Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 9/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 9/11

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 9/11

LES PORTES SENSORIELLES

Nous entrons en contact avec les forces invisibles de ce monde par nos perceptions sensorielles ; nos 5 sens. Et c’est par ceux qui que nous ressentons le monde qui nous entoure ; nous goûtons, touchons, sentons, voyons, entendons et tout cela nous in-forme, c’est-à-dire nous « forme de l’intérieur ».

Notre matière corporelle est holographique et contient tous les secrets de l’univers, tous les secrets des plantes guérisseuses et les mystères de la création.

A chaque fois que nous ingérons un aliment naturel comme un fruit, notre corps éthérique est nourri. Tous nos sens se mettent en œuvre : on perçoit la beauté du fruit (vue) on touche sa peau (toucher) on sent son parfum (odorat) on le goute (gout) et on peut aussi entendre la musique ultrasonique qui s’en dégage.

Et ainsi notre corps énergétique (KA) est nourri et informé. L’information conceptuelle contenue en notre mémoire corporelle s’active et le « corps » reconnait le fruit et son Essence de vie c’est-à-dire le Deva qui en est l’esprit non incarné. C’est par « les Sens » que l’on peut connaitre « l’Essence » dite « Quinte- Essence ». Lorsque nos 5 sens sont comblés et informés, nous percevons par le 6° sens- l’Intuition du cœur - qui est le mode d’expression de l’Amoureux, l’Eros ; l’Enfant intérieur.

SHIVA -SHAKTI et L’ENERGIE ASCENSIONNELLE

L’énergie masculine est de nature électrique et fécondante. Elle est symbolisée par un trait de lumière et émane de l’Esprit (aspect Shiva dans le tantrisme cachemirien). L’organe sexuel masculin ou phallus est dressé vers le ciel.

L’énergie féminine est de nature magnétique et fécondable et nourricière. Elle est symbolisée par un cercle et émane de l’Ame universelle (Shakti dans le tantrisme cachemirien) elle est le « Yoni », le jardin des délices, le sexe féminin. Sa nature est ondulatoire, tournoyante.

L’union sacrée de Shiva-Conscience)- et de Shakti –Energie- engendre l’osmose, l’Orgasme cosmique. C’est ainsi que l’union de l’électricité et du magnétisme créé l’électromagnétisme. Force dont nous avons besoin pour nourrir notre corps d’énergie – KA- mais qui peut aussi nous enfermer dans la matrice.

Shakti est lovée à la base de notre colonne vertébrale, comme un serpent endormi connu sous le nom de Kundalini. Lorsque cette force est réveillée par Shiva c’est-à-dire lorsque notre Conscience commence à s’éveiller, Kundalini se manifeste comme un double serpent qui s’enroule autour de notre Arbre de Vie (colonne vertébrale).

A chaque centre d’énergie ou chakra les deux Serpents se croisent. Le Serpent de gauche est de nature Lunaire (Ida) et celui de droite de nature Solaire (Pingala) et le Canal central de la moelle épinière ou Sushuma est de nature vibrale Supra Ethérique Cristalline.

Les préliminaires amoureux et attouchements sexuels éveillent ce Feu et les deux serpents commencent à ascensionner le long de notre Arbre de Vie mais souvent tout s’arrête au niveau du centre sexuel. L’Homme perd sa semence vitale qui se déversant en la femme engendre une descendance (enfants). L’énergie ainsi stoppée dans son ascension ne peut pas « ouvrir » les centres supérieurs et l’on reste prisonnier de la sexualité orientée vers la reproduction.

Sur la carte de l’Amoureux on voit un personnage à la croisée des chemins : les deux chemins devant lui forment un Y symbolisant deux voies possibles mais aussi l’Y.oni féminin. On pourrait dire qu’à chaque fois qu’un homme se prépare à pénétrer une femme il se retrouve comme cet Amoureux : va-t-il simplement vivre un plaisir animal ? Va-t-il pouvoir vivre la transcendance ? Ou va-t-il tout simplement engendrer une descendance ?

L’orgasme localisé ou omniprésent.

Lorsque l’énergie reste stoppée au centre « Hara » le plaisir orgasmique se vit uniquement comme sensation au niveau des organes sexuels surtout chez l’homme. La femme plus réceptive sent parfois la sensation dans tout le corps mais cela ne dure pas.

Comme cela à été dit précédemment l’orgasme se déclenche dans le cerveau et est ressenti soit dans une partie du corps soit dans tout le corps. Il se manifeste comme un orage magnétique dans notre cerveau et c’est pour cela qu’il nous apaise comme le fait un orage quand le temps est trop chargé. Vivre l’orgasme permet de changer notre climat intérieur ! Il chasse les nuages et les pollutions du mental…. Pour un temps !

La voie de l’Amoureux nous invite à passer d’un fonctionnement senti- mental sexuel qui enferme dans les plaisirs charnels, la sexualité et la reproduction à l’Amour tantrique permettant la sublimation des énergies.

Lorsque l’énergie est bloquée au niveau du Hara il est fort difficile de connaitre l’orgasme cosmique qui est la finalité de l’expérience. Cependant il est possible de vivre un état intermédiaire entre le plaisir purement charnel et le plaisir cosmique : c’est l’état de plaisir Amoureux.

Nombreux sont ceux et celles qui ont vécu ou vivent cet état transitoire. C’est-à-dire qu’une partie du feu sexuel monte jusqu’au « cœur » (cela arrive quand on est amoureux du partenaire) .On ressent alors un orgasme moins localisé car notre cœur participe.

Le plaisir sexuel peut se situer à trois niveaux :

  • Au niveau le plus bas il est ressenti au niveau des organes génitaux (plaisir animal plutôt grossier, rapide et aussi violent ou perverti par des expériences masochistes ou autres)
  • Au niveau intermédiaire il est ressenti aussi au niveau du cœur. On se trouve déjà dans la position du tantrika qui privilégie les préliminaires (caresses, massages, paroles douces, sentiments subtils).
  • Au niveau transmutation il est ressenti au niveau du cerveau, de la glande pinéale et dans tout le corps. A ce stade l’homme n’a plus besoin d’éjaculer sa semence pour ressentir du plaisir et sa compagne ressent le même orgasme. C’est l’orgasme cosmique.

Vivre d’Amour et d’eau fraiche !

Ainsi l’amour et la Magie sexuelle peuvent amener à la Transcendance alchimique et corporelle car une fois que l’énergie Feu est montée au cerveau elle se transforme en Amrita, en Elixir d’Immortalité et de Jeunesse Eternelle qui coule depuis la glande Pinéale dans la gorge et chaque tantrika peut se nourrir uniquement de cette manne. On peut donc vivre d’Amour et d’eau Fraiche mais pour cela il faut atteindre le 3° niveau.

Les manipulateurs qui par le biais de religions à dogmes ont été informés de cela on mit en place un système de brouillage occultant cette connaissance. La notion de mariage unique, d’interdit sexuel en dehors du couple et la croyance que la sexualité est sale et qu’elle ne doit être utilisée que pour la reproduction font partie des déviations. Il faut parfois une multitude d’incarnations pour se défaire de ces vieux schémas qui, transmirent de père en fils et de mère en fille ont fait de la plupart des humains des « êtres en carence d’amour ».

Notre Enfant intérieur est jouissance et réjouissance. Il est sans tabou et peut vivre l’amour physique tout en ressentant l’Amour Cosmique. L’Amoureux est un grand enfant avide d’extase perpétuelle. Il veut atteindre un état orgasmique ou extatique permanent, faire l’Amour avec une fleur, un fruit, l’eau de sa douche, un vêtement, un arbre, le vent, le soleil, une femme qui passe…

François d’Assise et Claire sa compagne de chemin ont montré cette Voie. Ils incarnaient l’amour divin sans avoir besoin de le vivre sur le plan sexuel car ils avaient déjà sublimé cette force.

Dans la relation d’Amour certains ont besoin d’être touchés et de toucher l’autre, certains ont besoin de se sentir pénétrés physiquement d’autres peuvent simplement prendre plaisir à être collés à l’autre car le contact des auras suffit à nourrir cet amour, d’autres peuvent vivre cet amour en étant à des kilomètres de distance, d’autres peuvent même vivre cet amour avec des Déités non incarnées comme ce fut le cas pour Marie Mère de Jésus.

Dans cette quête n’Oublions pas non plus Joseph le père adoptif de Jésus qui a nourri Jésus enfant d’un Amour humain et céleste car Joseph était lui-même un grand initié d’une Confrérie secrète.

Kiristian Duval le 2 Mars 2016

Partager cet article

Repost 0

video avec Delphine Meyer de coeur à soi ..

Publié le par Wydyr

voici le lien pour une vidéo interview réalisé grâce à Delphine Meyer..

: https://youtu.be/kp19-mv6ehM

Publié dans annonces

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 8/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 8/11

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 8/11

CONSCIENCE ET ALCHIMIE

L’énergie suit la Conscience. Tous les possibles sont Omniprésents et par les Noces Célestes l’alchimie s’accomplit mais seule l’Attention portée sur l’Intention (volonté) peut activer les processus alchimiques ascensionnels : chacun dispose de libre arbitre.

Notre corps physique est le « KHAT » qui est nourri par l’énergie de la Mère (MER). Il est englobé dans le corps énergétique ou « KA » de nature lunaire magnétique qui est lui-même contenu dans le corps solaire du Soi ou « BA » L’Unité de ces trois corps formant le Véhicule de transition : le Mer-ka-Ba :

Mer étant l’énergie Mère créatrice du Khat.

Ka étant le corps énergétique du moi.

Ba étant le corps glorieux du Soi.

Le KHAT est régi par la physique newtonienne :

Toute masse subissant la loi de gravitation et celle de la force d’attraction La physique newtonienne permet de savoir à quel endroit précis va se manifester un corps « doué de masse ».

Le KA est régit par la mécanique quantique :

Ses particules atomiques et subatomiques étant inférieures à un millième de 25,4 millimètres ne subissent par la gravitation. Elles peuvent voyager librement dans l’espace, traverser les murs. Notre corps énergétique n’est pas limité par les lois matérielles, il est la réserve d’énergie qui non seulement nourrit notre corps mais en élève la matière sur un autre plan vibratoire.

