Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LA REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 2/2 « Au-delà de notre système solaire visible un autre y demeure caché ! »

Publié le par Wydyr

LA REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 2/2

« Au-delà de notre système solaire visible un autre y demeure caché ! »

Dans la fréquence de la 5° dimension unifiée le système solaire est pure énergie, Lumière et nous y demeurons tous dans notre Véhicule d’Etreté Androgyne et parfait. Nous sommes « tout le système solaire » qui est le corps de l’androgyne Christ véhiculant l’Archétype de l’hOMme cosmique. Nous sommes les fils et filles de l’OM.

Ce corps Universel est constitué de multiples organes et chakras :

Neptune est le centre de la Volonté (centre coronal) reliée au Soleil central Galactique.

Uranus est le centre de l’Amour et de l’énergie libre (hémisphère droit réceptif du cerveau).

Saturne est le centre de la Sagesse et de la réflexion logique (hémisphère gauche du cerveau).

Jupiter est le réservoir d’énergie abondante et illimité (foie).

Mars est le système musculaire (celui qui active l’énergie motrice de la force d’attraction).

Le Soleil est le cœur qui commande et régule tout le corps (corps causal).

Mercure est le système nerveux (le corps astral) et coordinateur des énergies.

Vénus est le système endocrinien (corps senti mental) générateur de l’harmonie des formes.

La Lune est le centre sacral (corps vital) qui synthétise les informations

La Terre est le centre racine : la forme finale. La Terre de 5° dimension : le Paradis originel.

Tout le système solaire est le corps du Grand Androgyne et nous en sommes tous une partie intégrante et intégrée.

PROJECTION HOLOGRAPHIQUE

Lorsque la matrice 3 D à été élaborée le système solaire a projeté une partie de lui sous forme de projection holographique : ainsi tout le système solaire s’est « reproduit » dans la 3° Dimension (expérience carbonée) et c’est à partir de cette projection 3 D unifiée qu’il s’est à nouveau projeté dans une réalité tridimensionnelle dissociée.

Ainsi L’Univers tel que nous le percevons ou voyons n’est qu’une projection holographique que nous percevons par l’image visible et c’est à partir de cette « image visible » que chacun de nous élabore sa propre projection holographique : un univers unique et particulier qui fait partie de cette « illusion ».

Cette projection holographique du système solaire à ainsi engendré un univers double et semblant divisé entre « bien et mal ».

Celui perçu comme bien étant appelé « paradis » et celui perçu comme mal étant appelé « enfer ». C’est ainsi qu’à chaque fois que nous sommes attirés vers le bien (Paradis) nous ressentons le mal (enfer) c’est la toute l’expérience de la dualité.

Dans le monde de l’Unité il n’y a ni bien ni mal il n’y a que la Vie manifestée parfaite alors que dans notre monde de dualité nous ne pouvons connaitre une facette qu’en expérimentant l’autre. Nous expérimentons l’Ombre de nous-mêmes et aspirons à l’autre partie (le bien ou Paradis) mais dés que nous aspirons au bien que nous percevons extérieur c’est que nous reconnaissons que le mal existe et que nous voulons nous en libérer.

Afin que nous puissions faire cette expérience le système solaire tout entier s’est donc projeté en ce monde de reflet et de dualité ainsi chaque planète et chaque signe zodiacal se manifeste sous une double facette : bien ou mal, qualités ou défauts.

Chaque planète a donc simultanément sa face « sombre » et sa « face lumière » qui se manifeste en tant que « qualité » ou « défaut » ou en tant que « force de l’Ombre » ou « force de Lumière ». Il en est de même au niveau des signes du zodiaque.

Chacun de nous étant revêtu d’un corps d’Ombre cachant un corps de Lumière expérimente donc les qualités et défauts des différentes planètes et signes du zodiaque.

Voyons maintenant la « face sombre » du système solaire. Celle que les kabbalistes ont nommée « les forces de l’abime, les démons »

Neptune se manifeste ici comme génératrice de fantasmes, d’illusions, d’idéalisme, de croyances, et détourne la volonté divine du plan cosmique et nous incite à vivre dans le flou artistique ou spirituel, dans les voyances astrales et nous donne envie de « planer » en ingérant des drogues , médicaments , substances hallucinogènes, alcool et autres moyens de fuir la réalité afin de voir des éléphants roses chevauchés par des démons ou des anges.

Uranus nous incite à vouloir être libres et indépendants de toute contrainte extérieure quitte à employer la violence pour cela et ainsi nous transforme en rebelles violents, en excités du bocal, en utopistes destructeurs et en scientifiques fous qui cherchant l’énergie libre en utilisant l’énergie atomique provoquent des catastrophes génératrices de chaos.

Saturne nous incite à avoir de plus en plus de pouvoir. Il nous transforme en ambitieux fous, politiciens manipulateurs, avides de pouvoirs et désirant gouverner le monde. C’est à ce niveau que Saturne devient identique à Sauron le « Seigneur des anneaux » ; celui qui à tous les pouvoirs et traite les autres en esclaves et ainsi maintient les humains dans cette condition animale.

Jupiter nous rend avides de biens matériels, de richesse, d’opulence et d’abondance pour profiter pleinement des bienfaits de ce monde sans nous préoccuper du fait qu’agissant ainsi nous profitons du travail des autres. Cette planète à été génératrice de tous les mouvements religieux a dogmes comme ce fut le cas en Egypte (clergé d’Amon) et aussi dans la religion juive et catholique (grands pontes religieux comme certains Papes et des Etres comme richelieu qui ont allié politique, finance, et religion pour vivre sur un train de vie « divin ». Jupiter incite à vivre comme Zeus le roi de l’Olympe, à se faire aduler, adorer comme un gourou et à vivre grand train de vie.

Mars tend à nous transformer en guerriers, policiers, miliciens qui guerroyant sans cesse contrôlent le monde en disant le protéger. Tout le monde du « faire » est régi par Mars qui nous transforme en martiens scientifiques avides de tout contrôler en faisant fi de toute humanité. Tous les grands chefs guerriers et tyrans de l’humanité ont été impulsés par Mars.

Le Soleil nous donne l’envie irrésistible de briller plus que les autres et de nous sentir comme étant « élus » et de nous prendre pour « dieu sur terre » comme ce fut le cas lors de l’époque de l’humanité ou la royauté absolue était à l’ordre du Jour. Seuls ceux qui étaient de sang royal pouvaient accéder au Trône. Louis XIV a été une parfaite imagerie de cet égocentrisme solaire : tout pour sa gloire et peu importe si le peuple mourrait de faim.

Vénus nous incite à vénérer la beauté physique, le luxe et les plaisirs outre mesure. Ceux et celles qui sont très beaux du point de vue physique sont tellement obnubilés par leur reflet dans le miroir qu’ils pensent eux aussi être des élus et font tout ce qu’ils peuvent pour conserver cette belle apparence physique et ne s’appuient que la dessus pour paraitre. Ils ont besoin d’être des idoles, d’avoir une cour de fans, de jouir de tous les plaisirs de la vie et souvent deviennent des artistes imbus d’eux-mêmes, ignorants et rejetant ceux qui ne font pas partie de leurs critères de beauté.

Mercure nous incite à devenir des purs intellectuels, obnubilés par le savoir, la logique, la science, la rentabilité, le calcul, le profit, la culture intellectuelle, les écrits, les médias. Et nous transforme en singes savants.

La Lune nous absorbe en totalité dans l’imaginaire et l’illusion issue de l’inconscient collectif. Elle nous entraine dans des fantasmes sociaux, spirituels, religieux, des traditions caduques et des croyances à un dieu dont le Trône est situé au-delà des nuages et qui dirige tout. Elle nous transforme en groupies, grenouilles de bénitiers, en victime de sectes fantasmagoriques, en créatures dirigées par un manipulateur. Dans sa face obscure la Lune sert les plans du « Seigneur des anneaux » dont elle est « celle qui reflète les images ». Les médias télévisés sont à sont service ainsi que tout ce qui est dirigé par l’argent.

C’est ainsi que cette face obscure du système solaire à participé à la création de notre réalité qui ressemble plus à l’enfer qu’au paradis. Cela peut sembler paradoxal mais tous ceux qui oeuvrent avec ces forces sombres (enfer) vivent une vie quasi paradisiaque (opulence matérielle, pouvoir etc..) alors que ceux qui veulent œuvrer pour la Lumière vivent l’enfer matériel.

Ainsi le Dieu de cette matrice duelle est cet Archonte qui se présente à nous comme « bon dieu » ou « diable » selon les besoins du moment et que l’on décrit quelque peu dans l’Ancien testament : un Dieu qui à des préférences, des exigences et qui se comporte comme un tyran qui veut être aimé malgré le fait qu’il nous maltraite.

En lisant la Bible on pourrait voir ce côté sombre de la Déité. En fait ce dieu ressemble étrangement au Sauron du Seigneur des Anneaux. Les kabbalistes connaissent bien ces deux facettes de la matrice et certains sont tellement obnubilés par les forces de l’Abîme qu’ils ne voient que cela partout et comme la vision intérieure crée la réalité il est évident qu’aucune lumière ne peut venir de ce côté

Etant astrologue j’étudie dans les thèmes qui me sont confiés la position des nœuds Lunaires, appelés aussi Tête et queue du dragon qui donne des informations concernant le chemin de vie de cette incarnation. Ces deux points (nœud sur et nœud Nord) sont comme des Portes : le nœud sud indique la Porte d’entrée et le Nœud Nord la porte de sortie de l’Incarnation. Naturellement quand on ouvre une Porte, des énergies s’engouffrent par celles-ci, les bonnes comme les moins bonnes.

J’ai eu l’occasion récemment d’étudier un livre sur l’astrologie kabbalistique (dont je ne citerais pas l’auteur car mon but ici n’étant pas d’entrer dans une polémique inutile) qui m’a fort intrigué. En effet l’auteur décrit ces Portes lunaires uniquement à partir des forces de l’Ombre sans révéler la partie Lumière. En lisant ce livre on a ainsi l’impression qu’on est des Enfants des Ténébres condamnés à nous nourrir de cela et que les Forces de L’Ombre nous incitent sans cesse à mal agir, c’est-à-dire à manifester uniquement les défauts planétaires cités dans les lignes précédentes de mon article. Si on lit sa trame karmique à partir de ce qui est révélé en cet ouvrage on a vraiment l’impression d’être une Emanation des forces de l’Abîme. Je ne sais pas quels étaient les intentions de l’auteur en écrivant ce livre (qui se base sur des connaissances kabbalistiques réelles) mais je ne pense pas qu’en voyant l’ombre partout on puisse trouver la Lumière.

