Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

55 articles avec conscience quantique

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 4/4

Publié le par Wydyr

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 4/4

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 4/4

Alors comment faire !

Pensez- y la prochaine fois que vous rencontrerez quelqu’un avec qui vous établirez une relation. Au moment même de la rencontre, votre moi inconscient se projetterai dans le futur pour y créer une cause modifiant votre vécu relationnel. L’auto sabotage est perpétuel. Tout cela à cause de nos croyances mais surtout de nos peurs de vivre quelque chose d’inconnu, quelque chose qui va nous aider à expérimenter la vie autrement.

Combien de fois dans notre vie passons nous à côté de la Porte qui mène au monde de l’amour inconditionnel ?, combien de personnes, de situations nous ont-elles invitées à franchir celle-ci pour vivre autrement ? quelque chose de tout nouveau, d’inconnu.

Combien de fois avons-nous prétexté avoir autre chose à faire ou nous sommes nous défilés en prétextant que nous avons déjà vécu cela, et qu’ainsi notre « moi » s’est projeté dans le futur une bonne raison de continuer à vivre dans le monde connu, ennuyeux et insipide mais sans danger. Hors ce monde là est régi par la peur et seuls ceux qui osent franchir la Porte qui mène à l’inconnu peuvent connaitre l’amour.

A chaque fois que vous vous trouverez devant cette Porte, deux sentiments opposés viendront vous visiter. La peur d’aller vers cet inconnu insécurisant ou la confiance qui dissous tous les obstacles. Alors si une chose vous tente, vous attire mais vous fait peur soyez persuadés que c’est parce que cela risque de vous plaire, de vous donner de la joie, de découvrir autre chose mais qu’il faudra vous libérer de cette peur pour franchir le pas.

Sinon vous ne pourrez connaitre la joie, qui est compagne de l’amour. Ainsi lorsque la vie vous amènera à rencontrer une nouvelle situation qui vous tente ou une nouvelle personne, n’hésitez pas à franchir le pas.

Osez vivre cette nouvelle expérience, sans peur, que risquez-vous ? Simplement de vous réjouir. Par contre si vous restez sur le seuil vous ne pourrez connaitre cette joie, vous la remettrez à demain, à une vie passée ou vous justifierez de ne pas la vivre à cause d’un karma résultant d’une vie passée.

Ne laissons plus notre « moi inconscient » tisser des faux schémas qui nous emprisonnent dans l’illusion matricielle.

Voici une image qui vous aidera à rester vigilant :

Percevez que vous êtes devant une Porte d’or ouvrant sur un monde magnifique. Et au seuil de celle-ci mais de l’autre côté se tient un Etre angélique qui vous tend la main et vous dit « viens » mais dés que vous tendrez celle-ci et le toucherez vous vous rendrez compte que cet Ange était un humain, un homme ou une femme rencontrée par hasard qui ainsi vous invite à vivre une merveilleuse aventure.

Allez-vous dire « oui ! » ou vous laissez berner par votre moi qui vous inciterai à passer votre chemin, à ne pas oser vivre cette expérience transcendante, à remettre cela à demain !

La peur de vivre l’inconnu maintient dans le connu, le passé, les méandres de l’illusion et l’ennui s’en vient et notre existence ressemble à un long fleuve tranquille mais ennuyeux et peu à peu le temps nous amène vers la fin inéluctable, jusqu’au moment où nous reviendrons sur ce Bateau, dans une autre cabine et peut être le hasard nous fera il rencontrer ce « moi » que nous sommes aujourd’hui et qui nous dira « si j’avais su, j’aurais dit « oui »..

Ainsi tous nos « moi » trainons leur bonheur ou leur misère sur le bateau existentiel, mais maintenant que nous connaissons le grand secret de la pensée créatrice, nous n’avons plus d’excuse pour remettre à demain ce que nous pouvons vivre maintenant.

La vie nous apporte perpétuellement des cadeaux, des opportunités et rencontres mais nous ne pouvons dire « oui » à celle –ci que si nous sommes libérés des méandres du moi inconscient, mental et émotionnel.

C’est aujourd’hui par nos pensées que nous créons demain mais aussi un hier qui justifie notre présent. Nous sommes magiciens, créateurs et nous avons non seulement la possibilité de dire « oui » aux opportunités mais aussi de les créer dans le futur afin que cela modifie notre Présent et le passé.

C’est là tout le pouvoir de la visualisation créatrice : il suffit d’imaginer Ici Maintenant ce que l’on veut vivre demain et de ramener l’information dans le présent, pour ressentir ce futur étant déjà réalisé pour que cela modifie non seulement notre Présent mais aussi notre Passé.

Peut-on s’imaginer un passé différent ? … la réponse est oui ! Il suffit pour cela de ne pas se laisser influencer par les fréquences de l’inconscient collectif et donc de s’extirper de cela par la conscience reliée au Soi conscience.

Dans l’exemple précité plus haut. Lorsque le moi d’Aline se projetant dans le futur à modifié l’expérience ce qui à incité Alain à écrire cette lettre qui a donné à Aline une bonne raison de rompre la relation tout aurait pu être diffèrent. Si Aline avait été consciente que l’impression qu’elle à ressentie provenait de son moi instinctif et inconscient, elle aurait pu se libérer de ce vieux programme qu’elle prenait pour réalité alors qu’à l’origine il n’était qu’une croyance. Croyance à la quelle elle à donné attention dans le passé et qui à engendré une réalité expérientielle qui lui à fait croire que cela était la vérité.

Tout au long de nos journées, notre « moi » tisse sans cesse de mauvais futurs générant de mauvais passés modifiant notre Présent. Avant de nous embarquer en cette croisière, notre Soi a conceptualisé et déposé dans l’Onde de vie, les meilleurs futurs possibles pour nous. Mais ceux-ci cohabitent avec les mauvais futurs que nous imaginons aussi il importe chaque soir avant de vous endormir de contacter votre Double et votre Soi et de lui dire :

« S’il te plait pendant mon sommeil nettoie dans mes corps spirituels et psychiques tout ce qui doit l’être, dissous tous les mauvais passés et futurs que j’ai pu imaginer et ne laisse actifs que les bons, ceux que tu as élaboré pour moi avant même que je m’incarne » ainsi seule la Volonté du Soi se manifestera à vous par le biais de l’Intuition, voix de l’Enfant intérieur et tout rentrera dans l’ordre dans le Présent ici Maintenant.

La croisière ne sera plus que réjouissance. Il suffira de répondre aux invitations que votre Soi, votre commandant de bord vous fera parvenir, et ainsi toute rencontre sera joie et réjouissance, amour et bonheur.

FIN

Christian Duval le 21 Juin 2016

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 3/4

Publié le par Wydyr

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 3/4

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 3/4

Suite…..

Notre Conscience qui est sans cesse cocréatrice dans le Présent, le passé et le futur modifie sans cesse les données de base.

Exemple : dans le cas précité (illusion d’avoir été un chevalier blessé lors d’un combat au Moyen Age) je vais ressentir une blessure qui pourtant n’a aucune réalité puisqu’elle provient d’une illusion (d’un autre moi ou d’une croyance) et mon Soi doit modifier mon passé, c'est-à-dire créer une cause dans ce passé dont je subirais l’effet dans ma vie actuelle. Donc plus je lie mon présent à des passés difficiles plus j’oblige mon Soi à me créer des passés difficiles dont je subis les causes aujourd’hui.

Dés qu’un lien est établi entre une cause (vraie ou non) et un effet, cela modifie le présent et le passé.

La seule vraie cause de toutes nos problématiques c’est d’avoir embarqué sur ce bateau, d’avoir accepté de participer à l’expérience de ce monde mais si nous n’avions pas participé nous n’aurions jamais existé en ce monde et donc nous aurions loupé une belle aventure.

La première fois que nous avons embarqué sur ce bateau, la toute première fois. Il n’y avait personne sur le pont, toutes les cabines étaient vides. Il n’y avait aucune relation, aucun dialogue et la seule chose que nous percevions était l’onde de vie (qui était comme une onde radiophonique diffusant des possibles à vivre) et nous avons capté une information (virtuelle) qui est devenue notre première idée et celle-ci à été le point de départ de toutes nos croisières. Le karma n’existait pas encore puisque nous étions le premier, mais nous avons accepté un « possible à vivre » comme étant réalité et notre cerveau a enregistré l’information comme réalité et cela à modifié notre expérience. C’est cette cause première qui est la cause de toutes les autres. Il est impossible de la retrouver car toute cause se transforme en effet et tout effet créé une cause.

Le processus est identique à celui du papillon. Quand il est chenille il ne sait pas qu’il va devenir papillon, quand il est devenu papillon il ne se souvient plus d’avoir été chenille. La cause se transforme en effet qui génére une nouvelle cause. Ainsi va la vie.

Il importe donc de prendre Conscience que tout ce que l’on croit vrai peut être faux, du moins tant qu’on est influencé par les processus de l’inconscient collectif. C’est la raison pour laquelle notre vie actuelle peut être ponctuée d’épreuves, d’échecs, de relations qui n’aboutissent pas.

Tout ce processus d’interférence du futur sur le passé et du passé sur le futur à été démontré scientifiquement par des physiciens quantiques. Je ne peux pas décrire ici cela en détail car c’est un peu complexe.

Tout ce qui fait partie du monde « psy » est du domaine de l’Onde (des possibles). La Psyché fait partie intégrante de l’Onde universelle et notre corps physique est une partie de notre psyché, de notre conscience en tant qu’amas de particules.

Là ou se concentre notre Conscience, l’Onde se densifie et l’énergie et la matière apparaissent.

Avant d’être visible l’Univers demeure dans l’Onde (invisible) dans le plan causal, virtuel et il ne devient réalité que lorsqu’il est observé. Chacun vit dans le monde qu’il observe.

COMMENT LE FUTUR INFLUENCE ET MODIFIE LE PASSE.

La Loi de cause à effet donne l’impression que le Présent actuel est l’effet provenant d’une cause ayant eu lieu dans le passé. Cependant notre Conscience est toujours en train de créer, que ce soit dans le futur ou dans le passé. Ainsi le futur peut aussi influencer le passé. Ce qui inverse la loi de causalité et en créé une autre, opposée: l’effet créé la cause. En somme notre Conscience peut créer un effet qui projeté dans le passé génére une cause.

Il suffit donc de penser que ce que l’on vit dans le présent résulte d’une cause passée pour que nous créons dans ce passé la cause générant l’effet que l’on subit aujourd’hui. En d’autres termes cela revient à dire qu’il suffit de penser que ce que l’on vit aujourd’hui résulte d’un karma ( cause passée) plus ou moins récent ( cette vie ou une autre) pour générer un acte dans le passé qui est la cause de ce qu’on vit dans le présent.

Notre cerveau étant incapable de discernement enregistre tout ce que l’on croit vrai et ainsi rien n’est véritablement fiable quant aux causes de nos vécus. Il suffit de regarder un film sur la crucifixion de Jésus et d’être ému pour avoir l’impression que l’on à vécu à cette époque et ainsi on s’invente une vie antérieure totalement illusoire qui va cependant modifier notre présent. Si notre Conscience capte l’information c’est parce qu’elle est imprégnée dans les fréquences de l’inconscient collectif au sein duquel cette image de crucifixion est imprimée.

Notre « moi » manipulé par notre ego peut ainsi s’inventer des faux passés qui nous donnent l’impression qu’aujourd’hui nous vivons telle situation parce qu’elle résulte d’un fait passé. Face à toute situation « dérangeante » l’ego s’auto justifie en puisant dans ces banques mémoires enregistrées dont la plupart ne sont que des « croyances » et non des réalités vécues.

Ainsi lorsqu’il est confronté à quelque chose qui risque de le faire sortir de son confort mental, il agit à notre insu sur notre « moi inconscient » qui va projeter une intention dans le futur qui va modifier notre passé et par conséquent notre vécu.

Voyons l’exemple illustrant cette déclaration : une rencontre affective.

Alain rencontre Aline et les deux ont envie de vivre une relation affective. Cependant le moi d’Aline qui à été éprouvé par le passé à peur de revivre des situations traumatisantes identiques. Impulsé par l’ego il se met en état d’observation et de méfiance et se projette dans le futur probable relatif à cette situation. Comme cela se passe au niveau inconscient Aline n’est pas consciente de l’intention projetée. Son « moi » imprégné des vieux schémas projette un scénario de rupture probable. Le simple fait d’imaginer que la relation peut ne pas marcher crée cette réalité, fait que la relation ne marchera pas.

Le moi inconscient d’Aline va donc puiser dans les mémoires pré enregistrées en son cortex et projeter son intention dans le futur, c'est-à-dire une « cause » qui va provoquer un « effet » dans le passé c'est-à-dire au moment où la relation s’établit. Cependant ces mémoires enregistrées sont un amalgame de croyances et rien ne prouve que cela a été réellement vécu, c’est juste une possibilité non vérifiable.

Le moi d’Alain, inconscient lui aussi va donc être en quelque sort manipulé et projeté dans le futur où il va être tenté par exemple d’écrire une lette à Aline et une fois que celle-ci l’aura lue cela déclenchera en elle un flot émotionnel résultant de sa peur inconsciente de l’échec qui va l’inciter à rompre la relation en s’appuyant sur une bonne raison ( c’est ta lettre qui à tout déclenché en moi, etc.)