L’expérience d’incarnation dans ce monde « dissocié de la Source » a en quelque sorte séparée l’Eau et le Feu qui à l’Origine sont « Un » dans les « eaux matricielles célestes » (Eaux de vie Source).

Notre corps physique –khat- et notre corps énergétique – Ka- sont comme coupés du Feu de la Source, du Feu Adamantin véhiculé par l’Onde de vie ou l’Eros cosmique. L’Amour est du Feu.

Notre corps physique a besoin du corps énergétique Ka pour se recharger. Notre corps mental est de nature électrique et notre corps énergétique de nature magnétique et pour vivre en ce monde nous avons besoin des deux, unifiés en tant que Force électromagnétique, qui engendre la Force d’Attraction dont l’Arcane 15 est une représentation.

L’Amour est une énergie qui « attire, assemble » et dés que nous portons Attention sur une Intention nous la nourrissons de cette énergie d’Amour et l’intention se concrétise. Toutes nos intentions non nourries d’attention (Amour) ne s’actualisent pas.

La plupart des humains ne sont conscients que de leur « KHAT » et leur « KA » qui non relié au « BA » est souvent en carence d’énergie.

RECHARGER LE KA

La base même de l’alchimie consiste à condenser suffisamment d’énergie vitale pour permettre au KA de se densifier jusqu’à être ressenti comme réalité énergétique et vibratoire (ondulation) et devenir le temple de la Conscience (Esprit).

Il faut beaucoup d’énergie accumulée pour vaincre la force d’inertie du KHAT (attraction, gravitation, paresse) maintenant dans l’illusion. Le mental est le réceptacle indispensable car c’est lui qui dirige l’attention vers l’Intention.

Dés que l’Attention faiblit, la pensée vagabonde et l’énergie se disperse. L’acte sexuel fait avec conscience, Attention avec une Intention précise fait partie intégrante du processus de recharge énergétique. Il s’accomplit au niveau du plan quantique. La sexualité est un acte qui procède du « quantique ».

Pour recharger le KA on peut méditer au Soleil afin de recueillir la rosée alchimique (énergie vitale et prana) indispensable pour générer l’Amrita (Elixir d’Immortalité).

RA, le soleil visible est un reflet du soleil intérieur invisible : Le soleil Intra terrestre impulsé par le Soleil Source baignant dans le soleil galactique immergé dans le Soleil des soleils.

Notre centre « Hara » lié à la « Rate » est notre petit soleil interne et il agit comme un aimant : il absorbe le prana solaire, l’énergie de l’air, de l’eau, de la terre, des aliments, des pensées, des émotions, sensations, les rayons UV, les particules adamantines via les atomes prismatiques, la rate, le plexus, le 3° œil. A chaque inspir ce soleil remplit l’espace vital du Hara qui est la matrice du KA quantique.

A chaque instant de la journée il est bon de renforcer ce centre et d’y ramener toute l’énergie des pensées, émotions, sensations, actions jusqu’à ressentir ce feu intérieur et l’ondulation vibrale de la force serpentine dans le corps.

Notre KA nous appelle pour nous faire renaitre en Horus/Christ et il est bon de ne pas gaspiller nos énergies en actions, pensées, cogitations et émotions inutiles.

Il ne suffit pas d’avoir une compréhension avancée du KA pour renaitre il faut tonifier celui-ci jusqu’à ce qu’il devienne suffisamment dense (il peut être visible) et qu’ainsi nos ailes d’Horus ouvertes nous permettent de voyager dans les multivers pour y rencontrer les grands Etres qui nous révéleront ce que nous devons savoir. Le KA révèle les Siddhi (pouvoirs) que l’on peut alors utiliser avec humilité pour favoriser l’ascension collective.

Dans la tradition égyptienne on retrouve le couple sacré Père/Mère/Fils comme étant Osiris/Isis/Horus. Horus nait de l’union de l’Esprit (Soleil) et de la matière (Lune). Son voyage n’est que l’évocation allégorique de la conscience énergie qui s’élève le long de la colonne vertébrale (fleuve de vie – Nil). Horus à besoin de beaucoup d’énergie pour s’élever. Ce n’est qu’une fois qu’il à atteint le statut de Dieu créateur qu’il peut vaincre Seth le Serpent de l’illusion générateur de la division.

Horus est l’Etat de l’Initié ayant atteint le plus haut sommet de l’évolution ici bas. La dernière initiation de Jésus en Egypte l’a couronné en tant qu’ « Horus », le Fils du soleil qui Androgyne émane à la fois du Père et de la Mère. Nous sommes tous des « Horus » en potentiel.

ASCENSION ET ALCHIMIE

Au moment de la mort du KHAT – corps physique- l’Esprit de l’initié porte son Attention sur le KA auquel il s’est habitué en le nourrissant et ainsi il change de costume. Plus le KA est puissant plus l’initié vit longtemps. L’accumulation d’énergie amène le KA à fusionner avec le BA solaire et il s’enflamme du Feu Ether et se revêt d’une robe d’or qui le rend immortel.

Quand le Ka est suffisamment alimenté en énergie et unifié au BA c’est ce dernier qui nous révèle les informations nécessaires à notre Ascension. Tout le travail consiste donc à accumuler le maximum d’énergie vitale pour « décoller » du corps de matière inerte et la magie du couple sexuel est un moyen d’y parvenir.

L’orgasme permet de ressentir une vibration intense de l’Eros parcourant toutes les cellules du corps. Il agit comme l’étincelle électrique d’un avion, il allume le kérosène (Essence) et cela déclenche le fonctionnement des turbines. Tout l’avion se met à vibrer avant le décollage. L’acte sexuel accompli en conscience nous fait décoller vers le 7° ciel.

Quand la matière inerte de notre corps est animée par cette Onde de l’Eros vibral, elle s’élève en vibration et la loi de gravitation et d’attraction n’ont plus de pouvoir sur nous. On sort du monde d’attraction et on entre dans le monde des probabilités quantiques. La Lumière cachée au cœur de chaque cellule du corps d’Ombre s’est réveillé et révélée.

L’Homme représente l’Etincelle électrique, celui qui « allume ». La femme est le réservoir d’Essence divine. Les deux sont indispensables pour le décollage. Sans Essence on ne peut décoller.

Notre corps énergétique est trinitaire : corps mental, corps émotionnel/ astral, et corps éthérique/ vital. En effet les pensées, les émotions et les sensations sont intimement liées. Celui qui pense trop épuise son corps émotionnel et par effet de résonnance son corps vital qui est le réservoir d’énergie permettant à notre Enfant intérieur de s’exprimer.

Tant que notre Enfant intérieur est prisonnier des vieux schémas de l’inconscient collectif lunaire, il ne peut s’exprimer librement et être créatif a partir de l’Immaculé. Il subit les contraintes du programme matriciel collectif.

Tant que notre mental et nos émotions et sensations sont polluées par les scories du collectif, notre enfant intérieur reste emprisonné et nous gaspillons notre fluide vital (Ka) en cogitations, émotions violentes, passions, qui épuisent notre vitalité (corps éthérique) et altèrent notre état de santé et de jeunesse.

kiristian Duval le 24 février 2016

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 7/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 7/11

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 7/11

L’ORGASME : UN ORAGE MAGNETIQUE

Au niveau planétaire Uranus accumule l’énergie libre dans les atmosphères du Ciel qui ainsi se charge en électricité. Cette force Uranienne est extrêmement puissante encore plus que l’énergie atomique générée par l’uranium en notre réalité. L’Amour est la force de toutes les forces et cette énergie est omniprésente au sein de nos cellules.

Jupiter est le déclencheur. Représenté par Zeus tenant la foudre dans ses mains il déclenche les éclairs qui font exploser les nuages qui déversent ainsi les Eaux du ciel sur la Terre. Cela nous recharge en énergie électromagnétique et régénère notre corps énergétique. Cette interaction des deux planètes est en quelque sorte un « orgasme cosmique » dont la semence tombe sur nous.

C’est la même chose qui se passe dans notre corps lorsque nous vivons une relation amoureuse. Celle-ci commence souvent par « un coup de foudre » qui met en déroute nos sens et notre mental. On ne peut résister à un coup de foudre et toute notre existence en est perturbée. Cela nous incite à vivre une relation sexuelle pour ressentir la fusion orgasmique avec l’autre.

Lorsque l’homme éjacule sa semence il se passe la même chose que lors d’un orage : c’est du Feu qui sort de son sexe…de l’électricité provenant de l’énergie libre qui est l’Amour universel et qui entrant en contact avec l’eau du Yoni féminin génére de l’énergie électromagnétique qui se manifeste comme « jouissance » génératrice de secrétions hormonales.

L’acte sexuel déclenche une énergie aussi forte qu’un orage magnétique. Au moment de l’orgasme notre mental est totalement débranché, inutile, impuissant… et c’est cela que nous voudrions vivre en permanence avec tout l’univers.

L’orgasme peut être vécu uniquement au niveau du centre sexuel ou au contraire dans la totalité du corps qui entre alors en transe. Cependant l’orgasme sexuel localisé au niveau du sexe ou révélé par tout le corps est déclenché à partir du cerveau. Le centre sexuel n’est que le moyen d’expression, de ressenti, mais pas l’énergie en elle-même.

Dans le tantrisme cachemirien l’organe masculin est appelé « Foudre » ou « Vajra » et l’organe féminin ou Yoni symbolise la’ « montagne », le mont de Vénus car tout haut sommet émane une forte énergie magnétique. Ainsi quand le foudre frappe le sommet, il s’en dégage une énergie phénoménale enclenchant une pluie régénératrice. (Il suffit de regarder un éclair frappant le sommet d’une montagne pour percevoir la puissance de cette énergie. Et bien, quand le lingam masculin pénétre dans le yoni féminin on ne fait qu’imiter les Déités créatrices. Quand les polarités de deux individus entrent en connexion d’amour il en résulte un coup de foudre qui occulte toute forme de raison.

L’orgasme réprimé engendre la violence !

Jupiter dans sa face sombre est réputé pour être colérique voire dogmatique et Uranus n’a pas meilleur caractère. Lorsque les énergies sexuelles sont réprimées au lieu d’être canalisées et élevées vers les plans supérieurs nous tombons dans des scénarios de colère, de violence, de viol parfois, de brutalité, d’inquisition dogmatique. La sexualité réprimée est la cause de tous les conflits.

