Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

5 articles avec editorial wydyr

MANIPULATION PAR L’IMAGE : QUAND L’ILLUSION MODIFIE LA REALITE

Publié le par Wydyr

MANIPULATION PAR L’IMAGE :  QUAND L’ILLUSION MODIFIE LA REALITE

MANIPULATION PAR L’IMAGE :

QUAND L’ILLUSION MODIFIE LA REALITE

De nos jours la manipulation par l’image est monnaie courante. Il est relativement à toute personne douée de technologie de fabriquer des images virtuelles ou vidéo montées de toutes pièces. Cela peut être utilisé de façon bénéfique ou ludique comme c’est le cas pour certains films ou vidéos illustrant de belles histoires mais aussi de façon moins honorable si l’on peut dire.

De nos jours les informations qui ne nous parviennent pas le biais des médias sont analysées, modifiées, triturées avant de nous être livrées sur nos boites à images. Le direct n’existe plus, tout est du différé ou du replay modifié.

Ainsi lors des dernières inondations certaines vidéos catastrophes qui ont circulé étaient des montages concoctés à partir de vieux reportages relatifs à des crues ayant eu lieu a des époques antérieures, voire dans d’autres lieux. Le spectateur avisé qui sait observer ne peut manquer de voir certains détails révélateurs. Cela ne veut pas dire que l’inondation n’a pas au lieu mais qu’en y ajoutant d’autres images cela amplifie l’angoisse et l’idée de catastrophe.

Les exemples de trucages pullulent. Lorsqu’on voit des pauvres personnes naufragées émigrant de leur pays, ballotées sur des bateaux prêts à couler on peut se demander pourquoi la personne qui à filmé la scène n’a-t-elle pas posé sa caméra pour aider ses pauvres gens, au lieu de les regarder se noyer sans assistance ? Si la personne se trouvait elle-même sur le bateau, il est fort probable qu’elle aurait été occupée à sauver sa peau plutôt qu’a prendre sa caméra.

Je me suis posé maintes fois la question en visionnant des scénarios catastrophes diffusés par vidéo. On voit parfois un type en situation ultra périlleuse, prêt à mourir si personne n’intervient, ou nu dans le désert sans aucune nourriture mais qui a filmé la scène ? Sans doute un intervenant extérieur donc la personne n’est pas en difficulté extrême puisque la personne qui le filme peut lui porter secours. Seuls certains explorateurs de l’impossible s’auto filment eux-mêmes mais je pense qu’ils pensent plus à sauver leur peau lorsqu’ils sont en danger plutôt que de se filmer en train de périr.

Un autre exemple de manipulation vidéo. Il suffit de se rendre en Sibérie et de filmer les loups en train de chasser du bétail et ensuite de transposer la scène dans le Parc du Mercantour en France en y ajoutant quelques détails pour faire croire aux habitants du coin qu’ils sont en danger et qu’il faut éliminer les loups..

Quant à la manipulation par la photo chacun sait que tout est possible. D’ailleurs la plupart des photos diffusés sur les profils Face Book ou les sites de rencontres sont habilement transformés, améliorées et loin de la réalité.

La télévision française par le biais de ses programmes, rediffusions, télé réalités, débats et autre émissions destinées à « user l’âme » nous manipule parfois jusqu’à l’abrutissement. Les séries policières, enquêtes et autre menées par des flics super héros, des experts, et des mentalistes et techniciens hyper doués pullulent. Les séries enchainent les téléspectateurs (la proposition est claire : choisissez votre chaine !) et sont diffusées pêle mêle dans le désordre pour ajouter encore à la confusion.

Il n’est ni bon ni mauvais de regarder la boite à images cependant il est préjudiciable de croire que celle-ci diffuse la réalité alors qu’elle n’est qu’un outil favorisant l’enfermement dans l’illusion collective.

Alors que faire ? oh rien de bien compliqué, simplement de sortir de chez soi et de voir ce qui se passe réellement autour de nous, dans notre rue, notre immeuble, notre ville. C’est en sortant dehors qu’on peut vraiment ressentir ce qu’est le climat social et atmosphérique et qu’on peut se rendre compte que la réalité est loin d’être celle qu’on nous révèle sur la boite à images. C

Certaines personnes sont tellement imprégnées des fausses informations imagées diffusées sur le petit écran ou les ondes qu’ils en créent une projection virtuelle en leur cerveau et une fois sortis de chez eux ne voient le monde qu’à partir de ces croyances enregistrées et la pensée étant créatrice ils subissent les événements du film qu’ils se sont auto enregistrés.

Pour percevoir la vérité au-delà des illusions du petit écran il suffit de se rendre dans un commissariat de police pour solliciter de l’aide parce qu’on nous à volé notre auto ou que notre enfant qui à fait une fugue à disparu. Et bien vite nous nous rendons compte que de l’autre coté du comptoir il n’y a ni mentalist, ni expert, ni super médium, ni médium télépathe, ni superman ou super héros mais un fonctionnaire qui a bien du mal à se dépêtrer avec son ordinateur pour enregistrer notre plainte. Quant à retrouver notre auto volé, il n’en est même pas question !

Ainsi seul le contact avec la réalité dissous la fiction .C’est en fréquentant les gens de la rue, en allant boire un café dans le bar du coin, en discutant avec le cantonnier, en bavardant avec le facteur que nous nous rendons compte que les humains ne sont pas si tordus ou mauvais qu’on veut bien nous le faire croire.

Certes, il existe bel et bien des détraqués et autres personnes perturbées et dangereuses mais le meilleur moyen de ne pas les rencontrer c’est de ne pas les imaginer dans nos scénarios de vie et d’être attentifs et vigilants, conscients d’être ici maintenant et s’il y a danger à passer dans telle rue ou a se rendre en tel lieu. Notre intuition nous informera avant que nous nous y rendions. Notre 3° œil est un œil de feu, il nous permet non seulement de percevoir mais aussi de ressentir à l’avance et ainsi de nous prévenir s’il y a danger.

Les animaux fonctionnent avec ce 3° œil qui est leur outil instinctif mais à l’inverse de nous, ils ne pensent pas. Quand le feu prend dans la forêt, l’animal sait qu’il doit s’en aller. Nous disposons aussi de cette fonction avec un plus : nous disposons d’un corps mental et pouvons donc en plus comprendre d’où vient le danger, comment l’éviter ou comment l’éliminer.