Au moment de la rencontre, Alain ne sait pas qu’il va écrire une lettre qui va provoquer la rupture mais son moi inconscient influencé par le moi inconscient d’Aline est déjà en train d’écrire cette lettre dans le futur. Cette communication est quasi télépathique.

La plupart de nos peurs sont inconscientes. Dés que notre moi inconscient se sens en danger il coopère avec notre ego et provoque les obstacles qui vont le protéger et l’empêcher de se libérer de cette peur qui lui donne l’impression d’exister. L’ego ne peut vivre sans ses peurs puisqu’il n’existe que grâce à elles, elles sont sa raison de vivre et ainsi grâce à notre moi inconscient il auto sabote toutes nos intentions conscientes.

Quelques jours ou semaines après la relation, Alain va donc écrire la lettre qui va réveiller les peurs inconscientes d’Aline et qui va ainsi utiliser cette lettre comme cause de rupture. Son moi inconscient sera appuyé par son ego qui justifiera la décision par des arguments du genre « tu sais j’ai déjà vécu ce genre de situation, j’ai trop souffert, je préfère arrêter la » et le pire c’est que la mémoire servant d’argumentation à cela peut être totalement fausse puisque le cerveau ne fait aucune différence entre une information vraie et fausse, entre une réalité vécue et un film ou une télé réalité.

C’est ainsi que nos peurs auto sabotent en permanence les possibilités nouvelles qui s’offrent à nous.

Il y a cependant certains événements de cette vie présente qui ont été réellement vécus (traumatismes d’enfance, rupture affectives) mais il faut demeurer conscient que ceux-ci n’étaient déjà eux aussi que résultant de problématiques antérieures (vies passées) non vérifiables et qui peuvent n’être que pures illusions résultant de croyances.

Je crois être impuissant alors je créé cette réalité !

Ainsi une personne ayant fait un serment de chasteté dans une vie passée peut se retrouver en cette vie présente avoir des difficultés avec la sexualité (impuissance). A chaque fois qu’elle s’apprête à vivre un bel échange sexuel il y a quelque chose au fond de son inconscient qui va provoquer un blocage. Celui-ci se produit le jour même où il rencontre la personne désirée, même si la relation sexuelle n’a lieu que trois mois après.

C’est au moment de la rencontre que le moi inconscient se projette dans un futur où il établit un scénario d’impuissance qui va se projeter dans le passé et modifier la relation afin que celle –ci colle au schéma pré enregistré.

Ce serment de chasteté peut avoir été prononcé mais il n’a aucune raison d’interférer dans cette vie présente puisque il appartient à un « moi » parallèle qui n’a aucune incidence directe sur sa vie actuelle, sauf s’il croit cela.

Ce serment peut n’avoir jamais existé mais si quelque chose ou quelqu’un (devin ou croyant) a fait croire à l’individu concerné qu’il a prononcé ces vœux, ce serment agit comme une réalité alors que le devin peut s’être trompé.

Alors naturellement comme il a vécu cette expérience d’impuissance sexuelle qui est devenue pour lui une réalité, son cerveau enregistre cela comme une vérité et tout au long de sa vie, il peut avoir à subir cette impuissance qu’il croit karmique alors qu’elle provient d’une illusion. Et le pire de l’aventure c’est que le Soi de cet individu va devoir créer un passé antérieur générant la cause de cette impuissance (c’est-à-dire une vie dans laquelle il a prononcé ce serment). C’est ainsi que le « moi » peut se fabriquer un karma illusoire qui modifie la réalité.

Nous ne pouvons dissocier la cause de l’effet puisque celle-ci est devenue l’effet et que l’effet lui-même (dans le présent) modifie la cause générée dans le passé. Plus nous nous investissons dans les vies antérieures pour modifier quelque chose, plus nous nous embrouillons dans des scénarios qui sont tous issus de l’illusion et ceux-ci modifient notre futur, notre présent et notre passé.

A suivre…. Christian Duval – Wydyr le 16 Juin 2016

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 2//4 Le karma et les vies antérieures sont nos créations.

Publié le par Wydyr

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 2//4  Le karma et les vies antérieures  sont nos créations.

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 2//4

Le karma et les vies antérieures sont nos créations.

Notre Soi conscience faisant partie lui-même de l’Un, c'est-à-dire l’Onde de vie universelle ne vit que dans le Présent et peut se manifester par simple projection de lui-même en une forme temporelle dans un Univers choisi.

N’étant pas limité il peut se multiplier dans un nombre infini de d’univers possibles. Le « moi » que nous sommes en cette matrice suis l’une de ses projections mais il en existe aussi d’autres car nous vivons dans une matrice où l’espace est séparé en continuum de temps.

Il existe une multitude de mondes parallèles en notre matrice. Chaque « monde » contient une partie de l’Histoire du monde : Moyen Age, Egypte, Babylone, Perse, Romains, etc. et une partie de notre Soi peut exister en chacun de ces mondes. Il gère tout en même temps. Toutes nos vies « antérieures » se vivent en même temps.

Exemple : j’existe actuellement en tant que « moi » incarné au 20° siècle mais d’autres « moi » issus du même Père (mon Soi) expérimentent d’autres réalités dans d’autres espaces temps. (Moyen Age, etc) ou sur un autre endroit du globe (Japon, Amérique).

Le soir quand je m’endors je pars en voyage astral et visite ces autres « moi » qui suis mes frères jumeaux et de mon expédition je ramène certains souvenirs. Lorsque je me réveille je ne me souviens de rien mais le souvenir ramené s’est imprimé en mes mémoires cellulaires. Et dans la journée je peux capter une pensée qui réveille cette mémoire et je crois alors que je suis ou que j’ai été ce « moi jumeau » rencontré pendant ma visitation nocturne. Et si celui-ci m’a transmis une information contenant un problème, je pense que celui-ci me concerne et je me charge ainsi d’un karma qui ne me regardait pas.

Exemple : lors de mon voyage astral je rencontre un chevalier qui à la fin d’un combat sanglant se trouve avec une blessure et honteux d’avoir tué tant de gens. Je ramène l’information et dans la journée l’occasion se présente. Quelque chose, un livre, un film ou une rencontre me met en résonnance avec cette énergie de chevalier cela ravive le souvenir enregistré. Je ressens alors une émotion et je pense que j’ai été ce chevalier (dans une vie passée) et que je dois réparer mes fautes passées (dont payer le prix de mes fautes). Je peux même avoir une sensation corporelle liée à la blessure subie par le chevalier. Je m’identifie alors à celui-ci et je pense être ici pour payer le karma de ce chevalier. Mon cerveau enregistre l’information et va projeter des scénarios dans ma vie qui vont me confirmer cela. A chaque fois que je ressentirais la douleur (qui n’est pourtant qu’illusion) mon cerveau l’enregistra comme vérité jusqu’au jour ou un événement extérieur peut m’amener à avoir une blessure identique que mon cerveau identifiera comme résultant de mon karma antérieur.

C’est ainsi qu’on se charge de fardeaux totalement inutiles puisque ces karmas ne nous concernent pas directement mais ce « moi chevalier ».

Première cerise sur le sur le gâteau c’est que ce chevalier n’est pas guéri pour autant, il continue à vivre sa vie et à se débrouiller avec ses problèmes et ainsi notre intervention n’aura servi qu’a nous faire endosser une illusion qui influence et modifie notre vie.

2° cerise sur le gâteau c’est que ce chevalier que j’ai rencontré n’était même pas un de mes « moi » parallèles mais le « moi « d’un autre et qu’ainsi j’ai ramené un faux souvenir que mon cerveau à enregistré comme vérité.

3° cerise sur le gâteau c’est que ce que j’ai perçu lors de ma visite n’était que la copie d’un film tourné par un cinéaste puisque l’astral est la cinémathèque de tout notre monde. Ainsi un type à inventé un scénario, à créé un personnage fictif, et moi qui suis tombé en plein milieu de la scène de tournage, j’ai pris la fiction pour une réalité et je me suis créé un karma totalement fictif qui cependant m’empoisonne la vie ?

Ce qui revient à dire qu’il suffit de lier un événement actuel à un karma probable pour créer cette réalité qui pourtant n’est qu’illusion.

Notre Soi expérimente toutes nos vies antérieures en même temps, dans l’instant Présent. Nos vies antérieures ne sont que des « autres extensions de notre Soi » dans des mondes parallèles qui normalement ne communiquent pas les uns avec les autres sauf lorsque nos voyages astraux nous amènent à ces visitations nocturnes.

Ces voyages nocturnes ressemblent fort à nos voyages terrestres. Nous pouvons par exemple aller visiter le Maroc et ramener de l’encens et à chaque fois que nous brulons un bâtonnet, nous avons l’impression d’être à nouveau au Maroc, les souvenirs remontent à la surface. Les bons comme les moins bons.

Le karma n’est ni plus ni moins qu’une banque de souvenirs qui ne nous concerne que parce que nous lui portons de L’attention dans le Présent. C’est la technique qu’utilise notre ego pour se justifier de ses peurs, de ses manques, de ses difficultés à assumer les réalités de cette vie présente. Dés qu’un événement inconnu le dépasse, l’ego dit « c’est du à mon karma » et cette croyance s’inscrit dans le cerveau comme réalité.

La croisière du Soi Intemporel

La Source de vie pourrait être comparable à un Immense Océan sur lequel vogueraient une multitude de paquebots. Chacun étant dirigé par un Commandant de bord : notre Soi. Les passagers du bateau sont nos « moi d’incarnation » il y a autant de cabines que de « moi » existentiel. Chaque cabine est décorée selon l’ambiance de l’expérience (Moyen Age, Perse, Egypte, Japon etc) et agrémentée d’une musique adéquate. Les cabines sont insonorisées et ainsi chaque « moi » vit sa vie mais il arrive que notre moi actuel aille faire un tour sur le pont afin de visiter les autres cabines, faire connaissance etc. (c’est ce qui se passe lors de nos voyages astraux) et ainsi de chaque visitation nous ramenons une musique particulière, un souvenir, une émotion qui interfèrent sur notre réalité actuelle et ainsi nous emmagasinons des problèmes qui ne sont pas nôtres.

Le Commandant de bord – Notre Soi- veille au bon déroulement de la Croisière et si nous savons coopérer avec lui il nous octroiera la meilleure cabine possible et nous donnera peut être un rôle particulier à jouer pour la bonne tenue de route du paquebot.

Dés qu’un « moi » passager désire quelque chose de particulier, il demande au Commandant de Bord et si nécessaire celui-ci modifie le trajet du bateau, fait un détour pour faire une escale ici ou la et par ce fait oblige tous les autres bateaux à modifier leur trajectoire, ceci afin d’éviter les collisions. C’est le principe même de l’hologramme. Dés qu’une partie du tout accomplit un acte, le Tout (l’ensemble) est modifié par la résultante de celui-ci.

Notre Soi ne vit pas dans une fréquence d’espace temps linéaire comme notre « moi temporel ». Il vit dans l’Omniprésence ici maintenant, dans le Présent immédiat et toutes ses incarnations dans le monde des formes se vivent en même temps.

Nous vivons toutes nos vies antérieures en même temps, dans l’instant Présent. Ce qu’on appelle le passé ancestral, les époques passées n’est en fait qu’une partie des strates de l’espace temps. Nos vies antérieures sont des vies parallèles. Nos « moi » dits antérieurs (ce qu’on pense avoir été) vivons leur vie, dans leur monde et ce qu’ils vivent ne nous concerne pas. Cependant il existe des portes de communication et pendant la nuit lorsque nous voyageons dans le monde astral nous visitons ces « mondes parallèles » et nous revenons chargés d’émotions, pensées, souvenirs et a notre insu ceux-ci interférent dans notre présent.

C’est comme si nous allions visiter le Maroc et que nous ramenions de l’encens dans notre résidence en France et ainsi à chaque fois qu’on allume un bâton d’encens on se projette dans ce voyage vécu, on se souvient, on à l’impression d’y être encore. Le karma n’est ni plus ni moins qu’une banque de souvenirs qui ne nous concerne que parce que nous lui portons de L’attention dans le Présent. C’est la technique qu’utilise notre ego pour se justifier de ses peurs, de ses manques, de ses difficultés à assumer les réalités de cette vie présente.

La Source de vie pourrait être comparable à un Immense Océan.

Sur celui-ci naviguent une multitude de bateaux. Chaque bateau est dirigé par un commandant ; c’est notre Soi. oi »..

Sur chaque bateau il y a une multitude de cabines différentes. En chaque cabine réside un « moi existentiel ». Notre « moi » actuel y a sa résidence. Notre vie présente est comme une croisière sur l’océan de vie. Dans cette cabine nous jouons une musique particulière (celle adaptée à notre vécu actuel). Dans chaque cabine, chaque moi (que nous appelons vies antérieures) vit selon son rythme et sa propre musique.

Dés que notre « moi » actuel ouvre la porte de sa cabine, il entend les mélodies jouées dans les autres cabines qui ont aussi leur porte ouverte. Ainsi ces mélodies viennent modifier l’ambiance de notre cabine actuelle. Nous pouvons aussi sortir de notre cabine et aller visiter la cabine de ces « autres moi » et en revenir avec des impressions (c’est ce qui se passe pendant la nuit lorsque nous voyageons dans l’astral). Cependant ce que vivent ces « autres moi » n’ont aucune raison d’interférer sur notre vie présente sauf si l’impression ressentie lors de nos visites est activée par notre attention. C’est comme si nous allions visiter un voisin qui à un problème et qu’ensuite ce problème devienne le nôtre alors qu’il ne nous appartient pas.