En 1789 lors de la découverte d’Uranus bien des tabous religieux et sociaux ont été mis à mal par les révolutionnaires. En 1968 Uranus transitait en Balance et les conflits sociaux ont éclaté et les jeunes hippies déclamaient ‘ » faites l’amour pas la guerre ».

La relation d’amour et la sexualité font partie de notre état naturel cependant il faut dissocier cela de la notion de procréation.

En effet nous devons être vigilants car si à chaque fois que nous faisons l’amour nous engendrons une descendance il est évident que nous allons vers des problématiques de surpopulation. Il existe de nos jours suffisamment de moyens contraceptifs pour éviter cela mais cela ne suffit pas pour accéder à la voie tantrique que je vais développer ci-dessous.

L’ACTE SEXUEL REGENERATEUR

L’acte sexuel résulte d’une intention mais celle-ci doit être au-delà de la procréation. L’intention doit être d’élever les vibrations de notre corps vers les hautes fréquences Célestes et notre feu sexuel doit pouvoir s’élever jusqu’au Calice situé dans notre Cerveau afin que nous n’enfantions plus en ce monde duel mais dans l’Autre monde Unifié, dans une autre réalité multidimensionnelle.

La Force sexuelle est la force ailée, celle qui ouvre les ailes situées dans notre dos (au Point dit Kiristi localisé derrière le centre cardiaque) et nous emporte au 7° ciel. Malheureusement après l’acte sexuel nos ailes se replient et nous retombons dans une réalité moins agréable.

L’acte tantrique consiste à réveiller ce Feu, à le maintenir actif, comme tout alchimiste se doit de le faire afin de le faire monter et provoquer l’Embrasement. On dit que l’amour donne des ailes et c’est bien vrai. Alors comment faire pour maintenir les ailes ouvertes après avoir vécu une relation sexuelle ?

Lorsqu’on veut s’envoler vers d’autres Cieux il faut avoir suffisamment d’énergie pour se libérer de la force d’Attraction et d’inertie propre à ce monde et notre corps énergétique ou KA en a besoin en permanence. Il est le réservoir d’énergie nourrissant notre Enfant intérieur (Eros)

Ce corps est épuisé par nos cogitations, répressions, souvenirs, regrets, remords, nostalgies, culpabilités, désirs non assouvis, projets non réalisés et nous sommes ainsi « vide » d’énergie et le seul moyen de nous recharger est de dormir. Cependant lorsqu’on s’endort épuisé mais sans avoir vécu de joie dans la journée nos rêves sont peu réjouissants. Notre corps énergie ne se recharge pas en totalité.

C’est pour pallier à cela que nombreux couples aiment faire l’amour avant de dormir, afin d’avoir un peu plus de réjouissance qui ouvrira davantage les ailes afin d’avoir des rêves plus régénérateurs et agréables.

Notre corps énergétique à besoin d’énergie magnétique et électrique et chaque partenaire offre à l’autre ce qui fait partie de sa nature : l’homme donne le Feu électrique à la femme et celle-ci lui octroie l’Eau magnétique. L’acte d’amour fait dans de bonnes conditions régénère les corps des deux amants.

La voie 6 invite à pratiquer l’alchimie vibratoire cellulaire par le ressenti de la vibration de l’Eros sur tous les plans : au niveau de l’Esprit, de l’âme et du corps. L’amoureux est un être senti-Mental c’est-à-dire que son ressenti physiologique et son mental sont intimement liés. C’est ce que l’on ressent lorsqu’on tombe « amoureux » : une sorte de picotement agréable dans tout le corps.

LA MAGIE SEXUELLE D’ISIS OSIRIS

La Voie 6 est liée à la Magie sexuelle telle qu’elle à été pratiquée depuis des éons de temps par certains initiés tels le Roi David, Salomon et sa lignée et qui à été actualisée par Jésus et Marie Madeleine comme cela est si bien décrit dans le livre de Tom Kenyon et Judi Sion « le Manuscrit de Marie Madeleine ».

Les deux premiers initiés tantriques ayant atteint l’Immortalité en ce plan étant Isis et Osiris. Ils ont accompli cette alchimie a l’Epoque Atlante et ont formé des collèges d’Initiés et après l’anéantissement de l’Atlantide, les initiés survivants ont créés des écoles de formation pour ceux et celles qui étaient prêts à cette expérience.

Cela s’est développé en différents endroits du Globe et notamment au Cachemire et en Egypte. Le tantra sexuel cachemirien décrit par l’union de Shiva et Shakti est identique au tantra Egyptien révélé par le Pharaon Akhenaton et son épouse Néfertiti qui ainsi préparaient l’avènement du couple Jésus/Marie Madeleine.

Marie Mère de Jésus et bien d’autres initiés ont été formés à la transmutation alchimique sur cette terre d’Egypte. Il y avait cependant deux écoles :

  • dans l’une d’elle était enseignée la Magie sexuelle, celle employée pour la transmutation par la voie du couple. Les alchimistes l’appellent la voie humide.
  • Dans l’autre était enseignée la voie sèche, celle de la Sophia, la sagesse ou l’Initié œuvrait solitaire et élevait les vibrations de son corps par la prière, les exercices, la méditation afin d’en purifier tous les éléments et permettant ainsi de devenir l’incarnation d’une Déité masculine ou féminine.

Marie à suivi la voie sèche et à pu ainsi être sur cette Terre l’Incarnation de l’Isis céleste qui fécondée par l’Esprit a permit la naissance de Jésus. Elle était dite Immaculée car son âme était totalement purifiée des engrammes humains, qu’ils soient de nature raciale, ethnique, religieuse, sociale, émotionnelle ou mentale. Elle a ainsi offert à l’Initié Jésus une matrice de pur amour vibral au sein duquel il à pu élaborer son corps d’incarnation.

Marie Madeleine a suivi l’Ecole de la Magie sexuelle et est devenue L’Epouse tantrique de Jésus afin d’accomplir via l’acte sexuel la Transcendance totale du corps mortel en corps d’Immortalité.

A suivre….Kiristian Duval 16/2/2016

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 6/11 JESUS ET MARIE MADELEINE : UN COUPLE TANTRIQUE

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 6/11  JESUS ET MARIE MADELEINE : UN COUPLE TANTRIQUE

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 6/11

JESUS ET MARIE MADELEINE : UN COUPLE TANTRIQUE

Le dogme catholique a relégué la femme au rôle de procréatrice et les choses de l’esprit à l’Homme. Marie est adorée comme Mère du Fils de Dieu mais on n’a jamais abordé la sexualité de Marie qui pourtant par la suite à eu des enfants avec Joseph.

Quand à Marie Madeleine qui était initiée au tantrisme sexuel elle à été cataloguée de prostituée. Jésus à été présenté comme un célibataire endurci alors qu’il était l’époux de Marie Madeleine et c’est pour cela qu’il était appelé « rabbi «

Ce dogme qui est censé parler d’Amour nous révèle tout l’opposé car au nom de l’Amour de Dieu combien d’hommes, de femmes et d’enfants ont-ils été tués ou torturés ?

Par son ministère Jésus est venu rétablir la divinité de la Femme et le dogme religieux à effacé cette réalité et dans les églises catholiques toute trace de sexualité, de couple amoureux ont disparu. Au Vatican la plupart des statues en Marbre représentant des déités et héros mythologiques ont été émasculés : on leur à coupé les bourses à coup de burin !!

Le Vatican et le sexe

Les grands Pontes religieux enrobés, c’est-à-dire vêtus de robe mais aussi bien gras ont éradiqué la présence féminine et le sexe à été condamné alors que tous ces pontes sont quand même nés suite à une relation sexuelle et non par une opération du Saint Esprit.

Au Moyen Age les femmes devaient accomplir le « devoir conjugal » sans avoir de plaisir, elles devaient donner du plaisir sans en avoir et leur seul rôle consistait à enfanter dans la douleur afin de payer la faute d’Eve qui en croquant la pomme à généré tant de pépins par la suite !

LE SCEAU DE SALOMON : ETOILE A 6 BRANCHES…

Le Sceau de Salomon symbolise l’Alchimie tantrique. Salomon et la Reine de Saba sont deux amants tantriques. Son Père le Roi David était lui-même un homme épris d’amour et Jésus fait partie de sa lignée.

Lorsque deux amants sont positionnés dans la posture de Shiva/Shakti. (Homme assis en position de lotus chevauché par la femme) ils forment un sceau de Salomon. Ce Sceau représente l’Union du Masculin et du Féminin et la forme du corps Merkaba.

Salomon était un pratiquant de la Voie alchimique tantrique et c’est pourquoi il à écrit ce merveilleux Cantique des Cantiques, poème très érotique qu’il chantait accompagné de sa Harpe générant une mélodie ultrasonique grâce aux Harmoniques.

EROS ET APHRODITE

La mythologie révèle qu’Eros serait né de l’œuf primordial issu de la Nuit des temps. Il à deux ailes d’or et a participé à l’engendrement de la race des Oiseaux. Il est aussi présenté comme étant Fils d’Aphrodite, fils adoptif ou fils engendré en tout cas il est toujours présent à côté d’elle.

Muni de son Arc et de des flèches, facétieux, il s’amuse tirer ses traits sur les humains qui une fois touchés entrent en état de transe amoureuse. Il est connu aussi sous le nom de Cupidon. Facétieux, il aime rire, jouer des tours, surprendre, étonner. Il est la représentation de l’Enfant intérieur qui habite en chacun de nous et son seul plaisir est de jouir et de se réjouir de tout.

Nu comme un ver il est sans tabou et vit par tous ses sens. Lorsqu’il voit deux personnes qui se complèteraient parfaitement il leur envoie une flèche dans le cœur à chacun et le parfum d’amour dont il à empreint son trait fait son effet : les deux tombent amoureux.

Parfois il lui arrive de louper son tir et la flèche rentre dans les fesses ou le cul de l’élu et celui-ci est alors impulsé par un désir sexuel qui ne dure que le temps d’un acte souvent bâclé. Eros ne s’en culpabilise pas pour autant, bien au contraire çà le fait rire car tout cela n’est qu’un jeu.

