Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

COMMENT SE LIBERER DES PIEGES DE L’EGO

Publié le par Wydyr

COMMENT SE LIBERER DES PIEGES DE L’EGO

L’ego construit notre vie comme un jeu de LEGO : il assemble les pièces d’un puzzle qu’il prend pour référence et il se positionne en juge afin de se sentir exister.

La vie des autres ne nous regarde pas. Si les gens se complaisent dans leur cirque, leurs mauvaises habitudes et leur routine nous ne devons ni les juger ; ni les déranger. Seul l’ego nous incite à cela

L’ego veut toujours s’occuper de ce qui ne le regarde pas, il fourre son nez partout et se met sur un piédestal en tant que juge.

Parfois on dit « j’en ai assez de toutes ces histoires des autres, çà me fatigue » la question qu’on doit alors se poser est : pourquoi cela me fatigue t’il, qu’est ce qui me dérange dans tout cela ? ».

L’ego détourne toujours l’Attention vers l’extérieur, les autres, les projets. Lorsqu’on pense que le monde entier est mauvais on se place en juge car cela sous entend qu’on est soi-même moins mauvais que toute cette multitude.

L’ego du voleur croit que tout le monde est voleur en potentiel et ainsi il peut à son aise agir comme bon lui semble sans ce culpabiliser : voler à des voleurs n’est que justice rendue ! .

Qui d’entre nous n’a jamais pensé à cambrioler une banque pour arrondir ses fins de mois ?... et si on ne l’a pas fait c’est parce qu’on a eu peur des représailles, alors que le voleur lui a « osé » le faire et comme on n’a pas osé le faire on juge celui qui l’a fait. L’ego règne partout en maître.

Il trouve toujours justification et même si on se sent mauvais on pense toujours que les autres sont pires que nous. Tous les complexes naissent de l’ego : on se sent toujours supérieur ou inférieur à quelque chose, l’ego ne vit que par comparaison. Tant qu’on se compare aux autres on reste dans le jugement. (Qu’on se valorise ou on se dévalorise)

Quand on Lit le journal du matin et qu’on y trouve les informations de tout ce qui va mal dans le monde cela nous détend et notre ego se réjouit de voir qu’après tout on n’est pas si moche que cela. On se satisfait alors de ce que l’on est et on ne peut plus s’améliorer.

Afin de déjouer les pièges de l’ego il faut utiliser l’Attention pour s’ observer soi-même car ce n’est qu’en observant notre façon de penser et d’agir qu’on peut commencer à changer. L’Attention est la clé de tout. Si on est attentif lorsqu’on sent une colère monter en soi on peut percevoir ce qui à déclenché le processus et même arrêter celui-ci ; on se rend compte tout à coup qu’il n’y avait vraiment pas de quoi se mettre en colère.

Dés qu’on a perçu que tout était illusion, on trouve une certaine paix. On se sent alors s comme un acteur tournant un film : il y a plein de choses qui se passent autour de nous mais rien ne nous dérange, on laisse chacun jouer son rôle comme il le veut et lorsque vient notre tour on met tout notre cœur et notre amour pour jouer le notre le mieux possible. On sort de tout jugement ou critique.

Ainsi on vit dans le monde – on en perçoit tous les possibles autour de nous- – sans se cristalliser dessus : que ce soit une pensée ou une émotion qui nous traverse on la vit en pleine conscience (elle est comme un visiteur) .On ne fait rien pour la rejeter, la retenir ou la cristalliser… on se rend compte que tout est éphémère, que tout ne fait que passer, que toute la création n’est qu’un grand rêve et on vit alors pleinement ce que nous offre le Présent.

On retrouve notre identité d’enfant : innocent, spontané, simple, transparent. On ne cherche rien à retenir ou à mémoriser ; on jouit de ce qui vient dans l’instant, si une colère nous traverse on la laisse s’exprimer et quelques instants plus tard on explose de rire. Avec le temps on finit même par exploser de rire en plein milieu de la colère et celle-ci bafouée s’en va voir ailleurs. On vit des états d’âme mais on se prend pas au jeu du je» -’on reste Soi même (Etat d’Etre) on est déjà au Paradis.

Christian Duval Wydyr le 31/10/2014

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

LE VOULOIR ELOIGNE DE LA VERITE ET ENFERME DANS L’ILLUSION 2/2

Publié le par Wydyr

LE VOULOIR ELOIGNE DE LA VERITE ET ENFERME DANS L’ILLUSION 2/2

Etre heureux n’est ni un but ni un choix mais une décision irrévocable venant de l’Etre

On ne peut changer une pierre en pain car l’idée même de la pierre et du pain existent déjà dans l’invisible et rien ne peut être conçu dans le visible qui ne l’est auparavant dans l’invisible. Le magicien qui veut modifier la pierre en pain est dans l’illusion.

Dés qu’on se situe dans l’Etre – Présent- on peut percevoir les deux possibles : la pierre ou le pain et par l’Attention on peut activer l’une ou l’autre idée génératrice de la forme. Si on porte l’Attention sur la pierre, celle-ci se matérialisera et le pain restera « conceptuel » dans l’invisible jusqu’au moment où l’Attention cessera de se porter sur la pierre et se portera sur l’idée du pain. La pierre disparaitra du visible à plus ou moins long terme car tant que des personnes la contempleront elle continuera à être visible, cette pierre ne peut donc être effacé de l’existence car même le jour où elle aura disparu une trace de son existence demeurera dans l’Akasha.

On ne peut donc pas modifier le Passé (ce qui à été) on peut tout au plus se créer à partir du Présent un autre Passé en espérant que celui-ci modifiera le Présent cependant cette trame du Passé que l’on à vécu et du Présent actuel (que l’on veut changer) existera toujours. Si une voyante percevait alors ce passé elle percevrait ces « deux passés ».

Il est totalement inutile de vouloir retourner dans le Passé pour y inscrire un autre Passé imaginé à partir du Présent car on peut modifier le Présent Ici et maintenant. Si dans le passé on a vécu un scénario de tristesse il ne nous sert à rien de nous inventer un Passé joyeux pour vivre un présent joyeux : il nous suffit ici et maintenant de porter notre Attention sur la Joie dans le Présent.

Le monde de l’Illusion est parsemé d’états d’âme possibles à vivre : joie, tristesse, bonheur, malheur, colère ; frustration, culpabilités… et nous pouvons choisir d’animer l’un ou l’autre. C’est ainsi que notre existence est parsemée d’états heureux et d’autres malheureux.

Dés qu’on se place au niveau de l’Etre (unifié) on peut percevoir tout cela et on n’a plus besoin de passer par des Etats d’âme pour Etre. On peut très bien être traversé par la tristesse ou la joie sans que cela nous perturbe davantage : on est transparent, on ne rejette rien, on ne refuse pas ce qui nous traverse, on ne cherche rien à évacuer ou à retenir. On laisse passer !

Il n’y a donc rien à rejeter ; à condamner, à combattre, à éviter, à détruire ou a atteindre : l’existence est un voyage et il suffit de rester ouvert à ce que nous offre la vie et percevoir ce qui réjouit notre âme (ce qui nous fait du bien) et ce qui ne nous réjouit pas (ce qui nous fait du mal) et ainsi on est libéré de toute souffrance.

L’Etat d’Etre permet de s’installer dans le Bonheur sans cause ; on n’est pas heureux parce qu’on vit ceci ou cela mais parce qu’on à décidé fermement d’être heureux et ceci quoiqu’il arrive. On est donc détaché des états d’âme car rien ne peut détruire un état d’Etre.

Notre Soi est comme le Soleil. Depuis sa hauteur il voit tous les événements du chemin (passé et à venir) il se réjouit de cette aventure, alors que notre moi ne voit que ce qui se passe autour de lui et peut se cristalliser dans un état douloureux alors que le bonheur est tout prêt. Ainsi on peut se retrouver dans une situation de manque d’argent et se cristalliser sur ce problème alors qu’un chèque provenant d’un héritage d’un oncle inconnu est dans la sacoche du facteur qui va le déposer dans notre boite aux lettres, mais comme nous sommes trop perturbés par ce manque nous n’allons pas chercher notre courrier et ainsi toute la journée on se lamente alors qu’on aurait pu se réjouir.

Notre Soi ressemble à un Américain qui désirant visiter les Etats Unis passe d’un Etat à l’autre. A chaque fois qu’il traverse un Etat il perçoit un autre aspect de la vie mais ne se laisse pas perturber par ce qu’il voit car il sait que tous ces Etats sont Unis. Chaque état est un état d’âme, l’Amérique est un Etat d’Etre.

Ainsi à chaque instant il nous suffit de rester dans l’Etre pour que notre vie soit plus simple. Lorsqu’on se trouve face à un verre si on est en joie on le verra à moitié plein, si on est en tristesse on le verra à moitié vide, si on est dans l’Etre on verra un verre !

Chacun d’entre nous est une émanation du Je Suis universel (la totalité de celui-ci) et dés qu’on met un mot ou un nom derrière ce « Je Suis » on définit qui on croit être (beau, moche, intelligent, heureux, dépressif) et la vie nous exauce en nous amenant les événements adéquats à cette vision.

Dés qu’on s’identifie à un rôle ( médecin, juge , patron, chimiste, père, mère, président , curé etc.) tout ce que l’on fait est coloré de cela ( si on est juge on régit sa maisonnée comme son tribunal) et on se retrouve cristallisé dans des fonctions ou des rôles que l’on veut tenir, des projets que l’on veut réaliser, des vertus que l’on veut acquérir, la perfection que l’on veut atteindre..

