Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

28 articles avec astrologie

ASTROLOGIE : Signe solaire et signe Ascendant.

Publié le par Wydyr

ASTROLOGIE : Signe solaire et signe Ascendant.

ASTROLOGIE : SIGNE SOLAIRE ET ASCENDANT.

Suite à quelques rumeurs astrologiques, certaines personnes sont persuadées que pendant la première partie de vie, elles sont influencées par leur signe solaire et à partir de la 2° partie, c’est l’ascendant qui prédomine. Belle démonstration pour vivre la dualité ! Comme si la vie était coupée en deux…

L’ascendant astrologique est situé à l’endroit précis du zodiaque où se trouvait la Lune lors de notre conception physique. Rien n’est pas hasard. L’ascendant décrit le caractère, la personnalité, les caractéristiques du corps, le tempérament, le corps du « moi ».

Notre corps est constitué à partir des informations provenant de notre Etincelle solaire et de nos mémoires antérieures. On peut dire que ce corps dont on dispose est « notre création », il est l’outil parfait pour accomplir notre mission de vie. La longueur de nos doigts, notre musculature, ossature, taille, poids, tout correspond exactement à nos besoins. Il suffit d’y porter attention. Et il est totalement inutile de lutter contre cela même si ce corps ne nous plait pas. Il est une banque d’informations et contient tous nos vécus mémoriels.

L’ascendant est régit par la Lune (le sephirot Yesod sur l’arbre de vie). Pendant les 9 mois de gestation, notre corps est construit via les éléments véhiculés par le sang et le liquide amniotique de notre mère et nous engrangeons aussi tous ses états psychiques (angoisses, peurs, colères, regrets etc). C’est ainsi que se transmettent les mémoires transgénérationnelles.

Pendant le premier cycle de vie, de 1 à 7 ans notre sang est nucléé sur celui de la mère. Notre thymus en est le régulateur. Nous avons un besoin primordial de notre mère et nous faisons « un » avec elle car son sang coule dans nos veines. Puis le thymus s’atrophie et notre ego prend possession de notre enveloppe et il installe son propre programme. Finies les engrammes de la mère, l’ego n’en veut plus. Il rejette tout ce qui ne lui convient pas. Cela dure 7 ans (jusqu’à 14 ans) et c’est la raison pour laquelle notre peau extériorise sous forme d’acné les scories de ce que l’ego ne veut plus. Plus on est en désaccord avec les parents, plus l’acné est visible.

Pendant cette période de 14 ans, notre signe ascendant prédomine. Notre caractère se forme, notre tempérament nous incite plus à réagir qu’à agir. Cela se diffuse aussi lors du cycle suivant. C’est le moment où notre corps mental s’actualise. Notre conscience commence à se révéler. Les aptitudes de notre signe solaire (âme) commencent à pointer leur nez. Nous sommes a mi chemin entre les influences de l’ascendant et du signe solaire (jusqu’à 21 ans).

C’est alors que devenus adultes, totalement incarnés dans notre « moi » (Ascendant) nous pouvons commencer à rayonner l’Essence de notre âme, de notre signe solaire. Certes il y a encore des bémols car tant que notre personnalité n’est pas alignée sur notre Soi, nous déployons plus les défauts que les qualités de nos deux signes (solaire et ascendant).

Notre chemin initiatique commence dés que notre « moi » accepte la guidance du « Soi solaire ». Si nous n’établissons pas cette reliance, il est fort probable qu’à un âge avancé nous ne manifestions que les défauts de nos signes Archétypaux.

A partir de l’âge de 42 ans nous devrions avoir atteint l’Unité, l’osmose c'est-à-dire que les qualités de notre signe solaire (Soi- Ame) s’expriment à travers le véhicule corps (signe ascendant) en utilisant les qualités de celui-ci. Ainsi il n’y a plus de division mais une Unité corps- Ame- Esprit qui est le but de l’incarnation.

La théorie qui consiste à dire qu’à un certain âge notre Ascendant prend le dessus ne tient plus la route. Sauf peut être pour les personnes non évoluées qui se contentent d’exprimer les énergies de leur signe solaire et Ascendant dans leur facette « défauts ».

Christian Duval- Wydyr – le 11 Août 2016

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

ASTROLOGIE : REUNIFICATION DU MASCULIN ET DU FEMININ 3/4

Publié le par Wydyr

ASTROLOGIE : REUNIFICATION DU MASCULIN ET DU FEMININ 3/4

ASTROLOGIE : REUNIFICATION DU MASCULIN ET DU FEMININ 3/4

Les carences énergétiques.

Nous avons vu que pendant le premier cycle de vie (7 ans) l’enfant à besoin de se nourrir d’énergie magnétique (mère) pour consolider son corps de vitalité et nourrir son âme. Le rôle de la mère est primordial pendant cette période. Elle doit nourrir l’enfant sur le plan physique (nourriture) mais aussi sur le plan psychique (émotionnel, sensoriel, imaginatif). Le nourrisson à besoin du contact du corps de sa mère, d’entendre sa voix, de sentir son odeur, d’écouter de belles histoires. Lorsqu’il ne reçoit pas cette nourriture psychique cela provoque une carence énergétique et imaginative qui plus tard lui fera défaut.

Si c’est un garçon, il est fort probable qu’une fois adulte il choisira un métier non par affinité mais par raison. Il travaillera pour gagner sa vie mais sans aucune joie, sans créativité propre. S’il se retrouve au chômage, il aura de grosses difficultés à se recycler car il n’aura aucune imagination.

Il sera attiré par les femmes « mère » (donc aussi avec une belle poitrine) afin de se nourrir émotionnellement. Par contre cette « femme mère » devra être vigilante car si elle nourrit pendant un temps cet homme frustré de câlins et de belles émotions, c’est pour l’aider à renaitre et à retrouver son équilibre et non pour en faire un homme en foyer qui se comporterait en éternel ado vivant avec sa mère.

Si c’est une petite fille qui ne reçoit pas l’amour et l’attention de sa mère, il est fort probable que plus tard, elle se comporte comme celle-ci. Elle étouffera ses émotions par la raison et sentira cette carence en elle et sera toujours insatisfaite émotionnellement. Elle sera attirée par des hommes plus maternels, féminins ou peut devenir homosexuelle. En tout cas, elle i aura de fortes difficultés à se recycler (manque d’imagination). Les femmes de type macho, frigides et autres moralisatrices font partie de ces femmes frustrées par la relation avec leur mère.

Le Père est nécessaire dans le premier cycle de vie puisqu’il nourrit la Mère de son amour et ainsi celle-ci se sentant en sécurité peut se donner en totalité à l’amour maternel. Quand le père est absent, cela est plus difficile car la mère doit i remplacer le père - censé donner l’amour et la sécurité- elle sera donc moins disponible.

Dans le second cycle (de 7 a 14 ans) la présence du Père est plus que nécessaire, elle est indispensable. L’enfant est comme un arbre et il a besoin d’un tuteur, de quelqu’un pour lui imposer des limites, l’aider à grandir, discipliner ses énergies. Certes, la femme peut assumer cette fonction mais ce n’est pas prévu dans ses attributs et si elle doit être à la fois père et mère, elle se retrouve facilement en déséquilibre. L’autorité naturelle émane plus de l’énergie masculine que féminine. La femme devant assumer celle-ci altère obligatoirement son côté féminin.

Un garçon qui n’est pas nourri de la présence du Père va soit tenter de dominer sa mère (il veut prendre la place du père absent) soit se réfugier dans ses jupes. Il va se fragiliser, s’éloigner de son aspect masculin, être plus féminin et doux mais cela le rend plus influençable. Si la mère est trop protectrice elle devient castratrice et le garçon peut en devenir dépendant ou se rebellant peut devenir homosexuel pour éviter de se laisser dominer par les femmes.

Il choisira certainement une voie professionnelle plus en adéquation avec son rêve (artiste etc) mais ne sera pas « armé » pour combattre dans la vie et baissera facilement les bras, ne saura pas se discipliner, manquera de combativité, et deviendra ainsi un artiste sans le sou. Le service militaire avait du bon en ce sens qu’il obligeait les jeunes garçons à se discipliner et à développer leur aspect masculin (apprendre à vivre en groupe, respecter les ordres, accepter les autorités supérieure).

Un garçon qui n’a pas été éduqué par son père et qui n’a jamais subi de discipline imposée sera souvent faible face à la vie. Il peut rester célibataire, loger chez maman, squatter les amis, et aussi en vouloir à son père d’avoir été absent. Ainsi il entre en conflit avec son Père intérieur et n’arrive pas à se réaliser matériellement et affectivement.

Il peut être attiré par des femmes plus masculines, qui porteront la culotte à sa place, qui iront travailler pendant qu’il gratte la guitare et passe son temps à rêver sa vie au lieu de vivre son rêve.

Une fille non nourrie de la présence du père recherchera le père idéal dans toutes ses relations affectives et attirera des hommes absents comme l’a été son père. Elle aura de grosses difficultés à assumer sa vie et devra travailler sans pour cela réaliser ses rêves.

Naturellement ces cas de figure évoqués sont des archétypes de base et il y a de nombreuses variantes. Ce qu’il faut en retenir c’est que chaque individu qui ne réussit pas dans sa vie à certainement vécu une expérience de carence soit mentale soit affective pendant son enfance et tant que cela n’est pas comblé, ses parents intérieurs ne pourront l’aider à réaliser ses buts.

L’Homme Feu Air et la Femme Terre- Eau

L’homme Feu Air a besoin de la femme Terre Eau pour se réaliser et inversement. Les expériences de carences vécues pendant l’enfance provoquent des interférences comportementales qui génèrent des problématiques.

L’homme (Feu Air) peut avoir une certaine tendance à être plus Terre eau (c’est le cas pour le garçon manquant de références paternelles) et ainsi son tempérament Terre Eau risque d’éteindre son Archétype de base (Homme Feu. Air).

S’il rencontre une femme Terre-Eau, celle-ci peut l’aider à combler son manque et l’aider à renaitre (à condition qu’elle ne le maintienne pas dans ce schéma de maternage).

S’il rencontre une femme Feu-Air deux cas de figure peuvent se présenter : soit celle-ci devient le « mec » et porte la culotte, soit un conflit ouvert s’actualise entre les deux. Lorsque l’homme incarne sa polarité masculine (même si cela n’est que passager) celle-ci se heurte à l’énergie masculine Feu Air de la Femme.

On retrouve ici une ambivalence fondamentale au niveau des éléments et des signes zodiacaux. Les signes identiques s’attirent mais finissent par se rejeter alors que les signes opposés sont parfois contradictoires avant d’être complémentaires.

Exemple : Un natif du Verseau (Air) peut être attiré par une femme Verseau mais au bout d’un certain temps ne pourra plus la supporter car elle lui ressemble trop et ne lui apporte par l’élément complémentaire dont il à besoin (le feu du Lion, signe opposé au Verseau)

La relation entre un homme Verseau et une Femme Lion peut donc être à la fois complémentaire et conflictuelle. Le Verseau est totalement tourné vers les autres, la liberté, l’espace alors que le Lion est centré sur lui-même, à besoin de briller, de séduire, d’être admiré, reconnu. Le Verseau représente le Zodiaque et le Lion le Soleil. Mais à quoi servirait le zodiaque sans soleil ? et à quoi servirait le soleil sans zodiaque ?

Les deux sont complémentaires mais non en affinité naturelle. Tout est à composer.

Chaque signe zodiacal est entouré de deux signes « nourriciers ». Le Verseau est entouré du Capricorne (Terre) et d’eau (Poissons) tout comme le Lion est entouré du Cancer (eau) et de la Vierge (Terre).

Voyons maintenant le cas d’Un Natif Verseau (Air) Ascendant Lion (Feu). Ce qui renforce sa tendance « masculine ».