Il importe de ne pas confondre « Ténébres » et « Ombre ». L’Ombre fait partie de notre réalité puisque notre corps en est la manifestation visible mais celle-ci émane de la Lumière et le but de l’incarnation est de révéler la Lumière qui demeure au cœur de l’Ombre afin que révélée elle transmute l’Ombre.

Nous sommes donc certes impulsés par certaines forces obscures mais pouvons aussi transcender celles-ci par la conscience et ainsi ne manifester que les aspects positifs des planètes .

Voyons maintenant la Face Lumière de notre Système solaire.

Neptune nous relie à la Source de la Volonté divine et nous octroie la clairconscience.

Uranus nous octroie l’énergie libre qui entre en notre corps via notre hémisphère cervical droit féminin sous forme d’ondes ultrasonique (énergie de l’Onde de vie Amour).

Saturne nous donne la capacité de discernement, d’étude, de réflexion, de concentration, de discipline, de patience pour modifier nos logiciels internes (cerveau gauche masculin rationnel).

Jupiter nous octroie l’optimiste, la bonté, et l’abondance généreuse que nous pouvons partager avec tous. Il nous permet de profiter des biens de ce monde avec enthousiasme et d’en partager les fruits avec tous.

Mars nous octroie le courage, la détermination, la discipline des énergies et la capacité d’oser faire.

Le Soleil est notre enfant intérieur qui nous permet d’aimer, de faire ce qu’on aime et d’aimer ce qu’on fait afin que tous ceux qui nous approchent en bénéficient par l’onde de résonance de l’amour universel.

Vénus nous octroie l’harmonie intérieure qui se manifeste par l’harmonie extérieure, douceur, paix et fait de nous des artistes de la vie cocréateur d’une terre magnifique.

Mercure nous octroie l’intelligence et le discernement, et une certaine forme de logique qui nous permet d’étudier et de comprendre par l’intellect ce que nous ressentons par les émotions et sensations.

La Lune nous octroie une imagination débordante. Nous pouvons puiser à volonté dans l’inconscient collectif tous les scénarios générateurs de mondes magnifiques, peuplés d’êtres magiques, d’une humanité unifiée qui se réjouit des beautés de la vie. À ce stade il faut évacuer de notre banque de données tous les scénarios et images et films qui ne nourrissent pas cela. Cela nous oblige à choisir nos programmes télévisés, nos films, nos lectures et de ne plus donner attention et foi à des scénarios apocalyptiques destructeurs.

Ainsi notre Terre (correspondant à notre signe zodiacal Ascendant) deviendra plus lumineuse. Notre vie deviendra alors un Paradis et il ne restera plus qu’un pas à faire : rester ancré dans cette Unité Lumière, vivre notre rêve ici bas sans nous préoccuper de savoir combien de temps durera celui-ci, sans nous cristalliser en celui-ci et quand nous regardons le ciel, les Etoiles, la Nouvelle Lune ou la Pleine lune peu nous importe ce qui va arriver car nous percevons cet immense vortex d’énergie et nous faisons un avec elle.

Alors nous ne nous inquiétons plus des mouvements planétaires ; nous savons que le grand changement est commencé et nous nous réjouissons.

Ce texte m’a été inspiré ce matin (27 septembre) et l’impulsion de le publier aujourd’hui m’a été donnée

Kiristian Duval Wydyr le 27 septembre 2015

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

A REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 1/2 La Pleine Lune du 28 Septembre

Publié le par Wydyr

A REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL  1/2  La Pleine Lune du 28 Septembre

LA REALITE EST AU DELA DU PHENOMENAL 1/2

La Pleine Lune du 28 Septembre

Illusion, tout n’est qu’Illusion !

L’instant est aux révélations cependant il importe de ne pas se laisser hypnotiser par les multiples phénomènes qui se manifestent dans notre ciel visible. Nous ne devons pas oublier que celui-ci est un écran sur lequel se projettent des images qui nous donnent l’impression de réel.

Cette nuit la Pleine Lune va servir de déclencheur à des énergies particulières qui vont provoquer pas mal de remous et de chaos en tous domaines. Cela va ouvrir un vortex d’énergie lumière qui va quelque peu tous nous chambouler. Ainsi le bien et le mal vont s’activer au maximum et certains risquent de se faire emporter par ce vortex d’énergie tourbillonnante et afin d’éviter cela il importe de rester au centre de l’œil du cyclone.

Nombreux sont les messages en ces temps qui fusent de toute part pour nous avertir et nous inciter aussi au discernement. Certains annoncent via une sorte de calendrier les événements possibles, d’autres décrivent avec moult détails les signes précurseurs de l’Apocalypse ( la synchronicité des événements mondiaux comme tsunamis, révoltes, guerres, éruptions volcaniques etc) cela donne l’impression de regarder un film à grand spectacle dont le scénario est « catastrophe mondiale » ou « fin du monde » et chaque spectateur s’extasie en disant « on nous l’avait prédit, çà y est le mouvement de destruction est en route, tout va s’écrouler etc.. ».

Ainsi nous nous comportons comme des enfants avides d’un film à grand spectacle et sommes en quelque sorte hypnotisés par ce qui se passe dans le ciel visible : certains attendent les vaisseaux spatiaux, d’autres la visite d’êtres de lumière, d’autres redoutent les forces de l’ombre qui sont à l’œuvre. Certes au niveau phénoménal cela parait réel mais nous ne devons pas oublier que ce monde n’est qu’une projection, qu’un film projeté sur l’écran matriciel et qu’en vérité tout cela n’est que fiction.

Le temps est venu pour nous de faire nos valises et de nous installer sur une nouvelle terre, sous un nouveau ciel et nous ne devons plus nous retourner en arrière et comprendre qu’en ce monde il n’y a plus rien à sauver, plus rien à modifier sinon notre vision.

Quand nous avons compris que ce monde était illusion à quoi nous sert-il de vouloir modifier les images et décors du film si ce n’est de gaspiller en pure perte notre énergie en changeant les conditions du scénario. Nous devons accepter de nous installer dans la nouvelle fréquence et non plus avoir peur de perdre nos acquis temporels qui n’ont plus aucune réalité.

Dans le monde où nous sommes appelés, tout notre savoir spirituel, scientifique, médical, biologique ne nous servira absolument à rien. Nous ne pouvons passer la porte qu’en acceptant d’Etre Nu, dépouillé de tout savoir car les Lois de notre Univers tel que nous le percevons ici bas ne sont plus d’aucune utilité une fois de l’autre côté.

Nous pensons souvent à tort que l’Univers multidimensionnel fonctionne comme le notre. Comme si notre mode de vie et de fonctionnement en cette force carbonée était l’unique vérité universelle. C’est ce genre de raisonnement qui nous à amené à penser que nous étions la seule forme de vie « intelligente » dans l’Univers et soyons honnêtes avec nous, si nous étions si intelligents que cela aurions nous participé à la destruction de notre environnement comme nous l’avons fait ! C’est la vanité de notre ego scientifique et rationnel qui nous à fait croire que nous étions la crème de l’intelligence cosmique alors qu’en fait c’est l’inverse : notre intelligence n’en est encore qu’à sa phase infantile, convenons en !

D’autres formes de vie intelligente peuplent les Multi Univers mais toutes ne sont pas de nature carbonée. Certaines ont besoin d’oxygène, de nourriture et d’eau et d’autres n’en ont pas besoin, certaines peuvent vivre dans une eau à plus de 100 ° alors que d’autres évoluent dans de l’eau glacée, certaines subissant une gravité moindre sont immenses au niveau de la taille alors que d’autres soumises à une masse gravitationnelle plus forte sont petits et plus robustes.

Tous les possibles sont là mais et nous sommes invités à les découvrir mais pour cela nous devons faire fi de notre « savoir humain » qui ne résulte que d’observations établies à partir de la matière dense qui est pure illusion.

Alors en ces moments de transformation radicale nous sommes comme hypnotisés par tout ce qui se met en branle, la dérive des continents, le réchauffement climatique, les changements planétaires, les pleines lunes, les éruptions solaires, les découvertes biologiques et tout cela nous excite mais en même temps nous fait peur.

Ainsi cette nuit il y a une pleine Lune dans l’axe Bélier Balance qui est celui de l’équilibre du monde et certes cela va déclencher une multitude de phénomènes c’est-à-dire quelque chose qui provient de la Lumière « phénoménale » et que celle-ci n’est qu’un reflet de la Lumière « nouménale » (sans images visibles).

Certes nous pouvons observer ce spectacle grandiose et percevoir les changements à venir mais nous devons avant toute chose rester centrés en notre Etre, notre Lumière intérieure afin de ne pas être déstabilisés par cette vision extérieure qui avouons le donne la chair de poule à certains et certaines d’entre nous. Que va-t-il se passer ? Là est notre questionnement et les réponses affluent sur le Net où chacun donne son explication à partir de sa base de données.

Les Maitres nous ont avertis en nous invitant à utiliser le discernement afin de ne pas nous laisser berner par les apparences. Toutes les prophéties indiquent des possibles à vivre, elles ne sont que « prévisions » d’un possible à vivre mais jamais une « prédiction ».

Etant astrologue je me suis toujours refusé à prédire ceci ou cela a ceux qui me consultent mais plutôt à révéler quelques « prévisions de possibles » car rien n’est écrit d’avance que ce que nous n’écrivons pas nous-mêmes. L’astrologue tout comme le météorologue prévoit ce qui peut se passer, les climats qui peuvent devenir réalité mais nous savons bien que la météo se trompe souvent car il faut tenir compte d’autres facteurs invisibles qui sont ceux générés par la conscience collective. Ce sont nos climats intérieurs qui modifient nos climats extérieurs. Si tout était prédit d’avance et que nous ne pouvions rien changer alors a quoi cela servirait il de faire des efforts pour s’améliorer et cela irait à l’encontre du principe de « Liberté créatrice ».

Ceux qui donnent foi à des prophéties et cherchent les signes révélateurs de celle-ci dans le ciel visible modifient à leur insu leur comportement et s’adaptent à cette vision du futur a laquelle ils croient et ainsi l’expérimentent. Ceux qui croient à la fin du monde par une destruction massive expérimenteront cela car ils sont à la fois générateurs du scénario et acteurs du film.

N’oublions pas non plus que la technologie actuelle permet bien des moyens de maintenir l’illusion. Il est désormais possible de se servir du « ciel » comme écran pour y projeter des images comme on peut le voir dans certains grands spectacles utilisant des méthodes holographiques. Ainsi demain vous pouvez voir Jésus et Marie apparaitre dans le ciel ou des vaisseaux extra terrestres et tout cela est pure fiction, une simple projection holographique. Le processus est identique à celui de la télévision sauf que l’écran est plus grand. Il est fort probable que ce genre de projection nous soit proposé à plus ou moins long terme.

