Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE VRAI CIEL ET LE FAUX CIEL Monter au ciel ! Une illusion ?

Publié le par Wydyr

LE VRAI CIEL ET LE FAUX CIEL

Monter au ciel ! Une illusion ?

Cet article fait suite à ma conférence du 28 octobre diffusé sur LGC « tout, tout, tout… »

Les différents enseignements relatifs à la réincarnation nous ont amené à penser qu’après notre mort nous traversons le purgatoire et qu’ensuite nous « montons au ciel » (paradis) en attendant nos prochaines incarnations.

Hors ceci est à la fois vrai et faux. Vrai parce que nous montons dans une autre vibration (ciel), faux quand nous croyons que ce « ciel » est le ciel véritable, celui situé au-delà de la matrice astrale.

Lorsque la Lumière adamantine vibrale se projette dans la matrice astrale qui est notre, elle change sa structuration et devient « Lumière astrale » se manifestant sous deux fréquences : la Lumière de l’Ombre qui correspond à l’astral supérieur (domaines des anges, du paradis, ou demeure notre ange de lumière) et l’Ombre de l’Ombre qui correspond à l’astral inférieur (domaine des anges noirs ou démons, ou demeure notre ange noir)

L’évidence est là : dés qu’il y a projection il y a « Ombre »

La Lumière astrale est une projection, une Ombre de la Lumière adamantine. Cette dernière est blanche, translucide, transparente et structurée sous forme d’un treillis hexagonal, alors que la Lumière astrale (son reflet dans la matrice) est constitué de particules désorganisées (de forme ronde) qui se manifestent sous forme de 7 couleurs.

Le haut astral est un monde haut en couleur. Un monde où les pensées deviennent formes pensée et se projettent en tant qu’images sur l’écran de notre conscience. Après notre mort nous y rencontrons tous ceux que nous avons aimés et aussi toutes les imageries conceptuelles de ceux et celles qui ont imaginé des belles choses lors de leur incarnation, y compris les nôtres. Nous y côtoyons des licornes, des fées, des devas, des guides de lumière, des dauphins et autres créatures sympathiques et féériques. C’est là que nous trouvons les « photos » de nos belles créations et pensées générées lors de notre incarnation. Nous y trouvons aussi tous les dons et talents que nous avons généré lors de nos vies antérieures.

Le bas astral est constitué de couleurs opaques, sombres, caca d’oie, noir, gris, marron, noir. Toutes les couleurs qui n’appartiennent pas au spectre de l’Arc en ciel. Après notre mort nous y rencontrons tous ceux avec lesquels nous avons eu des problèmes, nos ennemis, et toutes les images correspondant au scénario d’un enfer gouverné par un démon, un monde peuple de harpies, de goules, de démons, de monstres repoussants. Nous y trouvons les images de nos sombres créations, de tout ce qui nous à fait peur, de tous nos démons intérieurs qui semblent s’y être installés.

Nous sommes cocréateurs de l’Astral

Nous devons prendre conscience qu’avant nos incarnations en cette matrice astrale, toutes ces imageries n’existaient pas, l’écran astral était vierge de toute image comme peut l’être un ordinateur contenant multiples logiciels générateurs de possibles mais non encore « activés ».

C’est « nous » qui avons participé à la création de cet astral et à toute cette imagerie. Nous sommes cocréateurs de tout ce qui se trouve dans le haut astral et le bas astral. Nous nourrissons en alternance notre Ange blanc et notre ange noir ou daemon. Toutes les créatures de l’astral sont nos créations.

Tout ce qui est créé au sein de l’astral appartient à l’astral et toutes les créatures générées par nous à partir de ce plan non connecté à la Source ne connaissant pas la Lumière ont fini au fil du temps à engorger l’astral de formes pensées négatives (démons).

Lorsque le sang de Jésus (réaligné sur la fréquence adamantine source) a pénétré les couches profondes de la terre astrale, ces « démons » ont « connu » la Lumière et ainsi Jésus à libéré la terre des mondes infernaux. Il ne nous restait plus, individuellement qu’à cesser de créer des pensées de dualité et de noirceur.

L’Archange Lucifer est un Etre émanant de la Lumière. Cocréateur du Logiciel terre il à été lui-même obligé de s’y projeter (tout créateur doit expérimenter sa création) et la partie projetée de lui-même s’est aussi trouvée enfermée dans le « jeu de l’astral » et a créé des démons. Satan (Shaitan qui veut dire celui qui résiste) n’est pas né de la Lumière Source mais de la Partie de l’Archange Lucifer enfermée dans le jeu. Satan appartient à l’astral, il est né en ce monde, il n’a aucune réalité au-delà de ce monde. Le travail accompli par Jésus à été aussi destiné à libérer Lucifer de sa projection satanique.

Notre Soi conscience n’appartient pas à ce monde pas plus que notre Ame solaire qui en est le programme. Notre « moi » temporel est une projection d’une partie de cette Soi conscience dans ce monde et donc aussi d’une partie de notre « âme ».

Notre Soi est constitué de Conscience et de Lumière adamantine mais sa projection en ce monde est constituée de Lumière astrale et de conscience limitée aux programmes de « ce monde ». De ce fait nous avons créé une fausse mémoire) qui est notre « inconscient » et qu’à tort nous appelons « âme. Hors cette âme (contenant toutes les mémoires de nos incarnations en ce monde) appartient à ce monde et disparaitra avec la dissolution du plan astral. Elle est double. En tant que « bien » elle nourrit notre ange du haut astral, en tant que « mal » elle nourrit notre ange noir du bas astral, notre démon, notre Satan individuel.

Si Jésus à nettoyé l’astral collectif en révélant à ces formes démoniaques la Lumière véritable il n’en demeure pas moins que chacun d’entre nous doit actualiser cette transformation et ce nettoyage au niveau individuel. Toutes les exactions religieuses réalisées après la venue de Jésus qui ont engendré une multitude de tortures et de massacres (croisades, inquisition) ont nourri le « Satan » collectif et les inquisiteurs qui disaient combattre le démon se sont révélés comme étant les instruments de celui-ci.

Cependant il ne sert absolument à rien (si ce n’est de continuer à nourrir ce Démon collectif) d’entrer en croisade contre ces entités religieuses manipulatrices, il faut accepter de pardonner car nombreux religieux ayant participé à ces croisades (et nombreux d’entre nous y ont participé) se sont fait eux aussi manipulés par l’illusion collective.

Il est fort dommageable de croire qu’après nos incarnations sur terre nous remontons au ciel et qu’après un certain temps nous revenons ici bas continuer à régler nos karmas. En vérité, depuis des milliers d’années nous sommes enfermés dans cette matrice et ce « faux ciel » aussi paradisiaque soit-il. L’évidence est là ! Si nos âmes pouvaient s’échapper de ce plan infernal elles seraient vraiment masochistes d’y être revenues ! Et si nous y demeurons encore c’est que nous n’en sommes jamais sortis. Le paradis tel qu’il est décrit par les religions appartient à la matrice !

Notre corps astral tout comme notre corps éthérique est « sans masse ».

Il peut prendre toute forme et coloration lumineuse. Mais à chaque fois que nous donnons vie à un « possible matriciel » par notre Attention nous chargeons notre astral d’une « masse résiduelle » qui se manifeste comme un désir et qui nous maintient via la loi d’attraction en ce monde.

Dés que nous portons notre Attention sur un possible (que ce soit un concept agréable comme la santé ou le bonheur ou un désagréable comme la maladie ou la pénurie) c’est que nous « reconnaissons » que cette chose existe et nous lui donnons vie et énergie. Tout c’à quoi nous ne portons pas attention n’existe pas « pour nous ».

Toutes les choses et concepts auxquels nous avons porté Attention tout au long de nos incarnations ont généré une « masse » dans notre corps astral (émotionnel et mental) et nous maintient en cette matrice. Tout ce qui a laissé « empreinte » dans notre émotionnel se cristallise sous forme d’une mémoire résiduelle que l’on appelle « karma ». Celui-ci n’est ni plus ni moins qu’une mémoire à nettoyer et tant que cela n’est pas accompli nous revenons en ce monde.

Tout ce que nous pensons de notre vivant, tout ce que nous imaginons et qui nous « touche » créé une imagerie dans le « plan astral » et lorsqu’après la mort nous nous retrouvons dans ce plan nous sommes confrontés à ces « images » que nous avons créés et nous choisissons parmi celle-ci celle que nous décidons de dissoudre définitivement par une prochaine incarnation. Tant qu’une partie de nous appartient à ce monde, nous y revenons. Tant que nous désirons quelque chose nous nous réincarnons, tant que nous voulons vivre un rêve ici bas nous reprenons corps.

LE PROCESSUS POST MORTEM

Chacun de nos corps subtils émane d’un atome germe qui lui à donné vie.

L’atome germe de notre corps physique est situé dans notre cœur.

L’atome germe de notre corps éthérique (vital) est localisé dans notre plexus solaire

L’atome germe de notre corps astral est situé dans le foie.

L’atome germe de notre corps mental est situé dans le cerveau (vers le 3° œil)

Tous ces atomes sont reliés par la « corde d’argent ».

Lorsque notre cœur cesse de battre, l’atome germe de notre corps physique transfère la mémoire de tout notre vécu à l’atome germe de notre corps éthérique (situé dans le plexus). Lorsque cela est accompli, la corde reliant le cœur au plexus est dissoute.

L’information de nos mémoires cellulaires est intégrée dans l’atome germe de notre corps vital (chaque atome germe est comme une clé USB). Puis le processus continue. L’information contenue en l’atome germe du corps vital est transmise à l’atome germe du corps astral (situé dans le foie) et la corde d’argent reliant le foie au plexus se rompt. Toute l’information est transférée dans l’atome germe astral. Puis l’information est ensuite transmise à l’atome germe du corps mental. La corde reliant le foie au cerveau est rompue et nous sommes définitivement déclaré « morts ».

Tout ce travail de « transfert mémoriel » dure trois jours. 72 heures. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de laisser un mourant dans une ambiance de paix et de recueillement pendant ce laps de temps avant de mettre le corps en terre. Il est évident que les pleurs, gémissements et autres discussions autour du mourant ne font que perturber ce travail de rétrospection

C’est pendant ce laps de temps que notre « âme » passe par le purgatoire. Ce mot ne doit pas être compris comme étant punition mais uniquement comme passage indispensable pour « purger » nos mémoires des charges émotionnelles cristallisées.

Ainsi nous faisons la rétrospection des vécus de notre incarnation (nous revoyons notre vie à l’envers) et ressentons émotionnellement la résultante de nos actes. Cela est plus intense car nous ne disposons plus de corps physique mais uniquement d’un corps astral. C’est à ce moment là que nous choisissons les conditions de notre prochaine incarnation. Nous déterminons quel genre de charge émotionnelle (de karma) nous voulons libérer. Ce choix est déterminé pendant ces trois jours.

Ensuite notre âme passe par le bas astral et c’est là qu’elle rencontre toutes les imageries dont elle a tapissé son « antre astral ». Elle est confronté à toutes ces peurs, démons, et autres concepts qu’elle à nourri pendant l’incarnation. Elle demeurer dans ce plan jusqu’à sa prochaine incarnation, en attendant que les circonstances de vie adéquate à cette nouvelle vie se présentent.

Les âmes qui n’ont pas trop d’imageries en ce bas astral peuvent ensuite accéder au haut astral où elles retrouvent ceux et celles qu’elles ont aimées (qui ne sont pas encore réincarnées) et aussi les imageries résultant de leurs actes de bonté, de leurs créations bénéfiques et des rêves qu’elles ont nourri. Elles peuvent demeure là jusqu’à leur prochaine incarnation.

Le voyage s’arrête là : aucune âme ne peut aller au-delà de ce plan sauf si elle n’a plus aucune imagerie tapissant son corps astral.

Les âmes qui n’arrivent pas à accéder à l’astral supérieur se réincarnent généralement dans une vie plutôt difficile ou leur karma résiduel va les obliger au nettoyer pré visualisé lors de leur passage au purgatoire.

Celles qui ont accédé au plan supérieur mais ont encore des vieux schémas résiduels dans le bas astral bénéficieront d’une incarnation alternant entre périodes agréables et périodes de crises.