Pour se réaliser il à besoin de Terre et d’eau (Capricorne et Poissons, Vierge et Cancer) mais il peut avoir de grosses difficultés à s’entendre avec ces énergies peu compatibles.

L’eau et la terre éteignent le feu, l’air agite l’eau, le feu brûle la terre. Etc.

Alors quel serait le profil idéal pour un tel natif ?

Une femme Terre Eau semblerait plus adaptée mais une Femme Feu air le dynamiserait davantage. C’est là que l’étude d’un thème peut révéler les meilleurs auspices car les éléments relatifs aux Archétypes zodiacaux (Verseau et Lion dans le cas présent) peuvent être modifiés par les positions des planètes en signes (notamment la Lune, Vénus, Mercure, Mars).

Certes il est possible pour chacun de trouver cet équilibre intérieur, pour libérer ses Parents intérieurs et enfanter de son Enfant Intérieur afin de réaliser son but de vie. Pour cela il faut disposer de moment de solitude (célibat) pour plonger en notre intériorité et y découvrir nos Parents Intérieurs par l’observation de nos parents extérieurs et ainsi « voir » ce qui à généré en nous certains manques. La méditation, l’étude, favorisent la prise de conscience.

A suivre…. Christian Duval. Wydyr le 2 aout 2016

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

ASTROLOGIE : REUNIFICATION DU MASCULIN ET DU FEMININ 2/4

Publié le par Wydyr

ASTROLOGIE : REUNIFICATION DU MASCULIN ET DU FEMININ 2/4

ASTROLOGIE : REUNIFICATION DU MASCULIN ET DU FEMININ 2/4

L’Enfant intérieur ne peut naitre que de l’Unité entre le masculin et le féminin, l’homme et la femme intérieurs.

L’énergie masculine (Feu Air) est de nature électrique, fécondatrice et est « descendante ». Elle est comme un rayon descendant du Soleil et entrant dans le corps par la tête.

L’énergie féminine (Terre Eau) est de nature magnétique, féconde, et « ascendante » elle est comme un rayon cristallin émanant du cœur de la Terre et entrant dans le corps par les pieds.

Les deux courants (magnétique féminin ascendant et électrique masculin descendant) se rencontrent au niveau du chakra du cœur et s’unissant forment un Vortex électro- magnétique qui connecté à l’Etincelle solaire de l’Enfant intérieur Androgyne permet a celui-ci de développer une créativité joyeuse et de générer une abondance d’amour.

L’énergie pénétrant par la tête réactive tout le système glandulaire (pinéale, pituitaire, thyroïde, thymus, pancréas, surrénales, glandes sexuelles) et tout le corps en est régénéré. Il est impossible de donner naissance à cet Enfant intérieur tant que nous n’avons pas réintégré en notre intériorité nos Parents intérieurs.

Les Parents intérieurs

Nos Parents terrestres nous transmettent par le biais de gènes certaines mémoires résultant aussi de nos liens ancestraux cristallisés et cristallisants.

Notre mère génitrice est le reflet parfait de nos schémas émotionnels antérieurs .Tout ce que nous vivons avec elle en est réflexion pour compréhension. La Lune du thème est révélatrice en cela. En d’autres termes on peut dire que notre mère nous renvoie les images de nos scénarios émotionnels internes afin de nous aider à nous en libérer. Ainsi elle peut nous faire vivre des choses difficiles, être castratrice, ou étouffante pour nous inciter à nous débarrasser d’un scénario interne identique. C’est notre âme qui a demandé à cette « femme » de jouer ce rôle. Notre travail consiste à tuer cette image que nous renvoie notre mère. Il ne s’agit pas de tuer notre mère mais l’image faussée que nous avons d’elle et qui est résultante de notre scénario interne.

Tant que nous demeurons en conflit avec cette mère extérieure, que nous la rejetons ou la critiquons, nous ne pouvons espérer être nous-mêmes une bonne mère pour notre Enfant intérieur (et ceci que l’on soit « homme ou femme »). Tant qu’une rancune demeure, tant que nous identifions cette mère extérieure à un conflit, nous ne pouvons réaliser l’enfantement intérieur.

Comprenons bien qu’il ne s’agit pas de changer notre mère ou de la fuir mais de percevoir que celle-ci ne fait que nous renvoyer un effet miroir de notre « mère intérieure »qui demande à être guérie. Cela nous permet en outre de faire preuve de compassion et de percevoir que notre mère à elle aussi été formatée par sa propre filiation et qu’elle a fait ce qu’elle a pu, même si nous aurions voulu qu’elle soit autrement.

Tant que nous n’avons pas réalisé cette libération intérieure nous ne pouvons avancer et nous transmettrons ce « schéma matriciel » à nos descendants jusqu’à ce que l’un d’eux se décide enfin à nettoyer cette mémoire génétique transgénérationnelle.

Nettoyer ces mémoires transgénérationnelles fait partie de notre mission de vie. Nous portons en nos mémoires (inconscients) les problématiques de nos ancêtres, de tout ce qui n’a pas été libéré et lorsque nous arrivons à cette libération, c’est toute notre lignée qui est libérée : nos « moi » antérieurs ; nos ancêtres ; nos enfants, nos « moi » futurs.

Notre corps physique étant constitué à partir des fluides matriciels de notre mère (pendant 9 mois notre Etincelle est en contact direct avec les émotions de notre mère génitrice) il est évident que toute problématique émotionnelle non réglée provoque des interférences quant à notre vie physique (caractère, tempérament, santé, énergie, vitalité). Les émotions modifient les structures de notre schématique ADN, les fluides hormonaux modifient la biochimie de notre corps, c’est incontournable.

Le même travail est à réaliser vis-à-vis de l’énergie de notre père géniteur. Celui-ci s’accomplit au niveau du corps mental. Tous les problèmes rencontrés dans la relation avec notre père émanent de nos engrammes intellectuels, de notre mental. Tant que cela n’est pas nettoyé nous avons des problèmes avec les hommes (si on est femme) ou avec notre essence masculine (si on est homme) et tant qu’on n’est pas redevenu un bon père intérieur on ne peut prétendre à être un bon père pour les autres ou pour notre Enfant intérieur.

L’Homme électrique Feu Air et la Femme Magnétique Terre-Eau

La nature fondamentale de l’Homme est Feu Air – esprit- électrique. Pour réinitialiser l’Androgynat intérieur l’Homme doit trouver sa nature complémentaire : Terre. Eau- âme- magnétique.

Au niveau purement physique c’est l’Homme qui recevant l’Etincelle de vie en son liquide séminal la transmet à la Matrice de la femme. L’Homme est fécondateur, la Femme est fécondable. L’homme détient l’Etincelle de Feu, la Femme est le réservoir d’Essence cosmique. Quand le Feu généré l’Etincelle, l’Essence s’enflamme. C’est ce qui se passe lors d’une relation sexuelle et de là nait un Enfant qui tient à la fois de l’Homme et de la Femme.

L’homme Feu Air à besoin d’une matrice Terre Eau pour engendrer la vie. Le célibataire doit trouver cette complémentarité en son Intériorité.

Pour cela il doit libérer son Père intérieur (intellect libéré des vieux engrammes limitatifs) et trouver sa Femme Intérieure (essence émotionnelle libérée des charges transe générationnelles et mémoires cristallisées non digérées). La méditation et les différents processus d’intériorisation aident en ce sens mais ce n’est pas toujours tâche facile.

Le contact physique (émotionnel et sensoriel) avec une femme (Terre- Eau) peut l’aider à avancer plus vite. C’est pourquoi l’homme recherche « la femme idéale «, celle qui nourrissant ses sens peut l’aider à concrétiser ses idées et à créer un foyer perpétuant la création. Au contact de la Femme magnétique, l’Homme (électrique) est nourri et l’Essence de la Femme s’enflamme et de cet échange in en résulte un acte créateur.

Celui-ci peut être de nature physique (deux personnes s’aimant d’un amour sincère peuvent donner naissance à des enfants de l’amour) ou de nature créatrice (deux personnes en parfaite osmose peuvent cocréer une œuvre (livre, film, entreprise, etc.).

L’amour est une énergie bi polarisée et c’est l’échange d’amour entre deux formes de vie (en l’occurrence ici un homme et une femme) qui permet d’engendrer un mouvement de vie générateur d’une création.

La Flamme d’amour de l’Homme (électrique) peut « enflammer » l’Essence d’une femme (magnétique) et de cette fusion entre les deux surgit un vortex électromagnétique, véritable matrice de création. L’Homme à autant besoin de cette énergie magnétique que la femme de cette énergie électrique.

A suivre… Wydyr…

Christian Duval le 23 Juillet 2016

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

ASTROLOGIE : REUNIFICATION DU MASCULIN ET DU FEMININ 1/4

Publié le par Wydyr

ASTROLOGIE : REUNIFICATION DU MASCULIN ET DU FEMININ 1/4

ASTROLOGIE : REUNIFICATION DU MASCULIN ET DU FEMININ 1/4

Incarnation

Avant la projection dans l’Incarnation en tant que « moi », le Soi quantique choisit dans le grand Chaudron zodiacal deux Archétypes afin de conceptualiser un corps d’incarnation particulier.

Le signe situé à l’Ascendant étant manifestation de notre « forme temporelle » : notre personnalité (caractère, tempérament, forme du corps, énergie, dons, talents). L’Ascendant est le « contenant ». Il est intimement lié aux énergies de la Lune et des engrammes de l’inconscient collectif transmis par la mère terrestre. L’endroit précis où se trouve la Lune lors de la fécondation détermine le signe Ascendant. (Identité corporelle).

Le signe « solaire » représente l’Essence de notre âme. C’est le « contenu ». Il révèle les potentiels que l’âme à décidé d’actualiser en cette incarnation (dons, talents, vertus, défauts, qualités d’âme). Ce signe est lié à l’énergie du Soleil, du Soi dont le Père physique est le transmetteur. Avant l’acte de fécondation, le Soi transmet à notre Père terrestre l’Etincelle de vie porteuse de notre « programme d’incarnation ». Lors de la fécondation cet « implant solaire » est transmis à l’Utérus matriciel qui va lui fournir les matériaux pour conceptualiser le corps. Selon les besoins de l’incarnation, chaque âme choisit un véhicule masculin ou féminin qui est le plus adapté au processus de réunification.

Saturne et la Lune

Le Soi (Père) transmet l’Information quantique Solaire (signe solaire) à la Lune (Mère) qui avec l’aide de Saturne conceptualise le corps. La Lune par son cycle de 28 jours traverse les 12 signes zodiacaux et en capte les énergies qu’elle transmet dans via le corps de vitalité (corps éthérique) au corps physique.

Pendant une gestation la Lune fait 9 fois le tour du zodiaque. Saturne qui est l’Archétype de Chronos (le Temps) mais aussi de Thanatos (la Mort) représente le « Seigneur des anneaux » et c’est la raison pour laquelle cette planète est entourée d’Anneaux.

Saturne ralentit la circulation des Fluides vitaux réceptionnés par la Lune et en extrait les cristallisations minérales pour conceptualiser le corps du nouveau né. Le principe est identique à celui des marais salants : l’eau de mer enfermée dans un endroit clos et soumise aux rayons du soleil, s’évapore et il n’en reste que des particules cristallines (sel) nécessaires à la vie.

Dans le corps, le sel retient l’eau et si nous manquons de cet élément, l’eau du corps s’évapore et engendre des problèmes de déshydratation. C’est le même processus qui produit le vieillissement cellulaire. L’eau permet de purifier mais aussi de construire le corps.

Le sel au-delà de son apparence est du Feu. Il suffit de déposer du sel sur une plaie pour s’en rendre compte. La glace elle aussi est du Feu car elle brûle autant que le Soleil.

