vraie vision

Publié le par Wydyr

VRAIE VISION

 

 

Le fait d'être conscient de la vie – l'humain est observateur- et d'utiliser le mental donne l'impression de dualité entre ce qu'on ressent être et ce qu'on pense être. On voit la vie par nos yeux extérieurs ; les flux lumineux sont captés par notre rétine et transmis a la zone de « vision » sise à l'arriére du cerveau qui projette sur l'écran de notre conscience l'image adaptée à ce que nous croyons voir. Nous ne voyons jamais les choses comme elles sont mais comme nous les imaginons. La matiére réflectrice du cortex cérébral sert d'écran réflecteur, de miroir.. Tout ce que nous voyons par nos yeux n'est qu'un reflet de la réalité, une image projetée sur l'écran de notre conscience.. lorsqu'on voit le soleil extérieur que l'on croit réel on ne voit en vérité que le reflet du soleil interne de la Terre qui fait partie intégrante du Logos solaire centre de notre Univers perceptible.

 

L'animal ne posséde ni corps mental, ni « matière à réflexion », il ne voit pas d'image extérieure mais ressent par son oeil intérieur la forme de vie qui s'approche de lui et sait instinctivement si celle ci lui sera bénéfique ou non.. le régne végétal, minéral et animal ressentent la vie qui les anime mais n'en sont pas conscients: le cheval vit son existence de cheval sans chercher à être autre chose, le lièvre vit son existence de lièvre sans se poser de questions, le lion mange la biche qu'il à attrapé sans se culpabiliser d'avoir oté la vie de celle-ci... cet acte est instinctif, c'est son état naturel.. le chat qui se trouve seul pendant la journée parce que son maître est parti travailler ne s'ennuie pas, n'est pas triste, il vit ce qui se présente a chaque instant; court aprés la souris ou dort au soleil et quand son maitre arrive il accourt vers lui pour lui faire la fête car il apprécie cet instant présent.. seul l'homme qui est « pensant par nature » imagine que son chat s'est ennuyé pendant son absence, cela est pure imagination...

 

L'animal ne se préocuppe ni du passé ni de l' avenir, il ne sait même pas qu'il va vieillir ou mourir.. Il ne sait vivre que l'instant, il « est ce qu'il est » ..chat ou cheval et ne cherche pas à être autre chose alors que l'humain passe son temps à observer, réfléchir, analyser, décortiquer, juger... il sait qu'il est vivant et cherche à savoir pourquoi et comment ??.. il ne vit l'existence que par le filtre de son mental qui formaté dés la plus tendre enfance via l'éducation ne lui renvoie que des images tronquées, faussées.

 

L'humain tire ses conclusions à partir de ce qu'il voit et analyse via son son mental voilé et ainsi il imagine la vie comme ceci ou comme cela, invente des raisons existentielles qui sont pures chimères. Il se complait à chercher dans le passé la cause de ses problémes présents et ne trouve jamais cette cause puisqu'elle est transformée en effet... Devant les problèmes de société actuelle il cherche les solutions en analysant le passé, en essayant de comprendre les erreurs de ceux qui ont vécu avant lui et ainsi il s'auto satisfait de réponses totalement fausses.

 

Pour s'en convaincre il n'y a qu'a regarder les archéologues qui passent leur temps à ouvrir de vieux tombeaux, à retrouver certaines pierres, poteries ,armes et autres objets afin de déterminer comment vivaient les hommes dans le passé, espérant en cela trouver les solutions et causes de nos problémes actuels. Certains soupirent de nostalgie au souvenir de la sagesse passée, enfouie sous les sables ou les décombres générées par le temps, ils sont persuadés que les Egyptiens et autres grandes civilisations disparues étaient plus évoluées que nous ne le sommes aujourd'hui et ils se lamentent sur cette perte. Ils ne sont pas du tout conscient que si ces civilisaitons grandioses ont disparues c'est qu' à un moment ou un autre la « sagesse »avait disparu . Toute civilisation nait, grandit ,atteint son apothéose et meurt quand elle à terminé son ouvrage.. Ce n'est pas en déterrant les momies des grands rois qu'on trouvera la solution de nos problémes actuels.

 

Trop d'humains vivent dans les mémoires du passé proche ( de cette vie ) ou plus ancien ( vies antérieures, ancêtres) et le Présent semble inéluctablement la suite logique des erreurs émanées de ces « passés ».. le Français persuadé de sa bonté naturelle et prisonnier du passé vante les héros de la derniére guerre et à condamne sans appel les allemands qui sont les « méchants » qui ont causés tant de malheurs. Pourtant ces allemands d'aujourd'hui n'ont absolument rien à voir avec ces « ennemis passés » , pas plus que nous français du 20° siécle ne sommes ces héros de la dernière guerre... ce n'est pas parce qu'on à eu des ancêtres héroiques qu'on est soi même un héros!!!.. ceux qui se targent de l'héroisme de leurs ancêtres perpétuent le processus d'hérédité familiale qui était instauré dans les familles royales et il est souvent arrivé qu'un roi se voit affublé d'un héritier maladroit et incapable... l'humain se targue souvent de certaines qualités en s'affublant de celles qui ont été déployées par ceux qui les ont formés... sur nombreuses cartes de visite on voit écrit «  mr..machin chose formé par le grand Maitre untel ou par le grand savant untel »..tout cela n'est qu'affabulation.