En parallèle de cela de vrais Vaisseaux de Lumière viendront à notre rencontre et il ne sera donc nécessaire d’utiliser notre discernement pour savoir distinguer le bon du vrai. Pour cela il faut simplement rester centré dans le cœur et lorsqu’on se trouve confronté à une telle apparition envoyez un rayon d’amour christique depuis notre cœur vers ces Vaisseaux et ressentir si celui-ci revient vers nous amplifié. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous avez affaire à une illusion holographique.

Il importe donc en cette nuit de pleine lune de ne pas nous laisser hypnotiser par la Lune car celle-ci maintient l’illusion et nous devons percevoir qu’au-delà de cet univers d’Illusion il en demeure un autre bien plus réel….

Si vous voulez en savoir plus lisez la suite de cet article intitulé « Au-delà de notre système solaire visible un autre y demeure caché ! »…..

A suivre….

Kiristian Duval Wydyr le 27 Septembre 2015

Publié dans astrologie

Partager cet article

Repost 0

LA CONNAISSANCE DE SOI 3/5

Publié le par Wydyr

LA CONNAISSANCE DE SOI 3/5

Objets inanimés avez-vous une âme ?

La plupart des objets qui nous entourent ont été créés mécaniquement et donc sans « âme »puisque conçus sans conscience, mais rien ne nous empêche de leur donner une âme. Dés que nous « aimons » et prenons soin de ces objets: lit, maison, auto, vêtements etc… nous leur insufflons une partie de notre Ame et cela créé un lien d’intimité entre eux et nous et ils nous le rendent bien.

Il suffit de faire l’expérience avec notre automobile. Si nous en prenons soin, l’aimons, la respectons et la remercie pour tous les bons services qu’elle nous rend, elle s’harmonisera à notre aura et sera une fidèle servante jusqu’à ce qu’elle rende l’âme. L’âme ainsi octroyée à cette auto restera avec elle et si nous décidons de nous séparer de celle-ci nous pouvons aussi couper les liens et lui expliquer pourquoi, comme on le ferait avec un enfant dont on doit se séparer.

Exemple : l’an passé je me suis séparé d’une automobile qui pendant plus de 10 années m’avait été une fidèle servante et j’avais établi avec elle un lien d’âme. A un certain moment celle-ci ne suffisant plus à mes besoins de déplacement j’ai du m’en séparer. Je lui ai expliqué, l’ai remercié et lui ai demandé de servir aussi fidèlement le nouveau propriétaire qui allait l’acquérir qu’elle l’avait fait avec moi. Ce qu’en a fait le propriétaire ne me regarde plus mais je lui ai transmis une automobile en bon état physique et psychique.

Tout objet à une mémoire chargée

Quand on achète une voiture d’occasion elle porte l’empreinte psychique de l’ancien propriétaire et parfois celle-ci est loin d’être bénéfique. Aussi il convient d’établir un dialogue avec cette acquisition. Peut être lui donner un nom, parler avec elle, et lui donner une nouvelle âme afin de mieux la « connaitre »et ainsi elle sera la compagne idéale lors de nos déplacements.

Tout objet possède une mémoire et celles-ci ne sont pas toujours bénéfiques aussi il convient de nettoyer ceux que nous achetons (une pensée d’amour et l’attention suffit) et de leur donner une nouvelle âme. Certains humains sont capables de percevoir ces mémoires, on appelle ce don « psychométrie » et lorsqu’ils entrent dans une boutique d’antiquités sont parfois très perturbés, c’est aussi souvent le cas lorsqu’ils entrent dans un magasin de cristaux et souvent ils ressemblent d’étranges malaises.

Ceci est valable pour tous les objets que l’on achète et aussi pour tous les lieux où l’on habite (provisoirement ou plus longtemps) : maisons, appartements, hôtels. Certaines mémoires sont parfois tenaces comme c’est le cas pour les maisons hantées par les spectres des anciens propriétaires morts dans des conditions dramatiques.

Nous devons demeurer conscients de cela sans en avoir peur mais afin de transformer les mémoires négatives en meilleures comme on peut le faire aussi en adoptant un chien qui à été maltraité et que l’on va pouvoir choyer.

Quand on loue une chambre d’hôtel on ressent souvent une énergie plus ou moins bonne qui émane des traces mémorielles laissées par tous les visiteurs. Il peut s’avérer bénéfique de faire un nettoyage par une prière et une pensée (pas besoin de rituels compliqués, de grigris, l’attention consciente suffit).

Lorsque qu’on se débarrasse d’objets ou de vêtements on peut aussi se délier de ceux-ci et leur envoyer une bonne pensée afin qu’ils continuent leur vie en apportant du bien être à ceux qui les utiliseront. Ainsi parfois un vieux manteau qui parviendra sur les épaules d’un mendiant indou peut lui apporter un message d’amour et de bien être.

C’est ainsi qu’en connaissant les choses on peut leur donner une âme et percevoir que tout est émanation du Vivant.

Confrontation avec notre part Lumière

Comme cela à été dit plus haut dans le texte on peut être confronté à notre part d’Ombre ou à notre part et de Lumière. Quand une personne nous attire beaucoup (une compagne ou un compagnon, un maitre spirituel, un artiste) c’est qu’il nous révèle la part de Lumière qui est en nous (en potentiel) qu’on peut si on la reconnait actualiser grâce à ce miroir révélateur.

Exemple : on rencontre un Maitre spirituel pour lequel on éprouve une forte vénération. Dans un premier temps on devient accro et on aimerait que la Lumière émanant de son aura vienne remplir le Vide que l’on ressent. On est tenté de transformer le Maitre en idole et en devenir dépendant. Alors qu’en vérité on a rencontré ce Maitre pour que nous reconnaissions que ce potentiel d’amour et de Lumière que l’on ressent en son « aura » est aussi en nous en potentiel. On est toujours attiré par le Maitre qui ressemble le plus à notre Maitre intérieur afin que celui-ci se révèle.

A suivre

Kiristian Duval (Wydyr)

Publié dans Etre ou Avoir

Partager cet article

Repost 0

LA CONNAISSANCE DE SOI 2/5 Nous ne rencontrons que nos miroirs

Publié le par Wydyr

LA CONNAISSANCE DE SOI 2/5

Nous ne rencontrons que nos miroirs

Ici bas nous ne rencontrons que des miroirs de nous-mêmes. Certains nous révèlent notre part d’Ombre, et d’autre notre part de Lumière.

Miroir d’Ombre :

Nous retrouvons face à une personne dont les agissements et le comportement nous irritent, nous dérangent ou nous énervent. Nous devons nous poser la question fondamentale : qu’est ce qui dans tout cela nous dérange ? Car si cela nous interpelle c’est que cela perturbe une partie de nous identique dont cette personne nous montre l’effet miroir. Quand cela arrive plusieurs choix s’offrent à nous :

  1. Nous rejetons la personne avec plus ou moins de violence ou la quittons en réagissant
  2. Nous essayons de la contrôler et la transformer et entrons en conflit avec elle
  3. Nous prenons du recul et observons et nous montrons une attitude révélatrice d’autre chose
  4. Cela ne nous dérange aucunement parce qu’il n’y a aucune résonnance répondance en nous.

Tant que nous ne sommes pas établis dans l’Etre (Soi) les choses extérieures nous perturbent et nous dérangent. Voici les trois phases du cheminement :

  1. : Lunaire. On vit dans l’Ombre et on se heurte aux autres (phase d’ignorance liée à la masse inconsciente). On ne supporte pas ceux qui ne pensent pas ou n’agissent pas comme nous.
  2. Soli- lunaire. On alterne entre des moments d’intériorisation ressourcement et des moments de contact avec les autres c’est-à-dire qu’on ose « plonger » dans l’Ombre collective tout en privilégiant les climats et ambiances qui correspondent à nos états d’âme spirituels. On se protège de la masse, des médias et des endroits pollués psychiquement. On se protège et on sort les armes pour lutter contre l’Ombre et les manipulateurs. Ainsi faisant on nourrit alternativement la Lumière (méditation) et l’Ombre (lutte contre l’Ombre).
  3. Solaire. On s’est installé dans la Demeure du Soi. Que l’on soit au cœur des villes, à la campagne, sur une plage bondée de monde, rien ne nous perturbe. Nous ne voyons plus l’Ombre ambiante dans laquelle les autres sont encore englués nous ne voyons que la Lumière de la Présence partout et nous portons notre Attention uniquement sur celle-ci afin de la nourrir, de la vivifier et de lui permettre de transmuter l’Ombre en Lumière.

Exemple révélateur : on découvre le végétarisme

  1. Ayant découvert les méfaits de l’alimentation carnée on entre en croisade contre tous ceux qui mangent encore de la viande et on utilise tous les arguments disponibles pour convaincre les autres et les transformer. On ne supporte plus la compagnie des « carnivores ». On se dispute avec eux ; ou on s’en va en claquant la porte pour aller manger son assiette de crudité dans un coin plus tranquille. On devient associable et intolérant.
  2. Avec le temps on apprend à tempérer car on à besoin d’échanges amicaux et sociaux. On accepte de partager notre repas avec d’autres « carnivores » mais cela nous répugne mais on fait semblant de… pour montrer notre tolérance.
  3. On peut partager son repas avec n’importe qui, peu importe que les personnes mangent des saucisses ou du poulet, cela ne nous perturbe pas. on a cessé d’être en guerre car on est installé dans la paix de l’Etre. on accepte les autres comme ils sont mais on reste soi-même.

Tout ce qu’on projette à l’extérieur passe à travers nous

Tant qu’on lutte contre l’Ombre on entre en guerre avec la Création et par effet de résonance avec notre corps d’Ombre. Celui-ci est la matérialisation dans cette densité de notre Etat de conscience projeté dans la matrice. Tout ce qu’on projette à partir de Soi traverse tous nos corps subtils et s’exprime par notre corps physique.

Dés qu’on envoie une pensée envers quoi que ce soit celle-ci qui provient de notre Intérieur traverse toutes nos corps subtils, nos cellules et modifie notre biologie interne. Dés qu’on critique une institution que l’on considère comme émanation de l’Ombre (religion, illuminati, politiques) on créé de l’Ombre en soi-même que l’on projette sur cette Ombre qui ainsi s’en trouve renforcée. Plus on agit ainsi plus on nourrit l’Ombre contre laquelle on lutte et plus la notre se densifie.

La Lumière ne lutte pas contre l’Ombre, elle se révèle à travers elle

Toute la problématique vient du fait que nous sommes convaincus que l’Ombre est mauvaise et qu’elle est ennemie de la Lumière. L’Ombre est de la Lumière non révélée tout comme la matière n’est que de la Lumière densifiée. Toutes les guerres de religions sont nées de cette croyance erronée que la Lumière doit combattre l’Ombre.

