la reproduction à l’Amour tantrique permettant la sublimation des énergies.

Lorsque l’énergie est bloquée au niveau du Hara il est fort difficile de connaitre l’orgasme cosmique qui est la finalité de l’expérience. Cependant il est possible de vivre un état intermédiaire entre le plaisir purement charnel et le plaisir cosmique : c’est l’état de plaisir Amoureux.

Nombreux sont ceux et celles qui ont vécu ou vivent cet état transitoire. C’est-à-dire qu’une partie du feu sexuel monte jusqu’au « cœur » (cela arrive quand on est amoureux du partenaire) .On ressent alors un orgasme moins localisé car notre cœur participe.

Le plaisir sexuel peut se situer à trois niveaux :

  • Au niveau le plus bas il est ressenti au niveau des organes génitaux (plaisir animal plutôt grossier, rapide et aussi violent ou perverti par des expériences masochistes ou autres)
  • Au niveau intermédiaire il est ressenti aussi au niveau du cœur. On se trouve déjà dans la position du tantrika qui privilégie les préliminaires (caresses, massages, paroles douces, sentiments subtils).
  • Au niveau transmutation il est ressenti au niveau du cerveau, de la glande pinéale et dans tout le corps. A ce stade l’homme n’a plus besoin d’éjaculer sa semence pour ressentir du plaisir et sa compagne ressent le même orgasme. C’est l’orgasme cosmique.

Vivre d’Amour et d’eau fraiche !

Ainsi l’amour et la Magie sexuelle peuvent amener à la Transcendance alchimique et corporelle car une fois que l’énergie Feu est montée au cerveau elle se transforme en Amrita, en Elixir d’Immortalité et de Jeunesse Eternelle qui coule depuis la glande Pinéale dans la gorge et chaque tantrika peut se nourrir uniquement de cette manne. On peut donc vivre d’Amour et d’eau Fraiche mais pour cela il faut atteindre le 3° niveau.

Les manipulateurs qui par le biais de religions à dogmes ont été informés de cela on mit en place un système de brouillage occultant cette connaissance. La notion de mariage unique, d’interdit sexuel en dehors du couple et la croyance que la sexualité est sale et qu’elle ne doit être utilisée que pour la reproduction font partie des déviations. Il faut parfois une multitude d’incarnations pour se défaire de ces vieux schémas qui, transmirent de père en fils et de mère en fille ont fait de la plupart des humains des « êtres en carence d’amour ».

Notre Enfant intérieur est jouissance et réjouissance. Il est sans tabou et peut vivre l’amour physique tout en ressentant l’Amour Cosmique. L’Amoureux est un grand enfant avide d’extase perpétuelle. Il veut atteindre un état orgasmique ou extatique permanent, faire l’Amour avec une fleur, un fruit, l’eau de sa douche, un vêtement, un arbre, le vent, le soleil, une femme qui passe…

François d’Assise et Claire sa compagne de chemin ont montré cette Voie. Ils incarnaient l’amour divin sans avoir besoin de le vivre sur le plan sexuel car ils avaient déjà sublimé cette force.

Dans la relation d’Amour certains ont besoin d’être touchés et de toucher l’autre, certains ont besoin de se sentir pénétrés physiquement d’autres peuvent simplement prendre plaisir à être collés à l’autre car le contact des auras suffit à nourrir cet amour, d’autres peuvent vivre cet amour en étant à des kilomètres de distance, d’autres peuvent même vivre cet amour avec des Déités non incarnées comme ce fut le cas pour Marie Mère de Jésus.

Dans cette quête n’Oublions pas non plus Joseph le père adoptif de Jésus qui a nourri Jésus enfant d’un Amour humain et céleste car Joseph était lui-même un grand initié d’une Confrérie secrète.

Kiristian Duval le 2 Mars 2016

Partager cet article

Repost 0

video avec Delphine Meyer de coeur à soi ..

Publié le par Wydyr

voici le lien pour une vidéo interview réalisé grâce à Delphine Meyer..

: https://youtu.be/kp19-mv6ehM

Publié dans annonces

Partager cet article

Repost 0