Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L’ETRE EST SANS NOM

Publié le par Wydyr

L’ETRE EST SANS NOM

Ce texte m’a été inspiré ce matin par mon « moi d’au-delà des nuages ». Il fera partie intégrante d’un livre auquel je me consacre en ces temps d’été. Bonne lecture !

L’Etre est sans Nom, sans forme, sans définition.

Dés que tu le nommes tu le définis et il s’éloigne de toi.

L’Etre est comme un ciel sans nuages.

Dés que tu penses tu créé les nuages qui te voilent le ciel.

Toutes les formes de vie émanent de Lui.

Mais les formes ne sont pas Lui, elles ne sont qu’un reflet temporaire.

Il Est la Pensée Une, Omniprésente créatrice qui à travers toi veut s’exprimer

Dés que tu penses tu crée des nuages.

Cesse de penser et laisse le penser à travers toi sans rien interpréter

Chaque jour plus de 40 000 pensées traversent ton mental.

Et 90% de celles-ci sont limitatives.

Elles sont les nuages de ton passé qui obscurcissent ton ciel d’aujourd’hui

Et générent des climats chargés de lourdeurs et problémes.

Lorsque des nuages traversent ton ciel

Ne cherche ni à les retenir, ni à comprendre d’où ils viennent, ni pourquoi ils sont là.

Ne cherche pas à les chasser

Laisse les passer et appelle l’Etre

Qui par son Souffle puissant les évacuera de ton ciel.

Alors tu verras à nouveau le soleil briller.

Seul l’Etre peut changer le climat et les ambiances de ton expérience.

Ton moi n’a d’autres pouvoirs que d’appeler l’Etre

Mais il ne peut évacuer les nuages car il en est le Créateur

Plus tu veux évacuer les nuages via ton moi, plus tu en créés d’autres.

L’Etre est Présence Omniprésente Ici et maintenant

Dés que tu reconnais cela, il se manifeste par l’Onde de vie, pure vibration.

Toutes les Hiérarchies cosmiques sont manifestation dans le phénoménal de sa Présence.

Mais les Hiérarchies ne sont pas l’Etre.

Dés que tu te confies à l’Etre toutes les Hiérarchies accourent vers toi

Et chacune accomplit ce pour quoi elle à été créé

Mais ce n’est pas à toi de décider

L’Etre sait mieux que toi ce qui doit Etre fait

Le moi se laisse fasciner par les manifestations magiques de la lumière phénoménale

Il aime jouer au Magicien en prononçant des mots de pouvoirs, invoquer des Présences,

Visualiser des entités et Hiérarchies qui lui donnent l’impression de pouvoir.

Mais l’Etre est au-delà de cela, il se manifeste en tant que Lumière nouménale, adamantine, invisible

Pure onde d’amour vibral qui était déjà là avant que l’Univers soit manifesté

Il est le Vide Absolu dont toutes choses sont issues.

Tu es Lui et il est toi de toute Eternité

Rien n’existe en dehors de lui

Tant que tu l’observes tu te sépares de lui

Quand tu sais que Tu es Lui et qu’il est toi

Tu n’es plus séparé de Lui.

Tu es celui qui est

Et plus rien ne peut voiler ton ciel.

Tu peux invoquer toutes les Divinités que tu veux si cela t’apporte un peu de baume

Tu peux jouer au Magicien si cela t’amuse mais rien de tout cela ne peut te libérer.

Les Divinités ne sont que manifestations de l’Etre et non l’Etre.

Ton seul pouvoir est d’invoquer l’Etre

Mais non comme un personnage ou une Hiérarchie Céleste mais comme une Présence invisible

Une force invisible, lumineuse, vibrante, aimante, créatrice, blanche translucide

Qui baigne tout, imprègne tout, anime tout

Quelle que soit la fréquence dimensionnelle où il se manifeste.

En ce monde où tu es, Il est aussi Présent sous une forme illusoire, un ressenti particulier.

Rien ne peut exister en dehors de lui puisqu’il est Tout ce qui Est

Dés que tu lui colles une image tu le figes dans l’illusion d’une forme.

Centre toute ton Attention en sa Présence, dans la Lumière vibrale

Sans émettre aucune idée, aucune projection, aucune image, aucun nom

Pense simplement : Absolu, Amour et ressens ce qui vient.

Sois cette Lumière, fusionne en Elle, devient Elle et en elle tu connaitras l’Etre et l’Amour.

Pure vibration, force extraordinaire créatrice qui par toi veut s’exprimer

Pour cela tu n’a besoin d’invoquer aucun nom, aucune Déité émanant d’une forme de religiosité

Les images religieuses te révèlent un aspect visible de l’Etre

Mais telles s des idoles t’éloignent de Lui.

Si la spiritualité et la religion sont des chemins qui mènent vers l’Etre

Elles sont les obstacles qui t’empêchent de le connaitre.

Tant que tu contemples une image extérieure de l’Etre tu t’éloigne de lui.

L’Etre entre en toi à chaque inspir il t’apporte des informations

A chaque expir il s’exprime à travers toi.

Lorsque l’Etre souhaite s’exprimer à travers toi il se fait ressentir par l’Onde vibrale

Délicieuse sensation d’amour proche de l’orgasme

Si tu lui ouvres la Porte et le reconnais alors il s’installe en toi.

La vibration prend possession de tout tes corps et celui-ci devient le Temple de l’Etre

Ne cherches ni à la comprendre, à l’analyser ou à la retenir

Dés que tu l’observes elle disparait.

Elle est Amour et énergie libre et ne peut être retenue.

Elle est Lumière blanche invisible, ultrasonique qui suffit à tous tes besoins.

Tu es le Grand Prêtre de ce Temple Corps.

Ton seul travail consiste à le maintenir propre.

Tu n’a plus besoin d’images de saints, de croyances religieuses, d’enseignements, de prières toutes faites tu fais Un avec la Vibration.

Quand cela est accompli tu ne la ressens plus

Tu ne peux ressentir Ce que tu Es.

Tu es la Vibration pure.

Ta foi doit être totale

Aucune croyance ne peut étayer ta foi

Les croyances viennent de l’intellect, la foi vient du cœur vibral de ton Etincelle.

Lâche prise et laisse faire la Vibration

Sois convaincu à chaque instant que tout ce qui t’arrive émane d’elle

Est attiré par Elle pour ton plus grand bien et ceci quoiqu’il t’arrive.

Quand Tu deviens la Vibration tu ne ressens plus celle-ci

Tu ne peux ressentir Ce que tu es

Dés que tu observe tu te sépare de ce qui est observé.

Quand la vibration se présente

Contentes toi d’Ecouter, sans penser, sans analyser

Lâche prise et laisse faire.

Dés que tu observes la vibration et cherche à la retenir elle disparait

Elle est Amour vibral et rien ne peut la retenir

Tant que ta foi n’est pas totale

Tu es tenté de chercher réconfort

Tu tapisses à nouveau ton Temple d’images saintes, de nouvelles croyances, de religiosité,

De techniques spirituelles

La Présence te laisse libre de tes choix.

Ton ego reprend les rênes de ta destinée

Tu fais marche arrière et tout est à recommencer

Tant que tu ne tues pas « Dieu » tu ne peux Connaitre l’Etre.

Il ne peut cohabiter avec les croyances et définitions aussi spirituelles soient –elles

Dés que tu Es Un avec la Présence

L’Etre Pense à travers toi

Ton intellect transparent sert d’interface entre la Source et l’Univers

Entre le visible et l’Invisible

Tu retrouves le Centre, tu es le Centre de ton expérience, la Source unique

Le Centre n’est pas un Point localisé dans l’espace concentrique

Il est à la fois le Point et tout le cercle.

Où que tu sois tu es Lui

Dés que tu reconnais cela, il en est ainsi.

Et depuis ce Point Absolu tu es l’Etre en manifestation.

Tu n’a plus besoin de te projeter dans un ciel galactique

Qui te semble éloigné de là où tu demeures en cette forme temporelle.

Tu ne cherches plus à ascensionner en t’échappant de ce monde.

Le ciel descend en toi, s’actualise en toi.

L’Etre se réalise à travers Toi car il t’a créé pour cela.

Tu peux alors vivre Ici maintenant, en ce monde, et créer ce que l’Etre t’insuffle.

Finis les techniques, les bouquins de prière, les lectures compliquées

Les thérapies destinées à nettoyer ton passé.

Tu vis au-delà du passé et du futur dans le Présent Ici maintenant.

Tu apprécies le monde dans et par cette forme corporelle

Tu œuvres pour lui apporter encore plus de bien

Pour réaliser l’Etre que tu es

Tu dois tuer « Dieu » en toi, dissoudre l’image tronquée que tu avais de lui

Détruire ces images teintées de religiosité qui n’ont fait que t’éloigner de l’Etre

Ainsi celui-ci se révélera à toi comme Il Est et non comme tu l’imaginais.

Dés que cela est accompli

La Vie se charge de te révéler l’âme des choses telles que l’Etre l’a créé

Tu sais alors le pourquoi et le comment de Tout ce qui vit.

