Amour Energie et Illusion

Publié le par Wydyr

AMOUR ENERGIE ET ILLUSION


L’Onde de vie – Eros-  se manifeste comme pure énergie, neutre. Elle n’est ni bonne ni mauvaise, elle « donne la vie » et « anime » l’idée conceptuelle (image subjective) et la transforme en réalité objective.  Les images de tous les « possibles » flottent autour de nous mais ne deviennent visibles que lorsque nous y portons notre attention. Porter Attention c’est donner vie.


Lorsque cette énergie d’amour surgit de notre Centre de Vie Cœur elle est « pure » innocente, naturelle mais lorsqu’elle traverse le filtre de notre « mémoire » où demeurent les images cristallisées de notre passé elle leur redonne vie et la « matière réflectrice » qui sert de miroir réflecteur nous renvoie ces images qui nous paraissent « réelles »…

 

Tout ce que nous percevons et ressentons n’est que la résultante de ce processus de « réflexion ». Tout ce que nous désirons intimement ou aimons (que nous appelons « bien » et tout ce que nous rejetons ou haïssons (que nous appelons mal) se manifeste sur l’écran de notre conscience comme « bien » ou « mal »… Nous ne voyons toujours que le « film » pré enregistré par nos vécus antérieurs ; chaque émotion, chaque sentiment est encodé en notre mémoire sous forme d’image virtuelle invisible qui devient visible lorsque l’énergie l’active.


Notre Nature profonde et originelle est cette Energie d’Amour, pure, innocente, neutre, porteuse de vie, animatrice par l’Attention. Notre Soi est cela…Notre « moi » n’est que l’album photo contenant nos souvenirs logés dans notre inconscient, images qui nous maintiennent dans l’identification au passé et occultent la possibilité de Vivre un Nouveau Présent.

 

LA MAYA GOLDWIN MAYER : NOTRE CINEMA


Le monde existentiel est comme un grand plateau de cinéma sur lequel notre « moi » joue un rôle et tourne le « film » adéquat à ses scénarios internes (images, mémoires)

Tant qu’on est « inconscient » on est cantonné au rôle de figurant (on fait ce qu’on nous dit de faire et restons une créature ballotée par le destin et les lois en vigueur ; et cela peut durer des vies et des vies.


Dés qu’on est plus conscient on devient « acteur » (on est alors plus libre d’interpréter notre rôle) puis en  prenant de l’assurance on peut devenir metteur en scène (notre façon de jouer et d’improviser modifie le jeu des autres) avec la pratique on devient scénariste (on peut changer la trame du scénario ou son ambiance – comique ou dramatique-)  jusqu’au moment où l’on peut endosser le statut de réalisateur  puis de producteur… Quand le film est terminé, il est mis dans la boite (le moi n’ayant plus aucune raison de perdurer meurt avec le corps qui lui aussi est mis en boite) jusqu’au moment où  le Soi réapparait sur la scène avec une nouvelle identité (nouveau moi)  afin  de tourner un nouveau film. Ce « moi nouveau né » » dispose d’un cd room contenant deux zones distinctes : une zone passive contenant les mémoires des scénarios précédemment tournés (inconscient) et une zone « vierge » destinée aux images du nouveau film. 

L’existence se charge par le biais de circonstances événementielles de « réveiller » ces vieilles mémoires inconscientes et passives. Tant que notre « moi » est figurant, on continue  à tourner la « suite logique » des films de ses vies antérieures. Notre vie ressemble alors à une série télévisée constituée de multiples saisons et d’épisodes. On est alors prisonnier de nos vieux films et tellement identifiés à notre rôle qu’on est incapable de jouer dans un autre film.

Dame Existence se charge de réveiller les « images » encodées dans la mémoire passive par le biais de rencontres révélatrices.  Ainsi si la colère est inscrite en nous, nous attirons des personnes qui par leur attitude vont réveiller cette émotion en nous et notre Energie de vie  prend la forme de « colère » que nous déversons sur celui ou celle qui l’a suscité ou réprimons en la cristallisant ainsi en notre banque mémoire ; ce qui ne fait que la renforcer jusqu’au moment où elle ressurgira encore plus puissante.