Il est aussi représenté sous la forme d’un Etre ailé et qui emporte Psyché (l’Ame) vers le 7° ciel. C’est pourquoi on dit souvent « l’Amour donne des ailes ». Quand on est amoureux on se sent plus léger, plus joyeux, plus beau, plus créatif et tout nous parait réjouissance. C’est la raison pour laquelle nous recherchons tous à vivre cet Etat qui nous met en transe orgasmique en permanence.

SENTIER 6 : VENUS JUPITER

Dans l’Arbre de vie hébraïque, sur le pilier droit (celui de l’Amour) se trouvent trois Sphères planétaires. Ces Sphères dites Séphirots sont l’Ame des planètes qui y sont liées.

Tout au sommet se trouve Hochmah/ Uranus qui représente le Grand chaudron zodiacal : la coupe du Graal dont le zodiaque est la représentation. Cette Coupe est celle élaborée par les 12 Elohim Mère généticiennes de Sirius qui est le Soleil Central de la Voie lactée.

Au sein de cette coupe les 12 Mères ont déversé leur Essence de vie et les 12 fréquences se sont mélangées et forment le chaos originel, une force plus puissante que l’énergie atomique. Celle-ci est l’Amour ou énergie Christique non encore élaborée en forme précises.

Uranus est une planète qui provoque le chaos, qui détruit l’ancien pour reconstruire autrement. Cette coupe du Graal est représentée en notre corps (qui est un hologramme du grand Tout) comme étant notre Tête. Celle-ci ressemble à une Coupe qui au niveau subtil est encodée de 12 Points Etoiles nous reliant aux Elohims. Notre cerveau est le Graal Source.

Nous nous incarnons tout au long de nos vies dans les 12 Terres Zodiacales afin de les « connaitre » par l’expérience, c’est-à-dire en prenant une forme corporelle émanant d’un Archétype zodiacal car on ne peut « connaitre qu’en étant ». On ne peut connaitre une Essence qu’en devenant partie intégrante de celle-ci pour un temps donné.

Quand on a connu toute l’Essence des terres zodiacales, notre cerveau devient le reflet parfait de la Source. Du Graal et la connaissance infuse s’exprime à travers nous. Uranus est le calice de l’Amour christique, vibral, de l’Eros source se manifestant comme l’Onde de Grâce ultrasonique véhiculant la Musique des Sphères.

En dessous de cette sphère se trouve Hesed/Jupiter qui symbolise l’abondance, la bonté, la générosité, la force du Feu créateur, la miséricorde. Jupiter est le réservoir central d’énergie de tout notre système solaire, c’est un feu ardent et puissant qui nous impulse de l’intérieur.

Les Jupitériens sont représentés comme des Centaures, mi homme mi bête, des jouisseurs dans l’âme, des épicuriens, des êtres aimant jouir de tous les bons plaisirs de la vie. Zeus est le père de l’Olympe, celui qui tient la foudre.

Jupiter régit notre corps astral (animal) et notre foie (réservoir de glycogène de notre corps). C’est de cette sphère qu’on été impulsés tous les Melkisedek - les Etres humains qui ont réussi à atteindre un statut de Maitre et d’Avatar suite à une multitude d’incarnation -. Les Jupitériens sont réputés pour mettre la main a la pâte.

Le sentier qui relie Uranus/ Hochmah à Jupiter/Hesed est le « chemin 6 »….

Toute personne devant cheminer sur cette voie doit s’ouvrir aux Urnes de l’Amour Cosmique universel (Christ/Uranus) et pour cela avoir un mental transparent et extérioriser cet Amour divin dans la réalité tridimensionnelle à travers un corps devenu temple de l’Amour et d’abondance divine (Jupiter).

La sphère située dessous étant Vénus planète de l’amour, de l’art et de la beauté en montre la finalité.

A suivre….Kiristian Duval 11/2/2016

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 5/11 LA VOIE ALCHIMIQUE DE L’AMOUREUX : 6

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 5/11   LA VOIE ALCHIMIQUE DE L’AMOUREUX : 6

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 5/11

LA VOIE ALCHIMIQUE DE L’AMOUREUX : 6

Le chemin de vie se calcule en additionnant les chiffres de la date de naissance (année + mois+ jour) et le tout réduit à un nombre inférieur à 9. Exemple : naissance le 7.02.1950 soit 1950+7+2 = 1959=24=6.

Ce chemin est celui de l’Amoureux, illustré par l’Arcane 6 du Tarot de Marseille. C’est la voie du couple tantrique alchimique qui peut se vivre sur le Niveau 2 et 3 décrits au paragraphe précédent.

Cette voie amène à amène à épouser celle ou celui pour qui on éprouve de l’amour et à engendrer des enfants qu’il faut nourrir, éduquer, soigner, élever et pour cela il importe de trouver un métier que l’on aime faire et qui apporte un « service » aux autres. La sensibilité artistique et le sentiment d’amour permettant de créer une multitude de méthodes destinées à apporter de l’aide. Cette voie peut amener à un certain confort affectif et créatif lorsque notre enfant intérieur peut s’exprimer librement en tant que « serviteur de l’amour ».

Une telle relation de couple si elle est souhaitable est souvent perturbée par les problèmes quotidiens. Dans une vie quotidienne bien rangée on finit par tomber dans des processus d’habitudes et sur le plan sensoriel et sexuel cela tue toute forme de jouissance ou réjouissance. Cependant notre Enfant intérieur à besoin de jouir de la vie par tous ses sens, il est au-delà des tabous et morales. Pour lui la vie est un jeu et il est venu en ce monde pour réaliser un rêve et profiter des bienfaits de ce monde.

Pour lui le corps est quelque chose de naturel, et il ne voit aucun organe comme étant sale ou objet du péché. Il considère la sexualité comme un jeu et il désire utiliser cette fonction naturellement, comme il utilise les autres organes de son corps pour marcher, danser, digérer, faire pipi, etc…. cet état de pureté absolue est celui du bébé qui vient de naitre.

Dés que tout devient ennuyeux (la nourriture semble fade, le boulot ne procure pas de joie, l’affectif est superficiel, la sexualité est banale et sans originalité) notre Enfant intérieur est frustré et on se retrouve dans une situation conflictuelle ou une séparation.

On peut alors être tenté de trouver à nouveau l’Ame sœur ou le Prince charmant (et tout recommencera comme avant) soit approfondir la relation et la compréhension de l’amour et faire le premier pas sur le niveau supérieur : la voie tantrique.

Ceux qui cheminent sur la Voie 6 ont pour mission d’Etre l’incarnation vivante de cet Amour sans dissocier l’Amour humain (tendresse, sentiments,) de l’Amour sexuel et de l’amour spirituel car tout cela découle de l’Amour vibral de l’Eros Source…

L’alchimie ne peut s’accomplir que si on accepte tout ce que l’on est (énergies, corps, qualités, défauts, tendances, dons) à qu’à partir de cette réunification on laisse l’Amour s’exprimer naturellement. Plus on a de désirs plus notre sexualité est avide, plus cet amour pourra être puissant et généreux. Le sexe est la graine qui ne peut donner la vie à la fleur qui si elle est nourrie par l’Attention et le vécu.

Le tantrisme sexuel est imagé par la posture de Shakti chevauchant Shiva

Shiva est la Conscience qui s’érige comme un pic élevé (aspect masculin- phallus) Shakti est comme une vallée fertile : le sexe totalement ouvert afin d’être rempli de la semence de vie. C’est ce qui se passe lors de l’acte sexuel : la femme ouvre son Yoni afin que la tige de Jade de l’homme la remplisse d’énergie vibrale de Feu et d’Amour.

La fécondation sexuelle s’actualise sur le plan humain par la venue au monde d’un enfant (suite à l’éjaculation) mais lors de l’union tantrique le tantrika homme (qui incarne Shiva) n’émet pas sa semence, il vit la sensation du plaisir désir mais demeure conscient que cela fait partie de l’illusion. Ainsi il ne s’identifie pas au désir et canalise celui-ci et l’orgasme ne se manifeste plus au niveau du centre sexuel mais s’exprime au niveau du cerveau et irradie dans tout le corps. Ainsi Shakti et Shiva vivent la Transe- en- danse par et dans le Corps.

LE NOMBRE 6

Le Nombre 6 prononcé « six » comme « sexe » révèle la notion de double polarité homme/femme qui sur le plan de l’illusion apparait comme dualité. Cela est parfaitement imagé dans l’Arcane 6 du Tarot : l’Amoureux. Sur le plan des Hiéroglyphes Hébraïques, la 6° Lettre le Vav est représenté comme un lien, un crochet, un pont reliant deux plans. Elle symbolise le sexe masculin qui permet de relier le Ciel à la Terre. Dans l’Arbre de vie de la Kabale, la 6° Sphère (Tiphéret/soleil) relie Neptune (la Source) à la Lune qui déverse son contenu sur la Terre.

L’octave supérieure du 6 est le 15 (6+9=15) qui est imagé par l’Arcane du Diable symbolisant le sexe féminin (cercle). L’image nous montre un Diable assis sur un Trône. Il est doté d’une paire de seins et au niveau de son organe sexuel on voit sortir deux chaines au bout desquelles se trouvent attachés un homme et une femme.

Cet Arcane nous indique que sur le plan des désirs, la sexualité nous amène à procréer et à nous enchainer dans la matrice par le biais des chaines transgénérationnelles. Dés qu’on met au monde un enfant une partie de nous reste liée à ce monde et aussi tout ce que cet enfant va lui aussi générer comme descendance.

Le dogme catholique à utilisé ce symbolisme pour décrire le sexe féminin comme étant « diabolique » et à inculqué la croyance que la fonction sexuelle servait uniquement à procréer et que toute forme de plaisir sans engendrement était péché. C’est grâce à cette information déformée que la sexualité est devenue un sujet tabou et que le mariage est devenu un « devoir » et non plus un plaisir.

Les jeunes mariés se jurent « fidélité éternelle », ce qui va à l’encontre de la Liberté octroyée par la Source et ils doivent être vierges de toute expérience sexuelle et donc incapables de savoir s’il y aura affinité et s’ils se sont trompés de partenaires ils doivent accepter jusqu’à la mort de vivre un enfer quotidien.