Saturne participe avec la Lune à la conceptualisation du corps physique. L’axe Cancer (Lune) Capricorne (Saturne) en est la représentation au niveau du Zodiaque. Le transit de Saturne autour du zodiaque s’accomplit en 28 ans, celui de la Lune en 28 Jours. 28 est le nombre alchimique par excellence. Il faut 28 battements de cœur pour qu’une goutte de sang fasse le tour du système sanguin… etc. tous les 7 ans, Saturne se retrouve en quadrature avec lui-même et cela apporte des transformations radicales dans notre structure et notre vie.

Les aspects de Saturne et de la Lune dans le thème zodiacal sont révélateurs de problématiques provenant d’incarnations antérieures

Les cycles de 7 ans.

Lorsque la Lune a terminé la conceptualisation du corps, la naissance s’accomplit mais tout n’est pas terminé. A chaque cycle de 7 ans, la Lune doit céder la place à l’Etincelle solaire qui détient les plans de l’incarnation choisie. Cette Etincelle sise dans une particule d’air sise dans le cœur est celle donnant vie à l’Enfant intérieur, l’enfant Christ en nous, l’enfant androgyne reflet parfait de l’Archétype de l’ange solaire.

Pendant les 7 premières années de la vie, l’Ame est totalement dépendante des mémoires transmises par la mère. Le thymus est le siège du Subconscient relié à l’Enfant intérieur. Pendant ce premier cycle, le sang du nouveau né est nucléé par les engrammes génétiques transmises par la mère (mémoires familiales, empreintes karmiques, scénarios de l’inconscient collectif).

Ce cycle est vécu en état total d’inconscience. Le nouveau né ne fait aucune différence entre l’extérieur et l’intérieur, lui et les autres. Quand il réclame le sein materne, il n’est pas conscient que celui-ci appartient à sa mère. Il prend celui-ci comme étant partie intégrante de lui-même.

C’est la raison pour laquelle nous n’avons que peu ou pas de souvenirs précis de cette période de 7 ans. Ce que nous en savons est la résultante de ce qu’on nous a raconté plus tard ou en regardant les photos dans l’album de famille. Pendant ce laps de temps, l’Etincelle solaire se repose en silence.

A la fin du cycle, la Lune doit accepter de libérer cet espace c'est-à-dire laisser l’esprit Solaire prendre possession du corps vital (éthérique) afin qu’il puisse y ensemencer son programme. Le thymus cesse alors de fonctionner à plein rendement. Il s’atrophie et petit à petit l’ego insère son programme d’incarnation. L’enfant s’éloigne de sa mère, il commence à devenir plus autonome.

Le second cycle de 7 à 14 ans se réalise au niveau du corps astral. L’ego prend possession de ce corps et la Lune doit céder le pas. C’est une période assez difficile car si les engrammes de la Lune sont encore actifs au niveau éthérique cela provoque des réactions épidermiques (révolte contre les parents, acné juvénile). Le corps subit une transmutation sur tous les plans. Si pendant le premier cycle, la polarité féminine, réceptive était dominante, pendant ce second cycle c’est le côté masculin de l’ego qui s’exprime (colères, exigences, rejet de toute autorité). La Présence du père physique est indispensable pour canaliser les excès possibles.

Le 3° cycle de 14 a 21 ans s’accomplit au niveau du corps mental. Là encore la Lune doit lâcher prise afin de permettre à l’Etincelle solaire de prendre totalement possession du corps qu’elle à conceptualisé. L’impact de l’intellect et des pensées et alors mis en avant. Les vieux schémas mentaux antérieurs refont surface. Il est temps de devenir adulte et responsable et de couper le lien avec les mémoires ancestrales (inconscient collectif) et les gènes héréditaires qu’il fallait dissoudre.

Et le processus continue ainsi. Tous les 7 ans la Lune doit céder le pas et laisser le Soleil reprendre possession de son enveloppe corporelle. Les aspects planétaires entre la Lune, le Soleil, Saturne et l’ascendant sont forts révélateurs du processus. Normalement à l’âge de 49 ans (7 fois 7) l’Etincelle solaire doit avoir repris possession des 7 corps (physique, éthérique, astral, mental, causal, bouddhique, Atmique).

Le cycle suivant (de 49 à 56 ans) est difficile car tout ce qu’on n’a pas dissous dans les vieux programmes provoque des obstacles dans notre réalisation. A 56 ans Saturne nous met face à un test auquel on ne peut échapper.

Tout ce dont on devait se libérer et dont on est encore engrammé se concrétise comme problématiques (mauvaise santé, maladie, perte de revenus, perte de situation, séparations, deuils, accidents etc..). Tout ce qui empêche l’Etincelle solaire de réaliser son plan, tout ce qui enferme l’Enfant intérieur dans le passé et l’inconscient collectif génère des interférences.

A suivre… Wydyr. Christian Duval… le 18 juillet 2016…

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

SIGNE DE LA BALANCE : LE JUGEMENT ET LES COMPROMIS

Publié le par Wydyr

SIGNE DE LA BALANCE : LE JUGEMENT ET LES COMPROMIS

7° Epreuve de Jésus

« Jésus est mené devant Pilate pour être jugé. Questionné par ce dernier il ne répond pas aux accusations et laisse Pilate perplexe. Jésus ne se justifie pas, il n’a que faire de ce qu’on pense de lui, de ses actes, il reste centré dans l’Etat d’Etre Lumière qu’il sait Etre et peu lui importe ce que pensent les autres. Il en accord total avec son Etre Intérieur. »

Le natif de la Balance a tendance à ne percevoir qui « il est » que par les miroirs renvoyés par les autres. Il se compare, se justifie, fait des compromis en espérant être reconnu et aimé. Ainsi il se fourvoie puisqu’il n’est aimé que par l’apparence qu’il parait Etre et non pour ce qu’il est en vérité. Tel un artiste il peut prendre un pseudonyme ou un nom glorifiant son ego pour « paraitre » mieux qu’il n’est et lorsque ce « personna public » est adulé, l’ego qui se trouve caché derrière est toujours insatisfait.

L’existence ici bas n’étant qu’un jeu de miroir, le natif de la Balance rencontre de grosses difficultés tant qu’il n’a pas compris qu’il faut « Etre » avant de « paraitre ». Tant qu’il se compare aux autres, il se trouve soit supérieur soit inférieur et il en souffre.

Il est sans cesse confronté à ses facettes d’ombre ou de lumière. Il est attiré par ceux qui ressemblent le plus à ce qu’il aimerait être, il s’éloigne et rejette tous ceux qui ressemblent à ce qu’il ne veut pas être. Il ne vit que par le regard des autres et pour plaire il est capable de faire une multitude de compromis qui l’éloignent de sa nature fondamentale d’Etre. Il ne vit que par les masques qu’il porte et n’est reconnu que par ces « masques ».

Plus il se justifie, plus il s’enferme dans l’ego qui ne vit que par ce processus de jugement sur soi-même ou sur les autres. L’ego trouve justification à tout, il peut puiser dans les mémoires du passé de cette vie ou d’une vie antérieure pour démontrer qu’il à de bonnes raisons pour se comporter ainsi.

Le natif de la Balance voulant ménager la chèvre et les choux accepte parfois certains engagements qui ne correspondent pas à ce dont il a vraiment besoin. Il ne sait pas dire « non » par peur de choquer, de décevoir ou de paraitre lâche et ainsi se trouve engagé dans des situations où il se sent mal à l’aise, ou il n’a pas son mot à dire, ou il n’est reconnu que par ce « masque » qu’il à accepté de porter. Ce malaise intérieur réveille son ego et il se met alors à juger les autres et soi-même par rapport à certains critères provenant de son programme intérieur.

Lorsque la situation générée par les multiples compromis qu’il à accepté devient intolérable, il se rebelle et se libère de la situation par un comportement réactionnel frisant l’agressivité ce qui le perturbe davantage puisqu’il fuit comme la peste les relations disharmonieuses.

Il ne peut sortir de ce dilemme que lorsqu’il accepte de jouer franc jeu avec lui –même, de ne plus accepter de mensonges ou de compromis qui l’amènent à se retrouver dans des situations qui ne lui conviennent pas. Il doit apprendre à dire « non », à ne pas tout accepter, à exprimer clairement ses opinions sans rien imposer mais sans avoir peur d’être jugé.

Pour trouver l’équilibre il doit cultiver les vertus du signe opposé (le Bélier/Je Suis) : la franchise, la transparence, la spontanéité. Dés qu’il n’est plus fidèle à lui-même le « Balance » se fourvoie pour plaire ou complaire, dés qu’il reste doux et harmonieux tout en étant franc il sort du jugement, il reste fidèle à son Etre et peut vivre avec les autres, entretenir des relations tout en restant lui-même.

Dans le domaine affectif le natif de la Balance est capable de bien des compromissions pour plaire à l’autre. Il perd ainsi toute identité propre car il s’habille comme ceci ou cela pour plaire à l’autre, mange comme l’autre même si cette nourriture ne lui convient pas, et devient ainsi comme une poupée de cire que l’autre modèle à son propre reflet. L’autre finit par aimer ce « reflet de lui-même » mais dés que le Balance commence à vouloir Etre ce qu’il est et que cela ne correspond plus aux attentes de l’autre, il est rejeté. Quand on met un masque de paraitre on est aimé pour ce masque et quand le masque tombe la vérité se révèle.

Souvent le Natif de la Balance (ayant peur de se retrouver seul) car il ne peut imaginer vivre sans un « autre » lui servant de miroir reste pendant des années de temps « collé » à cet autre, se modelant sur ses gouts et habitudes et ainsi perdant toute authenticité et identité propre. Cela peut durer toute une vie, ou même plusieurs et tant que le Natif agit ainsi il reste piégé dans le paraitre.

La solution consiste à poser les masques, à accepter d’Etre ce que l’On est, sans jugement, sans se comparer à qui que ce soit, à s’unifier à l’Etre, le Je Suis que l’on est.

Certes dans notre monde le « paraitre » est important car si l’habit ne fait pas le moine, l’apparence peut fermer ou ouvrir bien des portes. Il convient donc de savoir jouer le jeu et d’agir comme le ferait un acteur sur scène.

Lorsqu’on se sent mal dans sa peau on a souvent tendance à négliger notre apparence physique, on s’habille n’importe comment, on ne se peigne plus et naturellement quand on voit notre reflet dans le miroir celui-ci révèle notre état d’Etre intérieur et les autres percevront aussi cela en nous voyant.

Afin de résoudre ce problème il faut se prendre en mains et s’unifier à notre Etre profond, notre Je Suis et soigner son apparence, s’habiller avec soin pour faciliter l’existence.

Si le paraitre n’est pas l’Etre, l’apparence est fondamentale sur la scène de la vie.

Pour trouver un emploi digne de nous en ce monde il faut soigner l’apparence car cela facilite la première impression. Il est évident que si l’on veut avoir un emploi de secrétaire il faut mieux s’habiller chic que de se présenter avec un jean délavé et troué.

Faire semblant fait donc partie de la panoplie de nos outils. Si l’on veut discuter avec une personne haut placée susceptible de nous embaucher dans sa société et que pour cela on doit se rendre à un cocktail il faut mieux être habillé chic. Cependant il faut rester « soi-même » c’est-à-dire franc. Ne pas mentir, ne pas se vanter de compétences qu’on n’a pas, ne pas faire de compromis, entrer en relation franche et directe sans aucune attente et l’autre percevra cette authenticité qui permettra de décocher le poste adéquat à nos compétences.

En ce monde il est évident qu’il faut mieux soigner son apparence car cela ouvre bien des portes. Il est fort dommage de voir que nombreux humains « mal dans leur peau » négligent ce fait et ainsi se sentent rejetés pour leur apparence qui reflète leur état intérieur.

