SEULE LA CONNAISSANCE EST LIBERATRICE 2/2

Publié le par Wydyr

SEULE LA CONNAISSANCE EST LIBERATRICE 2/2

La quête de savoir donnant du pouvoir épuise notre corps mental, émotionnel et vital et on se retrouve rapidement fatigué, déprimé, désabusé et il nous faut de plus en plus de temps de sommeil pour récupérer.

Toutes les informations provenant de la Source pénètrent par le point central de notre couronne de la tête afin d’être dirigées vers le cœur où se trouve notre Etincelle Je Suis qui approuve on non ce qui vient a elle.

Avant la chute dans l’illusion le processus était simple : l’information Source entrait via l’hémisphère droit intuitif féminin puis était dirigée vers l’hémisphère gauche rationnel dont le programme de base permettait de transformer les ultra sons lumineux informant en images, sons et couleurs et idées concrètes nous permettant d’adapter nos comportements à ces informations et de mieux vivre ici bas.

Depuis la chute il n’en est plus de même car l’implant déposé dans le corps intellect retient les infos, les tries, les classes selon le programme matriciel informatisé en notre cerveau par les dirigeants de la matrice et les informations transmises au cœur sont déformées, arrangées, manipulées.

A chaque fois que l’on se retrouve face à une nécessité la Source nous envoie l’information adéquate contenant la réponse (via l’intuition) mais celle-ci est freinée par le corps intellect et l’amas de matière grise accumulée et qui fait « voile » et ainsi on « réfléchit » à la question, on cherche la cause du problème et la solution dans nos mémoires du passé cristallisés et on ne trouve jamais la solution. Plus on cherche dans le passé, plus on trouve de causes des problèmes, moins on trouve la solution. Nous ne fonctionnons alors que par effet « miroir ». Plus on apprend plus on opacifie la couche de matière grise et plus on devient un « petit gris » manipulé par la matrice.

Il importe donc de cesser de créer de la matière grise à réflexion afin de laisser passer l’information source qui viendra directement nous instruire via le cœur. Le seul travail à faire n’est plus d’apprendre pour comprendre mais bel et bien de nettoyer le disque dur de notre ordinateur et tous les programmes doivent être effacés car tous viennent de la matrice via notre cerveau reptilien.

L’enfant intérieur est intimement lié à notre corps d’énergie et en observant les enfants nous pouvons mieux percevoir le processus. L’Enfant vit spontanément l’instant, il peut passer en un clin d’œil d’une activité à une autre ou d’une émotion de colère à de joie. Ainsi son corps mental et émotionnel n’épuise pas sa vitalité et lorsqu’il est fatigué ils s’endort comme une masse et se réveille quelques heures après en pleine forme.

Le corps énergie de l’adulte sans cesse sollicité par les cogitations et recherches mentales et blocages émotionnels s’épuise plus vite (comme la batterie d’un vieux téléphone portable) L’adulte à des grosses difficultés à trouver le sommeil et il n’arrive plus à s’endormir comme un « bébé » et se réveille avec une sensation de fatigue encore présente. Plus l’adulte prend de l’âge plus il réfléchit plus il vieillit vite et c’est ainsi qu’à force de cogiter sans cesse on finit par se retrouver vieux avant l’âge.

Vivre sans cogiter, sans se poser trop de questions sur le présent, le passé ou l’avenir libère de l’emprise de l’ego. Plus on a de savoir plus on génère de programmes intérieurs et plus on se coupe de la vraie vie. Ainsi on peut tout connaitre de l’Atlantide, de l’Egypte, des croops circles, des galaxies et être presque incapable de se déplacer avec un corps épuisé par les recherches.

Il fut un temps où la mode était à la recherche des vies antérieures. On pensait qu’en trouvant la cause de nos problématiques anciennes on trouverait la solution de nos problémes présents. Ainsi faisant on liait le passé au présent et on tissait une trame karmique alors que celle-ci était illusoire puisqu’à chaque nouvelle vie il nous est proposé de vivre une expérience tout à fait nouvelle (un nouveau film) mais dés que nous relions le passé au présent nous faisons comme les acteurs des séries télé qui tournent sans cesse de nouvelles saisons à épisodes qui finissent par lasser.

Quand on est confronté à une nécessité ou un problème dans le présent il ne nous sert absolument à rien d’en charger la cause dans le passé révolu (de cette vie ou d’une autre) d’analyser le pourquoi, le comment, de retourner la question en tous sens mais d’oublier celle-ci pour se concentrer sur la solution, la réponse qui nous est donnée par l’intuition via le cœur. Celle-ci est la manne divine qui apporte la Grâce et ne doit être ni utilisée demain ou analysée mais actualisée dans le présent par un acte ou une décision.