Les âmes qui pendant leur dernière incarnation ont nettoyé en totalité leur ardoise « karmique » c’est-à-dire se sont libérées de toutes les charges émotionnelles liées au bas astral, n’ont pas à s’attarder dans ce plan après leur mort car « aucune image » ne tapisse le mur de leur « antre astral ». Plus de démons, plus de peurs, plus de culpabilités, de remords, de nostalgies, de frustrations. Elles passent alors directement dans le haut astral ou parmi tous les possibles y demeurant elles choisissent de se réincarner dans une vie agréable et joyeuse (réussite professionnelle, affective etc.)

Seules les âmes n’ayant plus aucun désir dans l’astral (bas astral ou haut astral) ne se réincarnent plus car en vérité leur « fausse âme » lunaire tissée de tous ces vécus se dissous en totalité au moment de la mort. Plus besoin de purgatoire ou de voyage astral : elles ascensionnent dans la vraie Lumière et disparaissent en totalité de l’astral.

Rétrospection journalière

Nous pouvons attendre la « mort » pour passer par ce purgatoire et traverser l’astral ou accomplir ce nettoyage ici et maintenant en toute conscience. C’est ce que vivent tous ceux et celles qui désirant ascensionner doivent oser pénétrer dans leur Ombre pour y déloger tous les indésirables qui y ont été créés par eux-mêmes.

Convenons-en ! nous ne sommes toujours habités que par nous-mêmes et que nous ne sommes possédés que par nos propres démons. Certes, il arrive que certaines personnes soient comme « possédées » par des entités maléfiques du bas astral mais comme cela à été dit, toutes ces entités ont été crées par l’humain incarné et si nous sommes perturbées par certaines de ces entités c’est qu’un jour ou l’autre nous les avons nourri. On peut avoir besoin d’un thérapeute pour faciliter cette libération mais dés que nous comprenons le processus tout peut changer. Personne n’a de pouvoir sur nous sauf si nous lui octroyons celui-ci.

Lorsque nous entamons une quête de visitation intérieure pour y déloger nos indésirables notre vie ressemble au « purgatoire ». Nous osons voir en face ce qui nous perturbe et pouvons dissoudre ces images qui nous touchent en reliant notre Conscience à notre Soi (situé dans le plan causal au-delà de la matrice)

Chaque soir nous pouvons faire notre rétrospection journalière (en revoyant notre journée à l’envers et en prenant conscience de nos pensées, actes et ressentis) et accomplir l’acte de nettoyage appelé « pardon ». Pardonner à ceux qui nous ont offensés lors de cette journée, et nous pardonner à nous-mêmes d’avoir réagi comme ceci ou cela. Confier tout cela à notre Double, et pouvoir ainsi dormir en paix.

Avec la pratique (et je parle en connaissance de cause car je pratique cela depuis plusieurs années) on accomplit cet acte de pardon spontanément après un acte que notre conscience observatrice considère comme « mal ». On n’a pas besoin d’attendre le soir pour pardonner à quelqu’un, on peut le faire tout de suite et parfois même au moment même où l’on se rend compte qu’on est entré en « réaction ».

Cette introspection journalière est très efficace car elle permet de nettoyer nos mémoires karmiques avant même de passer l’arme à gauche et ainsi nous évite de demeurer pendant des années de temps coincé dans le bas astral avant une incarnation douloureuse.

On se donne plus de chance de vivre une prochaine incarnation émanant du haut astral (un rêve que l’on veut vivre). Et lorsqu’on a épuisé tous les rêves et désirs ; notre corps astral n’ayant plus aucune masse ne subit plus la force d’attraction terrestre, aucune particule de « fer » nous donnant envie de « faire » ne subsiste en nous et on ascensionne dans la Lumière de l’Etreté.

Veiller à notre nourriture psychique

En parallèle de cette rétrospection nettoyage journalière il importe naturellement de ne plus nous nourrir d’images nourrissant le bas astral (films ou livres violents, revendications contre ceci, cela, scénarios de fin du monde, de maladies, de guerre) car tout cela s’enregistre dans notre « cinémathèque interne » et se projette sur l’écran de notre conscience. Celui qui passe son temps à se battre contre des forces obscures parce qu’il ne peut plus être manipulé se trouve une fois de l’autre côté dans une situation identique : il continue à se battre dans l’astral car il à nourrit et élaboré ce scénario.

C’est d’ailleurs cette technique qui à été utilisée par certaines religions dogmatiques qui ont enseigné que la vie ici bas était l’enfer, qu’il fallait se battre contre ceci, cela, qu’il fallait rejeter la sexualité, se priver de tout, vivre miséreux pour « gagner son paradis ». Le résultat est efficace : une fois de l’autre côté, les manipulés vivent encore l’enfer et décident de se réincarner pour vivre le paradis et ainsi ils sont enfermés dans la roue perpétuelle du Samsara.

L’évidence est pourtant là : nous vivons dans un monde qui n’est que « projection » de la réalité et quand une image apparait sur un écran devant nous il est évident qu’il suffit d’aller voir le « projecteur » pour percevoir que cette image vient de là. Tout ce que nous projetons sur notre écran intérieur vient du projecteur que nous sommes : nous ne voyons que le film que nous cocréons par nos pensées. Il importe donc de veiller à la qualité des images que nous regardons.

Depuis quelques années nous voyons sur nos écrans (petits et grands) de plus en plus de scénarios de films catastrophes mais aussi de zombies, de vampires, d’invasions extraterrestres, de monstres plus ou moins robotisés et les jeunes sont assez friands de tout cela. Ils ont moins peur que certains adultes cependant leur imagerie interne est modulée par ces images et leur corps astral en est imprégné et ainsi au lieu d’utiliser leur imagination pour cocréer un monde de paix (ce qu’ils souhaitent au fond d’eux) ils l’utilisent pour nourrir un monde violent et destructeur (dont ils ont peur) et pensent ainsi qu’en visualisant de tels films ils seront immunisés alors qu’en fait c’est le contraire qui se passe. Ils sont empreints de ces scénarios et leur vie intérieure est plus enfer que paradis.

COMMENT SE PASSE UNE NOUVELLE INCARNATION ?

Lorsque le moment est venu de nous incarner à nouveau c’est-à-dire que toutes les conditions sont réunies pour cela sur le plan astrologique et humain. L’atome germe de notre corps mental (qui contient les mémoires de nos vécus incarnationnels antérieurs) est plongé dans le « monde astral » il est alors entouré d’une sorte de membrane en forme de cloche dont il serait le battant. Puis cette cloche est à son tour plongée dans le « monde éthérique » et elle se ferme sur elle-même : la cloche prend la forme d’un œuf au sein duquel se trouve les trois atomes germes réunis en une Unité. Cet œuf éthérique est transféré dans le liquide séminal de notre Père génétique et qui va se « coller » à un spermatozoïde qui ensuite va être propulsé dans l’Utérus de notre mère et qui va ainsi pouvoir créer notre futur corps d’incarnation.

Tout ce processus est imagé dans le Symbolisme de Pâques : la cloche et l’œuf annoncent la Renaissance !

Notre corps physique résulte de cette mémoire et c’est au fur et à mesure de nos expériences que les vieux schémas se réactualisent pour que nous puissions soit les actualiser (pour ce qui nous fait du bien) ou les dissoudre.

Lorsque nous avons la possibilité de vivre ici bas en réalisant nos rêves c’est que nous avons accompli une bonne partie du chemin mais ce n’est pas pour cela que nous avons atteint le vrai Ciel. Il ne nous reste alors qu’a apprécier notre rêve , à en jouir au maximum sans nous y cristalliser ; sans perdre de vue qu’il n’est qu’un rêve parmi tant d’autres, un beau rêve certes mais nous ne sommes par le rêve.. Mais le Rêveur. Et la chose la plus magnifique que nous pouvons vivre ici bas c’est de vivre le Rêve en étant Eveillé.

Tous les rêveurs émanent du Grand Rêveur qui repose en son Eternité Absolue.

Kiristian Duval Wydyr 28 Octobre 2015

Ajout suite à un commentaire sur ma conférence :

Je n’ai pas évoqué le processus du suicide dans ma conférence car j’ais déjà écrit plusieurs articles sur ce sujet. Il est évident que cette solution est loin d’être la meilleure puisque c’est en ce monde terrestre que nous devons délier ce qui à été lié et refuser l’incarnation en mettant fin à sa vie tout en espérant une meilleure vie dans l’au-delà est pure illusion.

L’au-delà est identique à l’ici maintenant. Si on vit l’enfer ici bas c’est parce que l’on a créé une trame mémorielle dans l’au-delà et qu’on est revenu en ce monde pour la dissoudre par des décisions, des choix, des détachements et cela dissout la charge mémorielle inscrite dans l’au-delà. Ceux qui imaginent qu’ils vivront le paradis parce qu’ils vivent l’enfer ici bas se leurrent.

Le suicide loin d’être une solution ne fait qu’empirer le processus puisqu’en mettant fin à sa vie on créé aussi au niveau émotionnel de la souffrance pour nos proches et cela nous oblige à revenir pour nettoyer cette nouvelles charge émotionnelle et ce qu’on à pas réglé dans une vie on revient le régler dans une autre et le suicide ne fait qu’alléger notre fardeau.

Il est préférable d’accepter la vie comme elle se présente et de faire ce qu’il faut pour sortir de la tourbe émotionnelle afin de vivre sur une terre plus clémente et cela ne dépend que de chacun de nous, individuellement.

Personne ne peut décider à notre place ou nous libérer de quoi que ce soit puisque nous sommes les seuls maitres de nos destinées.

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

L’EXPERIENCE DE LA DUALITE : UNE NECESSITE POUR L’UN 1/7

Publié le par Wydyr

L’EXPERIENCE DE LA DUALITE : UNE NECESSITE POUR L’UN 1/7

1 le Paradis : un état provisoire

Afin de se connaitre l’Etre des Etres, l’Un se reposant dans son infinie solitude décida de se dédoubler afin de se manifester en tant que Création. Au sein de celle-ci il se projeta en une multitude de formes conceptuelles prêtes à se manifester : chaque forme de vie consciente serait pour lui le meilleur moyen de connaitre qu’il il était, de se connaitre par l’expérience et chaque forme de vie consciente serait « lui » sous une identité particulière qui par le biais de relations avec les autres formes pourrait découvrir qui Il était.

C’est ainsi que par jeu il décida de se perdre, de se cacher à son propre regard et toute la mise en place de la création n’est qu’une mise en scène de sa disparition jusqu’à ce qu’il se retrouve au sein de celle-ci après une multitude d’aventures.

Le big bang marqua l’avènement de sa création mais aussi le moment où il disparut dans une immense déflagration et en une fraction de seconde l’Infiniment Grand de la conscience devint l’infiniment petit de l’Oubli. Par cette expérience l’Un oublia qu’il il était et le jeu consistait à redécouvrir sa propre Nature en expérimentant l’opposé de ce qu’Il était.

Il se décomposa en énergie et matière et devint ainsi le Deux d’où il pourrait se manifester et se multiplier à l’Infini afin de se retrouver.

Il fallut plus de 10 milliards d’années pour que commencent à apparaitre dans l’Univers des architectures vivantes à la conscience instinctive et animale mue par une sorte de mécanique rigide et des déterministes neurobiologiques puissants. Il fallut encore des milliards d’années pour que l’Un commence à se « ressentir » lui-même mais ressentir n’était encore qu’une étape du processus.

L’évolution ne faisait que commencer et peu à peu la conscience s’affinait

ADAM ET EVE : au-delà du péché originel

Lors de l’étape révélée par la Genèse comme étant le Paradis originel Adam et Eve évoluaient dans un état de conscience « instinctive » unifiée c’est-à-dire un état quasi animal.

L’expérience de la chute à obligé Adam et Eve à couper pour un temps le cordon ombilical avec l’Un, afin qu’ils prennent conscience de la Vie en passant par la conscience du Deux (la séparation) afin de déployer une Conscience intuitive unifiée (conscience cosmique) cette étape d’exil était donc nécessaire.