L’Enfant vrai ne met aucun mot derrière Je Suis car ce qu’Il Est pour l’instant (Présent) ne sera plus ce qu’il sera dans trois minutes. Il peut piquer une colère et se montrer câlin tout de suite après, ainsi il peut dans la même journée changer mille fois d’humeur mais il demeure ce qu’il est. Quand la colère le traverse il l’exprime et la laisse passer.

Quand on demeure dans l’Etre on vit l’instant, on ne se laisse plus avoir par les projections émanant de l’ego : tout projet nous maintient dans l’obligation, le temps, l’espace, le désir de réussir. L’enfant n’est plus dans le projet il vit le « jet » ici maintenant et il est joyeux car c’est la Nature d’Etre de l’Enfant céleste : Eros Christ.

On vit dans un corps de matière dense mais au-delà de cette fréquence on dispose d’un corps de Lumière inaltérable et on peut décider d’installer notre Réalité dans l’un ou l’autre : ils ne sont pas distants ils sont Un mais dans des fréquences dimensionnelles différentes. Il n’est pas besoin de se libérer de l’imperfection pour aller vers la Perfection mais reconnaitre que celle-ci existe de toute éternité et qu’elle est la seule vérité en laquelle on installe son Royaume

Quand le chrétien dit « ceci est bien » ou « ceci est mal » Brahman dit « tout est parfait »

Christian Duval le 26/10/2014

,

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

LE VOULOIR ELOIGNE DE LA VERITE ET ENFERME DANS L’ILLUSION 1/2

Publié le par Wydyr

LE VOULOIR ELOIGNE DE LA VERITE ET ENFERME DANS L’ILLUSION 1/2

Tant qu’on veut devenir « vrai » on reste « faux » Tant qu’on veut devenir « parfait » on reste « imparfait » alors que la Vérité est au-delà du choix ; elle est évidente. On ne peut être autre chose que ce que l’on est : la Perfection. Et celle-ci est déjà là. On est cela. On n’est pas une partie du Tout imparfaite qui doit devenir parfaite. On est la Perfection absolue

Tant qu’on veut « devenir » on se projette dans un but, dans le futur alors qu’on ne peut Etre (Présent) qu’ici et maintenant. Ce n’est pas un but. Il n’y a rien d’autre à vouloir ou à faire qu’Etre ce que l’on est. C’est cela l’amour.

Dés qu’on aspire à autre chose on s’éloigne de l’Etre, on a l’impression d’être quelque chose et on veut « devenir » autre chose et cet autre chose devient un objectif qui est lié à un idéal. Ainsi si l’on veut devenir vrai et qu’on pense que le christianisme est vrai on devient chrétien et on s’éloigne de la vérité, du vrai, de l’authenticité que l’on est.

Tant qu’on se voit imparfait et qu’on aspire à être parfait on fait l’expérience de l’imparfait qui tend à la perfection qu’on n’atteint jamais puisqu’elle semble située ailleurs, plus loin, dans un futur indéterminé.

Tant qu’on imagine Dieu dans le lointain comme un Etre assis sur un nuage qui joue avec les marionnettes que nous sommes on reste dans l’illusion. Dieu n’est pas un but lointain il est l’Etre des Etre et l’on est « Lui » sous cette forme qui aussi petite soit elle manifeste la totalité de sa Perfection.

Dés qu’on veut devenir autre chose on choisit un modèle : Jésus, Bouddha et on essaie de se conformer à cette image dont on ne devient qu’une mauvaise copie. Cette image devient un masque derrière laquelle on se cache et on se leurre. Dés qu’on prend un Etre comme modèle on en fait une idole et on ne peut en être qu’une mauvaise imitation.

L’ego nous maintient prisonnier

L’ego à besoin d’objectifs et de buts, il se projette dans le futur car cela lui donne l’impression d’exister, il créé automatiquement une distance entre ce que l’on croit être et ce qu’on veut devenir. Il nous ballade sur un chemin illusoire. Tant qu’on veut devenir quelque chose on reste soumis à l’ego ; tout idéal, tout désir fait gonfler l’ego qui n’est jamais satisfait

Il est impossible de devenir ce que l’on est déjà, On ne peut pas devenir Dieu puisqu’on l’est déjà, on ne peut pas atteindre le Paradis puisque celui-ci est déjà la. Le Paradis et l’enfer sont des états d’âmes et non des lieux où se rendre. On peut choisir de vivre le Paradis ou l’enfer mais quand on est dans l’Etre on ne choisit plus rien : on est au-delà de cette dualité. On est chez Soi. On n’a plus besoin de se projeter dans le Paradis ou l’enfer et la vie ne devient pas facile mais Est facile.

Tant que l’ego nous embarque dans des projections nous ne pouvons qu’être aussi enfermés dans la culpabilité car nombreux projets se terminent en échecs. Et plus nous nous culpabilisons, plus nous choisissons des idéaux élevés, plus nous nous enfermons.

Tous les modèles de référence que nous mettons entre notre Soi et le divin nous maintiennent dans l’idolatrerie : que ce soit Bouddha, Jésus, Marie ou l’Archange Mikael, tant qu’on s’affuble de noms d’entités célestes en pensant qu’ainsi on va s’élever plus vite on reste dans l’ego, et on ne devient que de mauvaises imitations, de mauvais interprètes.

C’est le même processus qui s’agit dans la voie artistique. On peut interpréter une chanson de Johnny et s’en tirer pas trop mal, par contre dés qu’on essaie d’imiter Johnny en s’habillant comme lui , en imitant ses gestes ou sa voix on ne peut qu’être une mauvaise imitation car Johny est inimitable, il est « Ce qu’il est « ..La forme pensée de ce qu’il est inscrite dans l’invisible et nul ne peut la changer ou s’en emparer.

Dés qu’on se colle à un idéal et qu’on dévie de celui-ci on sombre dans la culpabilité. On se décide de ne plus boire un verre d’alcool et les copains arrivent avec une bouteille pour souhaiter notre anniversaire, on ne peut pas refuser sinon ils vont se fâcher, alors on boit un verre et on se culpabilise pendant des jours en pensant qu’on a « trahi son idéal » et ainsi on se créé un enfer. Alors qu’il aurait suffit d’accepter de boire ce verre pour trinquer et de ne pas faire tant d’histoires. On n’est pas obligé de prendre une cuite…

Tous les idéaux et recherches de vertus nous enferment. Le végétarien pur et dur qui a mangé un petit morceau de viande (caché dans un plat) peut se rendre malade a cause de cela ou devenir agressif ou rancunier envers celui qui lui a fait manger ce plat. Que d’histoires pour si peu de choses !. Il aurait mieux fallu qu’il ne s’en rende pas compte.

Nous savons tous que nous sommes manipulés par les médias mais en fait nous sommes surtout manipulés par nous-mêmes et nos idéologies. Ainsi les médias nous proposent la consommation de certains produits et d’un autre côté nous informent que dans ces produits il y a des produits nocifs pour notre santé. C’est le cas notamment pour la cigarette (fumer tue !) et pour certains produits alimentaires. Ainsi lorsque notre train de vie nous oblige à manger un produit non bio nous nous culpabilisons car nous savons l’effet des pesticides sur notre santé et nous y donnons tant d’importance que nous tombons malades pour de vrai car notre Attention cristallise l’information.

Certes il importe d’être vigilant mais il ne faut pas devenir paranoïaque. C’est idem avec la pollution : à chaque fois qu’on utilise son automobile on sait qu’on pollue l’atmosphère, alors comment faire ? Ou sont le bien et le mal lorsqu’on prend son automobile pour parcourir 50 kilomètres afin de prendre soin d’enfants qui ont besoin d’attention ou de nourriture ?

On ne peut pas vivre sans certains idéaux mais il est totalement inutile de se culpabiliser quand on ne se sent pas parfait car cela nous amène droit sur le chemin de l’enfer. A chaque instant et selon chaque situation il faut rester persuadé qu’on donne le meilleur de soi et c’est cela la perfection ici maintenant.

Dés qu’on s’impose ou impose à quelqu’un un idéal on entre dans l’enfer-me-ment.

Dés notre plus jeune âge on est formaté par l’éducation et on nous dit qu’il faut devenir comme ceci, comme cela, que cela est bien ou mal, et on s’engage sur la via dolorosa. L’éducation ne tient absolument pas compte de l’identité et du caractère de chaque enfant ainsi lorsqu’on demande à un enfant Bélier d’être sage comme une image (c’est-à-dire assis a lire ou a rêver) on l’oblige à aller au delà de son état naturel (un enfant Bélier a besoin de bouger, de sauter, de courir) mais dame éducation ne pense qu’a uniformiser : tous les enfants doivent coller à l’image de sagesse qu’elle à programmé.

C’est ainsi que petit à petit on sort de l’enfance, de la spontanéité et que l’ego s’empare de nous et qu’il nous impose des idéaux religieux, alimentaires, moraux, professionnels, matériels qui enferment notre enfant intérieur dans la prison de l’illusion. L’enfant est alors prisonnier de l’ego qui via ses objectifs l’oblige à être ou devenir autre chose que ce qu’il est (c’est-à-dire spontané, simple, aimant, innocent, transparent.. totalement Présent). Le seul moyen de sortir de cet enfer est de se débarrasser de la tutelle de cet ego et de ne plus chercher à devenir autre chose que ce que l’on est intérieurement.