Tu n’a plus besoin de livres ou de codes pour interpréter.

Chaque événement, chaque rencontre, est révélation de la Présence.

Tu peux enfin vivre sans Penser, jouir de ce que la vie t’offres

Tu retrouve ton Etat d’Etre holographique

Ton Etat d’Enfant innocent, spontané, aimant, jouissant de la Vie Ici Maintenant

Tout ce qui se passe en l’Univers résonne en toi

Tout ce qui se passe en toi modifie l’Univers

Vis cela et tout l’Univers s’en trouvera mieux.

Dés que tu as retrouvé ta Liberté d’Etre

Tu offres ce possible à tous les Etres vivants.

C’est là ta plus belle mission de vie.

Ressens la Force unique, vibrante, autour de toi, en toi, dans tout l’Univers

Et laisse l’Etre cocréer la vie à travers Ce que tu es, ce pour quoi il t’a Créé

« Ton moi d’au-delà les nuages »

Christian Duval le 30 juin 2015

Publié dans messages inspirés

Partager cet article

Repost 0

L’OMBRE DES DRAGONS PLANE T’ELLE ENCORE SUR NOUS ? 4/4

Publié le par Wydyr

L’OMBRE DES DRAGONS PLANE T’ELLE ENCORE SUR NOUS ? 4/4

Chevaucher les dragons

Le chemin initiatique propre aux enseignements de sagesse du passé invitait tout disciple à Maitriser les dragons en sa terre intérieure. Pour cela il faut s’armer de courage car oser plonger dans sa propre ombre pour y voir ce qui s’y déroule n’est pas toujours réjouissance. Il est fort déconseillé de s’aventurer en certaines zones sans avoir au préalable rétabli un lien avec notre Soi guide sinon nous risquons fort de nous perdre dans le labyrinthe de ces probabilités et mémoires. Plus on essaie de lutter contre un vieux scénario d’un passé peu glorieux plus on s’y enferme

Nous passons tous par l’initiation des 4 éléments : feu, terre, air et eau dans notre vie quotidienne qui ainsi est pèlerinage vers la Source.

Initiation de l’air

La Maitrise du mental nous octroie le discernement : nous recevons alors l’Epée de Justice et le Dragon de l’air devient notre allié. Il nous aide à nous déplacer à la vitesse de la pensée au sein des espaces éthérés et à ne pas rester cristallisé dans des idées fixes et ainsi on peut se déplacer au sein de la Forêt de notre royaume sans aucune difficulté. Les Elfes nous accompagnent sur le chemin

Initiation du Feu

La Maitrise des émotions nous octroie le juste ressenti : nous recevons le Bâton de pouvoir et le Dragon du feu devient notre allié. Il est notre instructeur dans l’art de la Magie et nous apprend à canaliser correctement nos émotions, désirs, instincts, pulsions et à les utiliser sans pour cela nous cristalliser en elle ou nous y laisser enfermer. Les Fées nous accompagnent en cet apprentissage magique

Initiation de l’Eau

La Maitrise des sensations nous octroie la justesse des perceptions sensorielles : nous recevons la Coupe du Graal et le Dragon de l’eau devient notre allié. Il nous apprend à rester fluides, à ne pas nous cristalliser dan des souvenirs inutiles afin que l’eau de vie circule librement dans notre corps et nous maintienne en état de jeunesse éternelle. Nous ne pouvons ressentir l’Essence ciel que par l’intermédiaire des « sens », si nous rejetons les sens nous ne pouvons atteindre l’Essence de vie. Les sirènes ; Nymphes et Ondines nous aident en cette expérience.

Initiation de la Terre

La Maitrise physique nous octroie la capacité d’accomplir des actions justes : nous recevons alors le Bouclier de protection gravé d’un Pentacle sacré et qui tel un laisser passer nous permet d’avoir tout ce dont nous avons besoin pour réaliser nos vœux. (C’est plus efficace qu’une carte bleue) les Nains nous révèlent des filons d’or et de pierres précieuses. Ce dragon nous apprend à modeler la matière tout en respectant les créatures qui y demeurent et nous révèle ainsi que chaque pierre est précieuse en son essence et que chaque atome de notre corps est constitué de pure lumière.

Initiation de l’Ether

Une fois que nous avons maitrisé et chevauché ces 4 Dragons élémentaires se présentent à nous l’épreuve finale : la Maitrise du Dragon de l’Ether. Celle-ci ne peut être réalisée avant d’avoir réalisé les 4 autres précédentes car le Dragon de l’Ether est constitué de l’Essence même des 4 Dragons agrémenté d’une Essence particulière dite 5° élément : c’est le Feu Ether ou Energie Christ Source. L’Onde d’amour Source, celle qui unifie tout. Nous voyageons en compagnie des anges avec notre corps d’ange.

Lorsque nous sommes capables de chevaucher le dragon de l’Ether nous vivons hors du temps et de l’espace, il n’y a plus de passé ni de futur mais uniquement un Présent perpétuellement renouvelé, dés que nous pensons à une chose nous devenons celle –ci. Nous fusionnons alors avec notre Soi conscience et pouvons continuer à vivre nos aventures dans tous les mondes et univers en toute liberté. Nous pouvons vivre cela même dans le monde dissocié car celui-ci n’a plus aucune influence sur nous, il nous apparait comme pure illusion.

Dans les récits mythologiques on représente souvent les Dragons comme ennemis de l’Homme alors qu’il n’en est rien, ce sont vraiment des Etres magnifiques et voyager sur leur dos est vraiment extraordinaire. Le film « Avatar » est révélateur de cela. Dans sa vie ordinaire le héros du film est handicapé, alors que lorsqu’il passe dans l’autre monde il dispose d’un corps souple, magnifique, sa pensée fait un avec son corps et lorsqu’il maitrise le Dragon le plus évolué il atteint son statut d’Avatar… ce film est aussi notre histoire !

Créer le nouveau monde.

C’est par le biais des émotions que nous pouvons cocréer le nouveau monde : celui que nous idéalisons. Celles-ci se manifestent en notre aura par le biais de couleurs (claires et lumineuses pour les belles émotions, tristes et sombres pour les émotions de peur) ces émotions générent en quelque sorte notre « robe de lumière » qui ainsi nous met en contact avec la « robe de lumière » de notre Soi solaire : ainsi s’accomplissent les épousailles entre notre « moi » et notre « Soi »

Tant que nous n’avons pas atteint la maitrise des forces élémentaires (dragons) nous demeurons prisonniers des colorations et programmes du bas astral (serpent) et du rêve collectif qui nous amène à percevoir le futur comme une apocalypse destructeur.

La matrice est uniquement un programmateur qui diffuse des scénarios de « possibles » à vivre et cela s’accomplit par le biais des médias, télévisions, satellites qui incitent nous formatent à notre insu.

Nos émotions étant étroitement liés à notre biochimie corporelle (système glandulaire) modifient donc notre ADN et peuvent l’active ou au contraire en diminuer les performances.

En chacun de nous demeure un ange blanc enthousiaste et positif qui nous envoie des scénarios magnifiques et un ange noir pessimisme qui nous envoie des scénarios de fin du monde catastrophiques. C’est celui que nous nourrissons par notre attention qui cocréé notre réalité.

Les médias diffusent des scénarios apocalyptiques par le bais d’infos et de films catastrophes qui insidieusement forment des films de possibles dans nos têtes et nous nourrissons ceux-ci sans nous en rendre compte jusqu’à ajuter nos comportements sur ces possibles prévisible (cela se fait à notre insu)

« Apocalypse » veut dire « révélation » et non catastrophe mais lorsque nous confondons les deux nous créons un futur catastrophique.

Créer le futur et non le subir

Les tachyons dont le mouvement est beaucoup plus rapide que les électrons nous permettent d’anticiper des futurs possibles afin que nous puissions rectifier notre comportement et éviter ces catastrophes « possibles » et nous permettent aussi de « visiter » notre passé pour mieux comprendre les paramètres de notre présent.

Le futur n’étant que probabilité s’actualise à partir de Maintenant (tout ce que l’on pense aujourd’hui créer la trame de notre futur possible)

Il ne s’agit pas d’aller dans le passé pour rectifier ce qui à été ou se laisser imprégner de charges émotionnelles d’un passé qui est mort mais de comprendre le lien de cause à effet afin de pouvoir agir en toute liberté ici maintenant. Il n’y a rien à changer, rien à juger, rien à rejeter du passé mais simplement à « voir » pour « percevoir » et ainsi couper le lien et éviter de réitérer les mêmes scénarios.

Nous ne pouvons modifier le passé car ce que nous sommes aujourd’hui résulte de ce passé et nous ne pourrions pas être ce que nous sommes maintenant si nous modifions notre passé, il suffit d’accepter ce qui est et de passer à autre chose.

Tant qu’on s’appesantit sur des scénarios du passé (individuel ou collectifs) on nourrit ceux-ci qui un jour ou l’autre s’actualiseront et ainsi le futur ressemble au passé puisque cela nous semble une logique inéluctable.