L’intuition est notre instinct « conscient ». Malheureusement lorsque notre mental est trop surchargé d’images, de peurs, d’informations déviées, il fait voile et c’est ainsi qu’au lieu d’éviter les dangers nous nous y plongeons inconsciemment et en subissons les aléas.

Le seul moyen d’éviter de s’engager sur des chemins de souffrance, est d’ouvrir les yeux, ceux de la tête et ceux du cœur ainsi nous ne pourrons plus être manipulés et même si de temps en temps nous aimons regarder des films et fictions pour nous distraire ou nourrir notre imaginaire avide de sensations, nous ne serons pas imprégnés des images de l’illusion.

Nous saurons discerner entre le réel et l’imaginaire lors de nos contacts avec la réalité, avec le monde, les humains, la foule. Les êtres vivants. C’est le seul moyen d’être réellement vivant.

Christian Duval – Wydyr – le 19 Juin 2016

Publié dans Editorial Wydyr

Partager cet article

Repost 0

DAME RUMEUR ET SES COMMERAGES…..

Publié le par Wydyr

DAME RUMEUR ET SES COMMERAGES…..

DAME RUMEUR ET SES COMMERAGES…..

Depuis que notre monde est apparu, Dame rumeur se ballade dans les couloirs du temps et dés qu’elle sent un individu mâle ou femelle disponible, elle s’empresse de s’installer en lui et l’utilise comme outil parfait pour tisser l’Ombre dont elle raffole.

Afin d’établir son royaume en ce monde, elle s’est entourée de plusieurs complices : Division, Doute, Suspicion, Mensonge Ragot, Commérage, Critique et Jugement. Son pire ennemi est Amour qui entouré de sa bande de copains : Confiance, Tolérance, Discernement, Humilité, Joie de vivre n’arrête pas de lui mettre des Bâtons dans les Roues.

Tout au long de ses multiples aventures, Dame Rumeur à triomphé maintes fois. Elle à tant de tours dans son sac que nombreuses fois elle à remporté la victoire.

C’est elle qui grâce à ses arguments convaincants à réussi à faire condamner ce Jésus qui prônait l’amour universel. Elle s’y est si bien prise que mêmes ceux qui avaient été guéris par le fluide d’amour de ce maitre ont aussi eux aussi crié « à mort l’imposteur !».

Certes, elle ne pouvait pas agir seule et pour manipuler la foule, il lui fallait moult participants qu’elle recrutait parmi les intellectuels rationnels et autre religieux ensoutanés et endoctrinés. La plupart des grenouilles de bénitiers faisaient partie de son clan.

Raconter des mensonges, donner de fausses informations, manipuler, faire croire à des inepties, imposer des croyances, colporter des ragots non fondés était la méthode la plus utilisée. Il n’y a pas une grande révolution ou une grande crise économique qui ne fut pas initialisée par elle.

Elle était présente lors de la Révolution Française et elle exulta lorsqu’elle vit la tête de Louis XVI tomber dans le « panier à têtes » et ce qui lui fit le plus plaisir fut le fait que tout cela soit source de réjouissance pour la populace ! S’ils avaient eu le moindre grain de cervelle, tous ces gens qui prenaient plaisir à voir les têtes tomber auraient pu se poser la question « n’y avait t’il pas une autre solution, plus humaine ? »

Dame Rumeur avait préparé son piège bien à l’avance. Elle s’était pour cela servi de l’Ego de ce roi appelé Louis XIV qui avait affamé le peuple et écrasé d’impôts afin de récolter les fonds destinés à construire son Grand Palais où il aimait à se pavaner avec sa Cour. Le peuple affamé mit plus de 200 ans à se réveiller. Louis XIV affama la populace mais c’est à Louis XVI qu’on coupa la tête. Que les gens sont bêtes ! ricanait-elle, ils adorent leurs tyrans et tuent ceux qui leur veulent du bien comme ce bon Louis XVI dont le seul but était de diminuer les impôts et de faciliter la vie du peuple.

Elle se réjouissait aussi d’avoir grâce à ses prouesses mensongères fait condamner au bûcher ces Chevaliers Templiers dont le seul but était de protéger le peuple et de l’amener vers une unité solidaire.

Dés qu’une crise économique ou une guerre se fait sentir, Elle est présente. Elle œuvre à merveille en diffusant mensonges et calomnies. Il lui suffit de faire croire à un individu qu’il va y avoir une pénurie de ceci ou de cela pour qu’une crise se manifeste. La rumeur créé la réalité, c’est infaillible aussi Dame Rumeur se ne prive pas de prendre plaisir à jouer.

Mais au fil du temps certains humains plus malins que les autres sans doute finirent par découvrir le pot aux roses et ceci depuis la dernière Révolution en date : Mai 1968.

Là encore elle s’était amusée comme une folle et la guerre civile qui avait fait rage en France avait été pour elle un spectacle délectable. Des étudiants qui affrontaient les forces de l’ordre, quel régal !

Elle aimait se rappeler l’histoire de Lucie, cette jeune étudiante.

Lucie s’était retrouvée dans une manifestation estudiantine pour réclamer certains privilèges liés à la liberté d’expression. Au sein de la foule Dame Rumeur avait inséré quelques uns de ses agents qui criaient « CRS.SS »Cette phrase reprise en chœur par les autres manifestations déclencha un climat de violence et l’affrontement avec les forces de l’ordre était inévitable. La jeune fille encouragée par l’ambiance se mit à taper sur les « flics » avec une sorte de joie inédite. Quand elle rentra chez elle Lucie fut perturbée en apprenant que son père était hospitalisé aux urgences. CRS il avait été blessé au cours de la manifestation et était dans un coma profond. Lucie prit tout d’un coup conscience de son implication dans la bataille et cela la perturba profondément « j’ai participé à cela ! J’aurais pu tuer mon père ». Dame Rumeur était satisfaite : elle avait semé l’Ombre du doute.

Mais les consciences s’éveillaient et il y avait de plus en plus de personnes qui n’étaient plus dupes et qui devenaient conscient qu’ils avaient été manipulés par les médias et autres instances. Ainsi naquit la théorie du « complot du gouvernement mondial ».