Nombreuses personnes me demandent leur mission de vie, ce qui peut être révélé par les structures du thème astrologique. L’étude de celui-ci renseigne sur certains traits de caractères personnels et héréditaires et permettent de percevoir qu’elles sont les métiers les plus adaptés à la personnalité actuelle mais en aucun cas ce n’est un devoir ou une « mission ».les informations que je donne ne sont que des « idées suggestives » et la seule mission que nous devons réaliser est d’Etre ce que nous sommes c’est à dire « Amour ». Onde de vie. Eros. Enfant espiègle joyeux et farceur qui par ses traits d’humour rend les gens amoureux de la vie. Peu importe que l’on soit boulanger, fleuriste, médecin ou marchand de tisanes. Ce qui importe c’est que cela doit nous rendre heureux, joyeux, aimant, généreux, simple car on ne peut aimer que si on s’aime soi-même et on ne peut être un bien pour les autres que si on l’est pour soi et on ne peut bien faire les choses que si on aime les faire.

a suivre..... christian Duval Wydyr le 26/10/214

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

DE L’OMBRE A LA LUMIERE : ETRE OU PARAITRE 2/2 ACCEPTER SON CORPS COMME IL EST

Publié le par Wydyr

DE L’OMBRE A LA LUMIERE : ETRE OU PARAITRE 2/2

ACCEPTER SON CORPS COMME IL EST

Le corps que l’on voit dans le miroir de la salle de bain n’est qu’un reflet de notre réalité Essencielle. On n’est pas ce corps mais celui-ci est cependant la réflexion parfaite de l’Absolu sous cette forme (aussi belle ou laide soit elle) Certes notre corps peut être déformé ou handicapé, trop gros ou trop maigre mais il est cependant reflet de la Perfection.

Un être peut naitre beau extérieurement parce qu’il l’est intérieurement (c’est le cas des Maitres réalisés) mais ce n’est pas toujours le cas. On peut avoir choisi d’avoir un beau corps afin de faciliter notre réunification mais cela comporte aussi un piège : les gens qui sont beaux par nature deviennent souvent vaniteux et s’éloignent de leur Etreté.

On peut aussi améliorer la forme du corps via la chirurgie esthétique, le sport, les soins, mais une chose est certaine : rien ne peut empêcher cette forme de vieillir et de dégénérer. Tout au plus peut on gagner un peu de temps.

Le corps est notre Terre et c’est en œuvrant avec cette matière qu’on peut la transmuter dés qu’on à réalisé le Soi qui dissipant tous les voiles peut accomplir des miracles. Tant qu’on rejette le corps ou qu’on lutte contre parce qu’il ne nous plait pas, qu’on veut modifier l’apparence on s’épuise en pure perte. On cherche alors en vain les méthodes miracles pour devenir autre chose ce que l’on est.

Pourtant l’évidence est là : nous ne disposons pas tous du même métabolisme : certains mangent peu et grossissent, d’autres mangent beaucoup et sont maigres comme des clous. Un nain peut il imaginer devenir géant, un noir peut-il imaginer devenir blanc, un homme peut-il imaginer devenir femme ?....

Certes avec la nouvelle technologie on peut modifier certains paramètres mais c’est perte de temps inutile : tant qu’on ne change pas la cause, l’effet persiste et comme la cause et l’effet sont unifiés on ne peut trouver la solution. La forme de notre corps (effet) résulte de la cause (pensées que l’on a nourri dans nos vies précédentes) et on ne peut changer cela. Par contre on peut changer de forme de pensées maintenant afin de pouvoir disposer d’un corps plus harmonieux dans une autre vie.

Il n’y a pas à juger ce corps ou a le maltraiter mais lui offrir au contraire une chance de rédemption : chaque cellule qui à accepté de coopérer à la création de cette forme n’est elle pas digne d’accéder à une vibration supérieure, de pouvoir vibrer dans la Lumière ?

Nous devrions cesser de nous prendre la tête pour modifier cette forme corporelle puisqu’elle est la forme adéquate à notre mission en cette vie. Le signe astrologique situé à l’Ascendant lors de notre naissance détermine nos caractéristiques : caractère, qualités, défauts, morphologie, besoins en prenant en compte nos mémoires antérieures. Celui qui doit être musicien à des doigts longs, celle qui doit être danseuse dispose d’un corps de danseuse. Chacun choisit les parents qui lui transmettent les gènes générateurs de cette forme corporelle. Celui qui à les doigts courts et trapus ne peut pas par la volonté allonger ceux-ci afin de devenir pianiste. Il peut jouer du piano mais son corps est destiné à autre chose.

Lorsque nous manifestons les qualités de notre signe Ascendant, notre signe solaire (âme solaire) peut à travers cette forme transmettre son message archétypal : tout se fait alors sans aucun effort

Les gènes qui nous sont transmis par les parents agissent au niveau des mémoires qui élaborent la forme physique adéquate à notre expérience. Tant qu’on est imprégné par les concepts de l’illusion collective ces gènes nous maintiennent dans la dépendance : nous pouvons être contaminés par certains virus ou maladies mais dés que nous sommes libérés de cette illusion lunaire notre Soi active d’autres programmes et nous ne sommes plus dépendants des mémoires génétiques héréditaires de l’inconscient collectif (ADN à 2 brins) mais sommes induits par le programme cristallin de l’ADN 12 brins. Nous sommes alors libérés des programmes génétiques de l’inconscient collectif et nous facilitons ainsi la libération de l’âme collective.

Notre corps physique constitué par les rayons cristallisants de la Lune passe alors sous régence de notre âme solaire et notre Etincelle de vie brille comme un Soleil et brille alentour. Nous ne projetons plus d’ombre tout comme le Soleil qui vit et se nourrit de sa propre lumière rayonnante.

On est venu en ce monde pour expérimenter ce qu’on n’était pas (ce corps dense limité et dépendant des atmosphères) pour découvrir ce que l’on était (esprit animant un corps vibral) et définir qui nous souhaitons Etre maintenant. L’heure du choix est venue. Quel programme allons-nous choisir ?

La transparence nous offre la possibilité de laisser s’exprimer par notre forme des émotions, sensations, pensées mais cela n’est qu’une expérience : nous ne devons rien retenir, ne nous attacher à rien, vivre l’impermanence qui seule rend libre.

Afin de connaitre ce « monde » il nous a fallu y prendre forme afin de ressentir tout ce qu’il permet d’expérimenter : la joie, la douleur, la dépression, la peur … sans pour autant nous cristalliser dessus.

Vivre et laisser vivre ce qui passe afin d’accueillir autre chose. Les sages initiés vivent cela et peu importe la forme de leur corps ils rayonnent la joie de vivre car c’est l’enfant en eux qui réveillé vis ce rêve éveillé et qui se réjouit.

Tout ce monde n’est qu’une grande farce au sein duquel Eros l’enfant espiègle de l’Amour nous à joué bien des tours, alors pourquoi ne pas continuer à jouer en y prenant plaisir, il n’y a rien à perdre mais tout à gagner ! Seul celui qui joue sans rien attendre peut prendre plaisir à jouer.

Christian Duval Wydyr le 25 /10/2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

FORUM QUESTION REPONSES : POURQUOI CE MONDE EST-IL SI CRUEL ?

Publié le par Wydyr

FORUM QUESTION REPONSES : POURQUOI CE MONDE EST-IL SI CRUEL ?

Question : Pourquoi avons nous accepté avec pleine conscience de venir vivre cette expérience dans ce monde cruel, totalement aveugle ? Quel en est le but??? J'imagine qu'il y a pleins d'Êtres lumineux, à travers lesquels Dieu prenant conscience de sa grandeur peut aussi se voir. Que ces Êtres dans ces mondes de lumières qui vivent sa magnificence, qui chantent ses louanges, qui vivent sa lumière, le reconnaissent sans pour autant avoir choisi l'expérience de la souffrance? Pourquoi avons-nous accepté de refléter Dieu, dans ce genre d'expérience dans un monde avec tant de souffrances et en plus manipulée!!

Le but de cette expérience comme je l’ai explicité c’est de permettre au Créateur d’expérimenter son antithèse, un monde dans lequel il n’est pas reconnu et donc comme inexistant puisque invisible, un monde dans lequel il pourrait connaitre tout ce qu’il n’est pas ( limité, mortel, dépendant ) jusqu’à redécouvrir ce qu’il est ( immortel, illimité, indépendant) et c’est la raison pour laquelle nous avons eu l’impression d’être « coupés de sa Présence » cependant cela n’est qu’une illusion, puisque tout Créateur est obligatoirement impliqué dans sa création qui émane de lui.

La matrice dans laquelle nous sommes incarnés est un programme informatique, elle n’est ni bonne ni mauvaise et offre un panel de possibilités à vivre dans la dualité : ce qui nous fait du bien étant appelé bien ce qui nous fait souffrir étant appelé mal. Cependant ni l’un ni l’autre ne sont réel, ce ne sont que des scénarios, rien n’est bien ni mal, tout est « possible ». C’est ainsi que lorsqu’on actualise un potentiel dit « mal » et qu’on perçoit les résonnances de celui-ci il est possible de cesser d’y porter attention pour qu’il disparaisse ou de continuer à le nourrir. Ce monde ici bas n’est ni bon ni cruel il est ce qu’il est.