Etre ce que l’on est, rester fidèle à son Etre intérieur, tout en se présentant sous une belle apparence est la solution idéale. L’apparence ici n’étant pas un masque mais un vêtement révélateur de notre intériorité. On n’a pas besoin de se plier à des modes ou des critères de beauté mais à se vêtir d’une façon harmonieuse qui correspond à nos gouts profonds.

Les jeunes ados et autres rebelles de l’esprit pensent que l’apparence suffit pour Etre.

il m’est arrivé de rencontrer de jeunes garçons et filles habillés « mode gothique », arborant tatouages et piercings à outrance mais lorsque je commençais à parler avec eux je me suis très vite rendu compte qu’ils étaient mal à l’aise, qu’ils avaient pris cette apparence pour se sentir plus forts mais que cela n’était qu’un masque cachant une extrême sensibilité, un mal être profond. Naturellement si on leur fait percevoir cela, leur première réaction est plutôt violente car ils ne peuvent supporter qu’on les perçoive au-delà de leur masque. Pourtant s’ils acceptaient cela leur vie changerait.

Tous les phénomènes de mode nous maintiennent dans le « paraitre » - Par-Etre - pour Etre et c’est la cause principale de tous les problémes relationnels humains.

Tant qu’on est identifié à un masque social, ethnique, religieux, culturel, moral, éducatif on cache l’Etre sous le Paraitre et on peut faire semblant d’être heureux sans l’Etre vraiment car on ne peut Etre Heureux que si on l’a choisi d’Etre au-delà de tous les faux semblants et masques. Seule l’authenticité fait tomber tous les masques.

Tel est le message de Jésus devant Pilate : peu importe ce que les autres pensent de nous, ce qui importe c’est ce que nous pensons de nous-mêmes, de qui nous sommes car cela transparait au-delà du paraitre. On ne peut être heureux et unifié que lorsqu’on est installé dans l’Etre et à partir de cela on peut jouer tous les rôles, mettre tous les masques pour participer à cette existence collective, tout en restant Soi- même : franc et authentique. On ne peut plaire à tout le monde mais il importe d’être en harmonie avec soi même et curieusement quand on est authentique, les autres le ressentent et sont attirés par notre aura.

Quand on se retrouve en relation avec quelqu’un on joue la carte de la franchise, on ne ment pas, on peut lui dire en toute vérité ce qu’on peut lui offrir, ce qu’on attend de cette relation et l’autre doit faire de même ainsi le « contrat » que l’on signe avec l’autre est « clair » et « net ».

A une époque de ma vie j’ai donné cette méthode à des jeunes gens qui voulaient se mettre en couple :

  • - chacun écrit sur une feuille de papier ce qu’il peut offrir à l’autre, ce qu’il attend de la relation, ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas (genre de musique, de nourriture, de lieu de vie etc..).
  • Puis les partenaires échangent les feuilles et chacun lit ce que l’autre à écrit.
  • Il suffit ensuite de cocher les affinités et les contre affinités et de voir si cela à des chances de « coller ».
  • S’il y a plus de contre affinités que d’affinités il est évident que la relation ne durera pas ou sera conflictuelle.

Ce genre d’exercice permet ainsi de clarifier la situation et permet à chacun de clarifier la relation dans laquelle il va s’engager et ainsi aucun des partenaires ne peut reprocher à l’autre de lui avoir caché quelque chose.

Si cette méthode vous tente, expérimentez là !

Même si vous êtes déjà engagé dans une situation, elle pourra vous aider à voir plus clair.

Kiristian Duval Wydyr

Le 25 /09/2015

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

LA REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 2/2 « Au-delà de notre système solaire visible un autre y demeure caché ! »

Publié le par Wydyr

LA REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 2/2

« Au-delà de notre système solaire visible un autre y demeure caché ! »

Dans la fréquence de la 5° dimension unifiée le système solaire est pure énergie, Lumière et nous y demeurons tous dans notre Véhicule d’Etreté Androgyne et parfait. Nous sommes « tout le système solaire » qui est le corps de l’androgyne Christ véhiculant l’Archétype de l’hOMme cosmique. Nous sommes les fils et filles de l’OM.

Ce corps Universel est constitué de multiples organes et chakras :

Neptune est le centre de la Volonté (centre coronal) reliée au Soleil central Galactique.

Uranus est le centre de l’Amour et de l’énergie libre (hémisphère droit réceptif du cerveau).

Saturne est le centre de la Sagesse et de la réflexion logique (hémisphère gauche du cerveau).

Jupiter est le réservoir d’énergie abondante et illimité (foie).

Mars est le système musculaire (celui qui active l’énergie motrice de la force d’attraction).

Le Soleil est le cœur qui commande et régule tout le corps (corps causal).

Mercure est le système nerveux (le corps astral) et coordinateur des énergies.

Vénus est le système endocrinien (corps senti mental) générateur de l’harmonie des formes.

La Lune est le centre sacral (corps vital) qui synthétise les informations

La Terre est le centre racine : la forme finale. La Terre de 5° dimension : le Paradis originel.

Tout le système solaire est le corps du Grand Androgyne et nous en sommes tous une partie intégrante et intégrée.

PROJECTION HOLOGRAPHIQUE

Lorsque la matrice 3 D à été élaborée le système solaire a projeté une partie de lui sous forme de projection holographique : ainsi tout le système solaire s’est « reproduit » dans la 3° Dimension (expérience carbonée) et c’est à partir de cette projection 3 D unifiée qu’il s’est à nouveau projeté dans une réalité tridimensionnelle dissociée.

Ainsi L’Univers tel que nous le percevons ou voyons n’est qu’une projection holographique que nous percevons par l’image visible et c’est à partir de cette « image visible » que chacun de nous élabore sa propre projection holographique : un univers unique et particulier qui fait partie de cette « illusion ».

Cette projection holographique du système solaire à ainsi engendré un univers double et semblant divisé entre « bien et mal ».

Celui perçu comme bien étant appelé « paradis » et celui perçu comme mal étant appelé « enfer ». C’est ainsi qu’à chaque fois que nous sommes attirés vers le bien (Paradis) nous ressentons le mal (enfer) c’est la toute l’expérience de la dualité.

Dans le monde de l’Unité il n’y a ni bien ni mal il n’y a que la Vie manifestée parfaite alors que dans notre monde de dualité nous ne pouvons connaitre une facette qu’en expérimentant l’autre. Nous expérimentons l’Ombre de nous-mêmes et aspirons à l’autre partie (le bien ou Paradis) mais dés que nous aspirons au bien que nous percevons extérieur c’est que nous reconnaissons que le mal existe et que nous voulons nous en libérer.

Afin que nous puissions faire cette expérience le système solaire tout entier s’est donc projeté en ce monde de reflet et de dualité ainsi chaque planète et chaque signe zodiacal se manifeste sous une double facette : bien ou mal, qualités ou défauts.

Chaque planète a donc simultanément sa face « sombre » et sa « face lumière » qui se manifeste en tant que « qualité » ou « défaut » ou en tant que « force de l’Ombre » ou « force de Lumière ». Il en est de même au niveau des signes du zodiaque.

Chacun de nous étant revêtu d’un corps d’Ombre cachant un corps de Lumière expérimente donc les qualités et défauts des différentes planètes et signes du zodiaque.

Voyons maintenant la « face sombre » du système solaire. Celle que les kabbalistes ont nommée « les forces de l’abime, les démons »

Neptune se manifeste ici comme génératrice de fantasmes, d’illusions, d’idéalisme, de croyances, et détourne la volonté divine du plan cosmique et nous incite à vivre dans le flou artistique ou spirituel, dans les voyances astrales et nous donne envie de « planer » en ingérant des drogues , médicaments , substances hallucinogènes, alcool et autres moyens de fuir la réalité afin de voir des éléphants roses chevauchés par des démons ou des anges.

Uranus nous incite à vouloir être libres et indépendants de toute contrainte extérieure quitte à employer la violence pour cela et ainsi nous transforme en rebelles violents, en excités du bocal, en utopistes destructeurs et en scientifiques fous qui cherchant l’énergie libre en utilisant l’énergie atomique provoquent des catastrophes génératrices de chaos.

Saturne nous incite à avoir de plus en plus de pouvoir. Il nous transforme en ambitieux fous, politiciens manipulateurs, avides de pouvoirs et désirant gouverner le monde. C’est à ce niveau que Saturne devient identique à Sauron le « Seigneur des anneaux » ; celui qui à tous les pouvoirs et traite les autres en esclaves et ainsi maintient les humains dans cette condition animale.

Jupiter nous rend avides de biens matériels, de richesse, d’opulence et d’abondance pour profiter pleinement des bienfaits de ce monde sans nous préoccuper du fait qu’agissant ainsi nous profitons du travail des autres. Cette planète à été génératrice de tous les mouvements religieux a dogmes comme ce fut le cas en Egypte (clergé d’Amon) et aussi dans la religion juive et catholique (grands pontes religieux comme certains Papes et des Etres comme richelieu qui ont allié politique, finance, et religion pour vivre sur un train de vie « divin ». Jupiter incite à vivre comme Zeus le roi de l’Olympe, à se faire aduler, adorer comme un gourou et à vivre grand train de vie.

Mars tend à nous transformer en guerriers, policiers, miliciens qui guerroyant sans cesse contrôlent le monde en disant le protéger. Tout le monde du « faire » est régi par Mars qui nous transforme en martiens scientifiques avides de tout contrôler en faisant fi de toute humanité. Tous les grands chefs guerriers et tyrans de l’humanité ont été impulsés par Mars.

Le Soleil nous donne l’envie irrésistible de briller plus que les autres et de nous sentir comme étant « élus » et de nous prendre pour « dieu sur terre » comme ce fut le cas lors de l’époque de l’humanité ou la royauté absolue était à l’ordre du Jour. Seuls ceux qui étaient de sang royal pouvaient accéder au Trône. Louis XIV a été une parfaite imagerie de cet égocentrisme solaire : tout pour sa gloire et peu importe si le peuple mourrait de faim.

Vénus nous incite à vénérer la beauté physique, le luxe et les plaisirs outre mesure. Ceux et celles qui sont très beaux du point de vue physique sont tellement obnubilés par leur reflet dans le miroir qu’ils pensent eux aussi être des élus et font tout ce qu’ils peuvent pour conserver cette belle apparence physique et ne s’appuient que la dessus pour paraitre. Ils ont besoin d’être des idoles, d’avoir une cour de fans, de jouir de tous les plaisirs de la vie et souvent deviennent des artistes imbus d’eux-mêmes, ignorants et rejetant ceux qui ne font pas partie de leurs critères de beauté.

Mercure nous incite à devenir des purs intellectuels, obnubilés par le savoir, la logique, la science, la rentabilité, le calcul, le profit, la culture intellectuelle, les écrits, les médias. Et nous transforme en singes savants.

La Lune nous absorbe en totalité dans l’imaginaire et l’illusion issue de l’inconscient collectif. Elle nous entraine dans des fantasmes sociaux, spirituels, religieux, des traditions caduques et des croyances à un dieu dont le Trône est situé au-delà des nuages et qui dirige tout. Elle nous transforme en groupies, grenouilles de bénitiers, en victime de sectes fantasmagoriques, en créatures dirigées par un manipulateur. Dans sa face obscure la Lune sert les plans du « Seigneur des anneaux » dont elle est « celle qui reflète les images ». Les médias télévisés sont à sont service ainsi que tout ce qui est dirigé par l’argent.