Certes, celle-ci était fondée. Il y avait effectivement bien des dirigeants religieux, politiques, financiers et médiatiques qui utilisaient le mensonge pour tirer profit des bienfaits générés par celui-ci. Cependant tous les dirigeants n’étaient pas ainsi, il y en avait encore quelques uns qui étaient de bonne foi et désiraient véritablement le bien être collectif.

L’arme principale utilisée par Dame Rumeur était la généralisation. Elle utilisait cette tendance qu’ont les humains à tout mettre dans le même panier. C’est ainsi qu’en 1789, elle lui avait été relativement facile de faire croire à la populace que tous les nobles et curés étaient des êtres malfaisants et qu’ainsi on leur avait tous coupé la tête. Alors qu’en vérité il y avait de bons curés et aussi des nobles dignes de ce nom.

Depuis le début des temps elle utilise le même stratagème et c’est grâce à celui-ci qu’elle a instauré le racisme ethnique, religieux, social, monétaire, politique. Ainsi il suffit qu’un « black » fasse un mauvais coup dans un quartier pour que les résidents finissent par croire que tous les blacks sont malfaisants. Il suffit qu’un patron profite outrageusement de ses ouvriers pour que tous les ouvriers français pensent que tous les patrons sont des salauds et profiteurs. Çà marche à tous les coups !

La théorie du complot du gouvernement mondial allait alors pouvoir être utilisé à ses fins. C’est ainsi qu’elle utilisa moult reporters et journalistes en herbe pour diffuser sur « la toile » un mélange d’informations juste et fausses.

Lorsque certains découvrirent que l’écroulement des deux tours aux Etats Unis n’était pas le fait d’un acte terroriste mais une manipulation gouvernementale pour installer un climat de peur, elle utilisa l’information pour peaufiner son plan diabolique.

Les dés étaient jetés ! Désormais la masse populaire commençait à perdre confiance en ses dirigeants, l’unité était rompue. Chacun se méfiait de son voisin, de son patron, se demandant parfois si celui-ci n’était pas petit gris extraterrestre caché sous une apparence humaine. La confiance s’effrita en totalité. Le règne de l’amour était en plein déclin.

La populace ne croyait plus en la justice, ne faisait plus confiance aux forces de l’ordre, ni aux militaires, ni aux enseignants, ni aux religieux. Tout devint opaque et lourd. Un climat d’angoisse s’installa.

Et c’est là que Dame Rumeur utilisa ses dernières armes. Elle se servit de tous ceux et celles qui persuadés de faire le bien et d’œuvrer pour l’Unité se mirent à diffuser une multitude d’informations sur la « toile » par le biais de vidéos et d’écrits. Mais la plupart de ces diffuseurs qui ainsi pensaient faire mieux que les médias, peu en vérité étaient doués de discernement et leur action ne faisait que tisser davantage l’ombre.

Un climat angoissant, insécurisant s’installa sur la terre. Nous étions en l’an 2015.

Tout bon journaliste qui respecte son éthique se doit de vérifier les informations qu’il diffuse afin de percevoir aussi l’impact que cela peut avoir sur la foule. Les grands initiés savent que certaines vérités ne peuvent pas être révélés à certaines personnes car cela peut être mal interprété et faire plus de bien que de mal.

Dame Rumeur était satisfaite. Nombreux humains croyaient à la fin d’un monde apocalyptique, d’autres à une crise économique, d’autres persuadés que les forces de l’ordre (militaires et gendarmes) étaient les agents des manipulateurs leur compliquaient le travail au lieu de les aider.

La technique de généralisation fonctionnait parfaitement. Dés qu’il arrivait un fait dommageable, l’adepte de la « théorie du complot » imputaient celui-ci aux forces de l’ordre, au gouvernement alors que cela n’était que mensonge. Parmi les élus et dirigeants il y avait bel et bien des manipulateurs mais tous n’étaient pas de cet acabit.

Dame Rumeur était satisfaite. Un climat de révolution planait dans l’air, il suffisait d’un rien pour déclencher la poudrière. Chaque jour de nouvelles têtes tombaient dans le « panier ».

Cependant la résistance s’était organisée. Les adeptes de l’Amour œuvraient eux aussi pour rétablir le lien Unitaire et fraternel entre tous les humains, car ils savaient que l’Union fait la force et tant qu’on vivrait dans un pays divisé, rien ne bon ne pourrait en sortir.

Aussi ils rédigèrent un petit article qui, s’il était lu et suivi pourrait démonter le plan de Dame Rumeur.

« chers Amis de l’Unité et de l’Amour, la révolution qui s’en vient se doit d’être pacifique aussi avant de publier un article ou une vidéo sur la toile, vérifiez en le fondement et ne diffuser que ce que vous avez expérimenté par vous-mêmes, comme l’a dit le grand Maitre Bouddha « ne croyez jamais quelque chose que je vous dit sans l’avoir vérifié par vous-mêmes »et anticipez le climat que suscitera votre information : nourrira t’elle plus le plan d’Unité fraternel, la confiance et l’amour où nourrira t’elle un climat d’angoisse, de suspicion, de manque de confiance en son prochain. ? La responsabilité de chacun est immense, alors informez oui mais vérifiez vos Sources ».

Dame Rumeur ayant eu vent de l’article se sentit mal à l’aise. Mince ! Il était coriace cet Eros, si jamais les lecteurs suivaient son conseil, tout son plan allait tomber à l’eau.

Tout cela dépend de nous !

Christian- Wydyr

Le 12 avril 2016

,

Publié dans Editorial Wydyr

Partager cet article

Repost 0

L’ELITISME GALACTIQUE ET LES MASQUES DE L’EGO.2/2

Publié le par Wydyr

L’ELITISME GALACTIQUE ET LES MASQUES DE L’EGO.2/2

La plupart des livres de compilation qui inondent le marché sont issus d’enseignements venant des écoles de sagesse (depuis l’Egypte).Alors s’il est noble d’en diffuser le contenu (sans en modifier le sens) il est moins noble de se faire passer pour l’auteur pour se faire valoir. Soyons suffisamment humbles pour reconnaitre que ces enseignements ne sont pas nouveaux, qu’ils viennent des anciens qui ont laissé ceux-ci pour nous aider. Certes ces enseignements peuvent servir de base pour aller plus loin, pour capter des autres informations sur les chakras, la science des nombres et autres mais tout le monde n’a pas cette fonction de canaliser ces infos. Alors soyons humbles car seule l’humilité peut nous faciliter le passage vers l’autre Monde unifié.