Cela nous permet en outre de nous libérer de cette tendance actuelle à chercher les méchants manipulateurs qu’ils soient de nature reptilienne ou autre. Car peu importe qu’ils aient manipulés nos gènes dans le passé, peu importe qu’ils aient truqués les dés, ce qui importe aujourd’hui c’est de trouver la juste attitude à avoir face à nos nécessités de l’instant.

Chacun de nous doit accepter le fait qu’il est responsable de tout ce qu’il à vécu, cela à été révélé par maints messagers mais le fait d’accuser les Annunakis ou reptiliens ou autres petits gris de nos problèmes nous amène à réitérer nos vieilles habitudes de penser que ce sont les autres qui sont la cause de nos problèmes et donc de ne pas trouver les solutions adéquates à notre libération puisque tant que nous pensons que nous sommes « victimes » de ces manipulateurs nous perdons le pouvoir d’être créateurs de notre destinée. Seul celui qui reconnait être créateur de tout ce qu’il à vécu ou vit aujourd’hui peut s’affranchir de l’illusion et ne plus accuser qui que ce soit de quoi que ce soit.

Le savoir qui permet de découvrir les clés cachés des forces de l’ombre ne peut en aucun cas nous libérer puisque dés que nous luttons contre ces forces nous les nourrissons par notre attention et notre énergie et ainsi nous devenons victimes de nos pensées.

Seule la connaissance nous permet de nous libérer de l’illusion. Pour connaitre (co-naitre) il faut devenir c’est à dire épouser le concept que l’on à découvert par la lecture ou une vidéo et seule l’expérience nous révèle la vérité que l’on découvrira et celle-ci deviendra notre. Ensuite nous pouvons transmettre cette Vérité aux autres mais celle-ci deviendra un concept ou une croyance pour eux du moins tant qu’ils n’auront pas expérimenté celle-ci et lorsqu’ils le feront ils découvriront leur Vérité (leur ressenti sera toujours différent du notre) et pourront a leur tour partager celle-ci.

Il ne s’agit pas de renier le savoir puisque celui-ci nous aide à changer notre vision et à cheminer mais il arrive un moment où l’on se retrouve devant la Porte du divin et pour passer de l’autre côté il faut être comme l’Enfant, spontané, innocent, simple, humble, sans bagage. La Porte est étroite et aucun savoir de ce monde ne peut nous servir dans l’autre monde où l’on veut aller car les lois ne sont plus les mêmes et ce qui à fonctionné ici ne fonctionnera plus la bas.

On ne peut naitre que « nu » et « sans bagage » car de l’autre côté c’est l’Inconnu, seul celui-ci peut apporter la réjouissance de la découverte d’autre chose. C’est ce qui nous est proposé aujourd’hui.

Pour cela il faut lâcher prise du savoir et du contrôle hors plus on sait plus l’ego contrôle et celui-ci refuse de lâcher prise des acquis et habitudes. Ainsi devant la Porte le savoir devient obstacle et tant qu’on n’a pas la foi totale pour franchir la Porte de l’Inconnu on reste devant la Porte et on ne peut passer, on peut tout au plus passer pour un grand sage érudit philosophe ou une encyclopédie universelle mais on continue à tourner en rond dans la matrice.

Ceux qui choisissent de continuer à fabriquer de la matière grise à réflexion en pensant qu’en apprenant sans cesse ils se libéreront deviennent des « petits gris » et comme les escargots du même nom il est certain qu’ils avanceront lentement et en baveront de plus en plus. L’heure du choix est venue !

L’adulte vit dans son corps de souffrance encodé de vieux schémas illusoires, il cherche la cause de ses problèmes et ne vois pas la solution, il devient avide de savoirs ou de remèdes extérieurs.

L’enfant vit dans son corps d’énergie vibrale qui lui donne la joie de vivre. Il sait qu’il y a d’autres mondes habités, d’autres Etoiles, d’autres mondes invisibles mais vit Ici et Maintenant et apprécie ce qui lui est donné à chaque instant, il n’a soif d’aucun ailleurs que la joie d’Etre vivant Ici Maintenant. Respirer, voir, sentir, s’émerveiller de tout suffit à sa plénitude. A Chacun son choix !

Christian Duval le 24 8 2015

Publié dans philosophie appliquée

Commenter cet article