Chaque « moi » vit donc sa vie, dans son univers parallèle et chacun est libre de sa destinée qu’il cocréé par sa façon de penser. Le commandant de bord (le Soi) veille au bon déroulement de la croisière.

Tous les « moi » (vies antérieures) se déplaçons en même temps puisqu’ils sont sur le même bateau dirigé par le Soi commandant. Toutes nos vies antérieures se déroulent en même temps, chacune dans un espace temps différent (chaque cabine est différente).

Dés qu’un moi passager désire quelque chose il s’adresse au commandant de bord qui ainsi peut modifier la trajectoire du bateau. Ce qui naturellement oblige les autres bateaux à modifier la leur afin d’éviter les collisions. C’est le principe même de l’hologramme. Dés qu’une partie du tout accomplit un acte, le Tout (l’ensemble) est modifié par la résultante de celui-ci.

C’est ainsi que chaque « moi » peut par ses décisions obliger le commandant de bord à modifier l’itinéraire prévu à l’origine. Le commandant vit dans la fréquence du Plan causal et dés qu’un « moi » pense qu’il vit une situation particulière à cause d’une vie antérieure (c’est-à-dire d’un autre passager) le commandant doit modifier ce qui avait été établi avant le départ.

C’est ainsi qu’à chaque fois que notre moi actuel lie sa destinée avec un « moi antérieur » notre Soi doit modifier non seulement notre présent mais aussi notre passé afin que cette réalité que nous croyons vraie provienne d’une cause antérieure.

A suivre… Christian Duval – wydyr

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 1/4 Approche de la mécanique quantique

Publié le par Wydyr

COMMENT LA CONSCIENCE CREE LA MATIERE 1/4

Approche de la mécanique quantique

Les expériences déterminant les principes de la mécanique semblent uniquement adaptés au monde microcosmique (électrons, atomes, neutrons, particules) cependant elles ont aussi leur impact sur le monde macrocosmique qui nous entoure et donc nous faisons partie. Le processus de transformation s’accomplit plus lentement mais il est aussi efficace.

Le principe quantique est lié à l’indétermination, l’Imprévu et ainsi rien n’est pré établi à l’avance. L’Onde universelle qui nous entoure et fait partie intégrante de tout contient en elle tous les potentiels à expérimenter.

Un atome est constitué d’électrons gravitant autour d’un noyau constitué de protons et de neutrons. L’assemblage d’atomes devient une molécule qui s’amalgamant à d’autres génère une cellule de matière.

Tous les possibles sont inscrits en tant que potentiels (invisibles) au sein de l’Onde. Notre intuition nous permet de ressentir, de pressentir ce qui est dans l’invisible autour de nous et de le rendre visible par l’Observation

Dés qu’une conscience observe un « possible » contenu dans l’Onde, une particule de matière (électron) ou de lumière (photon) se matérialise là où s’est portée l’Attention. Tant que l’Onde n’est pas observée, elle demeure Onde et ne se transforme pas en particule.

Au niveau microscopique il est donc assez facile d’observer la transformation d’une Onde en particule grâce à certains outils sophistiqués. La particule apparait là où l’observateur pose son regard. Il apparait évident qu’il n’en est pas de même au niveau macrocosmique, dans notre réalité matérielle puisqu’il ne suffit pas de penser à un ballon en un endroit particulier pour qu’il apparaisse sur le champ. Par contre si fait garde l’attention sur le possible suffisamment longtemps il arrivera forcément un jour où la concentration d’énergie fera apparaitre le ballon.

Tout ce qui touche l’infiniment petit contamine à plus ou moins long terme l’infiniment grand. Les poissons libèrent leurs excréments dans la mer et cela participe à la création de nouvelles formes de vie qui les nourrit. Il en est de même au niveau terrestre. Les aliments que nous consommons qui viennent de la terre sont contaminés par tout ce que nous déposons dans le compost. Le processus est identique au niveau psychique. Toutes les pensées que nous émettons se répandent dans la pensée collective et ainsi touchent tous les humains. Le processus de contamination commence dans l’invisible, le psychisme puis touche l’infiniment petit avant de toucher l’infiniment grand.

Exemple. Lorsqu’une poire trop mure devient blette un processus de désintégration commence bien à un endroit précis et non dans tout le fruit en même temps. Parfois même certaines parties du fruit restent comestibles. Le pourrissement commence donc au niveau microcosmique. Il suffit qu’une cellule soit touchée pour que tout le fruit pourrisse.

Tant que notre Conscience reste imprégnée des programmes matriciels limités, nous ne pouvons matérialiser ce que nous souhaitons immédiatement puisque nous sommes alignés sur une conscience qui rend cela impossible. Par contre dés que notre Conscience s’unifie avec le Principe absolu qui est générateur de l’Onde de vie Source, elle devient Un avec elle et peut matérialiser la chose perçue ici et maintenant.

Jésus avait développé cette capacité d’unir sa psyché avec la Psyché Source, l’âme originelle et pouvait ainsi matérialiser ce qu’il souhaitait

La conscience créé la matière

Alors si l’observation modifie l’onde en particule cela démontre que c’est l’observateur c'est-à-dire la conscience qui créé la matière.

Expérience réalisée par des physiciens quantiques. : On place un carton muni de deux fentes parallèles devant un projecteur. Quand le photon (onde lumineuse) passe par les deux fentes, il le fait simultanément et entièrement Il n’y a pas deux photons mais un seul qui est à la fois ici (dans une fente) et la (dans l’autre fente) et qui ensuite se projette sur l’écran.

Hors il apparait sur celui-ci non deux bandes (puisqu’il y a deux fentes mais 5).Par contre dés qu’on utilise un instrument sophistiqué pour observer et déterminer par quelle fente passe le photon, il n’y a que deux bandes qui se matérialisent sur l’écran ?

La Lumière change donc de nature selon l’expérience qui est menée pour l’étudier. Lorsque les fentes ne sont pas observées le photon se manifeste comme onde et lorsqu’elles sont observées il devient particule. C’est comme si la Lumière savait ou non qu’elle était observée. De nombreuses expériences scientifiques ont été réalisées par des physiciens quantiques pour déterminer tout cela.

La Lumière aurait-elle une Conscience ou serait elle observée par une conscience extérieure. Telle est la question restée sans réponse.

Cependant lorsqu’on étudie l’univers à partir du concept Source on sait que la Lumière adamantine est a la fois Conscience (Onde) et particules et que la Lumière visible en est une manifestation.

C’est donc l’observation qui modifie l’expérience. Dés qu’une Conscience observe une Onde lumineuse, celle si se transforme en particules. L’Onde de vie émanant de la Source porte en elle tous les « possibles » et dés que notre Conscience observe celle-ci en un endroit particulier, elle se transforme en particules visibles. Tant qu’une chose n’est pas observée, elle reste en potentiel dans l’Onde qui en détient l’information, mais elle n’est pas visible.

Notre Soi conscience contient en lui tous les potentiels relatifs à son programme et aussi tous les programmes de la Source et c’est ainsi que notre corps physique s’est matérialisé à l’endroit précis où notre Soi conscience l’a observé et sous la forme adéquate à l’expérience à vivre.

L’univers n’existe que parce qu’il est observé. Il n’y a pas un seul univers déterminé et extérieur à nous mais autant d’Univers que de Consciences observatrices. Aucun Univers ne ressemble à un autre. Chacun de nous expérimente l’Univers tel qu’il le perçoit.

Nous sommes ce que nous pensons Etre

L’intellect et la conscience du « moi » sont les outils qu’utilise notre Soi Conscience pour expérimenter ce qu’elle à choisi. Dés que nous observons quelque chose, c’est la vision (impression) que nous avons de celle-ci qui détermine ce que nous allons vivre. Notre Conscience transforme l’Onde de probabilité en particules de matière.

Tant que notre « moi « reste influencé par l’Onde de conscience collective matricielle nous ne voyons et percevons que les choses « possibles » inscrites en celle-ci et ainsi la matière de notre existence est celle que nous créons par ce processus d’observation. Notre corps physique se modèle selon l’image qu’on à de lui.

Dés que notre « moi » suis rétabli en unité avec notre Soi Conscience, nous disposons d’autres Ondes de probabilité et dés que nous y portons Attention par l’observation nous pouvons modifier non seulement la matière constitutive de notre corps mais aussi de tout ce que nous observons.

Il suffit de porter notre Attention sur les symptômes possibles d’une maladie dont on a entendu parler pour que par ce biais nous reconnaissions que celle-ci est réelle et que nous transformons l’Onde contenant le concept en réalité corpusculaire. Notre conscience créé un état vibratoire et cellulaire apte à expérimenter cette maladie.

Tout ce que nous observons et contemplons devient partie intégrante de notre expérience. Ceci concerne tous les domaines : corporel, matériel, affectif, relationnel.

Voyons maintenant comment cela se réalise au niveau de la matière.

L’expérience réalisée avec les photons de Lumière a été aussi faite avec des électrons. Ceux-ci faisant partie intégrante des atomes constitutifs des molécules de matière. Les résultants sont significatifs. Quand un électron est observé il se transforme en particule de matière (visible), quand il n’est pas observé il reste une Onde (invisible).

L’expérience à été faite avec des molécules et des atomes et le résultat est identique.

Nous sommes le Monde !

Nous pensons à tort que les choses existent par elles-mêmes, indépendamment de nous. Comme s’il y avait le monde extérieur et nous alors que c’est faux ! Nous sommes le monde, Nous sommes l’Univers tels que nous le conceptualisons, Nous sommes la Conscience créatrice… il n’existe aucune réalité indépendante de l’observation. Si le Soleil et la Lune n’étaient pas observés par une conscience, ils n’existeraient pas.

Sion place deux individus à coté l’un de l’autre et que l’un observe une Onde qui passe, il peut par une intuition transformer cette Onde en réalité et ainsi celui qui sent la Présence d’un ange peut le ressentir et le voir alors que celui qui est à côté mais qui ne perçoit pas cette Onde, ne voit rien.

Ainsi tous les possibles demeurant dans l’Onde de vie quantique sont autour de tous et c’est par notre conscience qui observe que nous cocréons notre réalité. Il en a toujours été ainsi mais de nos jours, les scientifiques ont vérifié ces hypothèses. C’est là le secret dévoilé. Ainsi tout dépend de ce qu’on observe, de ce que l’on contemple. Dés que nous portons notre Attention sur une probabilité nous transformons l’onde de probabilité en particule de matière.

L’Onde est donc comme un fantôme invisible qui dés qu’il est observé, disparait et se transforme en réalité visible. Dans notre réalité matricielle chacun de nous expérimente les choses telles qu’il les voit.

Si notre Conscience est branchée sur le bas astral -le monde des peurs instinctives et de toutes les choses qui font « mal »- notre réalité sera ainsi. Notre vision créera notre réalité et ceci se fait à notre insu via notre 3° œil. Par contre si nous observons ce qui va bien, ce qui nous fait du bien, c’est cela que nous créons.

L’observation détermine la réalité

Voici une autre expérience réalisée par les scientifiques : On place l’Onde d’un atome dans une caisse puis on divise cette caisse en deux. On se retrouve avec une Onde et deux caisses. L’Onde se trouve dans les deux caisses. Elle est indivisible et omniprésente mais l’atome ne se matérialisera que dans la caisse que l’on ouvre parce qu’on croit que c’est là qu’il est.

L’Onde de Vie Source quantique étant omniprésente en nous et autour de nous, c’est donc notre vision qui créé la réalité ici ou la, la santé ou la maladie. Dés que nous croyons à un concept possible, il le devient. Si nous croyons pouvoir être contaminé par un virus, nous créons cette possibilité. Notre cerveau créé le circuit synaptique adéquat et notre conscience transforme le concept- Onde -en réalité (particule de maladie). Rien n’est donc prédéfini tout n’est qu’incertitude et chacun de nous crée ce qu’il pense être vrai.

A suivre.. Christian Duval- wydyr

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

RECONNAITRE C’EST CREER 2/2 Comment accélérer notre transmutation et guérir

Publié le par Wydyr

RECONNAITRE C’EST CREER 2/2  Comment accélérer notre transmutation et guérir

RECONNAITRE C’EST CREER 2/2

Comment accélérer notre transmutation et guérir

Je Suis est la formule magique. Dés qu’on la prononce tout ce qu’on émet ensuite devient notre réalité (je suis malade, je suis pauvre, je suis beau etc..). Cependant prononcer le nom ne suffit pas à modifier notre réalité (c’est la raison pour laquelle nous ne mourrons pas chaque fois que nous disons « je suis mort ») car il faut « ressentir » la Présence Je Suis comme une réalité vibrale. Sans ressenti rien ne change vraiment.

Dés qu’on ressent cette Vibration émanant de notre réunification avec notre Je Suis, tout est possible. Nous pouvons non seulement accompagner la mutation mais l’accélérer, et nous pouvons décider ce que nous souhaitons expérimenter.

La boule de Lumière

Le principe de base consiste à se visualiser et se ressentir comme étant dans une immense boule de Lumière blanche translucide qui nous sert de « matrice » a partir de laquelle nous pouvons tout créer.

En tant que Je Suis universel manifesté en tant que Je suis individuel nous pouvons créer et activer un bouclier de protection contre toutes les énergies nocives extérieures. Il suffit d’en émettre l’intention et de la nourrir par l’Attention plusieurs fois par jour. Ainsi nous pouvons vivre dans un environnement pollué au niveau énergétique sans en être affecté au niveau corporel.