On peut donc tomber dans ce piège : pour vendre nos techniques ou avoir plus de clients on peut se faire prendre au jeu du compilateur qui sait tout mais ne démontre rien, du thérapeute qui connait plein de techniques mais qui n’en maitrise aucune. Et l’ego tapi dans l’Ombre continue son œuvre.

L’étape suivante consiste à se démarquer du collectif, à se montrer différent, plus savant, plus doué et donc indispensable. Pour cela il faut se trouver un Logos ou un nom révélateur. On entre alors dans la phase de recherche d’identité spirituelle.

Plusieurs moyens s’offrent à nous :

  1. On peut soi même choisir un nom d’Archange ou d’Ange ou d’Etoile ou de Galaxie et écrire ou enseigner sous ce nom.
  2. On peut aussi demander ce nom à un Maitre (si on a la chance d’en rencontrer un véritable) ou a un ou une clairvoyante qui va nous révéler notre Etoile d’Origine ou notre Identité stellaire.

Le piège est bien en place.

L’Ego va pouvoir agir en toute liberté sans qu’on s’en rende compte. On se présente alors aux autres (par le biais de notre site, d’un livre, de vidéos) comme étant quelqu’un de particulier. on peut avancer qu’on est walkin, qu’on était libéré avant même de naitre, qu’on ne fait pas partie de l’humanité mais qu’on est un sauveur galactique venu enseigner, qu’on est un Vénusien venu aider les humains etc… alors naturellement si on a eu un parcours de vie particulier ( accident grave, maladie, ou problème particulier lors de notre naissance ou de notre enfance notre ego se sert de ses arguments qu’il interprète et ainsi nous fait dire que nous avons parcouru un chemin initiatique difficile comme c’est le cas pour tout initié ou élu. (Tous les grands Maitres ayant vécu une existence parfois difficile).

L’ego sait utiliser les arguments, et s’auto justifier et tout cela se fait à notre insu. On peut être sincère dans notre désir d’aider ou d’enseigner sans se rendre compte que nous nous sommes engagés sur cette voie pour résoudre nos problémes émotionnels ou matériels.

On est alors tenté de se faire passer pour un prophète ou un élu mais pour être reconnu il faut avoir une cour d’adeptes. Aussi comme ceux-ci sont souvent en manque de reconnaissance de leur divinité il suffit de leur dire de belles phrases d’encouragement, de leur dire qu’ils sont élus, qu’ils sont des maitres incarnés ou qu’ils sont missionnés et ainsi tous ces gogos vont nous nourrir sur tous les plans.

Dés qu’on se place en élu (au dessus des autres) on créé un espace entre eux (les pauvres humains) et nous (l’initié réincarné) et au lieu de les rendre autonomes on les maintient dans un état d’infantilisme spirituel qui les amène à déifier le sauveur, le prophète tel que nous nous présentons.

Etre prophète ne consiste pas à révéler le futur ou a annoncer l’Apocalypse par des messages provenant des mondes supérieurs mais bel et bien être témoin de la vérité que l’on cherche à partager c’est-à-dire à démontrer par notre expérience et notre attitude ce qu’on déclame par des mots.

Sur le Net on entend de plus en plus de personnes qui disant venir d’Orion, de Vénus ou d’autres Etoiles lointaines affirment ne pas avoir de karma planétaire et d’êtres des Initiés sauveurs et ils s’expriment ainsi « nous des Etoiles sommes venus pour apporter les messages à vous de la 3° dimension ».

Quand on se fait piéger par l’Ego on entre dans cette catégorie. On pense être devenu un Messager des dieux, notre ego se gonfle comme une baudruche et on se prend pour Dieu sur Terre, comme un Elu des Dieux et on devient tellement enflé par notre suffisance que l’on ne peut pas passer la Porte étroite (comme le chas d’une aiguille) qui mène aux mondes unifiés. Le gardien du seuil ne laisse pas passer les baudruches ! Il attend qu’elles se dégonflent.

Nous sommes en plein dans cette période de gonflage de baudruche et nombreux sont ceux et celles qui ayant besoin d’êtres plus reconnus tombent dans ce piège de l’élitisme et des masques de l’ego.

Si votre désir est de connaitre votre identité stellaire et que vous vous adressez aux personnes capables de vous donner cette information (à mon avis il y en a très peu de fiables) posez-vous préalablement la question : pourquoi désirez-vous cette information ? Qui de vous à besoin de savoir cela ?

Ce n’est pas le fait de connaitre cette Identité qui est le piège mais qu’une fois qu’on a eu cette révélation c’est de la prendre pour Vérité et de nous affubler d’un pseudonyme galactique pour paraitre être plus lumineux car rien ne nous prouve que l’information soit juste.

Notre identité stellaire véritable n’est pas un nom tel qu’on le conçoit mais une vibration constituée d’ultrasons inaudibles et invisibles qui créé une Mélodie de résonnance et personne d’autre que nous ne peut connaitre celle-ci. Même Jésus ou Marie ne pourrait nous la révéler. Cependant elle n’est pas loin de nous car elle s’émet à partir de l’Etincelle de vie sise en notre cœur et si elle cessait d’émettre nous disparaitrions de l’Univers. Dés qu’on inspire ou respire on est en contact avec Elle.

Alors même si on nous a révélé d’où on venait, de quelle Etoile ou dimension nous provenons il s’avère judicieux de ne pas tomber pas dans le piège d’afficher cela pour se faire mieux valoir dans le monde. Jésus, Bouddha, Marie et le Maitre Omraam Mikhael Aivanhov savaient d’où ils venaient mais jamais ne l’ont affiché ouvertement. Ils savaient rester humbles pour demeurer à la portée de leurs frères et sœurs humains.

Le messager importe plus que le message. Il doit être l’incarnation du message. Si vous voulez démontrer comment se vit l’amour sur Vénus (parce qu’on vous à dit que vous veniez de cette planète) il n’est point besoin de dire « voilà comment on aime sur Vénus » mais de montrer comment on peut exprimer l’amour tout simplement Ici Maintenant.