Aujourd’hui nous disposons de nombreux moyens pour percevoir le futur mais tout n’est que possibilité et non réalité inéluctable : nous avons la possibilité de modifier le futur en modifiant notre vision ici maintenant mais dés que nous considérons le futur prévisible comme inéluctable nous baissons les brais et laissons faire et sommes alors entrainés vers cette réalité.

Voir le futur pour le modifier

Le processus est identique à ce qui se passe lorsque nous allons voir une « voyante » pour nous prédire l’avenir : celle-ci voit dans notre aura les émanations des formes pensées que nous nourrissons et peut nous dire « il va vous arriver ceci ou cela » et cela peut se réaliser si nous ne changeons pas notre comportement ( alors la prédiction paraitra comme une prophétie) mais cela peut ne pas s’actualiser si nous changeons nos habitudes de penser et de vivre dés aujourd’hui ( ainsi ce qu’a dit la voyante ne se réalisera pas)

C’est en ce sens que j’utilise le tarot : les arcanes me révèlent les paramètres d’un futur possible à partir de mon état d’être d’aujourd’hui ainsi je peux voir ce qui doit être rectifié et agir en ce sens ainsi ma « prévision » s’avère fausse et j’en suis satisfait car ainsi je sais que j’ai « pu changer les choses » et non subir ce qui m’a été révélé. En fait à chaque fois que je perçois un mauvais futur possible et qu’il ne s’actualise pas je m’en réjouis, cela pourrait me donner l’impression d’être un mauvais devin alors qu’en fait je suis un bon magicien.

Aura collective

Toutes nos robes de lumière (auras) forment la robe de lumière de l’Humanité et de Gai et lorsque celle-ci entre en contact avec celle du soleil deux possibles s’offrent alors :

  • Si l’aura de Gaia émane la joie et la solidarité alors le soleil l’épouse et envoie ses rayons créateurs qui actualisent des choses merveilleuses.
  • Si l’aura de Gaie émane la tristesse et la violence, le Soleil ne peut l’épouser et nous subissons ainsi les influences de la face de la Lune tournée vers la matrice dissociée.

Actuellement nous sommes à l’heure du choix car deux humanités cohabitent :

  • Celle ; pessimiste influencée par la matrice dissociée et ses programmes destructeurs comme on peut le voir par le biais de la télévision qui sert d’interface a ces informations
  • Celle plus solaire et optimiste qui dégagée des vieux programmes élabore un nouveau monde, un monde meilleur

On peut passer son temps et gaspiller son énergie mentale et émotionnelle à constater tout ce qui va mal dans le monde, à percevoir toutes les catastrophes possibles a ressasser le bon vieux temps ou a se perdre en conjectures et possibles relatifs à nos vies antérieures ou notre passé de cette vie ou utiliser notre énergie mentale et émotionnelle pour cocréer un monde meilleur en agissant , en choisissant nos pensées, nos lectures, nos films ; nos programmes et ainsi anticiper le futur ici et maintenant.

La loi d’attraction répulsion nous permet d’attirer à nous des gens nourrissant le même idéal (un monde meilleur) et aussi ceux qui nourrissent l’opposé (le monde tel qu’il est décrit par les médias) ce sont nos choix et notre façon d’être et de penser qui détermineront notre futur.

Deux vaisseaux arches s’offrent à nous : dans lequel avons-nous choisi d’embarquer ?

Nb

Récemment j’ai eu l’occasion de visualiser le film de Walt Disney » a la poursuite de demain » et je l’ai trouvé magnifique, fort révélateur et bien fait. Alors si le cœur vous en dit ! Allez le voir et ainsi ce texte vous paraitra encore plus clair.

Wydyr Christian Duval le 7 Juin 2015

Publié dans Mythologie

Partager cet article

Repost 0

autre blog

Publié le par Wydyr

bonjour

n'oubliez pas de temps en temps d'ouvrir mon autre blog wydyr.over-blog.com vous y trouverez d'autres articles, des nouvelles, des contes pour réjouir votre enfant intérieur.

Publié dans annonces

Partager cet article

Repost 0

L’OMBRE DES DRAGONS PLANE T’ELLE ENCORE SUR NOUS ? 3/4

Publié le par Wydyr

L’OMBRE DES DRAGONS PLANE T’ELLE ENCORE SUR NOUS ? 3/4

Les Dragons qui se manifestent sous forme de forces élémentaires (Feu, Terre, Air, Eau, Ether) sont là pour nous aider et ce ne sont pas eux qui déterminent les événements de notre devenir mais nous qui les influençons.

Chaque Dragon s’active par le biais de l’élément qui le détermine :

Le Dragon du feu se manifeste sous forme de douce chaleur ou chaleur torride engendrant sécheresse et incendies dévastateurs ou d’éruptions volcaniques.

Le Dragon de l’eau se manifeste sous forme de douces ondées ou de pluies torrentielles et dévastatrices (raz de marées et tempêtes).

Le Dragon de l’air se manifeste sous forme de vents doux et chaud ou d’ouragans destructeurs.

Le Dragon de la terre se manifeste sous forme de tremblements de terre doux ou destructeurs. Chaque fois que la terre bouge c’est le dragon qui dérangé dans son sommeil s’éveille.

Le Dragon de l’Ether se manifeste sous forme de révélations provenant du cosmos ou de perturbations au sein du système solaire qui affectent notre réalité temporelle (éruptions solaires, chute de météorites, déplacement de planètes)

Vu de la terre nous avons l’impression que nous subissons les humeurs de ces Dragons ( forces élémentaires) pourtant c’est l’inverse qui se produit : les Dragons obéissent à nos façons de voir et de penser, en fait ils nous imitent car pour eux nous sommes des Maitres en potentiel. Ainsi chaque fois que l’on se met en colère cette onde touche le Dragon du feu et lorsque nos colères s’unissant à celles des autres déclenche des émeutes ; le Dragon du feu s’éveille et des catastrophes s’ensuivent (incendies, révoltes sanglantes, réveil de volcan, chaleur torride etc..)

Nous devons prendre conscience que nous sommes Maitres des Dragons et ceux-ci ne font qu’imiter nos façons d’être ainsi tous nos climats (sociaux, relationnels, atmosphériques) sont les résultantes de nos créations mentales : nous subissons les climats que nous générons. Nous chevauchons les Dragons en colère… nous sommes en totalité responsable de tout ce qui arrive en ce monde et subissons en retour les résonnances de ce que nous avons déclenché.

Chacun est donc individuellement relié aux égrégores auxquels il s’identifie et qu’il nourrit par l’Attention. Ainsi tous ceux qui nourrissent un sentiment de colère ou de haine envers une ethnie ou une race finissent par se retrouver un jour ou l’autre ensemble et subissent le contrecoup de l’égrégore de haine ainsi formé. C’est ce qui se passe à chaque fois qu’une guerre est déclarée : nous sommes toujours attirés vers les situations que nous avons nourri par des pensées (souvent inconscientes)

L’exemple de Pompéi est révélateur. A cette époque la civilisation qui évoluait en cette région était totalement anti nature : violences, jalousies, convoitises, débauche, colères, meurtres et le Dragon du feu à craché son venin non pour se venger ou punir les ressortissants mais simplement pour imiter leur comportement.

Si nous voulons éviter des catastrophes et une apocalypse destructeur il convient à chacun de nous de veiller à notre comportement car nous n’avons pas le choix : nous devons atteindre la Maitrise des Dragons qui sont en nous.

L’Archange Mikael et le dragon

L’étude des textes sacrés et de la mythologie sont fort révélateurs. Ne voit t’on pas Marie le pied posé sur le serpent de la Terre, Saint Michel terrasser le Dragon ? Mais qui est donc ce Dragon et quel rapport y a-t-il entre serpent et dragon ?

Les Dragons sont des forces intelligentes au service de la création et L’archange Lucifer s’est manifesté en tant que Dragon lorsqu’il à souhaité engendrer un Royaume à son image. La Genèse révèle qu’il s’est présenté à Eve sous la forme d’un Serpent et non d’un Dragon pour une seule et bonne raison : le serpent est un animal qui rampe alors que le Dragon est un animal qui vole.

Le serpent n’est ni plus ni moins qu’un Dragon qui à perdu ses ailes (pour un temps) chacun sait que l’amour donne des ailes et le Dragon vole grâce à cet Amour force qui l’anime alors que le Serpent rampe parce qu’il a perdu le contact avec l’amour. (Onde de vie émanant de la Source) de la même façon nous sommes des Anges dotés d’Ailes qui nous permettent de voler dans les Ethers mais sur terre nous avons perdu nos « ailes » et rampons comme les serpents que nous sommes devenus et seul l’amour peut nous redonner nos ailes.

Notre colonne vertébrale ressemble à un Serpent mais celui-ci doit se tenir droit afin que tel un Cobra il nous rétablisse dans notre Unité première. Cela est bien imagé dans la symbolique égyptienne : la coiffe du Pharaon le fait ressembler à un Cobra dressé. Au niveau du 3° œil on y trouver L’Uraeus ou Serpent d’Or ( ou Horus c’est-à-dire Christ)

La force sexuelle une fois canalisée réveille en nous le Dragon Ailé et nous redonne les Ailes de l’Ascension, alors qu’utilisée uniquement pour le désir et le plaisir temporel elle nous maintient sous la dépendance du Spectre électromagnétique, le Serpent d’airain ( lire serpent des reins) c’est à dire Lucifer.