Les musulmans sont convaincus qu’Allah est le seul unique et grand, les Juifs agissent de même avec Jéhovah et les Chrétiens avec Jésus mais les mots définissent l’Ombre et l’enferment. Le vrai nom de dieu est imprononçable car il est de nature ultrasonique il est « la Vie » animant toutes les formes.

Tout temple de pierre, mosquée, synagogue, église est « sombre » et seul un rayon de Lumière y pénétre de temps en temps. Notre corps de densité est un Temple de chair, d’Ombre au sein duquel le temple de Lumière demeure en potentiel, au même endroit, dans une autre fréquence. Tout comme la Nature est le reflet de la Lumière et chaque arbre, chaque rocher émane de la Lumière mais projette de l’Ombre en ce monde.

On peut alors se demander « et les Ténébres ? ».

Celles-ci sont pure illusion et n’appartiennent qu’à la matrice dissociée. Les ténébres sont négation de tout, de toutes les formes de vie, de tout ce qui existe et comme elles même font partie de l’illusion, elles s’autodétruisent par le simple fait d’exister puisqu’agissant ainsi elles nient leur propre existence. Elles n’ont aucune réalité en dehors de cette matrice. Elles manifestent l’Illusion suprême.

Les forces de l’Ombre oeuvrent au sein de l’astral alors que les forces des Ténébres oeuvrent au sein d’un Néant vide de tout et par ce fait ramènent au Néant originel. En d’autres termes on pourrait dire que les Forces des Ténébres cherchent à détruire toute forme de vie afin de ramener à l’Absolu Non manifesté.

Elles sont ainsi la négation d’elles mêmes.

La Présence omniprésence

Quand on a réalisé le Soi on ne voit que la Lumière même au cœur de l’Ombre et on ne projette que de la Lumière c’est-à-dire que où que l’on soit, quel que soit l’endroit où l’on se trouve ; on ne porte Attention qu’à la Présence qui anime toutes ces formes de vie.

On ressent alors l’Unité de tout ce qui nous entoure, que l’Univers et tout ce qu’il contient est le corps de la Présence et que tout manifeste la Présence : les pierres, les arbres ; les végétaux, les animaux, tous les humains, les anges, les nuages, le soleil mais aussi tous les objets qui nous entourent : poteau, autos, meubles, car tous sont constitués à partir de métaux ou de substances provenant de la Terre…

A suivre…

Kiristian Duval (Wydyr)

Publié dans Etre ou Avoir

Partager cet article

Repost 0

LA CONNAISSANCE DE SOI 1/5 « Je Suis » n’est pas « Je Sais »

Publié le par Wydyr

LA CONNAISSANCE DE SOI 1/5

« Je Suis » n’est pas « Je Sais »

Pour connaitre ce monde au sein duquel nous expérimentons la vie nous devions accepter d’y prendre corps afin de connaitre les avantages et inconvénients, les joies et les douleurs de cette densité de matière donnant l’illusion de dualité. C’est en devenant une partie de cette matrice que chaque Etincelle de vie peut en découvrir le fonctionnement par l’intermédiaire d’un corps physique encodé et unique.

Programme ADN individuel.

Au niveau collectif nous disposons tous d’un schéma ADN identique mais au niveau personnel nous disposons d’un schéma individuel, particulier et unique qui est intimement lié à notre Identité d’Ame au niveau ultra sonique.

Selon notre filière vibrale nous n’avons pas les mêmes codons activés en notre ADN. Lorsque nous nous incarnons nous disposons d’un schéma décrit par notre charte zodiacale qui détermine les paramètres de notre identité ici bas et la forme de notre corps, les talents et dons activés. Certains sont doués de clairvoyance, d’autre du don de guérir, d’autre du don de l’enseignement. Ces dons nous sont octroyés non parce qu’on les à mérités mais comme outils pour permettre la découverte de notre Je Suis.

Ces paramètres de notre ADN déterminent notre mission ici bas, ce qu’on est venu faire. Il ne nous est pas indispensable de tout savoir ou de disposer de tous les dons pour réaliser notre mission de vie car à chaque incarnation les portes et canaux activés sont différents.

Il faut être conscient que nous ne possédons pas tel ou tel « don » en récompense de bons et loyaux services rendus dans des vies antérieures. Croire cela nous maintient dans le processus d’illusion qui nous incite à « faire pour avoir une récompense « et qui utilisé par certains courants religieux déviés nous à amené à croire qu’en souffrant ici bas nous gagnerions une place au paradis.

La quête du Soi est une découverte de soi-même

Le but de notre expérience ne consiste pas à tout savoir sur l’Univers et les multi univers mais d’utiliser ce qu’on a appris par l’intellect pour découvrir comment cela fonctionne en notre intériorité : comment fonctionne notre véhicule corps, comment nous réagissons à certains stimuli, à certaines situations, quels sont les vieux schémas qui nous animent et qui parfois court-circuitent nos actions et provoquent des blocages. Il ne s’agit pas d’apprendre comment fonctionnent les autres, quels sont leurs problèmes, car « on ne peut être les autres ».

La quête du Soi est individuelle. Elle commence par la plongée dans notre Ombre (inconscient) afin d’en découvrir les paramètres et devenir Maitre de notre destinée. Ce pèlerinage en nos terres sombres nécessite un dialogue avec notre Ame jusqu’à ce que l’on soit informé de Ce que l’On est.

Ce n’est qu’une fois cela réalisé que l’on peut aider les autres à découvrir qui ils sont. La renaissance passe par la Con-naissance de Soi.

Le savoir est indispensable pour apprendre comment fonctionne l’univers, et découvrir les lois et paramètres régissant celui-ci mais ne suffit pas pour transformer notre expérience. Le savoir est intimement lié avec l’aspect masculin de notre Etre : le mental. Pour que celui-ci s’intègre en nous et devienne Connaissance il faut inverser le processus et œuvrer avec le féminin de nous même via nos émotions. On ne peut Co-naitre (c’est à dire renaitre autrement) qu’en devenant.

On peut tout savoir de l’univers, des planètes, du corps, du cosmos, des étoiles, avoir lu tous les livres sans pour cela rien pouvoir transformé si on n’a pas découvert qui On Est en tant que Je Suis, tant qu’on n’a pas établi un dialogue avec son Ame. Seul ce qui est expérimenté et vécu, et ressenti peut impressionner le plan émotionnel et modifier la biochimie de notre corps et de notre ADN. On peut naître doué du don de clairvoyance parce que c’est l’outil que notre Je Suis Source nous à octroyé en cette vie pour partir à la découverte de ce monde et de notre corps temple afin d’en découvrir les paramètres.

Un don n’est pas lié à notre évolution

Le piège dans lequel il est facile de tomber consiste à croire qu’on dispose de ce don pour aider les autres. C’est ainsi qu’on s’installe comme clairvoyant ou médium pour renseigner les autres sans rien découvrir sur soi-même et avoir l’impression d’être évolué. Le piège est si gros que nombreux sont ceux et celles qui découvrant un talent ou un don particulier s’empressent d’installer boutique sur Internet afin d’offrir leurs services à ceux qui peuvent les solliciter avant même d’avoir réalisé leur Etat d’Etreté (leur Soi). Ensuite ils s’étonnent de constater que malgré tous leurs efforts de publicité sur les réseaux sociaux ils n’arrivent pas à vivre de leur art. Ceci les oblige à recommencer le chemin intérieur, à pénétrer en leur Ombre pour découvrir ce qu’il fait blocage, ce qui créé les obstacles ; c’est-à-dire toutes les cristallisations émanant du moi inconscient agissant par le biais du senti/mental.

Ceux qui se retrouvent ainsi bloqués dans une situation difficile se posent la question existentielle « pourquoi cela ne marche t’il pas ? Pourquoi le divin ne m’aide t’il pas afin que je puisse servir le servir en utilisant les dons qu’il m’a octroyé alors que je me suis donné totalement à son service ? ». La réponse est claire et unique : savoir et croire ne suffit pas pour réaliser le Soi.

Tant qu’on n’a pas été au bout de la quête on se laisse berner par le petit « moi » qui rempli de savoir livresques et de techniques apprises lors de stages et affichant ces diplômes de maitrise en ceci cela a gardé le contrôle et cherche à utiliser ce pouvoir pour jouir d’une place honorifique en ce monde et qui ainsi nous donne l’illusion d’être un Initié ou un Maitre. La tentation de brûler les étapes est forte ; on pense qu’il suffit d’un stage de deux jours et d’un bon livre pour maitriser un outil, cependant seule l’expérience est révélatrice et celle-ci demande du temps.

Il suffit de lire la biographie de certains Maîtres pour se rendre compte que le chemin de découverte n’est pas mince affaire et qu’il ne s’accomplit pas d’un coup de baguette magique et que le savoir ne suffit pas. Certes à notre époque le chemin est plus aisé puisque chaque génération précédente à déblayé une partie du chemin collectif mais il n’en demeure pas moins que seule l’expérience et la pratique agrémenté de patience, d’observation, de vigilance et d’écoute peut nous amener à la Découverte du Soi.

Tant qu’on n’a pénétré les couches profondes de notre Ombre et reconnu qu’on à été l’inducteur totalement responsable de tous nos vécus, on ne peut réaliser le Soi. On n’a pas besoin de connaitre tous les événements de nos vies passées pour découvrir Qui On Est. Les cristallisations mentales et émotionnelles en résultant interagissent en permanence et se répercutent sur les événements de notre vie quotidienne sous forme de situations facilitatrices ou de blocages.

A suivre…

Kiristian Duval (Wydyr)

Publié dans Etre ou Avoir

Partager cet article

Repost 0

POURQUOI LES THERAPIES NE S’AVERENT TELLES PAS TOUJOURS EFFICACES

Publié le par Wydyr

POURQUOI LES THERAPIES NE S’AVERENT TELLES PAS TOUJOURS EFFICACES

Mon expérience en tant qu’astrologue m’a confirmé bien des fois que toutes les thérapies utilisées de nos jours, si elles s’avèrent efficaces à un certain niveau ne suffisent pas pour nous permettre de nous ancrer dans la Lumière de l’Unité cependant elles s’avèrent fort utiles pour accomplir un passage d’une réalité à une autre.

L’individu ignorant les Lois universelles reste balloté par les événements extérieurs et chemine vers un destin prédéfini et pré enregistré via son inconscient relié au collectif. Tant qu’on est englué dans des croyances collectives on reste prisonnier de l’illusion lunaire et on à tendance à confondre les rayons de Lumière avec la Lumière elle-même. La Lumière visible n’est qu’un reflet de la vraie Lumière vibrale invisible.