 

Nous ne voyons jamais les choses comme elles sont mais comme nous pensons qu'elles sont et ce que nous pensons ne vient pas de notre Soi conscience , notre Je Suis mais de ce qui y a été inscrit dans notre programme mental via l'éducation sociale, scolaire, religieuse, morale et les médias. Pour percevoir la vérité il faut accomplir un renversement de conscience et percevoir que ce qui se présente à nous comme réalités ( situations, personnes, images) n'est là que pour nous permettre de per – se- voir par notre ressenti interne ( 3° oeil) ce que nous sommes: ce ne sont pas les situations qui définissent qui nous sommes mais notre façon d'agir ou de réagir face à celles ci .Nous avons le choix d'accepter ou non ce qui nous est proposé... tous les programmes du bien ( ce qui nous fait du bien) et du mal ( ce qui nous fait du mal ) sont omniprésents autour de nous et l'existence nous propose ce qui semble le plus adapté mais c'est « nous » qui par notre Attention décidons d'accepter ou de refuser...Nous pouvons choisir de servir dieu ou le diable, rien n'est bien ni mal mais nous devons accepter les conséquences résultantes de nos choix: celui qui choisit de voler et de tuer prend plus le risque d'être tué que celui qui choisit de garder des moutons..

 

L'animal fonctionne grâce à son instinct qui l'améne à s'éloigner des zones et personnes dangereuses et cet instint n'est pas dépendant de la « forme extérieure » de la présence qui s'approche.. peu importe que l'on soit bien habillé, petit ou grand, gros ou maigre, riche ou pauvre.. lorsqu'on approche un chat celui ci sent instinctivement si nous aimons les chats...ou si nous faisons simplement semblant...dés qu'un quelconque peur nous habite, celle ci génére une onde colorée qui perçue par l'animal le fait fuir.. c'est la raison pour laquelle nous pouvons aimer les oiseaux et désirons les approcher, les toucher mais que ceux ci s'enfuient à notre approche... tant qu'une peur nous habite ( quelque qu'elle soit) elle fait fuir l'animal.. celui qui dompte un animal, lion ou cheval sait cela : face à l'animal il faut évacuer toute peur et surtout ne pas penser mais ressentir..

 

L'intuition est pour l'homme l'outil idéal, elle agit comme l'instinct animal mais avec un petit plus : la conscience. Conscience ne voulant pas dire « pensée » mais perception intérieure, comme une sorte de vibration émanant du coeur qui génére une sorte de « vision sans image »..un ressenti...Cependant dés que celui ci est analysé par le mental il se transforme en « senti-mental » et l'intuition premiére s'évanouit.

 

La manne divine dont parlent les écritures est aussi cette intuition lumineuse et celle ci doit être consommée dans l'instant , sans édulcorant, sans réflexion.. une intuition n'est valable que dans l'instant présent, elle surgit spontanément et nous révéle quelque chose que nous ne savions pas auparavant...si cette intuition ne fait que confirmer quelque chose que nous savons ou pressentions par le mental c'est que c'est une fausse intuition , une émanation du mental..

 

Prenons un exemple: celui qui est persuadé qu'il à vécu une vie antérieure en Inde ( que cela soit vrai ou non) peut aprés avoir rencontré quelqu'un ou lu un livre ou vu un film sur l'inde, faire un rêve où il vit en Inde... il pense alors que c'est une vie antérieure qui ressurgit à sa conscience , ce peut être vrai mais aussi une pure illusion générée par le mental qui formaté par la lecture a imaginé ce scénario. Par contre une personne qui fait le même rêve alors qu'elle n'a lu aucun livre sur l'Inde ou ne s'est jamais trop intéressé à cela a de fortes chances que ce rêve soit une réminescence d'une autre vie car l'intention première n' était pas une projection du mental.. ainsi chacun de nous peut s'inventer des vies antérieures purement fantaisistes pour satisfaire son ego ou se donner de bonnes raisons d'être ceci ou cela et ainsi s'imaginer un périple qui n'a débuté et finira que là où il est né: dans la tête...

 

L'existence est comme un train dans lequel on monte pour faire un bout de voyage mais ce « train de vie » s'apparente souvent à un voyage imaginaire.... lire la suite dans article « train de vie » ...

 

 

 

Publié dans philosophie appliquée

Commenter cet article