Tant qu’on se met en avant ou qu’on se place en élu en racontant qu’on est ceci ou cela, qu’on est différent des autres on créé une barrière entre nous et les autres. Ceux-ci vous voient différents, ils pensent que vous êtes un élu, un privilégié missionné et qu’eux sont de pauvres humains perdus en ce monde et ainsi on les coupe de l’amour universel et par effet de résonnance on en s’en coupe soi même.

Les sages d’antan n’avaient pas besoin de tambour ni trompettes pour démontrer leur sagesse et il suffisait de s’asseoir à côté d’eux pour les écouter et ressentir. Ils parlaient de leur chemin, de leur vécu, donnaient quelques conseils utiles mais n’avaient pas besoin de toutes ces fioritures technologiques qui par leurs effets spéciaux noient la vérité sous un amas de compilations, de savoirs.

Le plus beau travail que puisse faire un être humain ici bas n’est pas d’écrire des livres, d’être connu du public mais de devenir un Livre vivant de l’amour incarné. En toute humilité, et même si l’on sait qu’on vient d’une Etoile lointaine on n’a pas besoin de le dire pour être écouté. On peut ainsi vivre sans masque et notre ego reste bien tranquille car on ne le nourrit plus.

Dans les mois et les jours qui viennent il y aura de plus en plus de baudruches sur le Net car la Lumière révélatrice gonfle les egos en ces temps. Mais toute baudruche finit un jour ou l’autre par éclater. Il importe donc ne de pas pécher par orgueil car il suffit de jeter un œil sur les parcours des grands Maitres pour percevoir que le chemin n’est pas facile, qu’il est parsemé d’écueils, de pièges, et qu’il ne faut pas confondre l’éveil avec la réalisation de Soi. L’éveil est le premier pas sur le chemin, mais seul le chemin permet d’atteindre la maitrise et pour cela il faut du temps pour expérimenter.

Certes on peut penser de nos jours que le chemin est plus facile, qu’il y a de plus en plus d’enfants indigos et cristal mais on ne doit jamais confondre le potentiel avec l’acquis. Un enfant indigo placé dans une famille spirituelle peut devenir un grand initié mais s’il est placé dans une famille ignorante et pleine de conflits il peut devenir un personnage terrible car il utilisera ses pouvoirs pour détruire, réaliser ses buts sans s’occuper de son entourage. Tout est toujours possible.

Penser que le chemin est plus facile de nos jours suite à cette intercession de la Lumière et de ces nouveaux enfants est à la fois vrai et faux. Vrai car ces enfants possèdent un énorme potentiel à actualiser pour cocréer le nouveau monde mais faux dans le sens que la technologie de pointe, les satellites, et autres distractions et informations véhiculées sur le net peuvent nous égarer de la véritable voie.

N’oublions pas que la technologie est un outil inspiré par les « lucifériens » et que dés que nous sommes présents sur Internet nous sommes conditionnés, fichés, répertoriés et classés. Ainsi à chaque fois qu’on visite un site on est inscrit dans la liste des visiteurs et on peut ainsi être facilement localisé. L’Archange Mikhael quant à lui apporte la vraie Lumière, la vraie connaissance directe provenant du Soi, celle qui nous rend non pas plus savant mais plus connaissant et plus humble.

Mais comme nous vivons en ce monde nous devons trouver le juste milieu et peu importe l’outil mais importe ce qu’on en fait aussi je profite encore du répit qui nous est imparti pour me servir de cet outil technologique pour apporter ces informations. Je ne suis qu’un poteau indicateur, qu’une sorte de révélateur qui invite à regarder, discerner sans juger quoi que ce soit. Ne voyez pas en ces termes un quelconque jugement de ma part, je ne pose aucun verdict en disant « ceci est bien ou ceci est mal » mais simplement je propose de prendre un peu de recul afin d’avoir une vision d’ensemble plus nette. Quand on est trop prés d’une montagne on ne voit plus celle-ci, dés qu’on s’en éloigne pour percevoir la totalité du décor, on a une vision panoramique plus révélatrice.

Aussi s’il vous arrive de repérer des nouvelles baudruches sur le Net ne les accablez pas, ne les jugez pas, ne les critiquez pas mais sachez discerner. Au mieux vous pouvez leur envoyer de la Lumière sans n’y mettre aucune autre intention et espérer qu’ils sauront se libérer de cet ego. Ils affirmeront haut et fort qu’ils ont maitrisé leur ego ou qu’ils n’en ont plus car en vérité ils ne peuvent plus le voir puisqu’ils sont devenus Lui et on ne peut voir ce qu’on est devenu.

Un être totalement libéré ne dira jamais « je suis libéré de mon ego » ou « je n’ai plus d’ego » car le simple fait d’affirmer cela démontre le contraire et la partie de nous qui affirme cela est l’ego. De la même façon on entend parfois des gens dire « je suis un serviteur de l’amour inconditionnel » mais lorsqu’on est un tel serviteur a-t-on vraiment besoin de le dire ? Normalement cela devrait se voir, se sentir.

Les paroles, les mots, les incantations, les nominations, s’ils définissent ce qu’on pense Etre n’ont aucun pouvoir face à ce que l’on démontre par notre façon d’Etre.

Alors soyons vigilants en ces temps de révélation, car mêmes si nous disposons de pouvoirs créateurs et de dons psychiques n’oublions pas que notre ego tapi dans l’ombre peut nous faire tomber dans le piège de l’élitisme. Le seul garde fou est l’Humilité, la simplicité, l’authenticité.

Ne confondons par l’éveil et la réalisation. Nous ne devons pas oublier que rien n’est acquis, tout est à démontrer et que le meilleur moyen de démontrer qu’on est un Etre venant d’une Etoile lointaine est d’être suffisamment humble pour rester naturel et sans fioriture.

Ainsi au lieu de parler au nom de telle ou telle Entité de Lumière on ose dire « Je ». On accepte la totalité responsabilité de ce que l’on affirme. Cela ne peut s’accomplir que lorsque notre petit « moi je » devenu transparent sert d’interface à notre « Je Unifié » qui fait partie intégrante de la Source. Tant que le petit moi interfère il interprète et donc transforme la teneur du message, et nous agissons alors comme ceux et celles qui depuis le début des temps affirment parler « au nom de Dieu » et entrons dans le clan des manipulateurs inconscients et même si nous sommes pleins de bonnes intentions nous participons a créer l’enfer ici bas.