De la même façon que sur Terre nous devons à un moment ou un autre couper le cordon avec nos parents ( petite famille) pour « découvrir par l’expérience » qui nous sommes en vérité et de revenir ensuite vers nos parents dans un état de conscience cosmique ( conscient que toute l’humanité est notre famille)

On ne peut passer d’une conscience instinctive unifiée – Paradis- à une Conscience cosmique Unifiée directement. Dans l’état de conscience instinctive on ne raisonne pas (comme les animaux) on vit sans être conscient d’exister et lorsque la raison intervient et permet de nommer les choses il se produit une séparation entre soi et la chose nommée. Cette conscience de Soi qui est comme auto réfléchie nous amène à nous sentir comme séparé, coupé de la Nature et des autres.

La Conscience Cosmique ou Intuitive se manifeste par l’intuition. Elle se situe bien au-delà du mental et de la raison, c’est l’Intelligence cosmique, celle qui fait se mouvoir toute créature en Eveil heure après heure dans une liberté et une spontanéité totale.

La séparation n’est pas venue uniquement du langage mais par une prise de conscience qu’il y avait nous et les autres. A ce stade de l’évolution l’Un pouvait se penser et avoir une représentation symbolique de lui-même sans pour autant retrouver sa plénitude d’origine.

LE PARADIS ORIGINEL

L’existence au sein du Paradis originel nous à permis d’expérimenter la vie sous une forme corporelle dotée d’une conscience instinctive non séparée. La biologie corporelle de notre corps s’accomplissant de manière automatique sans aucun besoin de notre volonté propre. Notre corps fonctionnait et se nourrissait tout seul en puisant dans les énergies du Jardin d’Eden.

Puis Eve à croqué la Pomme et nous sommes passés d’une conscience instinctive non séparée à une conscience instinctive séparée. En d’autres termes Eve (notre polarité féminine) à découvert « comment fonctionnait le corps, la sexualité, les besoins, les instincts) et ne pouvait plus vivre dans l’innocence instinctive (comme vivent aussi les animaux de nos jours) il a donc fallu que nous sortions du Paradis pour expérimenter la dualité résultant de cette séparation entre le mental (qui voit et observe) et le corps instinctif (émotionnel) l’aspect féminin, celui qui ressent.

Ainsi Adam (mental) et Eve (émotions et sensations) se sont trouvés comme séparés et l’expérience consistait à expérimenter les aléas résultant de cette séparation pour rétablir l’Unité primordiale. C’est ainsi que désormais nous sommes non seulement vivants mais conscients de l’Etre ( ce qui n’est pas le cas pour les animaux) et connaissons la biologie du corps, et aussi ce qui est bon comme nourriture pour celui-ci et ce qui lui est nocif , nous ne pouvons nier les faits sans en payer le prix ( maladie ) Les animaux quant à eux savent ce qui est bon ou mauvais pour eux par pur instinct, cela est inné pour eux comme cela l’était dans notre état édénique avant la séparation.

Plus nous observons la biologie corporelle, plus nous découvrons de mystères, de maladies possibles, et de solutions mais tant que nous ne percevons pas que tous nos organes sont émanation de l’Un dans notre forme nous ne pouvons retrouver l’Essence du Vivant qui rétablirait l’Unité primordiale et la santé et nous permettait de passer de « la conscience instinctive séparée » à la « conscience Intuitive Unifiée). L’Intuition véritable est une sorte d’instinct « conscient » qui n’a rien à voir avec l’instinct animal inconscient.

De l’Instinct à l’intuition

L’expérience de la chute nous à donc amené à Etre entre deux consciences : la conscience instinctive unifiée celle du Paradis originel) et la Conscience intuitive Unifiée (celle qui nous permet de percevoir l’Unité de toute chose et notamment que notre corps est un hologramme reflétant tout le système solaire et aussi tout l’univers. Chaque cellule de notre corps est reflet d’une étoile céleste, chaque organe est un reflet d’une planète. Notre foie accomplit dans notre corps la même fonction que Jupiter au sein du système solaire.

Ainsi par cette Conscience intuitive Unifiée nous pouvons retrouver une connaissance plus profonde de l’Univers et de l’Un puisque nous avons expérimenté la séparation (conscience instinctive séparée) pour retrouver non plus la conscience instinctive unifiée de l’Eden mais la Conscience cosmique, plus globale, plus universelle, celle de l’Un dans sa totalité.

La responsabilité de la marche en avant de l’évolution cosmique repose entre les mains de notre conscience égotique séparée : chacun de nous est responsable de l’avènement de l’UN et notre but de vie est d’aider l’Un à se retrouver en chacun de nous, c’est cela le sens et le but de notre vie.

A Suivre ….

Kiristian Duval

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

SIGNE DE LA BALANCE : LE JUGEMENT ET LES COMPROMIS

Publié le par Wydyr

SIGNE DE LA BALANCE : LE JUGEMENT ET LES COMPROMIS

7° Epreuve de Jésus

« Jésus est mené devant Pilate pour être jugé. Questionné par ce dernier il ne répond pas aux accusations et laisse Pilate perplexe. Jésus ne se justifie pas, il n’a que faire de ce qu’on pense de lui, de ses actes, il reste centré dans l’Etat d’Etre Lumière qu’il sait Etre et peu lui importe ce que pensent les autres. Il en accord total avec son Etre Intérieur. »

Le natif de la Balance a tendance à ne percevoir qui « il est » que par les miroirs renvoyés par les autres. Il se compare, se justifie, fait des compromis en espérant être reconnu et aimé. Ainsi il se fourvoie puisqu’il n’est aimé que par l’apparence qu’il parait Etre et non pour ce qu’il est en vérité. Tel un artiste il peut prendre un pseudonyme ou un nom glorifiant son ego pour « paraitre » mieux qu’il n’est et lorsque ce « personna public » est adulé, l’ego qui se trouve caché derrière est toujours insatisfait.

L’existence ici bas n’étant qu’un jeu de miroir, le natif de la Balance rencontre de grosses difficultés tant qu’il n’a pas compris qu’il faut « Etre » avant de « paraitre ». Tant qu’il se compare aux autres, il se trouve soit supérieur soit inférieur et il en souffre.

Il est sans cesse confronté à ses facettes d’ombre ou de lumière. Il est attiré par ceux qui ressemblent le plus à ce qu’il aimerait être, il s’éloigne et rejette tous ceux qui ressemblent à ce qu’il ne veut pas être. Il ne vit que par le regard des autres et pour plaire il est capable de faire une multitude de compromis qui l’éloignent de sa nature fondamentale d’Etre. Il ne vit que par les masques qu’il porte et n’est reconnu que par ces « masques ».

Plus il se justifie, plus il s’enferme dans l’ego qui ne vit que par ce processus de jugement sur soi-même ou sur les autres. L’ego trouve justification à tout, il peut puiser dans les mémoires du passé de cette vie ou d’une vie antérieure pour démontrer qu’il à de bonnes raisons pour se comporter ainsi.

Le natif de la Balance voulant ménager la chèvre et les choux accepte parfois certains engagements qui ne correspondent pas à ce dont il a vraiment besoin. Il ne sait pas dire « non » par peur de choquer, de décevoir ou de paraitre lâche et ainsi se trouve engagé dans des situations où il se sent mal à l’aise, ou il n’a pas son mot à dire, ou il n’est reconnu que par ce « masque » qu’il à accepté de porter. Ce malaise intérieur réveille son ego et il se met alors à juger les autres et soi-même par rapport à certains critères provenant de son programme intérieur.

Lorsque la situation générée par les multiples compromis qu’il à accepté devient intolérable, il se rebelle et se libère de la situation par un comportement réactionnel frisant l’agressivité ce qui le perturbe davantage puisqu’il fuit comme la peste les relations disharmonieuses.

Il ne peut sortir de ce dilemme que lorsqu’il accepte de jouer franc jeu avec lui –même, de ne plus accepter de mensonges ou de compromis qui l’amènent à se retrouver dans des situations qui ne lui conviennent pas. Il doit apprendre à dire « non », à ne pas tout accepter, à exprimer clairement ses opinions sans rien imposer mais sans avoir peur d’être jugé.

Pour trouver l’équilibre il doit cultiver les vertus du signe opposé (le Bélier/Je Suis) : la franchise, la transparence, la spontanéité. Dés qu’il n’est plus fidèle à lui-même le « Balance » se fourvoie pour plaire ou complaire, dés qu’il reste doux et harmonieux tout en étant franc il sort du jugement, il reste fidèle à son Etre et peut vivre avec les autres, entretenir des relations tout en restant lui-même.

Dans le domaine affectif le natif de la Balance est capable de bien des compromissions pour plaire à l’autre. Il perd ainsi toute identité propre car il s’habille comme ceci ou cela pour plaire à l’autre, mange comme l’autre même si cette nourriture ne lui convient pas, et devient ainsi comme une poupée de cire que l’autre modèle à son propre reflet. L’autre finit par aimer ce « reflet de lui-même » mais dés que le Balance commence à vouloir Etre ce qu’il est et que cela ne correspond plus aux attentes de l’autre, il est rejeté. Quand on met un masque de paraitre on est aimé pour ce masque et quand le masque tombe la vérité se révèle.

Souvent le Natif de la Balance (ayant peur de se retrouver seul) car il ne peut imaginer vivre sans un « autre » lui servant de miroir reste pendant des années de temps « collé » à cet autre, se modelant sur ses gouts et habitudes et ainsi perdant toute authenticité et identité propre. Cela peut durer toute une vie, ou même plusieurs et tant que le Natif agit ainsi il reste piégé dans le paraitre.

La solution consiste à poser les masques, à accepter d’Etre ce que l’On est, sans jugement, sans se comparer à qui que ce soit, à s’unifier à l’Etre, le Je Suis que l’on est.

Certes dans notre monde le « paraitre » est important car si l’habit ne fait pas le moine, l’apparence peut fermer ou ouvrir bien des portes. Il convient donc de savoir jouer le jeu et d’agir comme le ferait un acteur sur scène.

Lorsqu’on se sent mal dans sa peau on a souvent tendance à négliger notre apparence physique, on s’habille n’importe comment, on ne se peigne plus et naturellement quand on voit notre reflet dans le miroir celui-ci révèle notre état d’Etre intérieur et les autres percevront aussi cela en nous voyant.

Afin de résoudre ce problème il faut se prendre en mains et s’unifier à notre Etre profond, notre Je Suis et soigner son apparence, s’habiller avec soin pour faciliter l’existence.

Si le paraitre n’est pas l’Etre, l’apparence est fondamentale sur la scène de la vie.

Pour trouver un emploi digne de nous en ce monde il faut soigner l’apparence car cela facilite la première impression. Il est évident que si l’on veut avoir un emploi de secrétaire il faut mieux s’habiller chic que de se présenter avec un jean délavé et troué.

Faire semblant fait donc partie de la panoplie de nos outils. Si l’on veut discuter avec une personne haut placée susceptible de nous embaucher dans sa société et que pour cela on doit se rendre à un cocktail il faut mieux être habillé chic. Cependant il faut rester « soi-même » c’est-à-dire franc. Ne pas mentir, ne pas se vanter de compétences qu’on n’a pas, ne pas faire de compromis, entrer en relation franche et directe sans aucune attente et l’autre percevra cette authenticité qui permettra de décocher le poste adéquat à nos compétences.

En ce monde il est évident qu’il faut mieux soigner son apparence car cela ouvre bien des portes. Il est fort dommage de voir que nombreux humains « mal dans leur peau » négligent ce fait et ainsi se sentent rejetés pour leur apparence qui reflète leur état intérieur.

Etre ce que l’on est, rester fidèle à son Etre intérieur, tout en se présentant sous une belle apparence est la solution idéale. L’apparence ici n’étant pas un masque mais un vêtement révélateur de notre intériorité. On n’a pas besoin de se plier à des modes ou des critères de beauté mais à se vêtir d’une façon harmonieuse qui correspond à nos gouts profonds.

Les jeunes ados et autres rebelles de l’esprit pensent que l’apparence suffit pour Etre.

il m’est arrivé de rencontrer de jeunes garçons et filles habillés « mode gothique », arborant tatouages et piercings à outrance mais lorsque je commençais à parler avec eux je me suis très vite rendu compte qu’ils étaient mal à l’aise, qu’ils avaient pris cette apparence pour se sentir plus forts mais que cela n’était qu’un masque cachant une extrême sensibilité, un mal être profond. Naturellement si on leur fait percevoir cela, leur première réaction est plutôt violente car ils ne peuvent supporter qu’on les perçoive au-delà de leur masque. Pourtant s’ils acceptaient cela leur vie changerait.