C’est ainsi que cette face obscure du système solaire à participé à la création de notre réalité qui ressemble plus à l’enfer qu’au paradis. Cela peut sembler paradoxal mais tous ceux qui oeuvrent avec ces forces sombres (enfer) vivent une vie quasi paradisiaque (opulence matérielle, pouvoir etc..) alors que ceux qui veulent œuvrer pour la Lumière vivent l’enfer matériel.

Ainsi le Dieu de cette matrice duelle est cet Archonte qui se présente à nous comme « bon dieu » ou « diable » selon les besoins du moment et que l’on décrit quelque peu dans l’Ancien testament : un Dieu qui à des préférences, des exigences et qui se comporte comme un tyran qui veut être aimé malgré le fait qu’il nous maltraite.

En lisant la Bible on pourrait voir ce côté sombre de la Déité. En fait ce dieu ressemble étrangement au Sauron du Seigneur des Anneaux. Les kabbalistes connaissent bien ces deux facettes de la matrice et certains sont tellement obnubilés par les forces de l’Abîme qu’ils ne voient que cela partout et comme la vision intérieure crée la réalité il est évident qu’aucune lumière ne peut venir de ce côté

Etant astrologue j’étudie dans les thèmes qui me sont confiés la position des nœuds Lunaires, appelés aussi Tête et queue du dragon qui donne des informations concernant le chemin de vie de cette incarnation. Ces deux points (nœud sur et nœud Nord) sont comme des Portes : le nœud sud indique la Porte d’entrée et le Nœud Nord la porte de sortie de l’Incarnation. Naturellement quand on ouvre une Porte, des énergies s’engouffrent par celles-ci, les bonnes comme les moins bonnes.

J’ai eu l’occasion récemment d’étudier un livre sur l’astrologie kabbalistique (dont je ne citerais pas l’auteur car mon but ici n’étant pas d’entrer dans une polémique inutile) qui m’a fort intrigué. En effet l’auteur décrit ces Portes lunaires uniquement à partir des forces de l’Ombre sans révéler la partie Lumière. En lisant ce livre on a ainsi l’impression qu’on est des Enfants des Ténébres condamnés à nous nourrir de cela et que les Forces de L’Ombre nous incitent sans cesse à mal agir, c’est-à-dire à manifester uniquement les défauts planétaires cités dans les lignes précédentes de mon article. Si on lit sa trame karmique à partir de ce qui est révélé en cet ouvrage on a vraiment l’impression d’être une Emanation des forces de l’Abîme. Je ne sais pas quels étaient les intentions de l’auteur en écrivant ce livre (qui se base sur des connaissances kabbalistiques réelles) mais je ne pense pas qu’en voyant l’ombre partout on puisse trouver la Lumière.

Il importe de ne pas confondre « Ténébres » et « Ombre ». L’Ombre fait partie de notre réalité puisque notre corps en est la manifestation visible mais celle-ci émane de la Lumière et le but de l’incarnation est de révéler la Lumière qui demeure au cœur de l’Ombre afin que révélée elle transmute l’Ombre.

Nous sommes donc certes impulsés par certaines forces obscures mais pouvons aussi transcender celles-ci par la conscience et ainsi ne manifester que les aspects positifs des planètes .

Voyons maintenant la Face Lumière de notre Système solaire.

Neptune nous relie à la Source de la Volonté divine et nous octroie la clairconscience.

Uranus nous octroie l’énergie libre qui entre en notre corps via notre hémisphère cervical droit féminin sous forme d’ondes ultrasonique (énergie de l’Onde de vie Amour).

Saturne nous donne la capacité de discernement, d’étude, de réflexion, de concentration, de discipline, de patience pour modifier nos logiciels internes (cerveau gauche masculin rationnel).

Jupiter nous octroie l’optimiste, la bonté, et l’abondance généreuse que nous pouvons partager avec tous. Il nous permet de profiter des biens de ce monde avec enthousiasme et d’en partager les fruits avec tous.

Mars nous octroie le courage, la détermination, la discipline des énergies et la capacité d’oser faire.

Le Soleil est notre enfant intérieur qui nous permet d’aimer, de faire ce qu’on aime et d’aimer ce qu’on fait afin que tous ceux qui nous approchent en bénéficient par l’onde de résonance de l’amour universel.

Vénus nous octroie l’harmonie intérieure qui se manifeste par l’harmonie extérieure, douceur, paix et fait de nous des artistes de la vie cocréateur d’une terre magnifique.

Mercure nous octroie l’intelligence et le discernement, et une certaine forme de logique qui nous permet d’étudier et de comprendre par l’intellect ce que nous ressentons par les émotions et sensations.

La Lune nous octroie une imagination débordante. Nous pouvons puiser à volonté dans l’inconscient collectif tous les scénarios générateurs de mondes magnifiques, peuplés d’êtres magiques, d’une humanité unifiée qui se réjouit des beautés de la vie. À ce stade il faut évacuer de notre banque de données tous les scénarios et images et films qui ne nourrissent pas cela. Cela nous oblige à choisir nos programmes télévisés, nos films, nos lectures et de ne plus donner attention et foi à des scénarios apocalyptiques destructeurs.

Ainsi notre Terre (correspondant à notre signe zodiacal Ascendant) deviendra plus lumineuse. Notre vie deviendra alors un Paradis et il ne restera plus qu’un pas à faire : rester ancré dans cette Unité Lumière, vivre notre rêve ici bas sans nous préoccuper de savoir combien de temps durera celui-ci, sans nous cristalliser en celui-ci et quand nous regardons le ciel, les Etoiles, la Nouvelle Lune ou la Pleine lune peu nous importe ce qui va arriver car nous percevons cet immense vortex d’énergie et nous faisons un avec elle.

Alors nous ne nous inquiétons plus des mouvements planétaires ; nous savons que le grand changement est commencé et nous nous réjouissons.

Ce texte m’a été inspiré ce matin (27 septembre) et l’impulsion de le publier aujourd’hui m’a été donnée

Kiristian Duval Wydyr le 27 septembre 2015

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

A REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 1/2 La Pleine Lune du 28 Septembre

Publié le par Wydyr

A REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL  1/2  La Pleine Lune du 28 Septembre

LA REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 1/2

La Pleine Lune du 28 Septembre

Illusion, tout n’est qu’Illusion !

L’instant est aux révélations cependant il importe de ne pas se laisser hypnotiser par les multiples phénomènes qui se manifestent dans notre ciel visible. Nous ne devons pas oublier que celui-ci est un écran sur lequel se projettent des images qui nous donnent l’impression de réel.

Cette nuit la Pleine Lune va servir de déclencheur à des énergies particulières qui vont provoquer pas mal de remous et de chaos en tous domaines. Cela va ouvrir un vortex d’énergie lumière qui va quelque peu tous nous chambouler. Ainsi le bien et le mal vont s’activer au maximum et certains risquent de se faire emporter par ce vortex d’énergie tourbillonnante et afin d’éviter cela il importe de rester au centre de l’œil du cyclone.

Nombreux sont les messages en ces temps qui fusent de toute part pour nous avertir et nous inciter aussi au discernement. Certains annoncent via une sorte de calendrier les événements possibles, d’autres décrivent avec moult détails les signes précurseurs de l’Apocalypse ( la synchronicité des événements mondiaux comme tsunamis, révoltes, guerres, éruptions volcaniques etc) cela donne l’impression de regarder un film à grand spectacle dont le scénario est « catastrophe mondiale » ou « fin du monde » et chaque spectateur s’extasie en disant « on nous l’avait prédit, çà y est le mouvement de destruction est en route, tout va s’écrouler etc.. ».

Ainsi nous nous comportons comme des enfants avides d’un film à grand spectacle et sommes en quelque sorte hypnotisés par ce qui se passe dans le ciel visible : certains attendent les vaisseaux spatiaux, d’autres la visite d’êtres de lumière, d’autres redoutent les forces de l’ombre qui sont à l’œuvre. Certes au niveau phénoménal cela parait réel mais nous ne devons pas oublier que ce monde n’est qu’une projection, qu’un film projeté sur l’écran matriciel et qu’en vérité tout cela n’est que fiction.

Le temps est venu pour nous de faire nos valises et de nous installer sur une nouvelle terre, sous un nouveau ciel et nous ne devons plus nous retourner en arrière et comprendre qu’en ce monde il n’y a plus rien à sauver, plus rien à modifier sinon notre vision.

Quand nous avons compris que ce monde était illusion à quoi nous sert-il de vouloir modifier les images et décors du film si ce n’est de gaspiller en pure perte notre énergie en changeant les conditions du scénario. Nous devons accepter de nous installer dans la nouvelle fréquence et non plus avoir peur de perdre nos acquis temporels qui n’ont plus aucune réalité.

Dans le monde où nous sommes appelés, tout notre savoir spirituel, scientifique, médical, biologique ne nous servira absolument à rien. Nous ne pouvons passer la porte qu’en acceptant d’Etre Nu, dépouillé de tout savoir car les Lois de notre Univers tel que nous le percevons ici bas ne sont plus d’aucune utilité une fois de l’autre côté.

Nous pensons souvent à tort que l’Univers multidimensionnel fonctionne comme le notre. Comme si notre mode de vie et de fonctionnement en cette force carbonée était l’unique vérité universelle. C’est ce genre de raisonnement qui nous à amené à penser que nous étions la seule forme de vie « intelligente » dans l’Univers et soyons honnêtes avec nous, si nous étions si intelligents que cela aurions nous participé à la destruction de notre environnement comme nous l’avons fait ! C’est la vanité de notre ego scientifique et rationnel qui nous à fait croire que nous étions la crème de l’intelligence cosmique alors qu’en fait c’est l’inverse : notre intelligence n’en est encore qu’à sa phase infantile, convenons en !

D’autres formes de vie intelligente peuplent les Multi Univers mais toutes ne sont pas de nature carbonée. Certaines ont besoin d’oxygène, de nourriture et d’eau et d’autres n’en ont pas besoin, certaines peuvent vivre dans une eau à plus de 100 ° alors que d’autres évoluent dans de l’eau glacée, certaines subissant une gravité moindre sont immenses au niveau de la taille alors que d’autres soumises à une masse gravitationnelle plus forte sont petits et plus robustes.

Tous les possibles sont là mais et nous sommes invités à les découvrir mais pour cela nous devons faire fi de notre « savoir humain » qui ne résulte que d’observations établies à partir de la matière dense qui est pure illusion.

Alors en ces moments de transformation radicale nous sommes comme hypnotisés par tout ce qui se met en branle, la dérive des continents, le réchauffement climatique, les changements planétaires, les pleines lunes, les éruptions solaires, les découvertes biologiques et tout cela nous excite mais en même temps nous fait peur.

Ainsi cette nuit il y a une pleine Lune dans l’axe Bélier Balance qui est celui de l’équilibre du monde et certes cela va déclencher une multitude de phénomènes c’est-à-dire quelque chose qui provient de la Lumière « phénoménale » et que celle-ci n’est qu’un reflet de la Lumière « nouménale » (sans images visibles).

Certes nous pouvons observer ce spectacle grandiose et percevoir les changements à venir mais nous devons avant toute chose rester centrés en notre Etre, notre Lumière intérieure afin de ne pas être déstabilisés par cette vision extérieure qui avouons le donne la chair de poule à certains et certaines d’entre nous. Que va-t-il se passer ? Là est notre questionnement et les réponses affluent sur le Net où chacun donne son explication à partir de sa base de données.

Les Maitres nous ont avertis en nous invitant à utiliser le discernement afin de ne pas nous laisser berner par les apparences. Toutes les prophéties indiquent des possibles à vivre, elles ne sont que « prévisions » d’un possible à vivre mais jamais une « prédiction ».