Nous sommes tous confrontés à cette révélation de la Lumière .Tous les masques enfouis en notre Ombre par notre ego vont ressortir et tous les masques vont tomber. L’intensité de la Lumière pénétrant notre réalité met fin au Carnaval.

A chacun de savoir tirer son épingle du jeu.

Kiristian Duval le 7 Janvier 2016

Publié dans Editorial Wydyr

Partager cet article

Repost 0

L’ELITISME GALACTIQUE ET LES MASQUES DE L’EGO.1/2

Publié le par Wydyr

L’ELITISME GALACTIQUE ET LES MASQUES DE L’EGO.1/2

Hubert Reeves nous à révélé que nous étions « poussières d’étoiles » au niveau de la constitution atomique et sub atomique de notre corps mais nous sommes aussi Essence d’étoile au niveau de notre Esprit et de notre Ame.

Nombreux sont les humains qui viennent d’Etoiles ou de Galaxies lointaines. Nous sommes venus ici dans le laboratoire « Eden Gaia » afin de participer à une expérience de cocréation d’une nouvelle forme corporelle carbonée. Notre arrivée en ce monde et les différentes étapes ayant provoqué quelques chamboulements dans le programme originel nous ont amené à nous retrouver coincés comme coupés de notre Con- Essence source.

La Lumière révélatrice

Actuellement la Lumière ayant percé une bonne partie de l’Ombre collective et individuelle réactive en notre vie extérieure tous les schémas et croyances pré enregistrées en notre Mémoire interne. Cependant celle-ci est voilée par une fausse bande mémoire (inconscient) constituée de tous nos croyances cristallisées tout au long de nos vies antérieures. Ce sont celles-ci qui formant notre trame karmique nous obligent à nous réincarner car tout ce qui à été « tissé » et enregistré en tant que cristallisation lors d’une expérience ne peut être dissous que lors d’une autre incarnation. Une fois qu’on est passé de l’autre côté on ne peut agir sur cette banque mémorielle, ce qui est tissé en ce monde doit être détissé en ce monde.

Notre vie sur terre ressemble à un purgatoire où nous sommes confrontés à nos vieux schémas cristallisés afin de les dissoudre par la Conscience Ici Maintenant. On ne peut être libéré de ce plan que lorsqu’on n’a plus aucune trame mémorielle cristallisée.

Cette banque mémorielle agissant à partir de l’Inconscient est celle qui constitue notre part d’Ombre qui cependant cache aussi notre part de Lumière. Notre corps physique est constitué à partir de nos mémoires d’Ombres et celui-ci est en quelque sorte le « Livre vivant » de nos expériences passées et à chaque incarnation on écrit un nouveau chapitre.

Notre corps astral et notre corps mental agissent comme une Clé USB. Ils enregistrent les informations au sein de nos cellules, les émotions marquent de leur empreinte nos mémoires cellulaires et notre ADN.

LES COUCHES DE L’OMBRE

L’Ombre de l’Ombre, demeure de l’Ego

Dans la partie sombre de notre Ombre on trouve tous les schémas préenregistrés à partir de nos expériences qui nous ont fait « mal » : peurs, culpabilités, remords, frustrations, regrets, désirs non assouvis, rancunes, haines, passions. C’est le domaine du démon intérieur et on ne peut déloger celui-ci qu’en osant l’affronter face à face. Cette zone (purgatoire/enfer) est « l’Ombre de l’Ombre » une projection d’une ombre dans le monde de l’Ombre.

Tant qu’on n’a pas fait le ménage, notre vie extérieure est impulsée des mémoires enregistrées ici : notre existence ressemble à un purgatoire, à une suite de réparations karmiques, et parfois même à un enfer. On ne peut se libérer de ces vieux schémas qu’en osant regarder en face notre « face sombre » c’est-à-dire en osant voir tous nos défauts, nos peurs, nos faiblesses, nos comportements, nos mauvaises habitudes.

C’est là que se cache notre Ego et tant qu’on vit dans cette fréquence on est à son service et on se comporte comme un « démon ». On réagit violemment, on lutte contre les autres, on accuse le monde extérieur de nos problémes, on se rebelle contre ceci ou cela, on lutte contre des forces qui nous perturbent et plus on lutte plus on s’enferme (enfer-me-ment) dans l’illusion. On reste une créature ballottée par un destin collectif et manipulé par un ego qui bien tapi dans notre ombre nous manipule à notre insu.

La lumière de l’Ombre

Dans cette zone dite « haut astral » on trouve tous les acquis de nos vécus antérieurs, les trésors acquis par notre âme, les dons et talents créateurs mis à la disposition de notre enfant intérieur. C’est la demeure de l’ange en nous. On trouve ici enregistré les mémoires de tout ce qui nous à fait du bien et tout ce qui a aussi fait du bien aux autres. Quand on agit à partir de cette fréquence on voit nos talents créateurs se développer et des pouvoirs psychiques ou autres peuvent faire surface. C’est la zone du dharma : c’est-à-dire du karma dans le sens bénéfique et positif.

Interaction de la Lumière

La Lumière adamantine révélatrice qui se manifeste de plus en plus au sein de la matrice met à jour tous les vieux programmes préenregistrés en ces zones mémorielles. Tout doit être révélé, rien ne peut être caché. Notre âme doit retrouver sa transparence totale pour se réunifier à sa partie solaire.

Ceux qui n’ont fait aucune démarche intérieure pour pénétrer dans leur couche sombre ( Ombre de l’Ombre ) et délogé leur démon intérieur se révèlent aujourd’hui comme des « démons extérieurs » : manipulateurs, terroristes, intégristes religieux, malfaiteurs, violeurs, profiteurs, faux gourous, dominateurs, tyrans, révoltés violents, mercenaires, manifestants violents etc… il suffit d’allumer la télévision pour en voir les images. Ces personnes sont totalement prisonnières de leur ego et de l’inconscient collectif et ils générent autour d’eux une vie proche de l’enfer.

Ceux qui ont fait une démarche de visitation intérieure et qui ont osé voir leur face sombre face à face afin de la dissoudre ou tout au moins de la maîtriser lorsqu’elle veut se manifester se révèlent comme créateurs et acteurs du nouveau monde : instructeurs, enseignants, thérapeutes, channels, coach, artistes inspirés etc… ils se sentent plus anges que démons.