La cruauté semble partout puisque l’animal dévore le végétal et que l’humain dévore le végétal et l’animal, il y a des animaux carnivores et des plantes aussi, des espèces qui semblent prédatrices d’autres, des forces qui mal utilisées provoquent la mort ou la destruction, (comme l’énergie atomique) mais tout cela n’est qu’illusion. Ainsi chacun d’entre nous selon la vision qu’il nourrit vit un scénario dramatique ou joyeux… et à tout moment il est possible de changer de « film ».

Vu de l’extérieur et dans sa globalité ce monde semble cruel mais individuellement ce n’est pas le cas. Nombreux sont les êtres humains qui vivent une belle vie et sont comblés de bienfaits alors que d’autres vivent l’enfer et il est possible de passer de l’un à l’autre via l’Attention. L’un voit le verre à moitié vide, l’autre le voit à moitié plein mais tout cela n’est qu’une illusion puisque ce monde est « illusion ».

C’est-à-dire qu’au niveau de l’esprit unifié il n’a aucune réalité, ce n’est qu’un jeu d’ombre généré par des formes en mouvement, ce n’est qu’un bon ou mauvais moment à passer puisque de toute façon rien ne dure éternellement. Le monde semble cruel parce qu’il y a des individus qui ont choisi ce paramètre comme expérience jusqu’à ce qu’ils comprennent que cela ne leur apportera rien et qu’ainsi ils changeront leur vision. Si le monde semble aveugle c’est parce que le voile déposé sur la conscience était nécessaire mais rien ne nous empêche d’ôter le voile et de voir un peu plus loin mais on ne peut obliger quiconque a voir au-delà de ce qu’il souhaite voir. Chacun vit l’univers qu’il cocréé par son attention (liberté totale)

Dés que vous exprimez votre joie de vivre et rayonnez votre chaleur en ce monde vous êtes un Etre Lumineux qui chante les louanges de Dieu. Aussi infime soyez vous. Voyez vous notre challenge ici bas est osé. Nous sommes des anges qui avons « osé » pénétrer en cette matrice d’ombre et accepté de vivre l’expérience de dualité afin de retrouver l’Unité.

Ce monde est comme un studio de cinéma et pour jouer la trame il faut que certains jouent les gentils et d’autres les méchants, c’est juste un choix de casting. Les anges noirs et autres manipulateurs sont aussi des êtres angéliques qui ont choisi de jouer ce rôle pour un temps, tout était prévu dans les possibles de la Source .

Tout cela n’est qu’un jeu alors il est inutile de se prendre au sérieux. Ceux qui se prennent au je ‘( jeu) restent des pions manipulés par les forces de l’illusion, ceux qui s’ouvrent a d’autres possibles perçoivent que c’est un jeu et commencent à jouer autrement et prennent plaisir à jouer au lieu de se plaindre, ceux qui ont atteint la dernière case du jeu sont « libres ». ils peuvent retourner en leur patrie d’origine ou continuer à jouer pour le plaisir d’être encore ici mais plus rien ne les perturbe, ils créent leurs propres règles et jouent librement avec plaisir et ainsi montrent a ceux qui sont encore « pions » qu’ils peuvent eux aussi sortir du « je » , du jeu de dames et de dualité luciférien..

Dés que vous prenez conscience que vous avez été manipulé il ne vous reste plus qu’à vivre en pleine conscience et de ne plus dire « oui » aux programmes qui vous manipulent, c’est-à-dire à n’accepter que les choses qui correspondent à votre idéal le plus profond et dire non a tout ce que vous ne désirez pas vivre. Si vous passez votre temps à lutter contre les illuminati et autres manipulateurs vous reconnaissez qu’ils ont du pouvoir sur vous et ainsi les nourrissez et renforcer leur pouvoir… ne leur donner aucune attention, ne les nourrissez plus et ils s’éloigneront de vous. Vous ne les intéresserez plus. Par contre ils iront visiter ceux qui sont encore « pions » jusqu’à ce que ceux-ci comprennent aussi qu’ils peuvent devenir maitres du jeu. C’est le but de ce jeu matriciel : trouver la Porte de sortie pour accéder au Monde réel.

Dans ma dernière conférence j’ai parlé de ces manipulateurs et aussi des Dracos mais il ne faut pas oublier non plus que c’est grâce à ceux si nous avons pu vivre cette aventure. Notre cerveau reptilien est leur création et il nous à été utile pour survivre.

Une fois de l’autre côté nous nous retrouverons tous pour festoyer avec les anges qui sont « notre humanité d’origine ». Et nous rigolerons bien en racontant nos péripéties a ceux qui ne sont pas descendus expérimenter ce monde mais aussi à ceux qui ont été nos « manipulateurs » et on pourra rire avec eux de cette expérience qui quoique difficile est magnifique en soi. Elle nous donne la possibilité de devenir des héros et c’est une occasion à ne pas manquer.

Christian Duval Wydyr le 21 octobre 2014

Partager cet article

Repost 0

DE L’OMBRE A LA LUMIERE : ETRE OU PARAITRE ½

Publié le par Wydyr

DE L’OMBRE A LA LUMIERE : ETRE OU PARAITRE ½

Au sein Du Monde Unifié tout est pulsé par l’Onde d’Amour vibral : l’aimant attiré l’aimé. L’âme attire à elle les particules adamantines adaptées à la forme de vie qu’elle souhaite animer : on devient dans l’Ici Maintenant ce que l’On est en tant qu’Idée. La forme vibrale est le reflet parfait de l’Etat d’Etre, rien ne peut être caché, tout est transparent, révélé.

C’est ainsi qu’habillés de cette forme nous ressentons l’Essence animique émanant de toute forme rencontrée sans qu’il y avait besoin d’analyser quoi que ce soit. La Vérité est immédiatement ressentie.

Notre Attention étant concentrée sur la Vision intérieure (celle de l’âme) l’Unité demeure. Le point d’Attention étant le point d’assemblage des particules adamantines générant notre « forme de vie ».

Au sein du monde dissocié notre « vision » à été détournée de l’Intériorité (vision vibrale) et notre Attention (point située au niveau du 3° œil) à été détournée vers l’extérieur : le monde phénoménal, visible, imagé. Notre Attention s’est dissociée en deux rayons : la force d’Attraction (localisée au dessus de l’œil gauche) et la force de Répulsion (localisée au dessus de l’œil droit). C’est ainsi qu’on attire ce qu’on aime et qu’on repousse ce qu’on n’aime pas. Tout est induit par notre intellect qui prisonnier des voiles matriciels ne dispose que d’une vision limitée.

On sort de l’Etre pour Paraître.

Tout être réalisé dans l’Unité ressent la Vérité (son ego et son intellect étant transparents) alors qu’un Etre non réalisé ressent à travers les voiles de ses corps subtils : mental, émotionnel, sensoriel et cela fausse le ressenti. Il ne ressent que par le senti-Mental qui interfère par le sensoriel émotionnel et il ne voit les choses que par l’Ombre générée par l’illusion.

Ainsi lorsqu’on se trouve face à un être on ne ressent pas ce qu’il est en Vérité mais ce qu’on pense à partir de nos ressentis émotionnels, sentimentaux et sensoriels. La vérité ainsi passe par notre Ombre et devient une illusion.

On peut exister dans ce monde sous une forme de « paraitre » qui voile la Vérité : on fait semblant et l’apparence est trompeuse On peut paraitre honnête et s’habiller chic afin de pouvoir en toute sérénité être pickpocket dans le métro ou arnaquer les personnes avec lesquelles on fait des affaires ; sous un beau masque peut sa cacher un mauvais garçon.

Grâce à la chirurgie esthétique on peut « changer de masque », améliorer notre visage, notre corps, changer de look, et se parfumer avec du Chanel N° 5 afin de masquer nos odeurs corporelles qui sont en étroite relation avec le parfum de notre Ame. Dans les jardins d’Eden ; Eve n’avait pas besoin de se parfumer, elle sentait bon naturellement comme sentent aussi les Initiés (parfum de rose, de musc ou de lotus)

Par le filtre de l’ego on attire ou on repousse les êtres et les choses à partir des critères et préjugés enregistrés en notre moi formaté par l’illusion collective. Notre vie sur terre est réellement un jeu de masques. Nous mettons une multitude de costumes différents pour jouer des rôles.

On se projette via l’Ombre

On projette devant soi l’Ombre de ce que l’on pense : ce peut être une belle pensée ou une moins belle, le processus est toujours identique. On peut projeter la Lumière de l’Ombre (belles pensées, belles paroles, belle apparence) ou l’Ombre de l’Ombre (pensées négatives, critiques, jugements, apparence misérable) mais on ne voit les autres que par cette « Ombre » qu’on projette sur les autres via des jugements et critiques.

On se compare aux autres et on se trouve toujours « mieux » ou « moins bien ». On ne se sent exister qu’en se comparant au lieu d’être ce que l’on est. La société nous offre des « modèles » et nous nous empressons de ressembler à ceux qui nous attirent et à ne pas ressembler à ceux qui nous répugnent

On peut projeter la Lumière de l’Ombre par de belles paroles émanant de Maitres de sagesse et se faire passer pour un être lumineux alors que cela n’est que du paraitre et en dehors des périodes où l’on enseigne on peut se comporter comme n’importe quel humain avide ou cupide. On pense alors être Solaire alors qu’on est encore empiété dans l’Ombre généré par les émanations lunaires.

