L’EXPERIENCE DE LA DUALITE : UNE NECESSITE POUR L’UN 4/7

Publié le par Wydyr

L’EXPERIENCE DE LA DUALITE : UNE NECESSITE POUR L’UN 4/7

Retrouver l’Essence de l’Etre

Nous sommes tous nés de la même Essence, nous sommes le même Etre en Essence mais pas en « existences » nos corps sont comme des flacons contenant l’Essence du vivant. Tout comme le font les parfumeurs, c’est en mélangeant des fragrances de fleurs qu’ils obtiennent des parfums subtils et délicats, il en est de même en toute relation.

Dés que nous restons centrés dans l’Essence de notre Soi observateur nous pouvons établir des relations harmonieuses avec toutes les formes de vie car nous ne jugeons rien, nous ne condamnons pas ; nous n’essayons pas de changer les autres pour les modeler à notre image où les convaincre de nos vérités ; nous reconnaissons en chacun l’Un. L’ Etre des Etres qui sous une autre forme dialogue et échange avec nous des informations sur l’Univers.

Pendant la période glorieuse de l’Atlantide nous expérimentions une forme individuelle unique (corps et âme) mais étions encore conscients de l’Unité du Tout et respections les autres pour ce qu’ils étaient même s’ils étaient totalement différents de nous.

La chute « vibratoire » à provoqué une perte de mémoire et nous nous sommes identifiés à l’existence, au corps, au je, à l’Ego et avons perdu le contact avec l’Essence de L’Un et nous avons eu l’impression de la séparation entre nous et l’autre ; entre nous et le ciel, nous et le Soleil, nous et la Nature, nous et l’animal et notre vie a ressemblé à un film sans musique, sans parfums, sans joie, une pure mécanique instinctive inconsciente et nous avons eu l’impression d’être de pauvres créatures manipulées par d’autres plus rusées.

Nous avons vécu des années et des incarnations de souffrance mais dés l’Instant où nous rétablissons le lien avec l’Essence du Vivant via notre Soi observateur, le parfum et la musique de notre âme s’épanchent au-delà du flacon (corps) et toutes les peines et souffrances disparaissent. On appelle cela l’Eveil.

L’ Eveil n’est ni plus ni moins que la Souvenance, la mémoire de notre Etat de Nature ressurgi : tout cela n’était qu’un mauvais rêve, qu’une illusion.

En tant qu’Essence nous sommes sans âge mais en tant qu’existence nous sommes plus ou moins âgés selon nos expériences vécues au sein de l’espace temps.

Pour s’exprimer l’Un n’emprunte pour sa joie que des chemins uniques, et singuliers. Pas d’autoroute spirituelle ou de sentiers battus. Chacun est Unique, chacun est le chemin qui mène à l’Un, chacun est l’Un qui prend en quête sa reconnaissance et finit par se Découvrir dans son Infinité illimitée qu’après avoir vécu dans un Fini semblant Limité.

Pourquoi chercher le bonheur

L être humain non éveillé semble victime de circonstances, et d’attentes et il réclame à cor et à cri son droit fondamental au bonheur et il souffre. Pourtant, il y a une autre manière d’être au monde c’est être conscient pleinement conscient, que chaque situation de vie douloureuse ou pas soit une occasion d’un regard intérieur.

Chaque situation est une occasion pour notre conscience de percevoir le jeu de la vie sans nous laisser fascine ou toucher par cette expérience. Ne plus se laisser embarquer dans des enjeux de gratification personnelle pour notre ego ou devenir victime d’une situation douloureuse si elle nous dérange psychologiquement.

Savoir se servir de cette opportunité comme le ferait un disciple avec son Maitre, parce que celle-ci nous donne l’occasion d’une écoute intérieure profonde, sensible de notre structure interne, de nos réactions, de nos façons de nous adapter au vivant et ainsi on peut expérimenter la vie dans ce corps et aussi percevoir le corps de souffrance sans s’identifier à lui, on se contente d’observer les réactions de notre âme à travers cette forme.

C’est ainsi que la phrase du temple de Delphes devient claire « Connais toi toi-même et tu connaitras tout l’Univers » c’est-à-dire la Conscience cosmique car on ne grandit que par la conscience et non la seule satisfaction biologique du plaisir ou la quête du bonheur, celle-ci n’étant que la carotte destinée a nous faire avancer alors que l’Eveil est au-delà du bonheur malheur.

Il suffit alors de « choisir d’être heureux » quoi qu’il advienne pour qu’il en soit ainsi. On peut être heureux simplement parce qu’on est Conscient d’Etre l’Un dans une forme de vie unique.

A Suivre ….

Kristian Duval

Publié dans philosophie appliquée

Commenter cet article