L’Archange Mikael est « celui qui veille ». Il est le Gardien du système solaire et rend manifeste le Christ solaire androgyne qui est « notre Père céleste » dans notre Univers. nous avons été créé à l’image et la ressemble de ce Christ solaire.

Mikael œuvre à partir du plan causal et du Dragon de l’Ether ( Feu Ether) le 5° élément , celui de notre Soi et il nous offre gratuitement tout ce dont nous avons besoin pour réaliser notre Ouvrage Ici bas : c’est-à-dire oublier notre statut d’origine ( unité vibrale) perdre souvenance de notre Mémoire d’âme afin d’expérimenter au sein de la dualité ce qu’on n’est pas ( limité, mortel) pour redécouvrir ce qu’on est ( illimité, immortel) et définir qui on veut Etre.

Tous les potentiels de notre Soi sont sur le plan supérieur ce que sont nos perceptions sensorielles :

  • La transcendance du toucher nous octroie le don de psychométrie (mémoires des lieux et objets)
  • La transcendance du gout nous octroie le don de claire sentence (le simple fait d’ingérer un liquide nous permet d’en connaitre tous les éléments le composant)
  • La transcendance de l’odorat nous octroie le don de claire olfaction (une odeur nous permet de connaitre l’origine de celle-ci et de nous souvenir d’un événement associé)
  • La transcendance de la vue nous octroie la clairvoyance
  • La transcendance de l’ouïe nous octroie la claire audience (capacité d’entendre de voix et ultra sons)

La symbiose de tous ces dons nous octroie la claire intuition et la claire conscience (lien télépathique direct avec la Source) tout cela nous est octroyé gratuitement par l’Archange Mikael via notre Soi.

L’archange Lucifer représenté ici comme le Dragon maitrisé par Mikael nous offre au sein de la matrice les mêmes possibilités quoique diminuées par le biais de la technologie activée par la force électromagnétique ou spectre luciférien nous reliant au noyau ferrique de la Terre. Plus la technologie évolue plus nous avons l’impression d’être libres et plus nous devenons dépendant du système.

Mikael nous offre l’or solaire philosophal qui nous permet de tout transformer en « or » lorsque notre aura brille comme un soleil.

Lucifer nous offre l’argent lunaire qui nous maintient prisonnier du monde de l’illusion car la technologie coute fort cher et seuls ceux qui travaillent pour nourrir le système disposent d’argent pour être au top niveau des découvertes technologiques.

Ainsi le Dragon est devenu Serpent qui enroulé sur lui-même se mord la queue et nous enferme dans sa réalité. Par le biais des médias nous recevons une multitude de programmes déviés nous faisant voir le futur comme une apocalypse destructeur (ce qui n’est qu’une probabilité et non une réalité) et si nous nourrissons cet égrégore nous nous comportons à notre insu pour permettre à celui-ci de devenir réel et ainsi nous sommes les propres protagonistes de notre destruction car nous pensons ne rien pouvoir faire alors que c’est pure illusion.

a suivre Christian Duval Wydyr

Publié dans Mythologie

Partager cet article

Repost 0

L’OMBRE DES DRAGONS PLANE T’ELLE ENCORE SUR NOUS ? 2/4

Publié le par Wydyr

L’OMBRE DES DRAGONS PLANE T’ELLE ENCORE SUR NOUS ? 2/4

Le langage utilisé par cette église de Rome est le latin hors cette langue (morte) n’est pas notre langue d’origine et c’est pour cela que la plupart des enseignements de cette église ayant été traduits et déformés par les divers copistes ne pouvait rien réveiller en nos mémoire endormies.

Nombreuses sont les ethnies qui disposent de textes sacrés de référence : la Torah pour les Juifs, le Coran pour les musulmans, la Baghavad Gita pour les Hindous, etc.… mais la France n’a aucun livre de référence précis, la Bible n’étant qu’un ouvrage rédigé par des copistes traducteurs se retrouver traduite en une multitude de versions différentes et contradictoires.

Langage des oiseaux

Nous ne disposons d’aucun texte écrit car nous sommes héritiers en droite ligne des courants celtes qui comme je le rappelle n’écrivaient pas mais transmettaient le savoir par l’oral, la parole, le chant.

C’est ainsi que les sages paroles furent cachées dans le « langage des oiseaux » les mots du vieux français étant révélateurs de l’essence même d’une connaissance.

Le langage dit phonétique permettait en épelant les noms de percevoir l’âme de ceux-ci ainsi le mot « François » : Feu. Air. en Soi indique clairement que l’individu qui porte ce nom à le Feu et l’Air intégré en ses structures et qu’ainsi ce prénom lui révèle une partie de son potentiel
Malheureusement le vieux langage « français » à subi une certaine forme d’anglicisation et s’est trouvé déformé et nombreux sont les mots dont on ne peut retrouver l’essence originelle. Dés qu’on prononce un nom on émet une onde de forme qui génère une réalité.

Dans les pays Anglos saxons il en était de même, les vieux dialectes comme le gaélique étaient eux aussi révélateurs de sonorités particulières comme le sont aussi les mantras en Inde. Tout est émanation du Verbe, les ultrasons générent des sons qui engendrent des formes de vie.

La musique traditionnelle celle était basée sur 5 notes, chacune correspondant à une Essence de plante, à une voyelle et aussi à un doigt de la main !

Notre langage actuel étant un mélange d’anglais et de français déformé ne peut en aucun cas nous révéler l’essence des choses bien au contraire il nous maintient enfermé dans des conceptions matricielles déformées. Quand au « verlan » c’est la pire des choses qui soit et plus on l’utilise plus on s’éloigne de la Source, plus on se déstructure.

LE DIABLE

Ce mot porte en lui-même la révélation : il symbolise la dualité propre à l’expérience de ce monde. Le mot « Satan » voulant dire « ennemi » ou « celui qui résiste » est aussi révélateur alors que Lucifer voulant dire le Porteur de Lumière porte lui aussi son message.

Chez le celtes qui ne vénéraient que le Dieu Unique Androgyne dont le Soleil était le pôle masculin et la Nature le rôle féminin les multiples déités ne représentaient que des aspects de ce dieu unique : Cernunos le dieu de la fécondité, Belenos le dieu du soleil, Brigitt la déesse des moissons, etc ainsi on pouvait invoquer le dieu adéquat à nos besoins quand cela était nécessaire.

Cernunos représenté sous la forme d’un cerf magnifique fut transformé par la religion de Rome en diable : normal ! un cerf çà porte des cornes et est doté de sabots ......ainsi tout l’aspect « force sexuelle » de Cernunos fut diabolisé et tous ceux qui invoquaient ce dieu finissaient sur le bûcher.

Toute personne ou ethnie qui « résistait » était représentée comme étant « Satan » et était condamnée à la destruction par le feu ou le fer.

Quant à Lucifer dit Prince des Ténébres il a été connu grâce à cette « religion » et à été ainsi présenté comme le Grand Ténébreux et identifié à Cernunos le dieu cornu. Cependant nous pouvons remarquer une chose : il est dit « Prince » et non « Roi ». Lucifer n’est en fait que le Prince régent de notre matrice, que l’on connait aussi sous l’apparence d’un serpent qui se mord la queue et nous enferme en ses anneaux maléfiques. Mais rien ne nous oblige à le transformer en « Roi », un prince est héritier probable d’un royaume mais non « celui qui décide » c’est donc « Nous » par nos façons de penser et d’Etre qui lui donnons ou non notre pouvoir par notre Attention.

Les Dragons

Nous savons tous désormais plus ou moins que les Dragons sont des Etres Multidimensionnels fort doués dans le domaine génétique. La Plupart proviennent de la constellation « Draco » où se trouvent une multitude d’Etoiles résidentielles. Les Dragons représentent des forces en potentiel : le Dragon du feu, le Dragon de l’eau, le Dragon de l’air, le Dragon de la Terre, le Dragon de l’Ether. Ils font partie des forces dites « élémentaires » c’est-à-dire des énergies qui sont mises à notre disposition pour cocréer notre réalité existentielle.

Nous disposons d’un corps dense englobé dans différents corps subtils grâce à l’intervention des Dragons qui sont des Etres magnifiques et forts respectés dans les temps anciens. A ce titre chacun de nos corps est lié à l’un d’entre eux :

  • Notre corps physique est lié au Dragon de la Terre qui a permis la construction de celui-ci. il nous relie à la Terre, aux forces telluriques, au monde minéral et aux Nains du Petit peuple. Il nous maintient en contact avec ce monde par le biais du toucher.
  • Notre corps éthérique dit vital est lié au Dragon de l’eau et à notre force vitale. Il nous relie à l’énergie vitale, aux forces de l’eau (sources, rivières, océans), au monde végétal et aux Nymphes, Ondines et Sirènes. Il nous maintient en contact avec ce monde par le biais du gout.
  • Notre corps astral dit émotionnel est lié au Dragon du Feu Il nous relie au feu de la terre, au monde des instincts, désirs et pulsions et au feu central de la terre (volcans) et au monde animal (pulsions) et nous maintient en contact avec ce monde par le biais de l’odorat.
  • Notre corps mental est lié au Dragon de l’Air. Il nous relie à l’air (atmosphères et vents) au monde humain et aux Elfes du Petit peuple. Il nous maintient en contact avec ce monde par le biais de la vision.
  • Notre corps causal est lié au Dragon de l’Ether. il nous relie au Soleil, aux forces du cosmos, à notre Soi et aux mondes angéliques (Deva et maitre ascensionnés) Il nous maintient en contact avec ce monde par le biais de l’Ouie.