Le Spectre génère l’Ombre

La Lumière que nous utilisons en ce monde émane du Spectre électromagnétique. Un Spectre n’est ni plus ni moins qu’un fantôme, un reflet. Ce que nous appelons « âme » ici bas n’est en fait que la banque mémoire de nos expériences vécues et cristallisées comme souvenirs tout au long de notre incarnation. Cette « âme » lunaire n’est pas immortelle mais qu’un reflet déformé et limité de notre véritable Ame solaire et unifiée (révélatrice de notre Identité stellaire).

Via la Lumière électromagnétique nous pouvons ainsi « séduire », tenter, paraitre comme le font les publicistes via les médias qui agissent comme les « tentateurs » du bas astral. La séduction par l’image est l’apanage des forces lucifériennes.

La « toile » facilite l’Ombre

De nos jours il est facile de « paraitre » via la « Toile »Internet. On peut créer un site web et puiser sur d’autres sites des enseignements ou textes révélateurs de vérités afin d’enrichir notre page et sous couvert de cette « pub » vendre n’importe quoi aux visiteurs qui ayant lu les textes révélateurs pensent qu’on est l’incarnation vivante des écrits publiés.

Toute forme dense éclairée par une Lumière extérieure projette une Ombre.

Lorsqu’on marche face au Soleil levant, les rayons solaires pénètrent en notre corps via notre cœur, notre plexus et notre 3° œil : on vit Conscient, dans le Présent. Notre Ombre (Passé) se trouve derrière nous et n’interfère pas dans notre Présent.

Lorsqu’on marche dos au Soleil ; les rayons solaires activent la zone occipitale de notre cerveau et activent notre cerveau reptilien, notre Ombre se projette devant nous et nous marchons dans notre Passé qui modifie notre Présent. (Nous restons prisonniers de l’inconscient)

Lorsqu’on marche sous le Soleil de Midi (zénith) les rayons solaires pénètrent via notre fontanelle et illuminent tout notre intérieur : l’Ombre disparait, fusionne avec le corps. On est aligné sur le Logos qui ainsi active notre Soleil intérieur qui se met à rayonner depuis ce Point : La Lumière émane de notre aura. On vit dans le Soi supramental

On devient transparent, aucune Ombre du Passé (expériences vécues) ou du Futur (désirs non réalisés) ne vient obscurcir notre Conscience. On vit dans la Présence et l’Onde d’amour et de Grâce accomplit des miracles en nous et autour de nous sans aucune intervention de notre volonté ou de notre ego. Il n’y a plus de voile sentimental ou émotionnel : la transparence est totale. On vit dans l’Etat d’Etre Originel.

Ne plus projeter d’Ombre

A ce moment on ne peut plus projeter d’Ombre sur quiconque. Tout jugement, toute critique portée sur une personne génère de l’ombre. L’ego n’existe qu’en se comparant aux autres et il cherche sans cesse à vouloir changer les autres. Il pense être « mieux » que ceux-ci et veut les modeler à son image, les convaincre de ses vérités.

Tant qu’on se laisse manipuler par l’ego on projette de l’Ombre et on sort de l’Unité Supramentale. On ne devrait jamais parler des autres quand ils sont absents, que ce soit en bien ou en mal. On dit toujours du bien des êtres qui pensent comme nous et du mal de ceux qui pensent autrement mais toutes nos opinions dépendent du point de vue de notre ego.

Il en est de même au niveau personnel, on ne doit jamais dire de bien de nous (vantardise) ou de mal (dénigrement) car cela nous maintient dans l’Ombre. Quand tout va bien dans notre vie notre ego à tendance à se vanter de ses réussites. On peut sentir une certaine compassion envers ceux qui n’ont pas réussi mais celle-ci est le plus souvent de la pitié qui émane de l’ego qui ainsi se sent supérieur.

Quand on vit l’inverse, que tout dans notre vie semble avoir échoué, l’ego nous attire dans les basses fréquences de l’astral : on se trouve nul, bon à rien, incapable et on reste dans l’Ombre. L’ego joue au chat et à la souris avec nous et nous amène à vivre des états d’exaltation suivis d’états de dépression.

Tant qu’on n’est pas réunifié on reste dans ce processus.

Il est inutile de vouloir dire du bien ou du mal des autres ou de soi mais plus utile de s’aligner sur le Soi pour rayonner la Lumière car ce n’est qu’une fois cela réalisé qu’on perçoit l’Unité du Tout et on ne peut plus projeter d’ombre sur qui que ce soit : on éprouve la véritable compassion.

Tout créateur est immanquablement embringué dans sa création.

Tant qu’on n’a pas réalisé cela on nourrit l’ombre : si on n’est pas d’accord avec le président de la république on le critique, on le juge, on le calomnie, on critique son programme alors qu’on n’est même pas capable d’offrir nous-mêmes une solution que l’on pourrait peut être lui envoyer. Il est plus facile de critiquer que de trouver des solutions. Lorsqu’on dit « ce monde est pourri, le système est pourri » on oublie souvent de se rappeler que nous « sommes le monde » et que celui-ci est aussi notre co création car si nous l’expérimentons c’est qu’un jour ou l’autre nous avons nourri les paramètres de celui-ci.

Ce n’est qu’une fois que l’on a réalisé que tout était illusion qu’on peut se libérer de celle-ci et qu’on cesse de lutter, de vouloir changer les choses, car on perçoit que tout cela n’est qu’un rêve. Au sein de ce monde on ne peut guère que changer les objets de place, prendre à l’un pour donner à l’autre mais on ne peut rien faire de plus. On peut prendre aux riches et donner aux pauvres mais il y aura toujours des plus riches et des plus pauvres. On peut endiguer un problème et en créer un autre encore plus insoluble. Si on ne veut plus être prisonnier de ce cauchemar on n’a qu’une solution : sortir du rêve et voir celui-ci depuis le point de vue du Soi. Ainsi on peut continuer à vivre ce rêve – tant qu’on est encore là- sans le prendre au sérieux. Tout n’est qu’éphémère.

Lorsqu’on est établi dans cet Etat d’Etre on n’a plus rien d’autre à faire qu’à Etre ou laisser Etre.

La Vérité qui est en nous se révèle à l’extérieur ; on ne met plus de masques, on ne se cache plus derrière un pseudo ou un personnage, on ose Etre ce que l’on Est. Tout dans notre Présence en témoigne: notre façon de parler, de marcher, de manger, de communiquer. Que l’on soit sur la scène ou hors de la scène on est toujours simple, innocent, transparent, humble et aimant. On ne met aucune vesture pour paraitre : on ose être Nu… simplement.

Quand on demande à un Etre réalisé ce qu’est la Vérité il nous montre le Soleil afin qu’en contemplant cette image nous puissions au-delà de celle-ci percevoir la Présence qui l’anime. Tant qu’on voit le Soleil comme une boule de feu qui s’éteindra un jour on reste dans l’Illusion : certes la forme peut disparaitre mais l’Esprit qui l’anime est Eternel et nous sommes aussi cela.

Quand on se trouve face à un tel Etre et aussi simple soit il (il peut être jardinier, conteur, passeur, femme de ménage, aubergiste) on ne perçoit pas uniquement une Partie du Principe mais la totalité du Principe : l’Absolu se manifeste en sa Perfection et sa totalité en chaque particule de vie aussi infime soit elle. Le brin d’herbe peut nous mettre en contact direct avec la Source et non seulement une partie de celle-ci car tout ce qui vit est Hologramme du Tout. C’est pour cela que Jésus a dit « quand vous me voyez vous voyez le Père ».

A suivre……… Christian Duval Wydyr

LE 20/10/2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

Article publié depuis OverBlog

Publié le par Wydyr

Publié dans annonces

Partager cet article

Repost 0

JOIE VIBRALE ET JOIE EMOTIONNELLE Le Paradis n’est pas dans le monde astral

Publié le par Wydyr

JOIE VIBRALE ET JOIE EMOTIONNELLE

Le Paradis n’est pas dans le monde astral

Il y a une différence entre la joie vibrale – supramentale- générée par l’Onde de vie Source et la joie émotionnelle qui est intimement liée à notre corps « animal » via le plan astral.

Lorsque nous vivons un événement agréable qui nous réjouit nous ressentons une émotion de joie qui nous donne envie de rire ou de pleurer, en tout cas cela nous réjouit et nous fait du bien. Cependant cette joie est éphémère et ne dure que le temps de ressentir l’émotion. Cette joie est liée au plan émotionnel et au corps astral c’est-à-dire à notre programme ADN falsifié nous reliant au monde astral.

C’est le même processus qui s’active lorsque nous ressentons de la peur qui elle nous attire dans les basses zones de l’astral. Les émotions sont un moyen ici bas de ressentir certaines fréquences résultant d’expériences à travers ce corps animal. Dans les hauts plans de Lumière les Entités n’ont pas besoin de ce corps émotionnel pour ressentir l’onde de vie Source qui est plus comme une Musique ultrasonique Musicale Harmonieuse.

Changer d’ADN

Nous avons trop tendance à imaginer que les plans supérieurs sont le remake amélioré de notre monde falsifié alors qu’il n’en est rien. Lorsque nous nous réalignons avec notre programme ADN à 12 Hélices notre programme falsifié à 2 Hélices devient caduc. Il ne s’agit donc pas d’activer 10 Hélices supplémentaires qui nous rétabliraient dans l’unité mais bel et bien de nous débarrasser de notre Adn falsifié nous maintenant dans la matrice astrale.