Tous les phénomènes de mode nous maintiennent dans le « paraitre » - Par-Etre - pour Etre et c’est la cause principale de tous les problémes relationnels humains.

Tant qu’on est identifié à un masque social, ethnique, religieux, culturel, moral, éducatif on cache l’Etre sous le Paraitre et on peut faire semblant d’être heureux sans l’Etre vraiment car on ne peut Etre Heureux que si on l’a choisi d’Etre au-delà de tous les faux semblants et masques. Seule l’authenticité fait tomber tous les masques.

Tel est le message de Jésus devant Pilate : peu importe ce que les autres pensent de nous, ce qui importe c’est ce que nous pensons de nous-mêmes, de qui nous sommes car cela transparait au-delà du paraitre. On ne peut être heureux et unifié que lorsqu’on est installé dans l’Etre et à partir de cela on peut jouer tous les rôles, mettre tous les masques pour participer à cette existence collective, tout en restant Soi- même : franc et authentique. On ne peut plaire à tout le monde mais il importe d’être en harmonie avec soi même et curieusement quand on est authentique, les autres le ressentent et sont attirés par notre aura.

Quand on se retrouve en relation avec quelqu’un on joue la carte de la franchise, on ne ment pas, on peut lui dire en toute vérité ce qu’on peut lui offrir, ce qu’on attend de cette relation et l’autre doit faire de même ainsi le « contrat » que l’on signe avec l’autre est « clair » et « net ».

A une époque de ma vie j’ai donné cette méthode à des jeunes gens qui voulaient se mettre en couple :

  • - chacun écrit sur une feuille de papier ce qu’il peut offrir à l’autre, ce qu’il attend de la relation, ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas (genre de musique, de nourriture, de lieu de vie etc..).
  • Puis les partenaires échangent les feuilles et chacun lit ce que l’autre à écrit.
  • Il suffit ensuite de cocher les affinités et les contre affinités et de voir si cela à des chances de « coller ».
  • S’il y a plus de contre affinités que d’affinités il est évident que la relation ne durera pas ou sera conflictuelle.

Ce genre d’exercice permet ainsi de clarifier la situation et permet à chacun de clarifier la relation dans laquelle il va s’engager et ainsi aucun des partenaires ne peut reprocher à l’autre de lui avoir caché quelque chose.

Si cette méthode vous tente, expérimentez là !

Même si vous êtes déjà engagé dans une situation, elle pourra vous aider à voir plus clair.

Kiristian Duval Wydyr

Le 25 /09/2015

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

DEMASQUER L’ILLUSION ET SE LIBERER DE L’OMBRE 3/3 Apocalypse et révélation

Publié le par Wydyr

DEMASQUER L’ILLUSION ET SE LIBERER DE L’OMBRE 3/3

Apocalypse et révélation

Dans l’histoire Atlante racontée dans le précédent paragraphe nous en étions restés au moment où tous les Humains agglutinés formaient comme un immense morceau de charbon compact. Dés que l’un de ces morceaux s’intériorisant découvre son feu intérieur et s’illumine tous les autres sont touchés par effet de résonnance et ainsi peu à peu le gros morceau de charbon se désolidarise jusqu’à ce qu’il s’illumine en totalité. Il s’élève dans une fréquence cristalline lumière et redevient Diamant. Toutes les âmes sont réunifiées dans l’Unité. Tout est accompli. L’Humanité retrouve son âme diamant.

Chacun de nous porte en son Ame un petit morceau de charbon qu’il doit transmuter en Diamant pur et participer à la transmutation collective.

On ne peut transformer les autres ou les aider tant qu’on n’a pas soi-même élevé ses vibrations depuis le plan minéral jusqu’au plan cristal diamant pur. (Donc réalisé l’Unité avec le Soi quantique)

Tant qu’on cherche à transformer ou améliorer le monde extérieur (climats sociaux et autres)…

Tant qu’on lutte contre l’Ombre (manipulateurs médiatiques et autres) …

Tant qu’on lutte contre ceux qui nous révèlent notre part d’Ombre (ennemis)…

Tant qu’on cherche à transformer les autres en leur imposant nos idées concernant le bien….

Tant qu’on cherche à soigner les parts d’ombre de l’autre avant d’avoir nettoyé toute notre Ombre…

On agit comme ce spectateur qui veut détruire les images du film projeté sur l’écran au lieu d’intervenir sur le projecteur.

Quand on a nettoyé toute l’Ombre en nous, la Lumière accomplit le reste…

Nous n’avons plus aucun effort de volonté à faire pour aider, sauver etc. nous rayonnons.

Nous ne voyons plus l’alternance l’Ombre Lumière mais en tout lieu, en toute situation nous reconnaissons la Présence et la nourrissons afin qu’elle transmute d’elle-même l’Ombre qui la voilait.

Nous devons prendre conscience que l’illusion elle-même est illusion et que les voiles que nous percevons autour de nous comme obstacles ne sont que projections de nos voiles intérieurs.

Un nouveau ciel, une nouvelle Terre !

Il y a 2000 ans de cela Jésus est venu révéler cela : incarné dans un corps d’Ombre il l’a transmuté en Lumière et son aura vibrale à touché toute l’humanité.

Jésus nous a fait voir un autre Ciel, une autre Terre. Il a dissipé les voiles collectifs ;

Mais chacun de nous étant seul Maitre en son Royaume devait nettoyer ses propres voiles, transmuter son morceau de charbon jusqu’à ne plus projeter d’Ombre en soi ni autour de soi.

On ne peut vivre l’Unité tant qu’on est coupé entre Ombre et Lumière.

Lorsqu’on s’est établi dans l’Unité solaire on ne voit que la Présence, que la Lumière en tout lieu, en toute personne, en tout objet, en toute situation. La Lumière qui cherche à se révéler. On ne projette aucune Ombre (critique, dénonciation, calomnie) car tout ce que l’on projette à l’extérieur passe par tout notre Etre et nous touche.

Dés qu’on lutte contre l’Ombre et qu’on ne reconnait pas la Lumière en elle on retombe dans la dualité

Et on pense qu’en modifiant l’extérieur on changera l’intérieur.

Le monde de l’illusion (dualité) et celui de l’Unité sont des Mondes parallèles.

Au début de notre quête nous vivons dans l’alternance Ombre/ Lumière mais il est un moment où nous devons choisir le monde dans lequel nous voulons continuer notre expérience. On ne peut vivre à cheval entre les deux.

Quand on a perçu le processus de l’illusion et les plans générés par les manipulateurs on peut être tenté de lutter contre cela. On entre alors en croisade contre la pollution, la violence, etc… c’est à dire qu’on veut « changer le mal en bien ». On pense qu’en changeant les images du film on va changer l’humanité et c’est une grande illusion.

Tous les problèmes de l’humanité ne viennent pas des conditions climatiques ou sociales mais de la conscience humaine limitée et duelle. On peut tout changer sur cette terre, partager les richesses, l’argent, la nourriture sans pour cela résoudre le problème. Prenez tout l’argent des riches et donnez le aux pauvres et demain tout le monde sera pauvre.

La Lumière adamantine nous est octroyée pour concrétiser le nouveau monde, celui de l’Unité vibrale et quand les humains auront compris que nous sommes tous « Une seule et même âme » toutes les guerres et divisions cesseront car chaque âme saura alors que ce qu’elle fait aux autres c’est à elle-même qu’elle le fait. Cette Lumière ne nous est pas octroyée pour améliorer les conditions du monde duel mais pour ascensionner notre conscience vers ce Nouvel Etat d’Etre.

Tous les moyens thérapeutiques dont nous disposons aujourd’hui sont destinés à cela. Non pas a améliorer les performances physiques du corps ou à vivre le paradis humain ou à soigner nos bobos par des moyens plus spirituels ou écologiques mais à sortir de cette illusion.

Plus on se concentre sur nos bobos plus on a de bobos, plus on trouve de causes à nos problèmes plus on a de problèmes, plus on trouve de justifications à nos comportements moins on a la possibilité de changer.

Nous avons disposé de 2000 ans pour nettoyer les vitres de notre Conscience et maintenant il est temps de choisir notre camp. Continuer nos croisades contre l’Ombre pour y installer la Lumière (dualité) ou nous installer dans la Lumière et ne reconnaitre que celle-ci.

L’Apocalypse de Saint Jean est Annonciatrice de cette période actuelle.

La révélation est venue, la Lumière des Anges vient éclairer notre Ciel et un Nouveau monde s’offre à nous.

Ceux qui ont choisi d’utiliser la Lumière pour élever leur Conscience et par effet de résonnance celle des autres vivront un Apocalypse Rédempteur.

Ceux qui ont choisi de brandir l’épée de Lumière pour combattre l’Ombre vivront une Apocalypse destructrice. C’est le cas notamment pour tous les extrémistes religieux qui veulent imposer leur vision du monde et rétablir la Justice divine. C’est aussi le cas pour tous les spiritualistes engagés dans une croisade comme l’Ombre. Tant qu’il y a combat il y a dualité.

Chaque jour nous voyons de nouveaux « croisés » qui prenant leur Epée de Lumière veulent révéler la Vérité … mais quelle Vérité ?

Il y a quelques années de cela j’ai lu un livre ou l’auteur, persuadé d’être inspiré dénonce avec une multitude de détails les agissements des forces de l’Ombre, affirme que toutes les religions nous ont trompés, que les reptiliens sont partout, qu’on nous a menti depuis l’aube des temps, que tout est faux, tout est « mensonge ». On retrouve ici la même énergie qu’avaient les anciens prêcheurs incitant aux croisades et le résultat nous le connaissons : plus de morts et de chaos.

Certes nous savons que les institutions religieuses nous ont quelque peu manipulés et que de gros mensonges ont été dits vis-à-vis de Jésus etc…

Tout ne peut pas être révélé !

Beaucoup d’humains qui sont encore sous l’emprise du catholicisme sont manipulés par l’information mais ne sont pas nécessairement prêts à en savoir davantage. Imaginez ce que deviendrai le monde si demain

Ils apprenaient que le Vatican les a manipulés et que toutes les guerres ont été financées par des banquiers alliés à de grands pontes religieux ! Cela provoquerait un chaos et une violence indescriptible. Les plus forts partiraient en croisade, les plus faibles se suicideraient, les moins croyants donneraient libre accès à toutes les frustrations qu’ils s’étaient imposés.

Il ne s’agit pas de se voiler la face et de se dire que tout va bien, qu’il ne faut rien faire pour aider les pauvres et les miséreux, qu’il ne faut pas protéger les faibles mais surtout de prendre conscience que le meilleur service qu’on puisse leur rendre c’est de les aider à élever leur conscience. Il est donc utile de révéler certains mensonges et de dire « soyez vigilants, ne gobez pas n’importe quelle information médiatique ou religieuse, travaillez le discernement » mais peu opportun d’inciter les gens à la révolte ou la croisade.

Si on découvrait toutes les magouilles et manipulations qui ont été utilisés on risquerait de vivre dans une psychose permanente avec la peur d’être volé, trompé, manipulé.

Les plus sages savent qu’il y a certaines choses qui doivent rester secrètes mais tous les révélateurs ne sont pas suffisamment sages pour ne révéler que ce qui peut aider l’évolution de conscience.

Pour se libérer des vieux engrammes on n’a pas besoin de se faire violence ou de partir en croisade mais simplement de s’installer dans un Etat d’Etre Lumière de paix intérieure et de boy cotter certaines choses qui nous sont proposées et qui ne correspondent pas à notre idéal. Simplement dire « non merci çà ne m’intéresse pas » et ainsi l’Apocalypse se réalisera dans l’harmonie révélatrice.

Quand nous comprenons que le ciel extérieur nous révèle notre ciel intérieur tout cela nous importe peut de changer l’extérieur mais surtout de modifier l’état de notre ciel intérieur qui par effet de résonnance holographique modifiera aussi le Tout. Notre seule mission est d’Etre l’Amour…..