 

Tant qu’on est inconscient du processus on reste prisonnier de cette colère et on en localise l’origine comme étant à l’extérieur de nous (l’autre nous parait est responsable) .On identifie l’autre à cette colère et  on devient possédé par cette image  qui ligote aussi l’autre.

Ce n’est que lorsqu’on devient conscient de Soi et du processus qu’on peut prendre du recul et percevoir que cette « colère » est issue de nous même, de notre propre énergie.et que l’autre n’est que le miroir réflecteur nous révélant cette vérité. On peut alors percevoir que ni nous ni l’autre ne sont cette colère, que tout cela n’était qu’illusion.

Ce processus est identique pour toute forme d’émotion ; qu’elle soit de nature répulsive (colère, violence, haine, jalousie, peur) ou de nature attractive (amour, désir). Tant que l’émotion reste liée à une image projetée  on reste « prisonnier » de celle-ci.

 

Tout n’est qu’effet miroir …………………..

On ne tombe amoureux d’une personne que lorsque l’image qu’elle nous présente correspond  à notre imagerie intérieure. On tombe  amoureux de l’image que nous projetons « sur l’autre » et on est persuadés que l’autre  « colle parfaitement » à celle-ci et tant que cette impression dure on reste amoureux.

 

On entre dans « phase d’identification possession » et enfermons l’autre et nous-mêmes en cette « image ». On perds conscience de qui « On Est » ( Soi) et de qui « est l’autre » ( sa vraie nature) : on entre dans le jeu des masques et apparences et dés que l’autre cesse de vouloir jouer « notre jeu », qu’il se révèle comme « il est » on s’apitoie sur soi ou on réagit violement contre l’autre qui selon nos dires nous a « trompé »  alors qu’en fait nous devrions nous réjouir car agissant ainsi l’autre nous à aidé à nous libérer de l’illusion. A ce titre toute dés- illusion est libératrice et bénéfique.


Nous ne sommes pas ce que nous voyons ………………………

Tout, absolument tout ce que nous percevons du monde, de l’univers, des gens, de l’environnement, des étoiles, de la société est « reflet imagé » de nos scénarios internes.

On ne voit jamais son corps comme il est (pure énergie lumière) mais comme il  nous pensons qu’il est  à partir de nos schèmes encodés.

 

Lorsqu’on regarde  consciemment son reflet dans le miroir de sa salle de bain, on perçoit que selon nos humeurs du jour notre corps parait plus ou moins beau.

Tout provient de nos mémoires. Certaines « images » proviennent de notre passé lointain (vies antérieures) et d’autres provenant de notre passé plus récent (vie intra utérine, enfance, adolescence, expériences de cette vie) mais tant que nous sommes identifiés à celles-ci nous restons prisonniers du « film », de l’album photos.


Se libérer du passé pour vivre le Présent……………………

 

La Vraie vie véhiculée par l’Onde de Vie – lumière Amour conscience- et manifestée en tant qu’Energie vitale ne peut se vivre que dans l’instant. L’air que nous inspirons ne peut être stocké pour être utilisé plus tard, il nourrit notre sang en oxygène dans l’instant présent.


En cet instant précis chacun de nous à une idée globale de son identité formée par tout ce que nous avons appris depuis notre naissance et par le biais de nos encodages génétiques. Pourtant nous avons la capacité de nous libérer de tout ce fardeau d’images cristallisée à chaque fois que l’existence nous met face à face avec l’une d’elles et ceci dans un seul but : que nous puissions récupérer l’énergie de vie cristallisée dans ces images pour la ramener au centre où elle augmentera notre réserve d’énergie vitale.