Nous sommes bel et bien des Etres hybrides puisque nous disposons d’une âme cristalline et d’un corps animal et les émotions nous permettent de ressentir via ce corps les informations Source provenant de notre âme solaire mais les interférences provoquées par les voiles matriciels déforment ce message et nous cristallisons les émotions au lieu de les laisser simplement nous traverser.

Depuis que nous avons eu l’impression d’avoir été déconnectés nous avons peur du Vide et nous nous empressons de tout retenir : pensées, émotions, sensations, personnes, objets et nous nous alourdissons en permanence au lieu de rester innocents et transparents comme le sont les enfants.

La joie émotionnelle maintient dans l’astral

La joie émotionnelle si elle nous fait du bien n’a absolument rien à voir avec la Joie vibrale qui est de nature ultrasonique et vibratoire. Lorsque celle-ci se manifeste à travers notre corps (sans aucun raison apparente) on se sent comme porté par les Anges (c’est comme un orgasme) mais dés qu’on observe le processus où qu’on essaie d’analyser la vibration disparait.

Tout ce que nous pouvons concrétiser ici bas en utilisant la Loi d’attraction (projets, rêves) nous apporte de la joie émotionnelle comme peut le ressentir tout Mage réalisant ses vœux mais cela n’est pas encore la finalité. Nous sommes littéralement hypnotisés par l’image et par le son et tout cela nous maintient dans l’astral.

Certes la joie émotionnelle qui surgit quand on concrétise un projet peut amener à un état de vibration plus haut et nous diriger vers cet état de joie vibrale mais pour ressentir celle-ci il faut cesser de susciter des émotions générant la joie émotionnelle. C’est comme pour la musique : on ne peut entendre les sons ultrasoniques de la Présence en écoutant de la musique audible (quelle qu’elle soit) seul le silence permet l’écoute.

Il en est de même au niveau « images » on peut visualiser des tas de bonnes choses afin de les amener à concrétisation mais la vraie vision (sans images) de nature vibrale ne vient à nous que lorsqu’on cesse toute projection mentale. Tous ces désirs et projections mentales viennent de l’ego qui ne peut se contenter d’Etre mais veut sans cesse ceci, cela, être plus beau, plus fort, plus intelligent etc. il nous propulse dans un devenir ou avenir et nous éloigne du Présent.

Le Double émane de l’Onde de vie

Quand notre Double se présente à la Porte de notre cœur l’Onde vibrale se fait sentir, il suffit alors de la laisser couler sans rien imaginer, sans chercher à la diriger, sans rien visualiser… il suffit d’ouvrir le cœur. C’est ainsi que le Double peut entrer en celui-ci et s’installer en tant que Christ sur le Trône de notre cœur vibral. Il ne s’installe en notre Temple corps que si nous n’avons aucune autre doctrine ou croyance ou imagerie installée en celui-ci : notre Temple doit être Vide. Aucun son, aucune image, aucune déité, aucune ne musique, aucun décret,

Lorsque cette condition est remplie notre Double Christ s’installe sur ce Trône et prend en mains toutes les activités de notre corps et de notre vie extérieure. Il suffit de lui faire totalement confiance et de lui passer les commandes. On peut ressentir cela comme une extase mais dés que la Vibration est installée en notre corporalité on cesse de ressentir celle-ci puisqu’on est devenu Elle car notre Double est intimement fusionné avec l’Onde de vie et de Grâce de la Présence et lorsqu’il est installé en nous : le Double et le moi disparaissent dans l’Onde et on devient celle-ci : Onde d’amour et de Grâce animant et traversant toutes les formes de vie.

Mais comme on ne ressent plus la Vibration on est tenté de croire qu’on est déconnecté et on s’empresse alors de pratiquer à nouveau des exercices de visualisation, des sons, des techniques diverses afin de ressentir encore et c’est ainsi qu’on retombe dans les méandres de la joie émotionnelle et sensorielle et qu’on empêche ainsi notre Double de tout organiser. Celui-ci se met alors au repos et nous laisse continuer notre expérience dans les mondes de l’astral.

S’installer dans le Double

Le seul moyen d’éviter cette retombée est d’avoir la foi totale et celle-ci même si elle est au début de notre quête étayée par une certaine logique résultant de tout ce que l’on a appris et pratiqué ne peut se révéler en nous par le mental mais par le supramental.

La foi ne peut être prouvée, observée, analysée ou étayée ; on l’a ou on ne l’a pas. Lorsque la Présence est installée en nous il faut donc lui faire totalement confiance et rester convaincu que tout ce qui nous arrive vient d’elle et de la Grâce et afin de maintenir le lien reconnaitre ceci en remerciant intérieurement de tout ce qui nous arrive et non uniquement les choses qui nous font du bien mais aussi celles qui nous apportent quelques obstacles car ceux-ci se présentent à nous uniquement pour nous inciter à relever certains défis, à faire les preuves de notre foi. Remercier maintient le lien avec la Grâce.

La joie émotionnelle n’est pas mauvaise mais elle n’est pas non plus la solution finale puisque reliée à l’astral elle nous lie aussi avec le bas astral (peurs). Lorsqu’on ressent de la joie parce qu’on est tombé amoureux on ressent aussi la peur que cet amour ne dure pas ou que la personne aimée nous soit retirée. La joie émotionnelle et la peur sont les deux faces de la dualité : l’une attire immanquablement l’autre.

La joie vibrale provient du supramental et est au-delà de l’astral et du mental : le mental, l’astral et le sensoriel nous maintiennent sous influences des manipulations. La technologie moderne permet aux grands manipulateurs de projeter des hologrammes représentant Jésus, Marie ; Bouddha ou des entités extra terrestres dans le ciel, et de nous faire entendre des voix intérieures afin de nous maintenir en état de créatures dominées.

L’Ether n’est pas le prana

L’Ether est indispensable à toute forme de vie. Notre corps de Lumière est tissé par les particules adamantines de forme hexagonale disposées en treillis unifié mais lorsque cet Ether pénétre dans la matrice dissociée il est transformé en « prana » dont les particules sont dissociées. Le prana est lié à la Lumière électromagnétique et même s’il peut nourrir notre corps dense et l’amener à des hauts états de vibration il n’est pas encore la Lumière adamantine. Le corps d’éternité ne se nourrit pas de prana mais d’Ether. Il importe de ne pas confondre les deux.

Les Aliens et Portails organiques sont ils sans âme ?

Depuis que la notion de portail organique est apparue en notre réalité beaucoup d’écrits affirment que ces êtres organiques n’ont pas d’âme ce qui est une fausse interprétation. Rien ne peut exister au-delà de l’âme universelle Source qui à créé tous les possibles. Au niveau de la Source nous disposons tous d’une âme vibrale qui contient les informations ultra soniques de notre identité Source.

Lorsque nous avons été « enfermés » en cette matrice tronquée nous avons perdu le contact vibral avec notre âme car nous ne captions plus l’Ether mais uniquement le prana (et encore !) et nous nous sommes empressés de collecter toutes les informations résultant de nos vécus temporels : pensées, idées, émotions, sensations afin de nous créer une fausse âme (lunaire et cristallisante).

La Lune située entre le soleil et la terre reçoit les énergies planétaires et solaires et n’en diffuse qu’une partie reflétée sur la Terre et c’est pour cela que nous sommes en « manque d’énergie et de conscience » car nous ne sommes que des reflets (images) de la réalité (Essence de vie) Ce que nous appelons âme ici bas n’est en fait que notre subconscient lié à l’inconscient collectif. Elle ne contient que les programmes de la matrice.

Les « portails organiques » et autres entités de l’Ombre ont longtemps été installés dans une zone intermédiaire (dimension) située entre la Terre et le Soleil. Pendant longtemps la Lune à été le siège des anges rebelles et des Aliens. Ces Etres ne sont pas « sans âme » mais se sont « aliénés » volontairement de leur reliance avec la Source. Ils ont coupé le cordon qui les reliait à l’énergie féminine afin de n’utiliser que leur polarité cervicale masculine : l’intellect avec lequel ils ont établi une technologie de pointe.

Fin de la matrice

Autour de la Lune dans une fréquence invisible leurs vaisseaux étaient disposés. Cependant cela est du passé car depuis que la Lumière adamantine à pénétré le voile, la zone où ils se cachaient est devenue visible et s’ils étaient restés stationnés là nous les aurions aperçus et tout aurait été dévoilé. Ils sont donc partis et ne peuvent plus agir directement sur la matrice qu’ils avaient créée puisque celle-ci devenait caduque.

Certains d’entre eux se sont incarnés en tant qu’humains afin de s’emparer de certains postes clés et ainsi susciter des plans machiavéliques pour susciter la peur parmi les humains car c’est en quelque sorte leur seule nourriture car ils ne peuvent se nourrir d’émotions de haute vibration.

Cependant leur pouvoir est limité puisqu’ils ne disposent que du pouvoir de séduire et on les appelle tentateurs et partout où la tentation surgit ils ne sont guère loin. C’est ainsi que par le biais de la technologie via l’image et le son ils peuvent nous manipuler et maintiennent à partir de la Terre l’illusion qui nous fait croire que la matrice dissociée est toujours opérante. Ils agissent par le biais du plan astral et des émotions qui de joie ou de peur nous maintiennent dans l’illusion. À chaque fois qu’on désire un objet on ressent de la joie quand on l’obtient mais aussi de la peur de le perdre (on peut nous le voler) et on s’emprisonne dans des crédits pour l’obtenir.