Quand le chant de notre Ame peut s’exprimer par notre Etat d’Etre nous enchantons le monde et on peut alors se présenter ainsi « je suis l’amour qui passe, qui entre dans vos cœurs… »

Kiristian Duval (Wydyr) 15/09/2015

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

JON LE DISCIPLE : LES AGITES DU BOCAL

Publié le par Wydyr

JON LE DISCIPLE : LES AGITES DU BOCAL

JON LE DISCIPLE : LES AGITES DU BOCAL

Depuis plusieurs années Jon était disciple d’un Maitre de sagesse et au sein de l’Ashram qui s’était formé autour du sage il avait reçu un enseignement très complet sur la qualité d’Etre et le non faire. Le Maître lui avait révélé tout ce qu’il devait savoir sur les tissages de la Maya mais Jon qui était tourmenté s’en alla trouver le Maitre.

  • Maitre dit il je crois avoir compris votre doctrine du non faire, comme quoi il suffit d’Etre et de ne pas s’agiter à vouloir agir pour créer ceci ou cela mais il y a un point qui me tracasse.
  • Parles dit le Maitre, je t’écoute. !
  • Il y a tant de choses qui vont mal sur cette terre, tant de pauvres gens, tant de pollution, tant de manipulateurs et si je ne fais rien pour eux ils ne pourront jamais aller mieux.
  • Oh le dit le Maitre en souriant, voilà que tu veux remplacer le Créateur, penses-tu pouvoir faire mieux que lui ?
  • Non ! ce n’est pas ce que je veux dire. Mais personne ne fait rien alors rien ne changera jamais.
  • C’est là que tu te trompes cher disciple car c’est le mouvement de la conscience qui modifie les choses et non l’agitation extérieure, plus ta conscience s’élargit plus ta vision change et plus celle-ci devient claire plus le monde extérieur change. Tout le reste est illusion.
  • Mais pourtant ce monde, ces gens, ces guerres tout cela est bien réel !.
  • D’un point de vue oui, d’un autre non ! chacun voit a l’extérieur les images qu’il a conceptualisé en son intérieur, celui qui voit l’Ombre et lutte contre celle-ci lutte contre lui-même car il ne voit en fait que l’Ombre qui est en lui.. Si tes lunettes sont tachées par de l’encre tu vois le monde avec une tâche mais dés que tu nettoies tes lunettes le monde redevient sans tâche.
  • Mais alors que pensez de tous ces militants, manifestants, rebelles contre l’ordre, et ceux qui partent en mission pour sauver le monde, participer à l’éradication des firmes polluantes ?.
  • Ce sont tous des agités du bocal cher disciple, des gens qui pratiquent l’auto allumage ! ils sont plus dangereux que les manipulateurs eux-mêmes car dans leur quête de purification ils entrainent les plus faibles et tous finissent par mourir dans des conditions atroces. Tous ceux qui ont participé aux missions ou aux croisades dans le passé font partie de cette catégorie. Nombreux d’entre eux sont revenus et continuent leur lutte par le biais de pétitions, manifestations, destructions de champs ou d’usines etc. ils veulent sauver le monde alors qu’ils sont noyés dans les vagues de leur ego.
  • Mais alors que faire ?
  • Ne rien faire comme je te l’ai enseigné. Tu n’a pas besoin de participer à ce genre de croisade ou de combat contre quoi que ce soit et la vie se chargera d’amener à ta porte ce qui te concerne toi individuellement. Si tu ne veux pas qu’on tue les animaux ou qu’on pollue la terre, cesse de manger de la viande et ne consomme que des produits naturels et biologiques, si tu ne veux pas polluer trop l’atmosphère utilise ton automobile avec discernement, et ainsi tu seras fidèle à ton éthique sans aucun combat. Tu n’a pas besoin de convaincre les autres qu’il faut cesser de manger de la viande, ils viendront naturellement vers toi car par ce fait tu seras en meilleure santé et ta révolution sera pacifique. Le boy cott individuel est l’arme pacifique absolue, toutes les autres engendrent la violence et tu ne peux installer la paix par la violence.
  • Je dois donc laisser faire et voir ce qui vient à moi ?
  • Exactement. Et si un individu pénétre chez toi par effraction tu pourras alors agir selon ton éthique. Tu auras peut être simplement envie de le chasser ou de parler avec lui et si tu t’aperçois qu’il fait cela parce qu’il manque de tout tu pourras lui donner de la nourriture, un peu d’argent et surtout lui expliquer ce que tu as appris en cette école ainsi tu lui donneras une seconde chance.
  • Mais alors tous ceux qui veulent aider les pauvres, les miséreux et autres sont ils dans l’erreur ?
  • Oui et non ! oui s’ils s’engagent dans une quête qui ne les concernait pas, non s’ils sont engagés dans cette quête par nécessité en ayant eu même vécu la pauvreté ils décident alors d’aider les pauvres à en sortir.
  • Et ceux qui partent en mission humanitaire ?
  • C’est idem pour ceux là ! mais nombreux sont ceux qui partent en espérant récolter quelque chose en échange, ne fut ce que l’honneur et la reconnaissance comme l’ont fait auparavant nombreux croisés et autres combattants pour une cause. Lorsque la quête émane de l’ego elle ne fait qu’égarer davantage.
  • Pourtant cela ne les empêche pas de faire du bien !
  • Ils se Font du bien à eux-mêmes car agissant ainsi ils se sentent en paix avec leur conscience mais ce n’est que de l’illusion. Quand la Lumière entre dans les êtres elle « allume » tout ce qui est en eux, et ceux qui ont l’ego en effervescence se mettent alors à prophétiser, à donner des leçons, à dire aux autres ce qu’ils doivent faire, manger, penser, agir, etc. ils emploient le mot « il faut ou vous devez » a outrance. Ainsi la Lumière qui les à touché à activé leur vibromasseur neuronal et ils ont disjoncté et sont devenus des « agités du bocal ». Certains finissent par se prendre pour des élus et passent leur temps à vouloir entrainer les autres dans leur sillage. Le pire c’est qu’ils sont persuadés d’être dans le juste, de servir la Lumière, ils sont imprégnés de bonnes intentions mais par leurs agissements pavent le chemin qui mène à l’enfer.
  • Merci Maitre je comprends mieux maintenant… je vais mettre en pratique votre enseignement et m’installer dans l’Etre et la vie se chargera bien de me montrer ce que je dois faire, ce qu’elle attend de moi.

Kiristian Duval Wydyr le 16 octobre 2015

Publié dans contes révélateurs

Partager cet article

Repost 0

DEMASQUER L’ILLUSION ET SE LIBERER DE L’OMBRE 2/3 Tout est à l’intérieur !

Publié le par Wydyr

DEMASQUER L’ILLUSION ET SE LIBERER DE L’OMBRE 2/3

Tout est à l’intérieur !

Faisons un petit retour en arrière…..

Imaginez une Terre magnifique, un Eden paradisiaque. Des milliards d’Etres y vivent en parfaite osmose. La Terre est comme un diamant éclairé de l’intérieur. Chaque Etre dispose de talents particuliers qu’il utilise pour son bien être et celui des autres. Une onde d’amour cristalline traverse tous les Etres. Cela génère une musique ultrasonique qui maintient l’harmonie. Toutes les âmes vivent une expérience unique et individuelle tout en étant conscient de l’Unité avec Tout ce qui est. Chaque âme brille comme un diamant cristallin éclairé depuis un soleil intérieur. Telle était l’Atlantide…..

Puis survint une chute vibratoire. La Lumière baissa d’intensité. L’âme de la Terre qui était comme un diamant constitué de paillettes cristallines en mouvement perpétuel subit la chute vibratoire. Le diamant se cristallise, devient minéral puis s’opacifie jusqu’à ressembler à un immense morceau de charbon.

Les âmes des Atlantes sont emprisonnées dans ce « charbon » et celui-ci se brise en milliards de morceaux.

Chaque âme est enfermée dans son morceau d’Ombre carbone (charbon).

La Terre est comme entourée d’un immense voile opaque et noir comme la nuit. Les Etres ne ressentent ni ne voient cette Lumière, ce soleil intérieur qui les animait… Leur vie devient coupée entre des périodes de froid et de chaud, de jour et de nuit. Le soleil qu’ils perçoivent vient désormais de l’extérieur.

Tous les Etres sont agglutinés dans un espace temps confiné, limité. L’âme de chacun est enfermée dans cette structure opaque, ce corps d’Ombre qui ne laisse pas filtrer le Soleil. Ce conglomérat de matière dense empêche la Lumière du soleil de toucher la Terre. L’humanité vit sous un voile.

Chaque Etre a une mission à accomplir : transformer ce morceau de charbon, ce corps d’Ombre en diamant cristallin comme à l’origine, chacun à sa part de travail alchimique à accomplir.

Ce que les Etres ne savent pas c’est que la Lumière qu’ils cherchent à l’extérieur est en eux. Lorsqu’ils voient le Soleil éclairer le ciel cela n’est qu’un effet miroir de leur Soleil intérieur, celui qui est « caché » sous la masse d’ombre carbonée de leur forme dense.

A chaque fois qu’un Etre lève les yeux vers le ciel et y voit des nuages noirs il nourrit l’illusion car en fait les nuages sont pure illusion et les voiles ne sont que ceux créés par les Etres ayant égaré leur lumière. Ceci est notre histoire.

Depuis des temps immémoriaux nous recherchons la Lumière à l’extérieur et quand nous apercevons un rayon de soleil nous pensons avoir découvert le pot au rose. Nous pensons que la Lumière salvatrice vient de l’extérieur alors qu’en fait le « Ciel » sert de miroir réflecteur et le Soleil que nous voyons à l’extérieur n’est que le reflet du soleil brillant dans notre ciel intérieur (écran de notre conscience).

Ainsi nous sommes incarnés dans le monde de l’illusion et d’opacité, manipulé par des images de l’astral collectif (qui sont nos propres projections) et cherchons à l’extérieur ce qui est en nous. Tous les nuages de notre ciel intérieur (pensées cristallisées erronées) deviennent nuages de notre ciel extérieur.

Nous « sommes » le climat que nous imaginons.

Les climats que nous nourrissons à l’intérieur de nous-mêmes se répercutent sur les climats sociaux extérieurs et les climats atmosphériques. Quand notre ciel intérieur est au beau fixe, notre expérience dans le monde extérieur est identique.

Quand nous observons le ciel nous pouvons percevoir quel est l’état vibratoire de la population vivant en cet endroit. Ce sont nos nuages intérieurs qui s’amoncellent dans le ciel extérieur. Nous sommes les magiciens de notre monde.

Quand nous nous incarnons nous choisissons une région du globe particulière (climat ethnique, social et aussi climat atmosphérique. Nous pouvons naitre dans une région ensoleillée ou au contraire avec un climat humide et froid. Cela n’est pas par hasard.

Le climat extérieur nous renvoie notre climat intérieur. Tant que nous n’avons pas compris cela nous subissons ce climat extérieur et finissons par croire que c’est « lui » qui décide de notre vie. Par contre si nous prenons conscience que « tout nait en nous » nous pouvons inverser le processus et ainsi modifier le climat extérieur. Soit la vie nous amène à changer de région (une opportunité se présente à nous de façon quasi miraculeuse) soit nous vivons une vie intérieure suffisamment riche pour que le climat extérieur ne nous perturbe plus.

Par notre présence en une région, par notre optimisme et notre rayonnement d’aura nous pouvons changer le climat social et atmosphérique de celle-ci.

Tant que nous pensons que l’extérieur modèle notre intérieur nous demeurons dans l’illusion.

Alors que tout provient de notre état de conscience. L’exemple que je pourrais citer est celui de l’amour. Quand on est amoureux d’une personne et qu’on peut vivre avec elle, peu nous importe qu’il pleuve ou qu’il vente ou qu’il neige : la vie nous parait toujours belle. C’est la raison pour laquelle nous aimons vivre cet état parce que cela modifie notre ciel intérieur et par effet de résonnance le ciel extérieur. Le processus est identique quand nous faisons un métier qui nous donne ce même sentiment de joie et d’amour.

Voici une petite Méditation que je pratique depuis un certain temps :

Une fois assis confortablement je regarde tout ce qui est autour de moi sans penser à rien.

Je prends conscience de mon corps assis.

Je ferme les yeux et me concentre sur ma respiration et les battements de mon cœur.