Nous pouvons vivre dans ce monde et percevoir tout ce qui s’y passe et ne laisser entrer en notre bulle que ce que nous voulons expérimenter et ne pas laisser entrer les autres concepts (maladie, disette, guerre, violence).

Cela nous immunise contre certaines énergies. Ainsi si vous voyez des chemtrails dans le ciel, deux possibles s’offrent à vous : soit vous croyez qu’ils vont avoir un impact sur vous et il en sera ainsi, soit vous sentez que vous êtes immunisé et que cela ne vous concerne pas. En vérité vous ne collez même plus l’image de « nocif » sur le nuage pollué, c’est comme si cela n’existait pas pour vous.

Cependant l’Intelligence cosmique nous invite à ne pas jouer à l’apprenti sorcier. Si nous vivons dans un environnement ultra pollué, il va falloir faire preuve de beaucoup de foi. L’intelligence cosmique peut alors intervenir dans notre réalité pour nous inviter à aller vivre dans un endroit plus propice à notre santé. Tout s’accomplit naturellement.

La création de ce bouclier de Lumière ne doit pas être établie dans la conscience de nous protéger contre ceci ou cela, car même si cela agit cela nous maintient dans l’idée de dualité. Il faut encore aller plus loin et créer ce bouclier en lui demandant de nous maintenir dans un état d’immunité totale, de perfection absolue, de santé parfaite.. Et il en sera ainsi.

Nous pouvons ainsi vivre dans ce monde sans être contaminé par les énergies nocives émanant de celui-ci. Rien ne doit nous toucher, nous perturber. Nous devons rester centré sur notre conscience Je Suis en tant qu’observateur et voir ce qui se passe alentour sans nous sentir concernés directement.

Cela peut donner l’impression aux autres que nous sommes indifférents aux maux de ce monde, que nous sommes sans compassion mais cela n’est qu’une illusion. Il faut bien se rendre compte qu’on ne peut aider les autres quand on est dans le même panier qu’eux. On ne peut donner ce qu’on n’a pas acquis, on ne peut guérir les autres que si l’on est sain.

Dés qu’on est installé dans cette bulle de Lumière vibrale et qu’on n’est plus perturbé par les choses de ce monde (sur le plan mental, émotionnel, sensoriel et physique) on peut alors apporter une aide efficace à ceux et celles qui sont encore dans les difficultés. Il suffit de leur expliquer comment faire, comment créer cette bulle.

Pour aider les malheureux à sortir de leurs problèmes il faut leur démontrer qu’on peut vivre autrement, que d’autres possibles sont là, invisibles mais bien réels. Seul celui qui à réussi peut montrer aux autres comment réussir. Seul celui qui est en bonne santé peut montrer aux autres comment atteindre cet état.

Ce travail de réunification intégration demande une foi à toute épreuve. Il est accessible à toute personne puisqu’il ne demande aucune richesse matérielle, il n’y a aucuns grigris à acheter, aucun outil sophistiqué à acquérir, aucun rituel particulier. Il suffit de laisser l’Enfant intérieur utiliser l’imagination qui est une force extraordinaire.

A partir de cette bulle de Lumière on peut tout créer. Le bouclier d’immunité en est la première expérience mais n’est pas unique.

Lorsqu’on est installé dans cet état vibratoire de Lumière et que quelqu’un nous envoie une pensée négative ou veut accomplir un acte contre nous, il se heurte à cette Lumière. Il suffit alors d’amplifier l’activation du bouclier d’immunité et celui-ci sert de réflecteur.

La pensée est ainsi renvoyée vers l’expéditeur, multipliée par le rayon du bouclier. Il reçoit une énergie de Lumière et s’il l’accepte celle-ci peut dissoudre en totalité l’image négative qu’il avait envoyé, par contre s’il la refuse celle-ci peut lui faire vivre un moment douloureux.

Il est important de ne pas envoyer une pensée de vengeance ou quoi que ce soit envers celui qui nous envoie une mauvaise pensée mais uniquement envoyer de la Lumière blanche qui est guérisseuse.

On peut ainsi tout en étant protégé apporter aux autres une capacité de guérir. Tout ce qui passe par notre corps de pensée nous traverse et c’est pour cela qu’il ne faut jamais émettre une pensée de haine contre qui que ce soit car inéluctablement, elle passe à travers nous.

Grâce à cette Boule de Lumière vibrale on peut vivre dans ce monde sans être affecté par ce qui s’y passe et au sein de celle-ci on peut créer ce qu’on souhaite vivre.

LA GUERISON TOTALE

Lorsque nous nous sommes incarnés en ce monde. Notre âme, émanation de notre Conscience était encore pur Esprit. Dés qu’elle à pénétré dans la matrice, elle s’est revêtue d’un corps mental (conscience humaine) d’un corps astral (conscience animale) d’un corps vital (conscience végétale) et d’un corps minéral (conscience physique).

Notre corps physique contient en lui les mémoires de tous les règnes dits inférieurs (minéral, végétal, animal). Notre conscience individuelle nous permet d’expérimenter la vie tout en étant conscient de « vivre ».

Notre corps de « Bête » est notre corps astral. Pour se mouvoir notre corps à besoin de muscles, d’instincts, d’énergie. C’est notre corps « animal » qui est impulsé par nos désirs et pulsions instinctives.

Ce corps « animal » qui nous à été octroyé a été conçu parfait. Il a une conscience individuelle et chaque organe de notre corps à une fonction précise qui ne dépend pas de notre conscience personnelle. Nos organes et la plupart de nos muscles fonctionnent de manière impersonnelle. Nous respirons, digérons, évacuons sans aucune intervention de notre mental. Cela se fait naturellement. L’intelligence du corps sait ce qu’elle doit faire. L’acte de reproduction, la sexualité et tout le reste s’accomplit au-delà de notre « vouloir ».

Cependant comme nous disposons d’une conscience individuelle dont notre corps mental est l’outil nous pouvons « modifier » le processus par le biais de nos pensées qui activent des émotions génératrices de ressentis qui modifient notre ADN.

C’est ainsi qu’au fil du temps, nos pensées influencées par les schémas matriciels ont provoqué des interférences et générées des émotions pernicieuses qui ont modifié nos schémas biologiques et la biochimie de notre corps. En d’autres termes, nous pouvons dire que nous avons désorganisé tout ce qui était bien organisé par Dame Nature.

Par le biais d’émotions cristallisées et de pensées déviées issues de nos peurs nous avons provoqué dans notre corps des zones de blocage d’énergie qui sont devenus foyers d’infections et de maladies. Nos pensées et nos émotions agissent comme le feraient des pierres que l’on jetterait dans le lit d’une rivière. Elles bloquent la libre circulation de l’énergie et notre vitalité s’en ressent.

Notre mental (aspect masculin de notre identité) et nos émotions (aspect féminin) sont donc inducteurs d’une multitude de blocages qui ont modifié la structure de notre corps vital, matrice de notre corps physique. Notre corps vital est le siège matriciel de notre enfant intérieur et tant qu’il n’est pas libéré des vieux schémas sclérosés, notre vitalité s’en ressent et notre santé périclite.

Le travail spirituel dit « travail sur Soi » consiste à nettoyer le corps mental, le corps astral et le corps vital des vieux engrammes provoquant nos maux physiques et notre dégénérescence. La guérison commence par le plan mental (intellect masculin Père) continue sur le plan émotionnel (féminin Mère) et s’actualise dans le plan vital dit éthérique (enfant intérieur).

On peut passer beaucoup de temps à œuvrer sur le plan psychique (mental/émotionnel) mais la guérison n’intervient que lorsque le plan vital (siège des mémoires cellulaires) à été lui aussi libéré, c'est-à-dire que notre enfant intérieur retrouve sa joie de vivre. Tant que l’information mentale-émotionnelle n’est pas transférée dans le sensoriel puis dans le physique, la guérison n’est pas totale.

Exemple :

Une femme subit des attouchements sexuels pernicieux pendant son enfance. Elle en garde trace tout au long de sa vie. Cela peut l’amener à devenir frigide, à fuir les hommes, à rejeter la fonction sexuelle ce qui ne peut qu’avoir un effet néfaste à long terme sur sa biochimie cellulaire et ses fluides hormonaux (blocages etc)

Cette femme peut accomplir un acte de pardon vis-à-vis de celui qui l’a perturbée et se libérer aussi des charges émotionnelles liées à cela. D’où l’impression de guérison. Cependant tant que le corps n’a pas ressenti cela, le problème demeure. Et le problème ne peut être guéri en profondeur que par la sexualité elle-même. Ainsi cette femme peut rencontrer un homme et avoir du désir pour lui (sa conscience étant libérée du traumatisme) mais au moment de passer à l’acte son corps dit « non ». Une douleur, une angoisse ou un problème hormonal va alors faire surface et malgré toute la bonne volonté de la femme, elle ne pourra pas vivre une belle relation.

Cela vient du fait que le corps à une conscience propre, et que le sexe a lui aussi sa propre conscience et que celle –ci n’est pas assujettie à la conscience du « moi ». On pourrait alors penser que le mal est incurable et que la guérison est impossible. Cependant cela est faux !

L’Intelligence Universelle qui à créé « ce corps parfait » peut réparer les dégâts et réaliser une réinitialisation totale des paramètres du corps, c'est-à-dire dissoudre en totalité la mémoire cellulaire qui s’est cristallisée sous forme de ce malaise. Ainsi cette femme peut, par la réunification avec son Je Suis vibral vivre une vie sexuelle épanouie.

C’est là le grand miracle de notre époque. On peut changer les choses avant de mourir, on peut modifier les paramètres du corps sans avoir besoin de passer de vie à trépas. On peut revivre une nouvelle vie sans subir la mort et ainsi s’affranchir de l’espace temps matriciel.

Cela demande certes un certain effort d’Attention et de foi. Il n’y a aucun effort à faire dans le sens où il faudrait faire une multitude d’exercices compliqués et contraignants pour « Guérir ».Le seul effort à faire est d’avoir suffisamment de foi pour se sentir relié à cette Intelligence « Je Suis » à la fois individuelle et universelle.

C’est juste un changement de plan vibratoire à faire. Il faut sortir la tête de dessous les nuages pour voir au-delà de ceux-ci le Soleil qui brille de mille feux. C’est cela l’ascension. On peut ainsi vivre en ce monde sans être limité par les paramètres de celui-ci. Il n’y a plus de luttes, de prisons, de contraintes mais simplement à Etre, à pouvoir affirmer « Je Suis le Pouvoir d’Etre…. « Et à ressentir cela. Il suffit d’un peu d’imagination pour que cela devienne notre réalité et la joie sera alors le témoin de notre réussite.

Wydyr. Christian Duval Le 26 Mai 2016

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

RECONNAITRE C’EST CREER 1/2 Comment accélérer notre trans-mutation et guérir.

Publié le par Wydyr

RECONNAITRE C’EST CREER 1/2  Comment accélérer notre trans-mutation et guérir.

RECONNAITRE C’EST CREER 1/2

Comment accélérer notre trans-mutation et guérir.

L’Attention créatrice

Dés que l’on porte attention à quoi que ce soit, on reconnait que « cela existe ». On ne peut porter Attention à quelque chose qu’on ne reconnait pas. Dans notre réalité matricielle il existe de multiples possibles invisibles et inconnus et ceux-ci ne deviennent réalités que lorsqu’un esprit reconnait leur existence.

Au Moyen âge l’électricité, les ondes gamma, beta, alpha, ultrasoniques, l’énergie libre etc existaient déjà mais n’étaient pas reconnues. Ce n’est que lorsqu’une personne reconnait un « possible » et lui donne attention que celui- ci peut s’actualiser. L’attention donne vie, elle génére l’énergie animatrice. Il à fallu qu’un individu comprenne le processus de l’électromagnétisme pour qu’il soit inspiré afin de construire les outils permettant de capter et de révéler l’énergie électrique.

Avant la découverte d’Uranus en 1781, cette planète existait déjà et ses rayons nous parvenaient mais nous n’en étions pas conscients. Plus nous découvrons de possibles, plus notre réalité s’enrichit. Cependant cela comporte un risque.

Dans notre matrice il n’existe pas que de bonnes énergies pour le corps humain, du moins dans notre réalité de l’instant. Nous avons appris par l’expérience que les radiations de l’énergie nucléaire générée par la fission atomique n’étaient pas bénéfiques pour notre corps.

Les ondes nocives

Il en est de même des ondes électromagnétiques et des ondes wifi qui nous traversent en permanence. Face à cela nous sommes tentés de nous protéger par différents moyens en luttant contre ces forces « nocives ».Agir ainsi semble « sage » alors qu’en vérité c’est tout le contraire.

En effet, la sagesse ancestrale nous inviterait dans un premier temps à cesser de créer une multitude d’engins et d’objets activant ces ondes nocives. Si nous plongions un peu plus profondément en notre conscience nous pourrions aussi percevoir que tout cela fait partie de l’illusion car au fur et à mesure du temps nos corps se sont toujours adaptés à l’environnement. Un jour ou l’autre nos corps ne seront plus perturbés par ces ondes nocives, l’intelligence cosmique ayant réorganisé les structures de notre ADN pour cela. Ce n’est pas encore le cas et malheureusement pour nous.