 

On passe la majeure partie de notre temps à disséminer notre énergie en projections multiples : idées, projets, programmes, émotions, sensations, souvenirs, désirs, attentes, relations  et tout ce flux énergétique épuise notre « capital vital »… Il n’est pas question de ne rien faire, de ne pas aimer, de ne pas ressentir d’émotions mais surtout de ne rien cristalliser et uniquement vivre dans l’instant ce qui se présente et passer  à autre chose  ainsi nos corps subtils (vital, astral, mental) resteront vierges de mémoires, pure réceptacle d’énergie libre…

 

Le cerveau est incapable de faire le discernement entre ce qui est vrai et faux : on peut éprouver une émotion de colère face à quelqu’un qui à réveillé celle-ci ou ressentir cette même émotion en lisant un livre ou en regardant un film ou une télé réalité : tout n’est que fiction, illusion… 


Tout n’est que télé –réalité……………………….

 

Lors des émissions de télé réalité type Koo-Lanta ou L’ile des tentations les participants voient se réveiller en eux des attitudes résultant d’émotions dont ils n’étaient mêmes pas conscients. Le simple fait de réunir plusieurs personnes sur une ile et de leur donner un challenge à réaliser stimule l’esprit de compétition, de concurrence et de jalousie, voire de haine. Ainsi les participants qui ne se connaissaient pas avant le tournage finissent par se détester à la fin de celui-ci  tout en identifiant les « autres « à ces émotions mal vécues.

 

S’ils  prenaient conscience du processus ils pourraient, comme le font tous les acteurs d’un film se réconcilier à la fin du tournage et sortir de leurs rôles.

 

Notre vie quotidienne n’est ni plus ni moins qu’une télé réalité au sein de laquelle nous sommes « acteurs » plus ou moins manipulés par le scénario édicté par les informations médiatiques (sociales, politiques, religieuses, médicales, scientifiques)  on baigne en permanence dans un bain de croyances mensongères que nous prenons comme réalités et qui ainsi modifient a notre insu notre comportement.


La rumeur  médiatique ……………

Les médias et la technologie de pointe servent à alimenter la rumeur (croyance) qui nourrit par la multitude devient une réalité. Il suffit d’un mot (ou d’une image) pour améliorer ou ternir la renommée d’un individu et peu importe que celui-ci soit vrai ou non.

 

Il suffit que quelqu’un parle de crise monétaire pour que cette idée modifie le comportement des auditeurs qui se mettent à resserrer les cordons de leur bourse et à agir comme si la crise était réelle et par l’effet de contamination suggestive  celle-ci devient réalité.

 

Nous vivons au sein d’une Matrice diffusant une multitude des programmes de tous les possibles à vivre : maladies, violence, crimes, bonté, réussite ; Sida …qui deviennent réalités dés que l’Attention des individus se mettent à les observer… on ne peut observer que ce que l’on croit réel et l’Attention rend objective ce qui n’était que suggestif.

 

L’électricité existait déjà au Moyen Age mais on n’avait pas encore découvert l’outil capable de la capter (elle était encore suggestive, invisible) Le Sida existait aussi mais personne n’avait encore « détecté » sa présence et depuis que cela a été réalisé le Sida apparait comme une réalité pour tous ceux qui croient en son existence. Notre cerveau enregistre les informations qu’il croit réelles et augmente ou abaisse notre système immunitaire pour que tout ce que l’on puisse expérimenter ce que l’on croit vrai. Toute l’énergie que nous utilisons pour lutter contre le Sida démontre que nous croyons celui-ci réel et cette énergie projetée sur ce concept provient de notre réserve vitale… nous nourrissons ce que nous contemplons.

 

Rien n’est prédéterminé…

Le processus de contamination qu’il soit de nature virale ( maladie) mentale ( idées, croyances ) émotionnelle ( peurs, jalousie, colère, violence) est identique… tout est possible mais rien n’est déterminé à l’avance… tant que notre conscience reste identifiée à notre personnalité limitée et aux personnages que nous jouons nous subissons les aléas de la vie et ne percevons pas que tout ce que l’existence nous amène dans notre vie n’est qu’effet miroir pour nous permettre de nous libérer de nos vieux engrammes … dés que nous libérons notre Energie des images cristallisées  nous augmentons notre réservoir d’énergie vitale.