Quant ceux et celles qui veulent servir un Dieu immatériel et invisible, ils doivent faire une totale ascèse de leur énergie sexuelle. C’est ainsi qu’on a enfermé des jeunes gens dans des couvents et monastères (alors que la plupart d’entre eux n’avaient pas la vocation) et qu’on leur à interdit tout plaisir sexuel comme cela à été expliqué au début de cet article.

Les femmes qui donnent du plaisir aux hommes étant condamnées comme prostituées ayant le diable au corps et ainsi nombreuses femmes initiées tantriques furent jugées et condamnées au bûcher ou à la lapidation.

L’EROTISME INDOU ET L’ASCESE RELIGIEUSE OCCIDENTALE

Quand on visite les Temples en Inde on peut être surpris que sur la plupart des façades on voit des dieux et déesses faisant l’amour dans des positions dignes du Kama sutra. Les vulves féminines et phallus masculins sont très visibles et sculptés à la perfection et cela n’est pas sans éveiller nos sens.

Il n’en est pas de même quand on entre dans une Eglise catholique ou protestante : il n’y a ni images érotiques ; ni sexe, ni enfants nus mais uniquement des « saints » revêtus de robe de bure. Toutes les statues sont figées et sont censés nous révéler l’amour.

Quant aux vitraux, loin d’être érotiques ils nous montrent des images de souffrance, de saints décapités, de saintes martyrisées, de Jésus crucifié, et tout cela est censé être l’œuvre d’un Dieu de bonté et d’Amour. Ne cherchez pas Eros dans les Eglises, vous ne le trouverez pas ! A sa place vous trouverez un enfant emmailloté dans un linge et déposé dans une mangeoire remplie de paille censée révéler la naissance du Fils de Dieu.

On ne peut pas dire qu’entrer dans une Eglise réveille nos perceptions sensorielles, il fait froid, il fait triste et sombre, on n’a pas le droit d’exprimer sa joie, de chanter ou de danser, on ne peut que supplier, demande de l’aide, se plaindre, espérer le pardon, demander pardon d’avoir cédé au plaisir, d’avoir été gourmand ou trop sensuel…

Le dogme imposé est clair : le plaisir est la source même du péché et seuls ceux qui souffrent ici bas (comme les martyrs) ont droit au billet d’entrée pour le paradis, mais ceux qui prennent du plaisir sont condamnés à rôtir en enfer ! On ne peut pas dire qu’entrer dan une Eglise nous donne envie de faire l’amour avec la partenaire qui nous accompagne, et c’est aussi peut être pourquoi il fait si froid dans les églises.

Il est aussi écrit sur la porte qu’il est interdit d’y entrer avec une tenue négligée ( tant pis pour les clochards et les culs nus qui n’ont rien à se mettre sur le dos) le short, le maillot de bain sont interdits et il est donc impossible d’y aller en tenue d’Eve alors que Dieu nous à créé à poil avec des poils !

Notre corps y est représenté non comme un Temple mais comme un repaire de démons, de satyres qui cherchent à nous éloigner de Dieu et nous passons toute notre vie à lutter contre ces démons intérieurs.

La question fondamentale que l’on peut se poser est : « pourquoi Dieu nous à t’il octroyé un corps ressentant le désir et le plaisir si le plaisir est péché, interdit et condamnable ». Ce Dieu là serait il un tortionnaire ? Se comporterait-il comme un Père qui donnerait un sachet de bonbons à un enfant en lui interdisant d’y toucher ?...

Récemment j’ai entendu un humoriste dire « Si Dieu n’avait pas voulu que je touche à mon sexe il ne l’aurait pas mis à portée de ma main », c’est une révélation digne du tantra qui nous invite à nous souvenir de l’Etat d’innocence de l’enfant qui nu dans son bain joue avec son zizi comme il joue avec ses pieds, ses bras et sans aucune culpabilité ni tabou.

Chaque église est un temple de pierre tout comme notre corps est un temple de chair mais ce qui importe ce n’est pas la forme mais l’énergie qui s’en dégage. C’est le rayonnement d’amour qui émane des personnes qui chantent ou prient à l’unisson dans les églises qui créent la véritable « Eglise » (mot qui veut dire assemblée de personnes) .Il importe de donner plus d’importance au rayonnement (âme) qu’à la forme (corps) mais l’un ne va pas sans l’autre.

Notre Ascendant astrologique décrit la forme archétypale du Temple qui nous à été octroyé en cette incarnation et notre signe solaire l’Energie Archétypale que notre âme solaire à choisi comme forme d’expression en cette vie. Les deux émanent de l’Unité.

A suivre….Kiristian Duval 6/2/2016

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 4/11 LES TROIS NIVEAUX DE LA SEXUALITE

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 4/11   LES TROIS NIVEAUX DE LA SEXUALITE

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 4/11

LES TROIS NIVEAUX DE LA SEXUALITE

La sexualité se vit à trois niveaux :

Au premier niveau purement physique et animal. Corps

C’est un acte qui ne touche que le corps physique et éthérique et qui n’apporte qu’une satisfaction provisoire et une sensation de manque. A chaque fois que l’on se décharge du désir par un mini orgasme (ou pas d’orgasme du tout) on a envie de recommencer et ainsi on entre dans un circuit infernal de manque et de dépendance.

C’est ainsi qu’on est amené à utiliser des objets stimulant notre désir et à entrer aussi de plein pied dans les univers de déviation et de pornographie qui ne font que nous enliser davantage. Tout le commerce axé sur cette déviation est florissant et tous les possibles sont alors possibles : sadomasochisme, fétichisme, pédophilie, et autres pratiques nous amènent à demeurer dans la fréquence purement animale apportant de plus en plus d’insatisfaction et épuisant l’énergie vitale du corps qui ainsi ne peut plus être utilisée pour nourrir notre enfant intérieur.

Au second niveau la sexualité touche l’âme, les sentiments et émotions. Ame

C’est ce qui arrive quand deux êtres tombent amoureux et ne peuvent plus se passer l’un de l’autre. Lors de l’acte sexuel les sentiments amoureux réciproques permettent d’atteindre une dimension orgasmique plus élevée car tout dans le corps et l’Ame participe à cette célébration (les amoureux se regardent dans les yeux, aiment restés collés pendant des heures sans bouger, aiment se masser etc).

Lorsqu’un enfant est conçu lors d’une telle union il est « enfant de l’amour » et c’est une belle âme qui peut ainsi venir animer ce corps. Cependant cet état amoureux ne peut durer que s’il est nourri. Rien n’est totalement acquis, tout est instable et l’habitude et les problémes du quotidien ont tôt fait de dissoudre cet état vibratoire.

L’état d’Amoureux émane de l’Enfant Intérieur et pour demeurer il a besoin de jeux, de joie, de rire, de surprises, de bonheur, d’inédit, d’aventure… le véritable amour donne des ailes.

Dés que l’amour devient possessif, enfermant dans des obligations, devoirs, jalousies, contraintes, et frustrations perpétuelles à cause de tabous religieux, sexuels ou de préjugés il disparait. C’est souvent ce qui se passe dans les couples qui d’amoureux deviennent ennemis. Chacun cherche alors à compenser son manque en allant voir ailleurs et sans s’en rendre compte retombe au premier niveau de la sexualité tel que décrit ci-dessus : une recherche du plaisir pour le plaisir qui peut avec le temps amener à la déviation.

Le 3° niveau est celui du couple tantrique. Il mène vers l’Unité avec l’Esprit.

Pour y accéder il faut au préalable avoir déjà franchi le 2° niveau. On ne peut pas espérer aborder une relation d’Amour tantrique à partir du plaisir purement sexuel.

Sur la « toile » on trouve une multitude de sites ou d’instituts se prévalant de techniques tantriques (massages entre autres) qui cependant ne sont que des techniques sexuelles et sensuelles axées uniquement sur le plaisir au premier niveau.

Ce 3° niveau ne peut donc être pleinement vécu qu’avec une personne avec laquelle on est en pleine affinité vibratoire sensuelle et affective. Elle ressemble un peu à celle décrite au 2° niveau mais apporte un plus dans le sens où elle peut déboucher sur le rituel de la grande union qui permet aux deux amants de vivre des orgasmes plus longs et sans émission de semence pour l’homme.

A partir de cet état d’amoureux sublimé on arrive à un état de transe orgasmique qui se transforme en état d’extase permanente. On se sent un avec le Tout et avec tout ce qui vit, tout nous réjouit. Cela nous réjouit tellement qu’on n’a même plus besoin de désirs sexuels pour se sentir vivant, notre Enfant intérieur pleinement épanoui nous amène à ressentir ce qu’est d’Etre un Libéré vivant, un Etre impulsé par l’énergie de l’Amour libre.

L’amour et l’énergie libre

Notre corps est constitué d’énergie. La Conscience est de l’énergie pure et plus on a de conscience plus on dispose d’énergie.

Quand notre conscience est limitée au corps et au paramètres de la matrice on a l’impression de manquer d’énergie alors on la recherche dans la nourriture, le sexe, les relations, les émotions.

Quand notre Conscience est reconnectée à notre Soi conscience nous disposons de plus d’énergie puisque nous percevons d’autres réalités.

Quand notre Conscience a fusionné avec le Tout, avec la Source et l’Onde d’amour vibrale on dispose d’une énergie illimitée qui recharge nos batteries, maintient notre corps dans un état de joie et de jeunesse. On n’a plus besoin de chercher l’énergie ailleurs, on peut la produire nous-mêmes à partir de nos cellules, de l’amour vibral qui est en elle et que nous n’avions pas reconnu. On dispose alors de l’énergie libre sans avoir besoin d’aucune appareil ou technologie pour cela. On se sent pleinement vivant, vibrant et libre.

Notre corps est admirablement élaboré pour que cette énergie universelle circule en nous librement mais ce sont nos mémoires cristallisées dans nos corps subtils qui bloquent la libre circulation et nous maintiennent dans les problèmes (mal être, manque d’énergie, manque de joie, manque de moyens).