La Lune et l’Illusion

On a l’impression que la Lune émet de la Lumière alors qu’elle ne fait que refléter les rayons solaires et nous ne voyons jamais la face cachée de la Lune, celle qui est tournée vers le Soleil.

Selon certaines sources la Lune serait un Vaisseau spatial reptilien ou le Royaume des Anges déchus ou la résultante des scories expulsées de la Terre par la force centrifuge lors de sa création. Il n’est pas besoin d’être devin pour se rendre compte que la Lune est génératrice d’illusion puisque l’argent – métal lunaire- est devenu roi en notre monde et que celui qui en possède le plus détient le Pouvoir. Avec le temps cet argent s’est transformé en papier monnaie puis en argent virtuel. Par un simple jeu d’écriture on peut devenir riche ou pauvre. L’Illusion est parfaite et pourtant c’est la notion d’argent qui nous maintient prisonnier de ce parc d’Attraction (Luna Park).

Notre corps physique est élaboré à partir d’une Etincelle solaire qui enfermée dans une matrice lunaire s’est transformé en corps mortel ayant besoin de nourriture que nous ne pouvons nous procurer qu’en ayant de l’argent.

Dés que nous nous rendons compte de cette illusion notre quête de liberté commence ; nous n’avons alors plus le gout de continuer à travailler pour nourrir ce système enfermant en accomplissant des tâches qui loin de réjouir l’Etincelle solaire de notre enfant intérieur nous cristallisent dans une existence fade et sans véritable joie. Mais pour passer d’un état de fonctionnement à un autre il faut transformer nos habitudes de vie. C’est à ce stade que certaines thérapies et outils s’avèrent utiles pour cette transformation.

Les thérapies

Pour certains la lecture d’un texte sacré ou la révélation d’une mission de vie peut servir de déclencheur. C’est ce qui à été le cas pour moi : j’ai étudié l’astrologie afin de mieux me connaitre intérieurement et c’est ainsi que découvrant ce que j’étais venu faire ici bas j’ai pu accomplir les actes et changements nécessaires pour sortir des émanations de l’inconscient collectif. Ce n’est qu’une fois cela accompli que j’ai décidé d’utiliser cette technique (astrologie) pour aider ceux qui me le demandaient à accomplir eux aussi leur « pas-sage ».Cela s’est fait naturellement mais à l’origine je n’ai pas étudié l’astrologie pour être « astrologue ».

Pour certaines personnes, de nature plus émotionnelle ou sensorielle la révélation intellectuelle ne suffit pas pour amorcer ce changement. Elles ont besoin de ressentir, de percevoir, de voir certaines images et c’est là qu’interviennent toutes les formes d’Art thérapies et méthodes de guérison holistique agissant sur les mémoires profondes : reiki, rebirth, régressions, micro-kinésie, hypnose Ericksonnienne, sophrologie, massages etc.….. Qui favorisent la décristallisation de vieilles mémoires cellulaires résultant d’émotions engorgées.

Fermeture des portes !

Dés notre naissance tous nos chakras sont fonctionnels, nous sommes reliés à la Source de vie via notre fontanelle qui n’est pas encore ossifiée. Toute personne observant la fontanelle d’un bébé peut percevoir que celle-ci est ouverte et en perçoit la pulsation. C’est un endroit très fragile chez le bébé. Le fait de donner du Stérogyl (ou autre pharmacopée) à un bébé ferme cette fontanelle de façon plus rapide et c’est ainsi que le bébé devient plus vite apte à la formatation.

Tout enfant nouveau né est spontané, confiant, il vit l’instant et ne réfléchit pas à la vie, tout est nouveau pour lui, il n’a aucune notion de bien ou de mal jusqu’au moment ou le système éducatif scolaire ou parental lui apprend à trier ce qui est possible et ne l’est pas et ce qui est bien ou mal. Ainsi peu à peu l’enfant commence à nourrir des peurs et inconsciemment ferme certains chakras. Les chocs émotionnels vécus pendant l’enfance peuvent provoquer une fermeture du centre Hara (lié à la Lune) qui est le siège de nos mémoires antérieures, de nos ressentis, et de notre vitalité .Dés qu’il est fermé ou obstrué notre vitalité s’amoindrit et notre enfant intérieur (localisé dans le cœur) ne reçoit plus d’informations pour nourrir son imaginaire et c’est ainsi que commencent nos problématiques.

Tous les 7 ans l’énergie s’active au niveau d’un chakra. A l’adolescence c’est le centre du Plexus ( lié au plan astral) qui est le plus actif et si pendant la période de l’enfance le centre Hara à été bloqué suite à un vécu ce blocage se répercute sur le plexus lors de l’adolescence et l’ado entre en rébellion, en état de crise émotionnelle, instinctive, l’animal se réveille en lui en même temps que ses pulsions et l’adolescent se retrouve prisonnier dans une prison émotionnelle et instinctive qui réveille les vieilles émotions antérieures cristallisées ( karmas) Afin de se protéger, l’enfant intérieur peut totalement fermer le plexus solaire provoquer de gros chamboulements émotionnels qui inévitablement se répercutent sur l’état mental et la santé car toute émotion modifie la biochimie du corps via le système hormonal.

C’est ainsi qu’on arrive a l’âge adulte (ouverture du chakra du cœur) avec les trois chakras d’en bas plus ou moins fermés et cela provoque de gros problèmes quant à notre orientation sentimentale et intellectuelle. Notre enfant intérieur « boude » car sans joie il ne peut réaliser le rêve pour lequel il est venu et il nous avertit par le biais de symptômes (malaises, maladies, tristesse, mélancolie, déprime) et notre chakra du cœur s’atrophie. C’est à ce stade que les différentes thérapies peuvent donner un coup de main pour libérer cet enfant et réactiver les chakras bloqués.

Les thérapies sont des outils permettant de rétablir la circulation de l’énergie et la Lumière mais ne sont pas la Lumière. Elles aident à cheminer de la dualité vers l’Unité jusqu’à la Porte du cœur.

J’ai rencontré tout au long de mon cheminement une multitude de personnes remplies de talents divers et qui végétaient à cause des problématiques résultant de la fermeture de chakras. Parmi ceux-ci se trouvaient aussi des thérapeutes qui ayant expérimenté une technique qui semblait leur convenir se sont rendus compte au bout d’un certain temps qu’elle n’était pas si efficace que cela et se sont empressés d’en pratiquer une autre puis une autre etc. Se retrouvant au bout d’un certain temps avec une multitude de diplômes attestant de leurs compétences en ces domaines, certains ont ouvert boutique afin de vendre certaines techniques qui pourtant ne s’étaient pas avérées efficaces pour eux. La vie étant soumises à la Loi de rétribution (Justice) ces personnes se sont retrouvées rapidement dans des situations matérielles compliquées (pas de clients = pas d’argent) et même la pensée positive semblait inefficace.

On ne peut atteindre la Libération qu’en étant réunifié avec la Lumière blanche invisible qui contient toutes les techniques et méthodes, chaque méthode mène à la Lumière mais n’est pas la Lumière.Toute thérapie qui mène à l’Unité est bonne à pratiquer cependant il ne suffit pas de voir la Lumière ou de pénétrer en elle pour être « sauvé » encore faut il s’ancrer en elle et fusionner avec Elle.

Ce qui m’a incité à écrire cet article c’est qu’en ces temps de révélation nombreux sont ceux et celles qui proposant des techniques libératrices se trouvent elles mêmes encore prisonnières de la notion d’argent. La problématique ne vient pas du fait que ces personnes se sont trompées ou que leur méthode n’est pas la bonne mais tout simplement qu’elles ont aperçu la Lumière ou ont vu la Porte céleste s’ouvrir mais ne l’ont pas franchi car ils avaient encore beaucoup de choses à faire en ce monde (projets) et tant qu’on créé en ce monde on reste dépendant des paramètres de celui-ci.

Les thérapies sont efficaces pour soulager les bobos et cicatrices du passé afin d’accéder au Monde Unitaire où notre Enfant intérieur pourra enfin réaliser ses rêves mais tant qu’on n’est pas ancré dans la Lumière il faut mieux s’abstenir de vouloir sauver les autres. En tant qu’astrologue je peux passer certaines infos à ceux qui me le demandent mais ce n’est pas moi qui peut accomplir les actes à leur place, dés que j’essaie d’interférer en intervenant je suis aspiré dans leur réalité.

Tout comme un channelling doit être le témoin vivant du message qu’il transcrit, le thérapeute doit être le témoin vivant de l’efficacité de la méthode qu’il préconise. Quand la Lumière Christ est installée en notre cœur il faut rester convaincu persuadé tout au long de la journée que tout ce qui nous arrive est amené par cette Présence et est bénéfique pour nous (quelque soit la nature de l’événement, heureux ou malheureux) tout événement étant révélateur ou libérateur.

Lâcher prise

Notre moi est comme un curé dans une chapelle inondée de Lumière, vide de toute idole, icône, symbole, croix, livre, croyance. Seul le Vide invisible demeure. Quand on devient la Vibration on ne ressent plus celle-ci. Si notre « curé » doute il se met à paniquer, il pense qu’il s’est trompé, que rien n’a changé et il s’empresse de réaménager le Temple : il met de nouvelles idoles, récite de nouveaux mantras, accroche de nouveaux tableaux, lit de nouveaux enseignements, établit de nouvelles règles, change de méthode ou de thérapie… On est persuadé que désormais tout va changer, qu’on maitrise le processus. La Lumière Christ commence à s’amenuiser, la vibration se fait à nouveau ressentir ( notre moi s’étant dissocié d’elle) on fait à nouveau des rêves, on voit des images par le 3° œil, voit des anges ou des fées ; on ressent des énergies on entend des voix , on à l’impression de reprendre le contrôle et c’est ainsi qu’on est aspiré dans l’astral et qu’on se ballade tantôt dans le haut astral ( quant tout va bien) ou dans le bas astral ( quant tout va mal) on a repris notre destinée en mains et notre Soi n’intervient plus. Tout est à recommencer.

Ce n’est pas en changeant une multitude de fois d’église, de croyance, de religions, de thérapie, de pratique qu’on peut retrouver l’Unité primordiale. Chaque religion, thérapie, ou discipline n’est qu’un Rayon de Lumière mais ce n’est pas en sautant de rayon en rayon qu’on atteint l’Unité de la Lumière vibrale mais en remontant le long de ce rayon jusqu’à la Source invisible.

Aucune thérapie n’est bonne ni mauvaise car le but de toute pratique est de se libérer des vieux engrammes pour accéder à la Libération et lorsqu’on est fermement établi dans la Lumière notre temple corps devient le réceptacle et diffuseur de l’Onde de vie et de Grâce : tout vient à nous sans aucune intervention de notre Volonté.