Nous sommes constitués de ces 5 corps qui sont eux aussi intégrés dans nos corps supérieurs.

A suivre… Wydyr Christian Duval

Publié dans Mythologie

Partager cet article

Repost 0

L’OMBRE DES DRAGONS PLANE T’ELLE ENCORE SUR NOUS ? 1/4

Publié le par Wydyr

L’OMBRE DES DRAGONS PLANE T’ELLE ENCORE SUR NOUS ? 1/4

Nous vivons une époque troublée où rien ne semble plus avoir vraiment de sens, ou tout semble désordonné ou établi selon des scénarios uniquement destinés à nous maintenir dans l’illusion. Où est donc passée l’essence véritable des mots ? Celle qui nous révélait clairement l’âme des choses par la sonorité de l’Un véhiculée par le langage de l’onde d’amour universel. Ainsi avant l’avènement de cette période dite « terres sombres ou existentielles » nous vivions bel et bien dans un monde enchanté et enchanteur dans le sens ou chacun générait sa destinée à partir du chant de son âme et toutes les âmes unies formaient la mélodie de l’Unité, celle de l’âme unique, propre à notre Période glorieuse Atlantéenne.

De nos jours on voit ressurgir sur nos écrans des scénarios d’un passé médiéval ou mythologique mélangé à des concepts futuristes multidimensionnels. C’est ainsi qu’on voit Thor le dieu nordique revenant vers nous muni de son marteau de pouvoir et traversant les mondes intemporels pour y rétablir la justice. Tout cela se passe dans le temps présent et ainsi chacun de nous selon son choix peut incarner le « bon » ou le « méchant ».

Souvenance

Afin de ne pas s’égarer au milieu de cette multitude de possibles, il convient dans un premier temps de retrouver la mémoire de nos passés plus ou moins victorieux. Il ne s’agit point de retourner vivre dans le passé et d’en ramener des charges émotionnelles qui ne feraient que nous compliquer davantage l’existence mais d’oser aller visiter nos intériorités pour « observer » les idées « source » qui ont généré la trame de nos destinées successives.

Certes le passé est mort mais il ne s’agit pas de jouer l’autruche en se mettant la tête dans le sable en disant « je ne veux rien savoir de mon passé » car celui-ci est inscrit au plus profond de nos cellules et tant qu’on n’a pas délogé l’ennemi intérieur il crée des obstacles dans notre devenir. Voir son passé sans en être perturbé, sans rien vouloir changer, sans en ramener de culpabilité ou nostalgie est fort révélateur et peut nous aider à voir plus clair dans les pourquoi et comment de notre vécu actuel.

Il ne s’agit pas d’accomplir un voyage exotique tout au long de nos vies antérieures pour revivre tous ces scénarios mais surtout d’en retrouver la trame existentielle, celle qui tisse le fil de notre légende. Pour cette redécouverte nous n’avons besoin de rien de particulier car l’existence nous offre sur le plateau de notre quotidien les événements adéquats à ce qui doit être « vu » compris et activé ou éliminé. Vouloir à tout prix « savoir » en s’investissant dans une recherche sur les vies antérieures ne fait que nous éloigner de la réalité du Présent. Le quotidien nous « sert » ce dont nous avons besoin et lorsque nous nous trouvons confronté à une situation difficile c’est à ce moment qu’il faut par un travail d’intériorisation laisser la « cause » se révéler à notre conscience.

Attention, il ne s’agit pas de chercher la « cause » car notre mental axé sur sa propre logique trouvera un argument étayant ce qu’il croit être la cause, mais de la laisser se révéler, de constater et de vérifier.

Exemple : on peut avoir depuis notre plus tendre enfance peur de l’eau et à chaque fois qu’on se retrouve confronté à cet élément la peur panique nous envahit et nous paralyse. L’évidence est là, il y a quelque chose qui dans un passé plus ou moins récent nous à fait vivre une expérience traumatisante avec l’eau : on a pu subir un naufrage, s’être noyé par accident, avoir subi le châtiment de l’eau parce qu’on à été jugé « sorcière » ou avoir vécu la fin de l’Atlantide. Il se peut que l’information source revienne à la conscience via l’intuition mais ce n’est pas toujours le cas. C’est alors qu’il ne faut pas se perdre en conjectures pour « comprendre » ce qui a pu se passer mais simplement constater « j’ai peur de l’eau » accepter cet état de fait et d’agir pour changer les choses c’est-à-dire de prendre des cours de natation afin de se réconcilier avec l’élément eau. Ainsi on ne perd pas son temps à essayer de comprendre le passé mais on change les choses ici et maintenant et on se libère des vieilles mémoires par un acte simple et conscient.

Dame existence nous amène parfois à retourner en certains lieux où nous avons vécu, parfois c’est pour retrouver une mémoire enfouie qui peut nous aider à avancer, parfois c’est pour nous libérer d’un vieux traumatisme vécu en cet endroit. On est invité à se réconcilier avec les énergies de ce lieu (travail de pardon). Mais il est fort rare de « savoir à l’avance » pourquoi on est attiré par tel ou tel endroit, il suffit d’écouter notre enfant intérieur qui lui » sait » et ce n’est qu’en étant en contact avec l’énergie du lieu que la révélation se fait ( plus ou moins vite).

Bretagne terre de légendes : mon nouveau domicile

J’ai vécu la majeure partie de mon existence comme ces gens du cirque, sans cesse en train de changer de lieu de vie. On pourrait croire que j’ai la fibre voyageuse mais ce n’est pas vraiment cela c’est Dame Existence qui m’a incité une multitude de fois à changer de résidence en emportant à chaque fois uniquement le minimum vital. Ceci est au-delà de ma volonté, c’est une sorte de force intuitive qui m’oblige en quelque sorte à aller voir ailleurs quand j’ai terminé ce que je devais faire en tel ou tel endroit.

Ceci m’obligeant à chaque fois à laisser derrière moi relations et amis. Ce qui ne convient guère à mon petit moi qui une fois installé dans un certain confort n’a pas envie de tout recommencer cependant je n’avais pas le choix car à chaque fois que je « résistais » au changement de lieu qui devenait une évidence, tout commençait à aller de travers. Et le destin m’envoyait moult signes pour me dire « alors tu va te décider à aller voir ailleurs ! ».

L’an passé au mois de Mai je suis venu en Bretagne et ait vécu une sorte d’expérience particulière que j’ai révélé dans un article publié sur mon blog en Mai 2014. J’étais venu à Brocéliande afin de m’imprégner un peu plus des mystères enfouis en celle-ci ( eh oui j’adore les quêtes mystérieuses ! ) et comme je l’ai déjà raconté Dame pluie s’est mise en travers de ma route et je suis retourné chez moi en pensant que la Bretagne ne voulait pas de moi. Cependant je sentais bien que mon expérience en Terre catalane était terminée et que la Bretagne m’attirait mais je ne savais ni ou ni comment m’y installer.

Alors le ciel m’a envoyé une messagère qui ayant touché mon cœur m’a invité à m’installer en cette Terre tant désirée. Mon petit moi était content de pouvoir enfin s’encoconner à nouveau mais mon destin était autre et trois mois après j’ai été invité à m’en aller et a me rapprocher de cette Forêt magique, sans doute parce que la trame de ma Légende est liée à cette imagerie ( je publierais un petit topo là-dessus).

C’est ainsi que je suis désormais installé en cette Terre de Légende et que je prends à nouveau ma plume pour poser sur le papier ce qui « passe à travers moi » .Je me sens beaucoup plus proche de Merlin, d’Arthur et des chevaliers du Graal sans savoir exactement pourquoi je suis « revenu » en terre celte mais seule l’expérience pourra me le révéler, alors je laisse faire.

Les merveilleux conteurs et conteuses qui demeurent encore actifs en ces lieux et qui nourrissent l’imaginaire de ceux qui sont attirés dans ces endroits magiques oeuvrent à cette réanimation de la souvenance. Les auditeurs peuvent simplement se laisser bercer par une belle histoire afin de meubler le temps, mais ceux qui savent écouter et entendre en ressortent transformés car en ces forêts magiques chaque son, chaque animal, chaque arbre parle à notre âme et ainsi la sagesse des anciens peut nous être révélée et celle-ci nous guidera vers le fil de la souvenance de notre Légende personnelle afin que nous puissions écrire notre destinée en toute conscience.