Nous vivons la même expérience de mutation que celle vécue par les premiers poissons quand ils sont sortis de l’eau pour engendrer la race des amphibiens. Nombreuses générations de poissons sont morts avant que la nouvelle espèce amphibienne soit adaptée à son nouvel environnement. Nous sommes tous des mutants et c’est la raison pour laquelle nous subissons les effets parfois dévastateurs de l’adaptation à notre nouvel environnement.

Notre corps est merveilleusement conçu par l’intelligence cosmique. Nous vivons aujourd’hui dans un environnement relativement pollué au niveau de l’air et si des « visiteurs » du Moyen Age nous rendaient visite par le biais de portes spatio temporelles, ils auraient tôt fait de mourir asphixiés. Leur corps n’étant pas adapté à l’air que nous respirons. Il en est de même au niveau nourriture et environnement général.

Par contre nous disposons d’un outil formidable pour faciliter le processus d’adaptation : notre conscience qui lorsqu’elle est reliée à la conscience source est impulsée par l’Intelligence cosmique. Les malheureux poissons projetés sur la berge n’avaient pas de conscience individuelle. Leur corps devait s’adapter à la vie mais ils ne comprenaient pas le processus de mutation. Ils étaient vivants mais non conscient de vivre, comme c’est le cas pour les végétaux, minéraux et animaux.

Seul l’être humain est « conscient » de vivre. C’est à la fois notre point fort et notre point faible.

Point fort dans le sens où, comprenant les processus de mutation nous pouvons les vivre en toute conscience et donc faciliter les phases de transmutation, en les acceptant et en les accompagnant. Point faible dans le sens où notre conscience individuelle s’oppose au processus ou fait interférences car elle est trop engluée dans les vieux schémas sclérosants du passé.

Nos pensées et émotions imprégnées d’engrammes limitatifs nous empêchent de vivre une évolution douce et pacifique car nous nourrissons des idées qui font interférences au plan parfait.

Ainsi l’humanité est divisée en deux catégories distinctes :

  • les êtres conscients du processus de la vie et de l’évolution qui accompagnent le changement ( c'est-à-dire ceux qui ont une conscience élargie à d’autres possibles)
  • les êtres inconscients qui se comportent comme des créatures ballotées par un destin collectif immuable sans comprendre le pourquoi du comment des aléas de l’existence ici bas.

Lutter pour se protéger

Face aux ambiances polluées de notre environnement, deux possibles s’offrent à nous : soit nous luttons contre l’extérieur, soit nous renforçons notre intérieur.

Quand nous luttons contre l’extérieur nous ressemblons à ces seigneurs du Moyen Age qui se sentant menacés par les « autres » qu’ils considèrent comme ennemis, enrôlent une armée de soldats pour aller détruire ceux qu’ils considèrent comme dangereux. Cela leur coute fort cher et transformer leur existence en une guérilla permanente.

Par contre nous pouvons aussi agir autrement et au lieu de lutter contre un ennemi extérieur, nous pouvons renforcer la protection de notre territoire de façon à ce qu’il soit imprenable par qui que ce soit. Ce cas de figure se présente à nous à chaque instant.

Lorsque nous « tombons » malade nous avons la possibilité de lutter contre la maladie en prenant une multitude de remèdes plus ou moins efficaces ( antibiotiques etc) et dépenser une fortune pour retrouver notre état de santé que nous ne retrouvons jamais puisque les antibiotiques détruisent nos défenses immunitaires et provoquent d’autres maladies dans notre corps.

La sagesse nous invite cependant à agir autrement. C’est-à-dire a renforcer notre terrain immunitaire par une nourriture adaptée et une hygiène de vie plus saine. Ainsi lorsqu’un virus extérieur se pointe à l’horizon, notre corps envoie ses armées de globules blancs pour chasser l’intrus.

Deux voies s’offrent donc en permanence a nous et ceci quelque soit le secteur de notre vie ( travail, argent, nourriture, santé). Soit nous entrons en guerre contre l’extérieur, soit nous entretenons notre paix intérieure et renforçons notre conscience.

Plus on sait, plus on a peur

Plus nous apprenons de choses, plus nous reconnaissons l’existence de nouveaux possibles, plus nous semblons évoluer mais plus nous devenons fragiles. En effet, comment pouvons nous nous sentir en paix quand nous savons que l’eau, l’air et la terre sont pollués par les produits chimiques, les chemtrails, les ondes wifi etc. ? Plus nous savons, plus nous avons peur.

Cela ne dure que tant que notre Conscience reste identifié à notre petit moi et notre identité corporelle. Mais dés que nous sommes reliés à Notre Je Suis intégré dans le Je Suis cosmique c'est-à-dire l’Intelligence universelle, tout change.

En effet l’Intelligence cosmique à tout organisé à la perfection et ceci depuis le début de la création. Dés que nous sommes reliés à Elle, elle agit à travers nous. En vérité nous avons toujours été relié à Elle puisqu’Elle est nous sous une forme humaine mais elle ne peut intervenir que si nous nous « confions a Elle » en reconnaissant son existence.

La réunification avec cette Intelligence omniprésente modifie toute notre mutation et notre adaptation. Cette Présence Intelligente nous à octroyé un corps « parfait » mais ce sont nos pensées et émotions qui ont provoqué des interférences génératrices de blocages d’énergie engendrant des maux de toutes sortes. Et si nous nous lui demandons de rétablir l’ordre originel elle se met en action pour cela.

Elle agit comme le ferait un informaticien à qui l’on confierait un ordinateur qui rame sans cesse suite à des virus. Le technicien ôte tous les programmes et virus néfastes, vide la carte mère, et réinitialise l’ordinateur comme il l’était quand il était neuf.

Comment se protèger ?

Les nouvelles technologies et découvertes dans tous les domaines nous proposent des tas d’outils permettant de nous protéger contre les ondes wifi, la pollution électromagnétique etc.. mais parmi toutes ces propositions qu’elles sont celles qui sont vraiment efficaces.

Pour se protéger contre les ondes électromagnétiques on peu utiliser des pentacles, des pierres précieuses, des aimants, ou des cristaux programmés par des intentions. Car seule l’intention peut déclencher un programme. Nous pouvons utiliser ces outils pour nous rassurer, cependant au niveau cosmique nous n’en avons pas besoin. Notre conscience reliée à L’Intelligence cosmique peut nous immuniser contre toute nocivité si nous émettons cette Intention.

Dés qu’on donne du pouvoir à quelque chose d’extérieur : objet, talisman, bijou, personne, situation, cette « chose » nous occulte une partie de notre pouvoir et nous perdons notre puissance. Dés qu’on donnes à un bijou le pouvoir de nous protéger ; on se met en danger car si on perd ce bijou on a l’impression de perdre cette protection en même temps.

Le seul moyen pour éviter cela c’est de ne donner aucun pouvoir à qui que ce soit, à quoi que ce soit et nous confier en totalité à la Lumière intelligence du Je Suis Source.

A suivre..

Wydyr. Kristian Duval le 24 Mai 2016

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

LE TEMPS DE LA TRANSITION la télépathie quantique vibrale 2 / 2

Publié le par Wydyr

LE TEMPS DE LA TRANSITION  la télépathie quantique vibrale  2 / 2

LE TEMPS DE LA TRANSITION la télépathie quantique vibrale 2 / 2

Suite…

Le piège mémoriel

Car c’est la le gros piège des mémoires. Plus on nourrit les mémoires du passé plus celles-ci perdurent et plus le passé risque de se réactualiser. Il existe des lieux sur terre où il y a eu des événements très éprouvants pour Gaia, (guerres, tueries) et tant qu’on nourrit le « souvenir de cela » on maintient la mémoire active jusqu’au jour où certaines personnes inconscientes mais réceptrices capteront ces énergies et reproduiront les mêmes comportements que leurs ancêtres. Le culte des guerres anciennes et autres mémoires du passé est un fléau pour l’humanité.

Notre foie est liée à l’énergie de Kiristi – l’amour- la Lumière blanche et celle-ci est super efficace pour nettoyer le foie et les mémoires astrales qui y sont liées.

Si nous ne nous souvenons pas de nos vies passées c’est pour nous faciliter la tâche et ainsi éviter de réactiver certaines mémoires non nettoyées avant que nous soyons prêts à nous en débarrasser.

Il ne nous est pas demandé de retourner dans le passé pour nettoyer ce qui à été (puisque cela fait partie de notre vécu) mais de vivre le Présent, une vie nouvelle tout en sachant que ces vieux schémas mémoriels ressortiront un jour ou l’autre par le biais d’événements réflecteurs (rencontres, situations) mais que nous pourrons alors, lorsque nous serons confrontés à ces situations nous libérer de la charge émotionnelle cristallisée dans notre passé. Ainsi la mémoire résiduelle restera (elle fait partie de notre livre de vie) mais ne nous dérangera plus, nous aurons pris de la distance vis-à-vis d’elle.

Le Point de connexion de l’énergie Kiristi dans notre thorax est situé au dessus du mamelon droit et est directement connecté à notre foie. Du côté gauche nous avons donc le passé (Mars, la rate et le pancréas) et du côté droit le futur (Jupiter, le foie et la vésicule biliaire).

Nous vivons donc entre ces deux réalités, ces deux possibles.

Dans le Présent et le point présent est localisé dans notre corps à l’endroit du plexus solaire. C’est le siège de l’énergie véhiculée par Marie, le rayon bleu de l’Esprit saint, celui qui véhicule la Grâce divine.

Au cœur du Triangle formé par les trois points (au dessus du mamelon droit, au dessus du mamelon gauche, et niveau du plexus) se trouve le Cœur. Siège de l’Etre, de la Trinité, de la Présence que nous sommes.

Le cœur est le Point où se rejoignent l’énergie descendant de Sirius (énergie électrique masculine via le corps mental) et l’énergie ascendante du cœur de Gaia (Petit soleil) de nature magnétique féminine via notre corps émotionnel. La fusion entre les deux énergies (électrique et magnétique) génére un champ électromagnétique. C’est depuis ce point « clé » que par nos pensées et émotions nous créons notre réalité. Il importe donc que nous ayons nettoyé notre passé et notre futur des projections résultant de l’illusion.

Tout ce qui est situé en dessous de notre cœur est lié à notre passé (organes et corps végétatif) tout ce qui est situé au dessus nous amène vers le futur. Le cœur est le siège de l’Etre le Je Suis que nous sommes : le centre de la Source depuis lequel nous créons notre réalité.

L’enfant intérieur et le Présent

Nous existons entre ces deux réalités : le futur et le passé dans le Présent mais pour que celui- ci soit idéal il faut qu’il rayonne notre Etat d’Etre afin que notre Enfant intérieur puisse cocréer dans la joie et l’amour.

Un enfant n’a que faire du passé et du futur, il vit le Présent dans l’Instant, il se moque bien d’hier ou de demain, il veut jouir et se réjouir dans l’instant. Notre enfant intérieur fonctionne comme cela. Peu lui importe de savoir ce qui s’est passé hier ou de vouloir réparer le passé, il ne pense qu’à Ici Maintenant. Certes le passé peut l’intéresser comme « imagerie » pour déployer son imaginaire mais il n’est nullement préoccupé de soigner quoi que ce soit.

Il peut ainsi aimer les vêtements médiévaux ou les décors égyptiens, celtes ou romains mais n’est pas imprégné des mémoires douloureuses de ces époques. Tout au plus ce qui est bénéfique c’est de se nourrir de la splendeur du passé mais non pas en tant que nostalgie mais comme révélateur afin d’œuvrer et participer à la création d’un monde splendide et merveilleux en s’adaptant à l’époque actuelle. Rien ne sert de reconstruire les décors des vieux films déjà tournés, il importe d’en imaginer de nouveaux.

Une bonne partie des humains est totalement immergée dans le passé et en subit les échos karmiques puisqu’elle nourris toujours de vieilles mémoires karmiques inconscientes (ethniques, raciales, sociales, religieuses).

Une autre partie vit déjà dans le futur et participe à la cocréation du nouveau monde (les organes de ces individus – foi et rate- fonctionnant pleinement sans scories antérieures)

Une autre partie de l’humanité est intermédiaire entre les deux. Elle est constituée de ceux qui en ont assez de vivre dans les anciens schémas sclérosants du passé et qui veulent accéder à l’autre réalité mais qui ont besoin d’aide pour faire le pas-sage.

C’est dans cette partie de l’humanité que l’on trouve les thérapies nouvelles qui sont utilisées pour faciliter le passage. (Hypnose, reiki, tarot, numérologie, voyance, médecine quantique, atelier de libération de l’enfant intérieur, massage etc).

Tout bon thérapeute doit pour être efficace avoir préalablement nettoyé ses propres schémas et donc accédé aux nouveaux paradigmes. Lorsque cela n’est pas réalisé, il rencontre encore multiples obstacles émotionnels, relationnels, matériels lui montrant qu’il à encore quelques vieux schémas à nettoyer.

Rien ne va plus !

Les transits planétaires actuels sont révélateurs. Le vieux monde (passé) s’effrite, tout va de travers, rien n’est plus fiable. Nous avons l’impression de vivre sur une terre qui bouge, qui tremble et nous avons le tournis, plus rien du passé semble ne fonctionner. On n’a plus vraiment envie de ceci ou cela, on ne sait plus où aller ni quoi faire, on se sent limité par un temps qui se raccourcit, le climat est perturbé.