Le pardon est l’arme absolue, il efface les vieux programmes et images et ramène à la transparence innocence de l’énergie originelle. Penser ne suffit pas pour pardonner, il faut ressentir en profondeur pour qu’une nouvelle empreinte émotionnelle efface l’empreinte  générée par la souffrance cristallisée antérieurement.


   CREATURE HUMAINE OU CREATEUR SOLAIRE ??

Tant que nous enfermons une personne dans une image provenant d’un vécu passé nous projetons de l’ombre sur elle et nous-mêmes et ne pouvons jamais connaitre cette personne comme elle est vraiment, lui donner une nouvelle chance d’Etre autre chose …comme la Lune on projette des ombres génératrices d’images cristallisées. Celui que l’on considère comme « ennemi » ne pourra jamais devenir notre « ami ».  c’est dans cet état d’esprit que fonctionne la conscience collective ( inconscient lunaire) qui nous maintient sous dépendance de traditions sociales, religieuses, ethniques , des conflits d’opinions, d’idées et de clans qui perpétuent sans cesse des guerres entre humains… chacun s’identifie à une religion, un clan, une famille ; un passé, une filière ancestrale , une autre vie et ne peut ainsi « passer à autre chose ».

Ce n’est que lorsqu’on est capable d’effacer l’ardoise du passé, (pardon a soi même et a tous nos soi disant ennemis) qu’on devient innocent et transparent comme l’Energie de vie, l’Onde d’amour de l’Eros, et qu’on ne projette aucune ombre sur quiconque, on ne lutte contre rien, on ne critique ni ne juge, on se contente de vivre, de voir, se jouir, de se réjouir sans rien chercher à retenir, cristalliser, enregistrer. On vit l’instant.

On ne laisse aucun image se cristalliser en notre Conscience… on est Pure Energie. Onde de vie traversant tout ce que vit… on n’est même plus porteur de Lumière mais Lumière .le Soleil rayonne à travers notre conscience totalement transparente… on est totalement sorti du monde des reflets de Maya… on peut jouer dans n’importe quel film, choisir les scénarios qui nous réjouissent mais quoi qu’il se passe plus rien ne peut altérer ou modifier notre Etat de conscience. On vit totalement l’instant, sans rien prévoir ni attendre.

Notre passé nous accompagne mais il ne nous dérange plus et si une image de ce passé ressurgit devant nous on est alors capable de la regarder « face a face » sans qu’elle nous perturbe,  on sait qu’elle n’est que « mémoire «  d’un passé vécu et révolu qui n’a plus rien de réel car seul l’instant présent est réel…

Peu importe ce qu’on à été dans une autre vie, dans notre enfance, notre adolescence,  l’année dernière , le mois dernier, hier, il y a deux heures, il y a 10 minutes… on peut dés maintenant vivre autre chose.. Une autre vie… une nouvelle aventure, on n’hésite pas à changer de  look ; de décor, de région, de partenaires, de nourriture…. On n’a rien à programmer car c’est la Vie elle-même qui nous amène dans le quotidien les nouvelles propositions qui peuvent embraser notre cœur d’enfant avide d’inconnu, de nouvelles aventures. Tout est possible. Ici maintenant…

Le passé est mort, le futur n’existe pas encore. Le Présent est Ici Maintenant. Aujourd’hui.

Bon voyage !!!  20 décembre 2013

 

 

Publié dans philosophie appliquée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nour 10/03/2014 10:42

Je découvre le site, j'adore votre sincèrité.
Nour

Nour 10/03/2014 14:04

merci de votre commentaire, cela fait plaisir de rencontrer certaines personnes qui pensent comme moi

inspiration 16/02/2014 12:15

les images utilisées pour rendre l'article compréhensible sont parfaites car simples et claires...du coup le message nous parle plus directement....merci Christian.
Inspiration.