Kiristian Duval Wydyr le 15 septembre 2015

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

AVANT DE JUGER POSES TOI LA QUESTION : OU ETAIS TU ? QUE FAISAIS-TU ? 2/2

Publié le par Wydyr

AVANT DE JUGER POSES TOI LA QUESTION : OU ETAIS TU ? QUE FAISAIS-TU ? 2/2

Notre pensée est créatrice et la matière nous renvoie en effet miroir ce que nous pensons que le monde est. Ainsi si nous croyons être « nul et incapable » cette information se transmet alentour via notre aura et les autres nous perçoivent comme nous même imaginons être c’est-à-dire « nul et incapable » et comme ils nous renvoient cette image nous pensons être ainsi et inconsciemment accomplissons les actes adaptés à cela et tout cela s’inscrit dans notre cerveau comme une réalité et nous finissons par être persuadés que nous sommes « nul et incapable » et cela devient une habitude qui à chaque fois que nous expérimentons celle-ci finit par devenir une vérité et ainsi on se trace un destin de « nul incapable ».

Celui qui écrit un texte en étant persuadé que celui-ci sera critiqué par les médias crée cette potentialité et l’Onde ainsi projetée touchera certaines personnes aptes à cela (journalistes critiques) qui seront informés par la loi de synchronicité de cette publication et l’auteur sera critiqué parce qu’il à imaginé qu’il le serait.

On ne voit que soi-même !

Ainsi chacun de nous à son insu laisse une partie inconsciente de son ego saboter ce qu’il fait. Le processus est identique lorsqu’on condamne les actes du passé. Celui qui écrit des articles condamnant à outrance les allemands, les américains, les juifs ou les musulmans ne fait en fait qu’écrire à sa propre conscience et ces autres extérieurs qui lui servent de cible ne sont que réflecteur de sa propre conscience. Plus on est virulent envers quelque chose que l’on considère comme mal plus cela démontre qu’on à été impliqué dans celle-ci.

L’exemple est flagrant avec les animaux. Certains humains luttent pour protéger les animaux et en font une sorte de vocation ce qui est noble en soi. Cependant ce qu’ils ne savent pas c’est qu’ils ont choisi cette voie afin de réparer les torts faits aux animaux dans des autres vies où ils ont participé à des massacres en tant que chasseurs.

Certes ce n’est pas toujours le cas, on peut avoir cette vocation uniquement par amour mais nous ne devons pas nous leurrer : chacun de nous n’a pas toujours été un petit ange dans ses vies antérieures et cela est normal car nous sommes venus expérimenter les possibles du « bien » et du « mal » en cette matrice et tout n’est qu’expérience. Aussi quand on massacre des animaux on revient dans l’autre camp pour prendre soin d’eux.

Il est totalement inutile de gaspiller notre temps à savoir si ce que l’on vit aujourd’hui est réparation d’une erreur du passé, ce qui est fait est fait. Ce qui importe aujourd’hui c’est de vivre ici maintenant et d’anticiper les conséquences de nos actes, de vivre en pleine conscience sans juger quoi que ce soit ( y compris nous-mêmes) et arrêter d’auto justifier nos problématiques d’autour’ hui par des vécus d’un passé révolu.

Tant que nous luttons contre quoi que ce soit nous restons prisonniers de l’illusion. Nous ne sommes pas venus dans l’ombre pour lutter contre celle-ci mais pour y infuser la Lumière qui demeure cachée en elle. L’Ombre c’est l’inconnu et nous sommes venus en cette Terre matricielle inconnue afin d’en découvrir les possibles qui y étaient cachés et y révéler la Lumière.

Notre seule mission : reconnaitre la Présence divine !

L’Ombre émane aussi de la Présence de l’Etre car rien ne peut exister en dehors de celle-ci. Notre seule mission ici basse consiste à révéler la Lumière en ce monde et cela ne peut se faire par des mots ou jugements de valeur mais par un Etat d’Etre Lumière.

Cet Etat d’Etre est notre Etat naturel il émane de la Présence qui est en nous incarnée sous cette forme que nous sommes. Dés qu’on reconnait la Présence en nous celle-ci se révèle naturellement et c’est alors qu’on peut laisser la Présence se révéler en tout lieu.

Où que l’on soit, quoi que l’on fasse, quel que soit la personne qui se trouve en face de nous notre seul travail consiste à reconnaitre la Présence en elle, le Christ qui anime cette forme même si la personnalité fait ombre et agit à l’opposé de la Lumière.

Quand on est établi dans la Présence qui est un Etat vibratoire on ne voit que celle-ci partout : dans l’arbre, l’enfant, l’oiseau, le soleil mais aussi dans le nuage noir, dans le truand, dans le mendiant, dans le bourreau…

C’est alors le Soleil Soi qui rayonne à travers notre corps de Personnalité qui à définitivement délaissé sa tunique d’Ombre (tissée par notre inconscient et notre fausse âme lunaire générée en ce monde) et le Soleil ne projette aucune ombre. Hors dés qu’on juge, condamne ou critique quelqu’un on projette de l’Ombre au lieu d’activer la Présence en celle-ci.

Dés qu’on accuse quelqu’un d’être un reptilien, manipulateur ou quoi que ce soit on l’enferme dans l’Ombre et l’Ombre que l’on projette passe à travers nous et ainsi on devient aussi Ombre. De la même façon le Mage Noir qui projette une entité maléfique sur quelqu’un doit automatiquement la faire passer par lui-même, par son corps et son aura et ainsi il est lui aussi possédé par cette force.

Le processus est identique avec les Forces de Lumière. Quand on appelle un Ange guérisseur afin que sa Lumière soit transmise à une personne malade, cette Force nous traverse et nous guérit en même temps et on se sent plus ragaillardi après le soin. Si ce n’est pas le cas c’est qu’on a puisé en notre propre Lumière au lieu de nous relier à la Présence.

La chasse aux fantômes !

Il faut bien nous rendre compte que tous ces écrits et paroles condamnantes ou jugeantes sont gaspillage d’énergie car elles ne s’adressent en fait qu’à des fantômes. Que l’on juge un individu ou soi-même par rapport à des vies passées n’a aucun impact véritable sur le Soi d’aujourd’hui sauf naturellement si l’on croit cela. Nous ne sommes pas jugés par notre Etre intérieur par rapport a nos actes passés mais bel et bien par rapport à nos actes Présents car le Soi ne nous perçoit ni par nos mots ni par nos écrits mais par notre Vibration et dés qu’on Vibre la Présence il est satisfait car il se reconnait en celle-ci.

Chacun de nous a le choix entre continuer sa chasse en fantômes par le biais d’écrits ou de paroles acerbes c’est-à-dire de perpétuer l’Ombre ou d’œuvrer pour la Lumière qui cachée en cette ombre ne demande qu’à se révéler dés qu’on reconnait la Présence en toute forme de vie.

La chasse aux fantômes ne peut être libératrice mais enfermante. Alors à chaque fois qu’une partie de nous est tentée d’entrer dans ce « jugement critique » sur des faits passés nous devrions nous poser les questions : où étais je à cette époque, que faisais je ? Dans quel camp étais-je ? De quel droit puis je m’établir en juge ? Et cela court- circuit le mental.

Scénario victime/ bourreau

Tant que nous luttons contre quoi que ce soit fut ce l’Ombre nous reconnaissons cette Force et tombons dans le scénario de victime/ bourreau. En effet dés que nous accusons des manipulateurs et autres reptiliens de nos problématiques c’est que nous éludons notre responsabilité, c’est-à-dire que nous projetons la cause de nos problèmes sur ces êtres (c’est la faute du gouvernement, des professeurs, de la religion, des parents, des voisins, de la pollution, des illuminati, des reptiliens etc°°) et ainsi perdons tout pouvoir de modifier quoi que ce soit.

Nous sommes très puissants par notre pensée.

Si puissants que nous pouvons même nous imaginer impuissants ou esclaves ou victimes de reptiliens et que nous pouvons même modeler dieu à notre image : insignifiant et sans pouvoir, puissant, tyrannique et exigeant, bon et généreux, totalement désintéressé de notre sort, ou même inexistant et le dieu que nous imaginons est celui qui régit notre réalité. Chacun à le sien.

Il en est de même pour les forces de l’Ombre, nous pouvons créer des manipulateurs puissants, des reptiliens manipulateurs, des banquiers malhonnêtes, des dirigeants malveillants et ceux-ci sont actifs dans notre monde.

Notre monde est régit par l’inconscient collectif ainsi toutes les pensées négatives que l’on envoie envers un président de la république lui parviennent et à son insu modifient son comportement car il « se modèle » selon l’image qu’on à de lui et ainsi agit dans notre réalité (individuelle) comme on pense qu’il le fait.

L’inconscient collectif via les médias diffuse de fausses infos qui suscitent des scénarios de crise, de chômage, de manque et de pénurie mais seuls ceux qui croient à cela sont touchés. Pour certains c’est la crise, pour d’autres c’est l’abondance, tout dépend de nos croyances. L’Inconscient collectif généré le rêve collectif de l’humanité, le monde est devenu ce que l’on pense qu’il est, mais rien ne nous oblige à participer à cela. Dés qu’on se dégage de cet inconscient collectif tout change.

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde ». (Bouddha)

Alors libres à nous de nous créer un monde terrifiant pleins de monstres manipulateurs et de fantômes du passé contre lequel il faut se battre pour exister ou un monde parfait tel qu’il à été conceptualisé par la Présence dans lequel toutes les formes de vie sans exception sont unifiées et oeuvrent en parfaite harmonie, un monde où tous reconnaissent la Présence unique .

Comme le disait un sage :

« Vois tes limites et à coup sur elles sont à toi, vois des ennemis et à coup sur ils viennent à toi, vois l’Ombre et a coup sur elle se présente, vois la Présence et à coup sur elle se manifeste »

Kiristian (Wydyr) le 4 septembre 2015

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

AVANT DE JUGER POSES TOI LA QUESTION : OU ETAIS TU ? QUE FAISAIS-TU ? 1/2

Publié le par Wydyr

AVANT DE JUGER POSES TOI LA QUESTION : OU ETAIS TU ? QUE FAISAIS-TU ? 1/2

De nos jours on trouve de plus en plus de personnes qui désireuses de rétablir la vérité s’empressent par une multitude de paroles et d’écrits de se positionner en tant que « juges » d’un passé révolu et condamnent ainsi pèle mêle tous ceux qui dans le passé ont - selon eux - été des méchants.