C’est pour ceux et celles qui savent écouter et entendre que j’écris ces articles, je ne suis qu’un révélateur parmi tant d’autres et je ne prétends nullement révéler la vérité mais simplement partager ce que mon périple m’a révélé comme information.

L’héritage des celtes gaulois

Depuis ma plus tendre enfance j’ai toujours ressenti certaines difficultés à vivre dans un monde désenchanté, ou tout est désacralisé, ou le langage est déformé, ou la magie semble absente et où seule la notion de rentabilité, productivité, matérialité, logique semble être la réalité.

La France est un pays particulier car marqué fortement par la tradition celte hérités de nos ancêtres gaulois et provenant en ligne directe de la Terre d’Aryana (L’inde actuelle) ou le grand Initiateur Ram a établi les fondements de ce qui plus tard a été connu sous le nom de « druidisme ».

Hors nous n’avons guère de traces d’écrit provenant de ce mouvement de vie car chez les Celtes rien n’était écrit, le savoir et la connaissance était transmise de maitre à élève directement. Les bardes et ovates apprenaient par cœur toutes les sagas ancestrales afin de les partager par le Verbe accompagné d’un instrument à corde type Lyre.

Cette Tradition était perpétuée au cœur même de la Nature, dans les forêts profondes de Bretagne, de Grande Bretagne, de Scandinavie, d’Hibernie et autres territoires où s’étaient installés les celtes. Point d’église, juste des cercles de pierres et des arbres pour célébrer les grands moments de l’année : récoltes, semailles, printemps, été, équinoxes. Les druides et autres sourciers, sourcières connaissaient tous les remèdes des simples et toutes les essences de fleur et d’arbre étaient utilisées pour concocter des remèdes salvateurs.

Toute cette pharmacopée naturelle poussait sous les grands arbres ! Chênes, hêtres, châtaigner, frênes, saules, mais l’envahisseur romain à détruit la multitude de ces grands feuillus pour construire ses navires et ses citadelles et ainsi les forêts sont devenus friches puis routes pavées et la Gaule qui était une immense forêt est devenue ce qu’elle est aujourd’hui.

Il y a bien longtemps de cela la Forêt de Brocéliande couvrait une superficie de 200 000 hectares ! Puis quelques décennies plus tard n’en faisait plus que 20 000 et aujourd’hui à peine 2000 hectares appartenant à quelques nantis privilégiés.

Afin de redonner un peu de vigueur à la forêt et suite à de nombreux incendies on a replanté une multitude de sapins et de résineux car ces arbres poussent plus vite cependant rien ne pousse sous ces résineux car les épines créent un terrain trop acide et c’est pour cela qu’il y a de moins en moins de plantes miracles qui y poussent.

Il fut un temps ou l’homme vivait en harmonie avec le Petit Peuple (lutins, fées, salamandres, dragons, elfes, nains etc.) mais les agissements de l’homme destructeur ont amené ce petit peuple à se séparer de nous.

Les instances romaines et catholiques ayant envahi les derniers lieux celtisants de Bretagne ont provoqué la séparation finale. Les druides ont été massacrés, les sourciers et sorcières brulées, les lieux de sanctuaire détruits ou reconvertis par la construction de chapelles, les déités naturelles telles Cernunos (le dieu cerf) ont été diabolisés et transformées en démons, les êtres du petit peuple ont été décimés et les lieux sacrés ont subi multiples agressions.

Résultat : le Petit peuple a érigé une barrière de protection et continue à évoluer dans la même dimension que nous (la 3°) mais unifiée à la Source. Ils vivent à côté de nous dans un monde parallèle dans la dimension identique à celle où demeurent aussi les Anges du Seigneur ou Vegaliens (venant de l’Etoile Vega de la Lyre)

Merlin et Vega de la Lyre

Le mot « Merlin » désigne simultanément un Etre (celui connu dans la saga d’Arthur) et aussi une filière, celle des « Merlins » qui sont des messagers, passeurs, conseillers qui utilisent le Verbe avec sagesse mais aussi parfois avec humour et une certaine dose de moquerie (a l’image du merle connu pour être un oiseau moqueur).

Le Merlin ayant participé à la saga d’Arthur était un immortel, sans âge défini et il venait de Vega, l’Etoiles où sont formés les instructeurs et c’est aussi la raison pour laquelle il utilisait les sons de sa Lyre pour ouvrir les portes de l’Awen, le monde enchanté de l’au delà : des portes multidimensionnelles permettant d’accéder à d’autres plans et celui qui savait se laisser « enchanter » par les récits de Merlin pouvait ainsi voyager dans l’autre monde. Il est fort dommage que de Merlin aujourd’hui on n’ait plus que cette image du magicien imaginé par Walt Disney cependant rien n’est vraiment dommageable car c’est aussi grâce à celui-ci que Merlin est plus connu de nos jours.

Toute cette mémoire héritée de cette terre celte où nous demeurons encore est inscrite en nous mais à été voilée par les doctrines religieuses apportées par la religion véhiculée par Rome et on ne peut retrouver cette Mémoire qu’en pénétrant dans nos Terres intimes.

A suivre….. Wydyr Christian Duval

Publié dans Mythologie

Partager cet article

Repost 0

VIS TON REVE AU LIEU DE REVER TA VIE !

Publié le par Wydyr

VIS TON REVE AU LIEU DE REVER TA VIE !

VIS TON REVE AU LIEU DE REVER TA VIE !

Il y a bien longtemps de cela cher ami( e) tu volais dans les cieux éthérés et de lieu en lieu tu accomplissais des actions magiques créatrices afin de concrétiser le royaume que tu imaginais. Pour te déplacer tu n’avais besoin ni d’avion, ni d’auto, ni de train, ta pensée seule suffisait et là où se posait ton Attention ton corps se matérialisait dans la forme adaptée à ton désir.

Comme tu étais joyeux alors ! Comme tu riais, comme tu prenais plaisir à sauter d’une planète à l’autre afin de participer aux festivités de l’Univers ! Ta pensée était ta Baguette magique et il te suffisait d’émettre une intention précise et d’y mettre ton Attention pour que les particules de vie se mettent en mouvement et s’assemblent pour réaliser ton souhait. Tu n’avais aucun autre effort à faire que de te concentrer sur l’Image de ton souhait réalisé.

A force de voyager dans les Univers multiples tu t’es retrouvé dans ce système solaire et que tu t’es approché de la Terre qui brillait comme une Emeraude étincelante. Alors une force t’a attiré et tu n’a pas su résister et elle t’a aspiré en ce monde et tu es devenu amnésique de ton passé, de ton identité, de ton origine et a fini par te demander qu’est ce que tu faisais ici. C’est ainsi qu’a commencé ton voyage et petit à petit tu à découvert les multiples manèges proposés dans ce Luna Park, ce grand parc d’Attraction réalisé grâce à l’Alliance de Maya Déesse de la Lune et d’un Archange Porteur de Lumière qui en était le promoteur, le réalisateur et le Maitre du Jeu.

Comme tu ne te souvenais pas de ton identité véritable il t’en a proposé une provisoire et à partir de celle-ci tu as commencé a visiter ce Parc. Il y avait une multitude de manèges à ta disposition : le grand huit qui t’amenait à vivre des hauts et des bas te donner parfois la nausée, le train fantôme dans lequel tu t’embarquais à chaque fois qu’une peur surgissait en toi, les autos tamponneuses ou tu prenais parfois plaisirs à te heurter aux autres, les multiples loteries ou tu dépensais une fortune pour gagner une peluche dont tu ne savais que faire, il y avait aussi des stands de tir ou tu te sentais comme un soldat devant éliminer l’ennemi, le palais des glaces ou tu errais pendant longtemps avant de pouvoir trouver la sortie, la grande roue qui lorsqu’elle se bloquait en haut te donnait le tournis, tu a aussi fréquenté pas mal les stands ou tu pouvais déguster des barbes a papa, des cochons en pain d’épices avec ton nom écrit dessus, et des pommes d’amour dont la plupart étaient pourries à l’intérieur..

Pendant des vies et des vies tu t’es à vécu dans ce grand Par et peu à peu tu as commencé à te souvenir que toi aussi tu avais un rêve à vivre et que rien ne pouvait t’empêcher de le réaliser si ce n’est la peur d’échouer ou de réussir. C’est ce rêve qui t’a attiré ici et c’est lui la Porte qui te permettra de sortir de ce monde. À chaque fois que tu montes sur un manège tu commences à te souvenir. Ton seul problème est de croire que tu n’a aucun pouvoir magique et tu te complais à contempler la magie et la féérie réalisée par les autres alors que tu n’es pas venu pour cela mais pour concrétiser ton rêve et le partager avec ceux et celles qui le souhaitent.