Les Aliens ont besoin de nous pour créer

Cependant il ne faut pas s’inquiéter plus que cela car ils ne sont que très peu par rapport aux 7 milliards d’humains que nous sommes. Certains humains inconsciemment sont entrés dans leurs rangs (on les dirait sans âme) et servent ce plan diabolique d’enfermer l’humanité dans un système matérialiste religieux réglementé et uniformisé. Les personnes qui oeuvrent dans différentes institutions (religieuses, monétaires, sociales, politiques, médias) ne sont pas mauvaises en soi mais sont manipulés pour servir ce plan. Le monde de la finance est totalement perverti mais ce n’est pas pour cela que notre banquier de village l’est. Il sert un plan dont il n’est pas conscient.

Nombreux sont ceux et celles qui « messagers » ont révélé pendant ces dernières années toutes ces manipulations la vidéo dont voici le lien est révélatrice (http://youtu.be/tvkOh9vOdIc) il ne nous reste donc plus qu’à choisir notre camp : allons nous continuer à nourrir l’ancien concept matriciel qui n’a plus aucune réalité, allons nous faire partir de la bande de gogos qui vont s’émerveiller quand ils verront des images de dieu ou de sauveurs dans le ciel, ou allons nous enfin nous décidez à reprendre notre liberté et à créer un monde d’amour et de partage véritable ?.

Le treillis de l’ancienne matrice qui est encore actif parce que nous le nourrissons par nos pensées et émotions est prêt de s’écrouler (il est intimement lié au noyau ferrique intra terrestre générateur du spectre électromagnétique) mais en parallèle le noyau cristallin de la terre vibrale est activé et ainsi chacun de nous peut selon son Attention se lier à un treillis ou un autre.

Fin du monde illusoire

Le treillis lié au spectre électromagnétique va s’écrouler. Depuis quelques années il perd de sa vitalité, peu à peu il s’épuise et dés qu’un humain cesse de lui porter Attention il perd de son intensité et les forces Aliens sont liés à celui-ci. Si dés aujourd’hui tous les humains cessaient de nourrir des émotions de peur, le treillis s’écroulerait comme un fétu de paille.

Nous vivons l’époque du passage entre deux monde : le monde électromagnétique et le monde vibral et lorsque suffisamment d’humains nourriront le monde vibral en délaissant l’ancien monde, ce dernier disparaitra. Le programme « matrice 666 « sera désactivé de l’ordinateur central et sera totalement obsolète.

Les forces manipulatrices mettent tout en œuvre pour nous distraire ou dévier notre Attention de cette réalité (technologie de pointe, puces dans la peau ; vidéo surveillance) mais ils n’ont que le pouvoir de suggérer car étant coupés de la Source (ayant occulté leur reliance d’âme) ils n’ont aucun pouvoir créateur propre et ainsi ils nous influencent pour utiliser nos capacités créatrices afin de générer le monde qu’ils souhaitent créer mais ne peuvent créer sans nous !

Allons nous vraiment continuez à être des marionnettes qui construisent leur propre prison pour le bénéfice d’êtres qui se sont volontairement coupés de la Source ?...

Il est inutile d’utiliser nos capacités mentales et physiques pour lutter contre ces « Aliens » car cela les nourrit, ils n’ont que le pouvoir que nous leur donnons, alors cessons de les alimenter ; ne luttons pas contre l’imperfection du monde puisque celui-ci est le reflet de nos pensées erronées, utilisons nos énergies pour construire le Nouveau monde, celui que nous souhaitons vivre car nous disposons de deux atouts : nous sommes plus nombreux et nous sommes Créateurs par l’Attention.

Christian Duval le 17 octobre 2014.

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 1

LA PERFECTION EST INDIVISIBLE

Publié le par Wydyr

LA PERFECTION EST INDIVISIBLE

La Conscience est Une, indivisible, omniprésente et omnipotente : elle peut tout expérimenter tout en demeurant elle-même. La limitation est une expérience de la Conscience mais la Conscience n’est pas la limitation. Elle reste libre d’Etre ce qu’Elle est au-delà des formes qu’elle anime.

Le moi est une projection dans le Limité du Soi Illimité. Le moi est l’expérience du Soi dans le limité mais le Soi n’est pas l’expérience. Dés qu’on s’identifie à l’expérience (moi) on à l’impression d’être limité alors que cela n’est qu’une illusion

Le Soleil rend la Perfection manifeste

Quand on regarde le Soleil on voit une boule lumineuse. Celle-ci n’est que l’image reflétée de l’Esprit ou Androgyne Solaire sur l’écran de la matière. L’image du Soleil n’est pas le soleil mais au-delà de l’apparence renvoyée par la matière on peut ressentir la Présence du Grand androgyne solaire.

Celui-ci rend manifeste au sein de la 5° dimension la Présence, la Perfection du Soi Absolu en sa totalité et non seulement une partie de celui-ci. Certes il est lui-même intégré dans l’Aura du Soleil Central de la Voie lactée (Sirius) qui gère plusieurs systèmes solaires et qui lui-même est intégré dans l’aura d’Alcyone le Soleil des Soleils qui gère tous les systèmes solaires de toutes les Galaxies et qui est lui-même manifestation de l’Absolu Non manifesté.

Chaque « Manifestation » est la totalité de la Perfection de la Présence. L’illusion tend à nous faire croire que le Soleil central de la Galaxie Sirius manifeste une Perfection plus grande que le Soleil de notre Système solaire (Logos solaire) hors cela pure illusion. L’Androgyne Solaire manifeste la Perfection de l’Absolu sous cette Forme (soleil visible) alors que l’Androgyne Galactique manifeste la même Perfection sous une autre forme (Sirius). Tous les rayons de Lumière sont des sub divisions de celle-ci mais chacune manifeste la Perfection en totalité dans sa fréquence dimensionnelle.

Chaque présence rend manifeste la perfection

L’observation à partir de notre « petit moi » nous fait croire qu’un Etre de 18 ° dimension est plus évolué qu’un Etre de 5° dimension hors cela est une illusion: chacun manifeste la Perfection Absolue sous la forme que le Soi a choisi de prendre.

Un Etre de 5° dimension peut prendre une forme de 18 ° dimension pour la visiter ce monde tout comme un Archange de 18 ° dimension comme Mikael peut prendre de 5° D et même apparaitre sous une forme de 3 D unifié en prenant « apparence humaine ».

Nous sommes la Perfection

Dés que notre Conscience à réintégré l’Unité vibrale dans la 3° dimension elle peut accéder à ces autres formes de conscience multidimensionnelles. Dés que la Présence Christ a « adombré » la totalité de nos cellules par la Lumière blanche chacune de nos cellules représente la perfection absolue et il suffit de prendre l’une d’entre elle et de communier avec l’esprit animant celle-ci (au delà de sa forme apparente) pour entrer en contact direct avec l’Absolu et Alcyone. Chaque particule atomique est hologramme du tout.

L’ombre n’est qu’illusion

Notre expérience en ce monde est pure illusion dans le sens où tout ce monde est immergé dans une lumière immatérielle que nous ne voyons pas mais qui est omniprésente. C’est comme si on était dans une pièce éclairée mais qu’on se retrouve de l’autre coté d’un paravent déposé au milieu de celle-ci.

Rien ne peut être séparé de l’Unité vibrale

La Conscience, la Lumière, l’Energie, la Substance et la Perfection sont « une » et indissociables et ne peuvent être morcelées. La Perfection ne peut être fragmentée en ceci cela, elle est ou n’est pas. La Lumière nous veut en totalité et tant qu’une parcelle d’ombre demeure dans notre conscience elle ne peut nous ascensionner en elle. Il suffit de contempler la Perfection en toute chose pour percevoir la Lumière qui la sous tend.

C’est ainsi que l’affirmation ci-dessous prend tout son sens :

« Je suis le Christ humain immergé dans le Christ galactique immergé dans le Christ Source émanation de l’Absolu » et à quelque niveau que l’on soit on ne voit que la Perfection manifestée sous une forme différente. La totalité de la Perfection et non seulement une partie.

Christian Duval Wydyr

14 octobre 2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

COMMENT TROUVER SA PLACE DANS LE DESSEIN DIVIN

Publié le par Wydyr

COMMENT TROUVER SA PLACE DANS LE DESSEIN DIVIN

La Source créatrice ou Créateur Androgyne a élaboré un Dessein divin parfaitement organisé, structuré et ordonné au sein duquel il n’y a aucune place pour le hasard et au sein de ce plan parfait chacun de nous à sa place, et se trouve à chaque instant à la place adéquate au rôle à tenir dans l’instant présent.

La volonté divine est génératrice d’un plan divin qui engendre un dessein planétaire. Celui-ci mis en œuvre par le plan vise à mettre tous les êtres vivants jusqu’au niveau de conscience du créateur source grâce aux opportunités de toutes formes de manifestation. Ainsi chaque planète, chaque Etoile, chaque terre est tributaire de l’évolution de tous ceux qui l’habitent.

La Source unitaire se manifeste par l’intermédiaire des trois rayons de la Trinité :

Le rayon de la Volonté, lié au Père/ Esprit qui se manifeste en tant que Soleil spirituel central via les 7 Etoiles de la Grande Ourse révélatrices des 7 prototypes d’âmes.