Etant astrologue je me suis toujours refusé à prédire ceci ou cela a ceux qui me consultent mais plutôt à révéler quelques « prévisions de possibles » car rien n’est écrit d’avance que ce que nous n’écrivons pas nous-mêmes. L’astrologue tout comme le météorologue prévoit ce qui peut se passer, les climats qui peuvent devenir réalité mais nous savons bien que la météo se trompe souvent car il faut tenir compte d’autres facteurs invisibles qui sont ceux générés par la conscience collective. Ce sont nos climats intérieurs qui modifient nos climats extérieurs. Si tout était prédit d’avance et que nous ne pouvions rien changer alors a quoi cela servirait il de faire des efforts pour s’améliorer et cela irait à l’encontre du principe de « Liberté créatrice ».

Ceux qui donnent foi à des prophéties et cherchent les signes révélateurs de celle-ci dans le ciel visible modifient à leur insu leur comportement et s’adaptent à cette vision du futur a laquelle ils croient et ainsi l’expérimentent. Ceux qui croient à la fin du monde par une destruction massive expérimenteront cela car ils sont à la fois générateurs du scénario et acteurs du film.

N’oublions pas non plus que la technologie actuelle permet bien des moyens de maintenir l’illusion. Il est désormais possible de se servir du « ciel » comme écran pour y projeter des images comme on peut le voir dans certains grands spectacles utilisant des méthodes holographiques. Ainsi demain vous pouvez voir Jésus et Marie apparaitre dans le ciel ou des vaisseaux extra terrestres et tout cela est pure fiction, une simple projection holographique. Le processus est identique à celui de la télévision sauf que l’écran est plus grand. Il est fort probable que ce genre de projection nous soit proposé à plus ou moins long terme.

En parallèle de cela de vrais Vaisseaux de Lumière viendront à notre rencontre et il ne sera donc nécessaire d’utiliser notre discernement pour savoir distinguer le bon du vrai. Pour cela il faut simplement rester centré dans le cœur et lorsqu’on se trouve confronté à une telle apparition envoyez un rayon d’amour christique depuis notre cœur vers ces Vaisseaux et ressentir si celui-ci revient vers nous amplifié. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous avez affaire à une illusion holographique.

Il importe donc en cette nuit de pleine lune de ne pas nous laisser hypnotiser par la Lune car celle-ci maintient l’illusion et nous devons percevoir qu’au-delà de cet univers d’Illusion il en demeure un autre bien plus réel….

Si vous voulez en savoir plus lisez la suite de cet article intitulé « Au-delà de notre système solaire visible un autre y demeure caché ! »…..

A suivre….

Kiristian Duval Wydyr le 27 Septembre 2015

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

URANUS : LE GRAND CHANGEMENT

Publié le par Wydyr

URANUS : LE GRAND CHANGEMENT

La Planète Uranus véhicule la Lumière du Verseur d’Eau. Son rayon est plus puissant que toutes les bombes atomiques existant sur Terre. C’est elle qui a provoqué le Chaos Originel, elle agit comme un flash de lumière blanche aveuglante qui dissous tout ce qui existait et apporte ainsi un nouveau champ des possibles.

Chronos le Maitre du temps linéaire nous a enfermé dans l’illusion (Chronos est le seigneur des Anneaux, celui qui enferme, confine, cristallise) mais le rayon blanc d’Uranus de nature ultrasonique dissous la trame du temps linéaire (scindé en passé et futur par Chronos Saturne) et réintègre le Temps dans l’Espace Ici Maintenant : le Présent Omniprésent.

Uranus éveille, chamboule, libère, provoque le Chaos pour reconstruire autrement.

Uranus montre un nouveau ciel, une nouvelle Terre et annonce l’Ere du Verseau. Elle intervient au niveau planétaire et collectif et provoque une multitude de chamboulements par le biais d’événements et chamboule en chacun les vieux schémas comportementaux.

Elle perturbe, dissous, agite, détruit pour reconstruire autrement. Nul ne peut y échapper. Celui qui résiste au changement est condamné à souffrir car après le passage d’Uranus rien ne peut être comme avant.

Uranus véhicule le Rayon blanc adamantin Christ provenant de la Source, ce rayon est Emanation directe de l’Etre des Etres. On ne peut refuser son intervention sans dommage.

Il est doux, bienfaisant, éclairant, régénérateur et apporte un ré- évolution pacifique pour ceux qui comprennent son action.

Il se manifeste comme un éclair de conscience et de compréhension instantané qui donne un éclairage formidable : tout d’un coup on se rend compte de l’illusion, que tous les nuages de l’inconscient collectif et individuel, que tous les bobos et blessures de nos corps de souffrances, que tous ces fantômes du passé qui hantaient notre « demeure » et provoquaient un mal être étaient pure illusions, voiles illusoires opacifiants notre intellect.

Uranus apporte la prise de conscience salvatrice; son Rayon elle révèle que l’on peut se libérer de tous nos problémes Ici maintenant sans avoir besoin de passer chez le psy ou de suivre des thérapies interminables ou de chercher multiples techniques et mots de pouvoirs en langage incompréhensibles pour se libérer parce qui nous révèle la clé : nous ne pouvons être libérés car nous n’avons jamais été prisonniers

Uranus nous dit « tu à toujours été libre d’être ce que tu à choisi d’être même si certains de tes choix viennent de ton inconscient mais aujourd’hui tout peut changer.

.

Uranus amène la vision juste : elle nous fait voir au-delà des nuages, depuis le Soleil et toute l’illusion disparait d’un coup.

Pour ceux qui ne veulent pas accepter ce qui vient il est plus violent, le rayon Uranien incite à la révolte, aux guerres, aux conflits et ainsi tous ceux qui le refusent s’unissent et utilisent leur énergie pour lutter contre ceux qui soi disant les oppriment, les conditionnent ou les manipulent alors que ceci est totalement illusoire. Ils sont alors entrainés dans des révolutions violentes qui provoquent un chaos meurtrier et apocalyptique pour eux et les autres. Une fois ce cauchemar terminé les survivants seront bien obligés de reconstruire autrement.

Uranus est entré dans le signe de la Balance en 1968 et cela a déclenché un courant révolutionnaire formidable suivi aussi d’une période de créativité extraordinaire dans le domaine musical, artistique et social. Son action s’est manifestée au niveau du collectif (couples, associations, vie sociale et artistique, politique) qui sont les attributs du signe de la Balance. Ce signe étant celui du « paraitre » a été quelque peu chamboulé par ce passage car nombreux « masques sont tombés »

En 2011 Uranus à commencé son transit dans le Signe du Bélier et a perpétué le même processus de nettoyage par une sorte de tourbillon chaotique au niveau individuel : le signe du Bélier étant celui du « Je Suis » donc de l Etre et son rayon à provoqué pas mal d’éclairs de conscience mais aussi de chamboulements ; nombreux individus qui étaient à la tête de mouvements se sont retrouvés a la porte.

Uranus nous invite individuellement à nous libérer de tous nos vieux nuages et de retrouver notre Identité première : le Je Suis ou l’Etre et avec lui on ne risque pas de s’ennuyer car il va provoquer des multitudes de chamboulements aussi bien dans le climat atmosphérique que dans le climat social que dans nos climats internes.

Son vent va souffler si fort qu’il va chasser nos nuages, de gré ou de force, il nous oblige à voir autrement, à tout changer pour recommencer sur d’autres bases ; on ne peut résister à cette poussée surtout qu’elle est relié aux transits de Pluton en capricorne qui lui aussi est un agent actif dans le sens « destruction pour reconstruire ».

Uranus provoque une multitude de changements, on ne peut plus rien prévoir ni au niveau social ni au niveau climat, il peut neiger au mois d’Aout ou faire 10° le matin et 40° l’après midi, le rayon d’Uranus nous invite à vivre autrement, sans prévision, il détruit tous les schémas des futurs possibles que nous avons élaborés à partir de nos mémoires et traditions passées. Il apporte le grand changement et nul ne peut y échapper il nous ouvre les portes du Nouveau ciel et de la Nouvelle Terre.

Tous les natifs du signe du Verseau (dont je fais partie) ont pour mission de participer à l’activation de ce rayon et ainsi de participer au grand changement, à l’Eveil. Ils sont parfois perçus comme révolutionnaires utopiques puisqu’ils dérangent l’ordre établi afin de pouvoir anticiper le futur autrement. Ils ne doivent pas s’attendre aux remerciements du collectif tout comme Hercule en son 11° Travail qui après avoir nettoyé les Ecuries d’Augias ne reçoit rien en retour.

Si tous les Verseau sont pour le changement , les agissements de chacun ne sont pas tous alignés sur la Fréquence Amour du Rayon blanc Uranien et ainsi nombreux peuvent devenir des individus entrainant à la révolution violente contre les privilèges de plus nantis ou d’autres comme l’ancien Président de la république française qui provoquent pour déstabiliser mais fonctionnent encore sous la direction de Chronos : ils veulent le pouvoir pour dominer sans se soucier véritablement du bien être collectif.

Quant à moi ce qui m’importe c’est uniquement la révolution des consciences, et celle-ci est pacifique et c’est aussi pourquoi je prône souvent dans mes articles et vidéos des méthodes radicales (type passer un bon coup de karcher sur le passé c’est plus efficace que de passer son temps à nettoyer chaque bobo avec une éponge)

Il y a bien longtemps qu’il m’est apparu qu’on ne peut changer le monde extérieur puisque celui-ci n’est que réflexion de notre monde intérieur. Plus notre conscience est étroite plus nous manquons d’énergie car la Conscience est Energie et plus notre Conscience s’épanouit plus nous disposons d’énergie et lorsque notre Conscience s’est expansé à tout l’Etre toute l’énergie de l’Univers est libre et disponible. Ce n’est qu’en participant à l’évolution des consciences que l’on peut véritablement aider l’humanité.

Le monde extérieur est figé dans des croyances ou traditions ce qui engendre des combats contre les pouvoirs en place, les religions qui nous ont endoctrinées et manipulées, et nous fait passer un temps fou à chercher des poux dans la tête des autres, à repérer les méchants et les reptiliens cachés sous des faciès humains, ce qui nous maintient dans la lutte perpétuelle et nous empêche d’accéder au nouveau monde.

Tant que nous luttons contre le passé nous ne pouvons changer le Présent puisque nous perpétuons le passé. Le vrai Présent qu’il soit individuel ou collectif n’est pas la résultante du passé.

L’origine de l’univers actuel n’est pas situé dans un espace temps situé dans le passé mais dans le Présent ici maintenant qui s’auto régénère à chaque instant. La cause de notre vie aujourd’hui réside dans notre Centre Ici maintenant : nous sommes aujourd’hui ce que nous pensons Etre.

Certes nous avons été manipulés, conditionnés, enfermés, maltraités, mal aimés mais cela faisait partie d’un jeu qu’on a tous accepté et maintenant que l’on sait cela, va-t-on vraiment continuer à passer notre temps à lutter contre nos ennemis intérieurs et extérieurs, que ceux-ci soient nos envahisseurs du passé ou nos tyrans du présent alors qu’il est beaucoup plus efficace et radical de nettoyer l’ardoise, d’accepter ce qui à été , de nous pardonner nos erreurs passés afin de libérer notre enfant intérieur, et de pardonner à ceux qui ont accepté de jouer le rôle des méchants dans nos vies successives..

Le rayon d’Uranus émane directement de la Source, de l’Etre et il est Amour Universel, inconditionnel, Amour qui libére, nettoie, pardonne, efface tout d’un coup. Il est l’éclair qui éclaire notre ciel et nous montre « autre chose ».

Alors si nous voulons participer au grand changement apporté par Uranus, il est temps pour nous d’effacer toutes nos ardoises et de dire bye une fois pour toutes à nos fantômes du passé qui n’ont plus rien à faire dans nos demeures de Lumière.