Je ressens ce corps, ce cœur et tout ce qui m’entoure comme étant imprégné dans l’Ombre de ce monde

Tout ce qui m’entoure est en cette ombre ; mon corps en fait partie

Il est comme un morceau de charbon, opaque me voilant la Lumière.

Je pense

« Je ne suis pas ce corps d’illusion, je ne suis pas ces pensées qui me traversent, je ne suis pas ces émotions ni ces images véhiculées dans l’astral, je ne suis pas ces atomes agglutinés… ce corps d’Ombre n’est qu’une sensation de l’Etre que Je Suis expérimentant cette illusion ».

J’accepte cette expérience mais ne suis pas l’expérience, je suis l’Etre qui en tant que vie expérimente

Je me concentre sur l’Etincelle vibrale de mon cœur que je vois comme un Petit soleil brillant dans un ciel bleu.

Depuis ce point je ressens que toute cette Ombre fait aussi partie de l’Etre, de la Lumière, de la Présence

Je reconnais l’Ombre comme étant Lumière non révélée.

Je prononce alors la phrase magique : que la Lumière soit…

Le soleil intérieur s’illumine et éclaire tout mon corps depuis l’Intérieur.

Je sens mon corps carbone s’alléger

Depuis chaque atome de mon corps surgit la Lumière

Chaque électron libère sa lumière intérieure.

Je ressens mon véritable corps qui est pure Lumière, soleil

Mes cellules s’illuminent depuis l’intérieur… je ressens cela

Mon corps physique est contenu dans ce corps Lumière qui est plus grand

Ce corps qui est parfait

Tout mon corps dense est transmuté par cette réalité.

Je dispose encore d’un corps d’ombre car celui-ci me sert à Etre vivant et actif dans ce monde

Ce corps est réaligné sur la Perfection Archétypale solaire qui est mienne

Je suis Lumière…. mon aura rayonne celle-ci en tant que vibration

Je reconnais la Présence en tout lieu, en toute chose,

Je suis en ce monde mais n’appartiens pas à ce monde.

Je perçois L’Ombre mais ne donne attention qu’à la Présence qui est cachée en elle.

Ma mission d’âme consiste maintenant à reconnaitre la Présence même au cœur de l’Ombre

Réveiller l’Etincelle en chacun.

Simplement en étant ce que je suis

Je peux utiliser tous mes dons pour faciliter cette révélation.

C’est en acceptant l’illusion qu’on peut transcender celle-ci, c’est en étant incarné dans un corps d’ombre que depuis l’intérieur de celui-ci je peux laisser la Lumière de la Présence tout illuminer.

A suivre…

Kiristian Duval (Wydyr)

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

DEMASQUER L’ILLUSION ET SE LIBERER DE L’OMBRE 1/3 Les films intérieurs…

Publié le par Wydyr

DEMASQUER L’ILLUSION ET SE LIBERER DE L’OMBRE 1/3

Les films intérieurs…

Imaginons :

Des millions de spectateurs assis devant un immense écran plasma. La projection commence. Chaque spectateur ressent les images qui défilent de façon personnelle, certains pleurent, d’autres rient. Un des spectateurs ne supportant pas les images projetées se lève et se dirige vers l’écran avec la ferme intention de détruire les images qui le dérangent. Son ombre se reflète sur l’écran et malgré ses multiples essais il ne peut empêcher les images de défiler. Il n’a pas pris conscience que pour changer le film il doit se rendre dans la salle de projection et changer la bobine.

Dés que nous luttons contre l’ombre et le monde extérieur nous agissons comme ce personnage. Nous luttons contre nos propres nuages.

A l’intérieur de notre cerveau nous disposons d’un écran plasma : celui de notre conscience. Tous les films que nous imaginons en notre intériorité se projettent sur cet écran et cela génère notre impression de réalité. Chacun voit ainsi le monde tel qu’il l’imagine en son intériorité. Il ne sert à rien de lutter contre l’extérieur puisque celui-ci n’est que l’écran reflétant notre monde intérieur. Nous expérimentons individuellement le monde tel qu’on l’imagine qu’il est.

Tous les scénarios résultant des films de nos vies passées sont rangés en notre vidéothèque intérieure et dés qu’une information extérieure nous stimule nous nous empressons de projeter nos vieux films en noir et blanc sur l’écran de notre conscience au lieu de percevoir que nous sommes venus non comme spectateurs de nos vieux films mais comme acteur d’un nouveau scénario de vie.

Notre vidéothèque fait partie intégrante d’une Immense vidéothèque collective (l’inconscient collectif) et c’est ainsi que nous passons notre vie à regarder avec nostalgie, remords ou regrets tous les films racontant l’histoire des passées de l’humanité. La télévision sert d’outil pour cela et plus nous regardons les films racontant les malheurs de nos passées plus nous oublions de vivre un autre Présent.

Combien de temps passons nous ainsi à tourner le remake de nos vies passées ou a consulter nos albums photos en disant « c’était le bon temps » !

Exercice

  • Asseyez vous devant votre ordinateur et allumer la webcam : votre image apparait sur l’écran.
  • Déplacez maintenant votre ordinateur, mettez le dans une pièce plus lumineuse afin que votre web Cam capte un décor plus magique. Puis allez dans votre salle de bain et améliorez votre profil et votre coiffure et habillez-vous avec l’habit dans lequel vous vous sentez le plus beau ou la plus belle.
  • Retournez maintenant devant le web Cam et regardez l’image que vous voyez : elle est différente, c’est comme si vous étiez quelqu’un d’autre et si vous gardez cette image en votre conscience votre vie peut changer.

La matière du plan astral sert d’écran réflecteur à nos pensées internes, à nos programmes préenregistrés. Ainsi toute pensée se revêt de « matière astrale » et devient « forme pensée » qui se reflète sur notre écran intérieur et nous donne « l’impression de.. » et cela créé notre réalité. Le monde extérieur devient le reflet de notre monde intérieur ; nos nuages intérieurs se projettent dans notre monde extérieur.

L’écran de notre conscience est notre Ciel et lorsque celui-ci est dégagé de nos nuages générés pas nos pensées négatives le soleil s’y reflètent.

Exercice 2 :

Mettez vous face au soleil brillant au sein d’un ciel d’azur

Imaginez que le Ciel est un miroir et que le Soleil que vous voyez est le reflet du Soleil qui est en vous…..

L’illusion consiste à nous faire croire que ce que l’on voit est la réalité à partir de laquelle nous devons nous adapter nos comportements (illusion d’un monde déterminé, figé qu’on ne peut changer et qu’on doit subir) alors que c’est l’inverse : nous voyons ce que nous croyons.

La matière astrale et physique ne nous sert qu’à mieux voir (par effet miroir) ce qu’on pense en notre intériorité et tout ce que l’on pense de soi et des autres se projette sur cet écran extérieur.

Exemple : si on s’imagine qu’on est un bon à rien ou un raté on projette cette forme pensée (nuage) dans notre aura et par effet de résonnance celle-ci touche l’aura des personnes que l’on rencontre et ceux-ci nous perçoivent comme nous pensons que nous sommes : un raté. Nous sommes totalement créateurs de notre réalité.

Tous les concepts possibles se modèlent sur nos formes pensées.

Si on pense que Dieu est impuissant il l’est pour nous, si on pense qu’il n’existe pas il en est ainsi pour nous, si on pense qu’il est bon et généreux il l’est pour nous… « Il » devient ce qu’on pense qu’il est… nous avons été créé Magiciens tout comme lui.

Tout ce qui se présente à nous sur l à scène existentielle de notre quotidien est actualisation des scénarios que nous créons en notre intériorité. Nous ne rencontrons toujours que des miroirs de nous-mêmes. Certains nous attirent alors que d’autres nous répugnent. Mais chacun révèle en nous notre part d’Ombre ou de Lumière : ce qu’on doit faire ou ne pas faire.

Tous sans exception sommes les acteurs d’un film à grand spectacle et chacun a choisi un rôle particulier à y jouer. Cette grande fresque raconte l’Odyssée des âmes et propose une multitude de scénarios différents et chacun de nous est libre d’y adhérer ou non.

L’Inconscient collectif reflète tous les films ayant été tournés par l’Humanité depuis la chute vibratoire dans la densité. Le monde extérieur tel qu’il nous apparait en est la mise en scène. Tant qu’on tient à jouer un rôle dans ce film qui maintient dans l’illusion existentielle on en subit les contrecoups et les changements, les climats atmosphériques et les ambiances collectives. On reste identifié à l’illusion.

A suivre…

Kiristian Duval (Wydyr)

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

LA CONNAISSANCE DE SOI 5/5 TOUS LES SAVOIRS POSSIBLES VIENNENT A NOUS

Publié le par Wydyr

LA CONNAISSANCE DE SOI 5/5

TOUS LES SAVOIRS POSSIBLES VIENNENT A NOUS

Nous avons actuellement à notre disposition une banque de données et d’informations très riches grâce aux différents sites internet cependant nous devons veiller à ne pas nous faire absorber par le désir de tout savoir en pensant ainsi atteindre la réalisation. La boulimie de savoir provoque de gros obstacles à la connaissance de Soi.

Ce n’est qu’en osant pénétrer en notre Ombre que nous pouvons aussi découvrir les potentiels innés que la Lumière à déposé en chacun de nous sans tomber dans l’illusion qui nous amène à la course aux pouvoirs et à vouloir tout savoir pour Etre. Il existe une multitude de techniques de reliance et parmi celle-ci il convient de trouver celle qui nous convient le mieux et de la pratiquer jusqu’au moment où l’on découvre sa propre technique, celle qui émane de notre enfant intérieur et qui s’avère la plus adaptée.

Si l’on peut évoluer et réaliser le Soi en utilisant les dons octroyés par notre encodage ADN propre à cette incarnation il ne sert à rien de vouloir disposer de tous les pouvoirs. Que l’on soit clair conscient, clairvoyant, clairaudient, clairsentant, guérisseur ou autre peu importe du moment que l’on soit relié.

Certains voient l’invisible, d’autres entendent des voix, d’autres savent sans savoir pourquoi, d’autres sont canaux de guérison, mais peu importe l’outil du moment que l’on est relié à la Source.

Encodage ADN individuel

On peut avoir été encodé en cette Incarnation pour Etre Clair Conscient et Messager sans avoir reçu les activations pour concrétiser des choses dans la densité matérielle (construire une école initiatique ou une entreprise, ou cultiver un jardin bio). Notre rôle peut consister à informer ceux et celles qui selon leur encodage sont destinés à créer ces écoles. Cet encodage ADN de cette incarnation ne peut être modifié par nous. On peut demeurer Clair conscient toute une vie sans jamais avoir le don de clairvoyance ou celui de soigner tout simplement parce que cela ne fait pas partie de notre mission d’âme.

Il ne sert à rien de vouloir activer tel ou tel chakra, de prononcer des incantations magiques pour avoir tous les pouvoirs, de suivre une multitude de stage de formation en ceci, cela, de se relier à telle ou telle Etoile parce qu’on à lu un truc dans un livre car tous ces désirs viennent de l’ego qui désire ainsi disposer de pouvoir pour contrôler sa vie et aussi celle des autres (désir inconscient).

Alors au lieu de nous agiter en tous sens en voulant tout absorber jusqu’à l’indigestion il importe plus de rester centré dans le cœur et de dialoguer avec notre Ame, de découvrir comment nous fonctionnons, de percevoir si nous sommes plus intuitif ou plus clairvoyant ou si nous avons des prédispositions pour la guérison. Seul l’Etre peut nous révéler cela et ensuite il suffit de rester connecté pour que celui-ci nous informe sur ce pourquoi nous sommes venus, et ainsi nous indiquer la voie à suivre et peut être la formation adéquate à notre potentiel et ainsi d’éviter de nous éparpiller en tous sens.

Anecdote personnelle révélatrice.

Mon rêve d’enfance étant d’être comme Tarzan volant de liane en liane, je me suis décidé dés l’adolescence à développer ma musculature qui était plutôt du genre absente. J’ai pratiqué une multitude de techniques, d’exercices, avalé des compléments alimentaires protéinés sans jamais pouvoir prendre un gramme de muscle. C’est cependant par ce biais que j’ai découvert l’auto hypnose qui a été le déclic pour ma démarche intérieure. J’ai donc appris à développer plus mon esprit que ma conscience.