La voie tantrique est alchimique dans le sens qu’elle permet de nettoyer tous les vieux schémas mémoriels cristallisés dans le mental, l’émotionnel, le sensoriel qui bloquent la circulation de cette énergie ( culpabilités, remords, regrets, croyances, frustrations, tabous, dogmes religieux, désirs non assouvis, identification à nos gènes héréditaires, liens affectifs comme la possessivité, la jalousie, le non amour de soi etc..) la méthode Ho'oponopono qui permet la libération de l’enfant intérieur est un bon outil pour cela.

A suivre….Kiristian Duval 30/1/2016

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 3 /11 L’ACTE SEXUEL ET LE SACRE

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 3 /11   L’ACTE SEXUEL ET LE SACRE

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 3 /11

L’ACTE SEXUEL ET LE SACRE

Le corps est le Temple du sacré, la Nature est le corps du sacré, le corps de la Déesse. Notre seul tache ici bas consiste à reconnaitre le sacré partout, à contempler la beauté des formes pour ressentir l’intelligence qui les à créés. Chaque acte profane comme boire, manger, dormir, déféquer, construire ou faire l’amour doit être transpose dans la dimension de sacré.

Respectez la Nature commence par le respect de notre corps. La pollution physique est le reflet de la pollution mentale et psychique et tous les nuages que nous créons dans notre ciel intérieur se manifestent comme nuages dans le ciel extérieur.

Le travail qui incombe à chacun est individuel : chacun se doit de transformer ce corps d’Ombre en corps de Lumière et pour cela doit agir en toute Conscience. Chaque acte doit être sacré. L’acte sexuel fait partie intégrante du sacré, c’est une offrande au divin, un chant d’amour que l’on envoie vers le ciel, une communion entre deux êtres qui est offerte au Créateur Père Mère.

Le centre sexuel est localisé au niveau du Hara, du 2 ° chakra lié à notre corps éthérique (corps d’énergie vitale) et à l’élément Eau. Ce corps est la matrice de notre Enfant intérieur.

Au sein du monde unifié nous disposons d’un corps Supra Ethérique constitué des Eaux célestes, c’est-à-dire d’Eau Adamantine cristalline ou Feu Ether. Celle-ci est adombrée par le Feu émanant de l’OM créateur qui se véhicule au sein de tous les Multivers en tant qu’Onde d’ Amour Vibrale porteuse de la Grâce divine. Toutes les formes de vies sont animées par cette Onde (Eros).

Notre plongée dans ce monde tridimensionnel dissocié a provoqué une scission au sein de notre corps et notre corps d’énergie vitale s’est retrouvé privé de 95% du rayonnement du Feu créateur et pour survivre nous devons ingérer de la nourriture qui se consumant en notre intérieur permet de maintenir notre corps en vie en générant de la chaleur.

Tant que nous demeurons identifié a cette forme corporelle sans la relier à la Source nous demeurons des créatures humaines limitées et sans conscience véritable et tous nos actes quotidiens sont profanes et quasi mécaniques.

Dés que nous prenons conscience que ce corps d’Ombre (visible) est le Temple du divin tout change. Dés que nous sommes reliés à notre Soi Christ celui-ci élève les vibrations de notre matière et cela actualise notre corps de Lumière supra éthérique comme il l’était avant l’entrée dans la matrice et notre corps devient le Temple du Christ.

Notre corps visible est comme un sanctuaire, une église de pierre mais au-delà de cette apparence il rayonne de mille feux. Il ne nous reste plus qu’à consacrer ce Temple et pour cela il suffit d’agir en conscience et transformer tous nos actes profanes comme manger ou faire l’amour en actes sacrés. Dés que la Conscience est là, l’acte devient sacré.

Le centre sexuel est localisé au niveau du 2° chakra appelé « centre sacré ». Notre corps éthérique est la matrice dans lequel notre Enfant intérieur (Enfant christ) demeure en tant que fœtus. La qualité vibratoire de notre corps éthérique le nourrit par l’information sensorielle. Dés qu’on accomplit les choses en conscience, notre enfant intérieur devient de plus en plus « vivant ».

Etre enceinte de…

Le processus est identique à celui que vit une femme enceinte. La femme est Fille de la Déesse et lorsqu’elle porte un bébé elle en prend soin en se nourrissant de nourriture saine et aussi de pensées et d’émotions pures qui participent à la conception du corps de l’enfant à venir.

Dés qu’on agit en conscience et qu’on transforme les actes de notre quotidien en « sacrés » on nourrit notre Enfant Intérieur et que l’on soit homme ou femme on se comporte comme une personne « enceinte » et veillons à ce que notre ventre soit fécond et permette cette nouvelle naissance.

L’Enfant Intérieur est intimement lié à notre subconscient dont le siège est localisé vers le thymus prés du centre cardiaque. Pour s’épanouir cet Enfant Intérieur doit être libéré des vieux engrammes de l’inconscient collectif (Lune). Il peut alors grandir en toute sérénité et c’est ce qui arrive lorsqu’on s’engage dans l’accomplissement d’un travail qui nous donne joie : Aimer ce qu’on fait et faire ce qu’on aime est la phase indispensable car notre Enfant Intérieur ne peut grandir que s’il jouit et se réjouit par tous nos sens ouverts à l’Essence féminine et à la vie. Tant que cela n’est pas accompli, on végète, on s’ennuie, on tombe malade, on n’arrive rien à créer. Jouir de la vie est indispensable à qui veut vivre l’Envol.

Eros et Psyché.

Dans les écrits Mythologiques l’Enfant intérieur est connu comme étant Eros, enfant espiègle et facétieux qui bandant son arc touche les cœurs des humains qui tombent « amoureux ».

L’Etat amoureux est celui de l’Enfant intérieur, il met dans un état de spontanéité, d’innocence, de joie sans tabou, de rire. Il est si fort en intensité qu’il donne envie de fusionner avec l’autre et la relation sexuelle en est aussi le moyen. Faire « un » avec l’autre est le but de tout amoureux ou amoureuse.

Eros est porteur de l’Onde de vie Source et lorsque notre Enfant intérieur s’est pleinement éveillé et réjouit, il vient chercher Psyché notre Ame et nous invite en sa Demeure d’Amour.

Tant que notre corps n’est pas « impulsé » par notre Ame, nous demeurons dans la dualité, nous ne ressentons pas l’Amour divin vibrant en nos sens et cellules. Dés que notre cœur se saisit de notre âme et que celle-ci saisit notre corps, Eros se présente pour aider notre Ame à l’envol.

Le corps, l’âme et l’esprit doivent faire « Un » et tant que le corps ne participe pas à la réjouissance on reste en carence d’amour. Il ne suffit pas de penser, il faut ressentir des émotions, des sensations, une sorte de douce jouissance d’accomplir ce qu’on à choisi d’accomplir.

La voie tantrique est réjouissance et non contrainte. Elle nous invite à sortir des disciplines imposées pour entrer dans notre créativité intime et à créer nos propres exercices de reconnexion, ceux qui nous amènent à vibrer, à ressentir l’onde d’amour. Certains peuvent se sentir légers en écoutant du Beethoven alors que d’autres vivront la même chose en écoutant une musique de cirque ou une voix de femme soprano. Chacun est unique. La seule chose qui importe c’est la réjouissance.

Dans la tradition biblique Eros c’est l’Enfant Jésus couché dans la crèche. Il est conçu dans le corps vital et nait dans le cœur, centre de l’amour et depuis ce point il grandit jusqu’à prendre possession de tous nos corps et notre Conscience fusionne avec lui. Alors Christ vit en notre Temple et depuis le centre de notre cœur il rayonne sur tous nos organes, corps, cellules et bien au-delà par notre aura vibrante d’amour. Tout ce qui vient à nous est désormais perçu comme venant du Christ intérieur.

Les trois pas- sages

Pour réaliser cela il faut faire trois pas- sages :

  • le premier pas consiste à reconnaitre le Divin en notre forme (reconnexion avec notre Soi Christ)
  • le second pas consiste à pardonner donc à accepter tout le passé. Ne rien rejeter, reconnaitre qu’on à été inducteur de tout cela et ne porter aucun jugement et pardonner aussi aux autres en sachant qu’ils n’ont été que figurants dans le scénario qu’on avait élaboré.
  • le 3° pas consiste à agir en Conscience et à tout sacraliser. Une fois qu’on à reconnu que notre corps était le Temple du divin et que la Présence l’anime il faut agir a chaque instant en Conscience et rendre sacré tout ce que l’on fait. (manger, boire, faire l’amour etc.) On peut s’aider d’objets rituels comme le font les amoureux qui dinent aux chandelles mais cela n’a rien à voir avec un rituel imposé par une tradition religieuse.

Tout ce que l’on fait devient sacré car Conscient et la sexualité consacrée est un hommage au Divin.

Chenille ou papillon

L’histoire de la chenille et du papillon image bien le tantrisme. La chenille œuvre pour devenir papillon sans savoir ce qu’est un papillon ni quel genre de papillon elle sera (voie du yoga permettant de s’éloigner de la dualité) et quand elle est devenue Papillon elle oublie totalement qu’elle à été Chenille (voie du tantra). Le Papillon sait qu’il est éphémère et n’a pas de temps à perdre pour rêver devenir une chenille.

Ainsi à chaque nouvelle incarnation il nous est proposé d’Etre un Nouveau papillon et peu importe les chenilles ou papillons qu’on a été dans le passé. Quand on est papillon on se contente de butiner les fleurs de la vie afin de s’en réjouir jusqu’à l’ivresse divine.

Quand une fleur s’éveille au flux du soleil levant, elle ouvre son sexe (calice) et émet sa fragrance parfumée dans l’atmosphère afin d’attirer le papillon de passage qui envouté par ce musc entrera en sa chambre d’amour afin d’y vivre un moment d’extase et d’ivresse jusqu’au moment où il s’en ira visiter une autre fleur et ainsi perpétuera les essences de fleurs sur la terre.

Pour le tantrika amoureux, sa compagne est une fleur qui par son parfum d’âme et de corps l’amène dans les sphères éthérées, il perd la tête, ne peut plus raisonner, ne peut plus résister, juger, observer. Son âme se dissout dans celle de sa bien aimée.

Au sein du paradis Originel Eve ne se parfumait pas. Le parfum de son Ame suffisait à Adam pour le mettre dans des états de transe amoureuse. Sur terre chaque personne émane une fragrance parfumée particulière qui est expression de son âme et lorsque ce parfum touche un être sensible en affinité avec celui-ci il tombe « amoureux ». Il est impossible de résister à ce parfum qui tel de l’opium annihile toute capacité de résistance.