On ne peut plus faire confiance à ce vieux monde et on doit bien se rendre compte qu’il ne peut être amélioré ou sauvé. Il est construit sur de fausses bases sociales, religieuses, ethniques nées de la division et est condamné à disparaitre. Cela créé donc un malaise, une sensation d’inconfort d’insécurité et les visions du futur que nous envoient les médias ne sont guère reluisantes.

Tant que nous restons collés à ce passé, à cette illusion collective nous sommes comme les particules de glace collés à cet iceberg. Nous disparaitrons avec lui. Nous devons choisir. Nous ne pouvons pas rester à hésiter entre ces deux mondes.

Nous nous trouvons dans la même situation d’une personne qui a un pied de chaque côté d’une faille qui s’élargit a chaque instant. Le grand écart çà va un temps mais il est un moment où nous devons choisir « faire un pas à droite ou à gauche, en avant ou en arrière ».

Nous ne pouvons guère compter sur le passé puisqu’il s’écroule, ni sur le futur résultant de celui-ci mais sur un nouveau monde, une nouvelle forme de vie.il n’y a qu’un pas-sage à faire… et le tour est joué. Il s’agit bien entendu de ne pas reculer une fois celui accompli.

Corps Ame et Esprit ne faisant qu’Un.

Quand la partie de notre Ame émotionnelle cristallisée, est libérée des vieux paradigmes de l’inconscient collectif et du passé (que nous avons aussi contribué à élaborer) tout change.

Le travail qui nous incombe consiste dans un premier temps à sortir du monde du faire pour Etre et à nous relier à l’Etre. La Présence. Le Je Suis et de déterminer avec lui quel Etat d’Etre nous désirons incarner, exprimer (joie, abondance etc).

Une fois cela établi notre Ame reçoit alors la double fréquence du Rayon lumineux androgyne solaire qui nettoie nos deux facettes (passé et futur) et nos organes (foie, rate, pancréas).L’Intention suivie de l’Attention générant un ressenti vibratoire suffit.

Quand notre Ame alignée sur notre Esprit a imprégné tout notre corps vibratoire (tous nos corps subtils et nos cellules) notre véhicule d’incarnation est impulsé directement par l’Onde de vie émanant du Je Suis Source et tout s’accomplit sans aucun effort.

C’est le même principe que pour le musicien qui apprend le violon. Quand la technique est intégrée, le corps tout entier fait un avec la musique et en devient la forme d’expression : le violon et le corps interagissent en communion parfaite au-delà de toute forme de mentalisation.

Nous pouvons certes nous faire aider par des thérapeutes ou une technique particulière (reiki ou autre) mais cela n’est pas indispensable. Ceux-ci ont le même rôle à jouer qu’un « professeur de violon ».

Notre Esprit est interconnecté au Tout puisqu’il en est émanation directe et il est omniprésent et dés que nous nous connectons à Lui nous sommes reliés au Tout et à tout Ce qui Est : tous les animaux, les végétaux, les minéraux, les forces angéliques, les étoiles, les planètes, les cités intra terrestres, les anges, les Melkisedek ; les Devas l’Atlantide, le futur ou le passé. Via la télépathie quantique vibrale.

Là où se pose notre pensée l’énergie suit et le contact s’établit dés que notre Intention est clairement exprimée. Il suffit de rester centré sur le ressenti, l’image servant de support et de faire taire le mental et de passer un état Beta à l’état Alpha ou de rêve éveillé.

Notre corps à été élaboré selon un encodage quantique particulier parfait. Notre double signature astrologique (ascendant et signe solaire) en est le programme et notre Je Suis peut rétablir le programme « parfait » élaboré avant notre incarnation et donc réinitialiser tous les paramètres de notre corps. Dés que nous ressentons cela établi il en est ainsi.

L’Intention est la clé de la transformation. Tout ce que nous touchons, côtoyons, ingérons se modèle sur l’intention que nous déposons. Si nous pensons qu’un aliment nous est bénéfique et le ressentons, il l’est. Si nous pensons que l’eau est polluée et néfaste pour nous, elle l’est. Le monde devient ce qu’on croit qu’il est, c’est là toute notre puissance.

Grâce ce processus nous pouvons voyager au-delà de l’espace temps.

La Pensée suffit à déplacer notre point de conscience. Actuellement nous avons encore besoin d’avions et d’autos mais nous pouvons nous trouver à plusieurs endroits par le biais de vidéos conférences (sans avoir à bouger de chez nous)

Bientôt nous pourrons réaliser cela par la projection holographique, il n’y aura donc plus besoin d’écran mais nous pourrons apparaitre « visible » dans un autre endroit ou même plusieurs à la fois. Et même s’il y avait des personnes mal intentionnées celles-ci ne toucheraient que la projection virtuelle et non nous-mêmes.

Nous pouvons aller lire les archives des bibliothèques sacrées ou visiter le Louvre sans avoir à nous déplacer. Certes cela demande entrainement mais c’est possible.

Nous pouvons avoir accès aux mémoires des lieux que nous habitons, demander à notre animal s’il va bien ou s’il se sent heureux et ainsi améliorer sa vie, nous pouvons communiquer avec les chevaux que l’on monte.

Le plus difficile consiste à entrer en état Alpha. Il faut occulter le mental, les émotions, le ressenti, jusqu'à oublier même la forme de notre corps physique.

Dissoudre notre conscience dans la Lumière blanche de l’Akasha.

Entrer dans le cœur. Emettre l’intention. visualiser l’Image. Ressentir. Écouter

Ne rien imaginer – être réceptif-

C’est ainsi qu’on peut sortir de l’espace temps linéaire et accéder au temps intemporel ici et maintenant. Tous les possibles s’offrent à nous.

On peut via la pensée holographique tout recréer et même si on vit enfermé dans une cave on peut ressentir les vibrations bénéfiques du soleil ou du vent car tout nait en nous.

Il est dit que Joseph d’Arimathie est resté plusieurs années en prison à vivre sans nourriture ni eau. On l’avait abandonné. Sans doute s’est il nourrit avec le Graal car il en est ressorti vivant. Ce Graal supra éthérique tel qu’il l’avait ressenti lors de sa rencontre avec Jésus.

Notre cerveau mémorise les ressentis émotionnels et notre conscience peut à chaque instant réactiver un vécu sensoriel émotionnel dont on a besoin : souvenir d’un rayon chaud de soleil, d’une source rafraichissante.

Cela s’accomplit au niveau individuel. Chacun est magicien. Il ne reste plus qu’a expérimenter cela.

Wydyr- Christian Duval le 19 Mai 2016

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

LE TEMPS DE LA TRANSITION : La télépathie quantique vibrale 1 / 2

Publié le par Wydyr

LE TEMPS DE LA TRANSITION :   La télépathie quantique vibrale  1  / 2

LE TEMPS DE LA TRANSITION :

La télépathie quantique vibrale 1 / 2

Nous vivons une période de transition entre deux mondes, le passage d’une réalité à l’autre. L’ancien monde s’écroule pour que le Nouveau surgisse. Nous avons l’impression que le temps se raccourcit, que plus rien ne tient debout, que tout va de travers, que la terre bouge sous nos pas et cela créé un sentiment d’insécurité renforcé par les informations médiatiques nous maintenant dans l’Illusion. Il n’est plus temps de vouloir consolider le monde qui s’effrite mais plus d’œuvrer pour coopérer à celui qui vient.

Vous pouvez compléter en écoutant la méditation donnée lors de ma conférence du 5 Mai :

(https://hangouts.google.com/call/fp2jmng3mbflretw2wrzh2ru2qe

Nous ne sommes pas venus ici bas par hasard, ni forcés par des forces extérieures qui nous auraient imposé leur décision. Nous sommes tous émanations de l’Etre Unique, de la Présence qui ainsi se connait à travers multitudes facettes d’Elle-même.

La Conscience Une étant holographique nous sommes simultanément une partie individuelle du Tout et aussi le Tout. Chacune de nos actions, pensées modifie l’Hologramme du Tout.

Si nous sommes incarnés en cette matrice ce n’est point par punition ou pour satisfaire les désirs d’un Etre rebelle manipulateur mais bel et bien parce que nous avons choisi cela.

Chacun de nous est « projection de l’Etre » en cette fréquence dimensionnelle afin d’explorer et d’expérimenter les paramètres de cette fréquence lumineuse basse qui s’est concrétisée sous une forme appelée « matière ».

Depuis des éons de temps nous nous sommes investis dans ce monde où en tant qu’Etincelles de l’Un nous avons revêtu un corps de chair animal doué d’instincts et mu par des émotions. Notre mission consistant à devenir maitre de cette enveloppe afin de pouvoir explorer les données de ce monde.

L’intermédiaire entre le corps et l’esprit est l’âme qui tient à la fois des deux. L’âme expérimente les pensées de l’esprit via les émotions qui interagissent sur nos fréquences corporelles (encodages cellulaires et ADN). C’est donc de la qualité de nos pensées et émotions que dépend notre destinée individuelle.

Notre Ame (solaire et androgyne) immergée dans cette réalité ressemble à un iceberg émergeant d’un océan. L’Océan est le Soi conscience ou l’Un, La Partie émergée est ce que nous avons découvert par l’expérience (conscient) et la partie immergée est ce qui est encore inconscient en nous et que par le biais des incarnations successives nous découvrons via nos vécus.

Le réchauffement climatique actuel fait « fondre les glaces du Pôle Nord » et dans quelques années toute la glace aura fondu dans l’océan. Ce processus atmosphérique reflète aussi ce qui se passe au niveau de notre conscience. La glace représente la partie de notre conscience « incarnée » en ce monde et le temps est venu où celle-ci commence à fondre et doit s’unifier avec l’Océan de vie.

Nous vivons une période de transition entre deux mondes, deux réalités parallèles. Il n’est plus temps pour nous d’explorer le passé mais de vivre le futur ici et maintenant c'est-à-dire de participer à la cocréation du Nouveau monde au lieu de vouloir améliorer l’ancien monde qui s’écroule.

Le Passé

Notre expérience en ce monde est lié à une sensation d’enfermement dans un espace temps limité où pour aller d’un endroit de l’espace à un autre il faut un certain temps d’où l’idée d’un temps linéaire.

Sur cette ligne de temps nous avons tout au long de nos vies œuvrées pour cheminer d’un point à un autre, de l’imperfection vers la perfection, d’un état d’âme à un autre. A chaque fois que nous voulions atteindre un autre point il nous à fallu « faire » quelque chose pour « Etre » ce que nous voulions devenir.

Dans cet espace temps nous avons subi la limitation, les contraintes, les lois, les croyances érigées en dogmes, les informations illusoires, nous avons du travailler et suer sang et eau, enfanter dans la douleur, lutter pour survivre et pour nous défendre contre toute autre forme de vie prédatrice à notre encontre.

L’énergie que nous recevons de l’Etoile Sirius, cerveau spirituel entre par notre tête et est métabolisée par notre pancréas et transmute l’énergie au niveau de nos cellules. Le pancréas distribue l’énergie électromagnétique liée aux changements dimensionnels. Il est intimement lié avec notre rate et celle-ci emmagasine toutes les informations résiduelles vécues lors de nos vies successives.

rate est le point de contact avec notre passé, elle en contient les mémorisations et interagit directement avec notre corps éthérique qui est la « matrice vitale »de notre corps physique. Elle est en interrelation directe avec le « petit soleil » de l’Intra terre que les Egyptiens nommaient « Ra ». Celui-ci est en quelque sorte notre Soleil intérieur générateur de notre vitalité. La Rate et le pancréas sont donc des « organes » très importants lors des moments de transition.

La Rate est aussi reliée à l’Energie de l’Archange Mikhael ou Christ solaire dont un des points de contact en notre corps est localisé au dessus du mamelon gauche. L’épée de Mikhael (rayon ultraviolet) permet de nettoyer notre « rate » et notre « pancréas » de toutes les scories accumulées lors de nos vécus antérieurs.

L’afflux de Lumière adamantine augmentant en ces temps de passage, tout ce qui est cristallisé dans la rate et le pancréas est soit éliminé par le rayon Mikhaélique si on le lui demande (il n’intervient pas sans notre demande) soit réactivé par l’énergie électromagnétique ce qui est relativement dommageable car cela réveille des forces obscures non éliminées. La rate est le siège de toutes nos peurs. Cet organe est lié à la planète Mars d’où à découlé toute notre expérience dans un monde de « faire » la Genèse révèle que cette planète est celle des « anges rebelles ».

C’est la raison pour laquelle en ces temps de transition nous voyons simultanément une quantité de personnes qui s’ouvrent à la Lumière mais aussi une masse encore considérable de personnes qui s’accrochent au passé, aux mémoires ancestrales, aux vies antérieures, aux anciennes civilisations, aux traditions religieuses, aux croyances totalitaires.

La recrudescence de terrorisme est liée à cela (mémoire ancestrales religieux et ethniques non épurées) mais aussi la recrudescence de personnes qui s’appuyant sur des vieux schémas passés véritables ou autres se prennent pour des grandes entités réincarnées et se présentent comme des sauveurs planétaires ou des avatars n’ayant jamais vécu sur terre…

Le futur

A l’opposé, s’offre à nous un autre monde. Un monde lumineux, fraternel tissé d’amour, de solidarité, de respect de toutes les formes de vie, de créativité inspirée, d’un monde où toute forme de violence, mensonge, tromperie, guerre, maladie est éradiquée et où chacun dispose librement de toute l’énergie dont il a besoin pour réaliser ses desseins.