Cependant tout n’est pas terminé pour autant : car l’ego qui se tapit profondément au fond de l’ombre peut ressurgir s’il n’a pas été totalement éradiqué et celui-ci est malin et sait se faire passer pour un ange alors qu’il n’est qu’un manipulateur.

On peut vivre dans les fréquences du haut astral et être créateur inspiré ou artiste sans pour cela être réalisé dans la vraie Lumière qui se situe au-delà de l’astral dans une autre dimension unifiée. Ainsi ceux qui oeuvrent dans cette fréquence créatrice se voient souvent confrontés à des problémes d’ordre matériel. Il ne suffit pas de peindre des toiles encore faut il les vendre, il ne suffit pas d’avoir un site internet pour proposer des thérapies il faut que cela attire des clients potentiels, il ne suffit pas d’écrire un livre il faut le faire connaitre… etc…

On se trouve alors face à l’épreuve ultime générée par l’ego. On peut être tenté d’utiliser les méthodes de marketing du monde duel pour vendre notre création ou proposer nos services. Et ces méthodes passent par la nécessité de faire de la pub car sans celle-ci rien ne fonctionne vraiment.

La technologie de pointe permet de créer de merveilleux sites animés alléchants pour ceux et celles qui les visitent. Ceux-ci sont constellés de belles images, parfois des musiques, et des textes inspirés puisé çà et là dans les écrits diffusés sur le Net. Tout cela participe à la « dorure du site ».

Cependant cela ne suffit pas toujours et il faut encore en rajouter. On est alors tenté d’avoir davantage de choses à proposer et on se lance à corps et âme dans l’obtention de diplômes en techniques diverses (massages, eft, reiki, hypnose ericksonnienne, astrologie, tarot, numérologie) afin d’avoir un magasin mieux rempli.

On se retrouve alors avec un paquet de techniques plus ou moins maitrisées, que l’on propose, espérant ainsi que cette multitude attirera encore plus de clients potentiels.

On entre alors dans la phase matérialiste de la dispersion : on veut savoir plus de choses car cela donne du pouvoir. Le résultat est parfois décevant car plus on sait plus on s’embrouille car en vérité on veut apprendre tant de choses qu’on ne fait que les survoler sans rien vraiment maitriser.

On cherche à vendre des méthodes ou pratiques soi disant miracles qui pourtant n’ont pas fonctionné pour nous mais « bon, il faut bien gagner sa vie ! ». L’ego veille et continue sournoisement son œuvre.

Il suffit d’être un tant soi peu doué en écriture ou en informatique pour écrire un bouquin soit disant unique, inspiré des hauts plans de Lumière. On entre dans la phase du « compilateur d’informations » et on présente alors sous un nouveau design une connaissance ancestrale puisée dans les vieux grimoires comme étant une information canalisée par channelling. On veut devenir « messager » et transmettre un savoir que l’on fait passer pour de la connaissance.

Mais le public aime l’inédit, il n’aime pas le réchauffé aussi il faut changer les éléments.

Ce qui était appelé numérologie apparait maintenant comme numérologie vibratoire ou tout autre nom affublé d’un attribut faisant croire que l’information vient des hauts plans. On est tenté de modifier les informations en l’interprétant autrement. Ainsi nombreux ouvrages numérologiques décrivent des méthodes de calcul complètement différentes de celles édictées par les anciens et cela ne fait que noyer le poisson dans une eau imbuvable.

Exemple

Etant moi-même numérologue depuis trente ans j’avais appris une méthode qui a fait ses preuves et qui venait des enseignements des anciens. Ainsi je calculais le chemin de vie comme ceci :

Naissance le 17 6 1972. 1972+6+17 += 1995 soit en réduisant 24/6. La date ainsi révélée 1995 s’avérant comme étant une date importante pour le natif. Les nouveaux pratiquant calculent autrement : 1972 =19

17 = 8 soit 19 +8+ 6 soit 33/6 et ils annoncent ainsi au natif qu’il à un chemin de vie 33 et qu’il est un grand initié réincarné ayant une mission spéciale ( l’Ego est content de cette information) alors que dans cette logique il y a une anomalie facile à déceler. Le principe utilisé étant ici celui de la réduction numérologique (de 1 à 9) il serait donc logique de réduire aussi le nombre 19 en 10/1 et le calcul serait alors 1+6+8 soit 15 / 6…

De toute façon même si on dispose d’un chemin de vie 33 (amour christique) il faut auparavant incarner le 6 (l’amour humain) car le chemin n’indique pas un acquis antérieur mais un potentiel à acquérir, une voie possible.

Pour étayer cette information je me réfère à ma pratique expérimentée. J’ai eu l’occasion maintes fois de percevoir qu’une personne pouvait avoir un chemin de vie 6 (par exemple) et n’avoir dans le calcul numérologique de son nom aucun 6 (on appelle cela une carence) donc si je me réfère aux informations des nouveaux numérologues (comme quoi le chemin de vie provient d’un acquis) Comment cette personne pourrait elle avoir un acquis de 6 alors qu’elle en est en carence dans sa charte numérologique ?

La vibration de l’âme est calculée à partir des voyelles et dans ma méthode cela était appelle « vibration de l’âme » ce qui révélait l’Essence animique du consultant et bien aujourd’hui le nom à changé on appelle cela « nombre de réalisation » alors que dans ma méthode le nombre de réalisation correspondait à l’addition de toutes les lettres du nom et des prénoms. C’est ainsi qu’en interprétant des informations et en voulant les mettre à notre sauce on finit par créer un chaos indescriptible.

J’ai eu l’occasion maintes fois de trouver des livres de compilation interprétées dans ce style qui présentent de soi nouvelles méthodes alors qu’elles ne sont qu’informations erronées. On pourrait dire « passe encore » mais quand ces soi disant auteurs prétendent qu’ils ont reçu cela par canalisation, cela frise le charlatanisme.

a suivre...

Kiristian Duval

Publié dans Editorial Wydyr

Partager cet article

Repost 0

Article publié depuis Overblog

Publié le par Wydyr

Devoir de mémoire ou devoir d’aimer ? » (Editorial Gazette de Wydyr)

En ces temps où nous fêtons la libération et rendons hommages à tous ceux et celles qui sont morts lors des derniers conflits mondiaux, se pose un problème de conscience : notre devoir est il d’entretenir la mémoire des disparus ou de nourrir l’amour universel et la liberté pour lesquels ils sont morts ?