À force d’apprendre, d’expérimenter j’ai acquis une certaine connaissance de l’Univers et aussi de moi, de mon fonctionnement interne aussi bien au niveau physique que psychique. Je suis devenu enseignant, astrologue, conférencier et aussi animateur de séminaires. Cela m’a certes permis de vivre de mon art mais malgré tous les écrits qui m’étaient inspirés je doutais au fond de moi car je n’avais rien concrétisé sur le plan matériel.

Je n’avais aucun bien matériel, je vivais seul, n’appartenais à aucune école spirituelle ou à une communauté fraternelle. J’avais pourtant œuvré en ce sens mais rien n’avait vraiment marché. Je me suis dit qu’il devait me manquer quelque chose, un don, un talent et j’ai alors continué à pratiquer assidument certains exercices pour développer ma clairvoyance (voir des images de l’invisible) mais rien ne marchait. Lorsque j’écris des textes comme celui-ci l’inspiration vient directement mais je n’ai pas d’images. C’est plus de nature télépathique : je sais sans savoir pourquoi « je sais ce que je dois savoir ou dire ». J’avoue que c’est un peu frustrant, c’est comme si j’avais une télé sans son ni images mais que je perçois tous les programmes que celle-ci diffuse tout en étant éteinte.

C’est au fil de mes méditations quotidiennes que peu à peu j’ai reçu des informations me concernant et qui m’ont confirmé que je n’étais pas venu ici bas pour créer quoi que ce soit en ce monde mais que j’étais venu pour révéler à chaque personne me le demandant de l’aider à découvrir son potentiel, sa mission de vie et donc de réaliser son rêve d’incarnation.

Il m’a été précisé que je ne devais faire que « révéler » et que mon aura pouvait servir de déclencher activateur (super !) c’était comme ci j’étais venu aider les autres à réaliser leur rêve mais que mon rêve à moi s’arrêtait là. Au fond de moi je ressentais bien cela mais une autre partie de moi me disait « et toi alors, tu dois aussi vivre ton rêve » et je demandais « oui mais c’est quoi mon rêve ? » et en fait cela à cessé le jour où j’ai compris que je ne pouvais découvrir mon rêve puisque je le vivais déjà.

Depuis plus de trente ans, par le biais de l’astrologie, le tarot, la numérologie, la mythologie etc je ne faisais que cela ! Je me suis alors souvenu que je savais cela depuis longtemps puisqu’il y a plus de vingt ans de cela j’avais reçu un message qui m’avait révélé ce fait et ma mission de révélateur puisque cela faisait partie de mon encodage galactique.

Cela m’a permis d’effacer ce dernier doute provenant de mon petit moi qui n’arrêtait pas de me tanner en m’incitant à vouloir concrétiser quelque chose dans ce monde matériel alors que depuis ma plus tendre enfance je savais que je n’étais pas venu pour cela ( un rêve m’avait révélé cela)

J’ai donc fini par accepter ce que je savais déjà mais que mon moi m’empêchait de reconnaitre car il voulait

M’inciter à développer d’autres pouvoirs comme la clairvoyance alors que je n’en avais pas besoin puisque mon mode de fonctionnement était différent. Et chose étrange c’est que depuis que j’ai reconnu que depuis trente ans je vivais déjà mon rêve d’incarnation je reçois des témoignages d’anciens consultants qui me confirment que ce que je leur ai révélé les à aider à réaliser leur rêve ».

J’ai eu envie de partager cet épisode de ma vie car ceci est valable pour tous. Chacun de nous à toujours fait ce qu’il devait faire, que les actions soient bonnes ou mauvaises, toutes ont contribué à tracer le chemin. Les obstacles sur le chemin ne sont là que nous nous aider à nous dépasser (et cela ne peut se faire que par la reliance au Soi conscient) ou a changer de voie.

Chacun dispose d’un encodage ADN particulier qui détermine la forme d’expression parfaite. La forme du corps et les talents innés en résultent. La Connaissance de Soi consiste dans un premier temps à observer ce qu’on est : la forme de notre corps, notre musculature, notre taille ; notre caractère, notre tempérament.

L’étude de notre charte astrologique peut nous donner quelques détails supplémentaires afin que nous utilisions ce véhicule corps en accord avec notre « encodage ». Si on a naturellement le don de clairvoyance il est inutile de chercher à en acquérir d’autres mais à utiliser celui-ci pour approfondir notre quête intérieure jusqu’à réaliser l’unité et ensuite continuer à utiliser ce don pour aider ceux qui en ont besoin.

Il est évident que certains « dons » qui ne sont pas encore actifs mais demeurent en potentiel peuvent s’activer à notre insu si l’on peut dire. En fait lorsque nous sommes prêts à recevoir ce « don » notre Soi nous met dans la situation adéquate à cette activation mais cela ne peut venir de notre volonté, c’est au-delà des exigences personnelles de notre ego.

Rester dans l’œil du cyclone

Nous vivons une période qui du point de vue énergétique est puissante et perturbante. C’est comme si nous étions tous pris dans une immense tornade de Lumière ; un vortex immense qui active tout ce qui est latent en nous et autour de nous.

Ce vortex peut provoquer des tremblements de terre, des raz de marée, faire tomber la foudre sur les sites religieux, et provoquer aussi des choses magnifiques. La Lumière active tout. Nous recevons donc une multitude de flux énergétiques qui nous chamboulent et aussi nous informent mais nous devons veiller à rester centrés, à ne pas nous perdre dans la multitude des possibles en cherchant à savoir que sera demain, comment l’ascension va se présenter, si la société va s’écrouler, si l’Atlantide va ressurgir des flots suite à un tsunami.. Nous sommes dans le flux de tous les possibles.

Le seul moyen de ne pas être emporté et détruit par ce cyclone énergétique c’est de rester au centre de notre Etre, dans l’œil du cyclone et d’observer ce qui se passe sans juger, sans intervenir comme si on voyait un immense spectacle constellé de musiques, de lasers, d’effets spéciaux sans bouger d’un iota.

Le moi de Septembre serai un de ces grands moments.

Kiristian Duval (Wydyr)

Publié dans Etre ou Avoir

Partager cet article

Repost 0

LA CONNAISSANCE DE SOI 4/5 L’ILLUSION ET L’EFFET MIROIR

Publié le par Wydyr

LA CONNAISSANCE DE SOI 4/5

L’ILLUSION ET L’EFFET MIROIR

Tant que l’on cherche à l’extérieur ce qu’on a à l’intérieur on s’égare et on est en état de manque. La matière sert d’écran réflecteur à notre Ciel et notre Soleil intérieur et nous montre ce qui est en nous et que nous ne voyons pas alors que la plupart du temps on inverse le processus et on pense que ce que l’on voit à l’extérieur est quelque chose qui nous manque et qu’il peut nous combler en entrant en nous

Nous ne devons jamais oublier que « ce que nous voyons est le reflet de ce que nous croyons » et non l’inverse. Tant qu’on pense que l’extérieur nous montre la vérité et que nous devons alignons notre pensée sur celle-ci nous restons dans l’illusion.

Lorsque nous regardons le Soleil qui nous apparait comme une boule de Lumière dans le ciel on est tenté de croire qu’il y a le Soleil extérieur et nous qui le regardons.

Exercice pratique :

Mettez vous face au soleil brillant au sein d’un ciel d’azur

Imaginez que le Ciel est un miroir… et que le Soleil que vous voyez est le reflet du Soleil qui est en vous….. Vous inversez ainsi le processus.

Faites le même exercice avec les choses de la vie : un arbre, une fleur, un animal.

Quand vous voyez un arbre (qui vous semble réel) vous ressentez un sentiment particulier vis à vis de lui. L’arbre tel que vous le voyez sur le miroir réflecteur de la matière est tel que vous le ressentez à l’intérieur de vous. C’est votre vision intérieure qui vous fait apparaitre l’arbre tel qu’il est et apparait comme vous le percevez en votre Univers Interne alors qu’une autre personne le ressentira différemment.

Toutes les personnes que vous rencontrez dans votre vie entrent par ce biais en votre Royaume mais sont « uniques » car personne ne peut ressentir cette personne de façon identique. Chacun de nous existe dans le royaume intérieur de tous ceux qui nous connaissent.

La compréhension du processus permet de comprendre pourquoi certaines personnes sont attirées par des personnes qui sur le plan physique n’ont aucun attrait particulier.

Nous avons deux moyens de percevoir les choses :

  1. Par le mental qui nous donne une impression basée sur l’apparence et nos schémas provenant du senti- mental. Nous percevons l’Ombre et la Lumière de l’autre et souvent l’Ombre finit par masquer la Lumière : nous tombons amoureux d’une personne mais la vie commune à tôt fait de nous faire déchanter et les petits défauts que l’on aimait au début de la relation nous deviennent intolérables.
  1. Par l’âme solaire ou Soi qui ressent au-delà du senti-Mental la Lumière émanant de l’autre via son aura et ainsi L’ombre perd de son opacité. On aime alors l’autre pour Ce qu’il est, ce qu’il émane et non pour ce qui semble Etre (apparence physique).

C’est ainsi que le savoir se transforme en Connaissance par l’expérience.

On peut tout savoir sur les techniques amoureuses parce qu’on a lu tous les livres sur le sujet mais on ne peut connaitre l’Amour qu’en mettant celles-ci en pratique avec un partenaire afin d’en tirer une quintessence existentielle.

Le but de toutes nos incarnations est d’épouser les terres d’Ombre afin d’en découvrir tous les Mystères et secrets par l’intermédiaire de notre Corps d’Ombre jusqu’à ce que celui-ci une fois exploré retrouve sa fréquence Lumière d’Origine Solaire.

Il importe donc de pratiquer, d’expérimenter, de ressentir afin de découvrir qui nous sommes ici bas en tant qu’Etre de Lumière incarné en ce monde et de percevoir comment nous fonctionnons ici bas ; quels sont nos dons, comment fonctionne notre corps, comment réagissons nous à certaines situations. C’est cela la Quête du Soi.

On n’est pas venus ici i pour tout apprendre ou tout comprendre mais pour découvrir qui on est en tant que Je Suis individuel œuvrant au sein du Je Suis collectif.

C’est là toute la différence entre un érudit et un être intelligent. L’érudit sait tout, peut tout expliquer, tout rationnaliser selon une logique intérieure. L’intelligent connait tout de son fonctionnement interne et utilise le savoir qu’il à expérimenté pour cocréer sa réalité.

A suivre …

Kiristian Duval (Wydyr)

Publié dans Etre ou Avoir

Partager cet article

Repost 0

LA REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 2/2 « Au-delà de notre système solaire visible un autre y demeure caché ! »

Publié le par Wydyr

LA REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 2/2

« Au-delà de notre système solaire visible un autre y demeure caché ! »

Dans la fréquence de la 5° dimension unifiée le système solaire est pure énergie, Lumière et nous y demeurons tous dans notre Véhicule d’Etreté Androgyne et parfait. Nous sommes « tout le système solaire » qui est le corps de l’androgyne Christ véhiculant l’Archétype de l’hOMme cosmique. Nous sommes les fils et filles de l’OM.

Ce corps Universel est constitué de multiples organes et chakras :

Neptune est le centre de la Volonté (centre coronal) reliée au Soleil central Galactique.

Uranus est le centre de l’Amour et de l’énergie libre (hémisphère droit réceptif du cerveau).

Saturne est le centre de la Sagesse et de la réflexion logique (hémisphère gauche du cerveau).

Jupiter est le réservoir d’énergie abondante et illimité (foie).

Mars est le système musculaire (celui qui active l’énergie motrice de la force d’attraction).

Le Soleil est le cœur qui commande et régule tout le corps (corps causal).

Mercure est le système nerveux (le corps astral) et coordinateur des énergies.

Vénus est le système endocrinien (corps senti mental) générateur de l’harmonie des formes.

La Lune est le centre sacral (corps vital) qui synthétise les informations

La Terre est le centre racine : la forme finale. La Terre de 5° dimension : le Paradis originel.

Tout le système solaire est le corps du Grand Androgyne et nous en sommes tous une partie intégrante et intégrée.