Alors aujourd’hui ta question ne doit plus être « qu’est ce que le monde peut faire pour moi, quel manège les autres vont il inventer » mais plutôt « qu’est ce que je peux faire pour le monde ? Quel genre de manège aimerait je conceptualiser afin d’en faire profiter les autres »…

C’est ce rêve qui t’a attiré en ce monde et l’Enfant que tu portes en toi n’attend que ton bon vouloir pour rendre celui-ci possible. Ce monde est certes illusoire mais néanmoins magique. Vas tu continuer a subir les influences du monde déjà organisé en essayant de t’y caser comme un pion sur un plateau de jeu ou te décider à réaliser ton rêve et à libérer cet enfant en toi qui ne demandes qu’a jouir et se réjouir et dés que tu fais ce que tu aimes et aimes ce que tu fais, tu redeviens Magicien. Tu n’as jamais cessé de l’être, tu l’avais juste oublié.

Alors oublies tout ce qui ne nourrit pas ton rêve et engage toi totalement en la réalisation de celui-ci, ne nourrit aucune pensée ou idée contraire, crois en ta magie, donne toute ton Attention à ton Intention et alors ton rêve se réalisera. N’attends pas demain, car seul aujourd’hui est réel !

Alors que vas-tu faire ? : attendre la fin du monde ? Attendre l’ouverture d’une Porte des Etoiles ? Ou prendre conscience que cette Porte est en ton cœur et nulle part ailleurs et que toi seul peut l’ouvrir, la Clé est en toi, elle est la Joie et celle-ci ne peut se révéler à toi que si tu t’engages fermement à faire ce que tu aimes et aimer ce que tu fais.

Si tu connais ton rêve alors mets-toi en route pour le concrétiser.

Si tu l’as oublié contacte ton Enfant intérieur, entres en ton cœur et demandes lui de t’envoyer un signe et sois persuadé qu’il t’a entendu et reste à l’écoute. Alors viendront à toi les gens ou situations qui sont révélatrices de ce rêve, tu sentiras comme un frisson de joie et ta voix intérieure te dira « c’est çà que je veux faire, je le sens » alors il ne te restera plus qu’à te mettre à l’ouvrage.

Tu n’es pas venu ici bas pour profiter de la vie ou du monde créé mais bel et bien pour y créer ta place, pour y imaginer ton royaume idéal et partager avec les autres les fruits de ta créativité magique. À chaque fois qu’un humain réalise son rêve, toute l’humanité s’en ressent mieux.

Si tu ne me crois pas pense à tous ces pionniers qui dans le domaine de l’électricité, de l’aviation, de la communication, des transports, du cinéma on réalisé leur rêve afin qu’aujourd’hui tu puisses aussi en profiter mais a ton tour il faut te dire « que puis je apporter en ce monde ? » et de te mettre à l’œuvre.

Alors si tu ne te souviens pas ton rêve prends un crayon et :

  • Note sur un papier tout ce que tu aimerais faire (loisirs, métiers etc.)
  • Classe-les dans un ordre de préférence (le plus cher à ton cœur en tête de liste)
  • Vois si tu ne peux pas intégrer plusieurs désirs en un seul (par exemple faire du théâtre et chanter)
  • Résume en une phrase clé précise ce rêve (Intention)
  • Imagines celle-ci sous une forme imagée
  • Vois là comme étant réalisé (n’oublies pas de te voir dans la situation, tu dois ressentir)
  • Veille à ce que tous tes actes, pensées, émotions, nourrissent cette Intention (seule l’Attention est créatrice)
  • Visualise plusieurs fois par jour cette Intention jusqu’à la ressentir comme réalisée (cela vaut mieux que de faire des mots croisés)
  • Vis ici maintenant comme si celle-ci était réalisé et élude tout le reste, concentres toi sur ton rêve car c’est celui-ci qui t’a attiré en ce monde et ce n’est qu’une fois réalisé que tu pourras t’en libérer.

Ainsi le Magicien en toi se souviendra et ce que tu vivais au sein des Univers célestes en tes voyages galactiques tu pourras les vivre à nouveau ici maintenant.

Ta Pensée est comme un pinceau et toi seul peut peindre la toile révélatrice du cadre de vie qui te complait le mieux. Alors ne gaspille ni ton pinceau ni ta peinture, ni tes toiles mets toi à l’œuvre.

christian duval le 14 juin 2015

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0

SERIE IL ETAIT UNE FOIS : Le lâcher prise et la tourbe !

Publié le par Wydyr

SERIE IL ETAIT UNE FOIS :

Le lâcher prise et la tourbe !

Il était une fois ….

Une bande d’amis qui désireux d’aventure s’étaient réunis afin de partir en équipée par monts et par vaux. Pendant des jours et des jours ils cheminèrent en devisant gaiement sur des voies de terre et traversant champs et forêts s’en réjouissaient. Mais le destin veillait et la virée tourna au cauchemar.

Engagés sur un sentier forestier tout en continuant à échanger des banalités ils ne se rendirent pas compte que petit à petit la nuit avait enveloppé le ciel de son manteau d’obscurité. Ils se retrouvèrent bientôt dans le noir total. Les plus hardis s’empressèrent d’allumer leurs lampes torches mais celles-ci ne diffusèrent que des traits de lumière opaque au milieu d’un brouillard qui semblait être arrivé en même temps que la nuit. On n’y voyait goutte !

Le plus hardi d’entre eux (car il y en a toujours un !) prit la tête de la petite troupe et malgré la noirceur les pérégrinant continuèrent leur avancée nocturne. Il se rendit bien compte que le sol était de plus en plus humide et mou mais la petite troupe poussant fort ne permit pas au chef de l’équipée de dire « stop » et c’est ainsi que tous se retrouvèrent bientôt les pieds comme aspirés par une terre humide et froide.

  • Ne paniquez pas dit le chef, ce n’est rien, certainement une petite mare à traverser
  • Mare ou pas dit l’un des autres, y’en a marre, j’ai l’impression de m’enfoncer de plus en plus, j’ai de la terre jusqu’aux genoux !

Le chef ne put que constater le fait : tous s’enfonçaient irrémédiablement dans une sorte de vase

  • Je sais dit l’un d’eux, j’ai vu cela sur la carte cet après midi mais je ne pensais pas qu’on passerait par là on à du s’égarer
  • Tu sais quoi dit un autre énervé !
  • Je pense qu’on est tombé dans une tourbière !
  • Quoi ! dit une fille, mais c’est dangereux çà
  • Plutôt dit un autre, c’est comme des sables mouvants, plus tu bouges, plus tu t’enfonces !
  • On ne peut pas appeler du secours avec nos portables
  • Non, y a pas de réseau dit un autre !

La panique commença à s’emparer du petit groupe. Afin de ne pas se laisser emporter par les autres chacun et chacune s’écarta et plus ils s’agitaient plus ils s’enfonçaient. Chacun totalement identifié à son corps et à ses peurs se voyait déjà englouti par les terres humides et fangeuses.

  • On va mourir cria une fille !
  • Ne paniquez pas dit le plus sage, il y a toujours une solution à tout !
  • Oui tu parles d’une solution, sur ! on ne coutera pas cher à enterrer car on ne nous retrouvera jamais !

Le plus sage n’écoutant pas les vociférations des autres, respira un grand coup, et centra toute son attention sur son cœur et il appela a l’aide sa guidance interne. Immédiatement il se sentit envahit pas une paix profonde et une confiance inébranlable s’installa en lui, peu importe ce qui arrivait il fallait l’accepter ; ne pas paniquer, ne pas lutter contre la situation, simplement rester centré et attentif car il y avait une solution il en était certain. Puis il ouvrit les yeux et dirigeant sa torche « au hasard » il n’aperçut pas très loin de sa tête une branche assez grosse pour supporter son poids, il s’accrocha et s’extirpa de la tourbière et rejoignant le tronc redescendit sur une terre plus ferme.

  • Ne vous inquiétez pas dit il aux autres, j’ai trouvé la solution je suis sorti de la tourbe, je vais vous aider

Il lui fallut certes faire beaucoup d’efforts pour aider les uns et les autres à sortir de cette situation car la panique était difficile à enrayer et celle-ci ne faisait que compliquer la situation. Une fois tous sortis de la tourbe ils décidèrent d’un commun accord de ne pas bouger avant le lever du soleil. Ils s’endormirent.

Le soleil les réveilla par l’intensité de ses rayons. Le brouillard avait disparu. Ils pu ainsi apercevoir la tourbière qui en fin de compte n’était pas si énorme que cela quoique profonde. Ils se remirent prudemment en chemin et après des heures de marche s’en retournèrent chez eux.

Fin

Cette histoire est fort révélatrice !

Il suffit d’un peu de manque d’attention pour se laisser emporter dans des situations problématiques et dés qu’on s’identifie à l’expérience, on panique et on perd tous ses moyens. Il suffit de si peu pour sortir d’une situation dramatique ou pour en mourir ! Le « sage » de l’histoire a trouvé la solution parce qu’il à rétabli la paix en lui et n’a pas lutté contre la situation, il ne s’est pas braqué contre quoi que ce soit et ainsi il a pu orienter sa conscience vers sa guidance intérieure, puis il à lâché prise ! Il a accepté ce qui était et sa voix intérieure l’a incité à orienter sa lampe torche vers cette branche providentielle ! Quant aux autres, plus ils s’agitaient, plus ils cherchaient à en sortir, plus ils s’enfonçaient.