Je tiens à rendre hommage par cet Article au Maitre Omraam Mikhael Aivanhov qui natif du Verseau a été pour moi un exemple vivant de cette énergie d’amour du Rayon Uranien et tout son Message inspiré par le Vivant était imprégné de cet Amour libérateur a apporté tant de bienfait ici bas.

Wydyr Christian Duval le 27 Juillet 2015

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

L’UNITE : AU-DELA DE L’ASTROLOGIE ZODIACALE

Publié le par Wydyr

L’UNITE : AU-DELA DE L’ASTROLOGIE  ZODIACALE

L’UNITE : AU-DELA DE L’ASTROLOGIE ZODIACALE

Au moment de notre naissance en ce monde une photo du ciel ( carte du ciel astrologique) est prise depuis la Terre : celle-ci révéle les positions des planètes au sein du zodiaque et donne une multitude d’informations quant à notre caractères, aux possibles de notre destinée ainsi que les schémas hérités de nos vécus antérieurs. Cependant quelques heures après notre naissance, le « ciel zodiacal » est différent puisque la lune et les planètes rapides ont déjà changé de place . Si cette « photo » ( théme zodiacal) représente en quelque sorte notre « portrait » elle n’est pas nous pas plus que nous ne sommes le personnage que l’on fixe parfois sur une image via un appareil photo.

Une photo « fixe » les informations lumineuses sur une feuille de papier mais la vie, toute photo est inerte ,statique et à chaque fois que l’on prend une photo de nous on « fige » une partie de nous sur une image que l’on pourra regarder avec nostalgie quelques années plus tard mais qui n’est qu’un souvenir d’un passé qui est mort.

L’Interprétation du thème astrologique de naissance nous donne des infos sur le passé résiduel ( vies antérieures) et sur les programmes « possibles » à vivre mais ne peut en aucun cas déterminer notre avenir. Les influx et courants planétaires déterminent des ambiances particulières facilitantes ou au contraignantes mais rien n’est déterminé à l’avance. Si l’on prend deux individus traversant le désert pendant une tempête de sable, chacun vivra sa propre expérience, l’un peut mourir alors que l’autre peut réussir.. tout est possible, rien n’est déterminé à l’avance.

La photo de notre « ciel de naissance » est automatiquement faussée puisqu’elle est prise depuis la Terre et conçue à partir du zodiaque géocentrique ( la Terre étant prise comme centre du zodiaque) elle n’est donc qu’un point de vue particulier concernant notre Personnalité qui est impuisée par les influx Lunaire ( la Lune ne tourne pas autour du Soleil mais autour de la Terre et elle distribue les énergies qu’elle capte par sa force d’attraction.

La Terre tourne autour du Soleil ( qui est le centre ) et elle se trouve donc à la périphérie alors que du point de vue terrestre nous avons l’impression que le Soleil est au dessus de nous mais dés que nous sortons des plans atmosphèriques nous percevons le Soleil comme étant au centre et « en dessous de nous ». notre vision depuis la terre est donc une illusion d’optique , nous percevons les choses à l’envers et il nous faut donc renverser notre vision pour percevoir la réalité autrement.

L’étude de notre carte du ciel natal nous donne certaines informations concernant notre personnalité dont notre Ascendant zodiacal est le point clé puisque les « maisons astrologiques » représentant nos secteurs de vie ( caractére, dons, vie familiale, santé, profession etc..) sont établis à partir de la position de celui-ci. les planétes transitant dans ces maisons et signes nous indiquent en quelque sorte les influences de l’instant et réactivent certaines mémoires enregistrées dans notre inconscient qui ainsi s’actualisent comme événements dans notre vie.

L’endroit précis où se trouvait la Lune lors de notre « conception » détermine notre Ascendant de naissance qui est donc un reflet visible des influences lunaires de l’Instant. Ainsi lors de ma conception la Lune se situait à 7 ° du Sagittaire et je suis né au moment précis ou le signe ascendant était situé à 7 ° du sagittaire.

Lorsqu’on établit un thème astrologique on positionne les planètes et le Soleil sur la périphérie du cercle zodiacal, le soleil n’est donc plus au centre et la position de la Terre – Gaia – n’apparait que rarement sur l’image du thème. Notre interprétation part alors du principe que la Terre est au centre et que « tout tourne autour de nous ».. c’est le principe bien connu de l’egocentrisme, comme si la Terre était le centre de l’Univers ( vision émanant de notre Personnalité et donc de notre forme physique).

Pourtant la vérité est toute autre comme cela est illustré dans l’image ci-dessous. Le Soleil étant situé au centre du zodiaque on voit la Terre qui tourne autour de celui-ci. elle se situe sous influence du signe du Poissons alors que le Soleil capte les énergie de la Vierge comme l’indique la flèche.. si on établit le thème zodiacal de cette position on dira « le Soleil est en Vierge » et l’on prendra cela comme référence en oubliant de noter sur la carte du ciel que Gaia est dans le signe opposé c’est-à-dire en Poissons. Ainsi la personne naitra sous le signe de la Vierge alors que Gaia ( représentant sa mission temporelle) sera en Poissons.

La Terre ( Gaia ) se situe toujours dans le signe opposé au Soleil et sa position n’est pas à négliger. Lorsqu’une planéte de naissance se retrouve opposée au Soleil elle se trouve donc « conjointe » à Gaia. Dans mon thème de naissance j’ai Pluton opposé au Soleil ce qui révéle en vérité que Pluton est conjointe à Gaia et que cette planète va avoir une influence particulière sur ma destinée puisqu’au moment de ma naissance Pluton ( qui était sur un orbite plus éloigné ) était dans un axe énergétique similaire à Gaia vis-à-vis du Soleil..

L’étude de la carte du ciel à partir du zodiaque géocentrique ( terre au centre) donne donc certaines informations concernant notre destinée au sein de la matrice d’illusion mais nous ne devons pas nous identifier à cela puisque cela est « illusion inversée et reflétée ». la Lune du thème représente notre « mémoire temporelle » ( inconscient) que nous appelons à tort « âme » alors qu’elle n’est qu’âme Lunaire.

Tant que nous demeurons identifiés à notre Personnalité nous subissons les influences de la Lune et des programmes de notre inconscient imbriqué dans les schémas de l’inconscient collectif. Notre corps physique est la représentation matérielle de toutes nos vieilles « photos mémoires » de nos incarnations antérieures , il est l’outil du moi pour œuvrer en ce monde mais n’est pas le Soi..

Dans le thème ; le Soi est représenté par le Soleil et c’est en donnant attention à celui-ci et en le replaçant au cœur de notre Royaume que nous pouvons nous élever dans d’autres fréquences et notamment l’Unité. Notre corps de Personnalité sert de Temple à notre Soi pour que celui-ci puisse à travers celui-ci se révéler comme il est..

Tant que nous fonctionnons à partir du moi temporel et de la Lune ( inconscient) notre Soi ( conscient) nous laisse totalement libre de nos décisions et nous restons « créatures » ballotées par les événements et circonstances du monde. quand notre « moi » las de subir ces influences programmées décide de se confier au Soi, tout commence à changer et lorsque le « moi » se remet en totalité entre les mains du Soi alors celui-ci reprend en main les rènes de notre destinée et notre thème astrologique n’a plus aucune influence sur notre capacité d’Etre. Même si notre corps subit les influences et atmosphéres terrestres , aussi bien climatiques ( hiver, été , etc) qu’environementales ( sociales, politiques, religieuses) plus rien ne nous perturbe puisque nous fonctionnons à partir de notre vrai centre : le Soleil qui est localisé en notre cœur vibral.

Nous sortons alors de l’illusion de ce monde ( reflet inversé) et replaçons le Soleil à sa place ( au centre du zodiaque) et nous pouvons ainsi ressentir dans un premier temps le zodiaque au niveau sidéral c’est-à-dire qu’on pourrait percevoir notre ciel en établissant un thème à partir du zodiaque héliocentrique ( Soleil au centre)

On retrouve ici toute la polémique existant entre astrologues géocentriqus et astrologues héliocentriques (qui tiennent compte de la précession des équinoxes et du vrai positionnement du soleil au niveau des constellations) cependant les uns comme les autres établissent le thème en plaçant le Soleil sur la roue zodiacale et non au centre.

Au centre du zodiaque !

Pour percevoir une autre Vérité il suffit de se projeter par la pensée au centre du systéme solaire et de s’assoir sur le soleil, on peut alors ressentir la ronde des planètes et aussi percevoir la Terre qui tourne autour de ce centre qui est notre Point de référence, on peut ressentir la Puissances des énergies tournoyantes dans ce Vortex et aussi se souvenir de la Nébuleuse originelle : avant que tout ce système solaire soit en place il n’y avait qu’une Nébuleuse Mère . celle-ci était comme une Mère prête à enfanter et sa première « fille » à été Neptune qui pendant un laps de temps à tourné autour du Noyau central et puis a été expulsée sur un orbite plus éloignée lorsque la seconde né ( Uranus) est venue au monde et ainsi à chaque fois qu’une Planète est née, celle précédente était propulsée un peu plus loin jusqu’au moment où il ne restait plus que le Noyau central : le Soleil.

Toutes les planètes et le Soleil ont été « Un » dans le Placenta Mère de la Nébuleuse et tout ce qui à été lié ne peut être séparé , la mécanique quantique à démontré ce processus : dés que deux électrons sont en contact , on peut les séparer par des milliers de kilométres, tout ce que vit l’un l’autre le ressent au même instant. Toutes les planètes sont Une au sein du vaste chaudron zodiacal constitué des 12 constellations manifestant les Elohim cristallins Mère : les Mères génitrices et nourricières de notre système solaire.

D’incarnation en incarnation nous explorons en ce monde matriciel illusoire tous les signes afin d’en découvrir les potentiels cachés. A chaque incarnation nous disposons d’une fréquence solaire ( signe solaire) et d’une fréquence lunaire ( ascendant ) pour notre exploration. Notre corps est le véhicule adéquat à cette visitation. Lorsque nous avons exploré tout le contenu des différentes terres zodiacales nous pouvons cesser de nous incarner : nous sortons de la Roue zodiacale temporelle ( 12 signes ) pour atteindre le point 13 ( le centre) .

Jésus nous à montré le chemin, c’est la raison pour laquelle il avait 12 Apôtres, chacun représentant un signe zodiacal et qu’il à accompli ses 12 Travaux d’Hercule ( signes zodiacaux) afin de devenir un Homme Dieu , un homme qui à réactivé son ADN à 12 brins et qui ainsi montre la Voie…

Lorsque notre « moi » devenu transparent s’est réunifié avec notre Soi nous sortons des influences lunaires de notre thème de naissance et pouvons vivre Solaire c’est-à-dire rester dans notre conscience unitaire et notre point de vue à partir du Soleil situé au centre ( cœur) même si les circonstances apparentes extérieures semblent tout l’opposé.

Nous nous élevons ainsi au cœur du système solaire, dans le cœur du Christ dont le Soleil est une image vivante, nous ne sommes plus « figés » et identifiés à une image temporelle émanant de nos passés mais sommes le Vivant au centre du zodiaque et nous cessons d’etre tel ou tel signe puisque nous sommes la Quintessence de tous les signes et vivons pleinement le Ici Maintenant .

Chaque signe zodiacal est reflété en notre Univers par un Crâne de cristal ( chaque Crâne contenant des informations spécifiques relatives a son Essence zodiacale) le Soleil au centre est le 13° Crâne de cristal, celui qui est capable de synthétiser l’information provenant des 12 Crânes et d’en transmettre l’information adéquate . Ainsi notre Soi reçoit l’information provenant des 12 Elohims et transmet à notre « moi » via la Couronne de notre Tête ( 12 Etoiles ) les infos nécessaires à notre réalisation ici bas.