Tomber amoureux !

Quand on regarde son reflet dans le miroir on ne voit que son corps d’Ombre mais si on utilise la vision éthérique on peut percevoir l’aura lumineuse autour de notre corps.

Quand on rencontre une personne, on ne voit que son corps d’Ombre mais au-delà de la vision directe on peut percevoir son corps de Lumière. On ressent alors l’aura de la personne (vitale, astrale ou mentale) même sans la voir.

Quand on rencontre une personne dont l’aura est en parfaite affinité vibratoire avec la nôtre on entre en état de Transe amoureuse. On perd toute capacité de raisonner, de juger, d’analyser, de comparer. On est magnétiquement attiré vers cette personne et on voudrait fusionner avec son aura. Rien ne peut contrer cet attrait.

Personne ne peut nous convaincre de quoi que ce soit, on est hypnotisé par cette énergie fusionnelle. C’est la plus belle chose qui puisse nous arriver même si ceux qui voient cela de l’extérieur nous traitent de naïf, peu nous importe, seule l’expérience nous attire.

C’est un état pré extatique qui occulte en totalité toutes les autres préoccupations et réalités de la vie. C’est un désir de fusion corps âme et esprit avec l’autre.

A suivre….Kiristian Duval 17/1/2016

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 2/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 2/11

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 2/11

Le yoga est lié à la conscience. Il permet de prendre conscience de « qui nous sommes » et de notre place en ce monde, de percevoir que nous sommes « Un » avec les autres mais nous maintient au seuil de l’Unité émanant de l’Absolu. Tant qu’il y a Conscience on ne peut vivre l’Absolu qui est au-delà de « toute conscience de.. »

Les disciplines de yoga proposent des exercices (postures, asanas, respiration) destinés à détendre le corps et le mental pour accéder à une zone de paix dans laquelle il est fort difficile de demeurer lorsqu’on est replongé dans l’illusion quotidienne.

Les états de paix réalisés lors des méditations ressemblent aux états de paix collectifs que l’on expérimente entre deux guerres. Dés qu’on sort de cet état, la lutte recommence.

Le yoga est un outil formidable pour avancer sur la voie, il permet d’observer le but mais ne permet pas de s’y installer. Le yogi qui franchit le pas et entre dans la Demeure de paix n’a plus besoin de techniques de yoga pour y demeurer et dés qu’il utilise à nouveau la technique il retombe dans la dualité.

Le tantra peut être considéré comme une pratique de yoga puisqu’il propose quelques techniques mais il invite à aller au delà des postures, mantras, invocations, sons. Ceux-ci ne libèrent pas mais amènent dans des états de fréquence où l’on est en paix et d’où peut surgir l’Unité avec l’Absolu.

Le yogi peut s’égarer en pensant que la technique ou le mantra est libérateur car seul l’Amour libère l’âme, seul Eros peut aider Psyché à ouvrir ses ailes. Quand on est trop cristallisé sur la technique et qu’on pratique pendant des heures on reste au seuil de l’Unité mais on n’y entre pas. Toute méthode crée un espace entre ce que « l’on est » et ce « que l’on veut devenir ». Il faut trouver la technique, le mantra ou le son qui nous convient le mieux, qui nous amène à un état de paix profonde d’où on peut contacter notre Enfant Intérieur et oublier tout le reste.

Il en est de même au niveau des techniques proposées par le Kama sutra. Il ne s’agit pas de pratiquer toutes les postures mais de trouver celle ou celles qui nous apportent le maximum de satisfaction dans la relation.

Pendant une séance de yoga on peut ressentir la paix et L’Unité intérieure mais dés qu’on se retrouve dans la vie quotidienne la lutte recommence. On lutte contre la pollution, le bruit, les méchants, ce qui nous parait mal, ce qui nous dérange, on s’éloigne des gens qui vibrent bas, on se crée une bulle pour se protéger d’un monde que l’on considère comme dégénéré, un monde que l’on veut fuir ou voir disparaitre et on ne peut vivre l’Unité.

Le yoga est une voie qui peut maintenir dans la dualité, la négation. C’est celle du guerrier qui cherche à supprimer le désir, qui lutte contre ses pensées, les énergies négatives et l’énergie sexuelle afin de créer autre chose. Le yogi cherche à réunir deux opposés : Dieu et l’homme, le spirituel et le profane et quand sa sexualité cesse d’être le centre de sa Conscience, il se créé un nouveau centre, se place sur un autre point de vue d’existence et il continue à lutter.

Certes l’Attention étant créatrice il est important de se créer une bulle au sein de laquelle on enregistre les nouveaux paradigmes de ce que l’on souhaite vivre (on se créé ainsi une matrice individuelle afin de ne plus subir les programmes de la matrice déviée). Cependant tant qu’on voit le mal autour de soi, qu’on ne reconnait pas l’Unité déjà réalisée on reste dans la dualité.

Le yoga est une voie de discipline qui mène vers une Porte mais quand on a passé la Porte toute discipline devient inutile. Le Tantra est une Porte qui ouvre sur l’Unité.

La paix tantrique

La voie tantrique propose d’entrer dans la paix et de s’installer dans l’Unité, à vivre plus zen. Elle nous invite à affirmer que tout est bon à vivre, que tout est divin, sacré. C’est un abandon total à la Déesse en toute conscience : on perçoit que rien ne s’oppose à l’Ultime, qu’il n’y a pas Dieu et autre chose, qu’il n’y a aucune opposition avec la nature fondamentale et les énergies qui nous constituent.

Elle nous invite à ressentir que « nous sommes le monde » et « la matrice que nous cocréons » et que la matrice d’Ombre dans laquelle nous sommes incarnés fait partie intégrante de la Lumière Source.

Le tantrisme se manifeste sur tous les plans. Au niveau de la sexualité il nous invite à comprendre que l’énergie sexuelle n’est ni bonne ni mauvaise, qu’elle est naturelle et fait partie intégrante de notre corps et qu’on peut l’utiliser pour ressentir la vie et créer.

On peut alors vivre tous les désirs en pleine conscience, en étant conscient d’être à la fois celui qui vit le désir et La conscience qui observe et ainsi on ne se laisse pas submerger par quoi que ce soit. On ne créé aucun tabou, aucune dépendance, aucune culpabilité ; on accepte ce qui se présente et on le transcende en le vivant.

Le Feu sexuel ne peut être éteint par la pensée mais canalisé par la Conscience lors de l’acte. C’est en vivant en pleine conscience l’acte sexuel que l’on peut transcender ce Feu qui nous amène à la Transcendance. Ce n’est pas en rejetant les sens qu’on peut atteindre l’Essence de vie. Quand on se coupe des sens on se coupe de l’Essence. N’Oublions pas que c’est suite à un acte sexuel que nous sommes incarnés en ce monde.

Le tantrisme nous permet d’accepter le sexe comme on accepte les mains, les pieds, les poumons. C’est une fonction naturelle et on ne peut lutter contre cela sans dommage psychique. La répression engendrant la frustration est cause de la plupart des problèmes psychiques, mentaux et comportementaux. Comme toute fonction naturelle il faut l’utiliser a bon escient afin de ne pas tomber dans la frustration lié à la répression ou dans la luxure et les abus.

Le tantrika - homme ou femme- qui est dans cet état naturel accepte en totalité toutes les énergies qui le constituent et qui s’agitent en lui. Il ne rejette rien, ne lutte contre quoi que ce soit, ne juge rien de bon ou mauvais. Pour lui tout est « Un » indissociable et parfait.

L’acte sexuel est une offrande, un acte d’amour et il ne peut se vivre ainsi que lorsqu’on est libéré de tout tabou, honte, culpabilité. C’est le rejet de cette énergie fondamentale qui engendre tous les conflits sociaux, religieux, intellectuels.

Le tantrika accepte avec sensibilité, Amour, compréhension, Conscience d’être un grand mystère composé d’énergies multiples. Toutes les énergies rassemblées lui sont disponibles et le monde devient pour lui le Nirvana et son corps un Temple sacré.

« Refuser ou condamner le sexe c’est comme traverser un jardin les yeux fermés car on se sent coupable vis-à-vis des fleurs qui y poussent ». (Osho Rajnesh)

Le tantrisme affirme que tout est expression du Vivant, que la dualité n’est qu’une illusion, qu’on n’a jamais été séparé de la Source, qu’on n’a jamais commis de péché. Il permet de reconnaitre le Divin en toute chose, aussi bien dans la fleur qui pousse dans un champ ou celle qui pousse sur le tas de fumier, aussi bien dans le mendiant crasseux que dans la magnifique artiste qui chante avec religiosité. Rien n’est rejeté.

Tant qu’on lutte on renforce l’ego et quand on croit avoir gagné la lutte - on pense avoir dissous l’ego - on se leurre car il n’a pas disparu : on est devenu lui. Tout comme l’inquisiteur qui luttant contre le diable qu’il « voit » chez les autres finit par se comporter comme un diable tortionnaire.

Le tantrisme ne condamne par la colère mas nous invite à vivre celle-ci en toute conscience sans la projeter sur quiconque afin de la transformer en compassion. Supprimer la colère c’est supprimer la compassion qui peut en découler.

Supprimer l’énergie sexuelle revient à tuer l’Amour et donc l’énergie. Sans celle-ci on traverse la vie sans aimer, sans liberté et on s’éloigne de l’état divin d’amour. Cet amour qui existe dans les plans de Lumière, cette Onde de l’Eros Source qui doit aussi s’exprimer en ce monde.

Aucune forme de vie ne peut échapper à cette Onde d’Amour puisqu’elle Véhiculée par le Son de vie ultrasonique émanant de la Source se manifestant comme mouvement de Lumière. Il est omniprésent en chacun de nous à l’état latent mais ne devient actif et créatif que lorsqu’on reconnait son existence omniprésente.

La pratique tantrique permet de ressentir cela, de percevoir que tout ce qui nous entoure sans exception est imprégné de cet Amour vibral et que rien d’autre n’existe. On perçoit alors que là où l’Amour n’est pas reconnu, il y a carence et que cela provoque les problèmes (divisions entre humains et conflits).