Tant qu’on est prisonnier du concept de l’espace temps linéaire, ce monde nous apparait dans un futur linéaire plus ou moins proche (20 ans, 200 ans ou plus) mais ce futur là n’est pas le vrai futur. Il n’est que la projection d’une suite améliorée du monde imparfait dans lequel nous vivons. Un monde plus confortable où la technologie de pointe nous apporte plus de confort et où nous sommes protégés du « mal » (humains et extra terrestres nocifs) par des super héros type Superman qui assument notre sécurité. Ce monde là est pure fiction, projection de nos peurs et désirs d’un mieux être.

L’énergie céleste captée par notre cerveau est véhiculée vers notre « foie situé du côté droit de notre abdomen. Cet organe est chargé d’élaborer le glycogène dans notre corps qui est en quelque sorte « l’Essence » qui permet de nous maintenir en vie. Notre foie est notre « réservoir d’Essence » et quand celui-ci est « vide en énergie » nous nous retrouvons dans des problèmes organiques qui se répercutent sur tous nos organes et surtout sur notre rate et notre pancréas.

Le foie est lié au futur. Les Anciens disséquaient le foie des animaux pour avoir des visions de l’avenir. Cet organe est lié à la planète Jupiter qui est le réservoir d’énergie du système solaire. Celle-ci octroie l’abondance, la générosité, la bonté et la miséricorde qui nait de la « foi ».

Elle est le siège des 24 Grands Maitres ou Anciens qui participent à notre création : les Melkisedek. Ceux-ci sont tous des Etres qui se sont incarnés sur terre et après avoir vaincu bien des épreuves ont accédés à ces hautes fonctions.

Lorsque nous avons la « foi », notre « foie « fonctionne à merveille et l’énergie de vie, l’optimisme coule dans notre vie et l’abondance est omniprésente. Contre le foie est collée la vésicule biliaire. Celle-ci est régie par la planète Saturne, le maitre du temps, celui qui nous a enfermé dans un espace confiné pour l’expérience, Le seigneur des anneaux de la saga de Tolkien.

Saturne nous invite à la prudence, la sagesse, la discipline, la solitude et l’endurance qui mal vécue peut nous amener à la dépression, au pessimisme, la tristesse, la mélancolie, l’angoisse et donc à se faire de la « bile » pour un oui ou pour un non. L’excès de bile se cristallise en cristaux (calculs vésiculaires) ou se déverse dans l’œsophage (remontée de bile). Lorsque nous nous « faisons de la bile » pour le futur (individuel et collectif) par manque de foi (optimisme et confiance) nous déclenchons des problèmes organiques dans notre corps (foie, vésicule, rate et pancréas).

Il importe donc que nous nettoyons notre foie et notre vésicule. Nous pouvons aider le corps à cette purification via différentes méthodes naturelles mais cela ne suffit pas : il faut aussi nettoyer les vieux schémas mémoriels qui maintiennent notre psychisme dans des états d’Etre de tristesse, d’angoisse ou de pessimisme.

En d’autres termes, la joie de vivre propre à l’énergie de Jupiter est notre meilleur médicament pour rétablir un bon fonctionnement. Ainsi au lieu de visualiser un mauvais futur comme le font les médias, il importe de nourrir d’autres images, de créer autre chose afin de ne pas créer un futur identique au passé ou parfois pire.

A suivre… Wydyr- Christian Duval le 13 Mai 2016

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

L’EXPERIENCE DE LA DUALITE : UNE NECESSITE POUR L’UN 1/7

Publié le par Wydyr

L’EXPERIENCE DE LA DUALITE : UNE NECESSITE POUR L’UN 1/7

1 le Paradis : un état provisoire

Afin de se connaitre l’Etre des Etres, l’Un se reposant dans son infinie solitude décida de se dédoubler afin de se manifester en tant que Création. Au sein de celle-ci il se projeta en une multitude de formes conceptuelles prêtes à se manifester : chaque forme de vie consciente serait pour lui le meilleur moyen de connaitre qu’il il était, de se connaitre par l’expérience et chaque forme de vie consciente serait « lui » sous une identité particulière qui par le biais de relations avec les autres formes pourrait découvrir qui Il était.

C’est ainsi que par jeu il décida de se perdre, de se cacher à son propre regard et toute la mise en place de la création n’est qu’une mise en scène de sa disparition jusqu’à ce qu’il se retrouve au sein de celle-ci après une multitude d’aventures.

Le big bang marqua l’avènement de sa création mais aussi le moment où il disparut dans une immense déflagration et en une fraction de seconde l’Infiniment Grand de la conscience devint l’infiniment petit de l’Oubli. Par cette expérience l’Un oublia qu’il il était et le jeu consistait à redécouvrir sa propre Nature en expérimentant l’opposé de ce qu’Il était.

Il se décomposa en énergie et matière et devint ainsi le Deux d’où il pourrait se manifester et se multiplier à l’Infini afin de se retrouver.

Il fallut plus de 10 milliards d’années pour que commencent à apparaitre dans l’Univers des architectures vivantes à la conscience instinctive et animale mue par une sorte de mécanique rigide et des déterministes neurobiologiques puissants. Il fallut encore des milliards d’années pour que l’Un commence à se « ressentir » lui-même mais ressentir n’était encore qu’une étape du processus.

L’évolution ne faisait que commencer et peu à peu la conscience s’affinait

ADAM ET EVE : au-delà du péché originel

Lors de l’étape révélée par la Genèse comme étant le Paradis originel Adam et Eve évoluaient dans un état de conscience « instinctive » unifiée c’est-à-dire un état quasi animal.

L’expérience de la chute à obligé Adam et Eve à couper pour un temps le cordon ombilical avec l’Un, afin qu’ils prennent conscience de la Vie en passant par la conscience du Deux (la séparation) afin de déployer une Conscience intuitive unifiée (conscience cosmique) cette étape d’exil était donc nécessaire.

De la même façon que sur Terre nous devons à un moment ou un autre couper le cordon avec nos parents ( petite famille) pour « découvrir par l’expérience » qui nous sommes en vérité et de revenir ensuite vers nos parents dans un état de conscience cosmique ( conscient que toute l’humanité est notre famille)

On ne peut passer d’une conscience instinctive unifiée – Paradis- à une Conscience cosmique Unifiée directement. Dans l’état de conscience instinctive on ne raisonne pas (comme les animaux) on vit sans être conscient d’exister et lorsque la raison intervient et permet de nommer les choses il se produit une séparation entre soi et la chose nommée. Cette conscience de Soi qui est comme auto réfléchie nous amène à nous sentir comme séparé, coupé de la Nature et des autres.

La Conscience Cosmique ou Intuitive se manifeste par l’intuition. Elle se situe bien au-delà du mental et de la raison, c’est l’Intelligence cosmique, celle qui fait se mouvoir toute créature en Eveil heure après heure dans une liberté et une spontanéité totale.

La séparation n’est pas venue uniquement du langage mais par une prise de conscience qu’il y avait nous et les autres. A ce stade de l’évolution l’Un pouvait se penser et avoir une représentation symbolique de lui-même sans pour autant retrouver sa plénitude d’origine.

LE PARADIS ORIGINEL

L’existence au sein du Paradis originel nous à permis d’expérimenter la vie sous une forme corporelle dotée d’une conscience instinctive non séparée. La biologie corporelle de notre corps s’accomplissant de manière automatique sans aucun besoin de notre volonté propre. Notre corps fonctionnait et se nourrissait tout seul en puisant dans les énergies du Jardin d’Eden.

Puis Eve à croqué la Pomme et nous sommes passés d’une conscience instinctive non séparée à une conscience instinctive séparée. En d’autres termes Eve (notre polarité féminine) à découvert « comment fonctionnait le corps, la sexualité, les besoins, les instincts) et ne pouvait plus vivre dans l’innocence instinctive (comme vivent aussi les animaux de nos jours) il a donc fallu que nous sortions du Paradis pour expérimenter la dualité résultant de cette séparation entre le mental (qui voit et observe) et le corps instinctif (émotionnel) l’aspect féminin, celui qui ressent.

Ainsi Adam (mental) et Eve (émotions et sensations) se sont trouvés comme séparés et l’expérience consistait à expérimenter les aléas résultant de cette séparation pour rétablir l’Unité primordiale. C’est ainsi que désormais nous sommes non seulement vivants mais conscients de l’Etre ( ce qui n’est pas le cas pour les animaux) et connaissons la biologie du corps, et aussi ce qui est bon comme nourriture pour celui-ci et ce qui lui est nocif , nous ne pouvons nier les faits sans en payer le prix ( maladie ) Les animaux quant à eux savent ce qui est bon ou mauvais pour eux par pur instinct, cela est inné pour eux comme cela l’était dans notre état édénique avant la séparation.

Plus nous observons la biologie corporelle, plus nous découvrons de mystères, de maladies possibles, et de solutions mais tant que nous ne percevons pas que tous nos organes sont émanation de l’Un dans notre forme nous ne pouvons retrouver l’Essence du Vivant qui rétablirait l’Unité primordiale et la santé et nous permettait de passer de « la conscience instinctive séparée » à la « conscience Intuitive Unifiée). L’Intuition véritable est une sorte d’instinct « conscient » qui n’a rien à voir avec l’instinct animal inconscient.

De l’Instinct à l’intuition

L’expérience de la chute nous à donc amené à Etre entre deux consciences : la conscience instinctive unifiée celle du Paradis originel) et la Conscience intuitive Unifiée (celle qui nous permet de percevoir l’Unité de toute chose et notamment que notre corps est un hologramme reflétant tout le système solaire et aussi tout l’univers. Chaque cellule de notre corps est reflet d’une étoile céleste, chaque organe est un reflet d’une planète. Notre foie accomplit dans notre corps la même fonction que Jupiter au sein du système solaire.

Ainsi par cette Conscience intuitive Unifiée nous pouvons retrouver une connaissance plus profonde de l’Univers et de l’Un puisque nous avons expérimenté la séparation (conscience instinctive séparée) pour retrouver non plus la conscience instinctive unifiée de l’Eden mais la Conscience cosmique, plus globale, plus universelle, celle de l’Un dans sa totalité.

La responsabilité de la marche en avant de l’évolution cosmique repose entre les mains de notre conscience égotique séparée : chacun de nous est responsable de l’avènement de l’UN et notre but de vie est d’aider l’Un à se retrouver en chacun de nous, c’est cela le sens et le but de notre vie.

A Suivre ….

Kiristian Duval

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 3/3 Les fantômes du passé

Publié le par Wydyr

LES SECRETS MEMORIELS DE L’ASTRAL 3/3

Les fantômes du passé

Vivre ici maintenant

Tant que nous vivons dans un corps physique nous devons être présent a ce qui vient à nous chaque jour et qui ainsi nous révèle ce qu’il faut faire ou ce qu’il faut nettoyer (les événements déclenchés par la Lune sont là pour cela).

Dés que nous mourrons à cette « forme » notre mémoire astrale s’actualise dans le plan astral et s’y retrouve en quelque sorte comme un « spectre mémoriel ou un fantôme ». Lorsque nous nous réincarnons nous oublions ces fantômes du passé (qui en quelque sorte habitent notre mémoire astrale comme des fantômes habiteraient une maison sans pour cela se manifester). Nous vivons donc simultanément dans deux mondes fréquentiels parallèles : le monde visible dont on est conscient, et le monde invisible dont on est inconscient (plan astral)

Les fantômes du passé

Lorsqu’un transit planétaire active une mémoire via une émotion cela agit comme une clé qui ouvre la Porte au fantôme du passé qui demeurait latent et invisible : notre corps astral s’aligne alors à notre insu sur la fréquence de ce fantôme qui alors pénétre en nous et nous « réagissons » comme si nous étions encore ce personnage qui est mort, qui n’a plus aucune réalité. Nous avons l’impression d’être possédé par cette émotion ou cette présence qui nous dérange et interfère dans notre vie présente.

Par contre si nous vivons sur le plan fréquentiel du Soi (au-delà du mental, sentimental, émotionnel) ces fantômes ne peuvent s’approcher de nous car ils ne peuvent exister que dans le monde de l’ombre et la lumière les dissous en totalité. Ainsi nous pouvons vivre notre Présent ici maintenant sans être dérangés par ces personnages que nous avons été et qui ne sont plus que fantômes.

Il importe donc de veiller afin de ne pas nous laisser envahir par les fantômes de notre passé, par tous ces personna antérieurs qui, tant qu’ils ne sont pas libérés de leurs chaines de culpabilités essaient de continuer à vivre a travers notre forme physique actuelle et nous occultent la possibilité de vivre notre vie ici maintenant. Il ne s’agit pas de les congédier ou de les ignorer mais bel et bien de les accueillir, de les soigner et de les libérer de leur programme cristallisant afin qu’ils puissent communiquer avec nous sans nous envahir ou interférer en notre vie.

L’imagination est créatrice de nos imageries internes

Notre troisième œil ayant subit des modifications à transformé notre vision vibrale interne (celle du Soi solaire) en vision astrale externe (images extérieures) et c’est cela qui à provoqué le chaos en notre royaume. En effet chaque image visualisée est enregistrée par notre senti- mental en notre cerveau reptilien qui agit comme une base de données et que cette image résulte d’une vérité ou d’une fiction imaginative le processus est identique.

Le cerveau est incapable de discerner et que l’on visualise un monstre en regardant un film ou en le rencontrant en la réalité cela est du pareil au même, le cerveau enregistre. Ainsi nous sommes manipulés par les images que nous contemplons ou cocréons.