Le Chaudron zodiacal est comme un immense vortex tourbillonnant au sein duquel les particules adamantines générent l’énergie libre…. Il ressemble à un immense Vaisseau qui est en connexion directe avec le Soleil central de la Galaxie, Sirius d’où émanant les 12 Mères zodiacales Elohim.. ainsi dés qu’on place notre conscience au centre du système solaire on ressent non seulement tout le zodiaque comme étant nous mais aussi toute la galaxie… et notre Glande Pinéale devient la projection dans notre corps zodiacal de Sirius au sein de la Voie Lactée…

Kristian duval le 16 mai 2015

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

ASTRO MYTHOLOGIE : LES DIEUX DE L’OLYMPE SONT PARMI NOUS

Publié le par Wydyr

ASTRO MYTHOLOGIE : LES DIEUX DE L’OLYMPE SONT PARMI NOUS

L’étude de la mythologie nous apporte de nombreux éléments afin de mieux comprendre comment les Anciens ont pu découvrir tant de mystères concernant le Cosmos et l’Univers. Pour les Grecs chaque planète était la représentation d’un Dieu Olympien et chacun d’entre eux était doté de pouvoirs particuliers et d’un rôle prédéterminé à jouer.

Vu de l’Olympe notre vie ici bas ressemble fort à un jeu de rôles au sein duquel chaque Dieu se serait projeté en tant que joueur afin de jouer une partie ensemble. Chaque Dieu correspond à Archétype particulier et se projette en tant que cela sur Terre. Ainsi Arès ( Mars ) est le guerrier parfait, Hermès ( Mercure) le messager mais aussi le roi de des voleurs, Aphrodite ( Vénus) la beauté incarnée, Zeus ( Jupiter) le roi plein de magnificence , Chronos ( saturne) le penseur scientifique, Poséidon ( Neptune) le religieux mystique et clairvoyant, Ouranos ( Uranus) le grand géniteur, Gaia ( La Terre) la nourricière , Hadès ( Pluton) le sorcier maléfique.

Il existe en outre dans ce collège Olympien une multitude de dieux mineurs, époux et épouses des dieux majeurs ou enfants de ceux-ci comme Héra (Junon) épouse de Zeus, Vulcain le dieu des forces, Vesta, Hestia, Cérès, Pallas, Athéna, Artémis qui sont représentés dans le ciel comme étant des Astéroïdes.

La mythologie est donc un livre d’image fort révélateur. On y trouve aussi l’histoire d’Hercule cet homme mi dieu mi humain qui accomplissant ses 12 travaux voit son Nom inscrit dans le Ciel ou tout l’histoire du monde semble écrite. Chaque Etoile est reflet d’un événement passé ou à venir. (Orion le Grand Chasseur, la Baleine, le Cygne etc.) Il ne s’agit pas de transcrire tous les événements décrits dans ce Grand livre et de chercher à les l’interpréter mais plutôt de ressentir les informations Source qu’il révèle à notre Subconscient (enfant intérieur)

ZEUS. POSEIDON. HADES

Les trois grands Dieux de l’Olympe : Zeus (Jupiter) Poséidon (Neptune) Hadès (Pluton) se partagent la régence de l’Univers. Poséidon se voit attribuer le Royaume des eaux, Zeus le royaume terrestre, Hadès le royaume des profondeurs. Ces trois Déités planétaires jouent un rôle prépondérant dans notre destinée. Ce sont en quelque sorte les Maitres du jeu.

Neptune règne sur le « monde d’en haut » c’est-à-dire « les eaux célestes » qui est l’océan de l’eau adamantine originelle découlant directement de la Source. Neptune régit notre psychisme, notre capacité de nous connecter à la Source ou de rejeter celle-ci. Les aspects de Neptune dans notre charte astrologique nous révèlent nos connexions antérieures et aussi ce qu’il faut faire pour nous reconnecter.

Au niveau de notre matrice qui est un reflet inversé de la réalité, Neptune/ Poséidon est relégué au rôle de Roi des Océans terrestres. Hors l’eau est intimement lié à notre psychisme et toutes les créatures vivant dans l’Océan sont reflets de nos « animaux aquatiques internes ». On y trouve aussi bien des dauphins bénéfiques que des requins destructeurs. La vie manifestée sur terre est venue de l’eau, les premières créatures unicellulaires comme les amibes sont nées de l’océan.

Jupiter règne sur le « monde du milieu » : la Terre des hommes et c’est lui qui octroie l’abondance matérielle, la joie de vivre, l’enthousiasme aux « enfants de la Terre » et les incite à devenir des « Dieux » à son image en passant à travers une multitude d’initiations (travaux d’Hercule).

Dans notre thème Jupiter indique l’endroit où l’abondance peut se manifester dans notre vie. Les aspects conflictuels révèlent les obstacles à franchir, les défis à dépasser.

Poséidon/ Neptune est donc le « dieu invisible » caché dans les Nuées célestes alors que Zeus/Jupiter est le « dieu bon et généreux » qui nous offre la capacité de créer le Paradis.

Hadès/ Pluton règne sur le « monde d’en bas » le monde caché, occulte, souterrain, ténébreux qui a nos yeux est un lieu infernal peuplé de créatures maléfiques dont Hadès serait le Roi. Ainsi Pluton le ténébreux à été identifié par la religion comme étant le « diable « ou le « dieu mauvais ».

Le fait de limiter la puissance d’une Déité à un rôle humain sous une forme humaine ne fait que nous maintenir dans l’infantilité et l’immaturité résultant d’une naïveté maladive. Tant qu’on pense que dieu ressemble à un patriarche assis sur un nuage qui fait le beau temps et apporte des bienfaits à ceux qu’il aime plus que les autres et que le diable est un personnage noir aux pieds fourchus qui règne sur le mal on reste dans l’ignorance qui nous maintient dans une attitude de bête influençable.

Pluton/ Hadès dans notre thème représente notre capacité à sonder les profondeurs de notre inconscient et aussi à pénétrer nos zones d’ombres afin d’y découvrir ce qui s’y cache, ce qui occulte la Lumière, ce qui pollue les eaux de notre âme. Pluton est un initiateur, il détruit pour mieux reconstruire, il règne sur nos instincts animaux et nous incite à nous laisser impulser par eux, à vivre tous les excès, à abuser de tout. Il est le Tentateur, c’est lui qui nous induit à aller au bout des choses, à jouir d’une chose jusqu’à en être totalement dégouté ou a en mourir pour mieux renaitre. Pluton nous incite à utiliser les énergies, le pouvoir, la sexualité sans aucune retenue car il sait que nous ne pouvons nous libérer d’une chose qu’en ayant été au bout de l’expérience.

Nous sommes venus dans un monde ou la Lumière côtoie les ténébres, où notre âme cristalline est revêtue d’un corps animal encodé avec certains instincts : la survie, la reproduction assurant la continuité de l’espèce. Notre corps animal à ses raisons que notre intellect ne peut éradiquer mais que notre conscience peut maitriser…

Il suffit d’essayer de retenir un étalon en rut quand il rencontre une jument en chaleur pour percevoir la puissance des instincts de reproduction. Pluton règne sur le monde des volcans intérieurs et lorsqu’un volcan crache sa substance chaude celle-ci comme un fleuve de feu détruit tout sur son passage mais quelque temps après tout renait plus beau car la lave fertilise la terre et lui redonne vie.

Pluton Hadès est notre initiateur, il nous tente et nous invite à toucher à tout, à jouer avec les énergies. C’est lui qui nous à permis de découvrir la puissance de la bombe atomique basée sur le Plutonium, et qui nous incite à l’utiliser en espérant que nous allons comprendre les dangers de la mauvaise utilisation de celle-ci et si nous ne faisons pas preuve de sagesse nous pouvons détruire toute la matrice mais ce n’est pas la faute de Pluton, celui-ci est juste un tentateur : il permet de découvrir des forces cachées, secrètes, occultes..

La mythologie révèle que Hadès à entrainé Perséphone, fille de Déméter (déesse de la végétation et de la fertilité) dans son royaume souterrain et a proposé à celle-ci une nourriture particulière. Si Perséphone n’avait pas gouté à celle-ci elle aurait pu ressortir du monde souterrain mais comme elle à cédé à la tentation elle à été obligée de demeurer une partie de l’année dans le monde souterrain en tant qu’épouse d’Hadès et pendant ce temps (trois mois) sa mère Déméter à décidé de ne plus « donner fruits sur la terre » et c’est ainsi qu’est apparu la saison de l’Hiver pendant laquelle la Terre ne donne aucune nourriture.

Forces maléfiques et bénéfiques

Dans ce monde que nous sommes venus expérimenter il existe des forces antagonistes (opposés et complémentaires) et toutes les forces de la Nature ne sont pas « bonnes » pour les êtres vivants puisque les forces de destruction cohabitent avec les forces de construction.

Dés qu’une forme de vie à épuisé sa vitalité les forces de destruction s’empressent de la détruire, d’en dissocier les atomes et de les rendre à la Terre Mère et ceux-ci sont recyclés par les forces de construction dés la saison suivante.

Il suffit de mesurer le taux vibratoire de certains lieux (comme les cimetières et les lieux de bataille) pour se rendre compte que ceux-ci ne sont guère bénéfiques pour notre santé et qu’il faut mieux s’en aller camper ailleurs. Les experts en géobiologie et radiesthésie savent bien qu’il exister certains lieux ou les croisements des réseaux souterrains et autres failles sont néfastes à notre santé et déconseillent vivement de construire nos demeures en de tels lieux. Si nous n’écoutons pas ces conseils nous risquons d’en payer le prix.

Il n’y a rien de bien ni de mal mais les forces de construction et de destruction oeuvrent en permanence et la naïveté n’est pas permise ici bas. Certes l’innocence est à vivre mais la naïveté née de l’ignorance est à bannir. L’innocence «émane de notre enfant intérieur et celui-ci est suffisamment sensitif et observateur pour décrypter spontanément les messages de dame nature.

Dame Nature à déposé multitude de signes sur notre chemin et notamment via le monde végétal. En effet certains Deva des arbres acceptent de sacrifier une partie de leur Etreté pour pousser sous forme d’un arbre tordu ou malade dans un lieu où l’énergie tellurique n’est pas bénéfique et ainsi nous montre qu’il ne faut pas camper en cet endroit mais si nous ne l’écoutons pas nous risquons de tomber malade.

Dés que nous approchons d’un arbre qui manque d’énergie vitale (suite à une faille qui aspire celle-ci) celui-ci va automatiquement aspirer notre énergie vitale non parce qu’il nous veut du mal mais parce que c’est un processus naturel : le vide attire le plein.

C’est la même chose au niveau humain ; quand on dort avec un être malade ou plus vieux, le corps de celui-ci aspire notre énergie vitale pendant la nuit. Ainsi tout corps malade est en quelque sorte un vampire pour les corps sains. Dans les temps anciens les « vieux » couchaient souvent avec des bébés dans leur lit et cela les régénérait heureusement que le bébé étant dans un état de réceptivité maximale des énergies pouvait se ressourcer sinon c’est lui qui aurait pris les rides.

La naïveté est un fléau pour l’humanité, elle est liée à l’ignorance et tout humain qui ne veut pas observer les phénomènes de la vie et préfère vivre instinctivement risque fort de se faire piéger et de passer par des expériences difficiles. Pluton est notre initiateur, il nous amène à vivre des situations difficiles pour nous inciter à découvrir les mystères occultes des mondes cachés et ainsi devenir connaissant.

Tant qu’on considère Pluton comme maléfique on vit cela, dés qu’on le considère comme initiateur tout change, dés qu’on le considère comme ami il nous rend connaissant et nous permet de découvrir bien des mystères cachés en ce monde et dans l’univers.

Christian Duval le 14 mars 2015 ( publié le 29 mars )

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>