Le rayon de l’amour Sagesse lié au Fils/Ame qui se manifeste en tant que Soleil central galactique via Sirius et son conseil de Sages et qui rend manifeste le corps mental du Logos solaire.

Le rayon de l’Intelligence active, lié à la Mère/corps ou Saint Esprit qui se manifeste via Les 7 Etoiles des Pléiades (dont Alcyone) et le soleil physique de notre système solaire.

Tout grand projet en phase de manifestation doit être structuré selon certains paramètres et organigrammes (comme dans une société multinationale)

Le Grand Projet du Créateur s’est manifesté en tant que première vague de vie. De celle-ci à surgit la première vague de création au sein de laquelle les Etincelles de vie s’animèrent via l’Onde de vie généré par le Verbe ultrasonique et les particules de Lumière s’agencèrent en formes génératrices d’Univers, galaxies, systèmes solaires, planètes.

Après cette première vague de vie il y en eu d’autres .Chaque Univers étant en quelque sort un mini projet au sein du grand projet. Avant notre univers il y en a eu un autre qui a été créé afin de rendre manifeste l’énergie du 3° rayon dont le but est d’engendrer une Humanité parfaite.

Notre univers actuel est destiné à actualiser l’énergie du 2° rayon : celui du Fils/Ame. Du christ cosmique, de l’amour sagesse émanant directement de Sirius. Au cœur de la Terre demeure un cristal de vie émanant de cette Etoile : Sirius est en quelque sorte le cerveau intelligent de Gaia… il en émane toute l’énergie du Christ cosmique, du Logos galactique et de la Voie lactée. Notre rôle consiste à œuvrer afin de permettre l’actualisation de ce rayon d’amour sagesse.

Après cet Univers, un autre viendra. Il sera destiné à actualiser le 1° rayon : celui de la Volonté du Père et l’énergie de la Grande Ourse sera plus active en ces temps.

L’énergie divine se manifeste par trois feux :

Le feu électrique ou Fohat (de double polarité) émanant du Soleil spirituel central. Etincelle de vie contenant toutes les Etincelles et générant toutes les formes (lié à la Grande Ourse et à l’énergie volonté) ce feu manifeste l’activité du Dessein divin via l’électricité, le magnétisme, la lumière, la chaleur, le son, le mouvement vibratoire des atomes et active en notre corps le canal spinal central Sushuma

Le feu solaire ou Surya émanant de Sirius et distributeur de l’Amour sagesse et manifesté via le Prana solaire (fil d’or tissant toutes les formes de vie) il est rattaché aux 12 Hiérarchies zodiacales

Le feu par friction ou Agni (Kundalini), feu vitalisant interne et atomique de la matière activant les 7 chakras qui ne peut opérer que lorsque les 2 premiers feux sont activés. Il permet la chaleur corporelle, la croissance cellulaire, et la reproduction ou l’ascension via le feu sexuel. Il émane directement des Pléiades.

Nous vivons actuellement une période charnière ou se manifeste simultanément l’énergie du Feu par friction (Kundalini) provenant des expériences de l’univers précédent (Humanité parfaite) et l’énergie du Feu solaire via le prana restructuré en tant que particules adamantines nous permettant d’ascensionner dans la fréquence cristalline de Sirius.

Lorsque la Lumière Adamantine cristalline structurée selon le treillis christique (treillis formé d’hexagones juxtaposés les uns aux autres) pénétre dans la « matrice matière » elle perd son unité en traversant le triple voile (héliosphère, ionosphère et magnétosphère) et se manifeste en tant que « prana » (particules non agencées selon l’ordre cosmique).

Celui-ci peut nourrir notre corps temporel car il possède en lui tous les attributs du Soleil et de Sirius (vitamines, oligo éléments etc.) et peut nous permettre de vivre dans un corps « sain » plein de vitalité mais le prana ne peut en aucun cas tisser notre corps de Lumière qui est de nature intemporelle et adamantine. Notre conscience ne peut atteindre cette vibration que lorsqu’elle a traversé tous les voiles opacifiant notre conscience.

Pour cela il nous importe donc de cesser de nourrir notre logique émanant de notre conscience limitée afin de cocréer en notre cerveau de nouveaux circuits neuronaux.

L’étude, la lecture, la méditation permettent d’établir ce nouveau « programme » (phase de l’apprenti) pour cela il faut une certaine « volonté ». On agit en interaction avec le rayon 1 (phase d’étude, recherches, analyse)

Ensuite il s’agit d’aligner nos façons de penser, de construire, de projeter et de vivre sur ces nouveaux paramètres car c’est en leur portant Attention que l’actualisation s’accomplit grâce à nos actes et décisions (phase de purification). C’est ainsi que chacune de nos décisions et actions active soit l’ancien programme soit le nouveau programme installé. C’est une phase d’instabilité car on est souvent tenté de réactiver le vieux programme auquel on était habitué.

Notre existence ressemble à un pèlerinage initiatique. On s’engage sur un chemin où à chaque instant, la Vie intelligence nous met face à face avec nos anciens paradigmes afin que nous les éliminions par la Conscience dans le Présent et que nos décisions viennent confirmer que nous avons opté pour le nouveau programme. C’est l’étape primordiale où à chaque instant nous devons « dialoguer » avec notre âme via l’intuition. Ainsi chaque concept théorique appris lors de la phase d’apprentissage doit devenir réalité par nos actions et décisions. Nous œuvrons ainsi sous influence du 2° rayon, celui de l’amour sagesse. Celui qui est le plus actif actuellement.

Les initiés et grands Maitres nous ont octroyé un savoir immense via les Ecoles Esotériques, tous les enseignements ont été diffusés. Ceux qui n’ont pas terminé leurs études doivent s’activer afin de passer à la phase expérimentale et ainsi rejoindre ceux et celles qui expérimentent déjà.

Sur cette voie actuelle nous sommes tous disciples de l’Ecole de vie. Penser ne suffit plus. Il nous faut agir et décider d’actualiser ces potentiels révélés. Il ne s’agit plus de réagir aux anciens paradigmes ou de lutter contre mais bel et bien d’actualiser en toute conscience ce qui à été révélé : c’est-à-dire d’utiliser les informations reçues dans notre réalité quotidienne,

Il ne s’agit plus de nous perdre dans les livres et religions mais bel et bien d’accomplir la réunification entre notre masculin (esprit) et notre âme. Tout savoir non mis en pratique ou non compris ne sert qu’à encombrer davantage notre âme.

A ce stade nous devons percevoir que tout est manifestation de l’Unité.

Il n’existe qu’une seule Présence qui est simultanément Conscience – Substance – et mouvement générateur d’énergie et que toutes les subdivisions générées pour le Grand projet (Hiérarchies créatrices, Rayons, cercles angéliques etc..) sont Un. Toutes les subdivisions de conscience entre conscient, inconscient, subconscient, supra conscient deviennent caduques. Seule la présence révélant l’Absolu est réelle. Invisible mais véhiculée par l’onde de vie.

C’est ainsi qu’on accède a la 3° phase (transmutation) .Quand l’âme (féminin) est réunifiée avec l’esprit (masculin) la volonté de l’Un et l’amour sont Unifiés et ainsi le corps dense (résultant de l’interaction des deux) est transmuté : on retrouve alors l’énergie du 3° rayon, celui de l’intelligence active omniprésente qui dans le cycle précédent à élaboré une Humanité parfaite.

Le temps du passage

Il est un temps pour apprendre, un temps pour expérimenter ce qu’on à appris et un temps pour actualiser ce qu’on à intégré. Nous vivons actuellement le passage entre le 2° rayon (amour sagesse) et le 1° (volonté divine). Nous devons concentrer nos énergies sur la réunification Esprit/ Ame (réconcilier féminin et masculin) et ainsi permettre la transmutation cellulaire qui nous amène déjà dans la fréquence du prochain univers destiné à actualiser la volonté du créateur.

L’école est finie…. C’est l’heure de la sortie !

Le temps de l’Ecole est fini, nous vivons l’étape cruciale du Bac … chacun doit faire ses preuves. Pour que la réconciliation s’accomplisse il faut que toutes nos pensées, émotions, sensations, actions, soient en accord parfait avec notre idéal ainsi l’Unité corps / âme / esprit s’actualisera…

Nous ne pouvons plus nous permettre de nous justifier en proclamant à tout va qu’on à été manipulés, formatés, que le monde est injuste, qu’il faut chasser les petits gris ou dénoncer les manipulateurs… tout cela nous maintient dans la lutte du plan astral alors que le Royaume de paix est situé au-delà de ces Nuages : certes on a été manipulé, trompés, formatés, tentés … et alors ! Qu’est que cela peut faire lorsqu’on est installé dans la Nouvelle conscience.

Tout cela n’était qu’un rêve, qu’une aventure tout comme celle de Frodon dans sa Quête du seigneur des anneaux ! Le nouvel Univers se présente à nous ! Sommes-nous capables d’y accéder sans nous retourner en arrière. ? Sommes-nous capables de nous comporter comme des Chevaliers de Lumière pacifiques mais efficaces ou nous contenterons nous de gémir en nous plaignant d’avoir été victimes d’une mauvaise farce ? Chacun connait sa propre réponse.

Christian Duval Wydyr le 9 octobre 2014-

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>