C’est ainsi qu’on trouve des sujets tels que :

  • Les juifs ont crucifié Jésus
  • Les allemands ont participé à l’Holocauste
  • Les américains ont décimé le peuple indien
  • Les chrétiens ont massacré les musulmans pendant les croisades
  • Les musulmans ont martyrisé les pèlerins
  • Les reptiliens et illuminati nous ont manipulé
  • Les chasseurs de fourrure ont massacré des animaux
  • Les inquisiteurs ont massacré les Cathares

Certes tout cela est vrai dans l’ensemble et on ne peut que constater les faits et œuvrer aujourd’hui afin de ne plus participer à cela mais avant de nous positionner en Juge en juge il importe de tenir compte de certaines choses :

  1. La plupart des gens qui ont agi ainsi sont morts (les allemands d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec l’holocauste).
  2. Ce ne sont pas les allemands qui ont décidé de déclarer la guerre et les soldats n’ont faire qu’obéir aux ordres (comme l’on fait les français et l’on sait très bien que nombreux d’entre eux se sont comportés aussi de façon peu catholique)
  3. nous avons tous plus ou moins déjà vécu dans ces époques lors de nos vies antérieures et rien ne peut nous révéler dans quel camp nous étions.
  4. quand on a compris qu’on avait été manipulé il suffit d’avoir un peu de discernement pour éviter de perpétuer cela sans oublier non plus que dans « le passé » nous avons pu aussi faire partie de ces manipulateurs.

Ainsi les questions fondamentales que l’on pourrait poser à chacun lorsqu’il condamne les faits du passé sont : où étais tu ? Que faisais-tu ? Dans quel camp étais tu ?

Je me suis posé la question et les réponses que j’ai obtenu sont plutôt floues (on ne peut jamais être certain que les visions du passé sont réelles) aussi il m’a semblé préférable de cesser toute forme de jugement.

L’illusion du plan astral.

Certains affirmeront peut être « j’ai fait des voyages astraux et j’ai assisté à la crucifixion de Jésus et je n’étais pas dans le camp des accusateurs »…. Cela peut paraitre véridique mais rien ne le prouve. En effet lorsque nous accomplissons certains actes notre conscience est toujours observatrice et c’est pourquoi la plupart des gens qui agissent mal sentent un malaise les envahir après avoir accompli l’acte et leur conscience les incite à venir réparer le mal fait par une prochaine réincarnation.

Reprenons l’exemple de Jésus.

On peut avoir été un accusateur de celui-ci, l’un de ceux qui à crié « qu’on le crucifies ! » et s’être rendu compte après coup de notre erreur et d’en avoir cristallisé une culpabilité intense ; et au moment de notre mort lorsque notre âme est passée par le purgatoire ( pendant les trois jours suivant notre mort physique) nous avons décidé de réparer et de défendre Jésus et sa doctrine dans nos vies futures, et c’est ainsi qu’aujourd’hui on peut être un ardent défenseur du Christ alors qu’on à été un de ceux qui l’ont amené à l’échafaud !.

Ce processus de projection fonctionne dans tous les domaines puisque la loi karmique nous invite à expérimenter lors d’une vie ce qu’on à fait vivre à d’autres. Tout ceci afin de mieux connaitre les conséquences de nos actes en en subissant le contrecoup. Il n’y a aucune moralité à tirer de cela, c’est simplement une évidence lié à la loi d’attraction qui régit ce monde.

Comme nous n’avons pas de souvenirs précis de nos vies antérieures et que la plupart des mémoires qui nous reviennent sont faussées par le voile astral nous ne pouvons jamais affirmer que nous avons été du côté des « bons ». Nous avons pu participer à l’holocauste des juifs ou au massacre des tribus indiennes ou des Cathares et aujourd’hui nous imaginer avoir été indien ou cathare persécuté car il est plus glorifiant de se trouver dans des rôles de bons (victimes ou généreux) que de bourreaux (méchants).

C’est la raison pour laquelle on trouve une multitude de Napoléons ou de Louis 14 ou de François d’Assise réincarnés mais très peu de Torquemada ou d’Hitler, d‘officier nazi ou de Ponce Pilate !

Nous ne devons pas oublier que tout ici bas dans l’astral est le scénario de nos films intérieurs et que rien n’est vraiment réel.

Le chasseur de fourrures se réincarne en militant protecteur des animaux, le raciste américain se réincarne en noir qui lutte contre le racisme, le croisé chrétien ayant massacré des milliers de musulmans se réincarne en terroriste musulman, le roi ayant abusé de sa situation matérielle se réincarne en pauvre mendiant. Nous vivons dans un monde de reflets miroirs et aucun miroir ne reflète la vérité.

Alors comme nous ne pouvons absolument pas savoir si dans nos vies antérieures nous avons été du coté des bons ou du côté des méchants il faut mieux s’abstenir de juger les actes du passé et ainsi pardonner car de toute façon on ne peut réparer le passé.

Quand on s’engage dans une quête de justice pour réparer un passé révolu on tombe dans le même piège que les mafias corses et clans écossais qui de génération en génération s’entretuent pour « venger les offenses ».

La plupart des gens ayant participé à des choses horribles dans le passé sont mortes, enterrées et parfois même réincarnées en une autre forme qui peut être aussi nous-mêmes. Alors abstenons nous de juger et ouvrons notre cœur au présent. La vengeance lié à la notion de justice humaine ne peut apporter la paix intérieure ni la paix extérieure.

Ce que nous humains appelons la paix n’est qu’un moment de repos entre deux guerres, convenons en. Après la première guerre mondiale les français et les allemands ont dit « jamais plus cela » et vingt ans plus tard la guerre à recommencé.

La seule chose que nous puissions faire actuellement est d œuvrer pour les éviter les actes malveillants de certains et leur envoyer plus de lumière. Ainsi ils pourront sortir de leur coquille d’ombre et perçoivent que ce qu’ils font aux autres c’est à eux qu’ils le font. Il s’avère crucial de cesser de juger sur les apparences car cela se retourne inéluctablement contre nous et donc de cesser d’utiliser notre matière grise pour projeter de l’ombre sur ce qui nous dérange. A suivre ……………… ;

Kiristian (Wydyr) le 4 septembre 2015

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

SEULE LA CONNAISSANCE EST LIBERATRICE 2/2

Publié le par Wydyr

SEULE LA CONNAISSANCE EST LIBERATRICE 2/2

La quête de savoir donnant du pouvoir épuise notre corps mental, émotionnel et vital et on se retrouve rapidement fatigué, déprimé, désabusé et il nous faut de plus en plus de temps de sommeil pour récupérer.

Toutes les informations provenant de la Source pénètrent par le point central de notre couronne de la tête afin d’être dirigées vers le cœur où se trouve notre Etincelle Je Suis qui approuve on non ce qui vient a elle.

Avant la chute dans l’illusion le processus était simple : l’information Source entrait via l’hémisphère droit intuitif féminin puis était dirigée vers l’hémisphère gauche rationnel dont le programme de base permettait de transformer les ultra sons lumineux informant en images, sons et couleurs et idées concrètes nous permettant d’adapter nos comportements à ces informations et de mieux vivre ici bas.

Depuis la chute il n’en est plus de même car l’implant déposé dans le corps intellect retient les infos, les tries, les classes selon le programme matriciel informatisé en notre cerveau par les dirigeants de la matrice et les informations transmises au cœur sont déformées, arrangées, manipulées.

A chaque fois que l’on se retrouve face à une nécessité la Source nous envoie l’information adéquate contenant la réponse (via l’intuition) mais celle-ci est freinée par le corps intellect et l’amas de matière grise accumulée et qui fait « voile » et ainsi on « réfléchit » à la question, on cherche la cause du problème et la solution dans nos mémoires du passé cristallisés et on ne trouve jamais la solution. Plus on cherche dans le passé, plus on trouve de causes des problèmes, moins on trouve la solution. Nous ne fonctionnons alors que par effet « miroir ». Plus on apprend plus on opacifie la couche de matière grise et plus on devient un « petit gris » manipulé par la matrice.

Il importe donc de cesser de créer de la matière grise à réflexion afin de laisser passer l’information source qui viendra directement nous instruire via le cœur. Le seul travail à faire n’est plus d’apprendre pour comprendre mais bel et bien de nettoyer le disque dur de notre ordinateur et tous les programmes doivent être effacés car tous viennent de la matrice via notre cerveau reptilien.

L’enfant intérieur est intimement lié à notre corps d’énergie et en observant les enfants nous pouvons mieux percevoir le processus. L’Enfant vit spontanément l’instant, il peut passer en un clin d’œil d’une activité à une autre ou d’une émotion de colère à de joie. Ainsi son corps mental et émotionnel n’épuise pas sa vitalité et lorsqu’il est fatigué ils s’endort comme une masse et se réveille quelques heures après en pleine forme.

Le corps énergie de l’adulte sans cesse sollicité par les cogitations et recherches mentales et blocages émotionnels s’épuise plus vite (comme la batterie d’un vieux téléphone portable) L’adulte à des grosses difficultés à trouver le sommeil et il n’arrive plus à s’endormir comme un « bébé » et se réveille avec une sensation de fatigue encore présente. Plus l’adulte prend de l’âge plus il réfléchit plus il vieillit vite et c’est ainsi qu’à force de cogiter sans cesse on finit par se retrouver vieux avant l’âge.

Vivre sans cogiter, sans se poser trop de questions sur le présent, le passé ou l’avenir libère de l’emprise de l’ego. Plus on a de savoir plus on génère de programmes intérieurs et plus on se coupe de la vraie vie. Ainsi on peut tout connaitre de l’Atlantide, de l’Egypte, des croops circles, des galaxies et être presque incapable de se déplacer avec un corps épuisé par les recherches.

Il fut un temps où la mode était à la recherche des vies antérieures. On pensait qu’en trouvant la cause de nos problématiques anciennes on trouverait la solution de nos problémes présents. Ainsi faisant on liait le passé au présent et on tissait une trame karmique alors que celle-ci était illusoire puisqu’à chaque nouvelle vie il nous est proposé de vivre une expérience tout à fait nouvelle (un nouveau film) mais dés que nous relions le passé au présent nous faisons comme les acteurs des séries télé qui tournent sans cesse de nouvelles saisons à épisodes qui finissent par lasser.

Quand on est confronté à une nécessité ou un problème dans le présent il ne nous sert absolument à rien d’en charger la cause dans le passé révolu (de cette vie ou d’une autre) d’analyser le pourquoi, le comment, de retourner la question en tous sens mais d’oublier celle-ci pour se concentrer sur la solution, la réponse qui nous est donnée par l’intuition via le cœur. Celle-ci est la manne divine qui apporte la Grâce et ne doit être ni utilisée demain ou analysée mais actualisée dans le présent par un acte ou une décision.

Cela nous permet en outre de nous libérer de cette tendance actuelle à chercher les méchants manipulateurs qu’ils soient de nature reptilienne ou autre. Car peu importe qu’ils aient manipulés nos gènes dans le passé, peu importe qu’ils aient truqués les dés, ce qui importe aujourd’hui c’est de trouver la juste attitude à avoir face à nos nécessités de l’instant.