La lampe torche du plus sage a produit un petit rayon de lumière qui à percé l’ombre ambiante et lui a montré la solution : cette Lumière est celle du Soi qui agit simplement mais efficacement.

En toute situation, quelle qu’elle soit il faut accepter de lâcher prise, de prendre du recul, d’accepter ce qui est (que ce soit un accident, une maladie, une perte, une rupture) afin de ramener le point d’attention de la conscience vers le Centre car c’est de la qu’émane la solution qui indique l’action adéquate à accomplir.

Lâcher prise ce n’est donc pas ne pas agir mais c’est agir en Conscience après avoir rétabli la paix intérieure. Vouloir agir sans avoir lâché prise ne fait souvent qu’empirer les choses alors qu’agir après avoir lâché prise apporte la solution.

Christian Duval le 11 Juin 2015

Publié dans il était une fois

Partager cet article

Repost 0

L’ORDRE NATUREL DES CHOSES

Publié le par Wydyr

L’ORDRE NATUREL DES CHOSES

Lorsqu’on s’incarne en ce monde on oublie tout de notre passé, de nos vies antérieures, c’est comme si on devait écrire la nouvelle page d’un épisode de notre livre de vie. Enfant, nous avons besoin de nourriture aussi bien psychique, émotionnelle et mentale que physique car les deux sont nécessaires pour nous aider à construire notre personnalité future.

Nourrir l’enfant intérieur

A peine avons-nous ouvert les yeux dans notre berceau que percevant des images et sensations nos émotions s’en trouvent modifiés. C’est le moment de notre vie où nous avons le plus besoin de douceur, de tendresse, d’amour. Le contact direct avec notre mère est indispensable à cette nourriture émotionnelle et celle-ci à aussi pour rôle de nourrir notre imaginaire par de belles histoires et légendes qui s’imprimeront dans notre subconscient et ainsi notre enfant intérieur s’en portera mieux.

En parallèle de cette nourriture émotionnelle notre intellect se doit d’être nourri par certaines informations relatives aux lois et règles de ce monde afin que nous puissions nous y conformer et ajuster notre comportement pour demeurer en harmonie relationnelle avec le collectif.

Ainsi notre enfant intérieur nourri sur les deux plans : émotions (féminin) et pensées (masculin) trouvera un certain équilibre et au fur et à mesure de notre croissance notre rêve d’incarnation va se préciser.

Il suffit de regarder un enfant jouer et aussi d’observer son tempérament pour percevoir de façon intuitive ce pour quoi il est venu en ce monde. Chaque enfant est attiré par une forme de loisir ou de distraction particulière, pour l’un ce sera le sport ou le cirque, pour un autre la lecture et l’écrit, pour un autre le dessin ou la danse….

L’enfant vit dans son rêve et le rôle des parents consiste à l’aider à découvrir ce pour quoi il est venu car on ne peut vivre bien en ce monde et de façon équilibrée que si on fait ce qu’on aime et qu’on aime ce qu’on fait.

Les autochtones de toutes nationalité comme les amérindiens œuvraient en ce sens et chaque enfant recevait le nom qui correspondait à son caractère et a sa destinée : guerrier ou sage, guérisseur ou chasseur etc…

Lorsqu’on ne tient pas compte de ses potentialités latentes qui s’éveillent dés notre plus jeune âge on se retrouve déséquilibré : soit on est trop émotionnel sensitif et on devient une proie facile pour les plus dirigeants et aussi des clients potentiels pour psy, soit on est trop intellectuel réactif et on devient matérialiste ou scientifique à outrance ce qui à plus ou moins long terme nous amène aussi chez le psy. Si tous les chemins mènent à Rome, tous les déséquilibres mènent chez le psy.

L’ordre naturel des choses parait évident :

  • Pendant l’enfance on doit recevoir une nourriture équilibrée sur tous les plans : physique, émotionnelle, mentale afin de réveiller notre enfant intérieur
  • Pendant l’adolescence on étudie avec joie et enthousiasme les principes et techniques adéquates à notre rêve de vie (filière) nos études sont donc joyeuses et fructueuses, sans aucune contrainte puisqu’on prend plaisir à étudier ce qu’on aime. En parallèle on commence à découvrir les joies des émotions, des affects par le biais de flirts et amourettes mais on se consacre surtout à nourrir sa filière (études)
  • Lorsqu’on atteint l’âge adulte on peut alors se consacrer à réaliser notre rêve (vocation) et une fois celle-ci stabilisée on se consacre un peu plus aux relations amoureuses afin de trouver celui ou celle avec lequel ou pourra créer un foyer stable et prospère
  • A l’âge de la retraite on se retire des affaires et on peut transmettre la sagesse acquise par notre expérience de vie dans tous les domaines et donner de judicieux conseils à nos enfants pour qu’eux aussi puissent réussir leur vie.

Voyons maintenant l’ordre anti naturel des choses :

  • Pendant l’enfance on reçoit une nourriture déséquilibrée : mauvaise alimentation ( carencée ou bourrée de toxines et autres pesticides qui créent un terrain propice aux malformations et maladies ( obésité, maigreur etc) en parallèle on est gavé par des films et images qui nourrissent notre imaginaire par des clichés générateurs de peur, de phobies, d’angoisses ou de violence et on est remplit intellectuellement par une multitude de savoir plus ou moins utiles qui nous incitent à penser que la vie est un combat, qu’il faut être plus doué que les autres, que comme les spermatozoïdes dans l’utérus de notre mère il n’y a qu’un vainqueur et une multitude de perdants. Ainsi notre enfant intérieur est perturbé, déséquilibré, on finit par oublier notre rêve et on ne découvre par la vocation qui est notre et au lieu de créer notre réalité on accepte de se battre pour trouver une place ou un métier qui ne correspond ni à notre désir profond, ni à nos compétences psychiques ou physique, ni à notre tempérament
  • Pendant l’adolescence on étudie sans joie les principes et techniques adéquates au rêve que la société nous impose comme seule réalité et nos études deviennent contraintes ennuyeuses et on compense ce manque de joie par des émotions violentes ( films, sports) et des relations affectives mues par une libido en éveil ce qui finit souvent par l’accident imprévu : la fille tombe enceinte ou le garçon doit assumer une paternité mais dans un cas comme dans l’autre nos études s’en trouvent perturbées et stoppées. On doit trouver un travail, un appartement pour assumer des obligations d’adulte alors qu’on est encore qu’ado
  • Lorsqu’on atteint l’âge adulte on est alors obligé de faire n’importe quel métier pourvu qu’il nous permettre de gagner de quoi assumer notre quotidien, ceci bien sur au détriment de notre enfant intérieur qui s’évertue alors à nous envoyer des signes par le biais de dépressions, de petits bobos de santé ou parfois même d’une maladie grave. On se retrouve alors au chômage et on doit entreprendre une reconversion, c’est-à-dire se formater à nouveau pour trouver un nouveau job qui ne nous enchantera pas plus que le précédent. La fréquentation assidue des agences pour l’emploi ne devient alors pour nous que l’antichambre du psy qui nous attend au coin de la rue.
  • On se retrouve alors dans une situation financière de précarité. Si en plus on s’est marié par obligation alors qu’on n’était pas prêt à assumer ces charges (parce qu’on n’avait pas découvert notre vocation) on se retrouve dans des situations affectives douloureuses (divorces, séparation d’avec les enfants)
  • Lorsqu’on arrive à l’âge de la retraite on ne dispose que du minimum vital et au lieu de pouvoir aider nos enfants à trouver leur vocation on devient des charges à assumer. Si malgré ce chemin nous avons réussi tout de même à acheter à crédit une maison nos enfants se trouvent dans l’obligation de la vendre pour pallier aux sommes exorbitantes demandées par les maisons de retraite.

Ainsi on peut percevoir que la problématique d’une telle existence commence dés le berceau : tous les enfants qui ne reçoivent par une dose de tendresse, d’amour et d’imaginaire par leur maman et aussi des bonnes règles de conduite ont de fortes chances de suivre l’ordre anti naturel des choses.

L’androgynat se concrétise en notre intériorité ;

Notre enfant intérieur a autant besoin d’émotions et d’imaginaire que de pensées et d’idéaux car lui seul sait ce pour quoi nous sommes venus nous incarner.

Le but de l’éducation n’est pas de nous imposer un rêve ou un idéal ou de nous dire tu dois faire ceci ou cela mais bel et bien de nous aider à découvrir ce pour quoi nous nous sommes incarnés : notre caractère ; notre tempérament, nos loisirs ; nos gouts tout est là pour nous montrer la voie. Le rôle des parents consiste à savoir observer et discerner ce qui correspond à leur cher bambin mais surtout de ne rien lui imposer.

L’astrologie aide à découvrir certaines potentialités cachées dans la personnalité et qui ainsi peuvent donner un coup de pouce mais seul le cœur de l’enfant sait ce pour quoi il est venu car le cœur est le siège de l’âme, c’est l’endroit où celle-ci est en contact avec la Source de vie et l’Eros originel émanant de l’Etre des Etres.

Christian Duval le 6 Juin 2015

Publié dans philosophie appliquée

Partager cet article

Repost 0