Il est intéressant de noter que nous ne gardons en mémoires de nos disparus que les images qui nous ont touchés. On peut ainsi rester 20 ans sans voir une personne cher à notre cœur et d’un seul coup apprendre qu’elle est décédée et notre cerveau va visualiser celle-ci comme on l’a connu et non comme elle était au moment de sa mort alors que d’autres personnes vont la visualiser différemment ( cette image de la décédée existera autant de fois et différentes qu’il y a de personnes qui l’ont connu) ainsi lorsqu’on voyage dans le monde astral ( chaque nuit nous voyageons en ce monde) nous allons la « rencontrer » comme elle était selon notre imagerie interne.. Cela n’est qu’une illusion et tout l’astral est ainsi constitué.

Lorsqu’un événement active une mémoire réveillant un personnage que l’on a été (vie antérieure) la vision sera différente selon la période de vie que nous voyons (partie du film) ainsi le personnage que nous voyons dans cette vision peut être jeune, vieux, ou enfant cela dépend de ce qu’a déclenché l’émotion (le moment du film peut être différent selon celle-ci). Tout cela s’appeler l’imaginaire. Nous sommes cocréateurs de nos visions astrales et celles-ci émanent de nos émotions et de notre attention.

Dés que nous entrons en contact avec l’invisible les Présences qui y demeurent se manifestent à nous sous la forme à laquelle nous les imaginons. Si nous avons lu des livres sur les lutins et que ceux-ci étaient imagés comme des petits bonhommes à bonnet rouge nous les verrons ainsi alors qu’ils apparaitront autrement à une autre personne et personne ne le verra vraiment comme ils sont puisqu’ils sont pure vibration (tout comme nous).

Tous ceux que nous connaissons habitent en nous

A chaque fois que nous rencontrons une personne nous avons un ressenti mental sur celle-ci et pensons qu’elle est comme ceci ou comme cela et ainsi nous la cocréons dans notre banque d’images interne et ainsi nous créons notre réalité qui va déclencher la forme de relation avec elle. Cette personne existe autant de fois qu’elle est connue par d’autres tout comme nous-mêmes existons dans tous les univers imagés de ceux qui nous connaissent cependant aucun d’eux ne voit la vérité et même notre « moi » n’a pas la vraie vision qui est pure vibration invisible.

C’est pourquoi tout ce que nous voyons est illusion puisque résultant de notre imagination. Que nous pensions aux anges, aux Maitre dauphins, aux Maitres ascensionnés, aux Elohims, nous ne cocréons ceux-ci que via notre imagerie interne. Un archange de 18° dimension comme Mikael peut nous apparaitre comme un ange porteur d’une épée et muni de deux ailes mais cela n’est qu’illusion générée par notre mental qui dans le passé à accepté cette image comme réalité alors que la forme vibrale de Mikael serait inconcevable en notre monde. C’est la raison pour laquelle chaque humain voit les choses différentes et qu’aucun d’entre nous ne peut prétendre que telle Présence est telle forme ou telle couleur.

Le plan astral est comme une immense vidéothèque où se trouvent rangés tous les films des humains ayant existés. Tout cela n’est que mémoire et non réalité. C’est la même chose qui se passe lorsque nous regardons un film vidéo sur lequel on voit certaines personnes disparues depuis longtemps comme elles étaient lors de leur vivant et que cela peut nous donner envie de pleurer. Le cinéma fait partie de l’illusion, combien d’acteurs comiques disparus nous font encore rire alors qu’ils ne sont plus que poussière ?.

Il existe dans la fréquence astrale de la terre une zone de clonage ou tout individu ayant existé à déposé son « empreinte génétique » et toute âme s’incarnant peut décider de prendre une forme habitée par un être connu dans le passé (comme Napoléon ou Elvis Presley) tout est possible.

De la même façon on trouve dans l’astral des mémoires de Maitres disparus et on peut imaginer ceux-ci comme on nous les à décrit alors que cela n’était que imagerie résultant d’un observateur extérieur. On ne peut donc se fier à rien puisque dans l’astral tout est possible et tout est illusion.

toutes les « mémoires des civilisations anciennes ayant été expérimentées sur terre : Lémurie, Atlantide, Egypte etc.. sont omniprésentes en cette vidéothèque et disponibles à notre conscience dés que nous y portons attention .Tout est là autour de nous dans d’autres zones spatio temporelles dimensionnelles, nous pouvons communiquer avec tous ces mondes sans bouger d’un iota sur le plan physique mais juste en déplaçant notre point de localisation de conscience du plan matriciel dissocié au plan unifié.

Nous cocréons notre « astral »

Nous disposons d’une faculté extraordinaire : celle d’imager notre astral afin qu’une fois de l’autre côté (temporairement lors de nos rêves nocturnes ou définitivement après notre mort) nous puissions rencontrer ce que nous avons « imaginé » consciemment ou a notre insu.

Celui qui se délecte de films ou des vampires sanguinaires s’entre dévorent retrouvera cela dans le plan astral car ce sont ses propres projections émanant de l’égrégore groupe de tous ceux qui ont nourrit les mêmes images. Dans l’astral nous rencontrons les anges ou les démons que nous avons imaginés. Celui qui n’a jamais dans sa vie visualisé, pensé ou regarder de films de vampires n’en verra aucun dans le plan astral car cela n’existera pas pour lui.

Certes par nos vécus passés nous avons cocréé des images parfois horribles ou terribles (selon ce que nous avons vécu antérieurement) et il est fort désagréable de se retrouver face à face à certains monstres que nous « avons été » dans ces autres vies et c’est la raison pour laquelle nous devons les éradiquer lors de notre vie actuelle lorsque des événements actualisés par les transits planétaires déclenchent des événements révélateurs.

Si nous avons été un tyran dictateur ou colérique il y a de fortes probabilités qu’à un moment de notre vie un événement réveille en nous cette « mémoire » ‘ qui nous met en quelque sorte en osmose vibratoire avec ce fantôme du passé et nous pouvons soit nous comporter encore comme tel soit en être conscient et éradiquer le processus et ainsi effacer cette mémoire et lorsque nous voyagerons dans le plan astral nous ne rencontrerons plus cette « image ».

Le purgatoire ne se vit pas dans l’au-delà mais sur terre.

Ce n’est pas une zone fréquentielle de punition mais de nettoyage qui nous permet d’accéder au haut astral (contact avec la présence) au lieu de sombrer dans les enfers des basses fréquences où se logent tous ces « démons » concrets par l’inconscient collectif.

Lorsqu’un égrégore est suffisamment nourrit dans l’astral il ne peut être nettoyé que par l’incarnation temporelle c’est pour cela que de temps en temps des égrégores de haine s’épurent sur la terre par l’intermédiaire d’un Hitler ou d’un Himmler. Les égrégores de Lumière peuvent aussi s’incarner, tout dépend de nous.

Lorsque nous avons réactivé le lien entre notre moi temporel et notre Soi intemporel, nous pouvons traverser le plan astral du bas astral sans que rien ne nous dérange puisque nous n’y avons plus rien qui nous appartient, nous pouvons alors accéder au haut astral pour nourrir d’autres imageries plus bénéfiques.

Le plan astral est constitué de trois zones : le haut astral (Paradis) le purgatoire (plan intermédiaire) le bas astral. La fréquence de la Terre est située dans la zone intermédiaire nous avons donc le choix entre ces deux possibles.

L’astral est là autour de nous

Nous vivons sur terre (dans un corps physique) mais l’astral est omniprésent autour de nous (toutes nos mémoires de vies antérieures sont là autour de nous comme des gentils spectres ou de méchants fantômes) et selon notre fréquence de conscience nous pouvons porter notre attention sur l’un ou l’autre.

Nous cohabitons donc avec tous ces êtres que nous avons été (qui ne sont plus que spectres) et ceux que nous avons connu mais lorsque nous sommes reliés à la Source plus rien ne nous perturbe et nous pouvons être en contact avec toutes les formes de vi présentes dans l’Univers visible et invisible, les fées, les devas, les dauphins, les Elohims, les archanges et toutes nos extensions planétaires.

Ainsi nous pouvons vivre l’astrologie autrement : à chaque fois que Mercure passe sur une de nos planètes résiduelles nous établissons un contact vibral. Lorsque Mercure transite sur Vénus cela révèle que notre extension en tant que Mercurien entre en contact avec notre Extension en tant que Vénusien par l’intermédiaire de notre extension en tant que Terrien…

Ne pas s’identifier au passé ni au karma

Nous devons surtout veiller aux images que l’on nourrit car tout ce que l’on croit vrai devient imagerie dans notre intériorité… ainsi lorsque nous abordons l’étude de notre thème astrologique nous pouvons percevoir certains personnages que nous avons été ( fantômes du passé) et qui ont enrichi notre expérience sans juger quoi que ce soit ( il n’y a ni bien ni mal, ni bon ni mauvais karma, tout n’est qu’expérimentation) et sans nous identifier à cela car le karma « généré » par ces fantômes du passé ne nous concerne pas, notre travail consiste à nous libérer de ces vieux engrammes et donc de libérer ces fantômes de ce qui les a cristallisé.

Quant un être humain meurt et qu’il est trop cristallisé sur des valeurs terrestres ou des vécus mal digérés, son âme est tentée de demeurer dans le plan astral et il se créé alors une coque astrale que l’on peut percevoir comme un spectre, un fantôme qui va impressionner tous les habitants du lieu qui sont sur cette même fréquence.

Ainsi le spectre de l’avare va rester à proximité de son coffre et souffrir en voyant que ses enfants dilapident son pécule sans qu’il puisse intervenir ni se réincarner tant qu’il est encore prisonnier de cette zone intermédiaire. Le seul moyen qu’aura l’âme de cet avare de se libérer serait de se réincarner pour vivre une nouvelle expérience qui lui permettra de sortir de son avarice. Si parmi les enfants un d’entre eux plus sensitif ressent cette présence fantomatique il peut l’aider à se libérer de cette fréquence et à s’élever vers l’astral pour se réincarner.

Chacun de nous à en quelque sorte cette mission de guérir les fantômes errants dans l’invisible, ceux-ci ne sont pas dangereux puisqu’ils ne peuvent toucher ceux qui vibrent dans la Lumière mais peuvent cependant impressionner ceux et celles qui sont encore dans les fréquences de l’inconscient collectif. Un spectre ne peut agir dans le plan physique que si une âme incarnée vibrant sur sa fréquence lui permet d’entrer.

Nous ne sommes toujours « possédés » que parce que nous l’avons accepté et parfois nous sommes possédés par nos fantômes du passé qui profitent d’un moment d’inattention pour s’installer en nous, non pour nous faire du mal ou nous nuire mais pour que nous les aidions à se libérer.. A chaque fois qu’un transit planétaire s’accomplit nous pouvons ressentir une de ces présences antérieures qui demandent un peu de notre Attention, nous ne pouvons les ignorer mais les aider à guérir.

Se libérer des mémoires karmiques

L’étude de notre thème peut nous donner quelques informations sur les fantômes résultant de nos vies passées mais nous ne devons jamais nous identifier en disant « j’ai mal agi en ces autres vies, je dois payer tel karma » car le karma est lui aussi une illusion générée à partir de ce monde alors que chaque incarnation nous est donnée pour tourner un nouveau film sans nous préoccuper des vieux films antérieurs ( dont nous ne nous souvenons plus)

Dés qu’on s’identifie ou qu’on s’approprie un karma on devient prisonnier de cette imagerie qui nous donne l’impression d’être imparfaits et nous incite à lutter pour devenir parfaits.

Le karma appartient à nos « moi » passés et non à notre « moi actuel » qui ne connait rien de ceux –ci. Certes on pourrait se dire « oui mais tous ces moi sont bien issus de mon Soi ». Certes, cependant le Soi n’est pas responsable de l’agissement de ses extensions matricielles (moi temporels) il leur donne la vie mais les laisse vivre leur existence sans juger, sans condamner et tant qu’un « moi » ne lui demande pas de l’aide, il le laisse agir en toute liberté.

Nous devons donc arrêter de nous croire coupables, de vouloir régler nos karmas puisque lorsque nous sommes nés en cette vie nous étions « innocents »… et le sommes toujours…

L’extension de notre Soi solaire en ce monde gère toutes nos extensions en celui-ci mais lui-même est extension de notre Soi vibral évoluant en tant que Lumière Source. Nous sommes partout à la fois, ici dans ce corps, dans ces autres « moi » antérieurs, sur Mercure, sur Vénus, dans la Nébuleuse originelle, dans la Voie lactée, dans les autres univers….Ici maintenant… nous vivons entourés de présences invisibles et informelles et pouvons communiquer avec elle dés que notre Attention se porte sur elles et en ce monde cela s’accomplit par le biais d’imageries astrales mais celles-ci ne sont que le support nourrissant notre Attention mais nous n’avons pas réellement besoin de ces imageries lorsque nous ressentons l’onde vibrale.. Tout est instantané. Ainsi nous pouvons ressentir l’énergie vibrale d’une personne sans pour cela l’identifier à une image, nous pouvons ressentir la peine d’un être, ou la colère ou la joie sans avoir besoin d’y coller une image précise et ainsi notre « moi » devient réceptif et transparent et nous pouvons établir une relation vibrale avec toute forme de vie rencontrée.

.

Christian Duval le 14 décembre 2014

Publié dans conscience quantique

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 > >>