Un jour alors que je me promenais dans un village je me suis retrouvé à proximité du Monument aux morts et trois petites filles et quatre garçons étaient assis sur les marches du Mausolée et devisaient joyeusement, ils se racontaient de belles histoires qui les faisaient rire, cela faisait plaisir à voir. Quand tout d’un coup une femme d’allure un peu revêche s’approcha des enfants et les invectiva ainsi « petits garnements, vous ne respectez donc rien, vous ne pouvez pas allez jouer ailleurs au lieu de salir la mémoire de ces gens qui sont morts pour vous ! » Il va sans dire que les enfants apeurés s’en allèrent voir ailleurs loin de cette femme désagréable.

Je me suis alors demandé mais qui donc était dans le juste ? Les enfants qui en devisant joyeusement honoraient la mémoire des disparus car ceux-ci étaient morts pour que ces enfants puissent vivre en paix ou cette femme inquisitrice qui avait tendance à se comporter comme les envahisseurs lors de la dernière guerre ? Mon opinion fut en faveur des enfants car n’est ce pas le meilleur moyen d’honorer la mémoire des disparus que de vivre en paix ainsi leur sacrifice n’aura pas été vain et du haut du ciel ils se réjouiront certainement de voir qu’ils ne sont pas morts pour rien.

En ces temps de commémoration tous les médias oeuvrent pour nous rassasier d’informations concernant la dernière guerre, les camps de concentration, Hitler et ses nazis ce qui ne peut que susciter en nous ( qui n’avons pas connu cette époque) un sentiment de haine ou de rejet face à ces horribles personnages et ainsi la mémoire des actes maléfiques continue à empoisonner notre existence.

Le 8 mai nous fêtons la « libération » de l’oppresseur mais sommes nous vraiment libres aujourd’hui ?, l’ennemi extérieur n’est il pas plutôt à l’intérieur de notre pays ou même à l’intérieur de chacun de nous. L’oppresseur inquisiteur demeure en tout un chacun et cette femme citée plus haut ne s’est elle pas comportée comme les SS et autres milices en temps de guerre en imposant sa vision!

La question fondamentale qui se pose à nous aujourd’hui : comment pouvons nous nous sentir libres alors que les instances sociales et gouvernementales ne cessent de nous « imposer » leurs vétos comme vérités et obligations : impôts sociaux, taxes de séjours, nourriture trafiquée etc. nous sommes obligés d’acheter des produits sur emballés dont nous payons les emballages et on nous impose en contrepartie une taxe pour recycler ceux-ci , nous finançons les radars qui vont nous flasher si nous dépassons la vitesse autorisée alors qu’on nous incite à acheter des voitures qui ne demandent qu’à rouler vite vu leur puissance, on nous impose de payer une taxe de raccordement pour disposer d’une box internet et on paie une autre taxe lorsqu’on décide de ne plus en avoir, on paie des députés et autres agents du gouvernement qui dépensent le fruit de nos impôts pour leur propre bien être et qui nous disent ensuite « vous avez trop dépensé il faut payer vos dettes », on paie des impôts même sur l’argent qu’on ne touche pas puisque la part versée comme impôts n’est pas déductible l’année suivante etc.…. Notre seule liberté consiste à « dire non » ou a boy cotter tout ce qui ne correspond pas à nos souhaits.

Lorsque nous devons élire un nouveau chef de gouvernement nous ne pouvons choisir que ce qui nous est proposé et si aucun candidat ne nous convient alors on vote blanc ou on s’abstient et ainsi on ne tient pas compte de notre avis. Si 90% des Français s’abstenaient de voter il suffirait que les 10 % restant votent pour un candidat pour que celui-ci soit élu à l’unanimité …. Alors sommes nous vraiment libérés de l’oppresseur qui nous impose sa vérité ?

Certes il n’est pas utile de lutter contre tout cela puisque cela étant établi ne ferait que provoquer davantage de révolte et de chaos mais de se rendre compte que notre seule façon d’être libre est d’agir en accord avec notre cœur, non par notre cœur d’artichaut (émotionnel sentimental) mais notre cœur divin celui qui nous impulse à accomplir des actes d’amour. Car aimer est notre devoir et peu importe que l’on soit blanc ou noir, juif ou arabe, chrétien ou bouddhiste, riche ou pauvre, paysan ou bourgeois, pâle ou bronzé, homme ou femme car ce qui importe c’est que nous avons tous les mêmes besoins ; manger, boire, dormir et aimer..

Alors au lieu de privilégier la mémoire nos disparus et celles des grands initiés tels Jésus, Mahomet, Bouddha, Moise etc. qui se sont sacrifiés pour que nous vivions libres ; au lieu de nous présenter comme messagers ou révélateur des lois divines, peut être devrions nous plus simplement être le Message, le témoin vivant de l’enseignement apporté par ces Maitres et par tous ceux qui sont morts pour une « bonne cause », pour la liberté et l’amour.

Il est évident que des Etres comme Jésus et Mahomet se réjouiraient de voir qu’enfin leur message d’amour et de solidarité à été compris et intégré par les humains. Alors notre devoir de mémoire devient plus un devoir d’amour. Notre véritable devoir est de vivre cet amour et de le rendre réel dans notre quotidienneté au-delà de toutes les doctrines théologiques et religieuses : aimer est notre raison d’être, aimer de façon universelle et libre car le Verbe originel a généré une onde d’amour et celle-ci tel l’Eros des grecs traverse et anime tous les Etres vivants, tous les règnes et notre mission consiste à actualiser cela et ainsi a chaque fois que nous passerons à côté d’un Monument aux Morts nous pourrons dire à nos chers disparus : « merci de vous être sacrifié pour nous car si aujourd’hui nous vivons en paix avec tous les Etres c’est grâce à vous, réjouissez vous comme nous nous réjouissons » et si nous leur déposons des gerbes de fleurs ce sera plus dans un état de joie et de gratitude que de pleurs et de regrets »

Wydyr (Christian Duval) le 9 Mai 2015

«

Publié dans Editorial Wydyr

Partager cet article

Repost 0