PROJECTION HOLOGRAPHIQUE

Lorsque la matrice 3 D à été élaborée le système solaire a projeté une partie de lui sous forme de projection holographique : ainsi tout le système solaire s’est « reproduit » dans la 3° Dimension (expérience carbonée) et c’est à partir de cette projection 3 D unifiée qu’il s’est à nouveau projeté dans une réalité tridimensionnelle dissociée.

Ainsi L’Univers tel que nous le percevons ou voyons n’est qu’une projection holographique que nous percevons par l’image visible et c’est à partir de cette « image visible » que chacun de nous élabore sa propre projection holographique : un univers unique et particulier qui fait partie de cette « illusion ».

Cette projection holographique du système solaire à ainsi engendré un univers double et semblant divisé entre « bien et mal ».

Celui perçu comme bien étant appelé « paradis » et celui perçu comme mal étant appelé « enfer ». C’est ainsi qu’à chaque fois que nous sommes attirés vers le bien (Paradis) nous ressentons le mal (enfer) c’est la toute l’expérience de la dualité.

Dans le monde de l’Unité il n’y a ni bien ni mal il n’y a que la Vie manifestée parfaite alors que dans notre monde de dualité nous ne pouvons connaitre une facette qu’en expérimentant l’autre. Nous expérimentons l’Ombre de nous-mêmes et aspirons à l’autre partie (le bien ou Paradis) mais dés que nous aspirons au bien que nous percevons extérieur c’est que nous reconnaissons que le mal existe et que nous voulons nous en libérer.

Afin que nous puissions faire cette expérience le système solaire tout entier s’est donc projeté en ce monde de reflet et de dualité ainsi chaque planète et chaque signe zodiacal se manifeste sous une double facette : bien ou mal, qualités ou défauts.

Chaque planète a donc simultanément sa face « sombre » et sa « face lumière » qui se manifeste en tant que « qualité » ou « défaut » ou en tant que « force de l’Ombre » ou « force de Lumière ». Il en est de même au niveau des signes du zodiaque.

Chacun de nous étant revêtu d’un corps d’Ombre cachant un corps de Lumière expérimente donc les qualités et défauts des différentes planètes et signes du zodiaque.

Voyons maintenant la « face sombre » du système solaire. Celle que les kabbalistes ont nommée « les forces de l’abime, les démons »

Neptune se manifeste ici comme génératrice de fantasmes, d’illusions, d’idéalisme, de croyances, et détourne la volonté divine du plan cosmique et nous incite à vivre dans le flou artistique ou spirituel, dans les voyances astrales et nous donne envie de « planer » en ingérant des drogues , médicaments , substances hallucinogènes, alcool et autres moyens de fuir la réalité afin de voir des éléphants roses chevauchés par des démons ou des anges.

Uranus nous incite à vouloir être libres et indépendants de toute contrainte extérieure quitte à employer la violence pour cela et ainsi nous transforme en rebelles violents, en excités du bocal, en utopistes destructeurs et en scientifiques fous qui cherchant l’énergie libre en utilisant l’énergie atomique provoquent des catastrophes génératrices de chaos.

Saturne nous incite à avoir de plus en plus de pouvoir. Il nous transforme en ambitieux fous, politiciens manipulateurs, avides de pouvoirs et désirant gouverner le monde. C’est à ce niveau que Saturne devient identique à Sauron le « Seigneur des anneaux » ; celui qui à tous les pouvoirs et traite les autres en esclaves et ainsi maintient les humains dans cette condition animale.

Jupiter nous rend avides de biens matériels, de richesse, d’opulence et d’abondance pour profiter pleinement des bienfaits de ce monde sans nous préoccuper du fait qu’agissant ainsi nous profitons du travail des autres. Cette planète à été génératrice de tous les mouvements religieux a dogmes comme ce fut le cas en Egypte (clergé d’Amon) et aussi dans la religion juive et catholique (grands pontes religieux comme certains Papes et des Etres comme richelieu qui ont allié politique, finance, et religion pour vivre sur un train de vie « divin ». Jupiter incite à vivre comme Zeus le roi de l’Olympe, à se faire aduler, adorer comme un gourou et à vivre grand train de vie.

Mars tend à nous transformer en guerriers, policiers, miliciens qui guerroyant sans cesse contrôlent le monde en disant le protéger. Tout le monde du « faire » est régi par Mars qui nous transforme en martiens scientifiques avides de tout contrôler en faisant fi de toute humanité. Tous les grands chefs guerriers et tyrans de l’humanité ont été impulsés par Mars.

Le Soleil nous donne l’envie irrésistible de briller plus que les autres et de nous sentir comme étant « élus » et de nous prendre pour « dieu sur terre » comme ce fut le cas lors de l’époque de l’humanité ou la royauté absolue était à l’ordre du Jour. Seuls ceux qui étaient de sang royal pouvaient accéder au Trône. Louis XIV a été une parfaite imagerie de cet égocentrisme solaire : tout pour sa gloire et peu importe si le peuple mourrait de faim.

Vénus nous incite à vénérer la beauté physique, le luxe et les plaisirs outre mesure. Ceux et celles qui sont très beaux du point de vue physique sont tellement obnubilés par leur reflet dans le miroir qu’ils pensent eux aussi être des élus et font tout ce qu’ils peuvent pour conserver cette belle apparence physique et ne s’appuient que la dessus pour paraitre. Ils ont besoin d’être des idoles, d’avoir une cour de fans, de jouir de tous les plaisirs de la vie et souvent deviennent des artistes imbus d’eux-mêmes, ignorants et rejetant ceux qui ne font pas partie de leurs critères de beauté.

Mercure nous incite à devenir des purs intellectuels, obnubilés par le savoir, la logique, la science, la rentabilité, le calcul, le profit, la culture intellectuelle, les écrits, les médias. Et nous transforme en singes savants.

La Lune nous absorbe en totalité dans l’imaginaire et l’illusion issue de l’inconscient collectif. Elle nous entraine dans des fantasmes sociaux, spirituels, religieux, des traditions caduques et des croyances à un dieu dont le Trône est situé au-delà des nuages et qui dirige tout. Elle nous transforme en groupies, grenouilles de bénitiers, en victime de sectes fantasmagoriques, en créatures dirigées par un manipulateur. Dans sa face obscure la Lune sert les plans du « Seigneur des anneaux » dont elle est « celle qui reflète les images ». Les médias télévisés sont à sont service ainsi que tout ce qui est dirigé par l’argent.

C’est ainsi que cette face obscure du système solaire à participé à la création de notre réalité qui ressemble plus à l’enfer qu’au paradis. Cela peut sembler paradoxal mais tous ceux qui oeuvrent avec ces forces sombres (enfer) vivent une vie quasi paradisiaque (opulence matérielle, pouvoir etc..) alors que ceux qui veulent œuvrer pour la Lumière vivent l’enfer matériel.

Ainsi le Dieu de cette matrice duelle est cet Archonte qui se présente à nous comme « bon dieu » ou « diable » selon les besoins du moment et que l’on décrit quelque peu dans l’Ancien testament : un Dieu qui à des préférences, des exigences et qui se comporte comme un tyran qui veut être aimé malgré le fait qu’il nous maltraite.

En lisant la Bible on pourrait voir ce côté sombre de la Déité. En fait ce dieu ressemble étrangement au Sauron du Seigneur des Anneaux. Les kabbalistes connaissent bien ces deux facettes de la matrice et certains sont tellement obnubilés par les forces de l’Abîme qu’ils ne voient que cela partout et comme la vision intérieure crée la réalité il est évident qu’aucune lumière ne peut venir de ce côté

Etant astrologue j’étudie dans les thèmes qui me sont confiés la position des nœuds Lunaires, appelés aussi Tête et queue du dragon qui donne des informations concernant le chemin de vie de cette incarnation. Ces deux points (nœud sur et nœud Nord) sont comme des Portes : le nœud sud indique la Porte d’entrée et le Nœud Nord la porte de sortie de l’Incarnation. Naturellement quand on ouvre une Porte, des énergies s’engouffrent par celles-ci, les bonnes comme les moins bonnes.

J’ai eu l’occasion récemment d’étudier un livre sur l’astrologie kabbalistique (dont je ne citerais pas l’auteur car mon but ici n’étant pas d’entrer dans une polémique inutile) qui m’a fort intrigué. En effet l’auteur décrit ces Portes lunaires uniquement à partir des forces de l’Ombre sans révéler la partie Lumière. En lisant ce livre on a ainsi l’impression qu’on est des Enfants des Ténébres condamnés à nous nourrir de cela et que les Forces de L’Ombre nous incitent sans cesse à mal agir, c’est-à-dire à manifester uniquement les défauts planétaires cités dans les lignes précédentes de mon article. Si on lit sa trame karmique à partir de ce qui est révélé en cet ouvrage on a vraiment l’impression d’être une Emanation des forces de l’Abîme. Je ne sais pas quels étaient les intentions de l’auteur en écrivant ce livre (qui se base sur des connaissances kabbalistiques réelles) mais je ne pense pas qu’en voyant l’ombre partout on puisse trouver la Lumière.

Il importe de ne pas confondre « Ténébres » et « Ombre ». L’Ombre fait partie de notre réalité puisque notre corps en est la manifestation visible mais celle-ci émane de la Lumière et le but de l’incarnation est de révéler la Lumière qui demeure au cœur de l’Ombre afin que révélée elle transmute l’Ombre.

Nous sommes donc certes impulsés par certaines forces obscures mais pouvons aussi transcender celles-ci par la conscience et ainsi ne manifester que les aspects positifs des planètes .

Voyons maintenant la Face Lumière de notre Système solaire.

Neptune nous relie à la Source de la Volonté divine et nous octroie la clairconscience.

Uranus nous octroie l’énergie libre qui entre en notre corps via notre hémisphère cervical droit féminin sous forme d’ondes ultrasonique (énergie de l’Onde de vie Amour).

Saturne nous donne la capacité de discernement, d’étude, de réflexion, de concentration, de discipline, de patience pour modifier nos logiciels internes (cerveau gauche masculin rationnel).

Jupiter nous octroie l’optimiste, la bonté, et l’abondance généreuse que nous pouvons partager avec tous. Il nous permet de profiter des biens de ce monde avec enthousiasme et d’en partager les fruits avec tous.

Mars nous octroie le courage, la détermination, la discipline des énergies et la capacité d’oser faire.

Le Soleil est notre enfant intérieur qui nous permet d’aimer, de faire ce qu’on aime et d’aimer ce qu’on fait afin que tous ceux qui nous approchent en bénéficient par l’onde de résonance de l’amour universel.

Vénus nous octroie l’harmonie intérieure qui se manifeste par l’harmonie extérieure, douceur, paix et fait de nous des artistes de la vie cocréateur d’une terre magnifique.

Mercure nous octroie l’intelligence et le discernement, et une certaine forme de logique qui nous permet d’étudier et de comprendre par l’intellect ce que nous ressentons par les émotions et sensations.

La Lune nous octroie une imagination débordante. Nous pouvons puiser à volonté dans l’inconscient collectif tous les scénarios générateurs de mondes magnifiques, peuplés d’êtres magiques, d’une humanité unifiée qui se réjouit des beautés de la vie. À ce stade il faut évacuer de notre banque de données tous les scénarios et images et films qui ne nourrissent pas cela. Cela nous oblige à choisir nos programmes télévisés, nos films, nos lectures et de ne plus donner attention et foi à des scénarios apocalyptiques destructeurs.

Ainsi notre Terre (correspondant à notre signe zodiacal Ascendant) deviendra plus lumineuse. Notre vie deviendra alors un Paradis et il ne restera plus qu’un pas à faire : rester ancré dans cette Unité Lumière, vivre notre rêve ici bas sans nous préoccuper de savoir combien de temps durera celui-ci, sans nous cristalliser en celui-ci et quand nous regardons le ciel, les Etoiles, la Nouvelle Lune ou la Pleine lune peu nous importe ce qui va arriver car nous percevons cet immense vortex d’énergie et nous faisons un avec elle.

Alors nous ne nous inquiétons plus des mouvements planétaires ; nous savons que le grand changement est commencé et nous nous réjouissons.

Ce texte m’a été inspiré ce matin (27 septembre) et l’impulsion de le publier aujourd’hui m’a été donnée

Kiristian Duval Wydyr le 27 septembre 2015

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>