Chacun de nous doit accepter le fait qu’il est responsable de tout ce qu’il à vécu, cela à été révélé par maints messagers mais le fait d’accuser les Annunakis ou reptiliens ou autres petits gris de nos problèmes nous amène à réitérer nos vieilles habitudes de penser que ce sont les autres qui sont la cause de nos problèmes et donc de ne pas trouver les solutions adéquates à notre libération puisque tant que nous pensons que nous sommes « victimes » de ces manipulateurs nous perdons le pouvoir d’être créateurs de notre destinée. Seul celui qui reconnait être créateur de tout ce qu’il à vécu ou vit aujourd’hui peut s’affranchir de l’illusion et ne plus accuser qui que ce soit de quoi que ce soit.

Le savoir qui permet de découvrir les clés cachés des forces de l’ombre ne peut en aucun cas nous libérer puisque dés que nous luttons contre ces forces nous les nourrissons par notre attention et notre énergie et ainsi nous devenons victimes de nos pensées.

Seule la connaissance nous permet de nous libérer de l’illusion. Pour connaitre (co-naitre) il faut devenir c’est à dire épouser le concept que l’on à découvert par la lecture ou une vidéo et seule l’expérience nous révèle la vérité que l’on découvrira et celle-ci deviendra notre. Ensuite nous pouvons transmettre cette Vérité aux autres mais celle-ci deviendra un concept ou une croyance pour eux du moins tant qu’ils n’auront pas expérimenté celle-ci et lorsqu’ils le feront ils découvriront leur Vérité (leur ressenti sera toujours différent du notre) et pourront a leur tour partager celle-ci.

Il ne s’agit pas de renier le savoir puisque celui-ci nous aide à changer notre vision et à cheminer mais il arrive un moment où l’on se retrouve devant la Porte du divin et pour passer de l’autre côté il faut être comme l’Enfant, spontané, innocent, simple, humble, sans bagage. La Porte est étroite et aucun savoir de ce monde ne peut nous servir dans l’autre monde où l’on veut aller car les lois ne sont plus les mêmes et ce qui à fonctionné ici ne fonctionnera plus la bas.

On ne peut naitre que « nu » et « sans bagage » car de l’autre côté c’est l’Inconnu, seul celui-ci peut apporter la réjouissance de la découverte d’autre chose. C’est ce qui nous est proposé aujourd’hui.

Pour cela il faut lâcher prise du savoir et du contrôle hors plus on sait plus l’ego contrôle et celui-ci refuse de lâcher prise des acquis et habitudes. Ainsi devant la Porte le savoir devient obstacle et tant qu’on n’a pas la foi totale pour franchir la Porte de l’Inconnu on reste devant la Porte et on ne peut passer, on peut tout au plus passer pour un grand sage érudit philosophe ou une encyclopédie universelle mais on continue à tourner en rond dans la matrice.

Ceux qui choisissent de continuer à fabriquer de la matière grise à réflexion en pensant qu’en apprenant sans cesse ils se libéreront deviennent des « petits gris » et comme les escargots du même nom il est certain qu’ils avanceront lentement et en baveront de plus en plus. L’heure du choix est venue !

L’adulte vit dans son corps de souffrance encodé de vieux schémas illusoires, il cherche la cause de ses problèmes et ne vois pas la solution, il devient avide de savoirs ou de remèdes extérieurs.

L’enfant vit dans son corps d’énergie vibrale qui lui donne la joie de vivre. Il sait qu’il y a d’autres mondes habités, d’autres Etoiles, d’autres mondes invisibles mais vit Ici et Maintenant et apprécie ce qui lui est donné à chaque instant, il n’a soif d’aucun ailleurs que la joie d’Etre vivant Ici Maintenant. Respirer, voir, sentir, s’émerveiller de tout suffit à sa plénitude. A Chacun son choix !

Christian Duval le 24 8 2015

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

SEULE LA CONNAISSANCE EST LIBERATRICE 1/2

Publié le par Wydyr

SEULE LA CONNAISSANCE EST LIBERATRICE 1/2

Le savoir nous transforme en petits gris qui rampant lentement sur un chemin parsemé d’embûches nous en fait « baver »……..

Si le savoir acquis par l’étude d’enseignements et la vision de multiples films ou vidéos est nécessaire pour faire les premiers pas sur le chemin de l’alchimie intérieure il peut devenir un obstacle à un certain moment de passage. La compréhension du fonctionnement de la matrice, la révélation des mystères des pyramides ou de la structure des univers est certes indispensable afin d’ apprendre à mieux gérer notre quotidien ici bas en percevant le pourquoi et le comment de la Création mais tout cela ne nourrit que le corps mental et le corps émotionnel.

Chaque nouvelle découverte nous enthousiasme et nous donne envie d’explorer encore davantage, d’aller plus loin, d’en savoir plus et il est fort rare que les chercheurs passionnés échappent à cette étape. Moi-même aie été comme la plupart des chercheurs d’aujourd’hui un explorateur de l’esprit boulimique d’en apprendre toujours plus.

Il semble que cette étape fasse partie du chemin puisque ceux qui ne cherchent pas, n’étudient pas, ne sont guère passionnés par une quête demeurent dans une conscience ordinaire et une existence plutôt passive et truffée de problémes. Certains penseront que le savoir est inutile et préférant ressentir plutôt que d’étudier iront s’asseoir sous un arbre pour méditer mais peu en vérité ont trouvé la liberté ainsi.

La plupart des grands maitres et initiés comme Jésus et Bouddha ont étudié les écritures, cherché à percevoir les mystères du passé et la compréhension de l’univers puis ensuite se sont engagés dans la méditation profonde afin d’en percevoir la véritable connaissance.

Dés notre plus tendre enfance nous sommes formatés par le programme matriciel social, éducatif, religieux et notre cerveau établit ses bases de données à partir de cela. Si l’on veut accéder à la connaissance d’autres plans il faut changer ces paramètres et donc étudier d’autres concepts qui ouvrent notre compréhension à d’autres champs de conscience cependant lire ne suffit pas car pour comprendre il faut ressentir. Les émotions sont indispensables pour que les nouvelles données puissent s’imprimer dans nos mémoires cellulaires et modifier notre ADN et le seul moyen de ressentir est de pratiquer ce qu’on a appris par la lecture et l’étude et ainsi on peut vérifier le bien fondé de tout cela.

On retrouve le processus dans le cheminement alchimique (que j’ai explicité en détail dans un autre article) il est un temps pour étudier avec le mental et pendant cette période l’aspect féminin de notre structure est mis en veille afin de pouvoir mieux se concentrer puis ensuite il faut inverser le processus et mettre l’intellect de côté au profit de l’intuition et du ressenti. C’est l’étape dite de pèlerinage : le pèlerin part sur les chemins de la vie sans s’encombrer de livres et d’objets, son but est de communiquer avec son âme en expérimentant le savoir acquis pour qu’il devienne connaissance ainsi chaque concept appris par la lecture devient réalité par l’expérience. Une fois cela accompli le pèlerin alchimique revient de son périple en disposant d’une connaissance acquise par le vécu et peut partager cela en ne transmettant jamais ce qui n’a pas été vérifié par l’expérience. (Théories)

Certes l’existence terrestre est alternance de ces deux fonctionnements complémentaires ainsi lorsqu’on apprend un nouveau concept découvert par une lecture ou une vidéo il importe de passer à la phase intériorisation c’est-à-dire de méditer en profondeur sur le sujet et de pratiquer les exercices révélés afin de vérifier ce que ceux-ci provoquent sur notre Etre intérieur. Il est évident que tous les exercices et concepts ne donneront pas résultat car chacun d’entre nous est paramétré différemment selon ses encodages particuliers. Il n’y a donc pas de mauvais enseignements ou de mauvais exercices mais parmi tous ceux-ci il y en a certains qui sont plus adaptés à notre constitution.

Si l’on se contente de lire ou de visionner une multitude de vidéos sans prendre le temps de digérer les infos c’est-à-dire de transformer le savoir en connaissance on arrive tôt ou tard à un moment d’indigestion car on est tellement gavé qu’on ne peut plus rien assimiler.

Le processus est identique à celui de la nourriture. Nombreux sont ceux qui de nos jours mangent n’importe quoi, se remplissent l’estomac avec des aliments lourds et sans vie qui au lieu de les nourrir pompe leur énergie vitale et très vite le besoin de manger ressurgit. C’est ainsi que plus on mange d’aliments dénaturés plus on a faim et on n’arrive jamais à satiété car la digestion de certains aliments comme les conserves industrielles prend plus d’énergie au corps qu’elles n’en donnent et peu à peu le corps s’alourdit de surcharges pondérales et perd sa vitalité.

Il en est de même au niveau de la nourriture mentale et émotionnelle. Le savoir transmis par les médias et les systèmes scolaires et religieux nous amène à l’indigestion et l’écœurement et la plupart de ce qu’on ingurgite ne nous sert absolument à rien pour mener une vie saine et heureuse.

Le processus est identique avec le savoir spirituel et scientifique : on peut absorber une quantité phénoménale d’informations par la lecture et les vidéos sans jamais trouver la plénitude, la satisfaction ne vient jamais et dés qu’on à fini d’ingurgiter une information on se précipite sur une autre et internet ressemble alors à une grande table de festin où l’on veut tout avaler jusqu’à friser l’indigestion voire l’apoplexie.

Le savoir ressemble à une recette de cuisine, il donne envie de… mais ne peut donner la plénitude obtenue par l’ingestion du plat une fois qu’il est préparé avec amour. Il importe donc de pratiquer le discernement afin de ne pas tomber dans la boulimie du savoir qui ne nourrit que l’ego.

L’intellect nous donne envie d’en savoir davantage afin de nous libérer mais c’est l’ego qui s’empare du processus et celui-ci ne connait qu’un mot « contrôle » et plus on sait de choses plus notre intellect contrôle notre vie et ceci sur tous les plans.

Le piège est de tomber sous domination de l’ego qui devient de plus en plus puissant et on peut devenir une véritable encyclopédie vivante qui nous incite alors à nous présenter comme un Maitre car on a réponse à toutes les questions et ainsi on est tenté de se proposer comme coach spirituel ou enseignement d’une multitude de pratiques acquises par l’étude ou les stages. On peut obtenir une certaine notoriété si on est à la hauteur de ce qui se présente mais cela ne dure jamais longtemps car la connaissance qui vient du cœur ne nous nourrit pas et ainsi on peut donner l’impression de plénitude et de satisfaction alors qu’au fond de notre Etre on se sent triste et impuissant et non comblé en totalité.

A suivre …. Christian Duval le 24/8/2015

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0