Kiristian Duval 17/1/2016

Partager cet article

Repost 0

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 1/11

Publié le par Wydyr

L’ALCHIMIE ET LA VOIE TANTRIQUE 1/11

L’Union sexuelle est une expression glorieuse de l’amour et de l’Unité avec l’Etre, les amants offrent leur plaisir au grand soleil. C’est une expérience très puissante amenant à une communion intime avec tous les aspects (physique, émotionnel, psychologique, spirituel) de soi-même et permet de se réconcilier avec soi, avec les autres et avec ce monde. C’est une célébration d’amour et de vie qui n’a aucun autre équivalent ici bas et qui permet de communier avec l’Intime en toute simplicité.

Pour vivre cela il faut évacuer tout tabou, interdit, obligation et la relation doit être vécue dans la joie entre deux adultes consentants, chacun respectant les désidératas de l’autre.

Le corps humain est le Temple du divin en ce monde et aucune partie de celui-ci n’est honteuse et toutes peuvent être montrées et vues sans honte comme le font si bien les enfants. Ce sont les tabous et préjugés qui générant des culpabilités et frustrations engendrent des déviations, agressions, viols et autre pornographie.

L’acte sexuel se doit d’être spontané, naturel, joyeux et plein d’humour, de rires, et de réjouissances. L’énergie sexuelle est une expression joyeuse du vivant.

La sexualité tantrique invite à cette rencontre avec soi-même, avec son corps, tous ses sens et aussi le corps de l’autre en toute simplicité et complicité, c’est un jeu de la vie.

Le Tantra amène immédiatement à l’Unité : Unité avec soi, Unité avec son corps, Unité avec l’autre, Unité avec l’énergie sous toutes des formes d’expression, Unité avec le divin. Il amène à ressentir et à jouir de l’énergie spirituelle et divine dans et par le corps en cette dimension. La sexualité est un acte sacré qui quand elle est bien vécue ouvre les ailes favorisant l’élévation vers le Divin. Tout le corps participe à cette réjouissance, rien n’est mis au rebut, rien n’est rejeté.

Le tantra n’est ni un yoga, ni une méthode intellectuelle, ni une philosophie, on ne peut le comprendre qu’en le vivant par tous les sens ouverts sur l’Unité. Tout notre Etre, corps, Ame et Esprit doivent y participer. Cette voie propose des exercices qui une fois pratiqués permettent de « connaitre » au-delà du savoir purement intellectuel car on ne peut « connaitre » une chose qu’en devenant partie intégrante de celle-ci pendant un temps déterminé.

On peut tout savoir des techniques amoureuses par la lecture mais on ne peut connaitre l’amour qu’en le vivant. Le tantra invite à Etre pour Co- Naitre et suscite l’utilisation de toutes les perceptions sensorielles. On ne peut se libérer du désir qu’en le vivant en pleine conscience et seule l’expérience vécue permet cette libération.

Le ou la tantrika peut transcender le désir et connaitre la nature profonde de celui- ci qu’en étant totalement réceptif, en se donnant à lui sans restriction, sans pour cela s’identifier au désir.

La voie de l’Amoureux est révélatrice de cela. Quand on tombe amoureux d’une personne, on sent le désir de fusion avec celle-ci et il est fort rare que l’on se contente d’amour platonique, intellectuel ou poétique. Nos sens ont besoin de sentir, de gouter, de toucher, d’entendre, de voir l’être aimé et de vibrer à l’unisson avec lui.

Naturellement le sentiment amoureux vécu au premier stade n’est pas encore la libération puisqu’au contraire il tend à nous rendre dépendant de l’autre et on n’arrive plus à vivre sans l’autre, on s’identifie à lui et la confusion s’ensuit. On devient prisonnier du désir de l’autre.

Cependant cette expérience est la porte d’entrée de la Voie tantrique libératrice. En effet il faut mieux vivre des expériences amoureuses intenses même si elles sont parfois difficiles à vivre plutôt que de n’avoir jamais connu l’amour.

C’est en vivant les choses en pleine conscience qu’on peut s’en libérer. On ne peut canaliser le Feu sexuel et l’utiliser pour la transmutation cellulaire qu’en se donnant en totalité à lui, qu’en osant chevaucher le Dragon ou le Serpent Kundalini, qu’en osant vivre « par tous les sens » en totale innocence spontanée afin de ressentir l’Essence.

L’intellectuel ou le philosophe se contente d’observer de l’extérieur. Il peut élaborer une multitude de théories sur la circulation du feu sexuel, sur son impact physiologique et psychologique sans pour cela connaitre la vraie nature de celui-ci. Ce n’est qu’en osant vivre l’amour qu’on peut le connaitre et ensuite partager l’expérience du vécu.

Le tantrisme sexuel ne peut être compris par la lecture des livres mais seule la pratique est révélatrice. Avec l’expérience le tantrika apprend à vivre le désir, à en déceler l’origine et l’aboutissement, et à le maitriser par la Conscience.

L’Etre tantrique vit sur deux plans : il est à la fois celui qui vit le désir (via le corps sensoriel) et la Conscience qui observe (le Soi) et ainsi il peut vivre le désir sans s’identifier à lui. Il peut ressentir la jouissance sexuelle monter en lui et canaliser son énergie pour la transmuter en pure Essence et Elixir d’Immortalité. Il est simultanément Homme/ Shiva ou Femme/Shakti mais aussi Shiva/ Shakti unifiés.

La voie tantrique invite à ne rien juger, à ne rien rejeter, à ne rien condamner mais à accepter aussi bien le corps physique que le corps sensoriel, l’énergie sexuelle comme l’énergie spirituelle, elle invite à entrer dans l’Unité au-delà de toute conscience de… ou de toute définition.

Le tantrika est totalement sensuel sans être prisonnier d’une sensualité animale. Une Fois qu’il à réalisé l’Union avec l’Essence il jouit de tout, il vit l’extase permanente et « suce la moelle de la vie ». Il peut ressentir la jouissance en mangeant un fruit délicieux, en sentant une fleur, en regardant une jolie personne, en jouant d’un instrument de musique…

Son corps est le Temple du Divin et il en connait tous les recoins. Il sent que le sexe est aussi la Porte d’entrée dans le sacré. Il sait que le profane et le sacré sont un et pour lui chaque acte quotidien (manger, boire, déféquer, marcher etc..) est sacrée et il y porte Attention et Amour.

C’est en se laissant aller au plaisir que le pratiquant s’élève au dessus du désir. Il ne fuit pas la vie ni le contact avec les autres en se cloitrant dans un monastère pour s’éloigner des tentations du monde et des gens moins spirituels. Il vit dans le monde par tous ses sens et se réjouit de tout ce que lui offre la vie.

La vraie recherche spirituelle ne peut naitre que d’une expérience dans la société humaine, au contact des autres. L’amour humain est une manifestation de l’Amour divin et quand on a trouvé l’un on est lié à l’autre mais si l’on rejette l’un on rejette l’autre.

L’amour universel perçu en tant que concept philosophique ou intellectuel peut permettre à certains d’écrire de belles poésies mais ne change rien en leur vie. Le tantrika peut s’exprimer par la poésie, le chant, ou un art comme la danse, la peinture, la musique mais parce qu’auparavant il s’est installé dans la Vibration de l’amour et ainsi quoi qu’il fasse il prend plaisir.

L’homme ordinaire voit le monde extérieur à lui et y cherche l’amour mais il se méfie des autres, il juge, se protège, se compare, ne veut pas être vulnérable car il a peur d’être possédé ou manipulé. Il se contente d’observer l’autre vivre l’amour.

L’Etre tantrique ose se donner à l’amour, il est réceptif et vulnérable et quand il tombe amoureux il se donne à fond dans cette sensation. Il apprécie ce qu’il ressent, le plaisir que cela lui donne, le frémissement de son corps et avec la pratique ne se laisse pas embarquer par le désir. Lorsque celui-ci se présente il ne le congédie pas, il l’accepte mais ne se laisse pas gouverner par lui car il sait que celui-ci émane de la Source de vie. Sans désir on n’a ni volonté ni jouissance de la vie et on devient un zombie ou un intellectuel vide de substance, de joie de vivre.

L’Amour est une force plus puissante que l’énergie nucléaire et si sur terre il n’y avait que des Etres tantriques le monde serait un paradis d’amour où il n’y aurait aucune place pour l’enfer.

L’Amour véritable donne des ailes, il rend libre et joyeux mais dés qu’on réprime ou condamne un aspect de celui-ci on est enfer-mé dans une carapace qui coupe le contact avec l’Energie du vivant. Tous les préceptes et tabous religieux inhibiteurs et culpabilisants au niveau de la sexualité nous enferment dans une illusion de dualité.

L’Amour est omniprésent en nous, autour de nous, il est l’Onde de vie qui nous anime et nous invite à jouir et à nous réjouir et dés qu’on reconnait cet Etat de fait, il se révèle par tous nos corps y compris notre corps sensoriel.

L’Amour est la Source de la vie et quand on devient Amour on est Un avec la Source. Le tantra invite à cette retrouvaille avec l’Unité vibrale et Essence-Ciel. Quand on est installé dans cet Etat la vie est extase permanente et multi orgasmique.

L’Amour est énergie et il a besoin de liberté et de mouvement pour s’auto alimenter.

Le chemin de Vie 6 invite à vivre et à connaitre l’amour sur tous les plans sans exception : toutes les cellules du corps doivent se réjouir. Sur ce chemin on ne peut se contenter de romantisme, de sentimental, de poèmes d’amour ou de chansonnettes (même si tout cela fait partie du scénario) mais on a besoin de ressentir cette force de l’Eros Source dans toutes nos cellules, comme une sorte d’orgasme doux et permanent.

On a besoin de vivre l’amour sur le plan intellectuel, émotionnel, sensoriel, sexuel et corporel. Cette voie nous invite à vivre des désirs et plaisirs sensoriels tout en ayant conscience que ceux-ci font partie de l’illusion. Elle mène à l’Unité entre le Corps, l’Ame et l’Esprit. L’Amour est l’agent alchimique indispensable pour transmuter le corps physique densifié en corps vibral cristallin et Lumineux.

à suivre...

Kiristian Duval 13/1/2016

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>